PARTIE I : La Terre dans l`univers, la vie et l`évolution du vivant

publicité
PARTIE I : La Terre dans l’univers, la vie et l’évolution du vivant.
TP 5 : La cellule, unité structurale des êtres vivants
Tous les êtres vivants sont formés de cellules. Quelles sont les caractéristiques structurales des
cellules animales et végétales ?
Matériel
- Microscope,
caméra et PC
- Oignon rouge
- Protocole
d’observations
- Lame de
globules blancs
Consignes
- Réaliser le protocole pour observer au microscope des
cellules végétales d’oignon.
- Observer au microscope des cellules animales, des globules
blancs.
- Compléter le titre et les légendes du schéma des deux
cellules d’oignon.
- Réaliser le dessin d’observation légendé d’un
globule blanc.
Bilan : A partir des différentes observations et des
documents du livre, citer les caractères cellulaires qui
permettent de distinguer les cellules animales des cellules
végétales.
Capacités
Réaliser une
préparation
Utiliser le
microscope
Communiquer
vos observations
Adopter une
démarche
explicative
Protocole d’observation des cellules végétales d’oignon, non chlorophylliennes
1- Prélever avec une paire de ciseaux un petit fragment d'épiderme
d'écaille de bulbe d'oignon rouge. Déposer le sur une lame de verre,
déposer une goutte d’eau et recouvrir d’une lamelle plus fine.
2- Observer au microscope.
3- Verser sur le côté de la préparation une goutte de solution de
saccharose pour observer les cellules en plasmolyse et pomper avec
un buvard le surplus d’eau qui sort de l’autre côté de la lamelle.
4- Observer au microscope.
 Appeler le professeur pour vérifier la mise au point
Document pour interpréter :
Au fort grossissement (objectif x40), les cellules de l’épiderme d’oignon sont de forme géométrique, polygonale, limitées par
une paroi épaisse, rigide, de nature cellulosique : la paroi squelettique.
A l'intérieur, la membrane plasmique délimite la partie vivante de la cellule Dans une goutte d’eau, la membrane plasmique
n’est pas visible, elle est plaquée contre la paroi : la cellule est en turgescence. Le centre de la cellule apparaît limpide et
de couleur rouge plus ou moins foncé: c'est la vacuole, grosse "poche" remplie d'eau et de substances dissoutes, ici
naturellement colorée par des pigments cellulaires. Le cytoplasme, granuleux, est compris entre la membrane plasmique et
la vacuole, difficile à distinguer sauf dans les angles de la cellule. On peut apercevoir dans le cytoplasme, plaqué contre la
paroi, un corps ovoïde: le noyau, limité par l'enveloppe nucléaire.
Dans une goutte de saccharose, l’eau sort de la vacuole, car l’extérieur de la cellule étant plus concentrée, la vacuole se
rétracte et réduit son volume entraînant la membrane cytoplasmique qui se décolle de la paroi et devient visible : la cellule
est alors en plasmolyse.
Document complémentaire pour faire le bilan :
 Observation de cellules végétales chlorophylliennes, la cellule d‘élodée
Documents livre page 41
Nom : ……………………. prénom : ………………………..
Schéma à compléter d’une cellule végétale, l’oignon rouge
Titre :
Titre :
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Dessin d’observation d’un globule blanc, observé au microscope à l’objectif x40
Critère d’évaluation du dessin d‘observation d’un globule blanc :
- ressemblant, proportion respectée
- trait du dessin fin et continu
- au crayon, sans couleur
- propre et soigné
- traits de légende à la règle
- 3 légendes complètes et sans fautes
Total
/3
/1
/1
/1
/1
/3
/ 10
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire