Produits SharePoint Server 2010 - Center

publicité
Référence technique pour
Microsoft SharePoint Server 2010
Microsoft Corporation
Publication : mai 2011
Auteur : équipe Microsoft Office System and Servers (itspdocs@microsoft.com)
Résumé
Ce document contient des informations sur le fournisseur Microsoft SharePoint
Server 2010 pour Windows PowerShell et d’autres informations de référence utiles sur
les paramètres généraux, la sécurité et les outils. Il est destiné aux spécialistes en
applications, aux spécialistes en applications métiers et aux administrateurs
informatiques qui travaillent avec SharePoint Server 2010.
Le contenu de ce guide est extrait de la bibliothèque technique SharePoint Server 2010
(http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=181463&clcid=0x40C) arrêté à la date de
publication. Pour bénéficier des dernières mises à jour du contenu, utilisez la
bibliothèque technique sur le Web.
Ce document est fourni en l’état. Les informations et les vues contenues dans ce
document, y compris les URL et autres références de site Web Internet, sont susceptibles
d’être modifiées sans préavis. Vous les utilisez à vos risques.
Les exemples fournis ici le sont à titre d’illustration uniquement et sont fictifs. Aucune
association ou connexion réelle n’est voulue ni suggérée.
Ce document ne vous confère aucun droit sur la propriété intellectuelle contenue dans
quelque produit Microsoft que ce soit. Vous pouvez copier ou utiliser ce document pour
vos propres besoins de référence internes.
© 2011 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Microsoft, Access, Active Directory, Backstage, Excel, Groove, Hotmail, InfoPath, Internet
Explorer, Outlook, PerformancePoint, PowerPoint, SharePoint, Silverlight, Windows,
Windows Live, Windows Mobile, Windows PowerShell, Windows Server et
Windows Vista sont soit des marques de Microsoft Corporation, soit des marques
déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis d’Amérique et/ou dans d’autres pays.
Les informations contenues dans ce document représentent l’opinion actuelle de
Microsoft Corporation concernant les points discutés à la date de publication. Microsoft
devant répondre à l’évolution des conditions du marché, ceci ne peut être interprété
comme un engagement de la part de Microsoft et Microsoft ne peut garantir l’exactitude
des informations présentées après la date de publication.
ii
Sommaire
Accès à l’aide ......................................................................................................... xviii
Référence technique pour SharePoint Server 2010 ............................................ 1
Articles de la base de connaissances System Center Operations Manager
(SharePoint Server 2010) ..................................................................................... 2
Articles de base de connaissances Access Services dans SharePoint
Server 2010 ............................................................................................................. 7
Access Services - Échec de l’accès à la base de données de configuration Événement 1 (SharePoint Server 2010) ............................................................. 8
Access Services ne peut pas créer de cache de sessions - Événement 11
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 12
Access Services - Mémoire insuffisante - Événement 16 (SharePoint
Server 2010) ......................................................................................................... 13
Échec du chargement de la bibliothèque de calcul par Access Services Événement 17 (SharePoint Server 2010) ........................................................ 15
Erreur d’entrée/sortie du modèle Access Services - Événement 21
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 16
Échec du contact d’Access Services par Access - Événements 24 25 26
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 18
Access Data Services n’est plus disponible - Event 28 (SharePoint
Server 2010) ......................................................................................................... 20
Le serveur Access Services n’est pas disponible - Event 29 (SharePoint
Server 2010) ......................................................................................................... 22
Articles de base de connaissances de l’application Excel Services dans
SharePoint Server 2010 ...................................................................................... 24
Tentative non autorisée d’Excel d’accès à une session - Événement 2011
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 26
Erreur interne de l’application Excel Services - Événement 2026 (SharePoint
Server 2010) ......................................................................................................... 27
iii
Échec de l’enregistrement de l’application Excel Services - Événement 3348
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 28
Échec inattendu du classeur Application Excel Services - Événement 5225
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 29
Impossible de créer le cache disque de classeurs Excel - Événement 5226
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 31
Impossible d’établir une connexion avec l’application Excel Services Evénements 5231 5233 (SharePoint Server 2010) ........................................ 34
Erreur de communication avec l’application Excel Services - Événements
5231 5239 5240 (SharePoint Server 2010) ..................................................... 35
L’application Excel Services n’est pas disponible - Événement 5234
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 37
Application Excel Services - Échec de l’accès à la base de données de
configuration - Événement 5244 (SharePoint Server 2010).......................... 39
Mémoire maximale configurée pour l’application Excel Services dépassée Événement 5255 (SharePoint Server 2010) .................................................... 42
Échec de l’allocation de mémoire à l’application Excel Services - Événement
5256 (SharePoint Server 2010) ......................................................................... 44
L’application Excel Services ne fonctionne pas localement - Événement 5271
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 46
Méthode d’accès aux fichiers non valide configurée pour Excel Événement 5557 (SharePoint Server 2010) .................................................... 48
Exception d’une fonction définie par l’utilisateur dans l’application Excel
Services - Événement 6467 (SharePoint Server 2010) ................................. 49
Fichier de modèle d’application Excel Services localisé introuvable Événement 7924 (SharePoint Server 2010) .................................................... 51
Fichier de modèle d’application Excel Services manquant - Événement 7925
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 52
Violation d’accès Application Excel Services Null - Événement 7926
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 53
Violation d’accès Application Excel Services non Null - Événement 7927
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 54
iv
Matrice de l’application Excel Services hors limites - Événement 7928
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 55
Cache disque des classeurs Excel plein (SharePoint Server 2010) ............... 56
Articles de la base de connaissances InfoPath Forms Services dans
SharePoint Server 2010 ...................................................................................... 58
Échec de la logique métier InfoPath Forms Services - Événement 5337
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 60
La logique métier d’InfoPath Forms Services a dépassé le compte réentrant Événement 5340 (SharePoint Server 2010) .................................................... 61
InfoPath Forms Services - Mémoire insuffisante pour la logique métier Événement 5342 (SharePoint Server 2010) .................................................... 62
Exception de chargement de la logique métier InfoPath Forms Services Événement 5343 (SharePoint Server 2010) .................................................... 63
Échec du chargement de la liste des fichiers Web d’InfoPath Forms Services
- Événement 5369 (SharePoint Server 2010).................................................. 64
InfoPath Forms Services - Échec de la publication - Événement 5374
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 66
Identités d’assembly en conflit détectées pour InfoPath Forms Services Événement 5733 (SharePoint Server 2010) .................................................... 67
Impossible de sérialiser la logique métier d’InfoPath Forms Services Événement 5734 (SharePoint Server 2010) .................................................... 68
Publications DoS d’InfoPath Forms Services par session - Événement 5736
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 69
Actions DoS InfoPath Forms Services par publication - Événement 5737
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 72
InfoPath Forms Services - Erreur de sécurité de l’adaptateur de données
pour l’envoi - Événement 5758 (SharePoint Server 2010) ............................ 75
Évolution du fichier solution cache InfoPath Forms Services - Événement
5759 (SharePoint Server 2010) ......................................................................... 77
InfoPath Forms Services - Erreur de sécurité de l’adaptateur de données
pour la requête - Événement 6932 (SharePoint Server 2010) ...................... 79
v
Échec du chargement de la solution InfoPath Forms Services - Événement
7056 (SharePoint Server 2010) ......................................................................... 81
InfoPath Forms Services ne fonctionne pas à cause d’une configuration non
valide du services d’états temporaires - Événement 7898 (SharePoint
Server 2010) ......................................................................................................... 82
Articles de base de connaissances des services de métadonnées gérées
dans SharePoint Server 2010 ............................................................................ 85
Cache disque mal configuré - Événement 5787 (SharePoint Server 2010) .. 86
Le service de métadonnées n’est pas disponible - Événement 8088
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 87
Cache disque en capacité critique (SharePoint Server 2010) .......................... 89
Vidage du cache disque (SharePoint Server 2010) ........................................... 91
Compactage du cache disque (SharePoint Server 2010) ................................. 93
Articles de base de connaissances de PerformancePoint Services dans
SharePoint Server 2010 ...................................................................................... 95
Échec de la connexion à PerformancePoint Services - Événements 5, 6, 37
et 45 (SharePoint Server 2010) ......................................................................... 96
PerformancePoint Services - Service non disponible - Événements 33 39
(SharePoint Server 2010) ................................................................................... 98
PerformancePoint Services - Échec de la connexion de la base de données Événement 34 (SharePoint Server 2010) ...................................................... 100
Articles de base de connaissances des services de recherche dans
SharePoint Server 2010 .................................................................................... 105
Le disque du rassembleur Search est plein - Événement 23 (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 107
Espace insuffisant pour la base de données de recherche - Événement 52
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 109
Rechercher le composant de requête relégué - Événement 58 (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 111
Erreur critique de la demande de recherche - Événement 60 (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 113
vi
Échec de l’index d’initialisation de l’indexeur de recherche - Événement 71
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 115
Index de recherche endommagé - Événements 74 93 (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 117
Espace disque de l’indexeur de recherche faible - Événement 80 (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 121
Erreur de communication de la propagation de la recherche - Événement 92
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 123
Hôte du rassembleur de recherche indisponible - Événement 114
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 125
Échec du composant d’administration de la recherche - Événement 121
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 127
Erreur du chemin d’accès de l’index du composant d’analyse de recherche Événements 2588 2589 (SharePoint Server 2010) ..................................... 129
Le service de paramètres de site et de requête de recherche n’est pas en
cours d’exécution (SharePoint Server 2010) ................................................. 131
La recherche SharePoint Server 2010 n’est pas en cours d’exécution
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 134
Articles de la base de connaissances Word Services dans SharePoint
Server 2010 ......................................................................................................... 135
Échec du travail du minuteur Word Services - Événements 1022 8077
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 136
Word services - Échec du convertisseur de fichier PDF - Événement 8004
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 138
Services Word - Échec du convertisseur de fichier XPS - Événement 8005
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 140
Les services Word doivent être mis à jour Événement 8010 (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 142
Services Word - Module linguistique non installé - Événement 8012
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 143
Articles de base de connaissances Visio Services dans SharePoint
Server 2010 ......................................................................................................... 144
vii
Échec de l’actualisation des données Visio Services - Événements 8037,
8038, 8063, 8062 (SharePoint Server 2010) ................................................. 145
Base de données de configuration Visio introuvable - Événement 8040
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 147
Visio Services - Demande d’un fournisseur de données non approuvé Événement 8041 (SharePoint Server 2010) .................................................. 150
Échec de la génération du diagramme par Visio Services - Événements 8060
8042 8043 (SharePoint Server 2010) ............................................................. 151
Échec de l’initialisation du proxy Visio - Événement 8044 (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 153
Le proxy d’application Visio a un point de terminaison non valide Événement 8049 (SharePoint Server 2010) .................................................. 155
Fournisseur de données de Visio Services introuvable - Événement 8050
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 157
Erreur de chargement du fichier Visio Services - Événements 8051 8061
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 158
Le service de configuration de synchronization de profil utilisateur ne peut
pas se connecter à SQL Server - Événement 4 (SharePoint Server 2010)
.............................................................................................................................. 159
Capacité de stockage insuffisante dans le service ULS pour le répertoire des
journaux - Événement 2150 (Produits SharePoint 2010) ............................ 161
Saturation du journal des événements : Événements 2158 2159 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 163
Échec de connexion à la base de données SQL Server - Événement 3351
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 164
Échec de la sauvegarde en raison d’autorisations insuffisantes Événement 3353 (Produits SharePoint 2010) ............................................... 167
Connexion à SQL Server impossible - Événement 3355 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 169
Le compte du pool d’applications ne peut pas ajouter de comptes d’utilisateur
à Active Directory - Événement 3359 (Produits SharePoint 2010) ............ 172
viii
L’unité d’organisation Active Directory n’est pas inscrite - Événement 3360
(produits SharePoint 2010) ............................................................................... 175
La base de données SQL Server est pleine - Événement 3758 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 177
Base de données inaccessible - Événement 3760 (produits SharePoint 2010)
.............................................................................................................................. 180
Échec du travail de déploiement de contenu - Événements 4958 5323 5325
5335 (Produits SharePoint 2010) .................................................................... 184
La base de données est en lecture seule - Événement 4971 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 186
Impossible de créer des sites Mon site - Événement 5187 (SharePoint Server
2010) .................................................................................................................... 188
Les modifications du profil utilisateur ne peuvent pas être validées Événement 5188 (SharePoint Server 2010) .................................................. 190
Autorisations de base de données SQL insuffisantes - Événement 5214
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 192
Impossible d’écrire dans le journal de suivi - Événement 5401 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 195
Impossible de planifier les travaux de synchronisation - Événement 5556
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 196
Exceptions SQL inconnues - Événement 5586 (Produits SharePoint 2010)198
Échec de compilation des audiences - Événement 5693 (SharePoint Server
2010) .................................................................................................................... 204
Échec de synchronisation des données entre SharePoint Server et l’annuaire
- Événements 6000-6099 (SharePoint Server 2010) ................................... 206
Échec de la création du site par SharePoint Foundation - Événement 6141
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 208
Impossible de charger le fournisseur d’authentification - Événement 6143
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 210
Échec inattendu du service de synchronisation de profil utilisateur Événements 6300 à 6309 (SharePoint Server 2010) ................................... 214
ix
Autorisations insuffisantes pour écrire dans le cache de données de
configuration - Événement 6395 (Produits SharePoint 2010) ..................... 216
Échec de la mise à jour des mappages des accès de substitution Événement 6397 (Produits SharePoint 2010) ............................................... 218
Échec de l’exécution du minuteur Instance Service - Événement 6398
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 220
Espace disque libre insuffisant pour le service de journalisation unifié (ULS,
Unified Logging Service) - Événement 6457 (Produits SharePoint 2010) 226
Accès refusé pour écrire dans le Registre - Événement 6588 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 228
Accès en écriture sur le disque refusé - Événement 6589 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 231
Le compte de pool d’applications doit être enregistré en tant que Kerberos Événement 6590 (Produits SharePoint 2010) ............................................... 234
Le service SMTP n’est pas en cours d’exécution - Événement 6599 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 237
Échec du chargement du gestionnaire d’événements - Événement 6644
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 239
Autorisation sur la bibliothèque d’aide du produit - Événement 6769 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 241
Impossible de résoudre le nom du serveur SMTP sortant - Événement 6856
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 243
Connexion impossible à l’hôte SMTP - Événement 6857 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 246
Une erreur est survenue au cours d’une communication avec le serveur
SMTP - Événement 6858 (Produits SharePoint 2010)................................. 248
Les listes SharePoint ne peuvent pas recevoir de courrier électronique Événement 6872 (Produits SharePoint 2010) ............................................... 251
Le service de messagerie ne peut pas remettre le courrier électronique Événement 6873 (Produits SharePoint 2010) ............................................... 253
Échec du récepteur d’événements - Événement 6875 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 255
x
Échec de la mise en service de l’instance de service - Événement 7034
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 257
Impossible de créer le travail du minuteur de sauvegarde - Événement 7035
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 258
Échec de la mise à jour de l’Administration centrale - Événement 7037
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 260
Échec du renouvellement du chiffrement des informations d’identification de
la banque d’informations sécurisée - Événement 7510 (SharePoint Server
2010) .................................................................................................................... 263
Le service Banque d’informations sécurisé n’a pas pu récupérer la clé de
chiffrement principale - Événement 7535 (SharePoint Server 2010)......... 266
Exception SQL de la banque sécurisée - Événement 7551 (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 272
Exception de proxy de banque sécurisée inattendue - Événement 7557
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 274
Alerte de début de limitation - Événements 8032 8062 (Produits SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 276
Récupération des points de terminaison impossible - Événement 8070
(Produits SharePoint Server 2010).................................................................. 278
Impossible d’extraire la liste des applications de service à partir de la batterie
distante - Événement 8071 (SharePoint Server 2010)................................. 280
Le dossier journal n’existe pas - Événement 8074 (Produits SharePoint 2010)
.............................................................................................................................. 282
Échec du travail du minuteur d’utilisation - Événement 8075 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 283
Service Connexion de données métiers - Exception de la connexion
d’adaptateur de base de données BDC - Événement 8080 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 286
Service BDC - Exception de génération liée au proxy de service Web BDC Événement 8082 (Produits SharePoint 2010) ............................................... 288
Service Connexion de données métiers - Proxy BDC - exception inattendue Événement 8085 (Produits SharePoint 2010) ............................................... 290
xi
Service BDC - Exception SQL - Événement 8086 (Produits SharePoint 2010)
.............................................................................................................................. 292
Le fichier journal de trace ULS a atteint la taille maximale - Événement 8094
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 294
Le fichier journal d’utilisation ULS a atteint la taille maximale Événement 8095 (Produits SharePoint 2010) ............................................... 296
Certificat de signature STS manquant - Événement 8303 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 299
Le service d’émission de jeton de sécurité ne peut pas signer les informations
d’identification - Événement 8304 (Produits SharePoint 2010) .................. 301
Les revendications ne peuvent pas établir de point de terminaison Événement 8305 (Produits SharePoint 2010) ............................................... 303
Erreur du fournisseur de revendications STS - Événement 8307 (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 305
Le service d’administration n’est pas en cours d’exécution (Produits
SharePoint Server 2010)................................................................................... 307
Serveur principal inaccessible (SharePoint Server 2010) ............................... 309
Échecs de conversion de document élevés (SharePoint Server 2010) ........ 310
Service de lancement des conversions de documents non disponible
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 311
Service d’équilibrage de la charge de conversion de document indisponible
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 313
L’article technique n’est pas encore disponible (Produits SharePoint 2010)315
Le code en bac à sable est en cours d’exécution (Produits SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 317
Le service d’administration de SharePoint est désactivé (Produits SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 318
La recherche SharePoint Foundation 2010 n’est pas en cours d’exécution
(Produits SharePoint Server 2010).................................................................. 320
L’Analyseur d’intégrité SharePoint a détecté une erreur ou un avertissement
(Produits SharePoint 2010) .............................................................................. 321
xii
Le service Minuteur de SharePoint n’a pas pu démarrer (Produits SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 322
Le service Minuteur de SharePoint Timer n’est pas en cours d’exécution
(Produits SharePoint Server 2010).................................................................. 324
L’accès à distance à SQL Server est désactivé (Produits SharePoint 2010)
.............................................................................................................................. 326
Le service de gestion du suivi n’est pas en cours d’exécution (Produits
SharePoint Server 2010)................................................................................... 327
Délai de réponse de rendu inacceptable (SharePoint Server 2010) ............. 328
Service de configuration de profil utilisateur non démarré (SharePoint Server
2010) .................................................................................................................... 330
Service de synchronisation de profil utilisateur non démarré (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 331
L’application Web prend trop de temps pour restituer une page (Produits
SharePoint 2010) ............................................................................................... 332
Application Web non disponible (Produits SharePoint 2010) ......................... 334
Site Web non disponible (Produits SharePoint 2010) ...................................... 336
Référence des règles de l’analyseur d’intégrité SharePoint (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 338
Les applications Web utilisant l’authentification par revendications nécessitent une
mise à jour (SharePoint Server 2010)................................................................. 344
Paramètre de mises à jour automatiques incohérent entre les serveurs de
batterie (SharePoint Foundation 2010)........................................................... 346
La journalisation des diagnostics est définie en mode détaillé (SharePoint
Foundation 2010) ............................................................................................... 347
Le compte de la batterie de serveur ne doit pas être utilisé pour d’autres
services (SharePoint Foundation 2010) ......................................................... 348
Un ou plusieurs services ont démarré ou se sont arrêtés de manière
inattendue (SharePoint Foundation 2010) ..................................................... 349
Les bases de données utilisées par SharePoint ont des index fragmentés
(SharePoint Foundation 2010) ......................................................................... 350
xiii
Des bases de données de contenu contiennent des éléments orphelins
(SharePoint Foundation 2010) ......................................................................... 351
Le courrier électronique sortant n’a pas été configuré (SharePoint
Foundation 2010) ............................................................................................... 352
Certaines règles de l’analyseur d’intégrité ne sont associées à aucun travail
du minuteur (SharePoint Foundation 2010) ................................................... 353
Les lecteurs manquent d’espace libre (SharePoint Foundation 2010) ......... 354
La taille du fichier d’échange doit dépasser la quantité de RAM physique
dans le système (SharePoint Foundation 2010) ........................................... 356
Les comptes intégrés sont utilisés comme pool d’applications ou identités de
service (SharePoint Foundation 2010) ........................................................... 357
Le service Web Analytics contrôle l’intégrité du composant Report
Consolidator (SharePoint Foundation 2010).................................................. 358
Le composant Web Analytics vérifie que la journalisation de l’utilisation est
activée dans la batterie de serveurs lorsque le service Web Analytics est
installé et en cours d’exécution (SharePoint Foundation 010).................... 360
Le service Web Analytics vérifie qu’une application Web est traitée par un
seul proxy d’application de service Web Analytics (SharePoint
Foundation 2010) ............................................................................................... 362
Web Analytics : vérifie que SQL Server Service Broker est activé pour les
bases de données de la zone de transit Web Analytics (SharePoint
Foundation 2010) ............................................................................................... 364
Travail du minuteur Maintenance InfoPath Forms Services non activé
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 365
Validez l’hôte de sites Mon Site et Mes Sites individuel sur une application
Web dédiée et un domaine d’URL séparé (SharePoint Server 2010) ....... 367
Étendues de recherche non définies pour les sites Mon site (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 368
Vérifiez qu’un hôte Mon site est configuré pour chaque application de service
de profil utilisateur (SharePoint Server 2010) ................................................ 370
La valeur attribuée à la durée maximale de mise en cache de Visio Graphics
Services a un impact négatif sur les performances (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 372
xiv
Le paramètre de taille maximale de dessin Web dans le Service Graphiques
Visio ralentit les performances (SharePoint Server 2010) ........................... 374
Visio Graphics Services possède un paramètre de durée de recalcul
maximale dont l’impact est négatif sur les performances (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 376
La valeur attribuée à la durée minimale de mise en cache de Visio Graphics
Services risque de créer un problème de sécurité (SharePoint Server 2010)
.............................................................................................................................. 378
La valeur attribuée à la durée minimale de mise en cache de Visio Graphics
Services a un impact négatif sur les performances (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 380
Toutes les bases de données de service d’états temporaires sont
suspendues pour une application de service d’états temporaires
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 382
Aucune base de données n’est définie pour une application de service d’états
temporaires (SharePoint Server 2010) ........................................................... 384
Impossible de remplir les formulaires InfoPath Forms Services dans un
navigateur Web, car aucune connexion de service d’état n’est configurée
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 387
Les sessions expirées ne sont pas supprimées de la base de données d’état
de session ASP.NET (SharePoint Server 2010) ........................................... 389
Le travail de minuteur Sessions expirées de suppression du service d’état
n’est pas activé (SharePoint Server 2010) ..................................................... 390
Une ou plusieurs bases de données d’analyse de recherche contiennent des
index fragmentés (SharePoint Server 2010).................................................. 392
Une ou plusieurs bases de données de propriétés de recherche contiennent
des index fragmentés (SharePoint Server 2010) .......................................... 395
Impossible de remplir les formulaires InfoPath Forms Services dans un
navigateur Web (SharePoint Server 2010) .................................................... 397
Un travail du minuteur de Word Automation Services n’est pas en cours
d’exécution (SharePoint Server 2010) ............................................................ 399
Référence pour l’installation (SharePoint Server 2010) .................................. 401
xv
Référence de la ligne de commande d’installation (SharePoint Server 2010)
.............................................................................................................................. 402
Informations de référence sur la ligne de commande Psconfig (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 409
Guide de référence du fichier Config.xml (SharePoint Server 2010) ............ 421
Commandes Windows PowerShell (SharePoint Server 2010) ...................... 445
Guide de référence technique sur la recherche de contenu d’entreprise
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 449
Connecteurs par défaut (SharePoint Server 2010) .......................................... 450
Référence de types de fichiers et d’IFilters (SharePoint Server 2010) ......... 452
Langues pour les analyseurs lexicaux et les générateurs de formes dérivées
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 457
Gestion de la confidentialité (SharePoint Server 2010)................................... 459
Autorisations utilisateur et niveaux d’autorisation (SharePoint Server 2010)
.............................................................................................................................. 468
Types et descriptions des bases de données (SharePoint Server 2010)..... 480
Modules linguistiques (SharePoint Server 2010) ............................................. 530
Paramètres régionaux (SharePoint Server 2010) ............................................ 533
Format du fichier d’entrée des métadonnées gérées (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 555
Expérience utilisateur sur les sites en lecture seule (SharePoint Server 2010)
.............................................................................................................................. 560
Référence de déploiement par script (SharePoint Server 2010) ................... 568
Autorisations de compte et paramètres de sécurité (SharePoint Server 2010)
.............................................................................................................................. 575
Glossaire relatif à PerformancePoint Services ................................................. 602
Dépannage de Word Automation Services (SharePoint Server 2010) ......... 621
Informations de référence sur les travaux du minuteur (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 635
xvi
Kit de ressources d’administration SharePoint 2010 (SharePoint Server 2010)
.............................................................................................................................. 654
Installation du Kit de ressources d’administration SharePoint 2010
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 656
Désinstallation du Kit de ressources d’administration SharePoint 2010
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 658
Manifeste de l’Assistant Configuration de la sécurité pour SharePoint
Server 2010 ......................................................................................................... 659
Charger le kit de test (SharePoint Server 2010) ............................................... 662
Vue d’ensemble du moteur de réplication des profils utilisateur (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 667
Vue d’ensemble du connecteur CMIS (Content Management Interoperability
Services) (SharePoint Server 2010)................................................................ 674
SharePoint Diagnostic Studio 2010 (SPDiag 3.0) (SharePoint Server 2010)
.............................................................................................................................. 686
Déclaration de conformité au niveau A (SharePoint Server 2010) ................ 713
Déclaration de conformité au niveau AA (SharePoint Server 2010) ............. 716
Paramètres et fonctionnalités sauvegardés à partir d’une configuration de
batterie de serveurs (SharePoint Server 2010) ............................................. 719
Peoplepicker-peopleeditoronlyresolvewithinsitecollection : propriété Stsadm
(SharePoint Server 2010) ................................................................................. 723
Propriétés de profil utilisateur par défaut (SharePoint Server 2010) ............. 726
Mappages par défaut des propriétés de profil utilisateur (SharePoint
Server 2010) ....................................................................................................... 730
xvii
Accès à l’aide
Tous les efforts nécessaires ont été mis en œuvre pour garantir l’exactitude des
informations de ce livre. Ce contenu est également disponible en ligne dans la
bibliothèque TechNet Office System. Par conséquent, en cas de problèmes, vous pouvez
vérifier si des mises à jour ont été publiées à l’adresse suivante :
http://technet.microsoft.com/fr-fr/office
Si vous ne trouvez pas de réponse dans notre contenu en ligne, vous pouvez envoyer un
message électronique à l’équipe du contenu Microsoft Office System et serveurs à
l’adresse suivante :
itspdocs@microsoft.com
Si votre question concerne des produits Microsoft Office et qu’elle ne porte pas sur le
contenu de ce livre, consultez le centre Microsoft Aide et Support ou la Base de
connaissances Microsoft à l’adresse suivante :
http://support.microsoft.com
xviii
Référence technique pour SharePoint Server
2010
Publication : 12 mai 2010
La référence technique comprend des informations sur Windows PowerShell pour Microsoft
SharePoint Server 2010 et d’autres informations de référence utiles sur les paramètres
généraux, la sécurité et les outils.
Dans cette section :

Windows PowerShell pour SharePoint Server 2010 (Disponible sur TechNet à l’adresse
http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/93ca2966-8000-498d-853983c59ddad4d8(Office.14).aspx)

Articles de la base de connaissances System Center Operations Manager (SharePoint
Server 2010)

Gestion de la confidentialité (SharePoint Server 2010)

Autorisations utilisateur et niveaux d’autorisation (SharePoint Server)

Types et descriptions des bases de données (SharePoint Server 2010)

Format du fichier d’entrée des métadonnées gérées (SharePoint Server 2010)

Expérience utilisateur sur les sites en lecture seule (SharePoint Server 2010)

Modules linguistiques (SharePoint Server 2010)

Référence de déploiement par script (SharePoint Server 2010)

Autorisations de compte et paramètres de sécurité (SharePoint Server 2010)

Kit de ressources d’administration SharePoint 2010 (SharePoint Server 2010)

Peoplepicker-peopleeditoronlyresolvewithinsitecollection : propriété Stsadm (SharePoint
Server 2010)

Propriétés de profil utilisateur par défaut (SharePoint Server 2010)

Mappages par défaut des propriétés de profil utilisateur (SharePoint Server 2010)
Autres ressources
Outil en ligne de commande Stsadm (Office SharePoint Server)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc261956(office.12).aspx)
1
Articles de la base de connaissances
System Center Operations Manager
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Les articles de cette section sont des articles de la Base de connaissances du pack
d’administration de Microsoft SharePoint Server 2010 pour Microsoft System Center
Operations Manager 2007. En principe, vous accédez à ces articles après un clic sur un lien
figurant dans une alerte de la console Operations Manager. Vous pouvez également recourir à
ces articles pour résoudre des problèmes liés à SharePoint Server 2010.
Des articles pertinents sur System Center Operations Manager pour Project Server 2010
sont disponibles dans la bibliothèque de documents Project Server à l’adresse Articles de la
Base de connaissances System Center Operations Manager (Project Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/d95bc95a-1ffc-41f8-803933a8d68810d1(Office.14).aspx)
Dans cette section :

Articles de base de connaissances Access Services dans SharePoint Server 2010

Articles de base de connaissances de l’application Excel Services dans SharePoint
Server 2010

Articles de la base de connaissances InfoPath Forms Services dans SharePoint
Server 2010

Articles de base de connaissances des services de métadonnées gérées dans SharePoint
Server 2010

Articles de base de connaissances de PerformancePoint Services dans SharePoint
Server 2010

Articles de base de connaissances des services de recherche dans SharePoint Server 2010

Articles de base de connaissances Visio Services dans SharePoint Server 2010

Le service de configuration de synchronization de profil utilisateur ne peut pas se connecter
à SQL Server - Événement 4 (SharePoint Server 2010)
2

Capacité de stockage insuffisante dans le service ULS pour le répertoire des journaux Événement 2150 (Produits SharePoint 2010)

Saturation du journal des événements : Événements 2158 2159 (Produits SharePoint 2010)

Échec de connexion à la base de données SQL Server - Événement 3351 (Produits
SharePoint 2010)

Échec de la sauvegarde en raison d’autorisations insuffisantes - Événement 3353 (Produits
SharePoint 2010)

Connexion à SQL Server impossible - Événement 3355 (Produits SharePoint 2010)

Le compte du pool d’applications ne peut pas ajouter de comptes d’utilisateur à Active
Directory - Événement 3359 (Produits SharePoint 2010)

L’unité d’organisation Active Directory n’est pas inscrite - Événement 3360 (produits
SharePoint 2010)

La base de données SQL Server est pleine - Événement 3758 (Produits SharePoint 2010)

Base de données inaccessible - Événement 3760 (produits SharePoint 2010)

Échec du travail de déploiement de contenu - Événements 4958 5323 5325 5335
(Produits SharePoint 2010)

La base de données est en lecture seule - Événement 4971 (Produits SharePoint 2010)

Impossible de créer des sites Mon site - Événement 5187 (SharePoint Server 2010)

Les modifications du profil utilisateur ne peuvent pas être validées - Événement 5188
(SharePoint Server 2010)

Autorisations de base de données SQL insuffisantes - Événement 5214 (Produits
SharePoint 2010)

Impossible d’écrire dans le journal de suivi - Événement 5401 (Produits SharePoint 2010)

Impossible de planifier les travaux de synchronisation - Événement 5556 (SharePoint
Server 2010)

Exceptions SQL inconnues - Événement 5586 (Produits SharePoint 2010)

Échec de compilation des audiences - Événement 5693 (SharePoint Server 2010)

Échec de synchronisation des données entre SharePoint Server et l’annuaire - Événements
6000-6099 (SharePoint Server 2010)

Échec de la création du site par SharePoint Foundation - Événement 6141 (Produits
SharePoint 2010)
3

Impossible de charger le fournisseur d’authentification - Événement 6143 (Produits
SharePoint 2010)

Échec inattendu du service de synchronisation de profil utilisateur - Événements 6300 à
6309 (SharePoint Server 2010)

Autorisations insuffisantes pour écrire dans le cache de données de configuration Événement 6395 (Produits SharePoint 2010)

Échec de la mise à jour des mappages des accès de substitution - Événement 6397
(Produits SharePoint 2010)

Échec de l’exécution du minuteur Instance Service - Événement 6398 (Produits
SharePoint 2010)

Espace disque libre insuffisant pour le service de journalisation unifié (ULS, Unified Logging
Service) - Événement 6457 (Produits SharePoint 2010)

Accès refusé pour écrire dans le Registre - Événement 6588 (Produits SharePoint 2010)

Accès en écriture sur le disque refusé - Événement 6589 (Produits SharePoint 2010)

Le compte de pool d’applications doit être enregistré en tant que Kerberos Événement 6590 (Produits SharePoint 2010)

Le service SMTP n’est pas en cours d’exécution - Événement 6599 (produits
SharePoint 2010)

Échec du chargement du gestionnaire d’événements - Événement 6644 (Produits
SharePoint 2010)

Autorisation sur la bibliothèque d’aide du produit - Événement 6769 (Produits
SharePoint 2010)

Impossible de résoudre le nom du serveur SMTP sortant - Événement 6856 (Produits
SharePoint 2010)

Connexion impossible à l’hôte SMTP - Événement 6857 (Produits SharePoint 2010)

Une erreur est survenue au cours d’une communication avec le serveur SMTP Événement 6858 (Produits SharePoint 2010)

Les listes SharePoint ne peuvent pas recevoir de courrier électronique - Événement 6872
(Produits SharePoint 2010)

Le service de messagerie ne peut pas remettre le courrier électronique - Événement 6873
(Produits SharePoint 2010)

Échec du récepteur d’événements - Événement 6875 (Produits SharePoint 2010)
4

Échec de la mise en service de l’instance de service - Événement 7034 (SharePoint Server
2010)

Impossible de créer le travail du minuteur de sauvegarde - Événement 7035 (Produits
SharePoint 2010)

Échec de la mise à jour de l’Administration centrale : Événement 7037 (Produits
SharePoint 2010)

Échec du renouvellement du chiffrement des informations d’identification de la banque
d’informations sécurisée - Événement 7510 (SharePoint Server 2010)

Le service Banque d’informations sécurisé n’a pas pu récupérer la clé de chiffrement
principale - Événement 7535 (SharePoint Server 2010)

Exception SQL de la banque sécurisée - Événement 7551 (SharePoint Server 2010)

Exception de proxy de banque sécurisée inattendue - Événement 7557 (SharePoint
Server 2010)

Alerte de début de limitation - Événements 8032 8062 (Produits SharePoint Server 2010)

Récupération des points de terminaison impossible - Événement 8070 (Produits SharePoint
Server 2010)

Impossible d’extraire la liste des applications de service à partir de la batterie distante Événement 8071 (SharePoint Server 2010)

Le dossier journal n’existe pas - Événement 8074 (Produits SharePoint 2010)

Échec du travail du minuteur d’utilisation - Événement 8075 (Produits SharePoint 2010)

Service Connexion de données métiers - Exception de la connexion d’adaptateur de base
de données BDC - Événement 8080 (Produits SharePoint 2010)

Service BDC - Exception SQL - Événement 8086 (Produits SharePoint 2010)

Le fichier journal de trace ULS a atteint la taille maximale - Événement 8094 (Produits
SharePoint 2010)

Le fichier journal d’utilisation ULS a atteint la taille maximale - Événement 8095 (Produits
SharePoint 2010)

Certificat de signature STS manquant - Événement 8303 (Produits SharePoint 2010)

Le service d’émission de jeton de sécurité ne peut pas signer les informations
d’identification - Événement 8304 (Produits SharePoint 2010)

Les revendications ne peuvent pas établir de point de terminaison - Événement 8305
(Produits SharePoint 2010)
5

Erreur du fournisseur de revendications STS - Événement 8307 (Produits SharePoint 2010)

Le service d’administration n’est pas en cours d’exécution (Produits SharePoint
Server 2010)

Serveur principal inaccessible (SharePoint Server 2010)

Échecs de conversion de document élevés (SharePoint Server 2010)

Service de lancement des conversions de documents non disponible (Produits
SharePoint 2010)

Service d’équilibrage de la charge de conversion de document indisponible (Produits
SharePoint 2010)

L’article technique n’est pas encore disponible (Produits SharePoint 2010)

Le code en bac à sable est en cours d’exécution (Produits SharePoint Server 2010)

Le service d’administration de SharePoint est désactivé (Produits SharePoint Server 2010)

La recherche SharePoint Foundation 2010 n’est pas en cours d’exécution (Produits
SharePoint Server 2010)

L’Analyseur d’intégrité SharePoint a détecté une erreur ou un avertissement (Produits
SharePoint 2010)

Le service Minuteur de SharePoint n’a pas pu démarrer (Produits SharePoint Server 2010)

Le service Minuteur de SharePoint Timer n’est pas en cours d’exécution (Produits
SharePoint Server 2010)

L’accès à distance à SQL Server est désactivé (Produits SharePoint 2010)

Le service de gestion du suivi n’est pas en cours d’exécution (Produits SharePoint
Server 2010)

Délai de réponse de rendu inacceptable (SharePoint Server 2010)

Service de configuration de profil utilisateur non démarré (SharePoint Server 2010)

Service de synchronisation de profil utilisateur non démarré (SharePoint Server 2010)

L’application Web prend trop de temps pour restituer une page (Produits SharePoint 2010)

Application Web non disponible (Produits SharePoint 2010)

Site Web non disponible (Produits SharePoint 2010)
6
Articles de base de connaissances Access
Services dans SharePoint Server 2010
Publication : 12 mai 2010
Les articles de cette section sont des articles de base de connaissances pour Access Services
dans Microsoft SharePoint Server 2010. En principe, vous accédez à ces articles après un clic
sur un lien d’une alerte dans la console Operations Manager. Vous pouvez également recourir à
ces articles pour résoudre des problèmes liés à Access Services.
Dans cette section :

Access Services - Échec de l’accès à la base de données de configuration - Événement 1
(SharePoint Server 2010)

Access Services ne peut pas créer de cache de sessions - Événement 11 (SharePoint
Server 2010)

Access Services - Mémoire insuffisante - Événement 16 (SharePoint Server 2010)

Échec du chargement de la bibliothèque de calcul par Access Services - Événement 17
(SharePoint Server 2010)

Erreur d’entrée/sortie du modèle Access Services - Événement 21 (SharePoint Server 2010)

Échec du contact d’Access Services par Access - Événements 24 25 26 (SharePoint
Server 2010)

Access Data Services n’est plus disponible - Event 28 (SharePoint Server 2010)

Le serveur Access Services n’est pas disponible - Event 29 (SharePoint Server 2010)
7
Access Services - Échec de l’accès à la base
de données de configuration - Événement 1
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : échec de l’accès à la base de données de configuration
ID d’événement : 1
Résumé : Access Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 stocke ses paramètres dans
la base de données de configuration Microsoft SharePoint Server 2010. Un composant de
serveur Web frontal ou de serveur principal d’Access Services n’a pas pu lire ses paramètres à
partir de la base de données de configuration.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Access Services dans SharePoint ne démarre pas.

Access Services ne parvient pas à créer d’applications Access Services.

Les utilisateurs ne parviennent pas à afficher les applications dans leurs navigateurs ou le
service n’est pas disponible.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 1 Description :
Access Services : exception inattendue lors de la tentative d’accès à
<nom_base_données_configuration>. Erreur = <message_exception>

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 32
Description : Impossible d’obtenir les informations de configuration.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 33
Description : Impossible d’obtenir AccessWebServiceInstance.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 34
Description : Aucune application n’est associée au proxy <nom_proxy_Access_Services>.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 35
Description : Il n’existe aucun contexte de service SharePoint.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 36
Description : Il n’existe aucun proxy d’application Access Services par défaut.
8
Cause : la ou les causes peuvent être :

La base de données de configuration rencontre peut-être un problème.

Des autorisations ont peut-être changé pour le compte qui exécute le pool d’applications
qu’Access Services exécute, ce qui empêche Access Servicesd’accéder à la base de données
de configuration SharePoint Server 2010.

Le proxy frontal d’Access Services a peut-être été supprimé.

Aucun proxy frontal d’Access Services n’est désigné comme proxy par défaut.

Un échec inattendu s’est produit pendant le déploiement du service.
Solution pour les ID d’événement 1 et 32 : accordez les autorisations adéquates au compte
d’accès à la base de données

Pour résoudre ce problème, recherchez le nom du compte d’accès à la base de données,
ajoutez ce compte à Microsoft SQL Server 2008, puis vérifiez qu’il dispose des autorisations
adéquates dans SQL Server 2008.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour accomplir les
tâches suivantes.
Pour rechercher le compte d’accès à la base de données
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la section Sécurité, cliquez
sur Configurer les comptes de service.
2. Dans la page Comptes de service, dans la section Gestion des informations
d’identification, dans la liste déroulante supérieure, sélectionnez le pool d’applications
exécuté par Access Services. Une fois le pool d’applications sélectionné, le nom de
l’application Access Services est répertorié dans la zone de texte, par exemple
AccessDataService-Type.
3. Notez le compte qui est sélectionné dans la liste déroulante Sélectionnez un compte
pour ce composant.
Pour ajouter le compte de base de données à SQL Server 2008
1. Connectez-vous à l’ordinateur qui exécute SQL Server 2008 en utilisant un compte
disposant d’autorisations d’administrateur.
2. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objet,
développez le nœud Sécurité, puis cliquez sur le nœud Connexions. Le nom du compte
d’accès de la base de données indique qu’il s’agit d’une connexion SQL.
9
3. Si le compte existe, développez successivement le nœud Bases de données, le nœud
de la base de données de configuration, le nœud Sécurité et le nœud Rôles.
4. Développez le Rôles de base de données, puis double-cliquez sur le rôle db_reader.
5. Dans la boîte de dialogue Propriétés des rôles de base de données, vérifiez que le
compte d’accès à la base de données se trouve dans la liste Membres de ce rôle. Dans
le cas contraire, cliquez sur Ajouter.
Pour vérifier que ce compte dispose des autorisations appropriées dans SQL Server :
1. Cliquez sur Démarrer, sur Tous les programmes, sur Produits Microsoft
SharePoint 2010, puis sur SharePoint 2010 Management Shell. Une fenêtre d’invite de
commandes s’ouvre.
2. Entrez la commande Windows PowerShell Get-SPAccessServiceApplication"<nom de
votre service d’accès>" | format-table.
3. Cette commande récupère l’application Access Services et affiche les valeurs de
certains paramètres. Ces valeurs sont lues à partir de la base de données de
configuration.
Vérifier qu’il existe un proxy par défaut pour Access Services
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
2. Dans la page Gestion des applications, sous Applications de service, cliquez sur Configurer
les associations des applications de service.
3. Dans la page Associations des applications de service, cliquez sur le proxy répertorié dans la
colonne Groupe de proxys d’application pour l’application Web.
4. Dans la boîte de dialogue Configurer les associations des applications de service, vérifiez
que la case à cocher AccessDataServiceInstance - Proxy d’application de service Web
Access Services est activée, puis cliquez sur OK.
5. Si la case à cocher AccessDataServiceInstance - Proxy d’application de service Web Access
Services n’existe pas, vous devez redéployer Access Services sur le serveur.
Redéployer Access Services
1. Si votre batterie de serveurs comporte une seule application Access Services, vous pouvez
la supprimer avant d’en déployer une nouvelle. Ainsi, tous les proxys seront correctement
nettoyés. Pour supprimer une application Access Services existante
a) Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des
applications.
b) Dans la page Gestion des applications, sous Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
10
c) Dans la page Gérer les applications de service, sélectionnez Application de service
Web Access Services, puis cliquez sur Supprimer dans le Ruban.
Important :
N’activez pas la case à cocher Supprimer les données associées aux applications de
service.
Dans la boîte de dialogue Supprimer l’application de service, cliquez sur OK.
2. Ajoutez une nouvelle application Access Services au serveur :
a) Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des
applications.
b) Dans la page Gestion des applications, sous Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
c) Dans la page Gérer les applications de service, cliquez sur Nouveau dans le Ruban,
puis sélectionnez Access Services.
d) Dans la boîte de dialogue Créer une application de Access Services, sous Nom,
tapez le nom de l’application Access Services. Ce nom doit être unique parmi
toutes les applications Access Services.
e) Sous Pool d’applications, indiquez si vous souhaitez réutiliser un pool
d’applications ou en créer un, puis choisissez le compte sous lequel exécuter le
pool d’applications.
f)
Cliquez sur OK.
11
Access Services ne peut pas créer de cache
de sessions - Événement 11 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Access Services ne parvient pas à créer le cache de sessions
ID d’événement : 11
Résumé : Access Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 conserve les résultats de la
requête dans une session sur le serveur principal Access Services. Dans ce cas, le problème est
que le serveur Access Services n’est pas parvenu à créer une session pour mettre en cache les
résultats de la requête.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Il est possible que les applications Access Services fonctionnant sur le serveur ne puissent
pas afficher des données dans des formulaires, des rapports ou la vue Table.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 11
Description : Access Services : impossible de créer un cache de la session pour l’application
<nom_application>. Message de l’exception : <message_exception>
Cause : le serveur Access Services sur l’ordinateur SharePoint Server est dans un état instable.
Solution : redémarrez l’ordinateur Access Services

Redémarrez l’ordinateur Access Services afin de libérer de la mémoire et de revenir au
dernier état valide.
12
Access Services - Mémoire insuffisante Événement 16 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Mémoire insuffisante pour Access Services
ID d’événement : 16
Résumé : l’ordinateur Access Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 gère des
sessions qui contiennent les résultats du cache de requêtes, et effectue d’autres opérations
utilisant une grande quantité de mémoire. Le serveur Access Services a peu de mémoire ou une
mémoire insuffisante.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les applications Access dans le navigateur Web dépassent le délai d’expiration ou
répondent très lentement.

Les utilisateurs ne peuvent pas charger ou afficher leurs applications Access Services dans
le navigateur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 16 Mémoire
insuffisante pour le boîtier ADS <nom_ordinateur>.
Cause : la ou les causes peuvent être :
1. La quantité de mémoire consommée par Access Services dans SharePoint sur le serveur
principal est devenue trop importante.
2. Il y a un trafic excessif vers le serveur Access Services et l’ordinateur ne peut pas faire face
à autant d’utilisateurs.
Solution : redémarrez Access Services
1. Examinez si vous avez suffisamment de serveurs Access Services dans la batterie de
serveurs pour prendre en charge le nombre d’utilisateurs de votre déploiement. L’ajout
d’ordinateurs Access Services dans votre batterie réduit la quantité de trafic et de mémoire
nécessaire sur chaque ordinateur Access Services considéré isolément.
2. Utilisez le site Web Administration centrale de SharePoint pour modifier le paramètre
Mémoire maximale d’une session pour Access Services avec une valeur inférieure.
13
a) Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, sur la barre de lancement
rapide, cliquez sur Gestion des applications et, dans la section Applications de
service, cliquez sur Gérer les applications de service. Dans la colonne Type, notez
que Application de service Web Access Services apparaît pour les applications
Access Services.
b) Dans la colonne Nom, cliquez sur l’application Access Services pour laquelle la
mémoire est devenue insuffisante.
c) Dans la page Gérer Access Services, dans la section Gestion des sessions, entrez
une valeur moins élevée pour Mémoire maximale d’une session puis cliquez sur
OK.
3. Redémarrez l’ordinateur Access Services afin de libérer de la mémoire et de revenir au
dernier état valide.
14
Échec du chargement de la bibliothèque de
calcul par Access Services - Événement 17
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service Access Services n’a pas réussi à charger la bibliothèque de calcul
ID d’événement : 17
Résumé : Access Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 dépend d’un fichier DLL
critique, ascalc.dll, pour activer la mise en cache des informations de la session et des requêtes.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Access Services ne réussit pas à démarrer ou à créer des applications Access Services.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 17
Description : échec du chargement de ASCalc.dll <chemin_accès_fichier>.
Cause : le fichier ascalc.dll est endommagé ou ne se trouve pas sur le disque.
Solution : réparez l’installation
1. Exécutez le programme d’installation de Microsoft SharePoint Server 2010 et sélectionnez
l’option permettant de réparer l’installation.
2. Effectuez les processus de l’Assistant Installation.
15
Erreur d’entrée/sortie du modèle Access
Services - Événement 21 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Erreur d’entrée/sortie du modèle Access Services
ID d’événement : 21
Résumé : Access Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 crée des sites Web, qui sont
une représentation d’applications Access Services dans SharePoint sur le serveur. Access
Services a essayé de créer une application Access Services sur le Web, mais a rencontré une
erreur lors de la lecture du fichier de modèle utilisé pour créer ce site.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs ne peuvent pas créer de nouveau site à partir d’un modèle Access Services
spécifié.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 21
Description : Access Services : une erreur de lecture d’un fichier s’est produite lors de la
création du site. Fichier concerné par l’erreur : <chemin_accès_fichier>.
Cause : la ou les causes peuvent être :
1. Le fichier de modèle Access Services est endommagé.
2. Le fichier de modèle Access Services est manquant.
Solution : réinstallez le modèle défini par l’utilisateur

Installez les modèles Access Services personnalisés sur l’ordinateur Microsoft SharePoint
Server 2010 où Access Services est installé.
Solution : réinstalles les modèles fournis avec Access Services

Exécutez le programme d’installation de SharePoint Server 2010 et réparez l’installation
d’Access Services.
16
17
Échec du contact d’Access Services par
Access - Événements 24 25 26 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible de contacter Access Services
ID d’événement : 24 25 26
Résumé : l’application Web frontale a effectué une demande auprès d’un serveur principal
Access Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 spécifique et a rencontré une exception
inattendue. Ceci peut indiquer un problème intermittent ou un problème avec un serveur
spécifique. Dans ces situations, l’application Web frontale tente d’équilibrer la charge avec un
autre serveur principal. Le serveur Access Services doit exécuter les requêtes et gérer l’état du
cache pour ces requêtes.
Symptômes :

Le message suivant peut apparaître dans le journal des événements : ID d’événement : 24
Description : Erreur de communication avec Access Data Services. Exception :
<description_exception> [Session : <ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>].

Le message suivant peut apparaître dans le journal des événements : ID d’événement : 25.
Description : Erreur de communication avec Access Data Services. Exception :
<description_exception> [Session : <ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>].

Le message suivant peut apparaître dans le journal des événements : ID d’événement : 26.
Description : Impossible d’atteindre Access Data Services. [Session : <ID_session>
Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause : le serveur Access Services dans SharePoint est dans un état instable et il peut être
nécessaire de le redémarrer.

L’application frontale Web a rencontré un échec intermittent lors d’une tentative pour
contacter le serveur Access Data Services.

Le serveur Access Data Services spécifique est dans un état non valide et il peut être
nécessaire de le redémarrer.
18
Redémarrer le serveur Access Data Services
1. Avant de procéder au redémarrage, vérifiez s’il s’agit d’un problème qui se produit
souvent. Il peut s’agir d’un problème intermittent pour lequel la récupération est
automatique.
2. Redémarrez le serveur Access Data Services.
3. Si le problème continue de se produire souvent et que le redémarrage du serveur ne résout
pas le problème, vérifiez que le matériel du serveur fonctionne correctement. Si c’est le
cas, réinstallez Access Services sur le serveur et procédez à nouveau à l’ajout du serveur à
la batterie de serveurs.
19
Access Data Services n’est plus disponible Event 28 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le serveur Access Services n’est plus disponible
ID d’événement : 28
Résumé : l’application Web frontale a effectué une demande auprès d’un serveur Access
Services spécifique et a rencontré une exception inattendue. Ceci peut indiquer un problème
intermittent ou un problème lié à ce serveur. Dans ce cas, l’application Access frontale tente
d’équilibrer la charge avec un autre serveur. Le serveur Access Services doit exécuter les
requêtes de données utilisées dans les rapports Access Services.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les applications Access Services n’actualisent pas les données.

Les applications Access Services ne se chargent pas ou ne s’affichent pas correctement.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 28
Description : Access Data Services n’est plus disponible. [Session : <ID_session>
Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause : la ou les causes peuvent être :

L’application frontale Access a rencontré un problème intermittent lors de l’envoi d’une
demande au serveur Access Services.

L’état du serveur Access Services n’est pas valide et l’ordinateur doit être redémarré.

Des erreurs liées au réseau empêchent le serveur qui exécute l’application Access de
contacter le serveur Access Services.
Solution : redémarrez le serveur
1. Avant de redémarrer le seveur Access Services, consultez les rapports System Center
Operations Manager pour connaître la fréquence de ce problème. S’il se produit de façon
intermittente et que Access Services récupère automatiquement, ne redémarrez pas le
serveur, à moins que les symptômes décrits plus haut persistent.
2. Redémarrez le serveur Access Services.
3. Si le problème se produit souvent et que le redémarrage du serveur ne résout pas le
problème, vérifiez que le serveur fonctionne correctement. Vous devrez peut-être
20
réinstaller Microsoft SharePoint Server sur le serveur et le joindre à la batterie de serveurs
SharePoint.
21
Le serveur Access Services n’est pas
disponible - Event 29 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le serveur Access Services n’est pas disponible
ID d’événement : 29
Résumé : un ordinateur frontal de l’application Access ne peut pas situer ou s’envoyer des
requêtes aux serveurs exécutant Access Services. Le serveur Access Services doit exécuter les
requêtes de données utilisées dans les rapports Access Services.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Access Services n’affiche pas les données dans les formulaires, rapports ou tout autre
affichage d’une application Access dans le navigateur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 29
Description : Aucun service de base de données Access n’est disponible dans la batterie de
serveurs. [Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur Access Services n’est pas en cours d’exécution.

Access Services n’a pas été démarré sur le serveur.

Le proxy utilisé par l’application frontale Access n’est pas membre par défaut du groupe de
proxys par défaut d’Access Services.
Solution : vérifiez qu’Access Services est en cours d’exécution sur le serveur
1. Dans la page d’accueil Administration centrale, dans la section Paramètres système,
cliquez sur Gérer les serveurs de cette batterie.
2. Sélectionnez le serveur qui héberge le service Base de données Access.
3. Dans la page Services sur le serveur, vérifiez si Démarré apparaît pour Access Services dans
la colonne État. Si tel n’est pas le cas, cliquez sur Démarrer dans la colonne Action.
22
Solution : vérifiez que le proxy de l’application de service est le membre par défaut pour
Access Services
1. Dans la page d’accueil Administration centrale de SharePoint, dans le lancement rapide,
cliquez sur Gestion des applications. Dans la section Applications de service, cliquez sur
Configurer les associations des applications de service.
2. Dans la page Associations des Applications de service, dans la colonne Groupe de proxy
d’application, cliquez sur le nom du groupe de proxy pour votre application Access
frontale. Le nom par défaut du groupe de proxy est Par défaut.
3. Dans la boîte de dialogue Configurer les associations des applications de service, vérifiez
que la case du proxy Access Services est activée. S’il existe plusieurs proxys d’application
Access Services et que le mot [par défaut] n’apparaît pas après le nom du proxy à utiliser,
activez la case à cocher, puis cliquez sur [définir par défaut].
4. Cliquez sur OK.
23
Articles de base de connaissances de
l’application Excel Services dans SharePoint
Server 2010
Publication : 12 mai 2010
Les articles de cette section sont des articles de base de connaissances pour l’application Excel
Services. En principe, vous accédez à ces articles après un clic sur un lien d’une alerte dans la
console Operations Manager. Vous pouvez également recourir à ces articles pour résoudre des
problèmes liés à Excel Services.
Dans cette section :

Tentative non autorisée d’Excel d’accès à une session - Événement 2011 (SharePoint
Server 2010)

Erreur interne de l’application Excel Services - Événement 2026 (SharePoint Server 2010)

Échec de l’enregistrement de l’application Excel Services - Événement 3348 (SharePoint
Server 2010)

Échec inattendu du classeur Application Excel Services - Événement 5225 (SharePoint
Server 2010)

Impossible de créer le cache disque de classeurs Excel - Événement 5226 (SharePoint
Server 2010)

Impossible d’établir une connexion avec l’application Excel Services - Evénements 5231
5233 (SharePoint Server 2010)

Erreur de communication avec l’application Excel Services - Événements 5231 5239 5240
(SharePoint Server 2010)

L’application Excel Services n’est pas disponible - Événement 5234 (SharePoint
Server 2010)

Excel incapable de déléguer les informations d’identification - Événement 5243
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/dfa6bafd-7ea9-4542-822284285a52079c(Office.14).aspx)

Application Excel Services - Échec de l’accès à la base de données de configuration Événement 5244 (SharePoint Server 2010)
24

Mémoire maximale configurée pour l’application Excel Services dépassée Événement 5255 (SharePoint Server 2010)

Échec de l’allocation de mémoire à l’application Excel Services - Événement 5256
(SharePoint Server 2010)

L’application Excel Services ne fonctionne pas localement - Événement 5271 (SharePoint
Server 2010)

Méthode d’accès aux fichiers non valide configurée pour Excel - Événement 5557
(SharePoint Server 2010)

Exception d’une fonction définie par l’utilisateur dans l’application Excel Services Événement 6467 (SharePoint Server 2010)

Fichier de modèle d’application Excel Services localisé introuvable - Événement 7924
(SharePoint Server 2010)

Fichier de modèle d’application Excel Services manquant - Événement 7925 (SharePoint
Server 2010)

Violation d’accès Application Excel Services Null - Événement 7926 (SharePoint
Server 2010)

Violation d’accès Application Excel Services non Null - Événement 7927 (SharePoint
Server 2010)

Matrice de l’application Excel Services hors limites - Événement 7928 (SharePoint
Server 2010)

Cache disque des classeurs Excel plein (SharePoint Server 2010)
25
Tentative non autorisée d’Excel d’accès à
une session - Événement 2011 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Tentative non autorisée d’Excel pour accéder à une session
ID d’événement : 2011
Résumé : l’application ExcelServices conserve les sessions utilisateur individuelles. Les
sessions conservent l’état lié aux calculs du classeur, les paramètres définis par un utilisateur,
les interactions entre un utilisateur et un classeur actif, ainsi que les données renvoyées à
partir d’une source de données comme résultat d’une opération d’actualisation des données.
Les sessions sont conservées par utilisateur et par classeur et peuvent comprendre des
données et des informations privées. Les sessions sont disponibles uniquement à l’utilisateur
qui a démarré la session. Dans ce cas, le problème est qu’un utilisateur qui n’a pas démarré une
session a tenté d’accéder à des données de cette session.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

L’utilisateur qui a tenté d’accéder à une session qu’il n’a pas démarrée ne peut pas afficher
le classeur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 2011
Description : Tentative d’accès à la session non autorisée par l’utilisateur
<nom_utilisateur>. La session appartient à l’utilisateur
<nom_utilisateur_ayant_démarré_la_session>. [Session : <ID_session> Utilisateur :
<nom_utilisateur>].
Cause : un utilisateur qui n’a pas démarré la session a tenté de demander des données de
cette session.
26
Erreur interne de l’application Excel
Services - Événement 2026 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Erreur interne d’Excel Services Application
ID d’événement : 2026
Résumé : le serveur de l’application Excel Services est responsable du chargement, de
l’actualisation et du recalcul des classeurs, ainsi que de la gestion de l’état de session
utilisateur. Une erreur interne inattendue a été rencontrée par le serveur Excel Services.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Certaines sessions utilisateur sont interrompues et des classeurs peuvent ne plus répondre
dans le navigateur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 2026
Description : Une erreur interne s’est produite. <message_d’erreur>.
Cause : le serveur de l’application Excel Services a subi une défaillance inattendue.
Solution : redémarrez le serveur

Excel Services essaiera de récupérer automatiquement de cet événement en redémarrant
le service. Si le moniteur SCOM (System Center Operations Manager) pour cet événement
est déclenché, c’est que l’événement s’est produit de façon répétée. Pour résoudre le
problème, redémarrez le serveur qui exécute Excel Services.
27
Échec de l’enregistrement de l’application
Excel Services - Événement 3348
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de l’enregistrement de l’application Excel Services
ID d’événement : 3348
Résumé : le serveur de l’application Excel Services est responsable du chargement, de
l’actualisation et du recalcul des classeurs, ainsi que de la gestion de l’état de session
utilisateur. Le serveur Excel Services n’a pas pu enregistrer un fichier de classeur. Il est possible
que les utilisateurs ne puissent pas enregistrer les modifications qu’ils ont apportées au
classeur.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs peuvent recevoir un message d’erreur les informant que leurs modifications
ne peuvent pas être enregistrées alors qu’ils ont édité leur classeur dans un navigateur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 3348
Description : Échec de l’enregistrement de <URL_classeur> à la moitié. [Session :
<ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause : la ou les causes peuvent être :

Les autorisations de l’utilisateur pour modifier ou enregistrer des fichiers ont été
révoquées au moment où le classeur allait être enregistré.

La base de données de contenu n’est pas disponible et il n’a pas été possible d’y accéder.
28
Échec inattendu du classeur Application
Excel Services - Événement 5225
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec inattendu d’un classeur Application Excel Services
ID d’événement : 5225
Résumé : le serveur de l’application Excel Services est responsable du chargement, de
l’actualisation et du recalcul des classeurs, ainsi que de la gestion de l’état de session
utilisateur. Un échec inattendu s’est produit sur le serveur Excel Services et une session de
classeur a été interrompue.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Des sessions utilisateur sont abandonnées sur Excel Services. Par voie de conséquence, un
classeur dans le navigateur ne répond plus ou un message d’erreur apparaît, par exemple,
Une erreur s’est produite.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5225
Description : Une erreur inattendue grave s’est produite lors de l’exécution de
<URL_classeur>. Le classeur sera déchargé par le serveur Application Excel Services. Si cette
erreur se reproduit, un administrateur doit examiner le fichier et vérifier son contenu.
Cause : un fichier classeur qui est endommagé a été chargé sur le serveur Excel Services.
Remarque :
Des autorisations d’administrateur sont requises pour la réalisation de ces étapes.
Solution : supprimez le fichier affecté
1. Dans le journal des événements, notez le chemin d’accès au fichier associé à l’ID
d’événement 5225.
29
2. Utilisez le chemin d’accès pour rechercher le fichier sur le disque ou dans la liste des
fichiers classeurs dans SharePoint.
3. Supprimez le fichier.
Solution : redémarrez le serveur Application Excel Services

Si le problème persiste ou se produit pour de nombreux fichiers ou pour des fichiers qui
auparavant se chargeaient correctement, redémarrez le serveur Application Excel Services.
30
Impossible de créer le cache disque de
classeurs Excel - Événement 5226
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible de créer le cache disque de classeurs Excel
ID d’événement : 5226
Résumé : l’Application Excel Services enregistre les classeurs qu’il charge dans un cache
temporaire sur disque. Dans ce cas, un cache disque de classeurs n’a pas pu être créé sur le
serveur Excel Services.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Excel Services ne démarre pas.

La mise en route du service échoue.

Le chargement des classeurs est impossible.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5226
Description : Impossible de créer ou d’accéder au cache de classeurs sur
<emplacement_cache_sur_disque>. Application Excel Services ne peut pas fonctionner
sans cache de classeurs.
Cause : la ou les causes peuvent être :
1. Le compte exécutant le pool d’applications où Excel Services s’exécute peut ne pas
disposer des autorisations de créer un répertoire sur le serveur Excel Services.
2. Le serveur Excel Services peut avoir des problèmes de disque dur ou le disque dur peut être
saturé.
Solution : vérifiez que le serveur fonctionne et qu’il a suffisamment d’espace disque

Vérifiez que l’ordinateur exécutant le serveur Excel Services fonctionne correctement et
contient suffisamment d’espace disque. Le message du journal des événements pour l’ID
5226 identifie le disque utilisé par le serveur Excel Services.
Solution : vérifiez que le compte exécutant Excel Services peut créer un dossier Temp
31

Vérifiez que le compte exécutant Excel Services a les autorisations nécessaires pour créer
un dossier Temp sur le serveur. Supprimez le dossier Temp existant pour que le service
puisse créer un nouveau dossier Temp. Appliquez la procédure suivante pour identifier le
compte qui exécute le pool d’applications où Excel Services s’exécute.
Pour identifier le compte du pool d’applications
1. Cliquez sur Démarrer, sur Tous les programmes, sur Produits Microsoft SharePoint 2010,
puis sur SharePoint 2010 Management Shell.
2. À l’invite de commandes, entrez le nom de l’applet de commande Windows PowerShell
Get-SPExcelServiceApplication pour obtenir le nom du pool d’applications. Notez la valeur
de la propriété ApplicationPool renvoyée par cette applet de commande.
3. Cliquez sur le bouton Démarrer, pointez sur Outils d’administration, puis cliquez sur
Gestionnaire des services Internet (IIS).
4. Dans le volet Connexions, développez le nœud du serveur, puis cliquez sur Pools
d’applications.
5. Dans le volet de lecture, dans la vue des fonctionnalités, dans la colonne Identité, notez le
compte du pool d’applications que vous avez identifié.
Solution : vérifiez les autorisations sur l’emplacement du cache de classeurs

Vérifiez que le compte exécutant le pool d’applications où Excel Services s’exécute dispose
des autorisations nécessaires pour créer un répertoire sur le serveur Excel Services.
Commencez par identifier l’emplacement du cache de classeurs.
Pour identifier l’emplacement du cache de classeurs
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la section Gestion des
applications, cliquez sur Gérer les applications de service puis, dans la colonne Nom,
cliquez sur le nom de l’application Excel Services affectée par le problème.
2. Dans la page d’administration Excel Services, cliquez sur Paramètres globaux et, dans
la section Cache des classeurs, notez l’emplacement du cache des classeurs dans la
zone Emplacement du cache de classeurs.
3. Si la zone Emplacement du cache de classeurs est vide, cela signifie qu’Excel Services
utilise l’emplacement par défaut : %windir%\temp.
Pour vérifier les autorisations sur l’emplacement du cache de classeurs
1. Accédez au répertoire parent pour l’emplacement du cache de classeurs.
L’emplacement par défaut est <lecteur_système_d’exploitation>:\windows\temp.
2. Cliquez avec le bouton droit sur le dossier, puis cliquez sur Propriétés. La boîte de
dialogue Propriétés apparaît.
32
3. Sous l’onglet Sécurité, vérifiez que la liste Noms de groupes ou d’utilisateurs contient
le compte qui exécute le pool d’applications où Excel Services s’exécute. Notez que le
compte doit être membre d’un groupe de cette liste.
4. Si le compte du pool d’applications ne figure pas dans la liste, cliquez sur Modifier, puis
sur Ajouter.
5. Tapez le nom du compte, puis cliquez sur OK.
6. Sous l’onglet Sécurité de la boîte de dialogue Propriétés, cliquez sur Avancé.
7. Dans la boîte de dialogue Paramètres de sécurité avancés, sélectionnez le nom du
compte, puis cliquez sur Modifier.
8. Dans la boîte de dialogue Paramètres de sécurité avancés pour <nom_dossier>,
vérifiez que le compte est sélectionné puis cliquez sur Modifier.
9. Dans la boîte de dialogue Entrée d’autorisation pour <nom_dossier>, vérifiez que
toutes les cases à cocher pour les autorisations sont activées pour Autoriser et que
toutes les cases à cocher pour les autorisations sont désactivées pour Refuser.
10. Cliquez sur OK pour fermer toutes les boîtes de dialogue.
Solution : supprimez les anciens dossiers Excel Services dans le répertoire du cache de
classeurs pour permettre la recréation du cache
1. Accédez au répertoire parent du cache de classeurs. L’emplacement par défaut est
<lecteur_système_d’exploitation>:\windows\temp.
2. Si le répertoire comprend un dossier Application Excel Services, supprimez ce dossier.
Solution : effectuez une opération iisreset pour redémarrer le service

Sur l’ordinateur, cliquez sur Démarrer, cliquez sur Exécuter puis, dans la zone de texte
Ouvrir, tapez iisreset et cliquez sur OK.
33
Impossible d’établir une connexion avec
l’application Excel Services - Evénements
5231 5233 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible d’établir une connexion à l’application Excel Services
ID d’événement : 5231 et 5233
Résumé : l’application Web frontale a envoyé une demande à un serveur spécifique pour
l’application Excel Services et n’a pas pu contacter ce serveur. Dans ce cas, le serveur Web
frontal essaie de solliciter un autre serveur Excel Services sous réserve qu’il soit disponible.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le chargement des classeurs est impossible.

Lorsque le chargement des classeurs est couronné de succès, l’opération prend plus de
temps.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5231
Description : Le serveur de calcul Excel <URL_serveur> n’est plus disponible. [Session :
<ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>]

Le message suivant peut apparaître dans le journal des événements : ID d’événement :
5233 Description : Le serveur de calcul Excel <URL_serveur> n’est plus disponible.
[Session : <ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur Excel Services est désactivé ou déconnecté du réseau.

Le serveur Excel Services se trouve dans une situation délicate et n’est pas disponible.
Vérifier que le serveur est démarré et qu’il peut se connecter au réseau
1. Assurez-vous que le serveur exécutant Excel Services est activé et en cours d’exécution.
2. Vérifiez que le serveur exécutant Excel Services est en mesure de se connecter au réseau et
que vous pouvez vous connecter au serveur à partir d’un autre ordinateur connecté au
réseau.
3. Si le serveur est démarré, qu’il peut se connecter au réseau et que le problème n’est pas
résolu, réinstallez Excel Services et rajoutez le serveur à la batterie de serveurs.
34
Erreur de communication avec l’application
Excel Services - Événements 5231 5239 5240
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Erreur de communication avec l’application Excel Services
ID d’événement : 5231, 5239 et 5240
Résumé : l’application Web frontale a effectué une demande auprès d’un serveur spécifique
pour Excel Services et a rencontré une exception inattendue. Ceci peut indiquer un problème
intermittent ou un problème avec le serveur spécifique. Dans un tel cas, l’application Web
frontale tente d’équilibrer la charge avec un autre serveur. Le serveur Excel Services est requis
pour charger les classeurs et gérer l’état de la session pour ces classeurs.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Chargement retardé pour des classeurs.

Le chargement des classeurs est impossible.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5231
Description : Impossible d’atteindre le serveur de calcul Excel <URL _ordinateur> [Session :
<ID_session> Utilisateur: <nom_utilisateur>].

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5239
Description : Une erreur de communication s’est produite avec les services de calcul
Excel <URL_ordinateur> Exception : <message_exception> [Session : <ID_session>
Utilisateur : <nom_utilisateur>].

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5240
Description : Une erreur de communication s’est produite avec les services de calcul
Excel <URL_ordinateur> Exception : <message_exception> [Session : <ID_session>
Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause : le serveur Excel Services est dans un état non valide et il peut être nécessaire de le
redémarrer.
35
Redémarrer le serveur
1. Avant de procéder au redémarrage, vérifiez s’il s’agit d’un problème qui se produit
souvent. Il peut s’agir d’un problème intermittent qui est corrigé automatiquement et qui
ne requiert pas le redémarrage du serveur.
2. Si le problème se produit souvent, redémarrez le serveur exécutant Excel Services.
3. Si le problème continue de se produire souvent et que le redémarrage du serveur n’a pas
résolu le problème, vérifiez que le matériel du serveur fonctionne correctement ou bien
réinstallez Excel Services et ajoutez à nouveau le serveur à la batterie de serveurs.
36
L’application Excel Services n’est pas
disponible - Événement 5234 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Excel Services Application n’est pas disponible
ID d’événement : 5234
Résumé : un ordinateur d’application Web frontal ne peut pas localiser des demandes et les
envoyer au serveur Excel Services. Le serveur Excel Services est nécessaire pour le chargement
des classeurs.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le chargement des classeurs sur le serveur Excel Services échoue.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5234
Description : Aucun serveur de calcul Excel disponible dans la batterie de serveurs.
[Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur Excel Services n’est pas en cours d’exécution.

Excel Services n’est pas démarré sur le serveur.

Le proxy utilisé par le serveur Web frontal n’est pas le membre par défaut du groupe de
proxys par défaut pour Excel Services.
Solution : vérifiez que l’instance de l’application de service s’exécute sur l’ordinateur
1. Dans le site Web Administration centrale de SharePoint, cliquez sur Paramètres système.
2. Cliquez sur Gérer les serveurs de cette batterie.
3. Pour chaque serveur sur lequel vous souhaitez exécuter Excel Services, sélectionnez le nom
du serveur.
4. Dans la page Services sur le serveur, si Démarré n’apparaît pas pour Services de calcul
Excel dans la colonne État, cliquez sur Démarrer dans la colonne Action.
37
Solution : redémarrez le serveur Excel Services Application

Redémarrez le serveur Application Excel Services.
Solution : vérifiez que le proxy de l’application de service est le membre par défaut pour
Excel Services
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la barre de lancement rapide,
cliquez sur Gestion des applications, puis, dans la section Applications de service, cliquez
sur Configurer les associations des applications de service.
2. Dans la page Associations des applications de service, dans la colonne Groupe de proxys
d’application, pour votre application Web, cliquez sur le nom du groupe de proxys. Le nom
par défaut du groupe de proxy est Par défaut.
3. Dans la boîte de dialogue Configurer les associations des applications de service, si la case
à cocher du proxy d’application Excel Services n’est pas activée, activez-la. S’il existe
plusieurs proxys d’application Excel Services et que le mot [par défaut] n’apparaît pas
après le nom du proxy à utiliser, activez la case à cocher, puis cliquez sur [définir par
défaut].
4. Cliquez sur OK.
38
Application Excel Services - Échec de
l’accès à la base de données de
configuration - Événement 5244 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’accès à la base de données de configuration Application Excel Services a
échoué
ID d’événement : 5244
Résumé : le serveur d’applications d’Excel Services n’a pas réussi à accéder à la base de
données de configuration et ne parvient peut-être pas à lire ou à enregistrer les paramètres.
Tous les paramètres d’Excel Services sont stockés dans la base de données de configuration.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le déploiement d’Excel Services échoue.

Excel Services ne démarre pas.

Excel Services est interrompu et le chargement des classeurs des utilisateurs échoue.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5244
Description : erreur inattendue lors de la tentative d’accès aux paramètres du service dans
la base de données de configuration SharePoint. Vérifiez que le proxy de cette application
de service est membre du groupe de proxys par défaut pour l’application web active.
Erreur =<erreur_retournée_par_SharePoint>.
Cause : la ou les causes peuvent être :
1. La base de données de configuration est en mode hors connexion ou n’est pas disponible.
2. Les autorisations sur la base de données de configuration ont changé ou les autorisations
liées au compte du pool d’applications sous lequel Excel Services s’exécute ont changé et
Excel Services n’a plus accès à la base de données de configuration.
39
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer la
tâche suivante.
Solution : accordez les autorisations appropriées au compte d’accès à la base de données

Pour rechercher le compte d’accès à la base de données
1. Dans la page Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Sécurité, puis, dans la section Sécurité générale, cliquez sur Configurer les comptes de
service.
2. Dans la page Comptes de service, dans la section Gestion des informations
d’identification dans la liste déroulante, sélectionnez l’option Pool d’applications de
service pour le pool d’applications qui exécute Excel Services. Lorsque cette option est
sélectionnée, le nom de l’application Excel Services apparaît dans la zone de liste sous
la liste déroulante, par exemple, Application Excel Services.
3. Notez le compte qui est sélectionné dans la liste déroulante Sélectionnez un compte
pour ce composant, puis cliquez sur OK.

Pour vérifier que le compte dispose des autorisations appropriées dans SQL Server
1. Connectez-vous à l’ordinateur qui exécute SQL Server en utilisant un compte disposant
d’autorisations d’administrateur.
2. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objet,
développez le nœud Sécurité, puis cliquez sur le nœud Connexions. Le nom du compte
d’accès à la base de données indique qu’il s’agit d’un compte de connexion SQL, par
exemple, ##MS_PolicyTsqlExecutionLogin##.
3. Si le compte existe, dans le volet de navigation Explorateur d’objets, développez le
nœud Bases de données, développez le nœud de la base de données de configuration
(par exemple, WSS_Config), développez le nœud Sécurité, puis cliquez sur Rôles.
4. Développez le nœud Rôles de base de données, cliquez avec le bouton droit sur
db_owner, puis sélectionnez Propriétés.
5. Dans la boîte de dialogue Propriétés des rôles de base de données, vérifiez que le
compte d’accès à la base de données se trouve dans la liste Membres de ce rôle. Dans
le cas contraire, cliquez sur Ajouter.

Pour vérifier que l’application Excel Services peut lire à partir de la base de données de
configuration
40
1. Sur l’ordinateur, cliquez sur Démarrer, puis sur Tous les programmes, cliquez sur
Produits Microsoft SharePoint 2010, et enfin sur SharePoint 2010 Management Shell.
2. À l’invite de commandes, tapez le nom de l’applet de commande de Windows
PowerShellGet-SPExcelServiceApplication pour obtenir les paramètres de l’application
Excel Services spécifiée. Ces paramètres sont lus dans la base de données de
configuration.
41
Mémoire maximale configurée pour
l’application Excel Services dépassée Événement 5255 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Dépassement de la mémoire maximale configurée pour l’Application Excel
Services
ID d’événement : 5255
Résumé : les administrateurs de l’application Excel Services peuvent déterminer la quantité de
mémoire que le service doit utiliser sur chaque ordinateur physique qui exécute Excel Services.
Il s’agit d’un paramètre important, car Excel Services est gourmand en calculs, gère l’état et
peut nécessiter une quantité élevée de mémoire. La quantité de mémoire que le serveur pour
Excel Services peut consommer est spécifiée à l’aide de la propriété MaxPrivateBytes. Ce
problème se produit lorsque le serveur consomme plus de mémoire que la quantité allouée
dans le paramètre de cette propriété.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le chargement des classeurs est impossible.

Les utilisateurs obtiennent divers messages d’erreur, comme « Une erreur s’est produite »

Les performances des classeurs sont faibles.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5255
Description : La taille maximale en octets privés a été dépassée. Impossible de terminer
l’opération.[Session : <ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause : Excel Services a dépassé la valeur de son paramètre MaxPrivateBytes et les demandes
adressées au serveur sont finalement refusées.
Vérifier que les serveurs disposent de suffisamment de mémoire RAM compte tenu du
nombre d’utilisateurs
1. Vérifiez que vos serveurs disposent de suffisamment de mémoire RAM et que votre
déploiement d’Excel Services est suffisamment volumineux pour prendre en charge votre
42
base d’utilisateurs. Pour plus d’informations, voir Déterminer les besoins en matière de
ressources pour la prise en charge d’Excel Services.
Augmenter la valeur du paramètre MaxPrivateBytes
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
2. Dans la page Gestion des applications, sous Applications de service, cliquez sur Gérer les
applications de service.
3. Cliquez sur l’application Excel Services. Par défaut, elle porte le nom « Application Excel
Service ».
4. Dans la page Gérer l’application Excel Services, cliquez sur Paramètres globaux.
5. Dans la page Paramètres Application Excel Services, sous Utilisation de la mémoire, tapez
le nombre de mégaoctets (Mo) de mémoire RAM qu’Excel Services doit utiliser.
6. Cliquez sur OK.
43
Échec de l’allocation de mémoire à
l’application Excel Services - Événement
5256 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de l’allocation mémoire Excel Services Application
ID d’événement : 5256
Résumé : le serveur de l’application Excel Services est responsable du chargement, de
l’actualisation et du recalcul des classeurs, ainsi que de la gestion de l’état de session
utilisateur. Le serveur Excel Services n’est pas parvenu à allouer la mémoire.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs ne peuvent pas créer de sessions et ne peuvent donc pas afficher les
classeurs dans leur navigateur.

Les sessions utilisateur existantes peuvent cesser de répondre et entraîner l’arrêt de la
réponse des classeurs dans le navigateur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5256
Description : Échec d’allocation mémoire d’accès. [Session : <ID_session> Utilisateur :
<nom_utilisateur>].
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur Excel Services a atteint sa capacité maximale et ne peut pas affecter davantage
de ressources mémoire.

Le serveur Excel Services a subi un échec inattendu et ne peut pas allouer davantage de
mémoire.
Solution : évaluez si les serveurs suffisent pour prendre en charge la charge utilisateur

Avant de prendre des mesures correctives, vérifiez si vous avez suffisamment d’ordinateurs
serveurs Excel Services pour prendre en charge la charge utilisateur.
Solution : redémarrez le serveur

Redémarrez le serveur Application Excel Services.
44
45
L’application Excel Services ne fonctionne
pas localement - Événement 5271
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Excel Services n’est pas en cours d’exécution au niveau local
ID d’événement : 5271
Résumé : Excel Services prend en charge la définition de l’équilibrage de charge entre le
serveur d’applications Web frontal et le serveur Excel Services. Local constitue une option
d’équilibrage de charge. Toutefois, ce paramètre n’est valide que si le serveur Web frontal et le
serveur Excel Services s’exécutent sur le même ordinateur physique.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Délai des temps de chargement du classeur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5271
Description : Le schéma d’équilibrage de charge est configuré comme Local, mais les
services de calcul Excel locaux ne fonctionnent pas. Utilisation du schéma d’équilibrage de
charge round robin par défaut [Utilisateur : <nom_utilisateur>]
Cause : le schéma d’équilibrage de charge est configuré comme étant Local, mais Excel
Services ne fonctionne pas sur cet ordinateur Web frontal.
Solution : modifiez le schéma d’équilibrage de charge
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
2. Dans la page Gestion des applications, sous Applications de service, cliquez sur Gérer les
applications de service.
3. Cliquez sur l’application Excel Services. Par défaut, elle porte le nom « Application Excel
Service ».
4. Dans la page Gérer l’application Excel Services, cliquez sur Paramètres globaux.
5. Dans la page Paramètres de l’application Excel Services, sous Équilibrage de charge,
sélectionnez URL de classeur ou Round Robin avec vérification.
46
6. Cliquez sur OK.
47
Méthode d’accès aux fichiers non valide
configurée pour Excel - Événement 5557
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Méthode d’accès aux fichiers Excel non valide configurée
ID d’événement : 5557
Résumé : Excel Services prend en charge deux types de communication entre son application
Web frontale et les principaux composants serveur : Sous-système approuvé et Délégation. Le
type de communication se contrôle avec le paramètre Modèle d’accès. Un administrateur Excel
Services peut également spécifier la manière dont le composant serveur récupère les fichiers :
utiliser le compte de processus sous lequel le service s’exécute ou emprunter l’identité de
l’utilisateur, en demandant le classeur et en déléguant les informations d’identification de
l’utilisateur. Cette erreur se produit lorsque le Modèle d’accès est défini avec le paramètre
Sous-système approuvé et que la méthode d’accès aux fichiers est Emprunt d’identité. Dans
cette configuration, le composant serveur est dans l’impossibilité d’obtenir ou de déléguer les
informations d’identification de l’utilisateur final, car elles n’ont pas été déléguées à partir de
l’application Web finale.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Impossible de charger les classeurs.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5557
Description : échec du chargement de <URL_classeur> avec l’erreur : « Le serveur est
configuré pour utiliser l’emprunt d’identité afin d’accéder aux classeurs, mais il est
impossible de s’en servir lorsque la communication entre les services de calcul Excel et
Excel Web Access est définie pour utiliser un sous-système approuvé. » [Session :
<IDSession> Utilisateur : <nom_utilisateur>]
Cause : Il y a un conflit entre le paramètre AccessModel et le paramètre FileAccessMethod.
48
Exception d’une fonction définie par
l’utilisateur dans l’application Excel Services
- Événement 6467 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Exception liée à une fonction définie par l’utilisateur Excel Services
ID d’événement : 6467
Résumé : une fonction définie par l’utilisateur a déclenché une exception. Les fonctions
définies par l’utilisateur sont des assemblys de code personnalisé déployés sur le serveur
principal pour Excel Services et sont appelées à partir d’une application frontale Excel Services.
Le calcul des classeurs qui requièrent cette fonction définie par l’utilisateur risque d’échouer. Il
sera peut-être nécessaire de corriger la fonction définie par l’utilisateur et de la redéployer sur
le serveur.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les classeurs qui utilisent cette fonction définie par l’utilisateur ne sont pas calculés
correctement et risquent d’afficher des erreurs dans la feuille de calcul.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6467
Description : Une exception s’est produite dans une fonction définie par l’utilisateur.
Assembly=<nom_et_chemin_accès_ assembly>, classe= <classe_ayant_levé_l’exception>,
nom de la fonction=<nom_fonction>, texte d’exception=<message_exception>
Cause : le code de la fonction définie par l’utilisateur a rencontré une condition d’erreur
insoluble.
Solution : corrigez le code de la fonction définie par l’utilisateur

Cette erreur se produit lorsqu’une fonction définie par l’utilisateur déclenche souvent des
exceptions. Les fonctions définies par l’utilisateur ne sont pas du code de produit Excel
Services. Procédez comme suit pour rechercher l’emplacement de l’assembly déployé.
Pour corriger la fonction définie par l’utilisateur
1. Consultez le développeur de la fonction définie par l’utilisateur pour savoir s’il est
possible de déployer une fonction plus à même de gérer les situations d’erreur.
49
2. Déployez la fonction définie par l’utilisateur mise à jour. Demandez au développeur de
la fonction définie par l’utilisateur d’enregistrer le nouvel assembly de celle-ci dans le
Global Assembly Cache (GAC) du serveur ou dans un partage de fichiers, suivant la
façon dont l’assembly a été initialement déployé.
Pour rechercher l’emplacement de l’assembly
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la section Gestion des
applications, cliquez sur Gérer les applications de service.
2. Dans la colonne Nom, cliquez sur le nom de l’application Excel Services. Dans la
colonne Type, les applications Excel Services sont de type Application de service Web
Application Excel Services.
3. Dans la page Gérer l’application Excel Services, cliquez sur Assemblys de fonctions
définis par l’utilisateur.
4. Dans la colonne Assembly, cliquez sur la fonction définie par l’utilisateur que vous
envisagez de redéployer.
5. Dans la section Détails de l’assembly, la zone de texte Assembly indique le chemin
d’accès de l’assembly ou uniquement son nom fort si la fonction définie par l’utilisateur
est installée dans le Global Assembly Cache (GAC), sous <racine>\windows\assembly.
Notez que l’option Emplacement de l’assembly indique si l’assembly se trouve dans le
Global Assembly Cache ou représente un chemin d’accès de fichier.
50
Fichier de modèle d’application Excel
Services localisé introuvable Événement 7924 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le fichier de modèle localisé Excel Services est introuvable
ID d’événement : 7924
Résumé : le fichier de modèle localisé utilisé par Excel Services pour créer des classeurs est
introuvable. Le serveur est peut-être en train de créer des classeurs en utilisant un fichier de
modèle correspondant à des paramètres régionaux différents. Les utilisateurs qui créent des
classeurs à l’aide d’Excel Services risquent de voir un classeur dont la langue est incorrecte.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Des boutons comportant du texte et d’autres éléments d’interface utilisateur dans les
classeurs affichés par Excel Services n’apparaissent pas dans la langue adéquate.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 7924
Description : Les paramètres régionaux <nom_paramètres> sont introuvables. Par
conséquent, un nouveau classeur a été créé à l’aide du modèle de classeur
<chemin_accès_modèle_classeur>. Pour autoriser la création de classeurs pour
<paramètres_régionaux_souhaités>, vous devez installer le module linguistique
<module_linguistique>. [Session : <ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>]
Cause : un fichier de classeur de modèle localisé est introuvable. Le fichier de modèle localisé
n’a pas été correctement installé sur l’ordinateur ou est endommagé. Le fichier doit être
réinstallé. La méthode la plus facile pour réinstaller le modèle consiste à réparer l’installation.
Solution : réparez l’installation

Exécutez le programme d’installation de l’application Excel Services, sélectionnez l’option
de réparation de l’installation, puis suivez les étapes de l’Assistant.
51
Fichier de modèle d’application Excel
Services manquant - Événement 7925
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Fichier de modèle Excel Services manquant
ID d’événement : 7925
Résumé : le fichier de modèle utilisé par Excel Services pour créer des classeurs est
introuvable. Les utilisateurs risquent de ne pas pouvoir créer de nouveaux classeurs sur le
serveur pour Excel Services tant que ce problème n’est pas résolu.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs ne peuvent pas créer de classeurs.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 7925
Description : le nouveau modèle de classeur pour Application Excel Services est
introuvable. De ce fait, un utilisateur n’a pas pu créer un classeur. Vous devrez peut-être
réparer votre installation. [Session : <ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>]
Cause : le nouveau fichier de modèle de classeur est introuvable ou il est lu à partir du disque.
Ce fichier doit être réinstallé. La méthode la plus facile pour réinstaller le modèle consiste à
réparer l’installation.
Solution : réparez l’installation d’Application Excel Services

Exécutez le programme d’installation de l’application Excel Services, sélectionnez l’option
de réparation de l’installation, puis suivez les étapes de l’Assistant.
52
Violation d’accès Application Excel Services
Null - Événement 7926 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Violation d’accès Nul de l’application Excel Services
ID d’événement : 7926
Résumé : le serveur de l’application Excel Services est responsable du chargement, de
l’actualisation et du recalcul des classeurs, ainsi que de la gestion de l’état de session
utilisateur. Un classeur chargé sur Excel Services a provoqué une violation d’accès Null.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
7926 Description : Le processus serveur de calcul Excel (Excel Calculation Server) a essayé
d’accéder à une adresse virtuelle Nulle à laquelle il n’a pas accès. Type d’accès : <type_accès>,
URL du classeur : <URL_classeur>, ID du site : <ID_site> [Session : <ID_session> Utilisateur :
<nom_utilisateur>]
Cause : un classeur contenant une entrée incorrecte a été chargé sur le serveur.
53
Violation d’accès Application Excel Services
non Null - Événement 7927 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Violation d’accès non Null Application Excel Services
ID d’événement : 7927
Résumé : le serveur de l’application Excel Services est responsable du chargement, de
l’actualisation et du recalcul des classeurs, ainsi que de la gestion de l’état de session
utilisateur. Un classeur chargé sur Excel Services a entraîné une violation d’accès non Null. Ces
violations d’accès peuvent constituer des problèmes de sécurité potentiels, car elles peuvent
amener le serveur à lire des données auxquelles un utilisateur n’a pas accès ou à exécuter du
code malveillant.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un utilisateur peut perdre une session de classeur existante. La vue du classeur dans le
navigateur peut alors cesser de répondre ou un message d’erreur peut apparaître, par
exemple : une erreur s’est produite.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 7927
Description : Le processus du serveur de calcul Excel a essayé d’accéder à une adresse
virtuelle à laquelle il n’a pas accès Type d’accès : <type_accès>, URL du classeur :
<URL_classeur>, ID du site : <ID_site>. [Session : <ID_session> Utilisateur :
<nom_utilisateur>]
Cause : un classeur contenant une entrée incorrecte a été chargé sur le serveur.
54
Matrice de l’application Excel Services hors
limites - Événement 7928 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom d’alerte : Tableau Application Excel Services hors limites
ID d’événement : 7928
Résumé : un classeur chargé sur Excel Services a tenté de dépasser la limite d’une structure de
mémoire et accéder aux données de manière illicite. Plusieurs classeurs, différents, qui sont
chargés par le même utilisateur et génèrent ce problème peuvent être le signe d’une violation
de la sécurité par cet utilisateur.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
7928 Description : Le processus Application Excel Services a essayé d’accéder à un élément de
tableau qui est hors limites URL du classeur : <URL_fichier_classeur>, ID du site : <site>.
[Session : <ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>]
Cause : un fichier du classeur contient une entrée non valide et a provoqué une saturation de
mémoire.
55
Cache disque des classeurs Excel plein
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le cache disque des classeurs Excel est plein.
ID d’événement : Aucun ID d’événement
Résumé :
l’Application Excel Services enregistre les classeurs qu’elle charge dans un cache
temporaire sur disque. Le disque dur du serveur Excel Services est plein et Excel Services ne
peut plus enregistrer de classeurs dans ce cache.
Symptômes : échec intermittent du chargement du classeur.

Le message suivant peut apparaître dans le journal des événements : ID d’événement :
2015 Description : Échec du chargement de <URL_classeur> avec l’erreur : « Le cache de
classeurs est plein ou ne dispose pas d’assez d’espace libre pour charger le classeur. (la
taille du cache de classeurs est de <taille_en_Mo> Mo) ». [Session : <ID_session>
Utilisateur : <nom_utilisateur>].

Le message suivant peut apparaître dans le journal des événements : ID d’événement :
2016 Description : Échec du chargement de <URL_classeur> avec l’erreur : « Le disque
contenant le cache de classeurs est plein ou ne dispose pas d’assez d’espace pour charger
le classeur. [Session : <ID_session> Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause :

le disque dur du serveur pour Excel Services est plein.

Le disque dur n’est pas plein, mais la taille du cache des classeurs est définie avec une
valeur trop faible.
Vérifier qu’il y a assez d’espace disque sur le serveur

Vérifiez qu’il y a assez d’espace disque sur le serveur.

Si l’espace disque devient insuffisant, supprimez les fichiers inutiles ou ajoutez de l’espace
disque au serveur.
Augmenter la valeur du paramètre Taille maximale du cache de classeurs

Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
56

Dans la page Gestion des applications, sous Applications de service, cliquez sur Gérer les
applications de service.

Cliquez sur l’application Excel Services. Par défaut, elle porte le nom « Application Excel
Service ».

Dans la page Gérer l’application Excel Services, cliquez sur Paramètres globaux.

Dans la page Paramètres Application Excel Services, sous Cache de classeurs, tapez le
nombre de mégaoctets (Mo) d’espace disque que vous souhaitez qu’Application Excel
Services utilise pour les fichiers du cache des classeurs dans la zone Taille maximale du
cache de classeurs.

Cliquez sur OK.
57
Articles de la base de connaissances
InfoPath Forms Services dans SharePoint
Server 2010
Publication : 12 mai 2010
Les articles de cette section sont des articles de base de connaissances pour InfoPath Forms
Services dans Microsoft SharePoint Server 2010. En principe, vous accédez à ces articles après
un clic sur un lien figurant dans une alerte de la console Operations Manager. Vous pouvez
également recourir à ces articles pour résoudre des problèmes liés à InfoPath Forms Services.
Dans cette section :

Échec de la logique métier InfoPath Forms Services - Événement 5337 (SharePoint
Server 2010)

La logique métier d’InfoPath Forms Services a dépassé le compte réentrant Événement 5340 (SharePoint Server 2010)

InfoPath Forms Services - Mémoire insuffisante pour la logique métier - Événement 5342
(SharePoint Server 2010)

Exception de chargement de la logique métier InfoPath Forms Services - Événement 5343
(SharePoint Server 2010)

Échec du chargement de la liste des fichiers Web d’InfoPath Forms Services - Événement
5369 (SharePoint Server 2010)

InfoPath Forms Services - Échec de la publication - Événement 5374 (SharePoint
Server 2010)

Identités d’assembly en conflit détectées pour InfoPath Forms Services - Événement 5733
(SharePoint Server 2010)

Impossible de sérialiser la logique métier d’InfoPath Forms Services - Événement 5734
(SharePoint Server 2010)

Publications DoS d’InfoPath Forms Services par session - Événement 5736 (SharePoint
Server 2010)

Actions DoS InfoPath Forms Services par publication - Événement 5737 (SharePoint
Server 2010)
58

InfoPath Forms Services - Erreur de sécurité de l’adaptateur de données pour l’envoi Événement 5758 (SharePoint Server 2010)

Évolution du fichier solution cache InfoPath Forms Services - Événement 5759 (SharePoint
Server 2010)

InfoPath Forms Services - Erreur de sécurité de l’adaptateur de données pour la requête Événement 6932 (SharePoint Server 2010)

Échec du chargement de la solution InfoPath Forms Services - Événement 7056
(SharePoint Server 2010)

InfoPath Forms Services ne fonctionne pas à cause d’une configuration non valide du
services d’états temporaires - Événement 7898 (SharePoint Server 2010)
59
Échec de la logique métier InfoPath Forms
Services - Événement 5337 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de la logique métier InfoPath Forms Services
ID d’événement : 5337
Résumé : les utilisateurs qui conçoivent des modèles de formulaires InfoPath pour InfoPath
Forms Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 peuvent ajouter du code managé à leurs
formulaires. Des erreurs peuvent se produire lors de l’exécution de code personnalisé.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un message d’erreur s’affiche à l’ouverture du formulaire.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5337
Description : Échec de la logique métier en raison d’une exception. (Utilisateur :
<nom_utilisateur>, Nom du formulaire : <nom_formulaire>, Demande :
<http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID du formulaire :
<ID_formulaire>, Type : <type_exception>, Message de l’exception :
<message_exception>).
Cause : le code du formulaire a levé une exception de logique métier non gérée.
60
La logique métier d’InfoPath Forms Services
a dépassé le compte réentrant Événement 5340 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : La logique métier d’InfoPath Forms Services a dépassé le nombre de
réentrées
ID d’événement : 5340
Résumé : les utilisateurs qui conçoivent des modèles de formulaires InfoPath peuvent ajouter
du code managé à leurs formulaires. Des erreurs peuvent se produire lors de l’exécution de
code personnalisé.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un message d’erreur s’affiche à l’ouverture du formulaire dans le navigateur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5340
Description : Le nombre limite de réentrance du modèle objet de logique métier a été
dépassé. La logique métier est peut-être dans une récursivité d’événement infinie.
(Utilisateur : <nom_utilisateur>, Nom du formulaire : <nom_formulaire>, Demande :
<http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID du formulaire :
<ID_formulaire>)
Cause : la ou les causes peuvent être :

La logique métier se trouve dans une boucle infinie.

Le nombre d’appels de logique métier pour une seule mise à jour dans les données a
dépassé la limite maximale.
61
InfoPath Forms Services - Mémoire
insuffisante pour la logique métier Événement 5342 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : La logique métier d’InfoPath Forms Services n’a plus assez de mémoire
ID d’événement : 5342
Résumé : les utilisateurs qui conçoivent des modèles de formulaires InfoPath peuvent ajouter
du code managé à leurs formulaires. Des erreurs peuvent se produire lors de l’exécution de
code personnalisé.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un message d’erreur s’affiche à l’ouverture du formulaire.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5342
Description : Une allocation de mémoire effectuée par la logique métier n’a pas pu être
satisfaite. (Utilisateur : <nom_utilisateur>, Nom du formulaire : <nom_formulaire>,
Demande : <http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID du formulaire :
<ID_formulaire>, Type : <type_exception>, Message de l’exception :
<message_exception>).
Cause : une exception de type mémoire insuffisante a été générée par le code personnalisé
dans un modèle de formulaire InfoPath.
62
Exception de chargement de la logique
métier InfoPath Forms Services - Événement
5343 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Exception lors du chargement de la logique métier InfoPath Forms Services
ID d’événement : 5343
Résumé : les utilisateurs qui conçoivent des modèles de formulaires InfoPath peuvent ajouter
du code managé à leurs formulaires. Des erreurs peuvent se produire lors de l’exécution de
code personnalisé.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un message d’erreur apparaît lorsqu’un formulaire est chargé.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5342
Description : Une exception s’est produite lors du chargement de la logique métier.
(Utilisateur : <nom_utilisateur>, Nom du formulaire : <nom_formulaire>, Demande :
<http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID du formulaire :
<ID_formulaire>, Type : <type_exception>, Message de l’exception :
<message_exception>).
Cause : une exception de logique métier non gérée s’est produite au moment du chargement.
63
Échec du chargement de la liste des fichiers
Web d’InfoPath Forms Services - Événement
5369 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec du chargement de la liste des fichiers Web d’InfoPath Forms Services
ID d’événement : 5369
Résumé : InfoPath Forms Services comprend un fichier nommé ifsFileNames.xml. Il contient
des pointeurs vers des fichiers téléchargeables, tels que des scripts et des images pour les
formulaires.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

IfsFileNames.xml est introuvable.

Impossible d’ouvrir des formulaires InfoPath dans un navigateur Web.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5369
Description : Échec du chargement du composant produit ifsFileNames.xml. La racine Web
virtuelle est peut-être installée de façon incorrecte. (Utilisateur : <nom_utilisateur>,
Demande : <http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, Type :
<type_exception>, Message de l’exception : <message_exception>)
Cause : la ou les causes peuvent être les suivantes :

Le fichier ifsFileNames.xml est manquant ou non valide sur un ou plusieurs des serveurs
Web frontaux de la batterie.

Internet Information Services (IIS) n’est pas correctement configuré.
Solution : exécutez le programme d’installation d’Office Server

Sur les serveurs affectés, exécutez l’Assistant Installation de Microsoft SharePoint Server et
sélectionnez l’option Réparer.
Solution : vérifiez la configuration d’Internet Information Services

Si le problème persiste, il est possible qu’Internet Information Services (IIS) ne soit pas
correctement configuré. Dans ce cas, démarrez le Gestionnaire des services Internet et
64
annulez toutes les modifications qui ont été apportées au répertoire virtuel depuis
l’installation de Microsoft SharePoint Server.
65
InfoPath Forms Services - Échec de la
publication - Événement 5374 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : La publication (postback) d’InfoPath Forms Services a échoué
ID d’événement : 5374
Résumé : certaines formes d’action, telles que l’exécution de la logique métier, le changement
de vue ou l’envoi d’un formulaire, nécessitent une publication sur le serveur. Une erreur s’est
produite lors du traitement de cette publication par InfoPath Forms Services dans Microsoft
SharePoint Server 2010.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un message d’erreur s’affiche lors du remplissage du formulaire.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5374
Description : Une erreur de publication de formulaire s’est produite. (Utilisateur :
<nom_utilisateur>, Nom du formulaire : <nom_formulaire>, Demande :
<http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID du formulaire :
<ID_formulaire>, Type : <type_exception>, Message de l’exception :
<message_exception>).
Cause : une erreur serveur interne s’est produite.
66
Identités d’assembly en conflit détectées
pour InfoPath Forms Services - Événement
5733 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Identités d’assembly en conflit détectées pour InfoPath Forms Services
ID d’événement : 5733
Résumé : les modèles de formulaire InfoPath peuvent contenir du code managé stocké dans
un assembly de logique métier. Lorsqu’un modèle de formulaire contenant du code managé est
déployé sur un serveur où s’exécute InfoPath Forms Services, l’assembly de logique métier doit
avoir un nom fort et unique.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un message d’erreur s’affiche lors du déploiement du modèle de formulaire sur le serveur
Microsoft SharePoint Foundation.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5733
Description : Il existe deux assemblys de logique métier possédant la même identité
<nom_assembly>. Les formulaires suivants sont associés à ces assemblys :
<nom_formulaire1>, <nom_formulaire2>. Le serveur ne devrait jamais se retrouver dans
cette situation, puisque chaque assembly de logique métier doit avoir une identité unique.
Un des formulaires et l’assembly qui lui est associé doivent être supprimés
immédiatement. (Utilisateur : <nom_utilisateur>, Demande :
<http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>)
Cause : un modèle de formulaire ayant été déployé contient un assembly de code managé qui
est en conflit avec un autre assembly de code managé déployé.
67
Impossible de sérialiser la logique métier
d’InfoPath Forms Services - Événement 5734
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible de sérialiser la logique métier d’InfoPath Forms Services
ID d’événement : 5734
Résumé : dans InfoPath Forms Services dans Microsoft SharePoint Server 2010, le conteneur
de propriétés FormState permet de conserver l’état de la logique métier dans plusieurs
publications de serveurs. Par exemple, dans une méthode particulière de la logique métier, les
variables locales peuvent être conservées dans le conteneur de propriétés FormState pour
plusieurs publications. Tous les objets stockés dans le conteneur de propriétés doivent pouvoir
être sérialisés.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Une erreur se produit lors de l’exécution du code personnalisé dans le formulaire.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5734
Description : Impossible de conserver le type de logique métier <type_objet>, car il n’est
pas sérialisable. (Utilisateur : <nom_utilisateur>, Nom du formulaire : <nom_formulaire>,
Demande : <http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID du formulaire :
<ID_formulaire>)
Cause : la logique métier dans un modèle de formulaire a tenté de stocker un type non
sérialisable dans le conteneur de propriétés FormState.
68
Publications DoS d’InfoPath Forms Services
par session - Événement 5736 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Publications InfoPath Forms Services par session avec attaques par déni de
service
ID d’événement : 5736
Résumé : pour certains contrôles, actions et fonctionnalités de formulaire InfoPath, il est
nécessaire que le navigateur communique avec le serveur pendant une session de formulaire.
Cet échange de données pendant la session s’appelle une publication et se produit
généralement lorsqu’une fonctionnalité de formulaire doit envoyer des données au serveur en
vue de leur traitement. Les publications superflues imposent une charge supplémentaire au
navigateur et au serveur. Afin que le serveur soit protégé, un seuil est défini pour le nombre
maximal de publications par session. Ce paramètre limite le nombre de publications pouvant
être exécutées pendant une session donnée lorsqu’un utilisateur remplit un formulaire et
empêche les utilisateurs malveillants d’arrêter le serveur.
Un utilisateur a dépassé le seuil qui était défini pour le nombre de publications autorisées par
session de formulaire. Lorsque cette condition se produit, la session utilisateur est arrêtée afin
que le serveur soit protégé.
Symptômes :
le message suivant peut apparaître dans le journal des événements : ID
d’événement : 5736 Description Le nombre de publications, <entier>, dépasse la valeur
maximale autorisée par session de <entier>. Cette valeur peut être configurée et modifiée par
l’administrateur. (Utilisateur : <nom_utilisateur>, Nom du formulaire : <nom_formulaire>,
Demande : <http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID du formulaire :
<ID_formulaire>)
Cause : la ou les causes peuvent être :

Un utilisateur a tenté une attaque par déni de service contre un serveur sur lequel InfoPath
Forms Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 s’exécute.
69

Le nombre de publications autorisées par état de session de formulaire InfoPath est trop
petit.
Solution : vérifiez si les journaux du serveur signalent une attaque par déni de service

Vérifiez si le journal des événements Windows et les journaux Internet Information
Services (IIS) signalent une attaque par déni de service. S’il s’agit d’une attaque par déni de
service et qu’un modèle de formulaire approuvé par l’administrateur est affecté, supprimez
le modèle de formulaire de la collection de sites ou désactivez-le.
Pour vérifier le journal des événements Windows
1. Ouvrez l’Observateur d’événements Windows.
2. Recherchez l’ID d’événement 5736 dans le journal des événements de l’application
Windows.
3. Dans la description de l’événement, vérifiez l’ID du formulaire. S’il existe plusieurs
événements pour le même ID de formulaire, cela peut indiquer qu’un utilisateur
malveillant a déployé un formulaire qui entraîne de nombreuses publications pendant
une tentative d’arrêt du serveur.
Pour vérifier les journaux IIS
1. Accédez à \inetpub\logs pour consulter les journaux IIS.
2. Les entrées des journaux Internet Information Services (IIS) peuvent être mises en
corrélation avec les informations du journal des événements. Si de nombreuses
demandes GET pour un formulaire spécifique se trouvent dans le journal IIS et que ce
formulaire entraîne par ailleurs de nombreuses publications, qui sont en train d’être
journalisées, il est possible qu’une attaque par déni de service soit en cours.
3. Les entrées des journaux IIS contiennent également l’adresse IP de l’ordinateur qui a
envoyé la demande.
Pour désactiver un modèle de formulaire d’une collection de sites
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la barre de lancement
rapide, cliquez sur Paramètres généraux de l’application puis, dans la section InfoPath
Forms Services, cliquez sur Gérer les modèles de formulaires.
2. Dans la liste des modèles de formulaire, cliquez sur le modèle de formulaire à
désactiver puis, dans la liste déroulante, cliquez sur Désactiver d’une collection de
sites.
3. Dans la page Désactivation du modèle de formulaire : <modèle>, dans la section
Emplacement de la désactivation, sélectionnez la collection de sites, puis cliquez sur
OK.
70
Pour supprimer un modèle de formulaire complètement
1. Dans la page Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Paramètres généraux de l’application puis, dans la section InfoPath Forms Services,
cliquez sur Gérer les modèles de formulaires.
2. Dans la liste des modèles de formulaire, cliquez sur le modèle de formulaire de votre
choix puis, dans la liste déroulante, cliquez sur Supprimer le formulaire.
Solution : augmentez le nombre de publications autorisées par session
1. Dans la page Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Paramètres généraux de l’application puis, dans la section InfoPath Forms Services,
cliquez sur Configurer InfoPath Forms Services.
2. Dans la section Seuils, augmentez la valeur du nombre de publications autorisées par
session.
Remarque :
L’augmentation de la valeur de ce paramètre peut affecter les performances du serveur et
accroître le risque d’attaques par déni de service sur le serveur.
71
Actions DoS InfoPath Forms Services par
publication - Événement 5737 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Actions DoS InfoPath Forms Services par publication
ID d’événement : 5737
Résumé : les formulaires InfoPath Forms Services enregistrent toutes les actions dans un
journal des événements temporaire stocké sur le client navigateur. Lorsqu’une publication de
serveur est nécessaire, les données enregistrées dans le journal sont envoyées et les actions
sont relues sur le serveur. Une publication est déclenchée lorsqu’un utilisateur met à jour un
formulaire ou exécute une action nécessitant une publication, telle que l’exécution d’une
logique métier ou la soumission du formulaire. Pour empêcher InfoPath Forms Services de
consacrer trop de temps à une seule publication, un seuil est défini sur le serveur pour le
nombre maximal d’actions par publication. Ce paramètre limite le nombre d’actions pouvant
être répétées sur le serveur dans une seule publication et empêche les utilisateurs malveillants
de créer leurs propres journaux d’événements et de provoquer l’arrêt du serveur.
Un utilisateur a dépassé le seuil définissant le nombre d’actions du formulaire autorisées par
publication. Lorsque cela arrive, InfoPath Forms Services met fin à la session utilisateur afin de
protéger le serveur.
Symptômes :
le message suivant peut apparaître dans le journal des événements : ID
d’événement : 5737 Description : Le nombre d’actions de formulaire, <entier>, dépasse la
valeur maximale autorisée par demande de <entier>. Cette valeur peut être configurée et
modifiée par l’administrateur. (Utilisateur : <nom_utilisateur>, Nom du formulaire :
<nom_formulaire>, Demande : <http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID
du formulaire : <ID_formulaire>)
Cause : la ou les causes peuvent être :

Un utilisateur a tenté une attaque par déni de service (DoS) sur un serveur exécutant
InfoPath Forms Services.
72

Le nombre d’actions autorisées par publication est trop faible.
Solution : vérifiez que le journal des événements Windows ne présente pas de signes
d’attaques DoS

Cherchez des signes d’attaques DoS dans le journal des événements Windows. S’il s’agit
d’une attaque par déni de service et qu’un modèle de formulaire approuvé par
l’administrateur est affecté, supprimez le modèle de formulaire de la collection de sites ou
désactivez-le.
Pour vérifier le journal des événements Windows
1. Ouvrez l’Observateur d’événements Windows.
2. Recherchez l’ID d’événement 5737 dans le journal d’événements d’applications
Windows.
3. Dans la description de l’événement, vérifiez l’ID du formulaire. S’il existe plusieurs
événements pour le même ID de formulaire, cela indique peut-être qu’un utilisateur
malveillant a déployé un formulaire contenant plusieurs actions par publication afin
d’arrêter le serveur.
Pour désactiver un modèle de formulaire d’une collection de sites
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans le volet Lancement rapide,
cliquez sur Paramètres généraux de l’application et, dans la section InfoPath Forms
Services, cliquez sur Gérer les modèles de formulaires.
2. Dans la liste des modèles de formulaire, cliquez sur le modèle de formulaire à
désactiver puis, dans la liste déroulante, cliquez sur Désactiver d’une collection de
sites.
3. Dans la page Désactivation du modèle de formulaire : <modèle>, dans la section
Emplacement de la désactivation, sélectionnez la collection de sites, puis cliquez sur
OK.
Pour supprimer un modèle de formulaire complètement
1. Dans la page Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Paramètres généraux de l’application puis, dans la section InfoPath Forms Services,
cliquez sur Gérer les modèles de formulaires.
2. Dans la liste des modèles de formulaire, cliquez sur le modèle de formulaire de votre
choix puis, dans la liste déroulante, cliquez sur Supprimer le formulaire.
Solution : augmentez le nombre d’actions autorisées par publication
73
1. Dans la page Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Paramètres généraux de l’application puis, dans la section InfoPath Forms Services,
cliquez sur Configurer InfoPath Forms Services.
2. Dans la section Seuils, augmentez la valeur du nombre de publications autorisées par
session.
Remarque :
L’augmentation de la valeur de ce paramètre peut affecter les performances du serveur et
accroître le risque d’attaques par déni de service sur le serveur.
74
InfoPath Forms Services - Erreur de sécurité
de l’adaptateur de données pour l’envoi Événement 5758 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : InfoPath Forms Services - erreur de sécurité de l’adaptateur de données
pour l’envoi
ID d’événement : 5758
Résumé : les modèles de formulaires InfoPath peuvent contenir des connexions à des sources
de données externes. Une erreur se produit si les paramètres de sécurité ne sont pas
configurés de façon à autoriser les connexions à des sources de données sur d’autres
domaines.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un message d’erreur apparaît, indiquant que le formulaire ne peut pas être envoyé.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5758
Description : Impossible d’envoyer le formulaire vers <source_données>, car cette action
enfreint les restrictions de sécurité d’autres domaines. Pour autoriser cette connexion de
données pour les formulaires approuvés par l’administrateur, activez la confiance totale
pour le modèle de formulaire ou ajoutez la connexion à une bibliothèque de connexions de
données. En ce qui concerne les formulaires utilisateur, les connexions avec les autres
domaines doivent être activées dans l’Administration centrale de SharePoint, et toutes les
connexions doivent être situées dans une bibliothèque de connexions de données. Pour
plus d’informations, consultez la documentation relative à la sécurité d’InfoPath Forms
Services. (Utilisateur : <nom_utilisateur>, Nom du formulaire : <nom_formulaire>,
Demande : <http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID du formulaire :
<ID_formulaire>, Type : <type_exception>, Message de l’exception :
<message_exception>).
Cause : la ou les causes peuvent être les suivantes :

Le niveau de sécurité du modèle de formulaire n’est pas défini à Confiance totale.

Les connexions de données du modèle de formulaire ne sont pas définies dans un fichier de
connexion de données.
75

L’accès aux données d’autres domaines pour les modèles de formulaires utilisateur est
désactivé dans l’Administration centrale.
76
Évolution du fichier solution cache InfoPath
Forms Services - Événement 5759
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Évolution du fichier solution cache InfoPath Forms Services
ID d’événement : 5759
Résumé : InfoPath Forms Services utilise le cache ASP.NET pour mettre en cache des modèles
de formulaire lors du premier chargement des modèles de formulaire sur un serveur Web
frontal. Lorsque le cache en mémoire est plein, la page ASP libère de la mémoire système est
les modèles de formulaire sont rechargés. Cette évolution indique peut-être une pression de
mémoire élevée et des performances inférieures au niveau optimal.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les formulaires InfoPath prennent plus de temps que d’habitude pour s’ouvrir dans le
navigateur Web.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5759
Description : Les modèles de formulaire dans le cache en mémoire d’InfoPath Forms
Services sont fréquemment rechargés. Cela peut indiquer une pression de mémoire élevée
et des performances réduites.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Une insuffisance de mémoire existe ou un formulaire consomme beaucoup de mémoire.

Microsoft SQL Server s’exécute sur un serveur Web frontal.
Solution : redémarrez les services Internet

Dans une fenêtre d’invite de commande, entrez iisreset /noforce <nom_ordinateur>.
Solution : installez des mises à jour de produits

Vérifiez dans Windows Update s’il existe des mises à jour et installez les mises à jour de
produits disponibles.
Solution : vérifiez l’installation de SQL Server
77

Si vous exécutez SQL Server sur un serveur Web frontal SharePoint Server (par exemple,
dans un déploiement d’évaluation sur serveur unique) le cache ASP.NET libère de la
mémoire système à un seuil moins élevé que SQL Server, ce qui peut causer une
insuffisance de mémoire dans InfoPath Forms Services.

Pour résoudre ce problème, configurez les limites de la mémoire SQL Server manuellement
lorsque SQL Server est installé sur le même ordinateur que SharePoint Server 2010. Pour plus
d’informations, voir Options mémoire du serveur (éventuellement en anglais)
(http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=160542&clcid=0x40C) (éventuellement en anglais).
Solution : mettez le matériel à niveau

Si les solutions qui précèdent n’ont pas abouti à une amélioration des performances du
formulaire, il s’agit peut-être d’un problème de matériel. Vérifiez que le serveur actuel
dispose de la mémoire adéquate. Augmentez la mémoire si nécessaire.
78
InfoPath Forms Services - Erreur de sécurité
de l’adaptateur de données pour la requête Événement 6932 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : InfoPath Forms Services - erreur de sécurité de l’adaptateur de données
pour la requête
ID d’événement : 6932
Résumé : les modèles de formulaires InfoPath Forms Services dans Microsoft SharePoint
Server 2010 peuvent contenir des connexions à des sources de données externes. Une erreur
peut se produire si les paramètres de sécurité ne sont pas configurés de façon à autoriser les
connexions à des sources de données sur d’autres domaines.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un message d’erreur indiquant que le formulaire n’a pas pu récupérer des données auprès
d’une source de données.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6932
Description : Le formulaire n’a pas pu récupérer les données de <source_données>, car
cette action enfreint les restrictions d’autres domaines. Pour autoriser cette connexion
pour les modèles de formulaire approuvés par l’administrateur, activez la confiance totale
pour le modèle de formulaire ou ajoutez la connexion à une bibliothèque de connexions de
données. En ce qui concerne les modèles de formulaire utilisateur, les connexions avec les
autres domaines doivent être activées dans l’Administration centrale de SharePoint, et
toutes les connexions doivent être situées dans une bibliothèque de connexions de
données. Pour plus d’informations, consultez la documentation relative à la sécurité
d’InfoPath Forms Services. (Utilisateur : <nom_utilisateur>, Nom du formulaire :
<nom_formulaire>, Demande : <http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>,
ID du formulaire : <ID_formulaire>, Type : <type_exception>, Message de l’exception :
<message_exception>).
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le niveau de sécurité du modèle de formulaire n’est pas défini à Confiance totale.

Les connexions de données du modèle de formulaire ne sont pas définies dans un fichier de
connexion de données.
79

L’accès aux données d’autres domaines pour les modèles de formulaires utilisateur est
désactivé dans l’Administration centrale de SharePoint.
80
Échec du chargement de la solution
InfoPath Forms Services - Événement 7056
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de chargement de la solution InfoPath Forms Services
ID d’événement : 7056
Résumé : les utilisateurs peuvent ouvrir et remplir des formulaires InfoPath dans un
navigateur Web. Un modèle de formulaire n’a pas pu être chargé par InfoPath Forms Services
dans Microsoft SharePoint Server 2010.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un message d’erreur apparaît à l’ouverture d’un formulaire InfoPath dans un navigateur
Web.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 7056
Description : Échec du chargement du modèle de formulaire. (Utilisateur :
<nom_utilisateur>, Nom du formulaire : <nom_formulaire>, Demande :
<http://nom_serveur/_layouts/Postback.Formserver.aspx>, ID du formulaire :
<ID_formulaire>, Type : <type_exception>, Message de l’exception :
<message_exception>).
Cause : une erreur de serveur interne s’est produite lors du chargement du modèle de
formulaire.
81
InfoPath Forms Services ne fonctionne pas à
cause d’une configuration non valide du
services d’états temporaires - Événement
7898 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Service d’état temporaire non configuré pour InfoPath Forms Service
ID d’événement : 7898
Résumé : InfoPath Forms Service ne fonctionne pas car la configuration du service d’états
temporaires de Microsoft SharePoint Server n’est pas valide.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants apparaissent :

Impossible d’ouvrir des formulaires InfoPath dans un navigateur Web.

Les formulaires de flux de travail ne peuvent pas être ouverts dans un navigateur.

Un message d’erreur s’affiche lorsque le formulaire est chargé et indique que le formulaire
ne peut pas être affiché.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 7898
Description : Le service d’états temporaires de Microsoft SharePoint n’est pas
correctement configuré et ne peut pas répondre aux demandes. InfoPath Forms Services
dépend du service d’états temporaires de Microsoft SharePoint pour fonctionner
correctement. Vérifiez les règles du moteur de maintenance SharePoint dans
l’Administration centrale de SharePoint pour détecter la présence éventuelle de problèmes
liés à la configuration du service d’états temporaires de Microsoft SharePoint.
Cause : le Service états temporaires, qui dépend d’InfoPath Forms Services, n’est pas
correctement configuré ou n’est pas associé avec l’application Web qui héberge les formulaires
InfoPath.
Solution: créez une application Service d’états temporaires à l’aide de PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
82
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. Depuis l’invite de commandes Windows PowerShell (PS C:\>), tapez la commande suivante,
puis appuyez sur Entrée :
$serviceApp = New-SPStateServiceApplication -Name "State Service"
Pour créer une base de données Service états temporaires et l’associer à l’application de
service, tapez la commande qui suit, puis appuyez sur Entrée :
New-SPStateServiceDatabase -Name "StateServiceDatabase" -ServiceApplication
$serviceApp
Pour créer un proxy d’application Service états temporaires dans le groupe de proxy par
défaut de la batterie de serveurs et l’associer à l’application de service, tapez la commande
qui suit, puis appuyez sur Entrée :
New-SPStateServiceApplicationProxy -Name "State Service" -ServiceApplication
$serviceApp -DefaultProxyGroup
Pour plus d’informations, voir New-SPStateServiceApplication
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/d9fe0940-2f01-45be-be77905b8589e1a4(Office.14).aspx), New-SPStateServiceDatabase
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/221e439c-c501-4d4c-9d8a171a01e67e25(Office.14).aspx) et New-SPStateServiceApplicationProxy
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/f20db78d-5f88-4ac1-85d85a2809bacefb(Office.14).aspx).
Solution : associez un proxy Service états temporaires à l’application Web
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications Web.
4. Dans la page Gérer les applications Web, cliquez sur le nom de l’application Web, puis
cliquez sur Connexions aux services.
5. Activez la case à cocher Proxy de service d’états temporaires.
83
Si aucun proxy de service d’états temporaires n’est affiché, créez une application de service
d’états temporaires, une base de données de service d’états temporaires et un proxy de
service d’états temporaires.
Solution : créez une application de service d’états temporaires à l’aide de l’Assistant
Configuration de batterie de serveurs
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Assistants de configuration.
3. Dans la page Assistants de configuration, cliquez sur Exécuter l’Assistant Configuration de
batterie de serveurs.
4. Vérifiez que la case à cocher Service d’états temporaires est activée, puis fermez
l’Assistant Configuration de batterie de serveurs.
84
Articles de base de connaissances des
services de métadonnées gérées dans
SharePoint Server 2010
Publication : 12 mai 2010
Les articles de cette section sont des articles de base de connaissances pour le service de
métadonnées gérées. En principe, vous accédez à ces articles après un clic sur un lien figurant
dans une alerte de la console Operations Manager. Vous pouvez également recourir à ces
articles pour résoudre des problèmes liés au service de métadonnées gérées dans Microsoft
SharePoint Server 2010.
Dans cette section :

Cache disque mal configuré - Événement 5787 (SharePoint Server 2010)

Le service de métadonnées n’est pas disponible - Événement 8088 (SharePoint
Server 2010)

Cache disque en capacité critique (SharePoint Server 2010)

Vidage du cache disque (SharePoint Server 2010)

Compactage du cache disque (SharePoint Server 2010)
85
Cache disque mal configuré Événement 5787 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Cache disque mal configuré
ID d’événement : 5787
Résumé : pour gagner du temps lors de l’accès aux fichiers statiques fréquemment utilisés,
Microsoft SharePoint Server 2010 se sert du cache disque pour stocker ces fichiers sur le disque
du serveur Web frontal au lieu d’accéder à ces fichiers directement depuis le serveur de bases
de données. Les administrateurs de batteries de serveurs peuvent configurer les paramètres du
cache en modifiant le fichier Web.config sur chaque serveur Web frontal.
Cette alerte signale que les paramètres de configuration du cache disque sont incorrects.
Symptômes :
l’événement suivant apparaît dans le journal des événements : ID
d’événement : 5787 Description : Impossible de connecter le cache blob de publication.
Web.Config n’est pas correctement configuré. Le cache n’est pas valide. ID du site Web :
<ID_site_Web>, URL : <URL>.
Cause : les paramètres de configuration du cache disque sont incorrects.
Solution : corrigez les paramètres de configuration dans le fichier Web.config
1. Pour plus d’informations sur la façon de configurer le fichier Web.config, voir Configurer les
paramètres de cache pour une application Web (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/478be4b7-1480-4f97-87c5b18cd2436bce(Office.14).aspx).
86
Le service de métadonnées n’est pas
disponible - Événement 8088 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service de métadonnées n’est pas disponible
ID d’événement : 8088
Résumé : le service de métadonnées gérées donne accès à un magasin de termes et aux
ensembles de termes qu’il contient, ou il fournit des types de contenu à partir d’un
concentrateur de syndication de type de contenu.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

L’outil de gestion du magasin de termes affiche une erreur qui indique que le magasin de
termes n’est pas disponible.

Les contrôles de métadonnées gérées et les contrôles de mots clés d’entreprise semblent
désactivés.

Cet événement peut apparaître dans le journal des événements : ID d’événement : 8088
Description : Le service de métadonnées gérées « <Service> » est inaccessible.
Cause : cela peut se produire si le serveur est hors connexion ou que le service de
métadonnées gérées n’est pas démarré ou a été désactivé. Le service risque de ne pas
démarrer si le compte du pool d’applications ne dispose pas d’autorisations suffisantes sur le
magasin de termes.
Solution : vérifiez les autorisations du compte du pool d’applications
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
87
4. Dans la page Applications de service, dans la colonne Type, cliquez sur l’application de
service de métadonnées gérées, puis cliquez sur Propriétés.
5. Dans la boîte de dialogue Créer un service de métadonnées gérées, dans la section Pool
d’applications, enregistrez le nom du pool d’applications et le nom du compte du pool
d’applications.
6. Cliquez sur Annuler.
7. Ouvrez une session en tant que membre du groupe Administrateurs local.
8. Dans l’Administration centrale, dans la page Applications de service, dans la colonne Type,
cliquez sur l’application de service de métadonnées gérées, puis cliquez sur Autorisations.
9. Vérifiez que le compte que vous avez enregistré à l’étape 5 dispose de l’une des
autorisations suivantes :

Magasin de termes avec accès en lecture

Magasin de termes avec accès en lecture et accès limité en écriture

Magasin de termes avec accès total
Autres ressources
Accorder une autorisation d’accès au service de métadonnées gérées
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/631ccca6-a1c9-4999-b0c02025610e7f4c(Office.14).aspx)
Vue d’ensemble des métadonnées gérées (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/e580fcae-
b768-4b81-afda-c037fbd7bd6d(Office.14).aspx)
88
Cache disque en capacité critique
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Cache disque en capacité critique
ID de l’événement : Aucun
Résumé : pour gagner du temps lors de l’accès aux fichiers statiques fréquemment utilisés,
Microsoft SharePoint Server 2010 se sert du cache disque pour stocker ces fichiers sur le disque
du serveur Web frontal au lieu d’accéder à ces fichiers directement depuis le serveur de bases
de données. Les administrateurs de batteries de serveurs peuvent configurer les paramètres du
cache en modifiant le fichier Web.config sur chaque serveur Web frontal.
Cette alerte signale que le cache est trop plein pour traiter les fichiers efficacement. Lorsque le
cache disque est plein, il commence à compacter, c’est-à-dire à supprimer des fichiers du cache
pour libérer de l’espace. Le compactage est un processus gourmand en ressources susceptible
d’affecter les performances du serveur Web frontal.
Symptômes : le seuil du compteur de performance Taux de remplissage du cache blob a été
dépassé.
Cause : la taille configurée du cache disque est inférieure à la taille totale des fichiers
fréquemment appelés par l’application Web.
Solution : augmentez la taille du cache disque
1. Pour plus d’informations sur la façon de configurer le fichier Web.config, voir Configurer les
paramètres de cache pour une application Web (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/478be4b7-1480-4f97-87c5b18cd2436bce(Office.14).aspx).
Solution : videz manuellement le cache disque en utilisant Windows PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
89
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Add-PSSnapin Microsoft.SharePoint.Powershell
Write-Host "Flush the Blob Cache for the application containing the specified site
collection"
$site = Get-SPSite -Identity <URL>
[System.Reflection.Assembly]::LoadWithPartialName("Microsoft.SharePoint.Publishing")
Write-Host "Flushing..."
[Microsoft.SharePoint.Publishing.PublishingCache]::FlushBlobCache($site.WebApplication)
Write-Host "Flushed Cache for:" $site.WebApplication
Où :

<URL> est l’URL des détails de l’événement.
Solution : changez les types de fichiers à stocker dans le cache disque
1. Pour plus d’informations sur la façon de configurer le fichier Web.config, voir Configurer les
paramètres de cache pour une application Web (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/478be4b7-1480-4f97-87c5b18cd2436bce(Office.14).aspx).
90
Vidage du cache disque (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Purge du cache disque
ID de l’événement : Aucun
Résumé : pour gagner du temps lors de l’accès aux fichiers statiques fréquemment utilisés,
Microsoft SharePoint Server 2010 se sert du cache disque pour stocker ces fichiers sur le disque
du serveur Web frontal au lieu d’accéder à ces fichiers directement depuis le serveur de bases
de données. Les administrateurs de batteries de serveurs peuvent configurer les paramètres du
cache en modifiant le fichier Web.config sur chaque serveur Web frontal.
Cette alerte signale qu’un utilisateur ou un administrateur a apporté un changement ayant
rendu non valide un certain contenu dans le cache. Cela lance le processus de purge du cache,
qui supprime un vaste ensemble d’éléments dans le cache. La purge est un processus
gourmand en ressources susceptible d’affecter les performances du serveur Web frontal. Une
fois la purge terminée, les performances du serveur Web frontal redeviendront normales.
Astuce :
Pour réduire la fréquence des processus de purge, vous pouvez utiliser une ou plusieurs des
solutions de cet article. Vous pouvez également empêcher les utilisateurs ou les
administrateurs de procéder à des changements susceptibles de provoquer une purge du cache
durant les heures de pointe.
Symptômes : le seuil du compteur de performance Vidages du cache blob/seconde a été
dépassé.
Cause : un utilisateur ou un administrateur a apporté un changement ayant rendu non valide
du contenu en cache. Par exemple, il a modifié des types de contenu d’éléments mis en cache,
mis à jour le schéma de listes ou changé les autorisations sur une liste ou une bibliothèque.
91
Solution : changez les types de fichiers à stocker dans le cache disque
1. Pour plus d’informations sur la façon de configurer le fichier Web.config, voir Configurer les
paramètres de cache pour une application Web (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/478be4b7-1480-4f97-87c5b18cd2436bce(Office.14).aspx).
92
Compactage du cache disque (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Compactage du cache disque
ID d’événement : Aucun
Résumé : pour gagner du temps lors de l’accès aux fichiers statiques fréquemment utilisés,
Microsoft SharePoint Server 2010 se sert du cache disque pour stocker ces fichiers sur le disque
du serveur Web frontal au lieu d’accéder à ces fichiers directement depuis le serveur de bases
de données. Les administrateurs de batteries de serveurs peuvent configurer les paramètres du
cache en modifiant le fichier Web.config sur chaque serveur Web frontal.
Cette alerte signale que le cache disque est trop plein pour traiter les fichiers efficacement et
qu’il est en cours de compactage, c’est-à-dire de suppression de fichiers dans le cache pour
libérer de l’espace. Le compactage est un processus gourmand en ressources susceptible
d’affecter les performances du serveur Web frontal. Une fois le compactage terminé, les
performances du serveur Web frontal redeviendront normales.
Astuce :
Pour réduire la fréquence des processus de compactage, vous pouvez utiliser une ou plusieurs
des solutions de cet article.
Symptômes : le seuil du compteur de performance Nombre total de compressions du cache a
été dépassé.
Cause : le cache disque a atteint sa taille maximale.
Solution : augmentez la taille du cache disque
1. Pour plus d’informations sur la façon de configurer le fichier Web.config, voir Configurer les
paramètres de cache pour une application Web (SharePoint Server 2010)
93
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/478be4b7-1480-4f97-87c5b18cd2436bce(Office.14).aspx).
Solution : videz manuellement le cache disque en utilisant Windows PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Add-PSSnapin Microsoft.SharePoint.Powershell
Write-Host "Flush the Blob Cache for the application containing the specified site
collection"
$site = Get-SPSite -Identity <URL>
[System.Reflection.Assembly]::LoadWithPartialName("Microsoft.SharePoint.Publishing")
Write-Host "Flushing..."
[Microsoft.SharePoint.Publishing.PublishingCache]::FlushBlobCache($site.WebApplication)
Write-Host "Flushed Cache for:" $site.WebApplication
Où :

<URL> est l’URL des détails de l’événement.
Solution : changez les types de fichiers à stocker dans le cache disque
1. Pour plus d’informations sur la façon de configurer le fichier Web.config, voir Configurer les
paramètres de cache pour une application Web (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/478be4b7-1480-4f97-87c5b18cd2436bce(Office.14).aspx).
94
Articles de base de connaissances de
PerformancePoint Services dans SharePoint
Server 2010
Publication : 12 mai 2010
Les articles de cette section sont des articles de base de connaissances pour PerformancePoint
Services dans Microsoft SharePoint Server 2010. En principe, vous accédez à ces articles après
un clic sur un lien figurant dans une alerte de la console Operations Manager. Vous pouvez
également recourir à ces articles pour résoudre des problèmes liés à PerformancePoint
Services.
Dans cette section :

Échec de la connexion à PerformancePoint Services - Événements 5, 6, 37 et 45
(SharePoint Server 2010)

PerformancePoint Services - Service non disponible - Événements 33 39 (SharePoint
Server 2010)

PerformancePoint Services - Échec de la connexion de la base de données - Événement 34
(SharePoint Server 2010)
95
Échec de la connexion à PerformancePoint
Services - Événements 5, 6, 37 et 45
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de la connexion à PerformancePoint
ID d’événement : 5, 6, 37 et 45
Résumé : PerformancePoint Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 utilise un compte
de service autonome pour l’intégration à la connectivité des données. PerformancePoint
Services utilise ce compte pour accéder aux sources de données pour le compte de l’utilisateur
qui exécute ou crée un tableau de bord. Lorsque l’utilisateur crée une source de données et ne
sélectionne pas Identité par utilisateur pour l’authentification, la connexion de source de
données s’exécute en tant que compte de service autonome.
Symptômes : un ou plusieurs des événements suivants apparaissent dans le journal
d’événements :

ID d’événement : 5 Description : Le compte partagé est mal configuré.

ID d’événement : 6 Description : Le compte partagé de la source de données est mal
configuré.

ID d’événement : 37 Description : La source de données ne peut pas obtenir une identité
Windows.

ID d’événement : 45 Description : L’obtention d’un mot de passe de compte de service
autonome a échoué.
Cause : la ou les causes peuvent être les suivantes :

Le compte de service autonome est défini sur un compte non valide ou mal configuré.

La banque d’informations sécurisée n’est pas accessible. Pour plus d’informations sur la
résolution de ce problème, voir Le service Banque d’informations sécurisé n’a pas pu
récupérer la clé de chiffrement principale - Événement 7535 (SharePoint Server 2010).
Solution : vérifiez les paramètres du compte de service autonome
96
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
4. Dans la page Gérer les applications de service, cliquez sur le nom de l’application de service
PerformancePoint Services.
5. Dans la page Gérer PerformancePoint Services, cliquez sur Paramètres de l’application de
service PerformancePoint.
6. Dans la page Paramètres de l’application de service PerformancePoint, vérifiez que le
compte d’utilisateur est correct en tapant un nom d’utilisateur de domaine et un mot de
passe dans la section Banque d’informations sécurisée et compte de service autonome,
puis en cliquant sur OK.
Solution : vérifiez le compte du pool d’applications
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
4. Dans la page Gérer les applications de service, sélectionnez le nom de l’application de
service PerformancePoint Services, puis cliquez sur Propriétés dans le Ruban.
5. Dans la page Modifier l’application de service de PerformancePoint, dans la section Pool
d’applications, vérifiez que le compte du pool d’applications est correct.
97
PerformancePoint Services - Service non
disponible - Événements 33 39 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Les services PerformancePoint ne sont pas disponibles
ID d’événement : 33 et 39
Résumé : le service PerformancePoint Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 n’est
pas disponible.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants apparaissent :

Les utilisateurs reçoivent des messages d’erreur leur signalant que PerformancePoint
Services n’est pas disponible ou est introuvable.

Le pool d’applications est indiqué comme étant arrêté dans le Gestionnaire des services
Internet Information Services (IIS).

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 33
Description : L’application de service n’est pas configuré pour l’application Web.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 39
Description : L’application de service n’est pas disponible.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le pool d’applications n’a pas été démarré.

Le mot de passe du compte de service du pool d’applications a changé.

Il existe une erreur de service interne.
Solution : démarrez le pool d’applications
1. Dans le Gestionnaire des services Internet, connectez-vous au serveur d’applications.
2. Développez le nœud du serveur, puis cliquez sur Pools d’applications.
98
3. Vérifiez que le pool d’applications PerformancePoint Services a démarré. Si ce n’est pas le
cas, cliquez avec le bouton droit sur le nom du pool d’applications, puis cliquez sur
Démarrer.
Si le pool d’applications a démarré, cliquez avec le bouton droit sur son nom, puis cliquez
sur Recycler.
4. Si le pool d’applications ne démarre pas, suivez les étapes présentées dans la partie
« Solution : vérifiez le compte du pool d’applications » plus bas dans cet article, puis
répétez ces étapes pour démarrer le pool d’applications.
Solution : vérifiez le compte du pool d’applications
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
4. Dans la page Gérer les applications de service, sélectionnez le nom de l’application de
service PerformancePoint Services, puis cliquez sur Propriétés dans le Ruban.
5. Dans la page de modification de l’application PerformancePoint Service, dans la section
Pool d’applications, notez le nom du pool d’applications. Vous en aurez besoin au cours de
cette procédure.
6. Dans le Gestionnaire des services Internet, connectez-vous au serveur d’applications.
7. Développez le nœud du serveur, puis cliquez sur Pools d’applications.
8. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le nom du pool d’applications que vous avez
enregistré à l’étape 5, puis cliquez sur Paramètres avancés.
9. Dans la boîte de dialogue Paramètres avancés, sous Modèle de processus, cliquez sur les
points de suspension en regard du compte Identité.
10. Dans la boîte de dialogue Identité du pool d’applications, cliquez sur Définir.
11. Dans la boîte de dialogue Définir les informations d’identification, tapez le nom du compte
de domaine et le mot de passe, confirmez le mot de passe, puis cliquez sur OK.
12. Dans la boîte de dialogue Identité du pool d’applications, cliquez sur OK.
13. Dans la boîte de dialogue Propriétés avancées, cliquez sur OK.
99
PerformancePoint Services - Échec de la
connexion de la base de données Événement 34 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de connexion à la base de données SQL Server
ID d’événement : 34
Résumé : le service PerformancePoint Services dans Microsoft SharePoint Server 2010
nécessite une base de données pour stocker les annotations, les informations temporaires et
les filtres.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants apparaissent :

Les utilisateurs ne peuvent pas naviguer dans les rapports, afficher le rendu des tableaux
de bord ou naviguer dans les vues OLAP.

Le pool d’applications est indiqué comme étant arrêté dans le Gestionnaire des services
Internet Information Services (IIS).

Cet événement peut apparaître dans le journal des événements : ID d’événement : 34
Description : Le magasin ne peut pas se connecter à la base de données.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le mot de passe du compte de service pour le pool d’applications a été modifié, ou le
compte choisi n’est pas correct.

La base de données PerformancePoint Services est endommagée ou a été supprimée puis
restaurée à partir d’une base de données de sauvegarde.
Solution : vérifiez que l’identité du pool d’applications possède les autorisations appropriées
pour SQL Server.
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du rôle de
base de données fixe SQL Server db_owner pour la base de données PerformancePoint
Services.
2. Ouvrez SQL Server Management Studio et connectez-vous au serveur de bases de données.
100
3. Dans l’Explorateur d’objets, développez Bases de données.
4. Développez le nœud de la base de données PerformancePoint Services. Développez
Sécurité, puis Utilisateurs.
Remarque :
Pour déterminer le nom de la base de données PerformancePoint Services, suivez les étapes
dans « Identifier la base de données PerformancePoint à l’aide de Windows PowerShell » plus
loin dans cet article.
5. Vérifiez que le compte du pool d’applications est répertorié comme connexion SQL.
Remarque :
Afin de déterminer quel pool d’applications est utilisé par le service, suivez les étapes dans
« Identifier le pool d’applications » plus loin dans cet article.
6. Si le compte n’est pas répertorié, ajoutez-le compte comme connexion SQL Server avec le
rôle de base de données fixe db_owner pour la base de données PerformancePoint
Services en procédant comme suit :
a) Cliquez avec le bouton droit sur Utilisateurs, puis sur Nouvel utilisateur.
b) Sous l’onglet Général, sélectionnez l’option Nom de connexion, puis cliquez sur les
points de suspension.
c) Dans la boîte de dialogue Sélectionner la connexion, tapez le nom de connexion,
ou cliquez sur Parcourir puis sélectionnez la connexion dans la liste.
Si le compte de pool d’applications n’apparaît pas dans la liste, il doit être ajouté au
serveur de bases de données en tant que connexion SQL Server.
d) Dans la boîte de dialogue Sélectionner la connexion, cliquez sur OK.
e) Dans la boîte de dialogue Utilisateur de la base de données, sous l’onglet Général,
sous Appartenance au rôle de base de données, assurez-vous que la case à cocher
db_owner est sélectionnée, puis cliquez sur, and then click OK.
7. Si le compte est répertorié, vérifiez qu’il présente le rôle de base de données fixe
db_owner pour la base de données en procédant comme suit :
a) Cliquez avec le bouton droit sur la connexion, puis cliquez sur Propriétés.
b) Dans la boîte de dialogue Utilisateur de la base de données, sous l’onglet Général,
sous Appartenance au rôle de base de données, assurez-vous que la case à cocher
db_owner est sélectionnée, puis cliquez sur OK.
101
Pour identifier la base de données PerformancePoint à l’aide de Windows PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. Depuis l’invite de commandes Windows PowerShell (PS C:\>), tapez la commande suivante,
puis appuyez sur Entrée :
Get-SPPerformancePointServiceApplication
Enregistrez le nom de la base de données spécifié par la propriété SettingsDatabase
.
Pour plus d’informations, voir Get-SPPerformancePointServiceApplication
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ba040c45-9636-4ac4-a80b2d3c9e0b71d1(Office.14).aspx).
Solution : vérifiez le compte du pool d’applications à l’aide de l’Administration centrale
1. Dans le Gestionnaire de services Internet, connectez-vous au serveur qui exécute
l’Administration centrale.
2. Développez le nœud du serveur, puis cliquez sur Pools d’applications.
3. Cliquez avec le bouton droit sur le pool d’applications, puis cliquez sur Propriétés
avancées.
Remarque :
Afin de déterminer quel pool d’applications est utilisé par le service, suivez les étapes dans
« Identifier le pool d’applications » plus loin dans cet article.
4. Dans la boîte de dialogue Propriétés avancées, sous Modèle de processus, cliquez sur les
points de suspension en regard du compte Identité.
5. Dans la boîte de dialogue Identité du pool d’applications, cliquez sur Définir.
6. Dans la boîte de dialogue Définir les informations d’identification, tapez le nom du compte
de domaine et le mot de passe, confirmez le mot de passe, puis cliquez sur OK.
7. Dans la boîte de dialogue Identité du pool d’applications, cliquez sur OK.
102
8. Dans la boîte de dialogue Propriétés avancées, cliquez sur OK.
Remarque :
Il n’est pas nécessaire de redémarrer le pool d’applications pour que les changements soient
appliqués.
Solution : restaurez la base de données à partir d’une copie de sauvegarde à l’aide de
Windows PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. Depuis l’invite de commandes Windows PowerShell (PS C:\>), tapez la commande suivante,
puis appuyez sur Entrée :
Restore-SPFarm -Directory <nom_dossier_sauvegarde> -RestoreMethod {New |
Overwrite} -Item <nom_base_de_données_contenu> [-BackupId <GUID>] [-Verbose]
6. Pour rattacher la base de données restaurée à la batterie de serveurs, tapez la commande
suivante, puis appuyez sur Entrée :
Set-SPPerformancePointServiceApplication -SettingsDatabase <nom_base_de_données>
Pour plus d’informations, voir Restore-SPFarm (http://technet.microsoft.com/frfr/library/8e18ea80-0830-4ffa-b6b6-ad18a5a7ab3e(Office.14).aspx).
Remarque :
Nous vous recommandons d’utiliser Windows PowerShell pour effectuer les tâches
d’administration en ligne de commande. L’outil en ligne de commande Stsadm a été
abandonné, mais il est inclus pour assurer la compatibilité avec les versions précédentes.
103
Pour identifier le compte du pool d’applications
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. Depuis l’invite de commandes Windows PowerShell (PS C:\>), tapez la commande suivante,
puis appuyez sur Entrée :
Get-SPPerformancePointServiceApplication
Enregistrez le nom indiqué après Name=
sous ApplicationPool
.
6. Depuis l’invite de commandes Windows PowerShell (PS C:\>), tapez la commande suivante,
puis appuyez sur Entrée :
Get-SPServiceApplicationPool | Where-Object {&_.Name -eq " <Nom indiqué sous
ApplicationPool à l’étape précédente>" | Format-Table -Property Name,DisplayName,Id
Le nom du pool d’applications correspond au GUID indiqué comme Id
.
Pour plus d’informations, voir Get-SPServiceApplicationPool (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/079fd20b-2542-4d03-8b45-2da83cebe0ff(Office.14).aspx).
Remarque :
Nous vous recommandons d’utiliser Windows PowerShell pour effectuer les tâches
d’administration en ligne de commande. L’outil en ligne de commande Stsadm a été
abandonné, mais il est inclus pour assurer la compatibilité avec les versions précédentes.
104
Articles de base de connaissances des
services de recherche dans SharePoint
Server 2010
Publication : 12 mai 2010
Les articles de cette section sont des articles de base de connaissances pour les services
Microsoft Search Server 2010 dans Microsoft SharePoint Server 2010. En principe, vous
accédez à ces articles après un clic sur un lien figurant dans une alerte de la console Operations
Manager. Vous pouvez également recourir à ces articles pour résoudre des problèmes liés à
Search Server 2010.
Dans cette section :

Le disque du rassembleur Search est plein - Événement 23 (SharePoint Server 2010)

Espace insuffisant pour la base de données de recherche - Événement 52 (SharePoint
Server 2010)

Rechercher le composant de requête relégué - Événement 58 (SharePoint Server 2010)

Erreur critique de la demande de recherche - Événement 60 (SharePoint Server 2010)

Échec de l’index d’initialisation de l’indexeur de recherche - Événement 71 (SharePoint
Server 2010)

Index de recherche endommagé - Événements 74 93 (SharePoint Server 2010)

Espace disque de l’indexeur de recherche faible - Événement 80 (SharePoint Server 2010)

Erreur de communication de la propagation de la recherche - Événement 92 (SharePoint
Server 2010)

Hôte du rassembleur de recherche indisponible - Événement 114 (SharePoint Server 2010)

Échec du composant d’administration de la recherche - Événement 121 (SharePoint
Server 2010)

Erreur du chemin d’accès de l’index du composant d’analyse de recherche Événements 2588 2589 (SharePoint Server 2010)

Le service de paramètres de site et de requête de recherche n’est pas en cours d’exécution
(SharePoint Server 2010)
105

La recherche SharePoint Server 2010 n’est pas en cours d’exécution (SharePoint
Server 2010)
106
Le disque du rassembleur Search est plein Événement 23 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le disque du rassembleur de recherche est plein
ID d’événement : 23
Résumé : lorsque le robot recherche du contenu pour créer un index, il crée des fichiers à un
emplacement temporaire. Cet emplacement temporaire peut prendre du volume au fil du
temps. Le disque où se trouve cet emplacement temporaire manque de place.
Symptômes : Microsoft SharePoint Server 2010 présente les symptômes suivants pendant
l’analyse du contenu :

L’analyse ne progresse pas et semble être bloquée.

Les journaux d’analyse n’indiquent aucun nouveau document analysé.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 23
Description : L’analyse a été retardée, car le disque est saturé.
Cause : l’espace libre est insuffisant sur le disque sur lequel le robot de recherche crée les
fichiers temporaires.
Solution : libérez de l’espace disque

Libérez de l’espace sur le disque où le robot crée un index quand il cherche du contenu.
Pour libérer de l’espace sur le disque
1. Utilisez l’outil Nettoyage de disque pour supprimer des fichiers temporaires sur le
disque qui stocke les fichiers d’index. Utilisez la procédure proposée à la suite de celleci pour déterminer l’emplacement des fichiers d’index.
107
Remarque :
Si les fichiers temporaires se trouvent sur un lecteur autre que celui du système d’exploitation
(lecteur C), vous devez redémarrer le service Microsoft Search Server 2010 (OSearch) afin de
tester les performances de l’analyseur après avoir supprimé les fichiers temporaires.
2. Lorsque le Nettoyage de disque est terminé, testez les performances du robot. S’il ne
recherche pas de contenu, supprimez les fichiers et les dossiers superflus sur le disque
sélectionné.
3. Si vous ne parvenez pas à libérer de l’espace disque, redémarrez le service Search
Server 2010 (OSearch). Le redémarrage du service Search Server 2010 (OSearch) recrée
le répertoire Temp des fichiers d’index. Dans une fenêtre d’invite de commandes,
exécutez la commande net stop osearch14 pour arrêter le service de recherche.
Exécutez la commande net start osearch14 pour le redémarrer.
Pour déterminer l’emplacement des fichiers d’index
1. Exécutez regedit.
2. Si l’indicateur de Registre suivant est défini, cela signifie que le répertoire Temp du
système est utilisé pour les fichiers
d’index :HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Office
Server\14.0\Search\Global\Gathering Manager\UseSystemTemp
3. Si le répertoire Temp du système n’est pas utilisé pour les fichiers d’index, leur
emplacement est indiqué par la clé de Registre suivante
:HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Office
Server\14.0\Search\Global\Gathering Manager\TempPath
108
Espace insuffisant pour la base de données
de recherche - Événement 52 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’espace est insuffisant dans la base de données de recherche
ID d’événement : 52
Résumé : chaque application de recherche dépend des ensembles de bases de données
suivants pour le stockage d’un type de contenu spécifique :

Une ou plusieurs bases de données de propriétés de recherche stockent les métadonnées
relatives aux éléments analysés.

Une ou plusieurs bases de données d’analyse de recherche stockent les informations
indiquant à quel moment et à quel endroit les éléments ont été analysés.

Une base de données d’administration de la recherche stocke les informations propres à la
gestion de l’application de recherche.
Symptômes : à mesure que le nombre d’éléments analysés s’accroît, la taille de la base de
données de propriétés et d’analyse augmente. À un certain stade, Microsoft SharePoint
Server 2010 peut présenter les symptômes suivants :

L’analyse ne progresse pas et semble être bloquée.

Les journaux d’analyse n’indiquent aucun nouveau document analysé.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 52
Description : Espace insuffisant pour la base de données. Source :<données>
Code :<données> s’est produit <données> fois Description : <données>
Cause : l’espace disque est insuffisant pour une ou plusieurs des bases de données de
recherche.
Solution : vérifiez l’espace de stockage
1. Dans le message d’erreur détaillé, recherchez l’emplacement et le nom de la base de
données. Appliquez la procédure suivante sur le serveur sur lequel l’instance de Microsoft
109
SQL Server est en cours d’exécution pour déterminer si la base de données de recherche
dispose d’un espace de stockage adéquat :
2. Démarrez SQL Server Management Studio.
3. Ouvrez une session et développez le conteneur Bases de données.
4. Cliquez avec le bouton droit sur le nom de la base de données défectueuse, puis cliquez sur
Propriétés.
5. Sous l’onglet Général, cliquez sur Taille pour déterminer la taille actuelle du fichier.
Solution : déplacez la base de données de recherche

Après avoir créé un espace de stockage plus grand, déplacez la base de données de
recherche jusqu’au nouvel emplacement à l’aide des fonctions Détacher et Joindre de SQL
Server, comme indiqué dans l’article 220071 de la Base de connaissances.
110
Rechercher le composant de requête
relégué - Événement 58 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Rechercher le composant de requête relégué
ID d’événement : 58
Résumé : afin de prendre en charge une disponibilité élevée, nous vous recommandons de
créer les composants de requête multiples dans le même groupe de requêtes. Si un composant
de requête échoue, le service Microsoft Search Server 2010 (OSearch) relègue les opérations
du composant en échec à un autre composant de requête afin de poursuivre le traitement des
requêtes.
Symptômes : Microsoft SharePoint Server 2010 présente les symptômes suivants lors du
traitement des requêtes :

Le débit de requêtes peut diminuer en cas de charge de requêtes élevée.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 58
Description : Le composant de requête <données> est sorti de sa rotation en raison de
cette erreur : <données>. Une nouvelle tentative sera effectuée dans <données> secondes.
<données>
Remarque :
Les détails de l’événement identifient le composant de requête comme <GUID><numéro_composant_requête>, par exemple « baebc6d3-4a2e-4584-9ff7-ad8866debe92query-30 ». Pour identifier le composant de requête, utilisez la seconde partie, « query-30 ».
Cause : un composant de requête est sorti de sa rotation pour la raison présentée dans le
message d’erreur de l’événement.
Solution : redémarrez le service de recherche
1. La propagation au composant de requête concerné sera réessayée automatiquement dans
les délais indiqués dans l’événement. Si la nouvelle tentative échoue, arrêtez et redémarrez
111
le service Microsoft Search Server 2010 (OSearch) en ouvrant une fenêtre d’invite de
commande et tapez net stop osearch14 pour arrêter le service de recherche. Tapez net
start osearch14 pour redémarrer le service de recherche.
Si l’échec se poursuit, ajoutez un nouveau composant de requête comme miroir dans le même
groupe de requête que le composant de requête en échec.
Solution : ajoutez un nouveau composant de requête
1. Sur le site Web d’administration centrale SharePoint, cliquez sur Paramètres généraux de
l’application et dans la section Recherche, cliquez sur Tableau de bord de recherche dans
toute la batterie.
2. Dans la section Topologie d’application de recherche, recherchez l’application de
recherche qui a généré l’événement, puis cliquez sur Modifier la topologie.
3. Dans la page Topologie de l’application de recherche : <nom_application_recherche>,
sélectionnez le composant de recherche en échec dans la liste de topologie, puis cliquez sur
Ajouter le miroir.
4. Dans la boîte de dialogue Ajouter un composant de requête, sélectionnez le serveur de
requête et la base de données de métadonnées associée pour le nouveau composant de
requête, puis cliquez sur OK.
5. Cliquez sur Appliquer les modifications. Les modifications sont traitées pour l’application
de recherche et l’index est copié du composant de requête en échec vers le nouveau
composant de requête.
6. Cliquez sur le composant de requête en échec et cliquez sur Supprimer.
7. La topologie supprime l’index du composant de requête en échec et supprime l’index.
112
Erreur critique de la demande de recherche Événement 60 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Erreur critique de la requête de recherche
ID d’événement : 60
Résumé : dans les scénarios où un composant de requête ne possède pas de miroir et
manque de haut niveau de disponibilité, ou dans lesquels tous les composants de requête d’un
groupe de requêtes échouent, il est possible que les résultats de la requête ne soient pas
fournis pour une partie de l’index.
Symptômes : Microsoft SharePoint Server 2010 présente les symptômes suivants lors du
traitement des requêtes :

La latence des requêtes augmente ou les requêtes échouent.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 60
Description : Le dernier composant de requête d’une partition a échoué. Il ne sortira pas de
sa rotation, mais les requêtes risquent d’échouer. Consultez les journaux des événements
précédents pour en déterminer la cause. Une propagation sera peut-être nécessaire.
<données>
Remarque :
Les détails de l’événement identifient le composant de requête comme <GUID><numéro_composant_requête>, par exemple « baebc6d3-4a2e-4584-9ff7-ad8866debe92query-30 ». Pour identifier le composant de requête, utilisez la seconde partie, « query-30 ».
Cause : un composant de requête a été sorti de sa rotation pour la raison indiquée dans le
message d’erreur de l’événement de recherche ci-dessus.
Solution : redémarrez le service de recherche
1. Arrêtez et redémarrez le service Microsoft Search Server 2010 (OSearch).
2. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes et tapez net stop osearch14 pour arrêter le
service de recherche. Tapez net start osearch14 pour redémarrer le service de recherche.
113
Si l’échec se poursuit, ajoutez un nouveau composant de requête comme miroir dans le même
groupe de requête que le composant de requête en échec.
Solution : ajoutez un nouveau composant de requête
1. Sur le site Web d’administration centrale SharePoint, cliquez sur Paramètres généraux de
l’application et dans la section Recherche, cliquez sur Tableau de bord de recherche dans
toute la batterie.
2. Dans la section Applications de service de recherche, dans la liste déroulante, sélectionnez
l’application de recherche qui a généré l’événement, puis cliquez sur Modifier la topologie.
3. Dans la page Topologie de l’application du service de recherche, cliquez sur le composant
de requête défectueux dans la liste de topologies, puis sélectionnez Ajouter le miroir dans
la liste déroulante du composant.
4. Dans la boîte de dialogue Ajouter un composant de requête miroir, sélectionnez le serveur
de requête et la base de données de métadonnées associée pour le nouveau composant de
requête, puis cliquez sur OK.
5. Cliquez sur Appliquer les modifications. Les modifications sont traitées pour l’application
de recherche et l’index est copié du composant de requête en échec vers le nouveau
composant de requête.
6. Cliquez sur le composant de requête en échec et cliquez sur Supprimer.
7. La topologie supprime l’index du composant de requête défectueux, puis supprime le
composant.
114
Échec de l’index d’initialisation de l’indexeur
de recherche - Événement 71 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de l’index d’initialisation de l’indexeur de recherche
ID d’événement : 71
Résumé : le processus clé qui conduit les analyses et les requêtes est mssearch.exe. Ce
processus héberge les composants d’analyse et de requête pour la recherche. Lors de
l’initialisation de la recherche, Microsoft SharePoint Foundation 2010 présente les symptômes
décrits alors qu’il initialise le processus mssearch.exe ou un composant d’analyse ou de
requête.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les activités de recherche d’analyse ou de requête impliquant le composant sont bloquées.

Le système essaie de renouveler l’opération automatiquement chaque minute. Si deux
événements sont déclenchés en l’espace de 30 minutes, une action doit être effectuée.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 71
Description : Impossible d’initialiser l’index de contenu sur <données>. Erreur <données>.
<données>
Cause : la ou les causes peuvent être :

Impossibilité d’accéder aux fichiers d’index sur le disque

Insuffisance de mémoire disponible

Endommagement de l’index
Solution : corrigez les ressources sur le serveur

Résolvez tout problème d’accès aux fichiers d’index. L’emplacement du fichier d’index est
indiqué dans la boîte de dialogue Modifier le composant de requête. Vérifiez que le
compte de groupe de sécurité WSS_ADMIN_WPG dispose d’un accès avec contrôle total au
dossier des fichiers d’index.
115
Pour afficher l’emplacement d’un fichier d’index
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la barre de lancement
rapide, cliquez sur Paramètres généraux de l’application.
2. Dans la page Paramètres généraux de l’application, sous Recherche, cliquez sur
Tableau de bord de recherche dans toute la batterie.
3. Dans la page Tableau de bord de recherche dans toute la batterie, sous Applications de
service de recherche, cliquez sur Modifier la topologie en regard du service de
recherche que vous devez configurer.
4. Dans la page Topologie de l’application du service de recherche, sous Partition d’index,
cliquez sur le composant de requête à configurer.
5. Cliquez sur Composant d’index, puis sur Modifier les propriétés. L’emplacement du
fichier d’index apparaît dans la section Répertoire d’index.
6. Cliquez sur Modifier les propriétés.
7. Dans la boîte de dialogue Modifier le composant de requête, l’emplacement des
fichiers d’index apparaît dans la zone Emplacement de l’index sous Emplacement de
l’index.

Vérifiez que le compte de groupe de sécurité WSS_ADMIN_WPG dispose d’un accès avec
contrôle total à cet emplacement.
Solution : redémarrez le service Search Server

Si le problème est lié à une insuffisance de mémoire, arrêtez et redémarrez le service
Microsoft Search Server 2010 (OSearch). Dans une fenêtre d’invite de commandes,
exécutez la commande net stop osearch14 pour arrêter le service de recherche. Exécutez
la commande net start osearch14 pour le redémarrer.
Solution : résolvez le problème lié à l’endommagement de l’index

Si un ID d’événement d’endommagement d’index 74 ou 93 accompagne cet événement,
résolvez le problème à l’aide des solutions indiquées pour le type événement
d’endommagement d’index spécifié.
116
Index de recherche endommagé Événements 74 93 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Index de recherche endommagé
ID d’événement : 74 et 93
Résumé : le processus clé qui conduit les analyses et les requêtes de recherche est
Mssearch.exe. Ce processus héberge les composants d’analyse et de requête pour la
recherche.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les activités de recherche (analyse ou requête) qui impliquent le composant de requête
sont bloquées.

Un ou plusieurs des événements suivants peuvent apparaître dans le journal des
événements :

ID d’événement : 74 Description : <données> Index endommagé (type <données>)
détecté dans le catalogue <données>. La trace de la pile est <données>.
Avertissement :
Le système ne réexécutera pas l’analyse après avoir généré l’erreur.

ID d’événement : 93 Description : Un index endommagé a été détecté lors du
redémarrage d’une fusion annulée. Une réinitialisation du catalogue pour l’application
de recherche <données> peut être nécessaire.
Avertissement :
Le système réessaiera automatiquement et en silence de redémarrer la fusion. Si deux
événements sont déclenchés en l’espace de 30 minutes, vous devez résoudre le problème.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Des défaillances de disque affectent les fichiers d’index.

L’index est endommagé.
117
118
Solution : vérifiez si le disque est endommagé
1. Sur le serveur mentionné dans les détails d’événement, exécutez la commande Chkdsk
pour vérifier si le disque contient des erreurs.
Solution : créez un composant d’analyse
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale SharePoint, cliquez sur Paramètres
généraux de l’application.
2. Dans la page Paramètres généraux de l’application, dans la section Recherche, cliquez sur
Administration de la recherche dans la batterie.
3. Dans la page Administration de la recherche sur la batterie de serveurs, dans la section
Applications de service de recherche, cliquez sur Modifier la topologie pour l’application
de service de recherche correcte.
4. Dans la page Gérer la topologie de recherche, cliquez sur Nouveau, puis sélectionnez
Composant d’analyse dans le menu contextuel.
5. Dans la boîte de dialogue Ajouter un composant d’analyse, sélectionnez la base de
données d’analyse et de serveur de batterie correcte, puis tapez l’emplacement de l’index
s’il diffère de l’emplacement indiqué. Cliquez sur OK.
6. Dans la page Gérer la topologie de recherche, cliquez sur Appliquer les modifications.
Solution : récupérez le composant de requête à partir d’une base de données miroir
1. Si ce composant fait partie d’une base de données miroir, procédez comme suit pour
dresser une liste de composants de requête puis, à partir de cette liste, utilisez l’ID de
composant de requête correct pour restaurer le composant à l’aide de la méthode
RequestRecover.
2. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
3. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
4. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
5. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
6. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
119
$app = Get-SPEnterpriseSearchServiceApplication "<Nom>"
$qt = Get-SPEnterpriseSearchQueryTopology -SearchApplication $app -Active
$querycomponents = Get-SPEnterpriseSearchQueryComponent -QueryTopology $qt
foreach ($qc in $querycomponents) {"Name: " + $qc.Name + " Index Location: " +
$qc.IndexLocation + " ID: " + $qc.ID + "
State: " + $qc.State}
Où :

<Name> est le nom de l’application de service de recherche spécifié dans les détails
d’événement.
Cette commande génère une liste de composants de requête. Recherchez l’identité
($qc.ID) du composant de requête qui présente le problème. Vérifiez la valeur State du
composant. Vous utiliserez cette identité lors de l’étape suivante.
7. À l’aide de l’identité trouvée à l’étape 6, utilisez Windows PowerShell pour restaurer le
composant.
À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
$qc = Get-SPEnterpriSesearchQueryComponent -Identity "<ID>" -QueryTopology $qt
$qc.RequestRecover()
Où :

<ID> est l’identité du composant de requête que vous avez obtenue dans la liste à
l’étape 6.
120
Espace disque de l’indexeur de recherche
faible - Événement 80 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Espace disque de l’indexeur de recherche faible
ID d’événement : 80
Résumé : lorsqu’il recherche du contenu pour créer un index, le robot crée des fichiers d’index
servant à récupérer les résultats de la recherche. La taille des fichiers d’index augmente à
mesure que des éléments supplémentaires sont indexés :
Symptômes : Microsoft SharePoint Server 2010 présente les symptômes suivants lorsque le
robot recherche du contenu :

L’analyse ne progresse pas et semble au contraire stagner.

Les journaux d’analyse n’indiquent aucun nouveau document analysé.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 80
Description : <données> L’espace disque est très faible sur le catalogue <données>. Libérez
de l’espace disque pour que l’analyse puisse continuer.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Si l’erreur a été signalée par rapport à un composant d’analyse, l’espace devient insuffisant
pour l’emplacement de stockage associé au composant d’analyse. Supprimez les fichiers et
les dossiers superflus sur ce disque pour obtenir davantage d’espace disque.

L’emplacement de stockage combiné à l’index du composant de requête n’a plus assez
d’espace disponible.

Si l’erreur concerne un composant de requête, l’application de recherche a
probablement dépassé la capacité de stockage. Dans ce cas, déplacez l’index associé au
composant de requête dans un dispositif de stockage plus grand.

Si l’index de l’application de recherche contient plus de 10 millions d’éléments par
composant de requête, ajoutez un autre groupe de requêtes à l’application sur un
nouveau serveur.
Solution : récupérez de l’espace disque pour un composant d’analyse
121
1. Utilisez l’outil Nettoyage de disque pour supprimer des fichiers temporaires sur le disque
qui stocke les fichiers d’index.
2. Lorsque le Nettoyage de disque est terminé, testez les performances du robot. S’il ne
recherche pas de contenu, supprimez les fichiers et les dossiers superflus sur le disque
sélectionné.
Solution : récupérez de l’espace disque en déplaçant l’index du composant de requête
1. Dans la page Web Administration centrale SharePoint, cliquez sur Paramètres généraux de
l’application et dans la section Recherche, cliquez sur Tableau de bord de recherche dans
toute la batterie.
2. Dans la section Application de service de recherche, sélectionnez l’application de
recherche qui a généré l’événement, puis cliquez sur Modifier la topologie.
3. Dans la page Topologie de l’application du service de recherche, cliquez sur Composant de
requête, puis cliquez sur Modifier les propriétés.
4. Dans la zone Emplacement de l’index, indiquez le nouveau chemin d’accès du stockage
pour l’index du composant de requête.
5. Cliquez sur OK, puis cliquez sur Appliquer les modifications.
Remarque :
Cette opération peut prendre plusieurs minutes ou plus selon la taille des index.
6. La topologie déplacera l’index vers le nouveau chemin d’accès du stockage et supprimera
l’index précédent
Solution : récupérez de l’espace disque en ajoutant une autre partition d’index sur un
nouveau serveur d’applications
1. Dans la page Web Administration centrale, cliquez sur Paramètres généraux de
l’application et dans la section Recherche, cliquez sur Tableau de bord de recherche dans
toute la batterie.
2. Dans la section Application de service de recherche, dans la liste déroulante, sélectionnez
l’application de recherche qui a généré l’événement, puis cliquez sur Modifier la topologie.
3. Dans la page Topologie de l’application du service de recherche, cliquez sur Nouveau, puis
cliquez sur Partition d’index et composant de requête.
4. Dans la boîte de dialogue Ajouter un composant de requête, dans la zone Serveur de
requête, sélectionnez le nouveau serveur d’applications, puis cliquez sur OK.
5. Cliquez sur Appliquer les modifications. Les modifications sont traitées pour l’application
de recherche.
6. La topologie divise la partition d’index existante de manière égale dans le nouvel ensemble
de partitions d’index.
122
Erreur de communication de la propagation
de la recherche - Événement 92 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Erreur de communication de la propagation de la recherche
ID d’événement : 92
Résumé : lorsqu’il recherche du contenu pour créer un index, le robot crée des fichiers d’index
servant à récupérer les résultats de la recherche. Ces fichiers sont créés par le composant
d’analyse dans sa zone de stockage, puis propagés aux composants de requête appropriés.
Symptômes : lorsque Microsoft SharePoint Server 2010 analyse le contenu et que le
composant d’analyse ne peut pas effectuer de propagation vers le serveur de requêtes,
SharePoint Server 2010 présente les symptômes suivants :

L’analyse ne progresse pas et semble au contraire stagner.

Les journaux d’analyse n’indiquent aucun nouveau document analysé.

Les utilisateurs ne parviennent pas à afficher les applications dans leurs navigateurs ou le
service n’est pas disponible.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 92
Description : Un composant d’analyse pour l’application de recherche « <données> » n’a
pas pu communiquer avec le serveur de requêtes « <données> ».
Cause : la ou les causes peuvent être :

Les informations d’identification du composant d’analyse sont arrivées à expiration ou sont
obsolètes.

Des problèmes au niveau du réseau empêchent la communication.

Le serveur de requêtes ne répond pas.
Solution : échec d’autorisation

Assurez-vous que les informations d’identification du service de recherche sont à jour en
redémarrant les serveurs affectés par le problème.
123
Solution : résolvez le problème lié à la connexion réseau

Vérifiez la connexion réseau entre le serveur qui héberge le composant d’analyse et le
serveur de requêtes. Si la connexion réseau fonctionne, examinez le composant de requête
sur le serveur de requêtes et assurez-vous que le partage existe et qu’il est accessible en
écriture à partir du robot.
Solution : créez un composant de requête

Si un fichier ne peut pas être copié depuis le composant d’analyse vers le serveur de
requêtes après le redémarrage des serveurs, créez un composant de requête dans le même
groupe de requêtes :
1. Sur le site Web d’administration centrale SharePoint, cliquez sur Paramètres généraux
de l’application et dans la section Recherche, cliquez sur Tableau de bord de
recherche dans toute la batterie.
2. Dans la page Tableau de bord de recherche dans toute la batterie, modifiez
l’application de recherche qui a généré l’événement : ajoutez un nouveau composant
de requête au groupe de requêtes du composant de requête affecté, puis supprimez
celui-ci.
3. Dans la topologie, l’index est migré depuis le composant de requête affecté vers le
nouveau composant de requête.
124
Hôte du rassembleur de recherche
indisponible - Événement 114 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’hôte du rassembleur de la recherche est indisponible
ID d’événement : 114
Résumé : dans le cadre d’une analyse de recherche, les serveurs qui contiennent les
composants d’analyse communiquent avec les serveurs de contenu pour extraire les éléments
à analyser. Des problèmes de communication réseau entre les serveurs d’analyse et les
serveurs de recherche vont empêcher cette analyse.
Symptômes : lorsque Microsoft SharePoint Server 2010 analyse du contenu d’un serveur de
contenu spécifique et qu’il y a des problèmes de communication réseau, Microsoft SharePoint
Server est susceptible de présenter les symptômes suivants :

L’analyse du serveur de contenu spécifique ne progresse pas et semble bloquée.

Les journaux d’analyse ne font pas apparaître de nouveaux documents analysés pour le
serveur de contenu spécifique.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 114
Description : Le serveur <données> est indisponible et l’accès à celui-ci est impossible. Le
serveur est probablement déconnecté du réseau. Les éléments de ce serveur seront
ignorés par l’analyse pour les 10 prochaines minutes <données>.
Cause : des problèmes réseau peuvent empêcher la communication. Vérifiez que le serveur de
contenu est en ligne et qu’il peut se connecter au serveur d’analyse.
Solution : vérifiez l’état du serveur de contenu
1. Dans la page d’accueil Administration centrale SharePoint, cliquez sur Gestion des
applications.
2. Dans la section Applications de service, cliquez sur Gérer les applications de service.
125
3. Dans la page Gérer les applications de service, cliquez sur Application de service de
recherche.
4. Dans la page Administration de la recherche, dans la section État du système, prenez note
du compte d’utilisateur répertorié comme Compte d’accès au contenu par défaut.
5. Dans le menu de gauche, dans la section Analyse, cliquez sur Sources de contenu.
6. Dans la page Gérer les sources de contenu, cliquez sur l’une des sources de contenu.
7. Dans la page Modifier la source de contenu, dans la section Adresse de démarrage, prenez
note de l’URL mentionnée dans la zone de texte.
8. Ouvrez un navigateur Web sous le compte d’utilisateur noté à l’étape 4 ci-dessus et
naviguez jusqu’à l’URL notée à l’étape 7 ci-dessus. La page doit se charger correctement.
9. Si le serveur de contenu est en ligne et délivre du contenu au compte d’analyse, il existe
probablement un problème de connexion réseau. Pour plus d’informations sur la façon de
déterminer et de résoudre le problème, voir Résolution des problèmes TCP/IP simples
(http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=157440&clcid=0x40C).
126
Échec du composant d’administration de la
recherche - Événement 121 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec du composant d’administration de la recherche
ID d’événement : 121
Résumé : un composant d’administration de la recherche est créé pour chaque application de
service de recherche. Le composant d’administration de la recherche modifie les paramètres
de l’application de recherche.
Symptômes : quand l’application de service de recherche est modifiée et que le composant
d’administration échoue, un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

L’action de modification du paramètre de l’application de recherche n’est pas terminée.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 121
Description : Le composant d’administration de l’application <données> a échoué avec
l’exception <données>.
Cause : le composant d’administration de recherche n’est pas configuré correctement ou il ne
peut pas se connecter à la base de données d’administration de l’application de la recherche.
Solution : vérifiez que le serveur d’application du service de recherche peut écrire dans la
base de données
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Depuis le serveur de l’application du service de recherche, effectuez une requête ping sur
le serveur de la bases de données pour confirmer que les serveurs peuvent communiquer
sur le réseau.
3. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
4. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
127
5. Dans la page Applications du service, sélectionnez l’application du service de recherche.
6. Dans la boîte de dialogue Modifier les propriétés, notez le nom du Compte de service de
recherche pour l’application du service de recherche appropriée.
7. Connectez-vous au serveur de bases de données hébergeant la base de données de
l’administration de la recherche pour l’application de service de recherche donnée en
utilisant le compte et le mot de passe du service de recherche. Vérifiez que le compte
dispose des autorisations de lecture/écriture pour la base de données.
Solution : créez un nouveau composant d’administration de la recherche
1. Si le problème persiste, déplacez le composant d’administration de la recherche sur un
serveur différent en utilisant l’applet de commande SetSPEnterpriseSearchAdministrationComponent Windows PowerShell. Pour plus
d’informations, voir Set-SPEnterpriseSearchAdministrationComponent
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/45a38f5b-92ee-4fbf-bd3554b83f535b82(Office.14).aspx).
128
Erreur du chemin d’accès de l’index du
composant d’analyse de recherche Événements 2588 2589 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Erreur du chemin d’accès de l’index du composant d’analyse de recherche
ID d’événement : 2588 2589
Résumé : lors de la création de chaque composant d’analyse de recherche, un dossier est créé
pour stocker les fichiers d’index utilisés dans le cadre du processus d’analyse.
Symptômes : ces événements peuvent s’afficher dans le journal des événements :

ID d’événement : 2588 Description : L’emplacement d’index pour le composant
<données> de l’application <données> n’est pas valide : <données>.

ID d’événement : 2589 Description : L’emplacement d’index pour le composant
<données> de l’application <données> n’est pas valide : accès non autorisé à <données>.
Cause : l’emplacement fourni pour l’index n’existe pas ou l’application ne dispose pas des
droits nécessaires pour créer un dossier pour l’index à l’emplacement.
Solution : vérifiez que le compte de service dispose d’autorisations suffisantes sur le dossier
d’index
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
4. Dans la page Applications du service, cliquez sur l’application du service de recherche.
5. Dans la page Administration de la recherche, dans la section Topologie d’application de
recherche, cliquez sur Modifier.
6. Dans la page Gérer la topologie de recherche, cliquez sur le composant de requête de
partition d’index, puis cliquez sur Modifier les propriétés.
129
7. Dans la boîte de dialogue Modifier le composant de requête, dans Emplacement de
l’index, enregistrez le chemin d’accès pour le dossier d’index. Cliquez sur Annuler.
8. Accédez à cet emplacement et vérifiez que l’emplacement existe.
9. Vérifiez que le compte de service que vous avez enregistré précédemment dans cette
procédure dispose d’autorisations en lecture et en écriture sur ce dossier.
Solution : actualisez les informations d’identification du service
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
Procédez comme suit sur chaque serveur de la batterie de serveurs :
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Repair-SPManagedAccountDeployment
Pour plus d’informations, voir Repair-SPManagedAccountDeployment
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/42ea7573-8b34-49da-9d7fec7b8211a138(Office.14).aspx).
130
Le service de paramètres de site et de
requête de recherche n’est pas en cours
d’exécution (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le Service de paramètres de site et de requête de recherche n’est pas en
cours d’exécution
ID d’événement : aucun ID d’événement
Résumé : le Service de paramètres de site et de requête de recherche est un service des
Services Internet (IIS, Internet Information Services). Par défaut, ce service s’exécute sur
chaque serveur qui inclut un composant de requête de recherche. Il gère les tâches de
traitement de requête, notamment l’envoi des requêtes à l’un ou plusieurs des composants de
requêtes appropriés et la génération du jeu de résultats. Au moins une instance du service doit
être en cours d’exécution pour traiter les requêtes.
Symptômes : toutes les requêtes de recherche échouent.
Cause : l’emplacement fourni pour l’index n’existe pas ou l’application ne dispose pas des
droits nécessaires pour créer un répertoire pour l’index à l’emplacement.
Solution : démarrez le service sur le serveur
1. Dans la page d’accueil Administration centrale de SharePoint, dans la section Paramètres
système, cliquez sur Gérer les services sur le serveur.
2. Dans la page Services sur le serveur, en regard de Service de paramètres de site et de
requête de recherche, cliquez sur Démarrer si le service n’est pas démarré.
Rechercher les serveurs qui incluent des composants de requête
1. Dans la page d’accueil Administration centrale SharePoint, dans Gestion des applications,
cliquez sur Gérer les applications de service.
2. Dans la page Gérer les applications de service, cliquez sur le nom de l’application de service
de recherche.
131
3. Dans la page Administration de la recherche, dans la section Topologie d’application de
recherche, sous Partition d’index, prenez note des noms des serveurs qui incluent des
composants de requête.
Solution : démarrez le service sur les serveurs qui incluent des composants de requête
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Sur chaque serveur qui inclut un composant de requête, dans le menu Démarrer, cliquez
sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Get-SPEnterpriseSearchQueryAndSiteSettingsServiceInstance -Local | StartSPEnterpriseSearchQueryAndSiteSettingsServiceInstance
Pour plus d’informations, voir GetSPEnterpriseSearchQueryAndSiteSettingsServiceInstance
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/f1438a74-92fb-498d-aac166743403f3bc(Office.14).aspx).
Solution : vérifiez que le compte de service dispose d’autorisations suffisantes sur le dossier
d’index
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
4. Dans la page Applications du service, cliquez sur l’application du service de recherche.
5. Dans la page Administration de la recherche, dans la section État du système, prenez note
du nom du Compte d’accès au contenu par défaut.
6. Dans la page Administration de la recherche, dans la section Topologie d’application de
recherche, cliquez sur Modifier.
7. Dans la page Gérer la topologie de recherche, cliquez sur le composant de requête de
partition d’index, puis cliquez sur Modifier les propriétés.
8. Dans la boîte de dialogue Modifier le composant de requête, dans Emplacement de
l’index, prenez note du chemin d’accès au dossier d’index. Cliquez sur Annuler.
132
9. Accédez à cet emplacement et vérifiez que l’emplacement existe.
10. Vérifiez que le compte de service dont vous avez pris note à l’étape 5 dispose
d’autorisations en lecture et en écriture sur ce dossier.
Solution : actualisez les informations d’identification du service
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Appliquez cette procédure sur chaque serveur de la batterie.
3. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
4. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
5. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
6. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Repair-SPManagedAccountDeployment
Pour plus d’informations, voir Repair-SPManagedAccountDeployment
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/42ea7573-8b34-49da-9d7fec7b8211a138(Office.14).aspx).
133
La recherche SharePoint Server 2010 n’est
pas en cours d’exécution (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service de recherche SPServiceInstance n’est pas en cours d’exécution
ID d’événement :
Résumé : le service Microsoft Search Server 2010 (OSearch) est un service Windows NT qui
s’exécute sur chaque serveur hébergeant une application de service de recherche.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le service Microsoft Search Server 2010 (OSearch) est arrêté.

Vous n’êtes pas en mesure d’effectuer des tâches lorsque vous essayez d’utiliser la
fonctionnalité d’analyse, de requête ou de recherche d’administration. La tâche qui échoue
dépend de la topologie et du serveur sur lequel le service est arrêté.
Cause : le service Microsoft Search Server 2010 (OSearch) n’est pas en cours d’exécution.
Solution : démarrez le service sur le serveur

Vous pouvez redémarrer le service Microsoft Search Server 2010 (OSearch) sur un serveur
spécifique en ouvrant une fenêtre d’invite de commandes et en entrant la commande
suivante à une invite de commandes avec élévation de privilège :
net start osearch14
134
Articles de la base de connaissances Word
Services dans SharePoint Server 2010
Publication : 22 juillet 2010
Les articles de cette section sont des articles de base de connaissances pour Word Services
dans Microsoft SharePoint Server 2010. En principe, vous accédez à ces articles après un clic
sur un lien figurant dans une alerte de la console Operations Manager. Vous pouvez également
recourir à ces articles pour résoudre des problèmes liés à Word Services.
Dans cette section :

Word Automation Service - Événement d’exception SQL Server - Événement 1001
(SharePoint Server 2010) (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/7d017c66-a07e-4d8a-
a2bf-bbfcef10a627(Office.14).aspx)

Échec du travail du minuteur Word Services - Événements 1022 8077 (SharePoint
Server 2010)

Word services - Échec du convertisseur de fichier PDF - Événement 8004 (SharePoint
Server 2010)

Services Word - Échec du convertisseur de fichier XPS - Événement 8005 (SharePoint
Server 2010)

Les services Word doivent être mis à jour Événement 8010 (SharePoint Server 2010)

Services Word - Module linguistique non installé - Événement 8012 (SharePoint
Server 2010)
135
Échec du travail du minuteur Word Services
- Événements 1022 8077 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 22 juillet 2010
Nom de l’alerte : Échec du travail du minuteur de Word Automation Services
ID d’événement : 1002 et 8077
Résumé : Word Automation Services utilise un travail du minuteur personnalisé pour extraire
les éléments qui doivent être convertis de la base de données Word Automation Services, puis
pour affecter ces éléments à convertir à des serveurs d’applications individuels. Si le travail du
minuteur personnalisé ne s’exécute pas, la conversion des éléments ne peut pas démarrer.
Symptômes : si le travail du minuteur Word Automation Services ne s’exécute pas, Word
Automation Services échoue et un ou plusieurs des symptômes suivants peuvent apparaître :

De nouveaux travaux sont bien ajoutés à la base de données, mais les éléments à convertir
pour ce travail ne démarrent jamais.

Les travaux existants ne se terminent pas : les éléments à convertir déjà affectés aux
serveurs d’application peuvent malgré tout aboutir, mais les éléments à convertir qui ne
sont pas affectés aux serveurs d’application ne démarrent pas et le travail est
constamment incomplet.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 1002
Description : Il est possible que les travaux de conversion ne s’exécutent pas car le travail
de minuteur ’%1’ de l’application de service ’%2’ n’est pas actif.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8077
Description : SharedServices_NoOnlineServiceInstancesInLocalFarm avec « Travail du
minuteur des services d’automatisation Word » indiqué comme instance non démarrée.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Un administrateur a désactivé le travail du minuteur de Word Automation Services.

Erreur lors de la configuration du travail du minuteur de Word Automation Services.
136
Solution : vérifiez que le travail du minuteur de Word Automation Services est activé dans
l’Administration centrale de SharePoint.

Pour découvrir comment effectuer cette tâche, voir Dépannage de Word Automation
Services (SharePoint Server 2010).
Solution : vérifiez que le travail du minuteur de Word Automation Services a été
correctement configuré.

Pour découvrir comment effectuer cette tâche, voir Dépannage de Word Automation
Services (SharePoint Server 2010).
137
Word services - Échec du convertisseur de
fichier PDF - Événement 8004 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 22 juillet 2010
Nom de l’alerte : Word services - Échec du convertisseur de fichier PDF
ID d’événement : 8004
Résumé : Word Automation Services inclut un convertisseur par défaut pour la conversion de
fichiers au format PDF. En plus de ce convertisseur par défaut, des convertisseurs tiers peuvent
être utilisés avec Word Automation Services. Lorsque des convertisseurs tiers entraînent
l’échec des conversions de fichiers, Word Automation Services déclenche cet événement. Les
fichiers ne peuvent pas être convertis au format PDF tant que le convertisseur n’est pas
fonctionnel ou n’a pas été supprimé.
Symptômes : si le convertisseur PDF tiers de Word Automation Services ne fonctionne pas
correctement, la conversion au format PDF échoue et un ou plusieurs des symptômes suivants
peuvent apparaître :

Échec des conversions au format PDF avec l’ID de message 131183

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8004
Description : Le convertisseur PDF ’[nom et chemin d’accès du fichier]’ n’a pas réussi à
convertir le fichier.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le convertisseur tiers est obsolète.

Le convertisseur tiers est endommagé.

Le convertisseur tiers n’est pas opérationnel.
Solution : vérifiez que la version la plus récente du convertisseur est installée

Assurez-vous que la dernière version du convertisseur tiers est installée.

Essayez de réinstaller le convertisseur tiers.

Si cela ne fonctionne pas, désinstallez le convertisseur tiers. Word Automation Services
utilisera alors son convertisseur PDF par défaut.
138
Solution : effectuez la mise à jour de Word Automation Services

Pour découvrir comment effectuer cette tâche, voir Dépannage de Word Automation
Services (SharePoint Server 2010).
139
Services Word - Échec du convertisseur de
fichier XPS - Événement 8005 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 22 juillet 2010
Nom de l’alerte : Services Word - échec du convertisseur de fichiers au format XPS
ID d’événement : 8005
Résumé : Word Automation Services comprend un convertisseur par défaut pour la conversion
des fichiers au format de fichier XPS. En plus de ce convertisseur par défaut, des convertisseurs
tiers peuvent être utilisés avec Word Automation Services. Lorsque des convertisseurs tiers
entraînent l’échec des conversions de fichiers, Word Automation Services déclenche cet
événement. Les fichiers ne peuvent pas être correctement convertis au format XPS tant que le
convertisseur n’est pas opérationnel ou supprimé.
Symptômes : si le convertisseur XPS tiers Word Automation Services ne fonctionne pas
correctement, la conversion XPS échoue et l’un ou plusieurs des symptômes suivants peuvent
apparaître :

Les conversions au format XPS échouent avec l’ID de message suivant : 131184.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8005
Description : Le convertisseur XPF ’[nom et chemin d’accès du fichier]’ n’a pas réussi à
convertir le fichier.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le convertisseur tiers est obsolète.

Le convertisseur tiers est endommagé.

Le convertisseur tiers n’est pas opérationnel.
Solution : vérifiez que la version la plus récente du convertisseur est installée

Vérifiez que la version la plus récente du convertisseur tiers est installée.

Essayez de réinstaller le convertisseur tiers.

Si cela ne fonctionne pas, désinstallez le convertisseur tiers. Word Automation Services
utilisera alors son convertisseur XPS par défaut.
Solution : effectuez la mise à jour de Word Automation Services
140

Pour découvrir comment effectuer cette tâche, voir Dépannage de Word Automation
Services (SharePoint Server 2010).
141
Les services Word doivent être mis à
jour Événement 8010 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 22 juillet 2010
Nom de l’alerte : Les services Word doivent être mis à jour
ID d’événement : 8010
Résumé : régulièrement, Microsoft diffuse des mises à jour pour Word Automation Services.
Grâce à ces mises à jour, Word Automation Services peut convertir des fichiers nouvellement
créés avec une qualité optimale.
Symptômes : les conversions peuvent échouer, mais il est plus probable que les fichiers de
sortie présentent uniquement une perte de fidélité du point de vue de certaines
caractéristiques.
Cause : un fichier soumis pour conversion a été créé avec une version de Microsoft Word plus
récente que le convertisseur Word Automation Services actuel.
Solution : effectuez la mise à jour de Word Automation Services

Pour découvrir comment effectuer cette tâche, voir Dépannage de Word Automation
Services (SharePoint Server 2010).
142
Services Word - Module linguistique non
installé - Événement 8012 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 22 juillet 2010
Nom de l’alerte : Services Word : module linguistique non installé
ID d’événement : 8012
Résumé : Word Automation Services requiert que les modules linguistiques appropriés soient
installés sur tous les serveurs d’applications sur lesquels il s’exécute. Si les modules
linguistiques adéquats ne sont pas installés, les documents créés dans les langues
correspondantes ne peuvent pas être convertis.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
8012 Description : Un ou plusieurs composants localisés n’ont pas pu être chargés pour la
langue spécifiée. Vérifiez que le pack de langue requis est installé et configuré correctement.
Cause : un fichier soumis pour conversion requiert un module linguistique qui n’est
actuellement pas installé sur le serveur qui traite la conversion.
Solution : installez le module linguistique

Installez le module linguistique adéquat sur tous les serveurs d’applications qui exécutent
Word Automation Services.

Pour découvrir comment effectuer cette tâche, voir Dépannage de Word Automation
Services (SharePoint Server 2010).
143
Articles de base de connaissances Visio
Services dans SharePoint Server 2010
Publication : 12 mai 2010
Les articles de cette section sont des articles de base de connaissances pour Visio Services dans
Microsoft SharePoint Server 2010. En principe, vous accédez à ces articles après un clic sur un
lien figurant dans une alerte de la console Operations Manager. Vous pouvez également
recourir à ces articles pour résoudre des problèmes liés à Visio Services.
Dans cette section :

Échec de l’actualisation des données Visio Services - Événements 8037, 8038, 8063, 8062
(SharePoint Server 2010)

Base de données de configuration Visio introuvable - Événement 8040 (SharePoint
Server 2010)

Visio Services - Demande d’un fournisseur de données non approuvé - Événement 8041
(SharePoint Server 2010)

Échec de la génération du diagramme par Visio Services - Événements 8060 8042 8043
(SharePoint Server 2010)

Échec de l’initialisation du proxy Visio - Événement 8044 (SharePoint Server 2010)

Le proxy d’application Visio a un point de terminaison non valide - Événement 8049
(SharePoint Server 2010)

Fournisseur de données de Visio Services introuvable - Événement 8050 (SharePoint
Server 2010)

Erreur de chargement du fichier Visio Services - Événements 8051 8061 (SharePoint
Server 2010)
144
Échec de l’actualisation des données Visio
Services - Événements 8037, 8038, 8063,
8062 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de l’actualisation des données Visio Services
ID d’événement : 8037, 8038, 8062 et 8063
Résumé : les utilisateurs peuvent connecter des diagrammes Microsoft Visio publiés vers des
sources de données externes, telles qu’Excel Services dans Microsoft SharePoint Server 2010.
Cette erreur peut se produire si le schéma des données dans un fichier est modifié de telle
sorte que la clé primaire attendue n’est pas valide.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8037
Description : Type de données non valide détecté dans le cache de fichiers publiés pour le
fichier <nom_fichier> Exception : <CodeException>.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8038
Description : Type de données non valide détecté dans le cache de fichiers rendus pour le
fichier <nom_fichier> Exception : <CodeException>.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8063
Description : Type de données non valide détecté dans le cache ODC pour le fichier %1.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8062
Description : Colonne de clé primaire supprimée.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Un utilisateur se connecte à une source de données externe, telle qu’un classeur Microsoft
Excel qui n’existe plus ou qui est inaccessible.

Un utilisateur se connecte à une source de données externe dont la colonne de clé primaire
est modifiée et Visio Services in Microsoft SharePoint Server 2010 ne peut pas mettre à
jour les données externes dans le diagramme Visio.

Un utilisateur se connecte à une source de données qui n’est pas un type de fournisseur de
données valide.
145
146
Base de données de configuration Visio
introuvable - Événement 8040 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Base de données de configuration Visio introuvable
ID d’événement : 8040
Résumé : Visio Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 stocke ses paramètres
d’application dans la base de données de configuration-a12-n. L’accès à cette base de données
est indispensable au fonctionnement du service.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Visio Services n’affiche pas systématiquement les diagrammes.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8040
Description : Gestionnaire de configuration introuvable.
Cause : la ou les causes peuvent être :

La base de données de configuration est inaccessible.

La base de données de configuration répond lentement en raison d’une forte activité
réseau ou d’une forte charge de travail sur l’ordinateur Microsoft SQL Server.
Solution : vérifiez l’état de la base de données de configuration SQL Server
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la section Paramètres système
du volet de lecture, cliquez sur Gérer les serveurs de cette batterie.
2. Dans la section Informations sur la batterie de serveurs, notez le Serveur de la base de
données de configuration, ainsi que le nom et la version de la base de données de
configuration.
3. Démarrez SQL Server Management Studio et connectez-vous au serveur de la base de
données de configuration.
4. Si la base de données de configuration n’existe pas, exécutez l’Assistant Configuration des
produits et technologies SharePoint.
147
148
Solution : vérifiez la connexion réseau au serveur SQL Server
1. Dans la page Administration centrale, dans la section Paramètres système du volet de
lecture, cliquez sur Gérer les serveurs de cette batterie.
2. Dans la section Informations sur la batterie de serveurs, notez le Serveur de la base de
données de configuration, ainsi que les informations relatives au nom et à la version de la
base de données de configuration.
3. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes, puis tapez ping <adresse_serveur> pour
vérifier la connexion au serveur.
4. Si la tentative de contact du serveur échoue, cela signifie qu’un problème affecte la
connexion réseau ou empêche le serveur de répondre.
5. Connectez-vous au serveur et résolvez le problème.
149
Visio Services - Demande d’un fournisseur
de données non approuvé - Événement 8041
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Demande de fournisseur de données Visio Services non approuvé
ID d’événement : 8041
Résumé : une erreur s’est produite car Visio Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 a
demandé des données à un fournisseur de données qui ne figurait pas dans la liste des
fournisseurs approuvés. Les administrateurs peuvent spécifier les sources de données
auxquelles les utilisateurs peuvent se connecter dans leurs diagrammes Microsoft Visio publiés.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un ou plusieurs diagrammes n’ont peut-être pas actualisé les données.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8041
Description : Erreur liée au fournisseur de données approuvé. <nom_erreur>.
Cause : un utilisateur s’est peut-être connecté à un fournisseur de données dans un
diagramme Visio publié d’un utilisateur qui n’était pas spécifié en tant que fournisseur de
données approuvé par l’administrateur du service.
150
Échec de la génération du diagramme par
Visio Services - Événements 8060 8042 8043
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Visio Services n’a pas pu générer le diagramme
ID d’événement : 8060, 8042, 8043
Résumé : une erreur s’est produite, qui provoque l’échec de la génération d’un diagramme
par Visio Services dans Microsoft SharePoint Server 2010. Cette règle est déclenchée lorsque le
service ne génère pas un diagramme ; elle peut être déclenchée en combinaison avec
n’importe quelle autre règle définie pour Visio Services. Si la règle est déclenchée seule sans
une règle correspondante, c’est qu’une erreur inconnue s’est produite et a provoqué l’échec de
la génération du diagramme.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8060
Description : Échec de la rastérisation.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8042
Description : Échec de la génération du diagramme matriciel pour le fichier <nom_fichier>.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8043
Description : Échec de la génération du diagramme vectoriel pour le fichier <nom_fichier>.
Un ou plusieurs diagrammes peuvent ne pas être représentés.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Si cette règle est déclenchée en combinaison avec une autre règle, la représentation du
diagramme peut échouer en raison des causes spécifiées dans la règle correspondante qui
est déclenchée.

Si seule cette règle est déclenchée, il est possible que Visio Services in SharePoint n’ait pas
pu générer un diagramme pour une raison inconnue.

Visio Services est peut-être configuré de manière incorrecte.
151
152
Échec de l’initialisation du proxy Visio Événement 8044 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de l’initialisation du proxy Visio
ID d’événement : 8044
Résumé : l’application Visio Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 et les composants
WebPart correspondants utilisent un proxy pour se connecter au service principal. Pour que le
service fonctionne, vous devez configurer ce proxy correctement.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Visio Services n’affiche pas systématiquement les diagrammes.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8044
Description : Impossible d’initialiser le proxy de service Visio.
Cause : la ou les causes peuvent être les suivantes :

Le proxy d’application de service pour l’application Visio Services dans SharePoint n’est pas
en cours d’exécution ou n’a pas été mis en service.

Le proxy d’application de service pour l’application Visio Services n’est pas configuré
correctement.
Solution : vérifiez le proxy d’application Visio Services
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la barre de lancement rapide,
cliquez sur Gestion des applications, puis, dans la section Applications de service, cliquez
sur Gérer les applications de service.
2. Notez le nom de l’application Visio Services. Dans la colonne Type, Application de service
Graphiques Visio apparaît pour les applications Visio Services.
3. Vérifiez qu’un proxy d’application de service est associé à chaque application Visio Services.
Dans la colonne Type, Proxy d’application de service Graphiques Visio apparaît pour les
proxys d’application Visio Services.
153
Si aucun proxy d’application de service ne correspond à l’application Visio Services qui échoue,
créez-en un à l’aide de Windows PowerShell 2.0.
Solution : créez un proxy d’application de service
1. Sur l’ordinateur, cliquez sur Démarrer, sur Tous les programmes, sur Produits Microsoft
SharePoint 2010, puis sur SharePoint 2010 Management Shell.
2. Créez un nouveau proxy d’application Visio Services en entrant l’applet de commande
Windows PowerShell New-SPVisioServiceApplicationProxy depuis l’invite de commandes
dans SharePoint Management Shell. Pour plus d’informations sur la syntaxe de cette applet
de commande, tapez Get-Help New-SPVisioServiceApplicationProxy.
S’il existe un proxy d’application de service pour l’application de service défectueuse, créez une
application de service.
Solution : créez une application de service
1. Dans la page Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Gestion des applications, puis sur Gérer les applications de service.
2. Dans la colonne Nom, sélectionnez le proxy d’application Visio Services défectueux puis,
dans le Ruban, cliquez sur l’option Supprimer.
3. Sélectionnez l’application Visio Services parente du proxy d’application que vous avez
supprimé puis, dans le Ruban, cliquez sur l’option Supprimer.
4. Créez une application Visio Services. Sous l’onglet Applications de service du Ruban,
cliquez sur Nouveau, puis sur Service Graphiques Visio. Assurez-vous que la case à cocher
Créer un proxy d’application de service Graphiques Visio est activée.
5. Dans une fenêtre d’invite de commandes, tapez la commande ping <adresse_serveur>
pour vérifier la connexion au serveur.
154
Le proxy d’application Visio a un point de
terminaison non valide - Événement 8049
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le proxy d’application Visio possède un point de terminaison non valide
ID d’événement : 8049
Résumé : l’application pour Visio Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 utilise un
proxy pour extraire les communications entre le service frontal et le service principal. Ce proxy
fournit également un mécanisme d’équilibrage de la charge entre les serveurs. Pour que Visio
Services fonctionnent, le service frontal doit être connecté au serveur d’applications retourné
par le proxy d’application.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Visio Services dans SharePoint n’affiche pas systématiquement les diagrammes.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8049
Description : Point de terminaison du proxy d’application non valide pour
<texte_descriptif>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur d’applications SharePoint Server spécifié est inaccessible.

Le serveur d’applications spécifié répond lentement en raison d’une activité réseau
soutenue ou parce qu’il est soumis à une forte charge.
Solution : vérifiez les journaux des erreurs
1. Ouvrez l’Observateur d’événements Windows.
2. Recherchez l’ID d’événement 8049 dans le journal des événements de l’application
Windows.
3. Dans la description de l’événement, notez le serveur d’applications défectueux.
Solution : vérifiez la connexion du serveur d’applications
155
1. À partir du serveur d’applications défectueux, ouvrez le site Web Administration centrale
de SharePoint.
2. Si vous ne pouvez pas accéder au site Administration centrale à partir du serveur
défectueux, vérifiez que les paramètres réseau sont corrects et que le serveur dispose des
autorisations appropriées pour rejoindre la batterie de serveurs SharePoint.
Solution : vérifiez que Visio Services s’exécute sur le serveur défectueux
1. Dans la page Administration centrale, dans le volet de lecture, dans la section Paramètres
système, cliquez sur Gérer les serveurs de cette batterie.
2. Vérifiez que Visio Services s’exécute sur le serveur d’applications défectueux.
S’il existe un proxy d’application de service pour l’application de service défectueuse, créez une
application de service.
Solution : redémarrez Visio Services
1. Dans la page Administration centrale, dans le volet de lecture, dans la section Paramètres
système, cliquez sur Gérer les serveurs de cette batterie.
2. Dans la colonne Serveur, cliquez sur le nom du serveur d’applications défectueux. La page
Services sur le serveur s’ouvre.
3. Dans la colonne Service, recherchez Service Graphiques Visio, cliquez sur Arrêter, puis
cliquez sur Démarrer.
Solution : créez une application Visio Services
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, dans le volet de lecture, dans la section
Gestion des applications, cliquez sur Gérer les applications de service.
2. Dans la colonne Type, cliquez sur le nom de l’application Visio Services dont l’instance de
service est défectueuse.
3. Dans le ruban, cliquez sur Supprimer.
4. Dans la boîte de dialogue Supprimer l’application de service, cliquez sur OK.
5. Créez une application Visio Services.
156
Fournisseur de données de Visio Services
introuvable - Événement 8050 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le fournisseur de services Visio Services est introuvable
ID d’événement : 8050
Résumé : Les utilisateurs peuvent connecter des diagrammes Microsoft Visio publiés vers des
sources de données externes, telles qu’Excel Services dans Microsoft SharePoint Server 2010.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un ou plusieurs diagrammes peuvent ne pas actualiser les données.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8050
Description : Échec de la connexion du fournisseur de données avec la chaîne de connexion
<texte_descriptif>.
Cause : Visio Services dans Microsoft SharePoint Server 2010 ne peut pas se connecter au
fournisseur de données référencé par un utilisateur dans un diagramme Visio.
157
Erreur de chargement du fichier Visio
Services - Événements 8051 8061
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Erreur de chargement de fichier Visio Services
ID d’événement : 8061, 8051
Résumé : Les utilisateurs peuvent charger des diagrammes Microsoft Visio publiés dans une
bibliothèque de documents, et certains utilisateurs peuvent incorporer des diagrammes Visio
sur une page via le composant WebPart Visio Web Access. Cette erreur peut se produire car un
fichier demandé est introuvable ou le service ne parvient pas à analyser le fichier demandé.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Un ou plusieurs fichiers peuvent ne pas être chargés.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8061
Description : Fichier introuvable dans cet emplacement : <emplacement_fichier>.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8051
Description : Impossible d’analyser le fichier à l’emplacement : <emplacement_fichier>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Un utilisateur peut essayer de charger une page contenant un composant WebPart
référençant un fichier qui n’existe plus ou est non valide.

Un utilisateur peut essayer d’afficher un diagramme Visio endommagé.

Un utilisateur peut essayer d’afficher un diagramme Visio non valide.
158
Le service de configuration de
synchronization de profil utilisateur ne peut
pas se connecter à SQL Server Événement 4 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service Windows de configuration de synchronisation de Profil utilisateur
ne peut pas se connecter à SQL Server
ID d’événement : 4
Résumé : le service de synchronisation de Profil utilisateur ne peut pas se connecter à
l’instance de SQL Server. Dans ce cas de figure, la synchronisation de Profil utilisateur échoue.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 4
Description : Le service Forefront Identity Manager ne peut pas se connecter au serveur de
bases de données SQL Server. L’ordinateur SQL Server n’a pas pu être contacté. L’échec de
connexion peut être dû à une défaillance réseau, à une configuration incorrecte du pare-feu ou
à un autre problème de connexion. Il se peut également que les informations de connexion à
SQL Server soient configurées incorrectement. Vérifiez que l’ordinateur SQL Server est
accessible à partir de l’ordinateur qui exécute le service Forefront Identity Manager. Vérifiez
que SQL Server est en cours d’exécution, que la connexion réseau est active et que le pare-feu
est configuré correctement. Pour finir, vérifiez que les informations de connexion ont été
configurées correctement. Cette configuration est stockée dans le Registre de Windows.
Cause : la base de données pour l’instance de SQL Server n’est pas accessible à partir du
service de configuration de synchronisation de Profil utilisateur en raison de problèmes de
connectivité réseau ou d’un mot de passe incorrect ou modifié dans l’instance de SQL Server.
Solution : vérifiez que le serveur de bases de données est en cours d’exécution et disponible
1. Sur le serveur de bases de données, dans le composant logiciel enfichable Services, vérifiez
que le service SQL Server (MSSQLSERVER) est en cours d’exécution.
159
Solution : vérifiez la connectivité entre le serveur de bases de données et la batterie de
serveurs
1. Connectez-vous à Microsoft SQL Server Management Studio sous le compte indiqué dans
les détails de l’erreur, cliquez sur Se connecter, puis sur Moteur de base de données.
2. Tapez le nom de serveur indiqué dans les détails de l’erreur, puis cliquez sur Se connecter.
Solution : vérifiez les informations d’identification du service de synchronisation de Profil
utilisateur
1. Dans la page d’accueil d’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications et,
dans la section Applications de service, cliquez sur Gérer les applications de service.
2. Dans la page Applications de service, cliquez sur l’application de service Profil utilisateur.
3. Dans la page Service de profil utilisateur, dans la section Synchronisation, cliquez sur
Configurer les connexions de synchronisation.
4. Cliquez avec le bouton droit sur la connexion, puis cliquez sur Modifier la connexion.
5. Vérifiez que les conteneurs d’informations d’identification et de droits sont fournis dans la
connexion. Vérifiez que les informations d’identification disposent d’autorisations
suffisantes pour lire et écrire des données dans l’annuaire et assurez-vous également que
le service de synchronisation de Profil utilisateur cible les unités d’organisation correctes
dans l’annuaire. Vérifiez que les informations d’identification possèdent le rôle de base de
données fixe db_owner dans les bases de données sur le serveur de base de données.
Solution : vérifiez les informations d’identification d’accès à la base de données
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Sécurité, puis sur
Applications de service.
2. Dans la page Sécurité, dans la section Sécurité générale, cliquez sur Configurer les comptes
de service.
3. Dans la page Comptes de service, dans la liste déroulante des comptes de service, cliquez
sur Compte de la batterie de serveurs.
4. Vérifiez que ce compte possède des autorisations suffisantes sur le serveur de base de
données.
160
Capacité de stockage insuffisante dans le
service ULS pour le répertoire des journaux
- Événement 2150 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
nom de l’alerte : ULS dispose d’un espace de stockage insuffisant pour le répertoire des
journaux
ID d’événement : 2150
Résumé : Le service de suivi Microsoft SharePoint Foundation Tracing (SPTracev4) est utilisé
par Microsoft SharePoint Foundation 2010 pour gérer la sortie des journaux d’utilisation.
Lorsque la journalisation de l’utilisation est activée, les administrateurs peuvent spécifier le
chemin d’accès à utiliser pour le stockage des journaux d’utilisation. De nombreuses
applications basées sur SharePoint Foundation 2010 utilisent ce fichier journal. Cet événement
se produit lorsque l’espace disque disponible est insuffisant pour la journalisation.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le journal d’utilisation ne montre aucune nouvelle donnée d’utilisation.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 2150
Description : Échec de la création d’un fichier journal d’utilisation à l’emplacement
<emplacement_journal>. Au moins <nombre de Go requis pour reprendre la
journalisation> Go d’espace libre sont nécessaires si les journaux d’utilisation se trouvent
sur le lecteur système.
Cause : l’emplacement de journal configuré ne dispose pas de suffisamment d’espace libre
pour la journalisation.
Solution : libérez de l’espace sur le disque ou déplacez le journal d’utilisation

SharePoint Foundation 2010 n’a pas pu écrire dans le journal d’utilisation. Ce journal
d’utilisation contient des informations qui facilitent le suivi de l’utilisation et la création de
rapports sur celle-ci.
Pour libérer de l’espace sur le disque
161
1. Utilisez l’outil Nettoyage de disque pour libérer de l’espace là où sont stockés les
fichiers journaux d’utilisation.
2. Vérifiez si le journal de suivi dispose de suffisamment d’espace disque pour fonctionner
correctement.
3. Si l’espace disque est inadéquat, essayez de nettoyer les dossiers Temp sur le lecteur.
4. Si cette procédure ne résout pas le problème, vous pouvez déplacer le fichier journal
d’utilisation dans une partition disposant de davantage d’espace disque.
Pour déplacer le fichier journal
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la barre de lancement
rapide, cliquez sur Analyse et dans la section Rapports, cliquez sur Journalisation de
l’utilisation.
2. Dans la page Journalisation de l’utilisation, dans la section Paramètres de
journalisation, tapez le nouvel emplacement du fichier journal d’utilisation.
3. Cliquez sur OK.
Pour vérifier le fichier journal d’utilisation
1. Pour vérifier que Microsoft SharePoint Foundation 2010 peut créer le fichier journal
d’utilisation et y écrire des données, dans la page Administration centrale, cliquez sur
Analyse puis, dans la section Rapports, cliquez sur Journalisation de l’utilisation.
2. Dans la page Journalisation de l’utilisation, dans la section Paramètres de
journalisation, copiez le chemin d’accès au fichier journal d’utilisation.
3. Dans l’Explorateur Windows, accédez au fichier journal d’utilisation en utilisant le
chemin d’accès copié. Les fichiers journaux d’utilisation sont au format binaire et le
contenu ne peut pas être facilement affiché et assimilé. La taille du fichier journal
d’utilisation augmente avec le temps, confirmant le bon fonctionnement de la
journalisation de l’utilisation.
162
Saturation du journal des événements :
Événements 2158 2159 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Saturation du journal des événements
ID d’événement : 2158 ou 2159
Résumé : la protection de flux du journal des événements empêche les événements répétés
d’être consignés dans le journal des événements Windows. Lorsqu’un événement est consigné
plusieurs fois sur une courte période, la protection de flux empêche les événements suivants
du même type d’être consignés.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
2158 ou 2159 Description : L’événement [ID_événement] ([Event Provider Name]) de gravité
[gravité_événement] s’est à nouveau produit [nombre_occurrences] fois et a été supprimé
dans le journal des événements.
Cause : le même événement a été consigné plusieurs fois, ce qui a déclenché la protection de
flux du journal des événements. Vous pouvez identifier les événements consignés plusieurs fois
dans le texte Description de l’événement de l’ID d’événement 2158 ou 2159.
163
Échec de connexion à la base de données
SQL Server - Événement 3351 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de connexion à la base de données SQL Server
ID d’événement : 3351
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation utilise des bases de données Microsoft SQL
Server 2008 pour stocker la plupart du contenu pour les paramètres de configuration et les
sites Web de SharePoint Foundation et utilise un compte de service pour communiquer avec la
base de données pour le compte d’une demande utilisateur. Notez qu’une application Web
doit être associée à une ou plusieurs bases de données. Cette erreur signifie que SharePoint
Foundation ne peut pas se connecter à SQL Server 2008 à l’aide du nom d’utilisateur et du mot
de passe du compte de service spécifié.
Symptômes : le symptôme suivant peut apparaître :

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 3351
Description : Échec de connexion à la base de données SQL. Vous trouverez ci-dessous des
informations supplémentaires sur l’erreur issues de SQL Server.
Cause : le nom d’utilisateur ou le mot de passe du compte de service Microsoft SharePoint
Foundation n’était pas valide avant la session ou il est devenu non valide au cours de celle-ci.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer les
procédures suivantes.
Solution : accordez les autorisations appropriées au compte d’accès à la base de données
164

Pour résoudre ce problème, attribuez le compte d’accès à la base de données puis vérifiez
que le compte dispose des autorisations correctes dans SQL Server.
Pour attribuer le compte d’accès à la base de données
1. Dans la page Web Administration centrale, sur la barre de lancement rapide, cliquez
sur Sécurité puis, dans la section Sécurité générale, cliquez sur Configurer les comptes
de service.
2. Dans la section Gestion des informations d’identification, dans la liste déroulante
supérieure, cliquez sur le pool d’applications Web correct pour votre application Web.
3. Dans la liste déroulante Sélectionnez un compte pour ce composant, cliquez sur le
compte de domaine avec lequel vous voulez associer ce pool d’applications Web, ou
bien cliquez sur Enregistrer le nouveau compte géré pour associer un nouveau compte
de domaine à ce pool d’applications.
4. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
Pour vérifier que le compte dispose des autorisations appropriées dans SQL Server
1. Connectez-vous à l’ordinateur qui exécute SQL Server en utilisant un compte disposant
d’autorisations d’administrateur.
2. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objets,
développez le nœud Sécurité, puis cliquez sur le nœud Connexions. Le nom du compte
d’accès de la base de données indique qu’il s’agit d’une connexion SQL.
3. Si le compte existe, dans le volet de navigation Explorateur d’objets, développez le
nœud Bases de données, développez le nœud de la base de données de configuration
(par exemple, WSS_Config), développez le nœud Sécurité, puis cliquez sur Rôles.
4. Développez le nœud Rôles de base de données, cliquez avec le bouton droit sur
db_owner et sélectionnez Propriétés.
5. Dans la boîte de dialogue Propriétés des rôles de base de données, vérifiez que le
compte d’accès à la base de données figure dans la liste Membres de ce rôle. Dans le
cas contraire, cliquez sur Ajouter.
Pour vérifier que les problèmes de bases de données sont résolus
1. Dans SharePoint 2010 Management Shell, exécutez la commande Windows PowerShell
Get-SPSite | Format-Table -Property ID,WebApplication,ContentDatabase pour
obtenir une liste des sites pour chaque application Web, afficher la liste de tous les
sites dans les différentes bases de données et localiser un site donné dans chaque base
de données.
2. Naviguez jusqu’au site.
165
166
Échec de la sauvegarde en raison
d’autorisations insuffisantes Événement 3353 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : La sauvegarde a échoué en raison d’autorisations insuffisantes
ID d’événement : 3353
Résumé : cette erreur se produit lorsque le compte qui effectue la sauvegarde ne dispose pas
d’autorisations suffisantes pour effectuer des opérations d’écriture dans le dossier de
sauvegarde.
Lorsque vous sauvegardez une application Web, vous sauvegardez les bases de données de
contenu et les paramètres de l’application Web, y compris tous les sites se trouvant dans les
collections de sites, les fichiers stockés dans les bibliothèques de documents, les fichiers
attachés aux listes, les paramètres de sécurité et d’autorisation, ainsi que les paramètres des
fonctionnalités. Le processus de sauvegarde crée des fichiers qui contiennent toutes ces
données.
De même, lorsque vous sauvegardez une collection de sites, un site ou une liste, le contenu de
ces structures est écrit dans des fichiers ou dans des packages, puis le processus de
restauration ou d’importation utilise ces fichiers pour récupérer les objets.
Symptômes : cet événement peut apparaître dans le journal des événements : ID
d’événement : 3353 Description : Impossible d’écrire dans le dossier de sauvegarde.
Cause : la ou les causes peuvent être :
1. Le compte de service SQL Server ne dispose pas d’un accès avec contrôle total au dossier
de sauvegarde.
2. Le compte de service du minuteur SharePoint ne dispose pas d’un accès avec contrôle total
au dossier de sauvegarde.
167
3. Si la sauvegarde ou la restauration a été effectuée à l’aide de Windows PowerShell,
l’utilisateur ayant effectué l’opération de sauvegarde ne disposait pas d’un accès avec
contrôle total au dossier de sauvegarde.
Solution : vérifiez les autorisations


Vérifiez les éléments suivants, notamment que les comptes suivants disposent des
autorisations de partage de fichier avec contrôle total et NTFS pour le dossier de
sauvegarde partagé :

Le compte utilisé par le compte de service SQL Server.

Le compte de minuteur Windows SharePoint Services V4 (SPTimerV4).

Le compte ayant ouvert une session, si vous utilisez Windows PowerShell pour
effectuer la sauvegarde ou la restauration.

Si le dossier de sauvegarde est un partage réseau, vérifiez que tous les comptes
répertoriés ci-dessus ont accès à la fois au partage et au dossier proprement dit.

Si vous effectuez une opération de sauvegarde ou de restauration entre deux batteries
de serveurs SharePoint, les services sur les deux batteries de serveurs doivent disposer
des autorisations décrites ci-dessus.
Pour plus d’informations, voir Configuration des autorisations pour la sauvegarde et la
récupération (SharePoint Foundation 2010) (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/d77b0854-08e5-4ea3-bf58-773264530c26(Office.14).aspx).
Autres ressources
Afficher les journaux de diagnostic (SharePoint Foundation 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/28a72c44-2c3a-459d-aa64918c3a71c858(Office.14).aspx)
168
Connexion à SQL Server impossible Événement 3355 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Connexion impossible à SQL Server
ID d’événement : 3355
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation 2010 utilise des bases de données Microsoft SQL
Server 2008 pour stocker les paramètres de configuration et la plupart du contenu des sites
Web Microsoft SharePoint Foundation. Par exemple, toutes les pages du site, tous les fichiers
des bibliothèques de document, tous les fichiers joints à des listes et toutes les informations
comprises dans des listes sont stockés dans la base de données de contenu, tandis que les
paramètres de sécurité et d’autorisation ainsi que les autres paramètres de configuration sont
stockés dans la base de données de configuration dans SQL Server.
SharePoint Foundation 2010 utilise un compte de service pour communiquer avec la base de
données pour le compte d’une demande utilisateur. Ce compte de service peut être un nom
d’utilisateur ou mot de passe spécifique (nom de domaine ou mot de passe), ou un compte
système prédéfini, tel que Système local ou Service réseau. Lorsqu’une base de données
SQL Server est créée, la taille maximale de la base de données est définie. Chaque base de
données dispose d’un paramètre de taille distinct. Notez qu’une application Web doit être
associée à une ou plusieurs bases de données.
Cette erreur indique que Microsoft SharePoint Foundation n’a pas réussi à se connecter à la
base de données SQL Server.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les tentatives de communication avec SQL Server échouent et aucun contenu des bases de
données hébergées sur SQL Server n’est accessible.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 3355
Connexion à SQL Server impossible. <nom_serveur> introuvable. Vous trouverez ci-dessous
des informations supplémentaires sur l’erreur issues de SQL Server.
Cause : la ou les causes peuvent être :
169
1. SQL Server est peut-être hors connexion.
2. Le compte d’accès de la base de données SharePoint Foundation ne dispose peut-être pas
des autorisations nécessaires pour communiquer avec SQL Server.
3. Un pare-feu exécuté sur le serveur local ou sur SQL Server bloque peut-être les
communications réseau.
Solution : accordez les autorisations appropriées au compte d’accès à la base de données

Vous devez être membre du groupe Administrateurs de batterie de serveurs pour effectuer
cette tâche.
Affectez le compte d’accès à la base de données :
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Sécurité et, dans la
section Sécurité Générale, cliquez sur Configurer les comptes de service.
2. Dans la page Comptes de service, dans la section Gestion des informations
d’identification, dans la liste déroulante supérieure, cliquez sur le pool d’applications
Web correspondant à votre application Web.
3. Dans la liste déroulante Sélectionnez un compte pour ce composant, cliquez sur le
compte de domaine que vous souhaitez associer à ce pool d’applications Web ou
cliquez sur Enregistrer le nouveau compte géré pour associer un nouveau compte de
domaine à ce pool d’applications.
4. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
Vérifiez que le compte dispose des autorisations adéquates dans SQL Server :
1. Connectez-vous à l’ordinateur SQL Server en utilisant un compte disposant
d’autorisations d’administrateur.
2. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objets,
développez le nœud Sécurité, puis cliquez sur le nœud Connexions. Le nom du compte
d’accès de la base de données indique qu’il s’agit d’une connexion SQL.
3. Si le compte existe, dans le volet de navigation Explorateur d’objets, développez le
nœud Base de données, développez le nœud de la base de données de configuration,
développez le nœud Sécurité, puis cliquez sur Rôles.
4. Développez le nœud Rôles de base de données, cliquez avec le bouton droit sur le rôle
db_owner et sélectionnez Propriétés.
5. Dans la boîte de dialogue Propriétés du rôle de base de données, vérifiez que le
compte d’accès à la base de données figure dans la liste Membres de ce rôle. Dans le
cas contraire, cliquez sur Ajouter.
170
Vérifiez que les problèmes liés à la base de données sont résolus :
1. Dans SharePoint 2010 Management Shell, exécutez la commande Windows PowerShell
Get-SPSite | Format-Table -Property ID,WebApplication,ContentDatabase pour
obtenir une liste des sites pour chaque application Web, afficher la liste de tous les
sites dans les différentes bases de données et localiser un site donné dans chaque base
de données.
2. Accédez à ce site et vérifiez que la page appropriée est affichée. Si une page de refus
d’accès s’affiche avec une option de demande d’accès ou une option d’accès avec un
autre compte d’utilisateur, l’opération a réussi.
3. Dans la page Administration centrale, dans Lancement rapide, cliquez sur Gestion des
applications et, dans la section Collection de sites, cliquez sur Spécifier les modèles de
quotas.
4. Dans la page Modèle de quota, créez un nouveau modèle de quota. Les paramètres
spécifiques ne concernent pas ce test de vérification. Vous créez le modèle pour
vérifier qu’il est accessible à l’étape 7.
5. Cliquez sur OK pour enregistrer le modèle de quota.
6. Actualisez la fenêtre de navigation puis retournez à la page Modèles de quota. Si le
modèle de quota que vous avez créé peut être sélectionné, l’accès à la base de
données de configuration de SQL Server 2008 dans Microsoft SharePoint Foundation
est restauré.
7. Cliquez sur Supprimer pour supprimer le modèle de quota.
171
Le compte du pool d’applications ne peut
pas ajouter de comptes d’utilisateur à Active
Directory - Événement 3359 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le compte du pool d’applications ne peut pas ajouter de comptes
d’utilisateur à Active Directory
ID d’événement : 3359
Résumé : le pool d’applications des services Internet (IIS) crée des identités basées sur les
utilisateurs Active Directory et associe ces identités à l’aide d’un jeu d’autorisations. Cela
permet aux utilisateurs dans une unité d’organisation Active Directory d’hériter de ces
autorisations.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le mode de création de compte ne fonctionne pas correctement, ce qui empêche l’ajout ou
la lecture des données utilisateur.

Les comptes d’utilisateurs ne sont pas créés automatiquement dans Active Directory.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 3359
Description : Le compte du pool d’applications ne dispose pas des autorisations suffisantes
pour ajouter des comptes d’utilisateurs dans Active Directory.
Cause : le compte utilisé par le pool d’applications ne dispose pas du niveau approprié
d’autorisations nécessaires pour ajouter de nouveaux comptes d’utilisateurs dans Active
Directory.
Solution : déterminez l’unité d’organisation dans laquelle le compte du pool d’applications
crée des comptes d’utilisateurs
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
172
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. Depuis l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
$wa=Get-SPWebApplication
$wa.Parent.CreateActiveDirectoryAccounts
$wa.Parent.ActiveDirectoryDomain
$wa.Parent.ActiveDirectoryOrganizationalUnit
Remarque :
Nous vous recommandons d’utiliser Windows PowerShell pour effectuer les tâches
d’administration en ligne de commande. L’outil en ligne de commande Stsadm a été
abandonné, mais il est inclus pour assurer la compatibilité avec les versions précédentes.
Solution : ajoutez les autorisations adéquates à l’unité d’organisation
1. Sur un serveur sur lequel les outils Active Directory sont installés, ouvrez le composant
logiciel enfichable Utilisateurs et ordinateurs Active Directory en tant qu’utilisateur
disposant d’autorisations de domaine suffisantes, par exemple en tant qu’administrateur
de domaine. Pour ouvrir Utilisateurs et ordinateurs Active Directory, cliquez sur Démarrer,
sur Exécuter, puis tapez dsa.msc.
2. Dans l’arborescence de la console, cliquez avec le bouton droit sur l’unité d’organisation
pour laquelle vous souhaitez déléguer le contrôle.
3. Cliquez sur Délégation de contrôle pour démarrer l’Assistant Délégation de contrôle, puis
suivez les instructions indiquées dans l’Assistant.
4. Dans le volet Bienvenue, cliquez sur Suivant.
5. Dans le volet Utilisateurs et groupes, cliquez sur Ajouter.
6. Dans la zone Entrez les noms des objets à sélectionner, tapez le nom d’utilisateur que vous
envisagez d’utiliser pour l’identité du pool d’applications d’administration, puis cliquez sur
OK.
7. Cliquez sur Suivant.
8. Dans le volet Tâches à déléguer, activez les cases à cocher Créer, supprimer et gérer les
comptes d’utilisateurs et Lire toutes les informations sur l’utilisateur, puis cliquez sur
Suivant.
173
9. Cliquez sur Terminer.
174
L’unité d’organisation Active Directory n’est
pas inscrite - Événement 3360 (produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Unité d’organisation Active Directory non inscrite
ID d’événement : 3360
Résumé : cette erreur indique que l’unité d’organisation Active Directory créée pour le mode
de création de compte n’existe pas.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le mode de création de compte ne fonctionne pas correctement, ce qui empêche l’ajout ou
la lecture des données utilisateur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 3360
Description : L’unité d’organisation Active Directory <nom_unité_d’organisation> inscrite
dans Windows SharePoint Services 4.0 n’existe pas.
Cause : cela peut être dû à une erreur pendant la mise en service ou à une erreur d’exécution
ayant empêché la création de l’unité d’organisation spécifiée pendant la configuration de la
batterie de serveurs, ou ayant entraîné la suppression de l’unité d’organisation ou l’attribution
d’un nouveau nom à celle-ci. Tant que cette unité d’organisation n’est pas créée et inscrite,
vous ne pouvez pas créer de collection de sites ou ajouter des utilisateurs.
Solution : ajoutez l’unité d’organisation à Active Directory

Vous devez avoir ouvert une session en tant qu’administrateur de domaine pour effectuer
cette procédure.

Cliquez sur Démarrer, sur Exécuter, puis tapez dsa.msc.

Développez le nœud Domaines.

Cliquez avec le bouton droit sur le domaine, cliquez sur Nouveau, puis sur Unité
d’organisation.

Tapez le nom d’unité d’organisation mentionnée dans l’événement 7037 dans la zone
<insérez l’unité d’organisation ici>.
175

Cliquez avec le bouton droit sur l’unité d’organisation, puis cliquez sur Délégation de
contrôle.

Ajoutez le compte du pool d’applications pour l’application Web en cours d’utilisation pour
la création de compte.

Cliquez sur Créer, supprimer et des gérer des comptes.

Cliquez sur Suivant.

Cliquez sur Terminer.
176
La base de données SQL Server est pleine Événement 3758 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : La base de données SQL Server est pleine
ID d’événement : 3758
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation utilise des bases de données Microsoft SQL
Server 2008 pour stocker la plupart du contenu pour les paramètres de configuration et les
sites Web de SharePoint Foundation et utilise un compte de service pour communiquer avec la
base de données pour le compte d’une demande utilisateur. Lorsqu’une base de données
SQL Server est créée, la taille maximale de la base de données est définie. Chaque base de
données dispose d’un paramètre de taille distinct. Notez qu’une application Web doit être
associée à une ou plusieurs bases de données. Cette erreur indique que la base de données a
atteint la taille définie par son paramètre de taille maximale.
Symptômes : le symptôme suivant peut apparaître :

Les utilisateurs ne peuvent pas ajouter ou mettre à jour du contenu dans SharePoint
Foundation.

Les administrateurs ne peuvent pas mettre à jour les paramètres SharePoint Foundation.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 3758
Description : Erreur de base de données pleine sur l’instance SQL Server <nom_instance>
dans la base de données <nom_base_de_données>. Vous trouverez ci-dessous des
informations supplémentaires sur l’erreur issues de SQL Server. <message_d’erreur_SQL>.
Cause : la base de données a atteint sa taille maximale.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour accomplir les
tâches suivantes.
177
Solution : augmentez la taille de la base de données SQL Server

SharePoint Foundation ne peut pas écrire dans une base de données qui a atteint sa taille
maximale. Augmentez la valeur de la taille maximale pour la base de données pleine dont
le nom apparaît dans le message d’événement.
Pour augmenter la taille d’une base de données
1. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objets,
développez le nœud de serveur, puis le nœud Bases de données.
2. Cliquez avec le bouton droit sur la base de données de votre choix, puis cliquez sur
Propriétés. Le nom de la base de données est indiqué dans le message d’événement.
3. Dans la boîte de dialogue Propriétés de la base de données, dans le volet de
navigation, cliquez sur Fichiers.
4. Dans la section Fichiers de la base de données, dans la colonne Croissance
automatique, cliquez sur les points de suspension associés au fichier de base de
données.
5. Dans la boîte de dialogue Modifier la croissance automatique, dans la section Taille de
fichier maximale, vérifiez si l’option Restreindre la croissance des fichiers est
sélectionnée. Si tel est le cas, augmentez la taille maximale des fichiers dans le champ
situé à droite. Vous pouvez également configurer la base de données pour accroître sa
taille de manière illimitée en sélectionnant l’option Croissance des fichiers illimitée.
6. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
Pour vérifier que les problèmes liés à la base de données sont résolus
1. Dans SharePoint 2010 Management Shell, exécutez la commande Windows PowerShell
Get-SPSite | Format-Table -Property ID,WebApplication,ContentDatabase pour
obtenir une liste des sites pour chaque application Web, afficher la liste de tous les
sites dans les différentes bases de données et localiser un site donné dans chaque base
de données.
2. Naviguez jusqu’au site.
3. Essayez d’ajouter du contenu au site. Par exemple, ajoutez un élément de liste ou un
document. Étant donné que SharePoint Foundation signale différentes erreurs suivant
les circonstances de la modification, si l’ajout de contenu au site échoue, recherchez
dans le journal des événements un message d’erreur tel que ceux indiqués dans le
tableau suivant.
Nom du journal : Application
Source :
Microsoft-Windows SharePoint-Windows SharePoint Services 4
178
Date :
02/04/2009 06:34:13
ID d’événement : 3758
Catégorie de la
tâche :
Base de données
Niveau :
Critique
Mots clés :
Utilisateur :
Domaine\MonUtilisateur
Ordinateur :
MonServeur
Description :
Erreur de base de données pleine sur l’instance SQL Server
« CO137 » dans la base de données « wss_s2 ». Vous trouverez cidessous des informations supplémentaires sur l’erreur issues de
SQL Server. Impossible d’allouer de l’espace pour l’objet
’dbo.AllDocs’.’AllDocs_Url’ dans la base de données ’wss_2’ car le
groupe de fichiers ’PRIMARY’ est plein. Créez de l’espace disque en
supprimant des fichiers qui ne sont pas indispensables, en
supprimant des objets dans le groupe de fichiers, en ajoutant des
fichiers supplémentaires au groupe de fichiers ou en affectant la
valeur ON à Autogrowth pour les fichiers existants dans le groupe de
fichiers.
179
Base de données inaccessible - Événement
3760 (produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Base de données inaccessible
ID d’événement : 3760
Résumé : Microsoft SharePoint Server 2010 utilise les bases de données Microsoft SQL
Server 2008 pour stocker la plupart du contenu pour les paramètres de configuration et les
sites Web. Par exemple, toutes les pages du site, tous les fichiers des bibliothèques de
document, tous les fichiers joints à des listes et toutes les informations comprises dans des
listes sont stockés dans la base de données de contenu, tandis que les paramètres de sécurité
et d’autorisation ainsi que les autres paramètres de configuration sont stockés dans la base de
données de configuration dans SQL Server.
SharePoint Server 2010 utilise un compte de service pour communiquer avec la base de
données pour le compte d’une demande utilisateur. Ce compte de service peut correspondre à
des noms de domaine/nom d’utilisateur et mot de passe spécifiques ou à un compte système
prédéfini comme Système local ou Service réseau. Lorsqu’une base de données SQL Server est
créée, la taille maximale de la base de données est définie. Chaque base de données dispose
d’un paramètre de taille distinct. Notez qu’une application Web doit être associée à une ou
plusieurs bases de données.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Le contenu de la base de données n’est pas disponible et les tentatives d’accès à la base de
données génèrent des erreurs.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 3760
Description : La base de données SQL « nom_base_de_données» sur l’instance SQL Server
« nom_instance » est introuvable. Vous trouverez ci-dessous des informations
supplémentaires sur l’erreur issues de SQL Server. <informations_erreur>
Cause : un ou plusieurs des événements suivants pourraient avoir causé ce problème :

La connexion de l’utilisateur de SQL Server a échoué.
180

La base de données a été supprimée ou renommée.

La base de données n’est pas disponible actuellement car elle est hors connexion ou en
état de chargement.
Important :
Vous devez être membre du groupe Administrateurs local pour effectuer cette tâche.
Solution : vérifiez que SQL Server est en service

Sur le serveur de bases de données, dans le composant logiciel enfichable Services, vérifiez
que le service SQL Server (MSSQLSERVER) est en cours d’exécution.
Solution : vérifiez que le compte d’utilisateur peut se connecter à SQL Server

Connectez-vous à Microsoft SQL Server Management Studio sous le compte indiqué dans
les détails de l’erreur et cliquez sur Connecter, puis sur Moteur de base de données.

Tapez le nom du serveur indiqué dans les détails de l’erreur et cliquez sur Se connecter.
Solution : vérifiez que la base de données existe

Dans Microsoft SQL Server Management Studio, développez le nœud du serveur.

Développez le nœud Bases de données.

Vérifiez que la base de données existe.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer ces
tâches.
Solution : restaurez la base de données

Si la base de données SQL Server n’est pas présente ou accessible sur l’ordinateur qui
exécute SQL Server, restaurez-la à partir d’une sauvegarde et reconnectez-la à SharePoint
Server 2010.
181
Pour restaurer la base de données à partir d’une sauvegarde
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, cliquez sur Sauvegarde et
restauration puis, dans la section Sauvegarde et restauration de la batterie, cliquez
sur Restauration à partir d’une sauvegarde.
2. Dans la page Restaurer à partir d’une sauvegarde, tapez le chemin d’accès de la
sauvegarde dans la zone de texte Emplacement de l’historique de sauvegarde,
sélectionnez la sauvegarde à restaurer, puis cliquez sur Suivant.
3. Sélectionnez la base de données dans la liste, puis cliquez sur Suivant.
Important :
La sauvegarde doit inclure la base de données et l’application Web associée.
4. Dans la section Options de restauration, sélectionnez l’option de configuration
Existante. Cette opération remplace la base de données existante.
5. Cliquez sur Lancer la restauration.
Pour reconnecter la base de données dans l’Administration centrale
1. Dans la page Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications puis, dans la
section Bases de données, cliquez sur Gérer les bases de données de contenu.
2. Dans la page Gérer les bases de données de contenu, cliquez sur Ajouter une base de
données de contenu puis, dans la section Application Web, sélectionnez l’application
Web.
3. Sous Nom de la base de données et authentification, tapez le nom du serveur dans la
zone de texte Serveur de base de données et tapez le nom de la base de données dans
la zone de texte Nom de la base de données.
4. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
Pour vérifier que les problèmes de bases de données sont résolus
1. Dans SharePoint Management Shell, exécutez la commande Windows PowerShell GetSPSite | Format-Table -Property ID,WebApplication,ContentDatabase
pour obtenir la liste des sites pour chaque application Web afin de recenser tous les
sites dans les différentes bases de données et rechercher un site dans chaque base de
données.
2. Accédez à ce site et assurez-vous que la page appropriée s’est affichée. Si une page de
refus d’accès s’affiche avec une option de demande d’accès ou une option d’accès avec
un autre compte d’utilisateur, l’opération a réussi.
182
3. Dans la page Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications puis, dans la
section Collections de sites, cliquez sur Spécifier les modèles de quotas.
4. Dans la page Modèle de quota, créez un nouveau modèle de quota. Les paramètres
spécifiques ne concernent pas ce test de vérification. Vous créez le modèle pour
vérifier qu’il est accessible à l’étape 7.
5. Cliquez sur OK pour enregistrer le modèle de quota.
6. Actualisez la fenêtre de navigation puis retournez à la page Modèles de quota. Si vous
pouvez sélectionner le modèle de quota que vous avez créé, l’accès à la base de
données de configuration SharePoint Server 2010 a été restauré.
7. Cliquez sur Supprimer pour supprimer le modèle de quota.
183
Échec du travail de déploiement de contenu
- Événements 4958 5323 5325 5335
(Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le travail de déploiement de contenu a échoué
ID d’événement : 4958 5323 5325 et 5325
Résumé : un travail de déploiement de contenu a échoué. Le contenu n’a peut-être pas été
déployé correctement de l’environnement source vers l’environnement cible.
Symptômes : un ou plusieurs messages apparaissent dans le journal d’événements :

ID d’événement : 4958 Description : Publication : échec du travail de déploiement de
contenu. Erreur : « <erreur> ».

ID d’événement : 5323 Description : Échec du transfert des fichiers vers le serveur de
destination pour le travail de déploiement de contenu « <nom_travail> ». Exception :
« <exception> ».

ID d’événement : 5325 Description : Échec de l’opération d’importation pour le travail de
déploiement de contenu « <nom_travail> ». Exception : « <exception> ».

ID d’événement : 5326 Description : Échec de l’opération d’importation pour le travail de
déploiement de contenu « <nom_travail> ». Exception : « <exception> ».
Cause : le déploiement de contenu peut échouer pour diverses raisons. Les raisons de cet
échec précis sont exposées dans le Rapport de déploiement du contenu dans la page Chemins
d’accès et travaux de déploiement de contenu dans l’administration centrale.
Solution : affichez l’état du travail de déploiement de contenu
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Paramètres généraux de
l’application.
3. Dans la page Paramètres généraux de l’application, dans la section Déploiement de
contenu, cliquez sur Gérer les chemins d’accès et les travaux de déploiement de contenu.
184
4. Dans la page Gérer les chemins d’accès et les travaux de déploiement de contenu,
confirmez l’état du travail. Si le travail a échoué, vous pouvez afficher les détails du travail
en cliquant sur Échec.
5. Dans la page Rapport du déploiement du contenu, dans la section Erreurs et
avertissements, vous pouvez afficher les détails de l’erreur.
Vous pouvez également les télécharger en cliquant sur Télécharger le rapport dans la
section Liens rapides de la page Rapport du déploiement du contenu.
Solution : exécutez de nouveau le travail de déploiement du contenu
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Paramètres généraux de
l’application.
3. Dans la page Paramètres généraux de l’application, dans la section Déploiement de
contenu, cliquez sur Gérer les chemins d’accès et les travaux de déploiement de contenu.
4. Dans la page Gérer les chemins d’accès et les travaux de déploiement de contenu, cliquez
sur la flèche adjacente au travail, puis cliquez sur Exécuter maintenant.
5. Vous pouvez actualiser la page pour afficher l’état d’avancement du travail. Si le travail a
échoué, vous pouvez afficher les détails du travail en cliquant sur Échec.
6. Dans la page Rapport du déploiement du contenu, dans la section Erreurs et
avertissements, vous pouvez afficher les détails de l’erreur.
Vous pouvez également les télécharger en cliquant sur Télécharger le rapport dans la
section Liens rapides de la page Rapport du déploiement du contenu.
185
La base de données est en lecture seule Événement 4971 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : La base de données de contenu est en lecture seule
ID d’événement : 4971
Résumé : Microsoft SharePoint Server 2010 regroupe la plupart du contenu de l’application
Web dans les bases de données de contenu, notamment les collections de sites, les sites, les
listes, les documents et les autorisations. Une application Web peut être associée à une ou
plusieurs bases de données.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs ne peuvent pas ajouter ou mettre à jour du contenu dans les sites
SharePoint Server 2010.

L’événement suivant apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 4971
Description : Impossible de mettre à jour la base de données sur l’instance SQL Server
« <nom_instance> », car la base de données est en lecture seule. Vous trouverez ci-dessous
des informations supplémentaires sur l’erreur issues de SQL Server.
<informations_supplémentaires>
Cause : SQL Server permet de définir la base de données en lecture seule. Dans ce mode, les
données peuvent être lues dans la base de données, mais elles ne peuvent pas être ajoutées,
modifiées ou supprimées. Si une base de données de contenu est en lecture seule, vous risquez
de constater les symptômes décrits.
Solution : définissez la base de données en lecture/écriture

Si vous constatez que le contenu de la base de données est en lecture seule, configurez la
base de données SQL Server Management Studio en lecture/écriture.
Pour vérifier que la base de données n’est pas en lecture seule
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
186
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des
applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Bases de données, cliquez sur
Gérer les bases de données de contenu.
4. Dans la page Gérer les bases de données de contenu, sélectionnez l’application Web
dans la liste Application Web.
5. Si Oui s’affiche dans la colonne Base de données en lecture seule de la base de
données de contenu, configurez la base de données en mode lecture/écriture.
Pour définir la base de données de contenu en lecture/écriture
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est un membre du rôle
de base de données fixe db_owner pour la base de données de contenu.
2. Ouvrez SQL Server Management Studio et connectez-vous au serveur de bases de
données.
3. Dans l’Explorateur d’objets, développez Bases de données.
4. Cliquez avec le bouton droit sur la base de données que vous voulez configurer en
lecture/écriture, puis cliquez sur Propriétés.
5. Dans la boîte de dialogue Propriétés de base de données, dans la page de propriétés
Options, sous État, sélectionnez False dans la liste déroulante en regard de Base de
données en lecture seule, puis cliquez sur OK.
6. Cliquez sur Oui.
187
Impossible de créer des sites Mon site Événement 5187 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte: Impossible de créer des sites Mon site
ID d’événement : 5187
Résumé : si un utilisateur de Microsoft SharePoint Server 2010 tente d’ouvrir son site Mon
site pour la première fois alors que celui-ci n’existe pas, SharePoint Server 2010 met en service
la collection Mon site pour l’utilisateur. Cet événement est consigné si SharePoint Server 2010
ne peut pas créer le site Mon site.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs reçoivent un message d’erreur indiquant que leur site Web Mon site n’a pas
pu être créé.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5187
Description : Échec de la création de Mon site pour l’utilisateur « <ID_utilisateur » pour
l’URL du site « URL_utilisateur ». Exception : <Exception>.
Cause : un conflit de noms a été provoqué par le paramètre Format d’appellation de site.
Solution : changez le paramètre Format d’appellation de site dans l’Administration centrale
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
4. Dans la page Applications de service, cliquez sur le service de profil utilisateur.
5. Dans la page Service de profil utilisateur, dans la section Paramètres du site Mon site,
cliquez sur Configurer mes sites.
6. Dans la page Paramètres du site Mon site, dans la section Formats d’appellation de site,
cliquez sur Nom d’utilisateur (résoudre les conflits en utilisant domaine_nomutilisateur)
ou Domaine et nom d’utilisateur (aucun conflit n’aura lieu).
188
7. Cliquez sur OK.
189
Les modifications du profil utilisateur ne
peuvent pas être validées - Événement 5188
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Les modifications du profil utilisateur ne peuvent pas être validées
ID d’événement : 5188
Résumé : les utilisateurs peuvent modifier les propriétés dans leurs propres profils,
conformément aux autorisations définies par l’administrateur. Cet événement est enregistré
lorsque les modifications apportées par l’utilisateur (ou par un autre processus habilité à
mettre à jour le profil) ne peuvent pas être validées dans la base de données.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs reçoivent une erreur indiquant que les modifications qu’ils ont apportées
ne peuvent pas être appliquées.

L’événement suivant apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5188
Description : Une erreur s’est produite lors de l’enregistrement du profil de l’utilisateur
« <ID_utilisateur ». Exception : <Exception>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur de bases de données est inaccessible en raison de problèmes de connectivité
réseau.

Le serveur de bases de données ne répond pas car les connexions réseau sont surchargées
ou le délai d’expiration imparti à la mémoire (et par conséquent à la demande de
validation), est dépassé.

Le serveur de bases de données est arrêté en raison de problèmes supplémentaires liés à
celui-ci, tels qu’une défaillance de disque.
Solution : vérifiez que le serveur de bases de données est en cours d’exécution et disponible
1. Sur le serveur de bases de données, dans le composant logiciel enfichable Services, vérifiez
que le service SQL Server (MSSQLSERVER) est en cours d’exécution.
190
Solution : vérifiez la connectivité entre le serveur de bases de données et la batterie de
serveurs
1. Connectez-vous à Microsoft SQL Server Management Studio sous le compte indiqué dans
les détails de l’erreur, cliquez sur Se connecter, puis sur Moteur de base de données.
2. Tapez le nom de serveur indiqué dans les détails de l’erreur, puis cliquez sur Se connecter.
Solution : vérifiez que le serveur de bases de données ne manque pas de ressources
1. Sur le serveur de bases de données, vérifiez que celui-ci dispose de suffisamment de
mémoire RAM et d’espace disque.
191
Autorisations de base de données SQL
insuffisantes - Événement 5214 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Autorisations de base de données SQL Server insuffisantes
ID d’événement : 5214
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation utilise les bases de données Microsoft SQL
Server 2008 pour stocker la plupart du contenu pour les paramètres de configuration et les
sites Web. Par exemple, toutes les pages du site, tous les fichiers des bibliothèques de
document, tous les fichiers joints à des listes et toutes les informations comprises dans des
listes sont stockés dans la base de données de contenu, tandis que les paramètres de sécurité
et d’autorisation ainsi que les autres paramètres de configuration sont stockés dans la base de
données de configuration dans SQL Server.
SharePoint Foundation utilise un compte de service pour communiquer avec la base de
données pour le compte d’une demande utilisateur. Ce compte de service peut être un nom
d’utilisateur et un mot de passe spécifiques (Nom de domaine ou mot de passe), ou un compte
système prédéfini, tel que le Système local ou Service réseau. Cette erreur se produit lorsque le
compte de service spécifié dans SharePoint Foundation n’a pas obtenu les autorisations
suffisantes dans la base de données SQL Server.
Symptômes : le symptôme suivant peut apparaître :

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5214
Autorisations de base de données SQL insuffisantes pour l’utilisateur « <nom_utilisateur> »
dans la base de données « <nom_base_de_données> » sur l’instance SQL Server
« nom_instance ». Vous trouverez ci-dessous des informations supplémentaires sur l’erreur
issues de SQL Server.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le compte de service auquel SharePoint Foundation est défini ne dispose pas des
autorisations suffisantes pour la base de données à laquelle il essaie de se connecter.

Le compte de service n’est pas configuré correctement dans SharePoint Foundation.
192
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour accomplir les
tâches suivantes.
Solution : accordez les autorisations appropriées au compte d’accès à la base de données

Pour résoudre ce problème, affectez le compte d’accès à la base de données puis vérifiez
que le compte dispose de l’autorisation adéquate dans SQL Server.
Pour attribuer le compte d’accès à la base de données
1. Sur le site Web de l’Administration centrale, cliquez sur Sécurité et, dans la section
Sécurité Générale, cliquez sur Configurer les comptes de service.
2. Dans la page Configurer les comptes de service, dans la section Gestion des
informations d’identification, sélectionnez le pool d’applications Web convenant à
votre application Web.
3. Dans la section Sélectionnez un compte pour ce composant, sélectionnez le compte de
domaine que vous souhaitez associer à ce pool d’applications Web, ou cliquez sur
Enregistrer le nouveau compte géré pour associer un nouveau compte de domaine à
ce pool d’applications.
Remarque :
Vous pouvez utiliser un compte local pour le pool d’applications Web seulement si SharePoint
Foundation et SQL Server s’exécutent sur le même ordinateur.
4. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
Pour vérifier que le compte dispose des autorisations adéquates dans SQL Server
1. Connectez-vous à l’ordinateur qui exécute SQL Server en utilisant un compte disposant
d’autorisations d’administrateur SQL.
2. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objets,
développez le nœud Sécurité, puis cliquez sur le nœud Connexions. Le nom du compte
d’accès de la base de données indique qu’il s’agit d’une connexion SQL.
3. Si le compte existe, ouvrez le nœud de la base de données, ouvrez le nœud Sécurité,
puis cliquez sur Rôles.
193
4. Développez le nœud Rôles de base de données, cliquez avec le bouton droit sur
db_owner et sélectionnez Propriétés.
5. Dans la boîte de dialogue Propriétés des rôles de base de données, vérifiez que le
compte d’accès à la base de données figure dans la liste Membres de ce rôle. Dans le
cas contraire, cliquez sur Ajouter.
Pour vérifier que les problèmes de bases de données sont résolus
1. Dans SharePoint 2010 Management Shell, exécutez la commande Windows PowerShell
Get-SPSite | Format-Table -Property ID,WebApplication,ContentDatabase pour
obtenir une liste des sites pour chaque application Web, afficher la liste de tous les
sites dans les différentes bases de données et localiser un site donné dans chaque base
de données.
2. Naviguez jusqu’au site.
194
Impossible d’écrire dans le journal de suivi Événement 5401 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible d’écrire dans le journal de suivi
ID d’événement : 5401
Résumé : les journaux de suivi du service de journalisation unifiée (ULS, Unified Logging
Service) contiennent des informations de diagnostic relatives à ce qui se passe sur un serveur
Microsoft SharePoint Foundation 2010. Ces informations peuvent être utilisées pour
diagnostiquer d’éventuels problèmes sur votre serveur.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Les fichiers des journaux de suivi ULS ne sont pas créés.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5401 Le
service de gestion du suivi n’a pas pu créer le fichier journal de suivi sur
« <emplacement_journal> ». Erreur <numéro_erreur> : <description_erreur>.
Cause : cette erreur se produit lorsque le service de gestion du suivi ne peut pas créer un
nouveau fichier journal.
Solution : vérifiez le journal des événements

Cette erreur peut se produire pour plusieurs raisons. Le numéro et la description de
l’erreur décrivent la cause de l’erreur de façon plus détaillée ; utilisez les informations de la
description pour déterminer les étapes de résolution les plus appropriées.
195
Impossible de planifier les travaux de
synchronisation - Événement 5556
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible de planifier les travaux de synchronisation
ID d’événement : 5556
Résumé : un travail du minuteur Microsoft SharePoint Server 2010 crée et planifie les deux
travaux de synchronisation qui synchronisent les informations de profil utilisateur entre le
magasin de profils utilisateur et les tables utilisateur. Les deux travaux de synchronisation sont
les suivants :

Synchronisation complète du profil utilisateur avec SharePoint - Effectue une
synchronisation complète pour tous les utilisateurs

Synchronisation rapide du profil utilisateur avec SharePoint - Effectue une
synchronisation pour les utilisateurs nouvellement ajoutés
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Aucune des informations supplémentaires stockées dans le magasin de profils utilisateur
n’est propagée dans les tables.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5556
Description : Échec lors de la tentative de planification des travaux de synchronisation.
Message de l’exception : <Exception>.
Cause : le service du minuteur SharePoint Server 2010 ne dispose pas d’autorisations
suffisantes pour démarrer les deux autres travaux du minuteur qu’il planifie ou ces travaux du
minuteur n’existent pas.
Solution : vérifiez les travaux du minuteur à l’aide de l’Administration centrale
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
196
3. Dans la page Analyse, dans la section Travaux du minuteur, cliquez sur Examiner les
définitions de travail.
4. Dans la page Définitions des travaux, recherchez les travaux du minuteur Synchronisation
complète du profil utilisateur avec SharePoint et Synchronisation rapide du profil
utilisateur avec SharePoint. Pour parcourir les lignes de données de l’état d’un travail du
minuteur, cliquez sur les flèches de navigation en bas de ces groupes.
5. Si les travaux du minuteur n’existent pas, vous devez les créer en exécutant manuellement
le travail du minuteur Planificateur de synchronisation de profil utilisateur avec
SharePoint. Pour ce faire, procédez comme suit :
a) Dans la page Définitions des travaux, cliquez sur le travail du minuteur
Planificateur de synchronisation de profil utilisateur avec SharePoint. Pour
parcourir les lignes de données de l’état d’un travail du minuteur, cliquez sur les
flèches de navigation en bas de ces groupes.
b) Dans la page Modifier le travail du minuteur, cliquez sur Exécuter maintenant.
c) Patientez quelques minutes, puis recherchez de nouveau les travaux du minuteur
Synchronisation complète du profil utilisateur avec SharePoint et Synchronisation
rapide du profil utilisateur avec SharePoint.
197
Exceptions SQL inconnues Événement 5586 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Exceptions SQL inconnues
ID d’événement : 5586
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation utilise les bases de données Microsoft SQL
Server 2008 pour stocker les paramètres de configuration et la plupart du contenu pour le site
Web. Par exemple, toutes les pages du site, tous les fichiers des bibliothèques de document,
tous les fichiers joints à des listes et toutes les informations comprises dans des listes sont
stockés dans la base de données de contenu, tandis que les paramètres de sécurité et
d’autorisation ainsi que les autres paramètres de configuration sont stockés dans la base de
données de configuration dans SQL Server 2008.
Microsoft SharePoint Foundation utilise un compte de service pour communiquer avec la base
de données pour le compte d’une demande utilisateur. Ce compte de service peut être un nom
d’utilisateur ou mot de passe spécifique (nom de domaine ou mot de passe), ou un compte
système prédéfini, tel que Système local ou Service réseau. Lorsqu’une base de données
SQL Server est créée, la taille maximale de la base de données est définie. Chaque base de
données dispose d’un paramètre de taille distinct. Notez qu’une application Web doit être
associée à une ou plusieurs bases de données.
Symptômes : le symptôme suivant peut apparaître :

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5586
Description : Erreur de base de données pleine sur l’instance SQL Server <nom_instance>
dans la base de données <nom_base_de_données>. Vous trouverez ci-dessous des
informations supplémentaires sur l’erreur issues de SQL Server. <message_d’erreur_SQL>.
Remarque :
La description dépend du code d’erreur SQL.
Cause : la ou les causes peuvent être :
1. Autorisations insuffisantes pour la base de données SQL Server
198
2. La base de données SQL Server est pleine
3. Version MDAC incorrecte
4. Base de données SQL Server introuvable
5. Version SQL Server incorrecte
6. Le classement SQL Server n’est pas pris en charge
7. La base de données est en lecture seule
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour accomplir les
tâches suivantes.
Solution : accordez les autorisations appropriées au compte d’accès à la base de données

Pour résoudre ce problème, affectez le compte d’accès à la base de données puis vérifiez
que le compte dispose de l’autorisation adéquate dans SQL Server.
Pour attribuer le compte d’accès à la base de données
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, cliquez sur Sécurité, puis, dans
la section Sécurité générale, cliquez sur Configurer les comptes de service.
2. Dans la page Configurer les comptes de service, dans la section Gestion des
informations d’identification, sélectionnez le pool d’applications Web convenant à
votre application Web.
3. Dans la section Sélectionnez un compte pour ce composant, sélectionnez le compte de
domaine que vous souhaitez associer à ce pool d’applications Web, ou cliquez sur
Enregistrer le nouveau compte géré pour associer un nouveau compte de domaine à
ce pool d’applications.
4. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
Pour vérifier que le compte dispose d’une autorisation appropriée dans SQL Server
1. Connectez-vous à l’ordinateur sur lequel SQL Server s’exécute en utilisant un compte
disposant d’autorisations d’administrateur.
2. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objets,
développez le nœud Sécurité, puis le nœud Connexions. Le nom du compte d’accès à
199
la base de données indique qu’il s’agit d’un compte de connexion SQL, par exemple,
##MS_PolicyTsqlExecutionLogin##.
3. Si le compte existe, développez le nœud Bases de données, le nœud Sécurité, puis
cliquez sur Rôles.
4. Développez le nœud Rôles de base de données, cliquez avec le bouton droit sur
db_owner et sélectionnez Propriétés.
5. Dans la boîte de dialogue Propriétés des rôles de base de données, vérifiez que le
compte d’accès à la base de données figure dans la liste Membres de ce rôle. Dans le
cas contraire, cliquez sur Ajouter.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour accomplir les
tâches suivantes.
Solution : augmentez la taille de la base de données SQL Server

SharePoint Foundation ne peut pas écrire dans une base de données qui a atteint sa taille
maximale. Une solution consiste à augmenter la valeur de la taille maximale pour la base
de données complète, dont le nom apparaît dans le message d’événement.
Pour augmenter la taille d’une base de données
1. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objets,
développez le nœud de serveur, développez le nœud Bases de données, cliquez avec le
bouton droit sur la base de données de votre choix, puis cliquez sur Propriétés. Le nom
de la base de données est indiqué dans le message d’événement.
2. Dans la boîte de dialogue Propriétés, dans le volet de navigation, cliquez sur Fichiers.
3. Dans la boîte de dialogue Fichiers de la base de données, dans la colonne Croissance
automatique, cliquez sur les points de suspension associés au fichier de base de
données.
4. Dans la boîte de dialogue Modifier la croissance automatique, sous Taille de fichier
maximale, vérifiez si l’option Restreindre la croissance des fichiers (Mo) est
sélectionnée. Si tel est le cas, augmentez la taille maximale des fichiers dans le champ
situé à droite. Vous pouvez également configurer la base de données pour accroître sa
taille de manière illimitée en sélectionnant l’option Croissance des fichiers illimitée.
5. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
200
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour accomplir les
tâches suivantes.
Solution : restaurez la base de données

Si la base de données SQL Server n’est pas présente ou accessible sur l’ordinateur qui
exécute SQL Server, restaurez-la à partir d’une sauvegarde et reconnectez-la à SharePoint
Foundation 2010.
Pour restaurer la base de données à partir d’une sauvegarde
1. Copiez la sauvegarde de la base de données sur l’hôte SQL Server.
2. Restaurez la base de données à l’aide de la commande RESTORE SQL Server. Pour plus
d’informations sur la commande RESTORE, voir http://msdn.microsoft.com/frfr/library/ms186858(SQL.90).aspx.
Pour reconnecter la base de données dans l’Administration centrale
1. Dans la page Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications puis, dans la
section Bases de données, cliquez sur Gérer les bases de données de contenu.
2. Dans la page Gérer les bases de données de contenu, cliquez sur Ajouter une base de
données de contenu puis, dans la section Application Web, sélectionnez l’application
Web.
3. Dans la section Nom de la base de données et authentification, tapez le nom du
serveur dans la zone de texte Serveur de base de données et le nom de la base de
données dans la zone de texte Nom de la base de données.
4. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
Solution : installez la version de SQL Server appropriée

L’ordinateur qui héberge le rôle de serveur de base de données doit être doté de Microsoft
SQL Server 2005 Service Pack 3 Cumulative Update (CU) 3 ou de Microsoft SQL Server 2008
Service Pack 1 CU 2. Vous pouvez installer la version appropriée de SQL Server ou effectuer
une mise à niveau du serveur vers celle-ci.
201
Remarque :
Vous devez disposer des autorisations db_owner sur la base de données pour effectuer la
tâche suivante.
Solution : sélectionnez le classement SQL Server approprié
1. Connectez-vous à l’ordinateur sur lequel SQL Server est en cours d’exécution en utilisant un
compte possédant des autorisations db_owner sur la base de données.
2. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objets,
développez le nœud Bases de données. Cliquez avec le bouton droit sur la base de
données qui était indiquée dans l’événement 4972, puis cliquez sur Propriétés.
3. Sous l’onglet Général, le classement est répertorié dans la section Maintenance.
4. Ouvrez la page Options pour modifier le classement.
5. Sélectionnez le classement approprié dans la zone Classement.
Solution : modifiez la base de données en lecture/écriture

Modifiez la base de données de sorte qu’elle soit accessible en lecture et en écriture en
effectuant les étapes suivantes pour accroître sa taille.
Remarque :
Vous devez disposer de l’accès db_owner à la base de données pour effectuer cette action.
Pour accroître la taille de la base de données
1. Dans SQL Server Management Studio, dans le volet de navigation Explorateur d’objets,
développez le nœud de serveur, puis le nœud Bases de données.
2. Cliquez avec le bouton droit sur la base de données de votre choix, puis cliquez sur
Propriétés. Le nom de la base de données est indiqué dans le message d’événement.
3. Dans la boîte de dialogue Propriétés de la base de données, dans le volet de
navigation, cliquez sur Fichiers.
4. Dans la section Fichiers de la base de données, dans la colonne Croissance
automatique, cliquez sur les points de suspension associés au fichier de base de
données.
202
5. Dans la boîte de dialogue Modifier la croissance automatique, dans la section Taille de
fichier maximale, vérifiez si l’option Restreindre la croissance des fichiers est
sélectionnée. Si tel est le cas, augmentez la taille maximale des fichiers dans le champ
situé à droite. Vous pouvez également configurer la base de données pour accroître sa
taille de manière illimitée en sélectionnant l’option Croissance des fichiers illimitée.
6. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
Vérifier que les problèmes de bases de données sont résolus
1. Dans SharePoint 2010 Management Shell, exécutez la commande Windows PowerShell
Get-SPSite | Format-Table -Property ID,WebApplication,ContentDatabase pour obtenir
une liste des sites pour chaque application Web, afficher la liste de tous les sites dans les
différentes bases de données et localiser un site donné dans chaque base de données.
2. Naviguez jusqu’au site.
203
Échec de compilation des audiences Événement 5693 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de compilation des audiences
ID d’événement : 5693
Résumé : pour cibler plus facilement des informations spécifiques à des utilisateurs
particuliers, les administrateurs Microsoft SharePoint Server 2010 peuvent définir des règles
qui compilent dynamiquement les utilisateurs en audiences. Par exemple, tous les vendeurs
d’entreprise peuvent être compilés dans une audience nommée Ventes. Si le processus de
compilation de l’audience échoue, cet événement est consigné.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs voient davantage d’informations que ce qui avait été prévu par les
administrateurs.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 5693
Description : Échec de la compilation de l’audience. Exception : « <Exception> ».
Cause : une ou plusieurs des règles d’audience ne sont pas correctement définies ou le service
de profil utilisateur ne peut pas accéder aux valeurs de paramètres de la règle ; par exemple,
les informations pour un utilisateur particulier ne sont pas accessibles.
Solution : compilez manuellement la règle d’audience
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
4. Dans la page Applications de service, cliquez sur le Service de profil utilisateur.
5. Dans la page Service de profil utilisateur, dans la section Personnes, cliquez sur Gérer les
audiences.
204
6. Dans la page Afficher les audiences, cliquez sur l’audience puis, dans le menu contextuel,
cliquez sur Compiler.
205
Échec de synchronisation des données
entre SharePoint Server et l’annuaire Événements 6000-6099 (SharePoint Server
2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de synchronisation des données entre SharePoint et l’annuaire
ID d’événement : 6000 -6099
Résumé : la synchronisation des données entre Microsoft SharePoint Server et l’annuaire a
échoué.
Symptômes : un ou plusieurs des événements suivants apparaissent dans le journal
d’événements : ID d’événement : 6000-6099. Pour la description, voir les détails de
l’événement.
Cause : ces échecs indiquent que le service de synchronisation de profil utilisateur n’a pas été
correctement configuré et que des données endommagées sont synchronisées à partir de
SharePoint Server 2010, par exemple un attribut requis tel qu’un nom de compte est absent.
Solution : vérifiez les informations d’identification du service de synchronisation de Profil
utilisateur
1. Dans la page d’accueil d’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications et,
dans la section Applications de service, cliquez sur Gérer les applications de service.
2. Dans la page Applications de service, cliquez sur l’application de service Profil utilisateur.
3. Dans la page Service de profil utilisateur, dans la section Synchronisation, cliquez sur
Configurer les connexions de synchronisation.
4. Cliquez avec le bouton droit sur la connexion, puis cliquez sur Modifier la connexion.
5. Vérifiez que les conteneurs d’informations d’identification et de droits sont fournis dans la
connexion. Vérifiez que les informations d’identification disposent d’autorisations
suffisantes pour lire et écrire des données dans l’annuaire et assurez-vous également que
le service de synchronisation de Profil utilisateur cible les unités d’organisation correctes
dans l’annuaire.
206
207
Échec de la création du site par SharePoint
Foundation - Événement 6141 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : SharePoint Foundation n’est pas parvenu à créer un site
ID d’événement : 6141
Résumé : dans Microsoft SharePoint Foundation 2010, les administrateurs peuvent créer de
nouveaux sites SharePoint. Les propriétaires du site et, selon les paramètres du site, les
visiteurs du site peuvent créer des sous-sites. Cette alerte indique qu’une tentative de création
d’un site SharePoint a échoué.
Symptômes : cet événement peut apparaître dans le journal des événements : ID
d’événement : 6141 Description : Impossible de créer le site <nom_site>. L’exception suivante
s’est produite : <détails_exception>.
Cause : une ou plusieurs des causes suivantes sont possibles :

Une erreur de configuration.

L’utilisateur ne dispose pas d’autorisations suffisantes pour créer le site.

L’utilisateur a tenté de créer un site avec un caractère non valide, tel que « + », dans le
nom du site.
Pour déterminer l’erreur spécifique, voir le texte de l’exception dans la description de l’erreur.
Solution : l’utilisateur doit demander l’accès

Si la description de l’Événement 6141 est la suivante : « Impossible de créer le site
%URL_site%. L’exception suivante s’est produite : Accès refusé. », cela signifie que
l’utilisateur n’est pas autorisé à créer un site SharePoint. Les utilisateurs devront demander
l’accès au site SharePoint afin qu’un administrateur SharePoint puisse mettre à jour leurs
autorisations.
Demandez à l’utilisateur de procéder comme suit :
208

Dans la page d’accueil du site, dans le coin supérieur droit de la page, cliquez en regard de
« Bienvenue <nom_utilisateur> ».

Cliquez sur Demander l’accès.

Dans la page Demander l’accès, tapez une description de votre demande, si nécessaire,
puis cliquez sur Envoyer une requête.
Solution : l’utilisateur doit utiliser une autre URL

Si la description de l’Événement 6141 est la suivante : « Impossible de créer le site
%URL_site%. L’exception suivante s’est produite : Le nom du site Web %nom_site%
contient un caractère non valide. », cela signifie que l’utilisateur a tenté de créer le site à
l’aide d’un caractère non valide. Demandez à l’utilisateur de recréer le site sans inclure de
caractère spécial tel que « + » dans le nom.
209
Impossible de charger le fournisseur
d’authentification - Événement 6143
(Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible de charger le fournisseur d’authentification
ID d’événement : 6143
Résumé : Pour authentifier les utilisateurs, les Produits Microsoft SharePoint 2010 utilisent les
fournisseurs d’authentification fournis par Windows Server 2008 R2 (tels que l’authentification
basée sur les formulaires ou l’authentification unique via le Web), par d’autres versions de
Windows et par des fournisseurs tiers.
Lorsque vous utilisez l’authentification Kerberos v5, le compte de service utilisé par le pool
d’applications IIS (Internet Information Services) de l’application Web doit être enregistré dans
Active Directory comme nom principal de service (SPN) sur le domaine dont le serveur Web
frontal est membre.
Cette erreur indique que le gestionnaire de rôles ou le fournisseur d’appartenance qui est
spécifié pour une application Web particulière est configuré incorrectement.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

L’authentification utilisateur ne fonctionne pas correctement, ce qui empêche les
utilisateurs d’accéder au contenu.

Les jetons utilisateur ne sont pas mis à jour correctement à l’aide des appartenances aux
rôles correctes, ce qui empêche les utilisateurs d’accéder au contenu auquel ils sont censés
être autorisés à accéder d’après leurs rôles.

L’événement 6143 peut apparaître dans le journal des événements avec l’une des
descriptions suivantes :

Description : Impossible d’obtenir le fournisseur d’appartenances nommé
<nom_fournisseur _appartenances>. Le fournisseur d’appartenances de ce processus
n’a pas été configuré correctement. Vous devez le configurer dans le fichier .config
pour chaque processus SharePoint.

Description : Impossible d’obtenir le gestionnaire de rôles nommé
<nom_gestionnaire_rôles>. Le gestionnaire de rôles de ce processus n’a pas été
210
configuré correctement. Vous devez le configurer dans le fichier .config pour chaque
processus SharePoint.
Cause : le gestionnaire de rôles ou le fournisseur d’appartenances spécifié pour une
application Web particulière est peut-être configuré de manière incorrecte.
Solution : vérifiez le mode d’authentification
1. Dans la barre de lancement rapide de la page d’accueil Administration centrale, cliquez sur
Sécurité.
2. Dans la page Sécurité, dans la section Sécurité générale, cliquez sur Spécifier des
fournisseurs d’authentification.
3. Dans la page Fournisseurs d’authentification, vérifiez que l’application Web correcte est
sélectionnée. Si ce n’est pas le cas, sélectionnez l’application Web à examiner.
4. Dans la page Fournisseurs d’authentification, cliquez sur la zone dont vous souhaitez
modifier les paramètres d’authentification.
5. Dans la page Modifier l’authentification, dans la section Type d’authentification, examinez
le type d’authentification sélectionné.
6. Si Windows est sélectionné, examinez les paramètres dans la section Paramètres
d’authentification IIS. Si Formulaires ou Authentification unique Web est sélectionné,
examinez les paramètres dans les sections Nom du fournisseur d’appartenances et Nom
du gestionnaire de rôles .
7. Cliquez sur Annuler pour fermer sans enregistrer les modifications.
Solution : configurez le mode d’authentification Kerberos v5
1. Cette procédure n’est nécessaire que si vous utilisez l’authentification Kerberos v5.
2. Vous devez être membre du groupe Administrateurs SharePoint pour effectuer cette tâche.
3. Contactez un administrateur de domaine et vérifiez que le compte de service utilisé par le
pool d’applications est enregistré comme nom principal de service pour tous les domaines
associés à l’application Web.
211
Remarque :
Si vous n’avez pas besoin d’utiliser obligatoirement l’authentification Kerberos v5 ou si vous ne
pouvez pas configurer le nom principal de service, utilisez plutôt l’authentification NTLM. Si
vous utilisez l’authentification Kerberos v5 et que vous ne parvenez pas à configurer le nom
principal de service, seuls les administrateurs de serveur pourront être authentifiés sur le site.
Pour modifier le type d’authentification, voir la procédure « Configurer le mode
d’authentification NTLM » plus loin dans cet article.
Pour plus d’informations sur la façon de configurer les Produits SharePoint 2010 de façon à
utiliser l’authentification Kerberos v5, voir l’article 832769 de la Base de connaissances
Microsoft, Comment faire pour configurer un serveur virtuel Windows SharePoint Services
pour utiliser l’authentification Kerberos et comment faire pour revenir ensuite à
l’authentification NTLM (http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=188483&clcid=0x40C).
Solution : configurez le mode d’authentification NTLM
1. Dans la barre de lancement rapide de la page d’accueil Administration centrale, cliquez sur
Sécurité.
2. Dans la page Sécurité, dans la section Sécurité générale, cliquez sur Spécifier des
fournisseurs d’authentification.
3. Dans la page Fournisseurs d’authentification, vérifiez que l’application Web correcte est
sélectionnée. Si ce n’est pas le cas, sélectionnez l’application Web à examiner.
4. Dans la page Fournisseurs d’authentification, cliquez sur la zone dont vous souhaitez
modifier les paramètres d’authentification.
5. Dans la page Modifier l’authentification, dans la section Type d’authentification,
sélectionnez Authentification Windows.
6. Sous Paramètres d’authentification IIS, vérifiez que la case à cocher Authentification
Windows intégrée est activée, puis cliquez sur NTLM.
7. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.
Solution : configurez le mode d’authentification unique via le Web ou basée sur les
formulaires
1. Cette procédure n’est nécessaire que si vous utilisez l’authentification Kerberos v5.
2. Vous devez être membre du groupe Administrateurs SharePoint pour effectuer cette tâche.
3. Examinez la documentation du fournisseur d’authentification unique via le Web ou basée
sur les formulaires. Vérifiez que les composants corrects pour le fournisseur sont installés
212
sur le serveur et que les paramètres du fournisseur sont configurés correctement dans le
fichier Web.config du répertoire IIS de l’application Web. Prenez note du nom du
fournisseur d’appartenances et du nom du gestionnaire de rôles mentionnés dans le fichier
Web.config.
4. Dans la barre de lancement rapide de la page d’accueil Administration centrale, cliquez sur
Sécurité.
5. Dans la page Sécurité, dans la section Sécurité générale, cliquez sur Spécifier des
fournisseurs d’authentification.
6. Dans la page Fournisseurs d’authentification, cliquez sur la zone correcte.
7. Dans la page Modifier l’authentification, dans la section Authentification basée sur les
revendications, prenez note du Nom du fournisseur d’appartenances ASP.NET. Vérifiez
que ce nom est identique à celui mentionné dans le fichier Web.config.
8. Prenez note du Nom du gestionnaire de rôles ASP.NET. Vérifiez que ce nom est identique à
celui mentionné dans le fichier Web.config.
213
Échec inattendu du service de
synchronisation de profil utilisateur Événements 6300 à 6309 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec inattendu du service de synchronisation de profil utilisateur
ID d’événement : 6300 -6309
Résumé : le service de synchronisation de profil utilisateur a subi un échec inattendu
générique.
Symptômes : un ou plusieurs des événements suivants apparaissent dans le journal
d’événements : ID d’événement : 6300-6309 Pour la description, voir les détails de
l’événement.
Cause : les causes peuvent être multiples, mais ces événements indiquent essentiellement des
échecs de connectivité liés au service de synchronisation de profil utilisateur ; par exemple, la
batterie de serveurs SharePoint n’a pas pu se connecter à la base de données pour l’instance
de SQL Server.
Solution : vérifiez que le serveur de bases de données est en cours d’exécution et disponible
1. Sur le serveur de bases de données, dans le composant logiciel enfichable Services, vérifiez
que le service SQL Server (MSSQLSERVER) est en cours d’exécution.
Solution : vérifiez la connectivité entre le serveur de bases de données et la batterie de
serveurs
1. Connectez-vous à Microsoft SQL Server Management Studio sous le compte indiqué dans
les détails de l’erreur, cliquez sur Se connecter, puis sur Moteur de base de données.
2. Tapez le nom de serveur indiqué dans les détails de l’erreur, puis cliquez sur Se connecter.
Solution : vérifiez les informations d’identification d’accès à la base de données
214
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Sécurité, puis sur
Applications de service.
2. Dans la page Sécurité, dans la section Sécurité générale, cliquez sur Configurer les comptes
de service.
3. Dans la page Comptes de service, dans la liste déroulante des comptes de service, cliquez
sur Compte de la batterie de serveurs.
4. Vérifiez que ce compte possède des autorisations suffisantes sur le serveur de base de
données.
215
Autorisations insuffisantes pour écrire dans
le cache de données de configuration Événement 6395 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Autorisations insuffisantes pour écrire dans le cache de données de
configuration
ID d’événement : 6395
Résumé : plusieurs fonctionnalités de Microsoft SharePoint Foundation 2010 reposent sur des
processus en arrière-plan planifiés, appelés travaux du minuteur. Les administrateurs peuvent
configurer et planifier des travaux du minuteur à l’aide de l’Administration centrale SharePoint.
Lorsque vous utilisez la page Services sur le serveur du site Web Administration centrale
SharePoint pour démarrer ou interrompre un service, un travail de minuteur effectue cette
action.
Pour améliorer les performances de SharePoint Foundation 2010, la plupart des données de la
base de données de configuration dans SQL Server 2008 sont conservées dans un cache du
système de fichiers local, dénommé cache de données de configuration. SharePoint
Foundation 2010 utilise le service du minuteur pour que ce cache reste synchronisé avec la
base de données de configuration.
Cette erreur indique qu’un problème d’autorisation empêche des comptes approuvés d’écrire
dans le répertoire %systemdrive%\Users\AllUsers\Microsoft\SharePoint\Config.
Symptômes :
le message suivant peut apparaître dans le journal des événements : ID
d’événement : 6395 Autorisations insuffisantes pour écrire dans le cache de données de
configuration. Des informations supplémentaires sont disponibles ci-dessous.
Cause : le répertoire du cache de configuration a des paramètres de sécurité qui empêchent
l’accès en écriture à son contenu. Bien qu’ils puissent être mis à jour à l’échelle de la batterie
de serveurs, les objets de configuration ne sont pas mis à jour localement.
Solution : attribuez des autorisations suffisantes sur le cache des données de configuration
216

Vérifiez que les groupes locaux WSS_ADMIN_WPG et WSS_RESTRICTED_WPG ont les
autorisations nécessaires pour écrire dans le répertoire %systemdrive%\Users\All
Users\Microsoft\SharePoint\Config. Vous devez disposer des autorisations Modifier sur ce
répertoire pour effectuer cette action.
217
Échec de la mise à jour des mappages des
accès de substitution - Événement 6397
(Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de la mise à jour des mappages des accès de substitution
ID d’événement : 6397
Résumé : plusieurs fonctionnalités de Microsoft SharePoint Foundation 2010 reposent sur des
processus en arrière-plan planifiés, appelés travaux du minuteur. Les administrateurs peuvent
configurer et planifier des travaux du minuteur à l’aide de l’Administration centrale SharePoint.
Lorsque vous utilisez la page Services sur le serveur du site Web Administration centrale
SharePoint pour démarrer ou interrompre un service, un travail de minuteur effectue cette
action.
Pour améliorer les performances de SharePoint Foundation 2010, une grande partie des
données de la base de données de configuration dans SQL Server 2008 sont conservées dans
un cache du système de fichiers local, dénommé cache de données de configuration.
SharePoint Foundation 2010 utilise le service du minuteur pour que ce cache reste synchronisé
avec la base de données de configuration. Le mappage des accès de substitution est une
fonctionnalité de Microsoft SharePoint Foundation 2010 permettant aux administrateurs de
configurer un système avec équilibrage de la charge en mappant une URL entrante à des URL
de substitution qui sont utilisées par SharePoint Foundation.
Cette erreur se produit lorsque le travail du minuteur utilisé pour mettre à jour les mappages
d’accès de substitution a échoué sur le serveur spécifié.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les paramètres des mappages d’accès de substitution pour les applications Web sur le
serveur local peuvent ne pas être à jour.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6397 La mise
à jour du mappage des accès de substitution a échoué. Application Web affectée :
<application_Web>. Utilisateur actuel : <nom_utilisateur>. Des informations
supplémentaires sont disponibles ci-dessous.
218
Cause : le mappage des accès de substitution spécifié dans le cache de configuration n’a pas
été appliqué aux paramètres IIS de l’ordinateur local.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie sur le site
Administration centrale pour effectuer la tâche suivante.
Solution : effectuez la mise à jour du mappage des accès de substitution

La chaîne de caractères de l’événement 6397 indique le mappage des accès de substitution
qui a échoué. Essayez de recréer le mappage à l’aide du site Administration centrale.
Pour afficher ou modifier les paramètres de mappage des accès de substitution
1. Dans la page Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications puis, dans la
section Applications Web, cliquez sur Configurer les mappages d’accès de
substitution.
2. Pour modifier un mappage, cliquez sur celui-ci.
Pour vérifier que le mappage des accès de substitution est correct

Si le service d’administration SharePoint a été redémarré, dans SharePoint 2010
Management Shell, exécutez la commande Windows PowerShell Start-SPAdminJob
pour vérifier que toutes les tâches requises par le service d’administration ont été
effectuées.
219
Échec de l’exécution du minuteur Instance
Service - Événement 6398 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’exécution du travail du minuteur SPServiceInstance a échoué
ID d’événement : 6398
Résumé : plusieurs fonctionnalités de Microsoft SharePoint Foundation 2010 reposent sur des
processus en arrière-plan planifiés, appelés travaux du minuteur. Les administrateurs peuvent
configurer, planifier et afficher l’état de ces travaux à l’aide de site Web Administration
centrale de SharePoint.
Symptômes : le symptôme suivant peut apparaître :

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6398 La
méthode Execute de la définition de tâche <nom_définition_travail (ID travail) a généré
une exception. Des informations supplémentaires sont disponibles ci-dessous. %n%n
<Détails_travail>
Définitions de travail les plus courantes :

SPPasswordManagementJobDefinition
Objectif : envoie un message électronique et enregistre les événements dans un
journal pour les mots de passe arrivant à expiration et les modifications de mot de
passe. Grâce à ce travail du minuteur, les mots de passe gérés sont modifiés avant leur
expiration.

SPGeneratePasswordJobDefinition
Objectif : génère un nouveau mot de passe pour un compte, met à jour le mot de
passe du compte, puis exécute des travaux pour déployer le nouveau mot de passe
partout où il est requis.

SPAdminAppPoolCredentialDeploymentJobDefinition
220
Objectif : met à jour les informations d’identification pour le pool d’applications
Internet Information Services (IIS) 7.0 d’administration dans la batterie de serveurs.

SPContentAppPoolCredentialDeploymentJobDefinition
Objectif : met à jour les informations d’identification d’un pool d’applications IIS de
contenu sur tous les serveurs de la batterie.

SPWindowsServiceCredentialDeploymentJobDefinition
Objectif : met à jour les informations d’identification d’un service Windows sur
chaque ordinateur de la batterie sur lequel il est en cours d’exécution.

SPMasterPassphraseDeploymentJobDefinition
Objectif : indique à toutes les applications Web frontales la nouvelle clé dérivée de la
phrase secrète. Cette tâche est exécutée lorsque l’administrateur décide de modifier la
phase secrète de la batterie de serveurs.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le travail du minuteur d’un fournisseur tiers est introuvable ou endommagé.

Le travail du minuteur Microsoft SharePoint Foundation 2010 est introuvable ou
endommagé.

Causes de travail les plus courantes :

SPPasswordManagementJobDefinition
Problème : les travaux du minuteur de modification du mot de passe
(SPGeneratePasswordJobDefinition) n’ont pas été planifiés ou mis à jour pour les
informations d’identification de la batterie de serveurs. Tout ajout ou toute
modification réalisé récemment dans les planifications des modifications de mot de
passe pour des informations d’identification dans la batterie de serveurs ne sera mis à
jour de manière à refléter les modifications qu’une fois ce travail correctement
exécuté.

SPGeneratePasswordJobDefinition
Problème : un travail du minuteur planifié pour créer un mot de passe pour une
information d’identification d’une batterie de serveurs a échoué. La valeur
d’information d’identification actuelle n’est peut-être plus valide et doit être mise à
221
jour manuellement dans le compte Active Directory. Si les informations d’identification
du compte sont toujours valides, ce travail du minuteur doit être redémarré.

SPAdminAppPoolCredentialDeploymentJobDefinition
Problème : les nouvelles informations d’identification du pool d’applications Web
Administration centrale n’ont pas été mises à jour sur l’ordinateur local de façon à
correspondre à la valeur actuelle configurée pour la batterie de serveurs. Cela risque
d’empêcher le démarrage de l’application Web Administration centrale.

SPContentAppPoolCredentialDeploymentJobDefinition
Problème : les nouvelles informations d’identification du pool d’applications n’ont pas
été mises à jour sur l’ordinateur local de façon à correspondre à la valeur actuelle
configurée pour la batterie de serveurs. Cela risque d’empêcher le démarrage de
l’application Web.

SPWindowsServiceCredentialDeploymentJobDefinition
Problème : les nouvelles informations d’identification du service n’ont pas été mises à
jour sur l’ordinateur local de façon à correspondre à la valeur actuelle configurée pour
la batterie de serveurs. Cela risque d’empêcher le démarrage du service.

SPMasterPassphraseDeploymentJobDefinition
Problème : le mot de passe principal de la batterie de serveurs n’a pas été mis à jour
sur l’ordinateur local de façon à correspondre à la valeur actuelle configurée pour la
batterie de serveurs. Cela risque d’empêcher le déchiffrement ou le chiffrement de la
clé de chiffrement de la batterie de serveurs tant qu’il n’a pas été mis à jour
localement.
Solution : déterminez la solution appropriée

À partir du nom de la définition de travail indiqué dans la description de l’événement,
déterminez la solution appropriée :

SPPasswordManagementJobDefinition
Solution : redémarrez ce travail du minuteur.

SPGeneratePasswordJobDefinition
Solution : redémarrez ce travail du minuteur pour imposer manuellement une
réinitialisation du mot de passe.
222

SPAdminAppPoolCredentialDeploymentJobDefinition
Solution : redémarrez ce travail du minuteur pour exécuter les travaux de
déploiement administrateur localement, afin d’imposer manuellement une
réinitialisation du mot de passe.

SPContentAppPoolCredentialDeploymentJobDefinition
Solution : redémarrez ce travail du minuteur pour exécuter les travaux de
déploiement administrateur localement, afin d’imposer manuellement une
réinitialisation du mot de passe.

SPWindowsServiceCredentialDeploymentJobDefinition
Solution : redémarrez ce travail du minuteur pour exécuter les travaux de
déploiement administrateur localement, afin d’imposer manuellement une
réinitialisation du mot de passe.

SPMasterPassphraseDeploymentJobDefinition
Solution : redémarrez ce travail du minuteur pour exécuter les travaux de
déploiement administrateur localement, afin d’imposer manuellement une
réinitialisation du mot de passe.
Pour les solutions de tous les autres travaux du minuteur, suivez les étapes de la section
suivante. Pour résoudre le problème en question, utilisez la solution qui correspond à la cause
que vous avez identifiée dans la section « Symptômes ». Une fois effectuées les étapes de la
solution, reportez-vous à la section « Vérifier » pour vérifier que la fonctionnalité est
opérationnelle.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer ces
tâches.
Solution : configurez un travail du minuteur défectueux

Si vous ne trouvez pas l’assembly défectueux ou s’il est endommagé et qu’il ne s’agit pas
d’un assembly SharePoint Foundation 2010, et que la définition du minuteur est un travail
récurrent, vous devez désactiver le travail du minuteur défectueux.
Pour désactiver le travail du minuteur défectueux
223
1. Dans la page Administration centrale, cliquez sur Analyse, puis, dans la section Travaux
du minuteur, cliquez sur Examiner les définitions de travail.
2. Recherchez le travail du minuteur dans la liste, puis cliquez sur le nom de la définition
du travail du minuteur.
3. Dans la page Modifier le travail du minuteur, cliquez sur Désactiver.
Les travaux du minuteur désactivés sont accompagnés de la mention Désactivé dans la
colonne Type de planification.
Pour activer le travail du minuteur défectueux
1. Dans la page Administration centrale, cliquez sur Analyse puis, dans la section Travaux
du minuteur, cliquez sur Examiner les définitions de travail.
2. Recherchez le travail du minuteur dans la liste, puis cliquez sur le nom de la définition
du travail du minuteur.
3. Dans la page Modifier le travail du minuteur, cliquez sur Activer.
Remarque :
Pour effectuer la procédure suivante, vous devez être membre du groupe Administrateurs sur
l’ordinateur local.
Solution : réparez l’installation de Windows SharePoint Services

Si l’assembly défectueux est introuvable ou endommagé et qu’il s’agit d’un assembly
Microsoft SharePoint Foundation, vous devez réparer l’installation de SharePoint
Foundation pour restaurer ou réparer l’assembly.
Remarque :
La réparation de l’installation impose de redémarrer le serveur. Les modifications des
applications Web et des autres paramètres sont conservées.
Pour réparer l’installation de SharePoint Foundation

Exécutez l’Assistant d’installation de Microsoft SharePoint Foundation 2010, ,
sélectionnez l’option Réparer, puis cliquez sur Continuer.
Pour vérifier que le travail du minuteur fonctionne

Si le travail du minuteur est un travail récurrent, accédez à la page Définitions du travail
du minuteur et activez le travail du minuteur. Le travail doit être exécuté lors du
prochain intervalle normalement planifié.
224

Si le travail du minuteur est un travail ponctuel, réessayez la commande qui a
déclenché le travail.
225
Espace disque libre insuffisant pour le
service de journalisation unifié (ULS, Unified
Logging Service) - Événement 6457
(Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Espace disque libre insuffisant pour le service de journalisation unifié (ULS,
Unified Logging Service)
ID d’événement : 6457
Résumé : le service de suivi Microsoft SharePoint Foundation Tracing (SPTracev4) est utilisé
par Microsoft SharePoint Foundation 2010 pour gérer les messages de suivi générés. Lorsque la
journalisation du suivi est activée, les administrateurs peuvent spécifier le chemin d’accès
utilisé pour stocker les journaux de suivi. De nombreuses applications basées sur SharePoint
Foundation utilisent ce fichier journal. Le journal de suivi contient des informations utiles pour
le diagnostic des problèmes des serveurs. SharePoint Foundation 2010 n’a pas pu écrire dans le
journal de suivi. Cet événement se produit lorsque l’espace disque disponible est insuffisant
pour la journalisation.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Le journal de suivi ne contient pas de nouvelles données.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6457
Description : Espace disque disponible insuffisant. Le service de gestion du suivi a
temporairement interrompu la consignation des messages de suivi dans le fichier journal.
Le suivi reprendra lorsque plus de <nombre de Mo nécessaires pour la reprise de la
journalisation> Mo d’espace disque seront libérés.
Cause : l’emplacement configuré pour les journaux n’a pas suffisamment d’espace disque libre
pour la journalisation.
Solution : libérez de l’espace disque
1. Utilisez l’outil Nettoyage de disque pour libérer de l’espace disque là où les journaux de
suivi sont stockés.
226
2. Vérifiez que le journal de suivi dispose d’un espace disque suffisant pour fonctionner
correctement.
3. Si le journal de suivi n’a pas suffisamment d’espace disque, nettoyez les dossiers
temporaires sur le lecteur.
4. Si cette procédure ne résout pas le problème, il est également possible de déplacer le
fichier du journal de suivi vers une partition où il y a davantage d’espace.
Solution : déplacez le fichier journal
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, cliquez sur Analyse et, dans la
section Création de rapports, cliquez sur Configurer la journalisation des diagnostics.
2. Dans la page Journalisation des diagnostics, dans la section Journal de suivi, entrez le
nouvel emplacement des fichiers journaux de suivi dans la zone Chemin d’accès.
3. Cliquez sur OK.
227
Accès refusé pour écrire dans le Registre Événement 6588 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’accès en écriture au Registre a été refusé
ID d’événement : 6588
Résumé : cette erreur se produit lorsqu’un pool d’applications IIS utilisé par Microsoft
SharePoint Foundation 2010 essaie de mettre à jour une clé de Registre et que l’accès lui est
refusé, car le compte de service qu’il utilise ne dispose pas des autorisations adéquates.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Des clés de Registre ne sont pas mises à jour correctement pour refléter les paramètres
configurés.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6588
Description : Le compte du pool d’applications <nom_compte> ne peut pas écrire la clé de
Registre <nom_clé> sur <emplacement_clé>. Des informations supplémentaires sont
fournies ci-dessous.
Cause : le compte de service du pool d’applications IIS utilisé par SharePoint Foundation 2010
ne dispose pas des autorisations d’accès appropriées pour écrire dans une clé de Registre.
Solution : accordez les autorisations appropriées au compte du pool d’applications

Le compte du pool d’applications Web ne dispose pas d’autorisations suffisantes pour
écrire dans le Registre ou dans un fichier sur le disque. Dans un premier temps, essayez de
corriger les autorisations SharePoint Foundation 2010 à l’aide de l’outil en ligne de
commande Psconfig. Si cette opération ne permet pas de résoudre le problème, appliquez
les procédures suivantes dans l’ordre indiqué. Déterminez d’abord le compte utilisé pour
l’application Web.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer les
procédures suivantes.
Pour corriger les autorisations SharePoint Foundation 2010
228
1. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes et, à l’invite, tapez la commande suivante :
cd /d %commonprogramfiles%\Microsoft Shared\Web server extensions\14\BIN
2. Corrigez les autorisations sur le serveur en entrant la commande suivante :
psconfig -cmd secureresources
3. Redémarrez les services Internet (IIS) et apportez les modifications en entrant la
commande suivante depuis l’invite de commandes : iisreset /noforce
Pour déterminer le compte de l’application Web
1. Dans le Gestionnaire IIS, dans le volet Connexions, développez le nœud de serveur,
puis cliquez sur Pools d’applications.
2. Dans le volet de lecture, dans la vue des fonctionnalités, dans la colonne Identité,
notez le compte du pool d’applications que vous avez identifié.
Pour définir manuellement le compte de groupe requis pour le compte du pool
d’applications Web sur l’ordinateur
1. Cliquez sur Démarrer, sur Outils d’administration, puis sur Gestion de l’ordinateur.
2. Dans l’arborescence, développez Utilisateurs et groupes locaux, puis cliquez sur le
dossier Groupes.
3. Dans la liste du volet de lecture, cliquez avec le bouton droit sur WSS_WPG, puis
cliquez sur Ajouter au groupe.
4. Dans la boîte de dialogue Propriétés WSS_WPG, ajoutez le compte du pool
d’applications Web en cliquant sur Ajouter.
Pour accorder au compte du pool d’applications Web des autorisations requises pour
un dossier
1. Sur l’ordinateur SharePoint Foundation, recherchez le dossier identifié dans
l’événement 6588 ou 6589.
2. Cliquez avec le bouton droit sur le dossier et sélectionnez Propriétés.
3. Dans la boîte de dialogue Propriétés, sous l’onglet Sécurité, dans la section Groupes ou
noms d’utilisateurs, sélectionnez Tout le monde, puis cliquez sur Modifier.
229
Remarque :
Une modification incorrecte du Registre peut endommager gravement le système. Avant
d’apporter des modifications au Registre, sauvegardez les données de valeur stockées dans
l’ordinateur.
4. Dans la boîte de dialogue Autorisations pour <nom_dossier>, cliquez sur Ajouter pour
ajouter le compte du pool d’applications Web. Le compte requiert une autorisation
d’écriture.
Pour accorder au compte du pool d’applications Web les autorisations requises pour
une clé de Registre
1. Cliquez successivement sur le bouton Démarrer, sur Tous les programmes, sur
Accessoires, puis sur Exécuter.
2. Tapez regedit, puis cliquez sur OK.
3. Dans l’Éditeur du Registre, dans l’arborescence, recherchez la clé de Registre identifiée
dans l’événement 6588 ou 6589.
4. Cliquez avec le bouton droit sur la clé de Registre et sélectionnez Autorisations.
5. Dans la boîte de dialogue Autorisations, cliquez sur Ajouter pour ajouter le compte du
pool d’applications Web. Le compte nécessitera l’autorisation d’écriture.
Pour vérifier

Renouvelez l’opération qui a précédemment échoué.
230
Accès en écriture sur le disque refusé Événement 6589 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’accès en écriture au disque a été refusé
ID d’événement : 6589
Résumé : cette erreur se produit lorsqu’un pool d’applications Internet Information Services
(IIS) 7.0 utilisé par Microsoft SharePoint Foundation 2010 essaie de mettre à jour un fichier ou
un dossier et que l’accès lui est refusé car le compte de service utilisé par le pool d’applications
ne dispose pas des autorisations adéquates.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Des fichiers ne sont pas mis à jour correctement pour refléter les paramètres configurés.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6589
Description : Le compte du pool d’applications <nom_compte> ne dispose pas
d’autorisations suffisantes pour écrire le fichier <nom_fichier> sur <emplacement_fichier>.
Des informations supplémentaires sont fournies ci-dessous.
Cause : le compte de service du pool d’applications IIS utilisé par SharePoint Foundation 2010
ne dispose pas des autorisations appropriées pour écrire dans un fichier ou un dossier dans le
système de fichiers NTFS.
Solution : accordez les autorisations appropriées au compte du pool d’applications

Le compte du pool d’applications Web ne dispose pas d’autorisations suffisantes pour
écrire dans le Registre ou dans un fichier sur le disque. Dans un premier temps, essayez de
corriger les autorisations SharePoint Foundation 2010 à l’aide de l’outil en ligne de
commande Psconfig. Si cette opération ne permet pas de résoudre le problème, appliquez
les procédures suivantes dans l’ordre indiqué. Déterminez d’abord le compte utilisé pour
l’application Web.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer les
procédures suivantes.
Pour corriger les autorisations SharePoint Foundation 2010
231
1. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes et, à l’invite, tapez la commande suivante :
cd /d %commonprogramfiles%\Microsoft Shared\Web server extensions\14\BIN
2. Corrigez les autorisations sur le serveur en entrant la commande suivante :
psconfig -cmd secureresources
3. Redémarrez les services Internet (IIS) et apportez les modifications en entrant la
commande suivante depuis l’invite de commandes : iisreset /noforce
Pour déterminer le compte de l’application Web
1. Dans le Gestionnaire IIS, dans le volet Connexions, développez le nœud de serveur,
puis cliquez sur Pools d’applications.
2. Dans le volet de lecture, dans la vue des fonctionnalités, dans la colonne Identité,
notez le compte du pool d’applications que vous avez identifié.
Pour définir manuellement le compte de groupe requis pour le compte du pool
d’applications Web sur l’ordinateur
1. Cliquez sur Démarrer, sur Outils d’administration, puis sur Gestion de l’ordinateur.
2. Dans l’arborescence, développez Utilisateurs et groupes locaux, puis cliquez sur
Groupes.
3. Dans la liste du volet de lecture, cliquez avec le bouton droit sur les groupes
WSS_WPG, puis cliquez sur Ajouter au groupe.
4. Dans la boîte de dialogue Propriétés WSS_WPG, ajoutez le compte du pool
d’applications Web en cliquant sur Ajouter.
Pour accorder au compte du pool d’applications Web des autorisations requises pour
un dossier
1. Sur l’ordinateur SharePoint Foundation, recherchez le dossier identifié dans
l’événement 6588 ou 6589.
2. Cliquez avec le bouton droit sur le dossier et sélectionnez Propriétés.
3. Dans la boîte de dialogue Propriétés, sous l’onglet Sécurité, dans la section Groupes ou
noms d’utilisateurs, sélectionnez Tout le monde, puis cliquez sur Modifier.
232
Remarque :
Une modification incorrecte du Registre peut endommager gravement le système. Avant
d’apporter des modifications au Registre, sauvegardez les données de valeur stockées dans
l’ordinateur.
4. Dans la boîte de dialogue Autorisations pour <nom_dossier>, cliquez sur Ajouter pour
ajouter le compte du pool d’applications Web. Le compte requiert une autorisation
d’écriture.
Pour accorder au compte du pool d’applications Web les autorisations requises pour
une clé de Registre
1. Cliquez successivement sur le bouton Démarrer, sur Tous les programmes, sur
Accessoires, puis sur Exécuter.
2. Tapez regedit, puis cliquez sur OK.
3. Dans l’Éditeur du Registre, dans l’arborescence, recherchez la clé de Registre identifiée
dans l’événement 6588 ou 6589.
4. Cliquez avec le bouton droit sur la clé de Registre et sélectionnez Autorisations.
5. Dans la boîte de dialogue Autorisation, cliquez sur Ajouter pour ajouter le compte du
pool d’applications Web. Le compte nécessitera l’autorisation d’écriture.
Pour vérifier

Renouvelez l’opération qui a précédemment échoué.
233
Le compte de pool d’applications doit être
enregistré en tant que Kerberos Événement 6590 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le compte du pool d’applications doit être enregistré en tant que Kerberos
ID d’événement : 6590
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation 2010 peut utiliser les fournisseurs
d’authentification que procure Windows Server 2008 pour authentifier les utilisateurs. Par
exemple, Microsoft SharePoint Foundation peut utiliser l’authentification basée sur les
formulaires ou l’authentification unique via le Web.
Lors de l’utilisation du protocole d’authentification Kerberos version 5, le compte de service
utilisé par le pool d’applications Internet Information Services (IIS) de votre application Web
doit être inscrit dans les services AD DS (Active Directory Domain Services) comme SPN sur le
domaine auquel appartient le serveur Web frontal.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
6590 Description : Le compte du pool d’applications ne dispose pas des autorisations
suffisantes pour ajouter des comptes d’utilisateurs dans Active Directory. Lorsque vous utilisez
l’authentification Kerberos, le compte de service utilisé par le pool d’applications IIS (Internet
Information Services) de l’application Web doit être enregistré dans Active Directory comme
nom principal de service (SPN) sur le domaine dont fait partie le serveur Web frontal.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Si vous utilisez l’authentification Kerberos v5, le compte du pool d’applications Web n’est
pas un nom de fournisseur de sécurité enregistré.

Si vous utilisez l’authentification basée sur les formulaires ou l’authentification unique via
le Web, le fournisseur d’authentification n’a pas pu être chargé, car aucun nom de
fournisseur d’appartenances n’a été spécifié.

Le pool d’applications Web doit être redémarré pour que les modifications soient
enregistrées.
234
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour réaliser
l’opération suivante.
Solution : déterminez quel type d’authentification le site utilise
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la barre de lancement rapide,
cliquez sur Sécurité. Dans la section Sécurité générale, cliquez sur Spécifier des
fournisseurs d’authentification.
2. Dans la page Fournisseurs d’authentification, sélectionnez l’application Web adéquate.
Pour ce faire, cliquez sur la liste déroulante Application Web et cliquez sur Modifier
Application Web. Dans la boîte de dialogue Sélectionner une application Web, cliquez sur
l’application Web appropriée.
3. Dans la page Fournisseurs d’authentification, cliquez sur la zone du site dans la liste.
4. Dans la page Modifier l’authentification, le type d’authentification est affiché dans la
section Paramètres d’authentification IIS.
Solution : enregistrez le compte du pool d’applications comme SPN

Le compte du pool d’applications Web n’est pas un nom de fournisseur de sécurité
enregistré (SPN). Contactez un administrateur de domaine et assurez-vous que le compte
de service utilisé par le pool d’applications est enregistré comme nom principal de service
(SPN) pour tous les domaines associés à l’application Web.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour accomplir les
tâches suivantes.
Solution : spécifiez le nom du fournisseur d’appartenances et un gestionnaire de rôles
1. Dans la page Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Sécurité. Dans la section Sécurité générale, cliquez sur Spécifier les fournisseurs
d’authentification.
2. Dans la page Fournisseurs d’authentification, sélectionnez la zone dont vous souhaitez
modifier les paramètres d’authentification.
235
3. Dans la page Modifier l’authentification, dans la section Type d’authentification,
sélectionnez l’option Formulaires ou Authentification unique Web. L’option
Authentification Windows est sélectionnée par défaut.
4. Cliquez sur Enregistrer.
5. Dans la section Nom du fournisseur d’appartenances, tapez le nom dans la zone de texte
Nom du fournisseur d’appartenances.
6. Dans la section Nom du gestionnaire de rôles, tapez le nom dans la zone de texte Nom du
gestionnaire de rôles.
7. Cliquez sur Enregistrer.
Solution : modifiez les paramètres d’authentification pour une zone
1. Dans la page Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Sécurité. Dans la section Sécurité générale, cliquez sur Spécifier les fournisseurs
d’authentification.
2. Dans la page Fournisseurs d’authentification, sélectionnez la zone dont vous souhaitez
modifier les paramètres d’authentification.
3. Dans la page Modifier l’authentification, dans la section Type d’authentification,
sélectionnez l’option d’authentification. L’option Authentification Windows est
sélectionnée par défaut.
4. Dans la section Paramètres d’authentification IIS, sélectionnez un paramètre.
L’Authentification Windows intégrée — NTLM est sélectionnée par défaut. Si vous
sélectionnez Négocier (Kerberos), vous devez effectuer des tâches supplémentaires pour
configurer l’authentification.
5. Cliquez sur Enregistrer.
236
Le service SMTP n’est pas en cours
d’exécution - Événement 6599 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom d’alerte : Le service SMTP n’est pas en cours d’exécution
ID d’événement : 6599
Résumé : Les Produits Microsoft SharePoint 2010 envoient des alertes et d’autres messages
d’administration des Produits Microsoft SharePoint 2010 par le biais d’un serveur de
messagerie SMTP (Simple Mail Transfer Protocol). Lorsque les Produits SharePoint 2010 sont
configurés de façon à recevoir du courrier entrant, le service SMTP remet les messages dans un
dossier de dépôt. Un travail du minuteur SharePoint analyse le dossier de dépôt et insère les
messages dans des listes SharePoint.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les Produits SharePoint 2010 ne reçoivent pas de courrier électronique entrant.

Certains serveurs Web frontaux reçoivent du courrier électronique entrant, tandis que
d’autres n’en reçoivent pas.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6599
Description : Une erreur s’est produite lors de la connexion au service SMTP de Windows.
Cause : la configuration automatique pour le courrier électronique entrant est activée et le
service SMTP de Windows n’est pas installé sur un ou plusieurs serveurs, ou le service SMTP de
Windows n’est pas en cours d’exécution sur un ou plusieurs serveurs.
Remarque :
Le serveur SMTP n’est pas installé par défaut. Vous pouvez ajouter SMTP à l’aide de la zone
Résumé des fonctionnalités du Gestionnaire de serveur dans Windows Server 2008 R2.
237
Solution : configurez les paramètres du courrier électronique sortant dans l’Administration
centrale
Remarque :
SMTP est désactivé par défaut dans SharePoint Server 2010.
Dans la page d’accueil Administration centrale, cliquez sur Paramètres système puis, dans
la section Courrier électronique et messages texte (SMS), cliquez sur Configurer les
paramètres du courrier électronique sortant.
1. Dans la page Paramètres du courrier électronique sortant, dans la section Paramètres de
messagerie, tapez le nom du serveur SMTP adéquat dans la zone Serveur SMTP sortant.
Solution : activez et configurez le service SMTP

Effectuez les étapes de l’article suivant : Configurer le courrier électronique SMTP (IIS 7)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc772058(WS.10).aspx).
Solution: démarrez le service SMTP
Remarque :
Dans le Gestionnaire des Services Internet (IIS) 6.0, connectez-vous au serveur SMTP.
Développez le nœud du serveur, puis recherchez le serveur virtuel SMTP utilisé par les
Produits SharePoint 2010.
1. Cliquez avec le bouton droit sur le serveur virtuel approprié, puis cliquez sur Démarrer.
238
Échec du chargement du gestionnaire
d’événements - Événement 6644 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec du chargement du gestionnaire d’événements
ID d’événement : 6644
Résumé : dans Microsoft SharePoint Server 2010, vous pouvez lier un gestionnaire
d’événements à un hôte d’événements (tel qu’un site entier, une liste ou une bibliothèque de
documents). Cette opération vous permet d’utiliser des événements de bibliothèque de
documents pour démarrer d’autres processus, tels que des processus de flux de travail.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
6644 Description : Erreur du Gestionnaire d’événements : <erreur>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

L’assembly du récepteur d’événements personnalisé est introuvable ou endommagé.

L’assembly SharePoint Server 2010 est introuvable ou endommagé.
Solution: contactez le fabricant du récepteur d’événements personnalisé défectueux

Si l’assembly du récepteur d’événements défectueux est endommagé et qu’il ne s’agit pas
d’un assembly SharePoint Server 2010, contactez son fabricant pour obtenir des
informations supplémentaires.
Solution : réparez l’installation du produit
1. La réparation de l’installation impose de redémarrer le serveur. Les modifications des
applications Web et les autres modifications apportées aux paramètres sont conservées.
239
Remarque :
Vous devez être membre du groupe Administrateurs sur l’ordinateur local pour effectuer cette
tâche.
Pour réparer l’installation de Microsoft SharePoint Server 2010
a) Dans le Panneau de configuration, ouvrez Programmes et fonctionnalités.
b) Sélectionnez votre installation de SharePoint Server 2010 dans la liste, puis cliquez
sur Modifier.
c) Dans l’Assistant Configuration des produits SharePoint, sélectionnez Réparer, puis
cliquez sur Continuer.
d) Une fois les modifications effectuées dans l’Assistant Configuration des produits
SharePoint, vérifiez que l’assembly du gestionnaire d’événements est réparé ou
supprimé de tous les serveurs de la batterie de serveurs.
e) Renouvelez l’opération qui a déclenché le gestionnaire d’événements. Ces
événements doivent avoir disparu du journal des événements Windows.
240
Autorisation sur la bibliothèque d’aide du
produit - Événement 6769 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Autorisations de la bibliothèque de l’aide du produit
ID d’événement : 6769
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation requiert que des autorisations spécifiques soient
définies sur la bibliothèque de l’aide du produit pour que l’aide s’affiche correctement pour les
utilisateurs. Pour cet ID d’événement, le moniteur SCOM contrôle la configuration des
autorisations pour cette bibliothèque. La bibliothèque de l’aide du produit se trouve dans la
collection de sites de l’aide sous l’application Web Administration centrale de SharePoint.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs finals ne peuvent pas accéder à l’aide du produit.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6769
Description : Impossible d’actualiser les autorisations de la collection de sites de la
bibliothèque de l’aide du produit.
Cause : un problème d’actualisation des autorisations pour la collection de sites de la
bibliothèque de l’aide du produit.
Solution : réinitialisez les autorisations

Réinitialisez la configuration des autorisations à l’aide d’un travail Psconfig ou d’une applet
de commande Windows PowerShell.
Pour réinitialiser la configuration des autorisations à l’aide d’un travail Psconfig

Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes et, à l’invite, tapez psconfig -cmd
helpcollections-install.
Pour réinitialiser la configuration des autorisations à l’aide d’une applet de commande
Windows PowerShell
241

Cliquez sur Démarrer, sur Tous les programmes, sur Produits Microsoft
SharePoint 2010, puis sur SharePoint 2010 Management Shell. Une fenêtre d’invite de
commandes s’ouvre.

Tapez la commande Windows PowerShell Install-SPHelpCollection -All.
242
Impossible de résoudre le nom du serveur
SMTP sortant - Événement 6856 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible de résoudre le nom du serveur SMTP sortant
ID d’événement : 6856
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation 2010 envoie des alertes et d’autres messages
d’administration par le biais d’un serveur de messagerie SMTP. Vous pouvez spécifier le serveur
SMTP à utiliser et définir l’adresse de messagerie qui doit envoyer des alertes et recevoir des
réponses pour tous les sites dans la page Paramètres du courrier électronique sortant du site
Web Administration centrale de SharePoint.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Il est impossible d’envoyer du courrier électronique avec SPUtility.SendEmail.

Il est impossible d’envoyer des messages électroniques, notamment des messages d’alerte,
de confirmation, d’invitation et de dépassement de quota.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6856
Description : Impossible de résoudre le problème du nom de l’hôte SMTP <ID_hôte>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Microsoft SharePoint Foundation ne peut pas se connecter à l’hôte SMTP.

SharePoint Foundation 2010 ne peut pas résoudre le nom du serveur SMTP sortant.
Pour résoudre ce problème, utilisez la solution qui correspond à la cause que vous identifiez.
Une fois la solution appliquée, reportez-vous à la section « Vérifier qu’une alerte de messagerie
est envoyée » à la fin de cet article pour vérifier que la fonctionnalité est opérationnelle.
243
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer les
actions suivantes.
Solution : démarrez et configurez le service SMTP
1. Démarrez le Gestionnaire des Services Internet (IIS) 6.0 puis, dans l’arborescence,
développez le nom du serveur.
2. Cliquez avec le bouton droit sur le serveur virtuel SMTP utilisé par SharePoint Foundation
(par exemple, Serveur virtuel SMTP par défaut), puis cliquez sur Démarrer.
3. Pour configurer le serveur virtuel, cliquez avec le bouton droit sur celui-ci, puis cliquez sur
Propriétés.
4. Sous l’onglet Remise, cliquez sur Sécurité sortante.
5. Dans la boîte de dialogue Sécurité sortante, l’option Accès anonyme ou Authentification
Windows intégrée est sélectionnée. Si l’authentification Windows intégrée est
sélectionnée, assurez-vous que le compte du pool d’applications de l’Administration
centrale SharePoint Foundation a accès au service SMTP. Activez les cases à cocher Compte
et Mot de passe, puis tapez le nom et le mot de passe du compte Windows qui vous
permettent d’accéder à l’ordinateur auquel vous vous connectez.
Solution : configurez les paramètres du courrier électronique sortant dans l’Administration
centrale
1. Dans la page Administration centrale, cliquez sur Paramètres système puis, dans la section
Courrier électronique, cliquez sur Configurer les paramètres du courrier électronique
sortant.
2. Dans la page Paramètres du courrier électronique sortant, dans la section Paramètres de
messagerie, tapez le nom du serveur SMTP adéquat dans la zone de texte Serveur SMTP
sortant.
Vérifier qu’une alerte de messagerie est envoyée
1. Accédez à un site Web SharePoint Foundation qui comporte une liste d’un type
quelconque.
2. Cliquez sur un élément de la liste.
3. Cliquez sur un élément de la liste puis, dans le Ruban, cliquez sur Partage et suivi.
244
4. Cliquez sur M’avertir puis, dans le menu, sélectionnez Pour cet élément.
5. Dans la boîte de dialogue Nouvelle alerte, dans la section Envoyer les alertes à, tapez le
nom de compte dans la zone de texte Utilisateurs.
6. Après avoir vérifié les autres paramètres, cliquez sur OK.
Un message électronique est envoyé à la boîte de réception, vous informant que vous avez
créé une alerte.
245
Connexion impossible à l’hôte SMTP Événement 6857 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Connexion impossible à l’hôte SMTP
ID d’événement : 6857
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation 2010 envoie des alertes et d’autres messages
d’administration par le biais d’un serveur de messagerie SMTP. Vous pouvez spécifier le serveur
SMTP à utiliser pour l’envoi des alertes et définir l’adresse de messagerie qui doit envoyer des
alertes et recevoir des réponses pour tous les sites dans la page Paramètres du courrier
électronique sortant sur le site Web Administration centrale de SharePoint.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Il est impossible d’envoyer du courrier électronique avec SPUtility.SendEmail.

Impossible d’envoyer des messages électroniques, y compris des alertes, un courrier de
confirmation, une invitation ou un message sur un dépassement de quota.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6857
Description : Impossible de résoudre le problème du nom de l’hôte SMTP <ID_hôte>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Microsoft SharePoint Foundation ne peut pas se connecter à l’hôte SMTP.

SharePoint Foundation ne peut pas résoudre le nom du serveur SMTP sortant.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer les
actions suivantes.
Solution : démarrez et configurez le service SMTP
246
1. Dans le Gestionnaire des Services Internet (IIS) 6.0, connectez-vous au serveur SMTP.
2. Développez le nœud du serveur et cherchez le serveur virtuel SMTP utilisé par SharePoint
Foundation.
3. Cliquez avec le bouton droit sur le serveur virtuel approprié et cliquez sur Démarrer.
4. Pour configurer le serveur virtuel, ouvrez ses propriétés.
5. Sous l’onglet Remise, cliquez sur Sécurité sortante.
6. Dans la boîte de dialogue Sécurité sortante, sélectionnez Accès anonyme ou
Authentification Windows intégrée. Si vous sélectionnez Authentification Windows
intégrée, assurez-vous que le compte du pool d’applications de l’Administration centrale
SharePoint Foundation est authentifié sur le serveur SMTP en activant les cases à cocher
Compte et Mot de passe.
Solution : configurez les paramètres du courrier électronique sortant dans l’Administration
centrale
1. Dans la page Administration centrale, cliquez sur Paramètres système puis, dans la section
Courrier électronique, cliquez sur Configurer les paramètres du courrier électronique
sortant.
2. Dans la page Paramètres du courrier électronique sortant, dans la section Paramètres de
messagerie, tapez le nom du serveur SMTP adéquat dans la zone de texte Serveur SMTP
sortant.
247
Une erreur est survenue au cours d’une
communication avec le serveur SMTP Événement 6858 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Une erreur s’est produite lors de la communication avec le serveur SMTP
ID d’événement : 6858
Résumé : Microsoft SharePoint Foundation 2010 envoie des alertes et d’autres messages
d’administration par le biais d’un serveur de messagerie SMTP. Vous pouvez spécifier le serveur
SMTP à utiliser pour l’envoi des alertes et définir l’adresse de messagerie qui doit envoyer des
alertes et recevoir des réponses pour tous les sites dans la page Paramètres du courrier
électronique sortant sur le site Web Administration centrale de SharePoint.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Il est impossible d’envoyer un courrier électronique avec SPUtility.SendEmail.

Impossible d’envoyer des messages électroniques, y compris des alertes, un courrier de
confirmation, une invitation ou un message sur un dépassement de quota.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6858
Description : Impossible de résoudre le problème du nom de l’hôte SMTP <ID_hôte>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Microsoft SharePoint Foundation ne peut pas se connecter à l’hôte SMTP.

SharePoint Foundation ne peut pas résoudre le nom du serveur SMTP sortant.
Pour résoudre ce problème, utilisez la solution qui correspond à la cause que vous identifiez.
Une fois la solution appliquée, reportez-vous à la section « Vérifier qu’une alerte de messagerie
est envoyée » à la fin de cet article pour vérifier que la fonctionnalité est opérationnelle.
248
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer les
actions suivantes.
249
Solution : démarrez et configurez le service SMTP
1. Dans le Gestionnaire des Services Internet (IIS) 6.0, connectez-vous au serveur SMTP.
2. Développez le nœud de serveur et recherchez le serveur virtuel SMTP utilisé par SharePoint
Foundation.
3. Cliquez avec le bouton droit sur le serveur virtuel approprié, puis cliquez sur Démarrer.
4. Pour configurer le serveur virtuel, ouvrez ses propriétés.
5. Sous l’onglet Remise, cliquez sur Sécurité sortante.
6. Dans la boîte de dialogue Sécurité sortante, sélectionnez Accès anonyme ou
Authentification Windows intégrée. Si vous avez sélectionné Authentification Windows
intégrée, assurez-vous que le compte du pool d’applications de l’Administration centrale
Windows SharePoint Services est authentifié sur le serveur SMTP en activant les cases à
cocher Compte et Mot de passe.
Solution : configurez les paramètres du courrier électronique sortant dans l’Administration
centrale
1. Dans la page Administration centrale, cliquez sur Paramètres système puis, dans la section
Courrier électronique, cliquez sur Configurer les paramètres du courrier électronique
sortant.
2. Dans la page Paramètres du courrier électronique sortant, dans la section Paramètres de
messagerie, tapez le nom du serveur SMTP adéquat dans la zone de texte Serveur SMTP
sortant.
Vérifier qu’une alerte de messagerie est envoyée
1. Accédez à un site Web SharePoint Foundation qui comporte une liste d’un type
quelconque.
2. Cliquez sur un élément de la liste.
3. Cliquez sur un élément de la liste puis, dans le Ruban, cliquez sur Partage et suivi.
4. Cliquez sur M’avertir puis, dans le menu, sélectionnez Pour cet élément.
5. Dans la boîte de dialogue Nouvelle alerte, dans la section Envoyer les alertes à, tapez le
nom de compte dans la zone de texte Utilisateurs.
6. Après avoir vérifié les autres paramètres, cliquez sur OK.
Un message électronique est envoyé à la boîte de réception, vous informant que vous avez
créé une alerte.
250
Les listes SharePoint ne peuvent pas
recevoir de courrier électronique Événement 6872 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Les listes SharePoint ne peuvent pas recevoir de courrier électronique
ID d’événement : 6872
Résumé : le service de courrier électronique entrant des Produits Microsoft SharePoint 2010
traite les messages électroniques à ajouter aux listes SharePoint. Le service traite le courrier
électronique que le service Windows SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) a ajouté à un
dossier de dépôt.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les listes SharePoint ne reçoivent pas de courrier électronique entrant.

Des doublons s’affichent dans les listes qui reçoivent du courrier électronique entrant.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6872
Description : Le service de courrier électronique entrant ne peut pas accéder au répertoire
de dépôt ou ne dispose pas d’autorisations suffisantes.
Cause : la ou les causes peuvent être :
1. Le service du minuteur SharePoint n’est pas autorisé à accéder en lecture au dossier de
dépôt.
2. Le dossier de dépôt spécifié n’existe pas.
3. Le service du minuteur SharePoint n’est pas autorisé à accéder en écriture au dossier de
dépôt.
Solution : configurez le répertoire de dépôt dans les services Internet (IIS)

Dans le composant logiciel enfichable Gestionnaire des Services Internet (IIS) 6.0,
développez le nœud Serveur.

Dans le nœud Serveur virtuel SMTP, double-cliquez sur Domaines.
251

Cliquez avec le bouton droit sur le domaine, puis cliquez sur Propriétés.

Notez l’emplacement du répertoire de dépôt. Si aucun répertoire de dépôt n’existe, créezen un.

Accordez au service du minuteur SharePoint des autorisations sur le répertoire de dépôt.
Solution : configurez les paramètres du courrier électronique entrant

Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Paramètres système.

Dans la page Paramètres système, dans la section Courrier électronique et messages texte
(SMS), cliquez sur Configurer les paramètres du courrier entrant.

Dans la page Configurer les paramètres du courrier entrant, si l’option Avancé est
sélectionnée dans la section Service de gestion d’annuaire, tapez l’emplacement du
répertoire de dépôt de la procédure précédente dans la zone Dossier de dépôt des
messages électroniques, puis cliquez sur OK.
252
Le service de messagerie ne peut pas
remettre le courrier électronique Événement 6873 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service de messagerie ne peut pas remettre le courrier électronique
ID d’événement : 6873
Résumé : le service de messagerie des Produits Microsoft SharePoint 2010 traite le courrier
électronique destiné à être inséré dans des listes SharePoint. Le service traite le courrier
électronique que le service Windows SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) a ajouté à un
dossier de dépôt.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les listes SharePoint ne reçoivent pas de courrier électronique.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 6599
Description : Une erreur s’est produite lors du traitement du courrier électronique entrant.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Il n’y a aucune liste SharePoint correspondante pour le destinataire d’un message
électronique.

L’expéditeur ne dispose pas des autorisations suffisantes pour ajouter du contenu à la liste
SharePoint.
Solution : vérifiez que la liste est configurée pour recevoir du courrier électronique
1. Dans la liste fournie dans les détails de l’événement, dans le menu Liste, cliquez sur
Paramètres de la liste.
2. Dans la page Paramètres de la liste, sous Communications, cliquez sur Paramètres des
messages électroniques entrants.
3. Vérifiez les éléments suivants :

L’adresse de messagerie appropriée est entrée dans la zone Adresse de messagerie.
253

L’option Oui est sélectionnée sous Autoriser le composant bibliothèque de documents
à recevoir du courrier électronique.
Solution : accordez à l’expéditeur les autorisations appropriées sur la liste des destinataires
1. Dans la liste fournie dans les détails de l’événement, dans le menu Liste, cliquez sur
Paramètres de la liste.
2. Dans la page Paramètres de la liste, sous Autorisations et gestion, cliquez sur Autorisations
de cette liste.
3. Vérifiez que le compte d’utilisateur fourni dans les détails de l’événement possède au
moins l’autorisation Collaborateur sur la liste.
254
Échec du récepteur d’événements Événement 6875 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec du récepteur d’événements
ID d’événement : 6875
Résumé : dans Microsoft SharePoint Server 2010, vous pouvez lier un gestionnaire
d’événements à un hôte d’événements (tel qu’un site entier, une liste ou une bibliothèque de
documents). Cette opération vous permet d’utiliser des événements de bibliothèque de
documents pour démarrer d’autres processus, tels que des processus de flux de travail.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
6875 Description : Erreur lors du chargement et de l’exécution du récepteur d’événements
<nom_récepteur> dans <emplacement_récepteur>. Des informations supplémentaires sont
fournies ci-dessous. <informations_supplémentaires>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

L’assembly du récepteur d’événements personnalisé est introuvable ou endommagé.

L’assembly SharePoint Server 2010 est introuvable ou endommagé.
Solution: contactez le fabricant du récepteur d’événements défectueux
1. Si l’assembly du récepteur d’événements défectueux est endommagé et qu’il ne s’agit pas
d’un assembly SharePoint Server 2010, contactez son fabricant pour obtenir des
informations supplémentaires.
Solution : réparez l’installation du produit
1. La réparation de l’installation impose de redémarrer le serveur. Les modifications des
applications Web et les autres modifications apportées aux paramètres sont conservées.
255
Remarque :
Vous devez être membre du groupe Administrateurs sur l’ordinateur local pour effectuer cette
tâche.
Pour réparer l’installation de SharePoint Server 2010
a) Dans le Panneau de configuration, ouvrez Programmes et fonctionnalités.
b) Sélectionnez votre installation de SharePoint Server 2010 dans la liste, puis cliquez
sur Modifier.
c) Dans l’Assistant Configuration des produits SharePoint, sélectionnez Réparer, puis
cliquez sur Continuer.
d) Une fois les modifications effectuées dans l’Assistant Configuration des produits
SharePoint, vérifiez que l’assembly du gestionnaire d’événements est réparé ou
supprimé de tous les serveurs de la batterie de serveurs.
e) Renouvelez l’opération qui a déclenché le gestionnaire d’événements. Ces
événements doivent avoir disparu du journal des événements Windows.
256
Échec de la mise en service de l’instance de
service - Événement 7034 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de la mise en service de l’instance de service
ID d’événement : 7034
Résumé : une tentative de démarrage ou d’arrêt d’une instance de service à échoué sur un
serveur de votre batterie car la mise en service de l’instance du service a échoué.
Symptômes : cet événement peut apparaître dans le journal des événements : ID
d’événement : 7034 Description : Une tentative de démarrage ou d’arrêt de l’instance du
service <type_service> sur le serveur <nom_serveur> a échoué. Réexécutez l’opération au
moyen de l’interface utilisateur ou de la ligne de commande sur le serveur spécifié. Des
informations supplémentaires apparaissent ci-dessous :<plus de détails>.
Cause : la défaillance pourrait avoir plusieurs causes. Pour plus d’informations, voir les détails
de l’événement.
Solution : démarrez le service

Vérifiez que vous êtes membre du groupe SharePoint Administrateurs de la batterie avant
d’exécuter cette tâche.

Dans la page Accueil de l’Administration centrale, dans la section Paramètres système,
cliquez sur Gérer les services sur le serveur.

Dans la page Services sur le serveur, sélectionnez le serveur dans la liste déroulante
Serveur.

Dans page Services sur le serveur, cliquez sur Démarrer dans la colonne Action en regard
du service.
257
Impossible de créer le travail du minuteur de
sauvegarde - Événement 7035 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible de créer le travail du minuteur de sauvegarde
ID d’événement : 7035
Résumé : lorsque vous sauvegardez une application Web, vous sauvegardez les bases de
données de contenu et les paramètres de l’application Web, y compris tous les sites dans les
collections de sites, les fichiers dans les bibliothèques de documents, les fichiers associés à des
listes, les paramètres de sécurité et d’autorisation, ainsi que les paramètres de fonctionnalités.
Le processus de sauvegarde crée des fichiers qui contiennent toutes ces données. Le processus
de restauration utilisent ces fichiers pour restaurer les bases de données de contenu et les
paramètres de l’application Web.
De même, lorsque vous sauvegardez une collection de sites, un site ou une liste, le contenu de
ces structures est écrit dans des fichiers ou dans des packages, puis le processus de
restauration ou d’importation utilise ces fichiers pour récupérer les objets.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Une ou plusieurs notifications d’avertissement apparaissent dans la section Disponibilité de
la page État des opérations de sauvegarde et de restauration ou État précis du travail de
sauvegarde dans l’Administration centrale.

L’événement suivant apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 7035
Description : Cet élément est déjà en cours de sauvegarde ou de restauration. Pour
connaître le statut de ce processus, accédez à la page du statut de la tâche de
sauvegarde/restauration sur le site d’administration.
Cause : un travail du minuteur de sauvegarde/restauration existant a échoué ou ne s’est pas
terminé, et le service du minuteur SharePoint ou le service Administration SharePoint n’est pas
démarré.
258
Vérifiez que les services du minuteur et d’administration SharePoint sont en cours
d’exécution
1. Assurez-vous que les services suivants sont démarrés :
a) Le service du minuteur V4 SharePoint doit être démarré sur tous les serveurs Web
frontaux et serveurs d’applications de la batterie.
b) Le service d’administration V4 SharePoint doit être démarré sur le serveur qui
exécute le site Web Administration centrale.
Solution : vérifiez que le travail du minuteur de sauvegarde ou de restauration précédent
s’est terminé avec succès

Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.

Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Sauvegarde et restauration.

Dans la page Sauvegarde et restauration, sous Sauvegarde et restauration de la batterie,
cliquez sur Vérifier l’état du travail de sauvegarde et de restauration.

Dans la page État des opérations de sauvegarde et de restauration, sous Disponibilité,
vérifiez qu’aucun travail de sauvegarde ou de restauration n’est en cours, que le service du
minuteur est en cours d’exécution et que le service d’administration est en cours
d’exécution.

Cliquez sur le bouton Précédent dans le navigateur.

Dans la page Sauvegarde et restauration, sous Sauvegarde précise, cliquez sur Vérifier
l’état précis du travail de sauvegarde.

Dans la page État précis du travail de sauvegarde, sous Disponibilité, vérifiez qu’aucun
travail de sauvegarde n’est en cours, qu’aucun travail d’exportation n’est en cours et que le
service du minuteur est en cours d’exécution.

Vérifiez l’état des travaux en cours dans les sections Sauvegarde de la collection de sites et
Exportation de contenu.
259
Échec de la mise à jour de l’Administration
centrale - Événement 7037 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec de la mise à jour de l’Administration centrale
ID d’événement : 7037
Résumé : cette erreur indique que le travail du minuteur Microsoft SharePoint Server 2010
consistant à mettre à jour l’Administration centrale sur une URL spécifique n’a pas été créé ou
que l’URL locale basée sur le Registre pour l’Administration centrale n’a pas été mise à jour.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les paramètres d’URL du serveur local pour le site Web Administration centrale ne
correspondent pas aux paramètres configurés.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 7037
Description : Une erreur s’est produite lors de la création du travail du minuteur pour
mettre à jour l’emplacement de l’URL de l’Administration centrale sur <URL>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

La création du travail du minuteur destiné à mettre à jour les paramètres de
l’Administration centrale a échoué. Cet échec peut être dû à une défaillance de
communication avec la base de données de configuration pendant la création de l’objet de
configuration.

La mise à jour de l’emplacement de Registre de l’URL de l’Administration centrale sur le
serveur local a échoué en raison de problèmes liés aux autorisations de clés de Registre.
Solution : accordez des autorisations sur l’emplacement de ruche approprié dans le Registre

Assurez-vous que les groupes d’administrateurs locaux et d’administrateurs de batterie de
serveurs disposent d’un contrôle total sur l’URL locale basée sur le Registre pour
l’Administration centrale.
260
Remarque :
Une modification incorrecte du Registre peut endommager gravement le système. Avant
d’apporter des modifications au Registre, sauvegardez les données de valeur stockées dans
l’ordinateur.
1. Cliquez sur Démarrer, sur Exécuter, tapez regedit, puis cliquez sur OK.
2. Dans l’Éditeur du Registre, dans l’arborescence, recherchez la clé de Registre
suivante :HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\WSS\CentralAdministrationURL.
3. Cliquez avec le bouton droit sur la clé de Registre, puis cliquez sur Autorisations.
4. Assurez-vous qu les groupes locaux AdministratorsAdministrateurs et
WSS_ADMIN_WPG disposent des autorisations Allow Full ControlAutoriser le contrôle
total et qu’aucune autorisation Refuser n’a été définie. Ne supprimez pas ou ne
modifiez pas d’autorisations pour une autre entrée de groupe ou d’utilisateur
concernant cette clé de Registre.
Solution : redémarrez la mise à jour du port du site Web Administration centrale
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Set-SPCentralAdministration -Port <Int32>
Où :

<Int32> représente le nouveau numéro de port.
Pour plus d’informations, voir Set-SPCentralAdministration(http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/a8bf87b6-18e6-4ba0-ada9-91ee9f4199ec(Office.14).aspx).
261
Remarque :
Nous vous recommandons d’utiliser Windows PowerShell pour effectuer les tâches
d’administration en ligne de commande. L’outil en ligne de commande Stsadm a été
abandonné, mais il est inclus pour assurer la compatibilité avec les versions précédentes.
262
Échec du renouvellement du chiffrement des
informations d’identification de la banque
d’informations sécurisée - Événement 7510
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom l’alerte : Échec du renouvellement du chiffrement des informations d’identification de la
Banque d’informations sécurisé
ID d’événement : 7510
Résumé : les informations d’identification stockées dans la base de données d’informations
d’identification de la Banque d’informations sécurisée sont chiffrées à l’aide d’une clé
principale. Lorsque la clé principale est changée, le système déchiffre les données dans la base
de données en utilisant l’ancienne clé principale, puis renouvelle le chiffrement en utilisant la
nouvelle clé principale.
Si l’ancienne clé principale n’est pas valide ou n’est pas disponible, le processus de
renouvellement de chiffrement échoue. Les informations d’identification stockées dans la base
de données sont inutilisables et toutes les applications clientes qui dépendent de l’application
de service Banque d’informations sécurisée pour l’authentification échouent.
Symptômes : l’événement suivant apparaît dans le journal des événements : ID
d’événement : 7510 Description : L’application de service Banque d’informations sécurisée
%nom% a produit une erreur. Le processus de chiffrement des informations d’identification a
échoué. « n » informations d’identification n’ont pas été chiffrées correctement.
Cause : la ou les causes peuvent être :

La clé de chiffrement principale n’est pas valide.

La base de données du service Banque d’informations sécurisé à échoué pendant son
chiffrement.

La base de données du service Banque d’informations sécurisé est corrompue.
263
Solution : créez une nouvelle clé de chiffrement
1. Vérifiez que vous disposez des informations d’identification administratives suivantes :

Vous devez être administrateur d’application de service pour le service Banque
d’informations sécurisée.
2. Dans la page d’accueil d’Administration centrale, sous Gestion des applications, cliquez sur
Gérer les applications de service.
3. Cliquez sur l’application du service Banque d’informations sécurisé.
4. Dans le groupe Gestionnaire de clés, cliquez sur Générer une nouvelle clé.
5. Dans la page Générer une nouvelle clé, entrez une chaîne de phrase secrète dans la zone
Phrase secrète, et entrez la même chaîne dans la zone Confirmer la phrase secrète.
Important :
La chaîne de la phrase secrète doit se composer d’au moins huit caractères et inclure au moins
trois éléments parmi les quatre éléments suivants :

des caractères majuscules ;

des caractères minuscules ;

des chiffres ;

l’un des caractères spéciaux suivants “! " # $ % & ’ ( ) * + , - . / : ; < = > ? @ [ \ ] ^ _ ` { | } ~
Astuce :
La phrase secrète que vous entrez ne sera pas stockée. Assurez-vous de l’écrire et de la stocker
dans un endroit sûr. Vous devrez périodiquement actualiser la clé, par exemple si vous ajoutez
un nouveau serveur d’applications à la batterie de serveurs.
6. Cliquez sur OK.
Solution : restaurez la base de données Banque d’informations sécurisée

Utilisez le site Web Administration centrale de SharePoint ou Windows PowerShell pour
restaurer le service Banque d’informations sécurisée. Pour plus d’informations, voir
Restaurer le service Banque d’informations sécurisé (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/237d399e-b50b-42e6-90ff264
e659a94d8099(Office.14).aspx).
265
Le service Banque d’informations sécurisé
n’a pas pu récupérer la clé de chiffrement
principale - Événement 7535 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service Banque d’informations sécurisé n’a pas réussi à récupérer la clé
de chiffrement principale
ID d’événement : 7535
Résumé : l’application du service Banque d’informations sécurisé ne peut pas récupérer la clé
de chiffrement principale. Le service utilise la clé principale pour chiffrer les données
concernant l’identité et le mot de passe de l’utilisateur avant de les stocker dans la base de
données du service Banque d’informations sécurisé et pour déchiffrer les données à la
demande d’une application client.
Si vous ne parvenez pas à récupérer la clé de chiffrement principale, les informations
d’identification dans la base de données du service Banque d’informations sécurisé ne peuvent
pas être déchiffrées et sont inutilisables. Toutes les applications clientes qui reposent sur la
base de données du service Banque d’informations sécurisé seront alors incapables
d’authentifier les utilisateurs.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
7535 Description : L’application de service Banque d’informations sécurisée %nom% a produit
une erreur à cause d’une exception de base de données.
Cause : la ou les causes peuvent être :

La clé de chiffrement principale n’a pas été générée après la création de l’application de
service Banque d’informations sécurisé.

La clé de chiffrement principale a été supprimée.

La base de données du service Banque d’informations sécurisé est corrompue.
Solution : créez la clé de chiffrement principale
266

Créez la clé de chiffrement principale si elle n’a pas été générée ou si elle a été supprimée.
Pour vérifier que la clé de chiffrement principale a été créée
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des
applications.
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez
sur Gérer les applications de service.
4. Dans la page Applications de service, cliquez sur l’application du service Banque
d’informations sécurisé.
5. Si une page d’erreur s’affiche, cela signifie qu’aucune clé de chiffrement principale n’a
été créée. Vous pouvez créer la clé en suivant les étapes dans la section « Pour créer la
clé de chiffrement principale », plus bas dans cet article.
Si une autre page d’erreur apparaît, essayez d’actualiser la clé en suivant les étapes
présentées dans la section « Pour actualiser la clé de chiffrement principale », plus bas
dans cet article.
Pour créer la clé de chiffrement principale
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un administrateur
d’application de service pour l’instance du service de Banque d’informations sécurisé.
2. Cliquez sur l’instance de l’application du service Banque d’informations sécurisé.
3. Dans le Ruban, cliquez sur Générer une nouvelle clé.
4. Dans la page Générer une nouvelle clé, tapez une phrase secrète sous la forme d’une
chaîne dans la zone Phrase secrète, puis tapez la même chaîne dans la zone Confirmer
la phrase secrète.
267
Important :
La chaîne de la phrase secrète doit se composer d’au moins huit caractères et au moins
trois éléments parmi les quatre éléments suivants :

des caractères majuscules ;

des caractères minuscules ;

des chiffres ;

l’un des caractères spéciaux suivants : “! " # $ % & ’ ( ) * + , - . / : ; < = > ? @ [ \ ] ^ _ `
{|}~
Astuce :
La phrase secrète que vous entrez ne sera pas stockée. Assurez-vous de l’écrire et de la
stocker dans un endroit sûr. Vous devrez l’ utiliser pour actualiser la clé, par exemple si
vous ajoutez un nouveau serveur d’applications à la batterie de serveurs.

Cliquez sur OK.
Pour actualiser la clé de chiffrement principale

Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un administrateur
d’application de service pour l’instance du service de Banque d’informations sécurisé.

Cliquez sur l’instance de l’application du service Banque d’informations sécurisé.

Sur le ruban, cliquez sur Actualiser la clé.

Dans la page Actualiser la clé, tapez la phrase secrète dans la zone Phrase secrète, puis
cliquez sur OK.
268
Important :
La chaîne de la phrase secrète doit se composer d’au moins huit caractères et au moins
trois éléments parmi les quatre éléments suivants :

des caractères majuscules ;

des caractères minuscules ;

des chiffres ;

l’un des caractères spéciaux suivants : “! " # $ % & ’ ( ) * + , - . / : ; < = > ? @ [ \ ] ^ _ ` { |
}~
Astuce :
La phrase secrète que vous entrez ne sera pas stockée. Assurez-vous de l’écrire et de la
stocker dans un endroit sûr. Vous devrez l’ utiliser pour actualiser la clé, par exemple si
vous ajoutez un nouveau serveur d’applications à la batterie de serveurs.

Cliquez sur OK.
Pour restaurer le service Banque d’informations sécurisé à l’aide de l’Administration centrale

Si la base de données du service Banque d’informations sécurisé est corrompue, restaurez
la base de données à partir d’une sauvegarde. Une fois que l’opération de restauration
s’est correctement déroulée, vous devez actualiser le mot de passe.
Remarque :
Vous ne pouvez pas utiliser une sauvegarde limitée à la configuration pour restaurer le service
Banque d’informations sécurisé.
Pour restaurer la base de données du système Banque d’informations sécurisé
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans l’Administration centrale, dans la page d’accueil, dans la section Sauvegarde et
restauration, cliquez sur Restauration à partir d’une sauvegarde.
3. Dans la page Restauration à partir d’une sauvegarde - Étape 1 sur 3 : sélectionner la
sauvegarde à restaurer, sélectionnez le travail de sauvegarde qui contient la
sauvegarde de batterie de serveurs la plus récente, puis cliquez sur Suivant. Vous
pouvez afficher plus de détails sur chaque sauvegarde en cliquant sur le signe plus (+) à
côté de la sauvegarde.
269
Remarque :
Si la tâche de sauvegarde souhaitée ne s’affiche pas, tapez le chemin d’accès du dossier
contenant la sauvegarde appropriée dans la zone de texte Emplacement de l’historique
de sauvegarde, puis cliquez sur Actualiser.
4. Dans la page Restaurer à partir d’une sauvegarde - Étape 2 sur 3 : sélectionner un
composant à restaurer, développez Applications de services partagées, activez la case
à cocher en regard du groupe de sauvegardes d’application de service Banque
d’informations sécurisé, puis cliquez sur Suivant.
5. Dans la page Restaurer à partir d’une sauvegarde - Étape 3 sur 3 : sélectionner les
options de restauration, dans la section Restaurer un composant, vérifiez que
Farm\Shared Services\Shared Services Applications\<nom du service Banque
d’informations sécurisé> apparaît dans la liste Restaurer le composant suivant.
6. Dans la section Options de restauration, sous Type de restauration, cliquez sur
l’option Configuration existante.
7. Dans la boîte de dialogue vous demandant de confirmer l’opération, cliquez sur OK.
8. Cliquez sur Lancer la restauration.
Vous pouvez afficher l’état général de toutes les tâches de récupération dans la partie
supérieure de la page État des opérations de sauvegarde et de restauration, dans la
section Disponibilité. Vous pouvez afficher l’état de la tâche de récupération actuelle
dans la partie inférieure de la page, dans la section Restauration. La page d’état se met
à jour automatiquement toutes les 30 secondes. Vous pouvez mettre à jour
manuellement les détails de l’état en cliquant sur Actualiser. La sauvegarde et la
récupération sont des tâches de service du minuteur. Par conséquent, il se peut que la
récupération tarde un peu à démarrer.
Si des messages d’erreur s’affichent, vous pouvez les traiter dans la colonne Message
d’erreur de la page État des opérations de sauvegarde et de restauration. Vous
trouverez également des détails supplémentaires dans le fichier Sprestore.log situé à
l’emplacement indiqué à l’étape 3.
Pour actualiser la phrase secrète
1. Dans la page d’accueil Administration centrale, dans la section Gestion des
applications, cliquez sur Gérer les applications de service.
270
2. Dans la page Applications de service, cliquez sur l’instance du service Banque
d’informations sécurisé. Il est possible que s’affiche une erreur indiquant l’impossibilité
d’obtenir la clé principale.
3. Dans la page du service Banque d’informations sécurisé, sur le Ruban, cliquez sur
Actualiser la clé.
4. Dans la boîte de dialogue Actualiser la clé, tapez le mot de passe dans la zone Phrase
secrète, puis cliquez sur OK.
271
Exception SQL de la banque sécurisée Événement 7551 (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Exception SQL de banque sécurisée
ID d’événement : 7551
Résumé : l’application de service Banque d’informations sécurisé se connecte à la base de
données d’informations d’identification pour la lecture et l’écriture des informations
d’identification. Cet événement est enregistré lorsque l’application de service ne parvient pas à
se connecter à la base de données. Les exceptions SQL Server ne sont pas enregistrées
immédiatement ; le système tente de connecter l’application de service à la base de données à
trois reprises avant d’enregistrer les erreurs. Cela est dû au fait que des échecs système
inattendus mais temporaires peuvent également provoquer les exceptions SQL Server.
Symptômes : l’événement suivant apparaît dans le journal des événements : ID
d’événement : 7551 Description : L’application de service Banque d’informations sécurisée
%nom% a produit une erreur à cause d’une exception de base de données.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur de base de données est inactif ou inaccessible suite à des problèmes réseau.

Les informations de connexion à la base de données de l’application du service Banque
d’informations sécurisé sont incorrectes.

La base de données de métadonnées de l’application du service Banque d’informations
sécurisé n’a pas été approvisionnée correctement.
Solution : vérifiez que le serveur de l’application du service Banque d’informations sécurisé
est disponible
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page Accueil de l’Administration centrale, sous Paramètres système, cliquez sur
Gérer les services sur le serveur.
272
3. Dans la page Services sur le serveur, sous Services, si le service Banque d’informations
sécurisé n’est pas démarré, cliquez sur Démarrer.
4. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
5. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
6. Dans la page Applications de service, vérifiez que l’application du service Banque
d’informations sécurisé est démarré, puis cliquez sur Banque d’informations sécurisée.
7. Dans la page Application du service Banque d’informations sécurisé, vérifiez qu’au moins
une application cible figure dans la liste.
8. Si l’application du service Banque d’informations sécurisé n’est pas démarrée, procédez
comme suit :
a) Dans la page Applications de service, sélectionnez le nom de l’application du
service Banque d’informations sécurisé, puis cliquez sur Propriétés sur le Ruban.
b) Dans la boîte de dialogue Modifier les propriétés, dans la section Base de
données, vérifiez que la méthode d’authentification utilisée est correcte et que le
compte (s’il est répertorié) dispose d’autorisations de lecture et d’écriture sur la
base de données.
c) Dans la section Pool d’applications, vérifiez que le compte de pool d’applications
(s’il est répertorié) dispose d’autorisations suffisantes pour exécuter le pool
d’applications.
9. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
10. Dans la page Applications de service, sélectionnez l’Application du service Banque
d’informations sécurisé.
11. Dans le Ruban, cliquez sur Propriétés.
12. Vérifiez que le nom du serveur de base de données et les autres propriétés de connexion
sont corrects.
273
Exception de proxy de banque sécurisée
inattendue - Événement 7557 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Exception de proxy de banque sécurisée inattendue
ID d’événement : 7557
Résumé : lorsqu’un serveur Web frontal reçoit une demande de la part d’un ordinateur client,
il achemine cette demande vers un serveur d’applications Microsoft SharePoint Server 2010
par le biais d’un système d’équilibrage de la charge. Celui-ci conserve une liste des serveurs
disponibles pour une application de service donnée. Si l’application du service Banque
d’informations sécurisé sur un ou plusieurs serveurs d’applications ne répond pas, le système
d’équilibrage de la charge supprime le serveur d’applications de la liste des serveurs
disponibles et cet événement est enregistré.
Si l’application du service Banque d’informations sécurisé est activée sur un ou plusieurs
serveurs d’applications Microsoft SharePoint Server 2010, les ordinateurs clients ne sont pas
affectés. Dans le cas contraire, les ordinateurs clients qui reposent sur la base de données
d’informations d’identification de banque d’informations sécurisée pour authentifier les
utilisateurs ne pourront pas effectuer l’authentification.
Symptômes : l’événement suivant apparaît dans le journal des événements : ID
d’événement : 7557 Description : L’application %nom% du service Banque d’informations
sécurisé n’est pas accessible.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur d’applications est inactif ou inaccessible suite à des problèmes réseau.

L’application du service Banque d’informations sécurisé n’est pas mise en service
correctement.
Solution : vérifiez que le serveur d’applications de Banque d’informations sécurisée est
disponible
274
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page Accueil de l’Administration centrale, sous Paramètres système, cliquez sur
Gérer les services sur le serveur.
3. Dans la page Services sur le serveur, sous Services, si le service Banque d’informations
sécurisé n’est pas démarré, cliquez sur Démarrer.
4. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
5. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
6. Dans la page Applications de service, cliquez sur Banque d’informations sécurisée.
7. Dans la page Application du service Banque d’informations sécurisé, vérifiez qu’au moins
une application cible figure dans la liste.
8. Si l’application du service Banque d’informations sécurisé n’est pas démarrée, procédez
comme suit :
a) Dans la page Applications de service, sélectionnez le nom de l’application du
service Banque d’informations sécurisé, puis cliquez sur Propriétés sur le Ruban.
b) Dans la boîte de dialogue Modifier les propriétés, dans la section Base de
données, vérifiez que la méthode d’authentification utilisée est correcte et que le
compte (s’il est répertorié) dispose d’autorisations de lecture et d’écriture sur la
base de données.
c) Dans la section Pool d’applications, vérifiez que le compte de pool d’applications
(s’il est répertorié) dispose d’autorisations suffisantes pour exécuter le pool
d’applications.
275
Alerte de début de limitation Événements 8032 8062 (Produits SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : La limitation SPServer démarre
ID d’événement : 8032 ou 8062
Résumé : la fonctionnalité de limitation du serveur Web frontal, introduite dans Microsoft
SharePoint Foundation 2010, empêche le serveur de manquer de ressources pour les travaux
de serveur hautement prioritaires. La limitation surveille les compteurs de performance sur le
serveur et commence à rejeter les travaux faiblement prioritaires en retournant un message
d’erreur 503 dès que les valeurs des compteurs sont supérieures ou inférieures aux seuils
prédéfinis.
Symptômes : les symptômes suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs reçoivent une erreur 503 dans le navigateur : « Le serveur est actuellement
occupé. Réessayez ultérieurement ».

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8032
Description : La limitation HTTP démarre, car une charge importante a été détectée sur
<nom_application>. Les compteurs de performances signalant une charge excessive sont
les suivants : <nom_compteurs_performances>.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8062
Description : La limitation HTTP s’arrête sur <nom_serveur> car aucune surcharge n’est
détectée maintenant. <nombre_demandes> demandes ont été limitées pendant la période
de limitation.
Cause : l’utilisation de l’UC, la mémoire disponible, la longueur de la file d’attente ASP.NET et
le délai d’attente de la file d’attente ASP.NET sont supérieurs ou inférieurs au seuil prédéfini
sur les serveurs Web frontaux.
Solution : modifiez le seuil de limitation
1. Cliquez sur Démarrer, sur Tous les programmes, sur Produits Microsoft SharePoint 2010,
puis sur SharePoint 2010 Management Shell. Une fenêtre d’invite de commandes s’ouvre.
276
2. Entrez la commande Windows PowerShell suivante pour lire la valeur de seuil associée aux
compteurs de performance.
Disable-SPWebApplicationHttpThrottling URL
3. Entrez la commande suivante pour obtenir la valeur actuelle des seuils des compteurs de
performance.
Get-SPWebApplicationHttpThrottlingMonitors URL
4. Passez les seuils en revue et déterminez si vous devez remplacer les valeurs actuelles par
des seuils moins restrictifs. Par exemple, la commande Windows PowerShell suivante
permet de définir le seuil de l’utilisation de l’UC sur 75 %.
Set-SPWebApplicationHttpThrottlingMonitor URL -Category Processor -Counter "%
Processor Time" -instance _Total -Max 75
Solution : désactivez la fonctionnalité de limitation
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans la section Gestion des
applications, cliquez sur Gérer les applications Web.
2. Sous l’onglet Application Web du Ruban, cliquez sur Paramètres généraux, puis
sélectionnez Limitation de ressource pour désactiver la limitation HTTP.
Remarque :
La désactivation de la fonction de limitation place le serveur dans une situation où il risque de
manquer de ressources pour traiter les travaux hautement prioritaires en cas de charge de
travail élevée. Il n’est pas recommandé de désactiver régulièrement la fonction de limitation.
Solution : mettez le matériel à niveau

Examinez votre plan de capacité. Suivant la cause du déclenchement de la limitation, vous
pouvez prendre différentes mesures en guise de solutions :
1. ajouter de la mémoire ;
2. mettre à niveau l’UC ;
3. mettre à niveau les serveurs Web frontaux ;
4. ajouter des serveurs Web frontaux ;
5. mettre à niveau les serveurs hôtes SQL Server.
277
Récupération des points de terminaison
impossible - Événement 8070 (Produits
SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible de récupérer les points de terminaison
ID d’événement : 8070
Résumé : l’Application de service d’équilibrage de la charge et de détection d’application ne
parvient pas à récupérer la liste des points de terminaison pour une application de service à
partir de la batterie de serveurs distante.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
8070 Description : Une exception s’est produite lors de la tentative d’appel de GetEndPoints :
<nom_point_terminaison>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Cette batterie de serveurs n’a pas les autorisations nécessaires pour se connecter à la
batterie de serveurs distante.

Les erreurs de réseau ou les problèmes de connectivité empêchent la réussite de cette
opération.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie sur le site
Administration centrale pour effectuer la tâche suivante.
Solution : vérifiez que cette batterie de serveurs dispose des autorisations requises pour se
connecter à la batterie de serveurs distante
278

Contactez l’administrateur de la batterie de serveurs distante pour vous assurer que les
conditions suivantes sont remplies :

Cette batterie de serveurs a été ajoutée en tant que batterie de serveurs approuvée
dans la batterie de serveurs distante.

Le compte de service de cette batterie de serveurs dispose des autorisations
nécessaires pour accéder au service de topologie sur la batterie de serveurs distante.

Vérifiez que la batterie de serveurs distante a été ajoutée en tant que batterie de serveurs
approuvée sur cette batterie de serveurs.

Pour établir l’approbation entre deux batteries de serveurs, chaque batterie doit ajouter
l’autre certificat racine public de la batterie de serveurs à la liste des autorités racine de
confiance en utilisant la commande Windows PowerShell New-SPTrustedRootAuthority.
Pour plus d’informations, voir NewSPTrustedRootAuthority(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/25458530-4f0d-491c80d3-61b8f1f0dd7e(Office.14).aspx).
Solution : vérifiez qu’il n’existe pas de problèmes réseau lors de la connexion à la batterie de
serveurs distante

Exécutez une commande ping sur les serveurs dans la batterie de serveurs distante pour
vérifier qu’ils sont disponibles.

Contactez l’administrateur de la batterie de serveurs distante pour vérifier qu’il n’existe
aucun problème de connectivité sur cette batterie de serveurs.
279
Impossible d’extraire la liste des
applications de service à partir de la batterie
distante - Événement 8071 (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Impossible d’extraire la liste des applications de service à partir de la
batterie distante
ID d’événement : 8071
Résumé : le service de topologie et d’équilibrage de la charge d’application ne parvient pas à
extraire la liste des applications de service publiées à partir de la batterie distante.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
8071 Description : Une exception s’est produite lors de la tentative d’appel de
EnumerateSharedServiceApplications : <exception>.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le compte de service de batterie sur cette batterie n’a pas les autorisations nécessaires
pour se connecter à la batterie distante.

Des erreurs de réseau ou des problèmes de connectivité empêchent l’exécution de cette
opération.
Solution : vérifiez que la batterie dispose d’autorisations suffisantes sur la batterie distante

Contactez l’administrateur de la batterie distante et vérifiez les éléments suivants :

Cette batterie de serveurs a été ajoutée en tant que batterie de serveurs approuvée
dans la batterie de serveurs distante.

Le compte de service de cette batterie de serveurs dispose des autorisations
nécessaires pour accéder au service de topologie sur la batterie de serveurs distante.

La batterie distante a été ajoutée en tant que batterie approuvée sur cette batterie.
280
Astuce :
Pour établir l’approbation entre deux batteries de serveurs, l’administrateur de chaque
batterie doit ajouter le certificat racine public de l’autre batterie à la liste des autorités racines
de confiance à l’aide de l’applet de commande Windows PowerShell NewSPTrustedRootAuthority.
Solution : vérifiez qu’il n’existe aucun problème réseau
1. Exécutez une commande ping sur les serveurs dans la batterie de serveurs distante pour
vérifier qu’ils sont disponibles. Demandez à l’administrateur de la batterie distante
d’exécuter une commande ping sur les serveurs dans votre batterie.
Remarque :
Contactez l’administrateur de la batterie distante et vérifiez qu’il n’existe aucun problème de
connectivité sur cette batterie.
281
Le dossier journal n’existe pas Événement 8074 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom d’alerte : Le dossier du journal n’existe pas
ID d’événement : 8074
Résumé : le dossier de journalisation spécifié dans le message d’erreur n’existe pas ou est
inaccessible.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
8074 Description : Impossible d’accéder au répertoire <nom_répertoire> sur le serveur
<nom_serveur>. Assurez-vous que ce répertoire existe et que le compte
<domaine>\<nom_utilisateur> est autorisé à y accéder.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le dossier n’existe pas.

Le compte du service de gestion du suivi SharePoint 2010 (SPTraceV4) ne dispose pas
d’autorisations en lecture et en écriture sur ce dossier.
Solution : vérifiez que le dossier de journalisation de l’utilisation existe

Ouvrez une session sur le serveur mentionné dans l’événement.

Accédez au dossier mentionné dans l’événement.

Si le dossier n’existe pas, créez-le.

Vérifiez que le compte du service de gestion du suivi SharePoint 2010 (SPTraceV4) dispose
d’autorisations en lecture, en écriture et en suppression sur le dossier.
282
Échec du travail du minuteur d’utilisation Événement 8075 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échec du travail du minuteur d’utilisation
ID d’événement : 8075
Résumé : échec du travail du minuteur Traitement des données d’utilisation.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
8075 Description : échec du travail du minuteur Traitement des données d’utilisation. Vous
pouvez réexécuter ce travail à l’aide de la page État du travail du minuteur dans le site
Administration centrale de SharePoint.
Cause : la ou les causes peuvent être :

La journalisation de l’utilisation n’est pas activée.

Le compte de service de la batterie ne dispose pas d’autorisations suffisantes sur le dossier
journal.

Le disque sur lequel se trouve le dossier journal est plein.

La base de données de journalisation n’existe pas ou n’est pas accessible en écriture.

Des problèmes réseau se sont produits entre le serveur de la batterie et le serveur de base
de données.
Solution : vérifiez que la journalisation de l’utilisation est en cours d’exécution sur tous les
serveurs de la batterie
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.
2. Dans la page d’accueil Administration centrale, sous Paramètres système, cliquez sur Gérer
les serveurs de cette batterie.
3. Dans la page Serveurs de la batterie, dans la section Serveur, enregistrez les noms de tous
les serveurs de la batterie.
283
4. Pour chaque serveur dans la batterie, procédez comme suit : dans le composant logiciel
enfichable Services, vérifiez que le service de gestion du suivi SharePoint 2010 (SPTraceV4)
est activé et démarré. S’il n’est pas démarré, démarrez-le.
5. Sous l’onglet Connexion, enregistrez le compte Exécuter en tant que pour chaque service.
Solution : vérifiez que le dossier de journalisation de l’utilisation existe
1. Ouvrez une session sur le serveur mentionné dans l’événement.
2. Accédez au dossier mentionné dans l’événement.
3. Si le dossier n’existe pas, créez-le.
4. Vérifiez que le compte Exécuter en tant que du service de gestion du suivi SharePoint 2010
(SPTraceV4) dispose d’autorisations en lecture, en écriture et en suppression sur le dossier.
Solution : vérifiez que la base de données de journalisation existe

Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.

Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.

Dans la page Analyse, dans la section Rapports, cliquez sur Configurer la collection des
données d’utilisation et d’intégrité.

Dans la page Configurer Web Analytics et la collection des données d’intégrité, dans la
section Paramètres de la collection des données d’utilisation, notez le serveur et
l’emplacement du dossier journal mentionné dans la zone Emplacement du fichier journal.

Dans la section Journalisation du serveur de base de données, notez l’emplacement de la
base de données de journalisation mentionné dans les zones Serveur de base de données
et Nom de la base de données.

Dans SQL Server Management Studio, connectez-vous au serveur de bases de données.

Développez le nœud Bases de données, puis vérifiez que la base de données existe et
qu’elle est en ligne.
Solution : réexécutez le travail du minuteur

Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.

Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.

Dans la page Analyse, dans la section Rapports, cliquez sur Configurer la collection des
données d’utilisation et d’intégrité.
284

Dans la page Définitions des travaux, cliquez sur Traitement des données d’utilisation de
Microsoft SharePoint Foundation.

Dans la page Modifier le travail du minuteur, cliquez sur Exécuter maintenant.
285
Service Connexion de données métiers Exception de la connexion d’adaptateur de
base de données BDC - Événement 8080
(Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Service Connexion de données métiers - exception de connexion à
l’adaptateur de base de données BDC
ID d’événement : 8080
Résumé : le runtime du service Connexion de données métiers lit les métadonnées définies
dans le modèle d’application de service, établit une connexion à la source de données externe
et appelle les méthodes appropriées définies dans le modèle d’application pour n’importe
laquelle des opérations. Cet événement est enregistré si la connexion ne peut pas être établie
pour une base de données. Aucune des opérations déclenchées par des applications clientes ne
sera exécutée et les données peuvent être rendues obsolètes.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
8080 Description : L’application de service BDC %1 n’a pas réussi à ouvrir la connexion à l’aide
de %2.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le modèle d’application du service BDC ne possède pas les propriétés de connexion
adéquates pour la source de données externe.

La source de données externe ne fonctionne pas ou ne répond pas actuellement.
286
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie de serveurs pour
effectuer la procédure suivante.
Solution : vérifiez que les propriétés de connexion de la source de données externe sont
correctes
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
2. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
3. Dans la page Applications de service, sélectionnez l’application de service BDC.
4. Sous l’onglet Modifier, dans le groupe Affichage, cliquez sur Systèmes externes.
5. Cliquez sur le système externe pour afficher ses instances.
Astuce :
Par défaut, les seules instances de types de systèmes externes configurables sont les bases de
données et les services Web.
6. Sélectionnez le nom du système externe.
7. Modifiez ou affichez les paramètres.
Pour plus d’informations sur les paramètres disponibles pour la configuration d’un système de
base de données externe, voir Configurer une instance d’un système externe
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/541e5ea6-adf7-496c-a7cbb1ea4fb4e6e3(Office.14).aspx#configinstance). Pour plus d’informations sur la gestion des
modèles BDC, voir Gérer des modèles BDC (http://technet.microsoft.com/frfr/library/f2d973ee-b8e0-4e5f-9363-24c78bbd0011(Office.14).aspx).
Solution : vérifiez que la connexion réseau à la source de données externe fonctionne

Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes sur le serveur d’applications et tapez
PING<servername>, où <servername> est le nom du serveur de bases de données qui
héberge la source de données externe.
287
Service BDC - Exception de génération liée
au proxy de service Web BDC Événement 8082 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Service BDC - exception de génération liée au proxy de service Web BDC
ID d’événement : 8082
Résumé : pendant l’utilisation d’un service Web, le service BDC obtient un proxy, puis appelle
les méthodes appropriées en fonction des métadonnées définies dans le modèle d’application.
Cet événement est journalisé lorsque le service BDC ne parvient pas à obtenir un proxy vers un
service Web. Cela affecte la synchronisation des données entre l’ordinateur client et la source
de données externe.
Symptômes : l’événement suivant apparaît dans le journal des événements : ID
d’événement : 8082 Description : Le service BDC n’a pas pu obtenir un proxy vers le service
Web pour la source de données externe %nom de la source de données externe%.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le modèle d’application du service BDC ne possède pas les propriétés de connexion
adéquates pour la source de données externe.

La source de données externe est arrêtée et ne répond pas.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour réaliser
l’opération suivante.
Solution: vérifiez que les propriétés de connexion de la source de données externe définies
dans le modèle d’application sont correctes
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
288
2. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
3. Dans la page Applications de service, sélectionnez l’application de service BDC.
4. Sous l’onglet Modifier, dans le groupe Affichage, cliquez sur Systèmes externes.
Astuce :
Par défaut, le seul type de système externe configurable est un service Web. Par défaut, les
seules instances de types de systèmes externes configurables sont les bases de données et les
services Web.
5. Pointez sur le système externe, cliquez sur la flèche qui apparaît, puis cliquez sur
Paramètres.
6. Modifiez ou affichez les paramètres.
Pour plus d’informations sur la façon de configurer et de gérer une source de données externe, voir
Configurer une instance d’un système externe (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/541e5ea6adf7-496c-a7cb-b1ea4fb4e6e3(Office.14).aspx#configinstance) dans l’article intitulé « Gérer les
systèmes externes (SharePoint Foundation 2010) ». Pour plus d’informations sur la gestion des
modèles BDC, voir Gérer les modèles BDC (SharePoint Foundation 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/f2d973ee-b8e0-4e5f-936324c78bbd0011(Office.14).aspx#deleteamodel).
Solution : vérifiez que la source de données externe est accessible

À partir du serveur d’applications, effectuez un test Ping en direction du serveur de bases
de données qui héberge la source de données externe afin de vérifier que les serveurs
peuvent communiquer via le réseau.
289
Service Connexion de données métiers Proxy BDC - exception inattendue Événement 8085 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Service Connexion de données métiers - exception inattendu du proxy BDC
ID d’événement : 8085
Résumé : lorsqu’un serveur Web reçoit une demande de la part d’un ordinateur client, il
achemine cette demande vers un serveur d’applications par le biais d’un système d’équilibrage
de la charge. Celui-ci conserve une liste des serveurs disponibles pour une application de
service donnée. Si l’application de service Connexion de données métiers sur un ou plusieurs
serveurs d’applications ne répond pas, le système d’équilibrage de la charge supprime le
serveur d’applications de la liste des serveurs disponibles et cet événement est enregistré.
Si l’application de service Connexion de données métiers est activée sur plusieurs serveurs
d’applications, les ordinateurs clients peuvent ne pas être affectés. Si elle est activée sur un
seul serveur d’applications, les ordinateurs clients qui reposent sur les métadonnées dans le
magasin de métadonnées de Connexion de données métiers ne pourront ni lire ni écrire des
données à partir des sources de données externes définies dans les métadonnées. Le système
d’équilibrage de la charge exécutera régulièrement une requête ping sur l’application de
service et la réintègrera automatiquement à la liste lorsqu’elle recommencera à répondre.
Symptômes : les ordinateurs clients ne peuvent ni lire ni écrire de données à partir des
sources de données externes.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur d’applications est inaccessible ou le modèle d’application de service Connexion
de données métiers ne possède pas les propriétés de connexion correctes pour la source
de données externe.

La source de données externe ne fonctionne pas ou ne répond pas actuellement.
290
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer les
actions suivantes.
Solution : vérifiez que le serveur d’applications est disponible
1. Dans la page d’accueil Administration centrale, dans la section Paramètres système,
cliquez sur Gérer les serveurs de cette batterie.
2. Dans la page Serveurs de la batterie, vérifiez que l’état du serveur sur lequel s’exécute le
service Connexion de données métiers est Aucune action requise.
Solution : vérifiez que l’application de service Connexion de données métiers est mise en
service correctement
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
2. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
3. Dans la page Applications de service, recherchez l’Application de service Business Data
Connectivity et, dans la colonne État, vérifiez que l’état du proxy de service est Démarré.
291
Service BDC - Exception SQL Événement 8086 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Service BDC – exception SQL
ID d’événement : 8086
Résumé : l’application de service BDC se connecte au magasin de métadonnées afin de
permettre aux utilisateurs de gérer les métadonnées contenues dans le magasin de
métadonnées. Cet événement est enregistré lorsque l’application de service ne parvient pas à
se connecter à la base de données. Les métadonnées BDC contenues dans le magasin de
métadonnées ne sont pas accessibles. Cela a une incidence sur l’importation et l’exportation
des modèles d’application ou sur la mise à jour des propriétés des objets BDC à l’aide de la
page Proxy d’application du service BDC dans le site Web Administration centrale de
SharePoint.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
8086 Description : L’application de service BDC %nom% a produit une erreur à cause d’une
exception de base de données.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le serveur de bases de données de métadonnées est arrêté ou inaccessible en raison de
problèmes liés au réseau.

Les informations de connexion relatives à la base de données de métadonnées de
l’application de service BDC sont incorrectes.

La base de données de métadonnées de l’application de service BDC n’a pas été déployée
correctement.
Solution : vérifiez la disponibilité du serveur de bases de données de métadonnées
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Gestion des applications.
292
3. Dans la page Gestion des applications, dans la section Applications de service, cliquez sur
Gérer les applications de service.
4. Dans la page Applications de service, sélectionnez l’option Application du service BDC, puis
cliquez sur Propriétés dans le Ruban.
5. Vérifiez que le serveur de bases de données répertorié dans la page Propriétés est
disponible et qu’il est accessible à partir des Produits SharePoint 2010.
293
Le fichier journal de trace ULS a atteint la
taille maximale - Événement 8094 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le journal de suivi ULS a atteint sa taille maximale
ID d’événement : 8094
Résumé : le service de suivi SharePoint 2010 (SPTracev4) est utilisé par Microsoft SharePoint
Foundation 2010 pour gérer les messages de suivi générés. Lorsque la journalisation de suivi
est activée, les administrateurs peuvent spécifier le chemin d’accès utilisé pour stocker le
fichier journal de suivi. De nombreuses applications basées sur SharePoint Foundation 2010
utilisent ce fichier journal. Cet événement se produit quand il y a peu d’espace à
l’emplacement du fichier journal configuré. Il tient lieu d’avertissement que la journalisation
peut s’arrêter bientôt si on ne crée pas plus d’espace ou si on n’accorde pas plus d’espace à la
journalisation.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
8094 Description : La limite de stockage configurée [limite configurée] pour les journaux de
suivi est sur le point d’être atteinte. Augmentez les paramètres de limite de stockage
maximale. Si vous ne le faites pas, les fichiers anciens seront supprimés une fois la limite
atteinte.
Cause : l’espace disque pour la journalisation est insuffisant sur l’emplacement du fichier
journal configuré ou l’espace maximum alloué à la journalisation est trop bas.
Solution : augmentez la limite d’espace pour les fichiers journaux
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Rapports, cliquez sur Configuration de la
journalisation des diagnostics.
4. Dans la section Journal de suivi, dans la zone Espace de stockage maximal pour les
journaux de suivi (Go), tapez un nombre supérieur de gigaoctets (Go) à allouer aux fichiers
294
journaux. Quand les fichiers journaux atteignent cette taille sur le disque, les fichiers
journaux les plus anciens sont supprimés automatiquement.
5. Cliquez sur OK.
Solution : modifiez l’emplacement des fichiers journaux
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Rapports, cliquez sur Configuration de la
journalisation des diagnostics.
4. Dans la section Journal de suivi, dans la zone Chemin d’accès, entrez le nouvel
emplacement du fichier journal sur un disque ou une partition disposant d’un espace
disque suffisant.
5. Cliquez sur OK.
Solution : libérez de l’espace disque
1. Exécutez l’outil Nettoyage de disque pour libérer de l’espace là où sont stockés les fichiers
journaux de suivi.
2. Vérifiez que le service de suivi dispose de suffisamment d’espace disque pour écrire le
fichier journal.
3. Si le service de journalisation du suivi n’a pas d’espace disque suffisant pour écrire les
fichiers journaux, supprimez le contenu des dossiers temporaires sur le disque.
295
Le fichier journal d’utilisation ULS a atteint
la taille maximale - Événement 8095
(Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le Journal d’utilisation ULS a atteint sa taille maximale
ID d’événement : 8095
Résumé : le service de suivi SharePoint 2010 (SPTracev4) est utilisé par Microsoft SharePoint
Server 2010 pour gérer la sortie du journal d’utilisation. Lorsque la journalisation de l’utilisation
est activée, les administrateurs peuvent spécifier le chemin d’accès utilisé pour stocker le
fichier du journal d’utilisation. De nombreuses applications basées sur SharePoint Server 2010
utilisent ce fichier journal. Cet événement se produit quand il y a peu d’espace à
l’emplacement du fichier journal configuré. Il tient lieu d’avertissement que la journalisation
peut s’arrêter bientôt si on ne crée pas plus d’espace ou si on n’accorde pas plus d’espace à la
journalisation.
Symptômes : cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement :
8095 Description : La limite de stockage configurée [limite configurée] pour les journaux
d’utilisation est sur le point d’être atteinte. Augmentez les paramètres de limite de stockage
maximale. Si vous ne le faites pas, les fichiers anciens seront supprimés une fois la limite
atteinte.
Cause : l’espace disque pour la journalisation est insuffisant sur l’emplacement du fichier
journal configuré ou l’espace maximum alloué à la journalisation est trop bas.
Solution : augmentez la limite d’espace pour les fichiers journaux
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la section Création de rapports, cliquez sur Configurer la collection des données
d’utilisation et d’intégrité.
296
4. Dans la page Configurer Web Analytics et la collection des données d’intégrité, dans la
section Paramètres de la collection des données d’utilisation, tapez un nombre supérieur
de gigaoctets (Go) à allouer aux fichiers journaux. Quand les fichiers journaux atteignent
cette taille sur le disque, les fichiers journaux les plus anciens sont supprimés
automatiquement.
5. Cliquez sur OK.
Solution : modifiez l’emplacement du fichier journal
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
2. Dans la section Création de rapports, cliquez sur Configurer la collection des données
d’utilisation et d’intégrité.
3. Dans la page Configurer Web Analytics et la collection des données d’intégrité, dans la
section Paramètres de la collection des données d’utilisation, entrez le nouvel
emplacement du fichier journal sur un disque ou une partition disposant d’un espace
disque suffisant.
4. Cliquez sur OK.
Solution : libérez de l’espace disque
1. Utilisez l’outil Nettoyage de disque pour libérer de l’espace là où sont stockés les fichiers
journaux d’utilisation.
2. Vérifiez que le service de journalisation de l’utilisation dispose de suffisamment d’espace
disque pour écrire le fichier journal.
3. Si le service de journalisation de l’utilisation n’a pas suffisamment d’espace disque pour
écrire le fichier journal, supprimez le contenu des dossiers temporaires sur le disque.
Pour vérifier le fichier journal d’utilisation
1. Dans la page d’accueil Administration centrale de SharePoint, cliquez sur Analyse et, dans
la section Création de rapports, cliquez sur Configurer la collection des données
d’utilisation et d’intégrité.
2. Dans la page Configurer Web Analytics et la collection des données d’intégrité, dans la
section Paramètres de la collection des données d’utilisation, copiez le chemin d’accès du
fichier journal d’utilisation.
297
3. Dans l’Explorateur Windows, accédez au fichier journal d’utilisation en utilisant le chemin
d’accès copié. Les fichiers journaux d’utilisation sont au format binaire et le contenu ne
peut pas être facilement affiché et assimilé. La taille du fichier journal d’utilisation
augmente avec le temps, confirmant le bon fonctionnement de la journalisation de
l’utilisation.
298
Certificat de signature STS manquant Événement 8303 (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Certificat de signature du service d’émission de jeton de sécurité manquant
ID d’événement : 8303
Résumé : le certificat de signature du service d’émission de jeton de sécurité (STS, Security
Token service) que les Produits Microsoft SharePoint 2010 utilisent pour authentifier les
utilisateurs est manquant.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs ne sont pas en mesure de se connecter aux Produits SharePoint 2010.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8303
Description : Access Data Services n’est plus disponible. [Session : <ID_session>
Utilisateur : <nom_utilisateur>].
Cause : la cause peut être l’une des suivantes :

Le certificat de signature STS inclus dans les Produits SharePoint 2010 est manquant.

Le certificat de signature STS signé automatiquement ou le certificat externe que vous
utilisez est manquant.
Solution : importez un nouveau certificat de signature STS à partir de la batterie de serveurs
des produits SharePoint 2010
1. Récupérez le certificat racine de votre batterie de serveurs des produits SharePoint 2010.
2. Exportez le certificat racine.
3. À l’aide de l’utilitaire makecert, générez un nouveau certificat de signature STS, basé sur le
certificat racine.
4. Importez le nouveau certificat dans le magasin de certificats associé à votre système
d’exploitation.
299
Solution: importez un nouveau certificat de signature STS signé automatiquement ou un
nouveau certificat externe
1. Récupérez le certificat racine de votre batterie de serveurs des produits SharePoint 2010.
2. Exportez le certificat racine.
3. Régénérez le certificat.
4. Importez le nouveau certificat dans le magasin de certificats associé à votre système
d’exploitation.
300
Le service d’émission de jeton de sécurité
ne peut pas signer les informations
d’identification - Événement 8304 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service d’émission de jeton de sécurité ne peut pas signer les
informations d’identification
ID d’événement : 8304
Résumé : le service d’émission de jeton de sécurité ne peut pas signer les informations
d’identification utilisateur.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs ne sont pas en mesure de se connecter à Microsoft SharePoint Server 2010.

L’ouverture de session échoue.

Le sélecteur de personnes ne parvient pas à effectuer une recherche ou une résolution et
retourne un message d’erreur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8307
Description : Une exception s’est produite lors de la tentative de création des informations
d’identification de la signature : <exception>.
Cause : une erreur s’est produite au niveau du fournisseur de revendications spécifié dans la
description de l’exception.
Solution : importez un nouveau certificat de signature STS à partir de la batterie de serveurs
des produits SharePoint 2010
1. Récupérez le certificat racine de votre batterie de serveurs des Produits Microsoft
SharePoint 2010.
2. Exportez le certificat racine.
301
3. Utilisez l’utilitaire makecert pour générer un nouveau certificat de signature de Service
d’émission de jeton de sécurité basé sur le certificat racine.
4. Importez le nouveau certificat dans le magasin de certificats associé à votre système
d’exploitation.
Solution: importez un nouveau certificat de signature STS signé automatiquement ou un
nouveau certificat externe
1. Récupérez le certificat racine de votre batterie de serveurs des produits SharePoint 2010.
2. Exportez le certificat racine.
3. Régénérez le certificat.
4. Importez le nouveau certificat dans le magasin de certificats associé à votre système
d’exploitation.
302
Les revendications ne peuvent pas établir de
point de terminaison - Événement 8305
(Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Les revendications du service d’émission de jeton de sécurité ne peuvent
pas établir un point de terminaison
ID d’événement : 8305
Résumé : l’authentification par revendications du service d’émission de jeton de sécurité (STS,
Security Token Service) ne peut pas établir un point de terminaison.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs ne sont pas en mesure de se connecter à Microsoft SharePoint Server 2010.

L’ouverture de session échoue.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8305
Description : Une exception s’est produite lors de la tentative d’établissement d’un point
de terminaison pour le contexte : <exception>.
Cause : le fournisseur de revendications n’est pas configuré correctement.
Pour vérifier que le service STS est en cours d’exécution à l’aide de Windows PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Get-SPServiceApplicationPool | Where {$_.DisplayName -eq <nom_complet>}| Format-List
Où :

<nom_complet> est le nom complet du pool d’applications du service STS. Par défaut,
cette valeur est « SecurityTokenServiceApplicationPool ».
303
6. Vérifiez que Status
pour le pool d’applications a la valeur Online
.
Solution : annulez les modifications apportées au fichier Web.config
1. Si le fichier Web.config a été modifié, essayez de rétablir manuellement la version
précédente ou, si vous avez sauvegardé le fichier, restaurez la sauvegarde.
304
Erreur du fournisseur de revendications
STS - Événement 8307 (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Erreur du fournisseur de revendications STS
ID d’événement : 8307
Résumé : le service d’émission de jeton de sécurité (STS, Security Token Service) a rencontré
une erreur.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs ne sont pas en mesure de se connecter à Microsoft SharePoint Server 2010.

L’ouverture de session échoue.

Le sélecteur de personnes ne parvient pas à effectuer une recherche ou une résolution et
retourne un message d’erreur.

Cet événement apparaît dans le journal des événements : ID d’événement : 8307
Description : Une exception s’est produite dans le fournisseur de revendications
<nom_fournisseur_revendications> lors de l’appel de <nom_méthode> : <Exception>.
Cause : une erreur s’est produite au niveau du fournisseur de revendications spécifié dans la
description de l’exception.
Solution : désactivez le fournisseur de revendications
1. Désactivez le fournisseur de revendications à l’origine de l’erreur et contactez son fabricant
afin qu’il vous aide à résoudre l’erreur. Pour plus d’informations, voir Configurer
l’authentification par revendications (SharePoint Foundation 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ef8c3024-26de-4d06-92043c6bbb95fb14(Office.14).aspx)
305
Important :
Certains composants SharePoint Server 2010 peuvent nécessiter le fournisseur de
revendications et risquent de ne pas fonctionner correctement s’il est désactivé. Par exemple,
les applications de service partagées peuvent échouer pendant un appel car les modules de
sécurité considèrent que les revendications système n’ont pas été ajoutées par ce fournisseur.
306
Le service d’administration n’est pas en
cours d’exécution (Produits SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service d’administration n’est pas en cours d’exécution
ID d’événement : aucun ID d’événement
Résumé : le service Administration de Microsoft SharePoint Foundation doit impérativement
s’exécuter sur tous les serveurs dans une batterie Microsoft SharePoint Foundation 2010. Ce
service effectue plusieurs opérations sur les serveurs locaux qui requièrent des autorisations
d’administrateur local. Il s’agit d’opérations telles que la création et la suppression
d’applications Web et d’applications de service ou le démarrage et l’arrêt de services. Si ce
service n’est en cours d’exécution sur aucun serveur d’une batterie de serveurs SharePoint
Foundation 2010, les opérations d’administration peuvent échouer ou ne réussir qu’en partie.
Cause : la ou les causes peuvent être les suivantes :

Le service d’administration de SharePoint Foundation a été arrêté par un administrateur
sur un ordinateur spécifique.

Le nom d’utilisateur ou le mot de passe du compte sous lequel le service d’administration
de SharePoint Foundation doit s’exécuter est incorrect.

Une condition d’erreur dans le service d’administration de SharePoint Foundation a
provoqué son arrêt.
Solution : démarrez le service d’administration

Démarrez le service d’administration de SharePoint Foundation à l’aide du composant
logiciel enfichable Services (services.msc) de la console de gestion Microsoft dans
Windows. Cliquez sur Démarrer, sur Exécuter, puis tapez la commande suivante :
services.msc
Solution : vérifiez le compte de service

Si le service ne parvient pas démarrer, vérifiez que le nom d’utilisateur et le compte sont
membres du groupe Administrateurs sur l’ordinateur local.
Solution : réparez la configuration
307

Si le service n’a pas pu être démarré, essayez de réparer la configuration de SharePoint
Foundation sur le serveur concerné en exécutant l’Assistant Configuration des produits et
technologies SharePoint.
308
Serveur principal inaccessible (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Serveur principal inaccessible
ID de l’événement : Aucun
Résumé : l’application Service d’affichage Word utilise un document Microsoft Office en
entrée et génère un fichier PNG (Portable Network Graphics), une application Microsoft
Silverlight ou un fichier PDF en sortie. Le type de sortie dépend de l’application cliente ayant
demandé la conversion.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les utilisateurs reçoivent une erreur chaque fois qu’ils essaient d’afficher un document
Word qui n’a pas été affiché auparavant.

Les utilisateurs ouvrent un fichier et ne peuvent pas le convertir dans un autre format, par
exemple, ils ouvrent un fichier .doc et ne peuvent pas l’enregistrer en tant que fichier
.docx.

L’application Service d’affichage Word écrit les erreurs dans le journal des événements.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le gestionnaire d’applications du serveur d’applications s’est arrêté de manière inattendue.

L’application Service d’affichage Word a cessé de fonctionner.

Le service de conversion de fichiers a cessé de fonctionner.
Solution : redémarrez les services Internet
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs local.
2. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes, puis tapez ce qui suit à l’invite de commandes :
iisreset -force
309
Échecs de conversion de document élevés
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Échecs de conversion de document élevés
ID de l’événement : Aucun
Résumé : un taux élevé d’échecs de conversion peut traduire un problème au niveau du
serveur d’application ou signifier qu’un paramètre de configuration est incorrect.
Symptômes : impossible d’afficher un grand nombre de documents d’utilisateurs après la
conversion.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Les utilisateurs tentent d’afficher un grand nombre de documents endommagés.

Le serveur d’applications Microsoft SharePoint Server 2010 ne fonctionne pas
correctement.
Solution : vérifiez la disponibilité du serveur d’applications
1. Vérifiez que les serveurs d’applications sont toujours disponibles.
Solution : redémarrez les services Internet
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs local.
2. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes, puis tapez ce qui suit à l’invite de commandes :
iisreset -force
Solution : ajoutez un autre serveur à la batterie de serveurs
1. Si cette erreur persiste, vous devez ajouter un serveur à la batterie de serveurs pour
équilibrer la charge de travail.
310
Service de lancement des conversions de
documents non disponible (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Service de lancement des conversions de documents indisponible
ID de l’événement : Aucun
Résumé : le Service de lancement des conversions de documents démarre les conversions de
documents sur un serveur d’applications. Si le service de lancement des conversions de
documents s’arrête, le service d’équilibrage de la charge de conversion de documents continue
et les conversions de documents échouent. Pour reprendre la conversion de documents, vous
devez redémarrer le Service de lancement des conversions de documents.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les documents ne sont pas convertis.

Le Service de lancement des conversions de documents ne fonctionne pas.
Cause : le service de lancement des conversions de documents ne fonctionne plus. Ce
problème peut se produire quand un administrateur interrompt le service par accident ou que
le serveur est à court de RAM.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer la
tâche suivante.
Solution : redémarrez les services.
1. Dans la page d’accueil Administration centrale de SharePoint, dans la section Paramètres
système, cliquez sur Gérer les services sur le serveur.
311
2. Dans la page Services sur le serveur, cliquez sur Service de lancement des conversions de
documents.
3. Dans la section Sélectionner un serveur, vérifiez que le serveur souhaité est sélectionné.
Dans le cas contraire, dans le menu Serveur, cliquez sur Modifier serveur.
4. Ensuite, dans la page Sélectionner un serveur, cliquez sur le nom du serveur sur lequel vous
souhaitez exécuter le Service de lancement des conversions de documents.
5. Dans la section Schéma de communication, sélectionnez le schéma que doit utiliser le
service de lancement pour les communications. Le schéma par défaut est http.
6. Dans la section Numéro du port, tapez le numéro de port que le lanceur doit utiliser pour
les communications. Entrez un numéro de port qui n’est pas utilisé par les autres services
sur le serveur, mais qui est ouvert dans le pare-feu sur le serveur.
7. Cliquez sur OK.
312
Service d’équilibrage de la charge de
conversion de document indisponible
(Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Service d’équilibrage de la charge de conversion de document indisponible
ID de l’événement : Aucun
Résumé : le service d’équilibrage de la charge de conversion de documents gère la
disponibilité des convertisseurs de documents. L’arrêt du service interrompt également le
processus de conversion de documents et désactive le service de lancement des conversions de
documents. Pour reprendre le processus de conversion de documents, vous devez redémarrer
le service d’équilibrage de la charge de conversion de documents, puis démarrer le service de
lancement des conversions de documents.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Les documents ne sont pas convertis.

Un seul serveur semble encore convertir des documents.

Le service d’équilibrage de la charge de conversion de documents ne fonctionne pas.
Cause : le service d’équilibrage de la charge de conversion de documents ne fonctionne plus.
Ce problème peut se produire quand un administrateur interrompt le service par accident ou
que le serveur n’a plus de RAM.
Remarque :
Vous devez être membre du groupe SharePoint Administrateurs de batterie pour effectuer la
tâche suivante.
Solution : redémarrez le service d’équilibrage de la charge de conversion de documents
313
1. Dans la page d’accueil Administration centrale de SharePoint, dans la section Paramètres
système, cliquez sur Gérer les services sur le serveur.
2. Dans la page Services sur le serveur, cliquez sur Service d’équilibrage de la charge de
conversion de documents.
3. Dans la section Sélectionner un serveur, vérifiez que le serveur souhaité est sélectionné.
Dans le cas contraire, dans le menu Serveur, cliquez sur Modifier serveur.
4. Ensuite, dans la page Sélectionner un serveur, cliquez sur le nom du serveur sur lequel vous
souhaitez exécuter le Service d’équilibrage de la charge de conversion de documents.
5. Dans la section Schéma de communication, sélectionnez le schéma que doit utiliser
l’équilibrage de charge pour les communications. Le schéma par défaut est http.
6. Dans la section Numéro du port, tapez le numéro de port que doit utiliser l’équilibrage de
charge pour les communications. Entrez un numéro de port qui n’est pas utilisé par les
autres services sur le serveur, mais qui est ouvert dans le pare-feu sur le serveur.
7. Cliquez sur OK.
Solution : redémarrez le service de lancement des conversions de documents
1. Dans la page d’accueil Administration centrale de SharePoint, dans la section Paramètres
système, cliquez sur Gérer les services sur le serveur.
2. Dans la page Services sur le serveur, cliquez sur Service de lancement des conversions de
documents.
3. Dans la section Sélectionner un serveur, vérifiez que le serveur souhaité est sélectionné.
Dans le cas contraire, dans le menu Serveur, cliquez sur Modifier serveur.
4. Ensuite, dans la page Sélectionner un serveur, cliquez sur le nom du serveur sur lequel vous
souhaitez exécuter le Service de lancement des conversions de documents.
5. Dans la section Schéma de communication, sélectionnez le schéma que doit utiliser le
service de lancement pour les communications. Le schéma par défaut est http.
6. Dans la section Numéro du port, tapez le numéro de port que le lanceur doit utiliser pour
les communications. Entrez un numéro de port qui n’est pas utilisé par les autres services
sur le serveur, mais qui est ouvert dans le pare-feu sur le serveur.
7. Cliquez sur OK.
314
L’article technique n’est pas encore
disponible (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’article technique n’est pas encore disponible
ID d’événement : Aucun
Résumé : Le pack d’administration Microsoft System Center Operations Manager analyse
Microsoft SharePoint Server 2010. System Center Operations Manager a généré une alerte en
raison d’un problème dans SharePoint Server 2010.
Le lien dans l’alerte doit normalement mener à un article technique avec plus de détails sur la
façon de résoudre le problème. L’article technique n’est cependant pas encore disponible. Il
sera disponible à une date ultérieure. Pour résoudre le problème, essayez une ou plusieurs des
solutions suivantes, en respectant l’ordre indiqué (cliquez sur le lien pour accéder à la
procédure décrite dans cet article) :

Afficher et résoudre les alertes de l’analyseur d’intégrité SharePoint à l’aide de
l’Administration centrale

Consultez le journal des événements Windows.

Consultez le journal de diagnostic.

Consultez le Guide du Pack d’administration et la documentation du produit.

Redémarrez le service affecté.

Redémarrer le pool d’applications

Redémarrez Internet Information Services.

Redémarrez le serveur affecté.

Contactez le support technique Microsoft.
Afficher et résoudre les alertes de l’analyseur d’intégrité SharePoint à l’aide de
l’Administration centrale
315
1.
Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2.
Dans la page Accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3.
Dans la page Analyse, dans la section Analyseur d’intégrité, cliquez sur Examiner les
problèmes et solutions.
4.
Dans la page Examiner les problèmes et solutions, cliquez sur l’alerte à afficher et à
résoudre.
5.
Pour résoudre le problème, suivez l’aide fournie dans la section Solution de la boîte de
dialogue Examiner les problèmes et solutions. Laissez la boîte de dialogue ouverte afin de
pouvoir réexécuter la règle pour vérifier la résolution.
6.
Après avoir suivi l’aide fournie dans la section Solution, dans la boîte de dialogue
Examiner les problèmes et solutions associée à l’alerte, cliquez sur Réanalyser
maintenant pour vérifier la résolution. Si le problème est résolu, le statut de l’alerte passe
à 4-Réussite.
Redémarrer le pool d’applications
1.
Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un membre du
groupe Administrateurs sur l’ordinateur local.
2.
Effectuez les étapes de l’article suivant : Recycler un pool d’applications à la demande
(http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=168806&clcid=0x40C).
316
Le code en bac à sable est en cours
d’exécution (Produits SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le code en mode bac à sable du service d’instance SP est en cours
d’exécution
ID d’événement : aucun ID d’événement
Résumé : l’ordinateur hôte du code en mode bac à sable SharePoint est un service Windows
NT fonctionnant sur chaque serveur Microsoft SharePoint Foundation.
Symptômes : vous ne parvenez pas à effectuer de requêtes nécessitant l’exécution de code
utilisateur ou l’activation de solutions en mode bac à sable contenant du code utilisateur. La
tâche qui échoue dépend de la topologie et du serveur où le service est arrêté.
Cause : le service d’exécution de code en mode bac à sable sur l’ordinateur hôte n’est pas en
cours d’exécution.
Solution : démarrez le service sur le serveur concerné

Vous pouvez redémarrer l’ordinateur hôte du code en mode bac à sable SharePoint sur un
serveur spécifique en utilisant la commande suivante à partir d’une invite de commandes
avec élévation de privilèges :
net start spusercodev4
317
Le service d’administration de SharePoint
est désactivé (Produits SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service d’administration SharePoint est désactivé
ID d’événement : Aucun ID d’événement
Résumé : le service d’administration SharePoint V4 (SPAdminV4) est désactivé, ce qui
empêche les travaux du minuteur d’administration du serveur local de remplacer les
paramètres de celui-ci par les paramètres à l’échelle de la batterie.
Cause : le service d’administration SharePoint V4 (SPAdminV4) est désactivé et ne peut pas
être démarré.
Solution : désactivez la fonctionnalité de limitation

Si vous souhaitez que le service d’administration SharePoint V4 (SPAdminV4) s’exécute
dans l’environnement, configurez-le de sorte qu’il démarre automatiquement, puis
démarrez-le. Cette opération peut être effectuée à l’aide du composant logiciel enfichable
Services (services.msc) de la console de gestion Microsoft ou, dans la fenêtre d’invite de
commandes, des deux commandes suivantes, exécutées dans l’ordre indiqué par un
administrateur de batterie de serveurs également membre du groupe Administrateurs sur
l’ordinateur local.
SC CONFIG SPAdminV4 start= auto
SC START SPAdminV4
Solution : exécutez les travaux du minuteur d’administration sans démarrer le service
d’administration

Si vous ne souhaitez pas que le service d’administration SharePoint V4 (SPAdminV4) soit
défini de manière à s’exécuter dans l’environnement, par exemple pour des raisons liées au
principe des privilèges minimum, les travaux du minuteur d’administration peuvent être
exécutés directement sur le serveur local sans que le service d’administration démarre.
Pour exécuter les travaux du minuteur immédiatement, dans SharePoint 2010
Management Shell, exécutez la commande Windows PowerShell suivante :
318
Start-SPAdminJob
Remarque :
L’opération Start-SPAdminJob doit être exécutée sur tous les ordinateurs de la batterie de
serveurs sur lesquels le service d’administration SharePoint V4 (SPAdminV4) n’est pas exécuté.
Exécutez cette commande pour effectuer les tâches de mise en service et les autres tâches
administratives généralement réalisées à l’aide du service du minuteur SharePoint Foundation
(SPTimer_V4).
319
La recherche SharePoint Foundation 2010
n’est pas en cours d’exécution (Produits
SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : La recherche SharePoint Foundation n’est pas en cours d’exécution
ID d’événement : Aucun ID d’événement
Résumé : le service de recherche Microsoft SharePoint Foundation 4 Search (SPSearch4) est
un service Windows NT qui s’exécute sur chaque serveur hébergeant une application de service
de recherche.
Symptômes :
un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le service de recherche Microsoft SharePoint Foundation 4 Search (SPSearch4) est arrêté.

Vous n’êtes pas en mesure d’effectuer des tâches lorsque vous essayez d’utiliser la
fonctionnalité d’analyse, de requête ou de recherche d’administration. La tâche qui échoue
dépend de la topologie et du serveur sur lequel le service est arrêté.
Cause : le service de recherche Microsoft SharePoint Foundation 4 Search (SPSearch4) n’est
pas en cours d’exécution.
Solution : démarrez le service sur le serveur

Vous pouvez redémarrer le service de recherche Microsoft SharePoint Foundation 4 Search
(SPSearch4) sur un serveur spécifique en tapant la commande suivante à une invite de
commandes avec élévation de privilèges :
net start spsearch4
320
L’Analyseur d’intégrité SharePoint a détecté
une erreur ou un avertissement (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’Analyseur d’intégrité SharePoint a détecté une erreur ou un avertissement
ID d’événement : Aucun
Résumé : l’analyseur d’intégrité SharePoint a détecté une erreur ou un avertissement liés aux
performances, à la disponibilité ou à la sécurité de la batterie de serveurs. Pour savoir
comment résoudre la condition d’erreur ou d’avertissement, consultez le message d’erreur et
l’explication.
Solution : affichez et résolvez les alertes de l’Analyseur d’intégrité SharePoint à l’aide de
l’Administration centrale
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page Accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Analyseur d’intégrité, cliquez sur Examiner les
problèmes et solutions.
4. Dans la page Examiner les problèmes et solutions, cliquez sur l’alerte à afficher et à
résoudre.
5. Pour résoudre le problème, suivez l’aide fournie dans la section Solution de la boîte de
dialogue Examiner les problèmes et solutions. Laissez la boîte de dialogue ouverte afin de
pouvoir réexécuter la règle pour vérifier que le problème a été résolu.
6. Après avoir suivi l’aide fournie dans la section Solution, dans la boîte de dialogue Examiner
les problèmes et solutions associée à l’alerte, cliquez sur Réanalyser maintenant pour
vérifier la résolution. Si le problème est résolu, le statut de l’alerte passe à 4-Réussite.
321
Le service Minuteur de SharePoint n’a pas
pu démarrer (Produits SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service Minuteur de SharePoint Services n’a pas pu démarrer
ID de l’événement : Aucun
Résumé : Microsoft SharePoint Server 2010 utilise le service Minuteur de Windows
SharePoint Services version 4 (SPTimerV4) pour exécuter la plupart des tâches système. Le
service du minuteur redémarre quand le compte de service de batterie de serveur change et il
redémarre chaque jour au cours du travail de recyclage du minuteur. Si SharePoint Server 2010
ne peut pas démarrer le service du minuteur, les mises à jour de la configuration de la batterie
de serveurs ne sont pas synchronisées avec le serveur local.
Symptômes : les tâches fréquentes du minuteur, par exemple les alertes immédiates et les
flux de travail, ne s’exécutent pas. Les mises à jour de la configuration de la batterie de
serveurs ne sont pas synchronisées avec le serveur local.
Cause : SharePoint Server 2010 ne peut pas démarrer le service Minuteur de SharePoint
Services V4 (SPTimerV4).
Solution : démarrez le service du minuteur
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un membre du groupe
Administrateurs sur l’ordinateur local.
2. Ouvrez une fenêtre d’invite de commande, tapez la commande suivante, puis appuyez sur
la touche Entrée :
net start sptimerv4
3. Si le service ne démarre pas, vérifiez que le compte d’identité de service est configuré
correctement à l’aide de la procédure « Vérifier le compte de service », plus loin dans cet
article.
Solution : vérifiez le compte de service
322
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un membre du groupe
Administrateurs sur l’ordinateur local.
2. Cliquez sur Démarrer, sur Outils d’administration, puis sur Services.
3. Dans le composant logiciel enfichable Services, cliquez avec le bouton droit sur le service
Minuteur de SharePoint Services V4, puis cliquez sur Propriétés.
4. Dans la boîte de dialogue Propriétés du service, sous l’onglet Se connecter, tapez le mot de
passe du compte, confirmez-le puis cliquez sur OK.
5. Cliquez avec le bouton droit sur le service, puis cliquez sur Démarrer.
323
Le service Minuteur de SharePoint Timer
n’est pas en cours d’exécution (Produits
SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service Minuteur de Windows SharePoint Services n’est pas en cours
d’exécution
ID de l’événement : Aucun
Résumé : Microsoft SharePoint Server 2010 utilise le service Minuteur de Windows
SharePoint Services version 4 (SPTimerV4) pour exécuter la plupart des tâches système.
Symptômes : les tâches fréquentes du minuteur, par exemple les alertes immédiates et les
flux de travail, ne s’exécutent pas. Les mises à jour de la configuration de la batterie de
serveurs ne sont pas synchronisées avec le serveur local.
Cause : le service Minuteur de Windows SharePoint Services version 4 (SPTimerV4) ne
s’exécute pas.
Solution : démarrez le service du minuteur
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un membre du groupe
Administrateurs sur l’ordinateur local.
2. Ouvrez une fenêtre d’invite de commande, tapez la commande suivante, puis appuyez sur
la touche Entrée :
net start sptimerv4
3. Si le service ne démarre pas, vérifiez que le compte d’identité de service est configuré
correctement à l’aide de la procédure « Vérifier le compte de service », plus loin dans cet
article.
Solution : vérifiez le compte de service
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un membre du groupe
Administrateurs sur l’ordinateur local.
324
2. Cliquez sur Démarrer, sur Outils d’administration, puis sur Services.
3. Cliquez avec le bouton droit sur Windows SharePoint Services Timer V4, puis cliquez sur
Properties.
4. Sous l’onglet Se connecter, confirmez que le compte utilisé est un compte d’utilisateur de
domaine et membre des rôles suivants :

rôle de serveur fixe SQL Server dbcreator ;

rôle de serveur fixe SQL Server securityadmi ;

rôle de base de données fixe db_owner pour toutes les bases de données de la batterie
de serveurs.
5. Si le compte a des autorisations suffisantes, confirmez le mot de passe en tapant le mot de
passe du compte, puis en le retapant dans la zone Confirmer le mot de passe, et cliquez
sur OK.
6. Démarrez le service en cliquant avec le bouton droit de la souris sur le nom de service dans
la console Services, puis cliquez sur Démarrer.
325
L’accès à distance à SQL Server est
désactivé (Produits SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’accès à distance à SQL Server est désactivé.
ID de l’événement : Aucun
Résumé : les Produits Microsoft SharePoint 2010 utilisent Microsoft SQL Server 2008 Express
pour stocker les données, dont l’accès à distance est désactivé par défaut. En fonction de la
configuration de votre batterie de serveurs, il est possible qu’un ordinateur distant nécessite
l’accès à la base de données SQL Server 2008 Express.
Symptômes : échec de la connexion à SQL Server 2008 Express à partir d’un serveur distant.
Cause : l’accès à distance est désactivé.
Solution : activez l’accès à distance
1. Activer l’accès à distance. Pour plus d’informations, voir Comment faire pour configurer
SQL Server 2005 afin de permettre les connexions à distance
(http://support.microsoft.com/kb/914277/fr).
326
Le service de gestion du suivi n’est pas en
cours d’exécution (Produits SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Le service de gestion du suivi n’est pas en cours d’exécution
ID d’événement : Aucun ID d’événement
Résumé : Le service de gestion du suivi (SPTrace) de Microsoft SharePoint Foundation est un
service obligatoire sur tous les serveurs Microsoft SharePoint Foundation. Si ce service est
arrêté, les messages d’erreur ne sont pas tous consignés sur le serveur.
Symptômes : aucune sortie du suivi n’est enregistrée dans les journaux de gestion de suivi et
aucune erreur n’est journalisée dans le journal Windows.
Cause : la ou les causes peuvent être les suivantes :

Un administrateur a involontairement arrêté le service de gestion de suivi de SharePoint
Foundation.

Une mise à niveau qui a été démarrée sur ce serveur n’a pu être menée à terme.
Solution : redémarrez le service de gestion de suivi
1. Connectez-vous au serveur SharePoint Foundation en tant qu’administrateur.
2. Dans une fenêtre d’invite de commandes, tapez ce qui suit à l’invite :
net start SPTrace
327
Délai de réponse de rendu inacceptable
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Temps de réponse inacceptable
ID d’événement : Aucun ID d’événement
Résumé : Dans les déploiements Microsoft SharePoint Server 2010 par défaut, le rendu des
pages doit s’effectuer en moins d’une seconde afin de procurer aux utilisateurs une expérience
optimale.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le temps de réponse pour le rendu du contenu est régulièrement supérieur à 1 seconde.

Le seuil du compteur de performance Temps d’exécution/Demande de page est dépassé.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Un volume de trafic élevé qui provoque une charge de serveur élevée.

Des connexions réseau lentes entre les serveurs dans la batterie SharePoint.

Des pages à la conception incorrecte qui contiennent un grand nombre de composants
WebPart ou un composant WebPart qui envoie un grand nombre de demandes au serveur.
Solution: effectuez un diagnostic des pages spécifiques dont le rendu est lent
1. Si ce problème de performances ne concerne que certaines pages spécifiques de vos sites,
identifiez les pages et diagnostiquez le problème.
a) Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du
groupe Administrateurs de batterie.
b) Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
c) Dans la page Analyse, dans la section Rapports, cliquez sur Afficher les rapports
d’intégrité.
d) Dans la page Examiner les problèmes et solutions, cliquez sur Pages les plus lentes,
puis sur OK.
328
e) Les pages dont le rendu est le plus lent ont la valeur la plus élevée dans la colonne
Durée moyenne.
f)
Contactez le propriétaire ou le développeur de la page et demandez à ce que des
modifications soient apportées afin d’accélérer le rendu.
Solution : effectuez un diagnostic des serveurs et connexions réseau

Si le problème de performances est plus général et affecte de nombreuses pages dans la
batterie SharePoint, assurez-vous que les serveurs de votre batterie SharePoint se trouvent
sur le même réseau ou sur des réseaux offrant des connexions à faible latence et à bande
passante élevée.
Solution : effectuez un diagnostic du matériel de serveur et de la configuration logicielle
1. Utilisez le Gestionnaire des tâches Windows et les outils d’analyse des ressources pour
inspecter les performances matérielles des serveurs de votre batterie SharePoint.
2. Si l’utilisation des processeurs des serveurs est régulièrement élevée, ajoutez du matériel
afin de réduire la charge sur les serveurs en question.
3. Si l’utilisation des disques sur les serveurs est élevée ou si la consommation de mémoire
est élevée, ajoutez davantage de mémoire sur les serveurs de votre batterie SharePoint.
4. Cliquez sur OK.
329
Service de configuration de profil utilisateur
non démarré (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Service de configuration de profil utilisateur non démarré
ID de l’événement : Aucun
Résumé : le service de configuration de Forefront Identity Manager n’a pas été démarré. Ce
service Windows permet à Microsoft SharePoint Server 2010 de synchroniser les informations
de profil avec l’annuaire. Si le service n’est pas démarré, la configuration de profil utilisateur ne
fonctionne pas.
Symptômes : la configuration de profil utilisateur ne fonctionne pas.
Cause : cet incident se produit généralement lorsque le service Forefront Identity Manager
tente de démarrer avant SQL Server après un redémarrage du serveur.
Solution : démarrez le service
1. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes, puis tapez ce qui suit à l’invite de commandes :
net start FIMService
net start FIMSynchronizationService
2. Si le démarrage du service ne fonctionne pas, vérifiez que l’instance de SQL Server
s’exécute sur le serveur de bases de données de la batterie et tentez de redémarrer les
services.
3. Si le démarrage du service ne résout pas le problème, examinez le journal des applications
de Windows pour voir s’il ne signale pas d’erreurs supplémentaires.
330
Service de synchronisation de profil
utilisateur non démarré (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Service de synchronisation Identity Manager non démarré
ID de l’événement : Aucun
Résumé : le service de synchronisation Forefront Identity Manager permet à Microsoft
SharePoint Server 2010 de synchroniser les informations de profils avec l’annuaire. Si le service
n’est pas démarré, la synchronisation de profil utilisateur ne fonctionne pas.
Symptômes : la synchronisation de profil utilisateur ne fonctionne pas.
Cause : l’une des causes courantes de ce problème est que le service de synchronisation
Forefront Identity Manager a tenté de démarrer avant SQL Server suite à un redémarrage du
serveur.
Solution : démarrez le service
1. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes, puis tapez ce qui suit à l’invite de commandes :
net start FIMService
net start FIMSynchronizationService
2. Si le démarrage du service ne résout pas le problème, vérifiez que l’instance de SQL Server
est en cours d’exécution sur le serveur de bases de données de batterie, puis réessayez de
démarrer le service.
3. Si le démarrage du service ne résout pas le problème, examinez le journal des applications
de Windows pour voir s’il ne signale pas d’erreurs supplémentaires.
331
L’application Web prend trop de temps pour
restituer une page (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : L’application Web prend trop de temps pour restituer une page
ID de l’événement : Aucun
Résumé : le compteur de performance Temps d’exécution/Demande de page Microsoft
SharePoint Server 2010 surveille le temps que met une application Web pour afficher une page
Web. Le seuil de ce compteur de performance peut être dépassé en cas de surcharge
temporaire du réseau ou de pic de la demande de la part de l’ordinateur Microsoft SQL Server.
Si le seuil est dépassé même si le réseau n’est pas surchargé, l’application Web consomme trop
de mémoire.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

L’affichage des pages prend trop de temps.

Le seuil du compteur de performance Temps d’exécution/Demande de page est
fréquemment dépassé.
Cause : la ou les causes peuvent être :

SharePoint Server 2010 est configuré de manière incorrecte.

Le matériel du serveur n’est pas en mesure de gérer les demandes des utilisateurs.
Solution : respectez les meilleures pratiques en matière de configuration

Suivez les recommandations pour une configuration optimale indiquées dans Meilleures
pratiques pour un fonctionnement optimal (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/cc850692.aspx).
Solution : ajustez les performances du serveur Web

Suivez les recommandations en matière d’architecture physique et de réglage permettant
d’améliorer les performances des serveurs Web indiquées dans Régler les performances
332
d’un serveur Web (Office SharePoint Server) (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/cc298550.aspx).
333
Application Web non disponible (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de l’alerte : Application Web non disponible
ID de l’événement : Aucun
Résumé : ce moniteur tente d’accéder à l’application Web à partir du serveur SCOM (System
Center Operations Manager) à l’aide du compte Exécuter en tant qu’administrateur. Le
moniteur indique un état d’erreur lorsque le serveur SCOM reçoit un code d’état supérieur
à 400.
Symptômes : le serveur SCOM reçoit un code d’état supérieur à 400.
Cause : la ou les causes peuvent être :

L’application Web n’est pas disponible.

Le compte Exécuter en tant qu’administrateur ne dispose pas des autorisations suffisantes
pour accéder à l’application Web.
Solution : vérifiez que l’application Web existe et qu’elle est en cours d’exécution
1. Dans le composant logiciel enfichable Gestionnaire des Services Internet (IIS), développez
le nœud du serveur et le nœud Sites.
2. Sélectionnez le site Web de l’application Web et vérifiez que le site est en cours
d’exécution. Dans le cas contraire, démarrez-le. Si vous ne pouvez pas le démarrer, passez
à l’étape suivante.
3. Sélectionnez le nœud Pools d’applications. Dans le volet droit, assurez-vous que le pool
d’applications pour l’application Web est démarré. Dans le cas contraire, démarrez-le. Si
vous ne pouvez pas le démarrer, passez à l’étape suivante pour vérifier le compte Identité.
4. Cliquez avec le bouton droit sur le pool d’applications, puis cliquez sur Paramètres
avancés.
334
5. Dans la boîte de dialogue Paramètres avancés, dans la section Modèle de processus,
assurez-vous que le compte Identité dispose d’autorisations suffisantes pour exécuter
l’application Web.
6. Vous devrez peut-être mettre à jour le mot de passe pour le compte Identité. Pour ce faire,
cliquez sur les points de suspension en regard du compte.
7. Dans la boîte de dialogue Identité du pool d’applications, cliquez sur Définir.
8. Dans la boîte de dialogue Définir les informations d’identification, tapez le nom du compte
et le mot de passe, puis cliquez sur OK.
9. Dans le composant logiciel enfichable IIS, essayez de démarrer le pool d’applications. S’il ne
démarre pas, le compte ne dispose pas d’autorisations suffisantes ; s’il démarre, démarrez
alors le site Web.
Solution : vérifiez que le compte Exécuter en tant qu’administrateur dispose des
autorisations nécessaires
1. Dans la page d’accueil Administration centrale, cliquez sur Sécurité puis, dans la section
Utilisateurs, cliquez sur Spécifier la stratégie utilisateur des applications Web.
2. Dans la page Fournisseurs d’authentification, sélectionnez l’application Web adéquate.
Pour ce faire, cliquez sur la flèche en regard de la liste Application Web, puis cliquez sur
Modifier Application Web. Dans la boîte de dialogue Sélectionner une application Web,
cliquez sur l’application Web appropriée.
3. Cliquez sur le compte Exécuter en tant qu’administrateur. Il s’agit du compte qui est
spécifié comme compte Identité dans la solution ci-dessus. Si le compte n’est pas
répertorié, passez à l’étape suivante.
4. Cliquez sur Ajouter des utilisateurs.
5. Dans la page Modifier l’utilisateur, dans la section Niveaux de stratégies d’autorisation,
activez la case à cocher Contrôle total : Dispose d’un contrôle total.
6. Cliquez sur Enregistrer.
335
Site Web non disponible (Produits
SharePoint 2010)
Publication : 12 mai 2010
Si une page Web n’est pas disponible, les Produits SharePoint 2010 ne peuvent pas afficher la
page Web, et les utilisateurs ne peuvent pas y accéder.
Nom de l’alerte : Site Web non disponible
ID de l’événement : Aucun
Résumé : si une page Web n’est pas disponible, les Produits SharePoint 2010 ne peuvent pas
afficher la page Web et les utilisateurs ne peuvent pas y accéder.
Symptômes : le site Web des Produits SharePoint 2010 est en panne ou ses pages ne
s’affichent pas.
Cause : la ou les causes peuvent être :

Le site Web n’est pas disponible.

Le compte Exécuter en tant qu’administrateur du pack d’administration n’est pas habilité à
accéder au site Web des Produits SharePoint 2010.
Solution : vérifiez que le site Web apparaît dans la collection de sites
1. Sur le site Web Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Gestion des applications.
2. Dans la page Gestion des applications, dans la section Collections de sites, cliquez sur
Afficher toutes les collections de sites.
3. Si l’URL relative de la collection de sites n’est pas valide, exécutez une découverte avec le
pack d’administration.
4. Si le problème persiste après l’exécution de la découverte par le pack d’administration,
vérifiez les points suivants :

Le serveur SharePoint Foundation qui héberge le site Web est en cours d’exécution et
est accessible sur le réseau.

Les services Internet (IIS) sont en cours d’exécution.
336
Solution : vérifiez que le compte Exécuter en tant qu’administrateur dispose des
autorisations nécessaires
1. Dans la page d’accueil Administration centrale, cliquez sur Sécurité, puis, dans la section
Utilisateurs, cliquez sur Spécifier la stratégie utilisateur des applications Web.
2. Dans la page Fournisseurs d’authentification, sélectionnez l’application Web adéquate.
Pour ce faire, cliquez Application Web, puis sur Modifier Application Web. Dans la boîte
de dialogue Sélectionner une application Web, cliquez sur l’application Web appropriée.
3. Cliquez sur le compte Exécuter en tant qu’administrateur. Il s’agit du compte spécifié
comme compte Identité dans les services Internet (IIS) pour l’application Web qui exécute
le site Web. Si le compte n’est pas répertorié, cliquez sur Ajouter des utilisateurs.
4. Dans la page Modifier l’utilisateur, dans la section Niveaux de stratégies d’autorisation,
activez la case à cocher Contrôle total : Dispose d’un contrôle total.
5. Cliquez sur Enregistrer.
337
Référence des règles de l’analyseur
d’intégrité SharePoint (SharePoint
Server 2010)
Mise à jour : 08 juillet 2010
Les articles de cette section sont des articles qui concernent l’analyseur d’intégrité SharePoint.
En principe, vous accédez à ces articles après un clic sur un lien d’une alerte dans l’analyseur
d’intégrité SharePoint dans l’Administration centrale. Vous pouvez également recourir à ces
articles pour résoudre des problèmes liés à Microsoft SharePoint Server 2010.
Dans cette section :

Les applications Web utilisant l’authentification par revendications nécessitent une mise à
jour (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Les
Web Applications qui utilisent l’authentification basée sur les revendications nécessitent
une mise à jour » et explique comment mettre à jour l’authentification par revendications.

Paramètre de mises à jour automatiques incohérent entre les serveurs de batterie
(SharePoint Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
paramètre Mises à jour automatiques est incohérent sur les serveurs de la batterie » et
explique comment configurer les paramètres de mise à jour automatique afin qu’ils soient
cohérents dans la batterie de serveurs.

La journalisation des diagnostics est définie en mode détaillé (SharePoint Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « La
journalisation des diagnostics est définie comme étant détaillée » et explique comment
configurer la journalisation des diagnostics.

Le compte de la batterie de serveur ne doit pas être utilisé pour d’autres services
(SharePoint Foundation 2010)
338
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
compte de la batterie de serveur ne doit pas être utilisé pour d’autres services » et
explique comment modifier le compte utilisé pour les autres services.

Un ou plusieurs services ont démarré ou se sont arrêtés de manière inattendue (SharePoint
Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Des
services ont démarré ou se sont arrêtés brusquement » et explique comment démarrer le
service qui n’est pas en cours d’exécution.

Les bases de données utilisées par SharePoint ont des index fragmentés (SharePoint
Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Des
bases de données utilisées par SharePoint comportent des index fragmentés » et explique
comment réorganiser et reconstruire les index.

Des bases de données de contenu contiennent des éléments orphelins (SharePoint
Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Des
bases de données de contenu contiennent des éléments orphelins » et explique comment
supprimer des sites orphelins du contenu.

Le courrier électronique sortant n’a pas été configuré (SharePoint Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
courrier électronique sortant n’a pas été configuré. » et explique comment configurer les
paramètres du courrier électronique sortant dans l’Administration centrale.

Certaines règles de l’analyseur d’intégrité ne sont associées à aucun travail du minuteur
(SharePoint Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint
« Certaines règles de l’analyseur d’intégrité ne sont associées à aucun travail du minuteur »
et explique comment créer les travaux du minuteur de collecte des données d’intégrité.

Les lecteurs manquent d’espace libre (SharePoint Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Les
lecteurs manquent d’espace libre » et explique comment libérer de l’espace disque sur
l’ordinateur serveur.
339

La taille du fichier d’échange doit dépasser la quantité de RAM physique dans le système
(SharePoint Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « La
taille du fichier d’échange doit dépasser la quantité de RAM physique dans le système » et
explique comment augmenter la taille minimale du fichier d’échange.

Les comptes intégrés sont utilisés comme pool d’applications ou identités de service
(SharePoint Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Les
comptes intégrés sont utilisés comme pool d’applications ou identités de service » et
explique comment modifier l’identité utilisée pour le service ou le pool d’applications.

Le service Web Analytics contrôle l’intégrité du composant Report Consolidator (SharePoint
Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
service Web Analytics contrôle l’intégrité du composant Report Consolidator » et explique
comment activer le découpage des données pour améliorer les performances de Report
Consolidator.

Le composant Web Analytics vérifie que la journalisation de l’utilisation est activée dans la
batterie de serveurs lorsque le service Web Analytics est installé et en cours d’exécution
(SharePoint Foundation 010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
composant Web Analytics vérifie que la journalisation de l’utilisation est activée dans la
batterie de serveurs lorsque le service Web Analytics est installé et en cours d’exécution »
et explique comment activer la journalisation de l’utilisation.

Le service Web vérifie Analytics qu’une application Web est traitée par un seul proxy
d’application de service Web Analytics (SharePoint Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
service Web Analytics vérifie qu’une application Web est traitée par un seul proxy
d’application de service Web Analytics » et explique comment dissocier d’autres proxys
d’application de service Web Analytics.

Web Analytics : vérifie que SQL Server Service Broker est activé pour les bases de données
de la zone de transit Web Analytics (SharePoint Foundation 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Web
Analytics : vérifie que SQL Server Service Broker est activé pour les bases de données de la
340
zone de transit Web Analytics » et explique comment activer la file d’attente de Service
Broker.

Travail du minuteur Maintenance InfoPath Forms Services non activé (SharePoint
Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
travail du minuteur Maintenance InfoPath Forms Services n’est pas activé » et explique
comment activer le travail du minuteur.

Validez l’hôte de sites Mon Site et Mes Sites individuel sur une application Web dédiée et un
domaine d’URL séparé (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint
« Validez l’hôte de sites Mon Site et Mes Sites individuel sur une application Web dédiée et
un domaine d’URL séparé » et explique comment configurer une application Web dédiée.

Étendues de recherche non définies pour les sites Mon site (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Les
zones de recherche ne sont pas définies pour les sites Mon site » et explique comment
définir des zones de recherche.

Vérifiez qu’un hôte Mon site est configuré pour chaque application de service de profil
utilisateur (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint
« Vérifiez qu’un hôte Mon site est configuré pour chaque application de service de profil
utilisateur » et explique comment configurer un site Mon site.

Le paramètre de taille maximale de dessin Web dans le Service Graphiques Visio ralentit
les performances (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
paramètre de taille maximale de dessin Web dans le Service Graphiques Visio ralentit les
performances » et explique comment modifier le paramètre Taille maximale du dessin Web
pour obtenir de meilleures performances.

Visio Graphics Services possède un paramètre de durée de recalcul maximale dont l’impact
est négatif sur les performances (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
paramètre de durée de recalcul maximale de Visio Graphics Services a un impact négatif
341
sur les performances » et explique comment modifier le paramètre de durée de recalcul
maximale pour obtenir de meilleures performances.

La valeur attribuée à la durée minimale de mise en cache de Visio Graphics Services a un
impact négatif sur les performances (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « La
valeur attribuée à la durée minimale de mise en cache de Visio Graphics Services a un
impact négatif sur les performances » et explique comment modifier la valeur attribuée à la
durée minimale de mise en cache pour obtenir de meilleures performances.

Toutes les bases de données de service d’états temporaires sont suspendues pour une
application de service d’états temporaires (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint
« Toutes les bases de données de service d’états temporaires sont suspendues pour une
application de service d’états temporaires » et explique comment reprendre les bases de
données.

Aucune base de données n’est définie pour une application de service d’états temporaires
(SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint
« Aucune base de données n’est définie pour une application de service d’états
temporaires » et explique comment définir une base de données pour l’application de
service d’états temporaires.

Impossible de remplir les formulaires InfoPath Forms Services dans un navigateur Web, car
aucune connexion de service d’état n’est configurée (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint
« Impossible de remplir les formulaires InfoPath Forms Services dans un navigateur Web,
car aucune connexion de service d’état n’est configurée » et explique comment configurer
une connexion de service d’état.

Les sessions expirées ne sont pas supprimées de la base de données d’état de session
ASP.NET (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Les
sessions expirées ne sont pas supprimées de la base de données d’état de session
ASP.NET » et explique comment démarrer l’Agent SQL Server afin que les sessions expirées
soient supprimées.
342

Le travail de minuteur Sessions expirées de suppression du service d’état n’est pas activé
(SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Le
travail de minuteur Sessions expirées de suppression du service d’état n’est pas activé » et
explique comment configurer le travail du minuteur afin que les sessions expirées soient
supprimées.

Une ou plusieurs bases de données d’analyse de recherche contiennent des index
fragmentés (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Une
ou plusieurs bases de données d’analyse de recherche contiennent des index fragmentés »
et explique comment défragmenter les index.

Une ou plusieurs bases de données de propriétés de recherche contiennent des index
fragmentés (SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint « Une
ou plusieurs bases de données de propriétés de recherche contiennent des index
fragmentés » et explique comment définir une règle d’intégrité qui défragmente les index.

Impossible de remplir les formulaires InfoPath Forms Services dans un navigateur Web
(SharePoint Server 2010)
Cet article fournit des informations sur la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint
« Impossible de remplir les formulaires InfoPath Forms Services dans un navigateur Web,
car aucune connexion de service d’état n’est configurée » et explique comment activer
l’affichage des formulaires dans le navigateur.
343
Les applications Web utilisant
l’authentification par revendications
nécessitent une mise à jour (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Nom de la règle : Les applications Web utilisant l’authentification par revendications
nécessitent une mise à jour
ID de l’événement : Aucun
Résumé : les applications Web utilisant l’authentification par revendications sont exposées à
une vulnérabilité de sécurité susceptible d’autoriser les utilisateurs à élever les privilèges. Les
serveurs Web qui hébergent des applications Web utilisant l’authentification par
revendications sont donc potentiellement vulnérables.
Cause : ce problème peut survenir lorsque vous déployez une application Web Microsoft
ASP.NET 2.0 vers un site Web hébergé sur un serveur exécutant Microsoft SharePoint
Server 2010 et qu’IIS (Internet Information Services) 7.0 ou 7.5 s’exécute en mode intégré sur
le serveur.
Si vous déployez des composants WebPart approuvés en partie ou créez des listes externes sur
le site SharePoint, ces composants ou ces listes peuvent détenir davantage d’autorisations
qu’ils ne le devraient. Ce problème peut créer un risque de sécurité sur le site SharePoint. Ils
peuvent ainsi générer des demandes de base de données ou des demandes HTTP de manière
inattendue.
Ce problème survient en raison d’une modification dans le composant d’authentification
ASP.NET 2.0. Du fait de cette modification, les composants WebPart approuvés en partie ou les
listes externes empruntent l’identité du compte du pool d’applications. Par conséquent, les
composants WebPart ont un accès total au site.
Solution : installez la mise à jour

Pour télécharger la mise à jour, voir l’article KB979917 - Résolution des problèmes
SharePoint - Correctif pour le compteur de performances et l’emprunt d’identité de
l’utilisateur (éventuellement en anglais) (http://code.msdn.microsoft.com/KB979917)
(éventuellement en anglais).
344

Pour plus d’informations sur la mise à jour, voir l’article 979917 de la Base de
connaissances (http://support.microsoft.com/kb/979917/fr-fr).
345
Paramètre de mises à jour automatiques
incohérent entre les serveurs de batterie
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 04 juin 2010
Nom de la règle : Le paramètre Mises à jour automatiques est incohérent sur les serveurs de
la batterie..
Résumé : les paramètres de mises à jour automatiques configurés sur les serveurs de la
batterie SharePoint ne sont pas les mêmes.
Cause : un ou plusieurs serveurs de la batterie ont des paramètres de Mises à jour
automatiques qui sont différents des autres serveurs dans la batterie.
Solution : vérifiez que tous les serveurs de la batterie ont le même paramètre Mises à jour
automatiques

Choisissez un paramètre Mises à jour automatiques identique sur chaque serveur de la
batterie. Sur chaque serveur de la batterie, ouvrez la page des paramètres de mises à jour
automatiques et vérifiez que les paramètres sont configurés selon le paramètre établi.
1. Cliquez sur Démarrer, sur Tous les programmes, puis sur Windows Update.
2. Dans la page Windows Update du Panneau de configuration, cliquez sur Modifier les
paramètres.
3. Dans l’écran Choisissez comment Windows installe les mises à jour, assurez-vous que
les paramètres de mise à jour sont conformes à vos intentions. Modifiez les paramètres
de mise à jour si nécessaire.
Remarque :
Si vous ne pouvez pas modifier les paramètres de mise à jour, il est possible qu’ils soient
verrouillés en raison de la stratégie de groupe. Dans ce cas, assurez-vous que la même stratégie
de groupe est appliquée à d’autres serveurs dans la batterie.
346
La journalisation des diagnostics est définie
en mode détaillé (SharePoint
Foundation 2010)
Publication : 04 juin 2010
Nom de la règle : La journalisation des diagnostics est définie sur Détaillé
Résumé : SharePoint Server écrit les informations de journalisation des diagnostics pour
enregistrer l’activité sur le serveur. Les journaux contiennent des informations qui peuvent
vous aider à diagnostiquer les problèmes liés au serveur. Cette règle se produit lorsque la
journalisation des diagnostics est définie sur Détaillé. Vous pouvez utiliser ce paramètre
lorsque vous devez diagnostiquer un problème lié au serveur, mais il est conseillé de désactiver
la journalisation détaillée lors d’opérations normales.
Cause : une ou plusieurs catégories de journalisation sont définies sur Détaillé.
Solution : réinitialisez la journalisation des diagnostics à son niveau par défaut
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Rapports, cliquez sur Configuration de la
journalisation des diagnostics.
4. Dans la section Limitation des événements, dans les listes Événement le moins critique à
enregistrer dans le journal d’événements et Événement le moins critique à enregistrer
dans le journal de suivi, sélectionnez Rétablir les valeurs par défaut.
5. Cliquez sur OK.
347
Le compte de la batterie de serveur ne doit
pas être utilisé pour d’autres services
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Le compte de la batterie de serveur ne doit pas être utilisé pour d’autres
services
Résumé : le compte sous lequel le service du minuteur SharePoint 2010 et d’autres services
système sont exécutés dans la batterie de serveurs SharePoint ne doit pas être utilisé pour les
autres services de la batterie.
Cause : le compte de la batterie de serveurs, qui est utilisé pour le service du minuteur
SharePoint 2010 et le site Administration centrale, est doté de privilèges élevés et ne doit pas
être utilisé pour d’autres services sur les ordinateurs de la batterie de serveurs. Il a été
découvert que des services de la batterie utilisent ce compte.
Solution : modifiez le compte utilisé pour les autres services
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Sécurité puis, dans la
section Sécurité générale, cliquez sur Configurer les comptes de service.
3. Dans la page Comptes de service, dans la section Gestion des informations
d’identification, dans la liste déroulante supérieure, cliquez sur le service dont vous
souhaitez mettre à jour les informations d’identification.
4. Dans la liste Sélectionnez un compte pour ce composant, cliquez sur le compte de
domaine que vous voulez associer à ce service.
5. Si vous voulez enregistrer le compte que vous avez sélectionné dans la batterie SharePoint
Server 2010, cliquez sur Enregistrer le compte géré.
6. Cliquez sur OK.
348
Un ou plusieurs services ont démarré ou se
sont arrêtés de manière inattendue
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Des services ont démarré ou se sont arrêtés brusquement
Résumé : un service critique indispensable au fonctionnement de la batterie de serveurs
SharePoint n’est pas en cours d’exécution.
Cause : un ou plus services critiques ne sont pas en cours d’exécution sur le serveur spécifié.
Solution : démarrez le service qui n’est pas en cours d’exécution
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un membre du groupe
Administrateurs sur l’ordinateur local.
2. Cliquez sur Démarrer, sur Outils d’administration, puis sur Services.
3. Cliquez avec le bouton droit sur le service à démarrer, puis cliquez sur Démarrer.
349
Les bases de données utilisées par
SharePoint ont des index fragmentés
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Des bases de données utilisées par SharePoint comportent des index
fragmentés
Résumé : Microsoft SharePoint Server 2010 utilise Microsoft SQL Server pour stocker la
plupart du contenu pour les paramètres de configuration et les sites Web. Une ou plusieurs des
bases de données utilisées par SharePoint Server contiennent des index fragmentés. Un index
fragmenté peut entraîner une dégradation des performances.
Cause : les index de base de données peuvent se fragmenter au fil du temps en raison des
opérations d’insertion et de mise à jour effectuées par SharePoint Server. Nous vous
recommandons de supprimer et de reconstruire périodiquement ces index pour améliorer les
performances du système.
Solution : réorganisez et reconstruisez les index
1. Pour corriger la fragmentation d’index, vous pouvez réorganiser un index ou le
reconstruire. Pour plus d’informations, voir Réorganisation et reconstruction d’index
(http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=160083&clcid=0x40C).
Autres ressources
Exemple : fragmentation d’index avec insertion/mises à jour, mesure et correction
(éventuellement en anglais) (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=195327&clcid=0x40C)
(éventuellement en anglais)
350
Des bases de données de contenu
contiennent des éléments orphelins
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Des bases de données de contenu contiennent des éléments orphelins
Résumé : l’analyseur d’intégrité SharePoint a détecté certains sites dans une base de données
de contenu qui ne sont pas référencés dans la base de données de configuration. Ces sites ne
sont peut être pas accessibles.
Cause : une opération de restauration qui n’a pas été achevée peut entraîner le nonréférencement des sites d’une base de données de contenu dans la base de données de
configuration SharePoint.
Solution : supprimez les sites orphelins des bases de données de contenu
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Analyseur d’intégrité, cliquez sur Examiner les
problèmes et solutions.
4. Dans la page Examiner les problèmes et solutions, cliquez sur l’alerte de la règle ayant
échoué, puis cliquez sur Corriger maintenant. Laissez la boîte de dialogue ouverte afin de
pouvoir réexécuter la règle pour vérifier que le problème a été résolu.
Remarque :
La fonctionnalité de résolution supprime tous les orphelins de la base de données de contenu.
5. Après avoir suivi les étapes fournies dans la section Solution, dans la boîte de dialogue
Examiner les problèmes et solutions associée à l’alerte, cliquez sur Réanalyser maintenant
pour vérifier la résolution. Si le problème est résolu, la règle n’est pas signalée comme
règle ayant échoué dans la page Examiner les problèmes et solutions.
351
Le courrier électronique sortant n’a pas été
configuré (SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Le courrier électronique sortant n’a pas été configuré.
Résumé : un serveur de messagerie sortant n’a pas été configuré sur ce déploiement de
SharePoint Server. Si aucun serveur SMPT n’est configuré pour le courrier électronique sortant,
SharePoint Server ne peut pas envoyer de messages électroniques, y compris les messages
d’alertes, les messages de confirmation, les messages d’invitation et les messages de
dépassement de quotas.
Cause : un serveur de messagerie SMPT n’a pas encore été configuré dans la batterie.
Solution : configurez les paramètres du courrier électronique sortant dans l’Administration
centrale
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Paramètres système.
3. Dans la page Paramètres système, dans la section Courrier électronique et messages texte
(SMS), cliquez sur Configurer les paramètres du courrier électronique sortant.
4. Dans la page Paramètres du courrier électronique sortant, dans la section Paramètres de
messagerie, tapez les informations du serveur SMTP dans la zone Serveur SMTP sortant,
puis spécifiez les adresses et le jeu de caractères que vous voulez utiliser.
5. Cliquez sur OK.
352
Certaines règles de l’analyseur d’intégrité ne
sont associées à aucun travail du minuteur
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Certaines règles de l’analyseur d’intégrité ne sont associées à aucun travail
du minuteur
Résumé : les travaux du minuteur qui exécutent des règles de l’analyseur d’intégrité
SharePoint n’existent pas dans ce déploiement de SharePoint Server 2010.
Cause : il est possible qu’une partie ou la totalité des règles de l’analyseur d’intégrité
SharePoint ne s’exécutent pas si les travaux du minuteur de collection de données d’intégrité
ne sont pas configurés.
Solution : créez les travaux du minuteur de collection de données d’intégrité
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Analyseur d’intégrité, cliquez sur Examiner les
problèmes et solutions.
4. Dans la page Examiner les problèmes et solutions, cliquez sur l’alerte de la règle ayant
échoué, puis cliquez sur Corriger maintenant.
5. Après avoir suivi l’aide fournie dans la section Solution, dans la boîte de dialogue Examiner
les problèmes et solutions associée à l’alerte, cliquez sur Réanalyser maintenant pour
vérifier la résolution. Si le problème est résolu, la règle n’est pas signalée comme règle
ayant échoué dans la page Examiner les problèmes et solutions.
353
Les lecteurs manquent d’espace libre
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Les lecteurs manquent d’espace libre
Résumé : les lecteurs de disque sur un ou plusieurs serveurs de la batterie sont à cours
d’espace disque.
Remarque :
Cette règle analyse l’espace disque par rapport à la mémoire vive (RAM) de l’ordinateur.
Lorsque l’espace disque représente moins de la moitié de la mémoire RAM de l’ordinateur, la
règle d’intégrité déclenche une erreur. Lorsque l’espace disque est cinq fois inférieur à la
mémoire RAM de l’ordinateur, la règle d’intégrité déclenche un avertissement. Par conséquent,
les ordinateurs serveurs dotés d’une mémoire RAM conséquente ont davantage de chances de
passer au travers de cette règle.
Solution : libérez de l’espace disque sur l’ordinateur serveur
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un membre du groupe
Administrateurs sur l’ordinateur local.
2. Exécutez l’outil Nettoyage de disque pour libérer de l’espace disque sur l’ordinateur
serveur.
Solution : diminuez le nombre de jours de conservation des fichiers journaux
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Rapports, cliquez sur Configuration de la
journalisation des diagnostics.
4. Dans la page Journalisation des diagnostics, dans la section Journal de suivi, dans la zone
Nombre de jours de conservation des fichiers journaux, tapez un nombre inférieur.
354
5. Cliquez sur OK.
355
La taille du fichier d’échange doit dépasser
la quantité de RAM physique dans le
système (SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : La taille du fichier d’échange doit dépasser la quantité de RAM physique
dans le système
Résumé : la taille du fichier d’échange sur certains serveurs de la batterie SharePoint est
inférieure à la taille totale de la mémoire physique disponible sur les serveurs.
Cause : selon une meilleure pratique Windows, la taille du fichier d’échange doit être
supérieure ou égale à la quantité totale de mémoire physique disponible. Le nettoyage de la
mémoire s’avère généralement plus efficace lorsque la mémoire du segment est récupérée
automatiquement et que la taille du segment géré avoisine celle du fichier d’échange. Lorsque
la taille du fichier d’échange est inférieure à celle de la mémoire vive (RAM), de nouvelles
allocations de mémoire gérée sont accordées, ce qui entraîne un nettoyage de la mémoire plus
conséquent et une utilisation supérieure du processeur.
Solution : augmentez la taille minimale du fichier d’échange
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
Administrateurs sur l’ordinateur local.
2. Dans la page Gestionnaire de serveur, cliquez sur Modifier les propriétés système.
3. Dans la boîte de dialogue Propriétés du système, sous l’onglet Avancé, dans la section
Performance, cliquez sur Paramètres.
4. Dans la boîte de dialogue Options de performances, sous l’onglet Avancé, dans la section
Performance, cliquez sur Paramètres.
5. Dans la boîte de dialogue Mémoire virtuelle, activez la case à cocher Gestion automatique
du fichier d’échange pour les lecteurs ou désactivez-la et spécifiez une taille de fichier
d’échange supérieure ou égale à la taille de mémoire physique disponible sur l’ordinateur.
6. Une fois que vous avez apporté les modifications souhaitées, cliquez sur OK, puis
redémarrez l’ordinateur pour appliquer les modifications.
356
Les comptes intégrés sont utilisés comme
pool d’applications ou identités de service
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Les comptes intégrés sont utilisés comme pool d’applications ou identités
de service.
Résumé : les comptes d’ordinateurs intégrés ou locaux sont utilisés comme identité de pool
d’applications ou identité de service.
Cause : l’utilisation de comptes intégrés comme identités de pool d’applications ou identités
de service n’est pas prise en charge dans une configuration de batterie. Les comptes intégrés
comprennent notamment Service réseau, Service local et Système local.
Solution : modifiez l’identité qui est utilisée pour le service ou le pool d’applications
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Sécurité.
3. Dans la page Sécurité, dans la section Sécurité générale, cliquez sur Configurer les comptes
de service.
4. Dans la page Comptes de service, dans la section Gestion des informations
d’identification, dans la liste déroulante supérieure, cliquez sur le service ou le pool
d’applications Web dont vous voulez modifier l’identité.
5. Dans la liste Sélectionnez un compte pour ce composant, cliquez sur le compte
d’utilisateur de domaine à associer au service ou au pool d’applications.
Si vous voulez enregistrer le compte que vous avez sélectionné dans la batterie SharePoint
Server 2010, cliquez sur Enregistrer le compte géré.
6. Cliquez sur OK.
357
Le service Web Analytics contrôle l’intégrité
du composant Report Consolidator
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Le service Web Analytics contrôle l’intégrité du composant Report
Consolidator
Résumé : en général, l’exécution du composant Report Consolidator ne doit pas prendre plus
de deux heures. Cette règle est déclenchée si elle prend plus de cinq heures.
Cause : l’exécution du composant Report Consolidator prend plus de cinq heures.
Solution : activez le découpage des données à l’aide de Windows PowerShell
1. Vous pouvez activer le découpage des données à l’aide de l’applet de commande SetWebAnalyticsServiceApplication. Lorsque le découpage des données est activé, le nombre
de lignes de données dans les tables de la base de données de création de rapports est
réduit à 20 000 lignes par jour par composant (site, collection de sites, application Web,
etc.). Ceci réduit le temps nécessaire à l’exécution du composant Reporting.
2. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
3. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
4. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
5. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
6. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Set-SPWebAnalyticsServiceApplication [-Identity <GUID>]-EnableDataTrimming
Où :

<GUID> est l’identificateur GUID de l’application de service Web Analytics. Si vous
n’avez qu’une seule application de service Web Analytics, il est inutile de spécifier le
GUID.
358
Pour plus d’informations, voir Set-SPWebAnalyticsServiceApplication
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/eafa4ad8-5991-44c4-93c90beb60d586df(Office.14).aspx).
Remarque :
Nous vous recommandons d’utiliser Windows PowerShell pour effectuer les tâches
d’administration en ligne de commande. L’outil en ligne de commande Stsadm a été
abandonné, mais il est inclus pour assurer la compatibilité avec les versions précédentes.
359
Le composant Web Analytics vérifie que la
journalisation de l’utilisation est activée
dans la batterie de serveurs lorsque le
service Web Analytics est installé et en
cours d’exécution (SharePoint
Foundation 010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Le composant Web Analytics vérifie que la journalisation de l’utilisation est
activée dans la batterie de serveurs lorsque le service Web Analytics est installé et en cours
d’exécution.
Résumé : l’application de service Web Analytics collecte et signale les informations
d’utilisation telles que l’affichage des pages, les visiteurs uniques, les requêtes de recherche
lancées, et ainsi de suite. Si vous avez besoin de cette application de service, vous devez activer
la journalisation de l’utilisation pour garantir la journalisation de ces données.
Cause : la journalisation de l’utilisation n’est pas activée pour l’application de service Web
Analytics.
Solution : activez la journalisation de l’utilisation pour l’application de service Web Analytics
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
Remarque :
Les paramètres des données d’utilisation et d’intégrité sont définis à l’échelle de la batterie de
serveurs ; vous ne pouvez pas les définir pour des serveurs particuliers de la batterie.
2. Dans la page Accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Rapports, cliquez sur Configurer la collection des
données d’utilisation et d’intégrité.
360
4. Dans la page Configurer la collecte de données d’utilisation et d’intégrité, dans la section
Collecte des données d’utilisation, activez la case à cocher Activer la collection des
données d’utilisation.
5. Dans la section Sélection d’événement, sélectionnez les événements à journaliser en
activant les cases à cocher en regard de ceux-ci dans la liste Événements à enregistrer.
Vérifiez qu’au moins les événements suivants sont sélectionnés :
a) Demandes de page
b) Utilisation de la requête de recherche
c) Utilisation de l’inventaire des sites
d) Utilisation de l’évaluation
6. Dans la section Paramètres de la collection des données d’utilisation, tapez le chemin
d’accès au dossier où écrire les données d’utilisation et d’intégrité dans la zone
Emplacement du fichier journal. Le chemin d’accès spécifié doit exister sur tous les
serveurs de la batterie.
7. Tapez l’espace disque maximal pour les fichiers journaux en gigaoctets (de 1 à 20 Go) dans
la zone Taille maximale du fichier journal.
8. Cliquez sur OK pour enregistrer les paramètres et activer la journalisation de l’utilisation.
361
Le service Web Analytics vérifie qu’une
application Web est traitée par un seul proxy
d’application de service Web Analytics
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Le service Web Analytics vérifie qu’une application Web est traitée par un
seul proxy d’application de service Web Analytics
Résumé : lorsqu’une application Web est associée à une application de service Web Analytics,
cette dernière journalise et traite les données d’utilisation pour cette application Web.
Lorsqu’une application Web est associée à plusieurs applications de service Web Analytics,
celles-ci journalisent et traitent les données pour l’application Web de manière imprévisible.
Nous vous recommandons donc d’utiliser une seule application de service Web Analytics pour
journaliser et traiter les données pour l’application Web.
Cause : plusieurs applications de service Web Analytics ont été créées dans la même batterie
et des applications Web ont été associées à plusieurs de ces applications de service Web
Analytics.
Solution : dissociez d’autres applications de service Web Analytics
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, sous Gestion des applications, cliquez
sur Gérer les applications Web.
3. Dans la page Gérer les applications Web, cliquez sur l’application Web indiquée dans
l’Analyseur d’intégrité, puis cliquez sur Connexions aux services.
4. Dans la boîte de dialogue Configurer les associations des applications de service,
désactivez toutes les cases à cocher en regard des applications de service Web sauf une.
362
Remarque :
Si les cases à cocher ne sont pas disponibles, procédez comme suit :
1. Enregistrez les connexions répertoriées dans l’affichage par défaut.
2. Sélectionnez [personnalisé] dans la zone de liste Modifier le groupe de connexions
suivant.
3. Désactivez toutes les cases à cocher en regard des applications de service Web sauf une et
veillez à sélectionner toutes les autres applications de service qui figuraient dans l’affichage
par défaut.
4. Cliquez sur OK.
363
Web Analytics : vérifie que SQL Server
Service Broker est activé pour les bases de
données de la zone de transit Web Analytics
(SharePoint Foundation 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Web Analytics : vérifie que SQL Server Service Broker est activé pour les
bases de données de transit Web Analytics
Résumé : la file d’attente Service Broker pour les bases de données Web Analytics n’est pas
activée. Les données Web Analytics ne sont donc pas traitées.
Cause : ceci peut être dû à un attachement ou détachement récent de bases de données
SQL Server ou à une opération de sauvegarde ou de restauration.
Solution : activez la file d’attente de Service Broker

Dans l’Administration centrale, dans la page Examiner les problèmes et solutions, cliquez
sur la règle, puis sur Réparer automatiquement.
364
Travail du minuteur Maintenance InfoPath
Forms Services non activé (SharePoint
Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Le travail du minuteur Maintenance InfoPath Forms Services n’est pas activé
Résumé : le travail du minuteur Maintenance InfoPath Forms Services n’est pas activé.
Le travail du minuteur Maintenance InfoPath Forms Services est utilisé par InfoPath Forms
Services pour améliorer les performances en mettant en cache les données de modèle de
formulaire sur chaque serveur Web frontal.
Cause : le travail du minuteur a peut-être été désactivé dans la page Définitions des travaux
du site Web Administration centrale ou l’applet de commande Windows PowerShell DisableSPTimerJob a été utilisée.
Solution : activez le travail de minuteur à l’aide du site Web Administration centrale.
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.
2. Dans la page d’accueil du site Web Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Cliquez sur Examiner les définitions de travail.
4. Cliquez sur Maintenance InfoPath Forms Services.
5. Cliquez sur Activer.
Solution : activez le travail de minuteur à l’aide de Windows PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
365
Enable-SPTimerJob "<définition_travail_maintenance_formulaires>"
Où :

<définition_travail_maintenance_formulaires> est le nom réel du travail du minuteur à
activer.
Pour plus d’informations, voir Enable-SPTimerJob (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/ca2ce54c-1a9a-46d5-8055-a1f87c30a99a(Office.14).aspx).
366
Validez l’hôte de sites Mon Site et Mes Sites
individuel sur une application Web dédiée et
un domaine d’URL séparé (SharePoint
Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Validez l’hôte de sites Mon Site et Mes Sites individuel sur une application
Web dédiée et un domaine d’URL séparé
Résumé : pour des raisons de performance et de simplicité de gestion, il est recommandé de
déployer l’hôte de sites Mon Site et Mes Sites individuel sur une application Web dédiée. Le
propriétaire de chaque site Mon site est l’administrateur de collection de sites pour ce site
Mon site. L’existence d’une application Web dédiée pour l’hôte Mon Site et Mes Sites
individuel réduit le risque de sécurité qu’un propriétaire de sites Mon site introduise des
attaques de script de domaine identique sur d’autres sites hébergés sur la même application
Web.
Cause : l’hôte de sites Mon Site et Mes Sites individuel sont déployés dans la même
application Web que la collection de sites racine. Si le service de profil utilisateur a été
configuré à l’aide de l’Assistant Configuration de batterie de serveurs, les sites Mon site sont
configurés de la sorte.
Solution : configurez une application Web dédiée

Il est recommandé d’avoir une application Web dédiée séparée pour héberger l’hôte de
sites Mon Site et Mes Sites individuel.
Pour plus d’informations, voir Créer une application Web (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/121c8d83-a508-4437-978b303096aa59df(Office.14).aspx).
367
Étendues de recherche non définies pour les
sites Mon site (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Étendues de recherche non définies pour les sites Mon site
Résumé : lorsque vous créez un hôte de sites Mon site, il est important de vous assurer que
des étendues de recherche sont définies pour l’hôte de sites Mon site et pour les sites Mon
site. Sinon, les performances risquent de diminuer dans les pages Mon site, entraînant des
latences très élevées, un débit faible et une utilisation élevée de l’UC sur le serveur Web.
Cause : l’administrateur n’a pas défini d’étendues de recherche pour les sites Mon site et pour
l’hôte de sites Mon site.
Solution : définissez des étendues de recherche pour les sites Mon site et pour l’hôte de
sites Mon site
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un administrateur de
l’application de service Service de profil utilisateur.
2. Dans la page d’accueil Administration centrale, dans la section Gestion des applications,
cliquez sur Gérer les applications de service.
3. Dans la page Gérer les applications de service, cliquez sur l’application de service Service de
profil utilisateur.
4. Dans la page Service de profil utilisateur, dans la section Paramètres du site Mon site,
cliquez sur Configurer mes sites.
5. Dans la page Paramètres du site Mon site, dans la section Centre de recherche favori,
sélectionnez les étendues de recherche appropriées dans les listes Zone de recherche pour
les personnes et Zone de recherche pour les documents.
En règle générale, pour la liste Zone de recherche pour les personnes, il s’agit du
paramètre Personnes, tandis que pour la liste Zone de recherche pour les documents, il
s’agit du paramètre Tous les sites.
6. Cliquez sur OK.
368
369
Vérifiez qu’un hôte Mon site est configuré
pour chaque application de service de profil
utilisateur (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Vérifiez qu’un hôte Mon site est configuré pour chaque application de
service de profil utilisateur
Résumé : sans Mon site, les utilisateurs finaux ne pourront pas utiliser de sites personnels, ni
de profils de personne. Par conséquent, si vous créez une application de service de profil
utilisateur, il est recommandé de créer également un hôte Mon site pour le service de profil
utilisateur.
Symptômes : les fonctionnalités de sites Mon site et les autres fonctionnalités de profil de
personne ne sont pas accessibles aux utilisateurs.
Cause : l’administrateur qui a créé l’application de service de profil utilisateur n’a pas créé
d’hôte Mon site.
Solution : vérifiez qu’une collection de sites Mon site a été créée

Pour plus d’informations sur la configuration d’une collection de sites Mon site, voir
Configurer Mes sites (SharePoint Server 2010) (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/e6600dfa-7f96-4c6f-a1be-b7ad348ac30f(Office.14).aspx).
Solution : associez l’hôte Mon site à une application de service de profil utilisateur à l’aide
de Windows PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
370
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Set-SPProfileServiceApplication [-Name
<nom_application_service_profil_utilisateur>] -MySiteHostLocation <URL>
Où :

<nom_application_service_profil_utilisateur> est le nom convivial de l’application de
service de profil utilisateur. Si vous disposez d’une seule application de service de profil
utilisateur, il est inutile de spécifier le nom.

<URL> est l’URL d’une collection de sites vide à laquelle aucun modèle n’est associé.
371
La valeur attribuée à la durée maximale de
mise en cache de Visio Graphics Services a
un impact négatif sur les performances
(SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : La valeur attribuée à la durée maximale de mise en cache de Visio Graphics
Services a un impact négatif sur les performances
Résumé : la valeur attribuée à la durée maximale de mise en cache de Visio Graphics Services
a un impact négatif sur les performances Si le paramètre Âge maximum du cache est défini sur
une valeur supérieure à 60 minutes, cela peut entraîner une surcharge de la mémoire du
service Visio Graphics.
Cause : le paramètre Âge maximum du cache a été défini sur une valeur supérieure à
60 minutes.
Solution : diminuez la valeur du paramètre Âge maximum du cache
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un administrateur de
l’application de service Visio Graphics Services.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, dans la section Gestion des
applications, cliquez sur Gérer les applications de service.
3. Dans la page Applications de service, cliquez sur l’application de service Visio Graphics.
4. Dans la page Gérer Visio Graphics Services, cliquez sur Paramètres globaux.
5. Vérifiez que les paramètres sont définis sur les valeurs répertoriées dans le tableau suivant.
Si ce n’est pas le cas, tapez la valeur dans la zone de texte correspondante.
Paramètre
Valeur
Taille maximale du dessin Web
< 5 (mégaoctets)
Âge minimum du cache
> 4 (Minutes)
Âge maximum du cache
> 60 (Minutes)
372
Paramètre
Valeur
Durée maximale de recalcul
< 60 (secondes)
6. Cliquez sur OK.
373
Le paramètre de taille maximale de dessin
Web dans le Service Graphiques Visio
ralentit les performances (SharePoint
Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : le paramètre de taille maximale de dessin Web dans le Service Graphiques
Visio ralentit les performances
Résumé : Visio Graphics Services possède un paramètre de taille de dessin Web dont l’impact
est négatif sur les performances. Si le paramètre Taille maximale du dessin Web est défini sur
une valeur supérieure à 5 Mo, cela peut entraîner un usage accru de la bande passante et ainsi
réduire les performances attendues du service Visio Graphics.
Avec une taille de dessin Web inférieure, des images plus petites sont téléchargées, ce qui
réduit l’usage de la bande passante et améliore ainsi les performances.
Cause : le paramètre Taille maximale du dessin Web a été défini sur une valeur supérieure à
50 Mo.
Solution : diminuez la valeur du paramètre Taille maximale du dessin Web
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un administrateur de
l’application de service Visio Graphics Services.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, dans la section Gestion des
applications, cliquez sur Gérer les applications de service.
3. Dans la page Applications de service, cliquez sur l’application de service Visio Graphics.
4. Dans la page Gérer Visio Graphics Services, cliquez sur Paramètres globaux.
5. Vérifiez que les paramètres sont définis sur les valeurs répertoriées dans le tableau suivant.
Si ce n’est pas le cas, tapez la valeur dans la zone de texte correspondante.
Paramètre
Valeur
Taille maximale du dessin Web
< 5 (mégaoctets)
374
Paramètre
Valeur
Âge minimum du cache
> 4 (Minutes)
Âge maximum du cache
> 60 (Minutes)
Durée maximale de recalcul
< 60 (secondes)
6. Cliquez sur OK.
375
Visio Graphics Services possède un
paramètre de durée de recalcul maximale
dont l’impact est négatif sur les
performances (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Visio Graphics Services possède un paramètre de durée de recalcul
maximale dont l’impact est négatif sur les performances perçues par l’utilisateur
Résumé : le service Visio Graphics possède un paramètre de durée de recalcul maximale dont
l’impact est négatif sur les performances. Si le paramètre Durée maximale de recalcul est
défini sur une valeur supérieure à 60 secondes, cela peut entraîner une charge importante sur
le processeur du service Visio Graphics et de Microsoft SharePoint Server 2010, réduisant ainsi
leurs performances.
Une durée plus courte augmente les performances en autorisant uniquement le recalcul par le
serveur des diagrammes liés aux données simples, réduisant ainsi l’utilisation du processeur et
de la mémoire. Une durée plus longue permet le recalcul de diagrammes liés aux données plus
complexes tout en utilisant davantage de cycles microprocesseur et de mémoire. La durée par
défaut est de 60 secondes.
Cause : le paramètre Durée maximale de recalcul a été défini sur une valeur supérieure à
60 secondes.
Solution : diminuez la valeur du paramètre Durée maximale de recalcul
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un administrateur de
l’application de service Visio Graphics Services.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, dans la section Gestion des
applications, cliquez sur Gérer les applications de service.
3. Dans la page Applications de service, cliquez sur l’application de service Visio Graphics.
4. Dans la page Gérer Visio Graphics Services, cliquez sur Paramètres globaux.
376
5. Vérifiez que les paramètres sont définis sur les valeurs répertoriées dans le tableau suivant.
Si ce n’est pas le cas, tapez la valeur dans la zone de texte correspondante.
Paramètre
Valeur
Taille maximale du dessin Web
< 5 (mégaoctets)
Âge minimum du cache
> 4 (Minutes)
Âge maximum du cache
> 60 (Minutes)
Durée maximale de recalcul
< 60 (secondes)
6. Cliquez sur OK.
377
La valeur attribuée à la durée minimale de
mise en cache de Visio Graphics Services
risque de créer un problème de sécurité
(SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : La valeur attribuée à la durée minimale de mise en cache de Visio Graphics
Services risque de créer un problème de sécurité
Résumé : affecter la valeur 0 minute au paramètre Âge minimum du cache risque d’exposer
le service Visio Graphics Service à une attaque par déni de service et peut entraîner une charge
importante sur le processeur et sur le réseau du service Visio Graphics et de Microsoft
SharePoint Server 2010, réduisant ainsi leurs performances. L’augmentation de cette valeur, en
revanche, réduit la fréquence d’actualisation des diagrammes liés aux données des utilisateurs.
Cause : le paramètre Âge minimum du cache a été défini sur 0 minute.
Solution : augmentez la valeur du paramètre Âge minimum du cache
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un administrateur de
l’application de service Visio Graphics Services.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, dans la section Gestion des
applications, cliquez sur Gérer les applications de service.
3. Dans la page Applications de service, cliquez sur l’application de service Visio Graphics.
4. Dans la page Gérer Visio Graphics Services, cliquez sur Paramètres globaux.
5. Vérifiez que les paramètres sont définis sur les valeurs répertoriées dans le tableau suivant.
Si ce n’est pas le cas, tapez la valeur dans la zone de texte correspondante.
Paramètre
Valeur
Taille maximale du dessin Web
< 5 (mégaoctets)
Âge minimum du cache
> 4 (Minutes)
Âge maximum du cache
> 60 (Minutes)
378
Paramètre
Valeur
Durée maximale de recalcul
< 60 (secondes)
6. Cliquez sur OK.
379
La valeur attribuée à la durée minimale de
mise en cache de Visio Graphics Services a
un impact négatif sur les performances
(SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : La valeur attribuée à la durée minimale de mise en cache du service
graphique Visio a un impact négatif sur les performances
Résumé : la valeur attribuée à la durée minimale de mise en cache de Visio Graphics Services
a un impact négatif sur les performances. Si le paramètre Âge minimum du cache est défini sur
une valeur inférieure à 4 minutes, cela peut entraîner une charge importante sur le processeur
et sur le réseau du service Visio Graphics et de Microsoft SharePoint Server 2010, réduisant
ainsi leurs performances. L’augmentation de cette valeur, en revanche, réduit la fréquence
d’actualisation des diagrammes liés aux données des utilisateurs.
Cause : le paramètre Âge minimum du cache a été défini sur une valeur inférieure à
4 minutes.
Solution : augmentez la valeur du paramètre Âge minimum du cache
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est un administrateur de
l’application de service Visio Graphics Services.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, dans la section Gestion des
applications, cliquez sur Gérer les applications de service.
3. Dans la page Applications de service, cliquez sur l’application de service Visio Graphics.
4. Dans la page Gérer Visio Graphics Services, cliquez sur Paramètres globaux.
5. Vérifiez que les paramètres sont définis sur les valeurs répertoriées dans le tableau suivant.
Si ce n’est pas le cas, tapez les valeurs dans les zones de texte correspondantes, puis
cliquez sur OK.
Paramètre
Valeur
380
Paramètre
Valeur
Taille maximale du dessin Web
< 5 (mégaoctets)
Âge minimum du cache
> 4 (Minutes)
Âge maximum du cache
> 60 (Minutes)
Durée maximale de recalcul
< 60 (secondes)
6. Cliquez sur OK.
381
Toutes les bases de données de service
d’états temporaires sont suspendues pour
une application de service d’états
temporaires (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Toutes les bases de données de service d’états temporaires sont
suspendues pour une application de service d’états temporaires
Résumé : toutes les bases de données associées à une application de service d’états
temporaires sont suspendues. Ceci peut provoquer des erreurs lors de l’utilisation de certains
composants Microsoft SharePoint Server 2010, notamment les formulaires de navigateur Web
InfoPath et le composant WebPart Graphique Microsoft SharePoint.
Cause : ce problème peut être dû au fait que l’administrateur a mis en suspens toutes les
bases de données pour l’application de service.
Solution : effectuez la reprise des bases de données d’application de service Service d’états
temporaires à l’aide de Windows PowerShell.
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. Pour identifier la base de données en suspens, entrez la commande suivante à l’invite de
commandes de Windows PowerShell :
Get-SPStateServiceDatabase
6. Si vous voulez reprendre une base de données en suspens, entrez la commande suivante à
l’invite de commandes de Windows PowerShell :
Resume-SPStateServiceDatabase -Identity <ID_base_de_données>
Où :
382

<ID_base_de_données> est l’identificateur sous forme de GUID de la base de données
d’application de service Service d’états temporaires.
7. Si vous voulez créer une base de données plutôt qu’utiliser une base de données existante,
entrez la commande suivante à l’invite de commandes de Windows PowerShell :
New-SPStateServiceDatabase -Name <nom_base_de_données> -ServiceApplication <ID> DatabaseServer <nom_serveur> [-DatabaseCredentials <informations_identification>]
Où :

<nom_base_de_données> est le nom de la base de données, sous forme de chaîne.

<ID_base_de_données> est l’identificateur sous forme de chaîne ou de GUID de la base
de données d’application de service Service d’états temporaires affectée. S’il n’existe
qu’une seule application de service d’états temporaires, vous n’êtes pas obligé de
spécifier ce paramètre.

<nom_serveur> est le nom du serveur de bases de données.

<informations_identification> correspond aux informations d’identification SQL Server
pour le serveur de bases de données. Si ce paramètre n’est pas spécifié,
l’authentification Windows sera utilisée.
Pour plus d’informations, voir Resume-SPStateServiceDatabase
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/5a608d7b-80e3-482b-832ae2033d403249(Office.14).aspx) ou New-SPStateServiceDatabase
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/221e439c-c501-4d4c-9d8a171a01e67e25(Office.14).aspx).
383
Aucune base de données n’est définie pour
une application de service d’états
temporaires (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Aucune base de données n’est définie pour une application de service
d’états temporaires
Résumé : aucune base de données n’est définie pour une application de service d’états
temporaires. Ceci peut provoquer des erreurs lors de l’utilisation de certains composants
SharePoint, notamment les formulaires de navigateur Web InfoPath et le composant WebPart
Graphique Microsoft SharePoint Server.
Cause : une ou plusieurs raisons parmi les suivantes peuvent être à l’origine du problème :

L’administrateur de la batterie de serveurs a supprimé toutes les bases de données
associées à l’application de service d’états temporaires.

L’administrateur de la batterie de serveurs n’a jamais créé de base de données ou associé
une base de données à l’application de service d’états temporaires.
Solution : créez une base de données ou utilisez une base de données existante pour
l’application de service d’états temporaires à l’aide de Windows PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. S’il n’existe pas de base de données utilisable, tapez la commande suivante à l’invite de
commandes Windows PowerShell :
384
New-SPStateServiceDatabase -Name <nom_base_de_données> -DatabaseServer
<nom_serveur> [-DatabaseCredentials <informations_identification>] [ServiceApplication <ID>]
Où :

<nom_base_de_données> est le nom de la base de données, sous forme de chaîne.

<nom_serveur> est le nom du serveur de bases de données.

<informations_identification> correspond aux informations d’identification SQL Server
pour la base de données. Si ce paramètre n’est pas utilisé, l’authentification Windows
sera utilisée.

<ID_base_de_données> est l’identificateur sous forme de chaîne ou de GUID de la base
de données d’application de service Service d’états temporaires. S’il n’existe qu’une
seule application de service d’états temporaires, vous n’êtes pas obligé de spécifier ce
paramètre.
6. Dans certains environnements, vous devez vous connecter à une base de données SQL vide
existante. Dans ce cas, tapez la commande suivante à l’invite de commandes Windows
PowerShell :
Mount-SPStateServiceDatabase -Name <nom_base_de_données> -DatabaseServer
<nom_serveur> [-DatabaseCredentials <informations_identification>] [ServiceApplication <ID>]
Où :

<nom_base_de_données> est le nom de la base de données, sous forme de chaîne.

<nom_serveur> est le nom du serveur de bases de données.

<informations_identification> correspond aux informations d’identification SQL Server
pour la base de données. Si ce paramètre n’est pas utilisé, l’authentification Windows
sera utilisée.

<ID_base_de_données> est l’identificateur sous forme de chaîne ou de GUID de la base
de données d’application de service Service d’états temporaires. S’il n’existe qu’une
seule application de service d’états temporaires, vous n’êtes pas obligé de spécifier ce
paramètre.
385
Pour plus d’informations, voir Mount-SPStateServiceDatabase
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/bd559347-c8f9-4ecf-9fbc17821ae0afc4(Office.14).aspx) ou New-SPStateServiceDatabase
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/221e439c-c501-4d4c-9d8a171a01e67e25(Office.14).aspx).
386
Impossible de remplir les formulaires
InfoPath Forms Services dans un navigateur
Web, car aucune connexion de service d’état
n’est configurée (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Impossible de remplir les formulaires InfoPath Forms Services dans un
navigateur Web, car aucune connexion de service d’état n’est configurée
Résumé : InfoPath Forms Services dépend de l’application Web ayant une connexion de
service à un proxy de service d’états temporaires pour stocker les données via des requêtes
HTTP. Sans connexion de service, les utilisateurs ne peuvent pas ouvrir ou remplir
correctement des formulaires InfoPath activés pour le navigateur.
Cause : aucune connexion de service pour le service d’états temporaires n’est configurée pour
l’application Web qui est dans l’alerte de l’Analyseur d’intégrité.
Solution: configurez une connexion de service à l’aide de l’Administration centrale
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. S’il existe un service d’états temporaires, vous pouvez effectuer l’étape 7.
3. S’il n’existe pas de service d’états temporaires, vous devez en créer un. Pour cela, dans
l’Administration centrale, dans la page d’accueil, cliquez sur Assistants de configuration.
4. Dans la page Assistants de configuration, sous Configuration de la batterie, cliquez sur
Assistant Configuration de batterie de serveurs.
5. Dans la page de configuration de la batteries de serveurs, cliquez sur Démarrer l’Assistant.
6. Dans la page suivante, vérifiez que la case à cocher Service d’états temporaires est activée
puis cliquez sur OK dans le bas de la page.
7. Terminez l’Assistant pour créer le service d’états temporaires.
8. Associez le service d’états temporaires à l’application Web mentionnée dans la règle de
l’Analyseur d’intégrité. Pour effectuer cette opération dans l’Administration centrale, dans
la page d’accueil, sous Gestion des applications, cliquez sur Gérer les applications Web.
9. Dans la page Applications Web, cliquez sur l’application Web pour laquelle vous voulez
configurer une connexion de service, puis cliquez sur Connexions aux services sur le Ruban.
387
10. Dans la boîte de dialogue Configurer les associations des applications de service, vérifiez
que la case à cocher Service d’états temporaires est cochée puis cliquez sur OK.
388
Les sessions expirées ne sont pas
supprimées de la base de données d’état de
session ASP.NET (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Les sessions expirées ne sont pas supprimées de la base de données d’état
de session ASP.NET
Résumé : si les sessions expirées ne sont pas supprimées, le serveur qui héberge la base de
données d’état de session ASP.NET peut manquer d’espace disque et la batterie de serveurs
SharePoint risque de ne plus fonctionner.
Cause : une ou plusieurs raisons parmi les suivantes peuvent être à l’origine du problème :

Le service SQL Server Agent a été arrêté.

SQL Server Express est installé.
Important :
Vous ne pouvez pas exécuter le service SQL Server Agent sur une instance de SQL Server
Express.
Solution : démarrez le service SQL Server Agent.
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
Administrateurs sur le serveur de bases de données qui héberge la base de données d’état
de session ASP.NET.
2. Dans le composant logiciel enfichable Services, démarrez le service SQL Server Agent.
389
Le travail de minuteur Sessions expirées de
suppression du service d’état n’est pas
activé (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Le travail de minuteur Sessions expirées de suppression du service d’état
n’est pas activé
Résumé : le service d’état utilise un travail du minuteur pour supprimer les données liées aux
sessions expirées des bases de données de service d’état. Si ce travail du minuteur n’est pas
activé, le serveur qui héberge la base de données de service d’état manque d’espace disque et
la batterie de serveurs SharePoint cesse de fonctionner.
Cause : le travail du minuteur Sessions expirées de suppression du service d’état n’est pas
activé.
Solution : activez le travail du minuteur à l’aide de l’Administration centrale
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
Remarque :
Les paramètres de travail de minuteur s’appliquent à l’échelle de la batterie de serveurs et ne
peuvent pas être définis pour des serveurs individuels de la batterie de serveurs.
2. Dans la page Accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Travaux du minuteur, cliquez sur Examiner les
définitions de travail.
4. Dans la page Définitions des travaux, cliquez sur le travail du minuteur Sessions expirées de
suppression du service d’état.
5. Dans la page Modifier le travail du minuteur, spécifiez la planification souhaitée, puis
cliquez sur Activer.
Solution : activez le travail du minuteur à l’aide de Windows PowerShell
390
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Enable-SPTimerJob StateServiceExpiredSessionJobDefinition
Pour plus d’informations, voir Enable-SPTimerJob (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/ca2ce54c-1a9a-46d5-8055-a1f87c30a99a(Office.14).aspx).
Remarque :
Nous vous recommandons d’utiliser Windows PowerShell pour effectuer les tâches
d’administration en ligne de commande. L’outil en ligne de commande Stsadm a été
abandonné, mais il est inclus pour assurer la compatibilité avec les versions précédentes.
391
Une ou plusieurs bases de données
d’analyse de recherche contiennent des
index fragmentés (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Rechercher - Une ou plusieurs bases de données d’analyse peuvent contenir
des index fragmentés
Résumé : cet article décrit la règle de l’analyseur d’intégrité SharePoint pour la
défragmentation des bases de données d’analyse de l’application de service de recherche. La
fragmentation des index de données d’analyse ne se produit pas au même niveau que la
fragmentation de disque habituelle. Elle a lieu dans chaque base de données d’analyse lorsque
des données sont créées, mises à jour ou supprimées pendant une activité d’analyse normale.
Lorsque vous exécutez la règle d’intégrité, le système rassemble l’espace de stockage utilisé,
élimine l’espace de stockage inutilisé et compacte la base de données.
Il est recommandé d’exécuter la règle de base de données d’analyse dans les circonstances
suivantes :

Si vous utilisez Microsoft SQL Server 2008 Enterprise. L’exécution de la règle de base de
données d’analyse permet à la fonctionnalité de compression de page d’optimiser
automatiquement les opérations d’E/S et l’utilisation de l’espace de stockage du disque.

Si une dégradation significative des performances est manifestement imputable à une
fragmentation des bases de données d’analyse. Cela doit se produire rarement, car les
bases de données d’analyse présentent généralement un niveau de fragmentation modéré.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

Le taux d’analyse peut diminuer lorsque le système consacre davantage de temps à
l’écriture de l’historique d’analyse dans la base de données d’analyse.

La règle d’intégrité de la défragmentation des bases de données d’analyse est exécutée et
essaie de corriger la fragmentation. Remarque : lorsque cette règle corrige la
fragmentation, le taux d’analyse est affecté. Le taux d’analyse peut diminuer lorsque le
système consacre davantage de temps à l’écriture des métadonnées dans la base de
données de propriétés.
Cause : la fragmentation apparaît lorsque des index comportent des pages dans lesquelles le
classement logique, basé sur la valeur de la clé, ne correspond pas au classement physique
392
dans le fichier de données. Toutes les pages de feuilles d’un index contiennent des pointeurs
vers les pages suivante et précédente de l’index. Cela permet d’établir une liste à double lien
de toutes les pages d’index et de données. Dans l’idéal, l’ordre physique des pages dans le
fichier de données doit correspondre au classement logique. Le débit global du disque
augmente lorsque le classement physique correspond au classement logique des données.
Pour plus d’informations sur la fragmentation des bases de données, y compris sur la détection
et la réparation manuelles des index fragmentés, voir la documentation de Microsoft SQL
Server.
Solution : activez et exécutez la règle d’intégrité de la défragmentation des bases de
données d’analyse
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui exécute cette procédure est membre du groupe
Administrateurs de batterie.
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Dans la page Analyse, dans la section Analyseur d’intégrité, cliquez sur Vérifier les
définitions de règles.
4. Dans la page Toutes les règles, dans la section Performances, cliquez sur Rechercher - Une
ou plusieurs bases de données d’analyse peuvent contenir des index fragmentés.
5. Si la règle n’est pas activée, dans la boîte de dialogue Définitions de règle de l’analyseur
d’intégrité, cliquez sur Modifier l’élément dans le Ruban. Vérifiez que la case à cocher
Activée est activée, puis cliquez sur Enregistrer dans le Ruban.
6. Dans le ruban, cliquez sur Exécuter maintenant.
7. Cliquez sur Fermer.
La règle passe en revue toutes les bases de données d’analyse dans toutes les applications de
service de recherche. Lorsqu’elle s’exécute, elle essaie d’effectuer une défragmentation en
ligne, puis elle bascule vers une défragmentation hors connexion si cela est nécessaire. Dans
une défragmentation en ligne, seules les pages de feuilles SQL Server sont défragmentées, les
pages verrouillées SQL Server demeurant inchangées. Dans une défragmentation hors
connexion, les pages verrouillées et toutes les pages de feuilles sont défragmentées.
393
Remarque :
Dans SQL Server 2008 Enterprise, la règle d’intégrité permet à la fonctionnalité de compression
de page d’optimiser automatiquement les opérations d’E/S et l’utilisation du disque.
394
Une ou plusieurs bases de données de
propriétés de recherche contiennent des
index fragmentés (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Rechercher - Une ou plusieurs bases de données de propriétés contiennent
des index fragmentés
Résumé : cet article fournit des informations supplémentaires sur la règle de l’analyseur
d’intégrité SharePoint pour la défragmentation des bases de données de propriétés de
l’application de service de recherche. La fragmentation des index de données de propriétés ne
se produit pas au même niveau que la fragmentation de disque habituelle ; elle a lieu dans
chaque base de données de propriétés lorsque des données sont créées, mises à jour ou
supprimées pendant une activité d’analyse normale. Lorsque la règle d’intégrité est exécutée,
l’espace de stockage utilisé est rassemblé, l’espace de stockage inutilisé est éliminé et la base
de données est compactée.
Symptômes : un ou plusieurs symptômes parmi les suivants peuvent apparaître :

La latence des requêtes peut augmenter.

Le taux d’analyse peut diminuer lorsque le système consacre davantage de temps à
l’écriture des métadonnées dans la base de données de propriétés.

La règle d’intégrité de la défragmentation des bases de données de propriétés détecte
qu’une ou plusieurs bases de données de propriétés possèdent des index fragmentés et
essaie de corriger la fragmentation. Remarque : lorsque cette règle corrige la
fragmentation, la latence des requêtes et le taux d’analyse sont affectés.
Cause : la fragmentation apparaît lorsque des index comportent des pages dans lesquelles le
classement logique, basé sur la valeur de la clé, ne correspond pas au classement physique
dans le fichier de données. Toutes les pages de feuilles d’un index contiennent des pointeurs
vers les pages suivante et précédente de l’index. Cela permet d’établir une liste à double lien
de toutes les pages d’index et de données. Dans l’idéal, l’ordre physique des pages dans le
fichier de données doit correspondre au classement logique. Le débit global du disque
augmente sensiblement lorsque le classement physique correspond au classement logique des
données.
395
Reportez-vous à la documentation de Microsoft SQL Server pour plus d’informations sur la
fragmentation des bases de données, notamment sur la façon de détecter et de réparer
manuellement des index fragmentés.
Solution : activez et exécutez la règle d’intégrité de la défragmentation des bases de
données de propriétés
1. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Analyse.
2. Dans la page Analyse, dans la section Analyseur d’intégrité, cliquez sur Vérifier les
définitions de règles.
3. Dans la page Toutes les règles, dans la section Performances, cliquez sur Rechercher - Une
ou plusieurs bases de données de propriétés contiennent des index fragmentés.
4. Si la règle n’est pas activée, dans la boîte de dialogue Définitions de règle de l’analyseur
d’intégrité, cliquez sur Modifier l’élément dans le Ruban. Vérifiez que la case à cocher
Activée est activée, puis cliquez sur Enregistrer dans le Ruban.
5. Cliquez sur Exécuter maintenant dans le Ruban.
6. Cliquez sur Fermer.
Par défaut, la règle de défragmentation des bases de données de propriétés est activée de
manière à s’exécuter une fois par semaine sur toutes les bases de données de propriétés dans
toutes les applications de service de recherche. Lorsque la règle s’exécute, elle détermine si
une base de données de propriétés donnée dépasse le pourcentage de fragmentation
prédéfini. Si une base de données de propriétés dépasse le pourcentage de fragmentation
prédéfini, la règle d’intégrité essaie d’effectuer d’abord une défragmentation en ligne. Ensuite,
au besoin, elle bascule vers une défragmentation hors connexion. Dans une défragmentation
en ligne, seules les pages de feuilles Microsoft SQL Server sont défragmentées, les pages
verrouillées SQL Server demeurant inchangées. Dans une défragmentation hors connexion, les
pages verrouillées et toutes les pages de feuilles sont défragmentées.
Remarque :
Dans Microsoft SQL Server 2008 Enterprise, la règle d’intégrité permet à la fonctionnalité de
compression de page d’optimiser automatiquement les opérations d’E/S et l’utilisation du
disque.
396
Impossible de remplir les formulaires
InfoPath Forms Services dans un navigateur
Web (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Nom de la règle : Impossible de remplir les formulaires InfoPath Forms Services dans un
navigateur Web
Résumé : Les utilisateurs d’InfoPath Forms Services peuvent publier des modèles de
formulaires activés pour le navigateur dans une bibliothèque de formulaires Microsoft
SharePoint Server 2010 mais ils ne peuvent pas ouvrir les formulaires dans un navigateur Web.
Remarque :
Ce problème s’applique seulement aux formulaires publiés dans des bibliothèques de
formulaires. Il ne s’applique pas aux formulaires de liste ni aux formulaires qui ont été
téléchargés par des administrateurs de batterie.
Cause : une ou plusieurs raisons parmi les suivantes peuvent être à l’origine du problème :

La case à cocher Afficher les modèles de formulaires activés pour le navigateur par des
utilisateurs est désactivée dans l’Administration centrale.

La commande Windows PowerShell suivante a été exécutée : SetSPInfoPathFormsService -AllowUserFormBrowserRendering $false
.
Solution : activez l’affichage pour le navigateur des formulaires utilisateur à l’aide de
l’Administration centrale.
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.
397
2. Dans la page d’accueil de l’Administration centrale, cliquez sur Paramètres généraux de
l’application.
3. Dans la page Paramètres généraux de l’application, dans la section InfoPath Forms
Services, cliquez sur Configurer InfoPath Forms Services.
4. Dans la page Configurer InfoPath Forms Services, dans la section Modèles de formulaires
activés pour le navigateur par les utilisateurs, activez la case à cocher Afficher les modèles
de formulaires activés pour le navigateur par des utilisateurs.
5. Cliquez sur OK dans le bas de la page.
Solution : activez l’affichage pour le navigateur des formulaires utilisateur à l’aide de
Windows PowerShell.
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
Set-SPInfoPathFormsService -AllowUserFormBrowserRendering $true
Pour plus d’informations, voir Set-SPInfoPathFormsService (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/ac13cd00-c372-4159-943d-98c016c7e96a(Office.14).aspx).
398
Un travail du minuteur de Word Automation
Services n’est pas en cours d’exécution
(SharePoint Server 2010)
Publication : 05 août 2010
Nom de la règle : Un travail du minuteur de Word Automation Services n’est pas en cours
d’exécution
Résumé : l’état critique de cette règle SPHA indique que le travail du minuteur de Word
Automation Services n’est pas en cours d’exécution alors qu’il devrait l’être.
Cause : Word Automation Services utilise un travail de minuteur personnalisé pour extraire les
éléments de conversion de la base de données Word Automation Services et les affecter à des
serveurs d’applications individuels. Si ce travail de minuteur personnalisé ne s’exécute pas, la
conversion des éléments de conversion ne peut pas commencer.
Solution : activez le travail du minuteur à l’aide du site Web Administration centrale
1. Vérifiez que le compte d’utilisateur qui effectue cette procédure est membre du groupe
SharePoint des administrateurs de batterie de serveurs.
2. Dans la page d’accueil du site Web Administration centrale, cliquez sur Analyse.
3. Cliquez sur Examiner les définitions de travail.
4. Cliquez sur Travail du minuteur de Word Automation Services.
5. Cliquez sur Activer.
Solution : activez le travail du minuteur à l’aide de Windows PowerShell
1. Vérifiez que vous disposez de la configuration minimale suivante : Voir Add-SPShellAdmin.
2. Dans le menu Démarrer, cliquez sur Tous les programmes.
3. Cliquez sur Produits Microsoft SharePoint 2010.
4. Cliquez sur SharePoint 2010 Management Shell.
5. À partir de l’invite de commandes Windows PowerShell, tapez la commande suivante :
399
Enable-SPTimerJob "Word Automation Services"
Pour plus d’informations, voir Enable-SPTimerJob (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/ca2ce54c-1a9a-46d5-8055-a1f87c30a99a(Office.14).aspx).
Solution : vérifiez que le service Word Automation Services est correctement mis en service
1. Pour vérifier que le service Word Automation Services est correctement mis en service, voir
Configuration de Word Automation Services pour le développement
(http://msdn.microsoft.com/fr-fr/library/ee557330.aspx).
Solution : consultez d’autres informations de résolution des problèmes
1. Pour découvrir d’autres étapes de dépannage, voir Dépannage de Word Automation
Services (SharePoint Server 2010).
400
Référence pour l’installation (SharePoint
Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Dans cette section :

Référence de la ligne de commande d’installation (SharePoint Server 2010)

Guide de référence du fichier Config.xml (SharePoint Server 2010)

Informations de référence sur la ligne de commande Psconfig (SharePoint Server 2010)

Commandes Windows PowerShell (SharePoint Server 2010)
401
Référence de la ligne de commande
d’installation (SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Dans les Produits SharePoint 2010, l’outil en ligne de commande Setup s’utilise pour très peu
d’opérations, la plupart réservées aux administrateurs informatiques.
Dans cet article :

Comment utiliser un commutateur de ligne de commande du programme d’installation

Commutateurs et paramètres disponibles
Comment utiliser un commutateur de ligne de
commande du programme d’installation
Pour exécuter le programme d’installation à partir de la ligne de commande, tapez un espace
après la commande, suivi d’une barre oblique (/), du nom du commutateur et parfois d’un
autre espace et d’un ou plusieurs paramètres. Par exemple :
setup.exe /<commutateur> [paramètre]
Les paramètres sont des instructions spécifiques qui fournissent au programme davantage
d’informations sur la manière d’exécuter la commande. Le tableau de la section suivante
contient plusieurs exemples de commutateurs.
Commutateurs et paramètres disponibles
Dans les Produits SharePoint 2010, le programme d’installation reconnaît les options de ligne
de commande suivantes.
402
Commutateur ou paramètre
Description
403
Commutateur ou paramètre
/config [chemin et nom
de fichier]
Description
Spécifie le fichier de configuration utilisé par le programme
d’installation durant l’installation. Par défaut, le fichier
Config.xml stocké dans le dossier de produit principal fait en
sorte que le programme d’installation installe ce produit.
Vous pouvez modifier le fichier Config.xml afin de
personnaliser davantage l’installation ou vous pouvez
pointer vers un fichier de configuration différent.
Le DVD du produit contient des exemples de fichiers
Config.xml. Les exemples sont stockés dans le dossier \Files
à la racine du DVD, dans des dossiers qui correspondent aux
différents scénarios. Par exemple, le dossier
Files\SetupFarmSilent contient un fichier Config.xml à
utiliser pour configurer une batterie de serveurs en mode
silencieux.
Utilisez /config sur la ligne de commande d’installation pour
pointer vers l’emplacement du fichier Config.xml par défaut
d’un produit spécifique ou vers un fichier de configuration
personnalisé.
Exemples
Pour pointer vers un fichier Config.xml personnalisé :
\\<serveur>\<partage>\setup.exe /config
\\<serveur>\<partage>\<dossier>\config.xml
où <dossier> est le dossier qui contient le fichier Config.xml.
Ou pour pointer vers un fichier de configuration différent :
\\<serveur>\<partage>\setup.exe /config
\\<serveur>\<partage>\Files\SetupFarmSilent\config.xml
/modify [IDProduit]
Le commutateur /modify s’utilise avec un fichier Config.xml
modifié pour exécuter le programme d’installation en mode
de maintenance et apporter des modifications à une
404
Commutateur ou paramètre
Description
installation existante d’Office, par exemple ajouter ou
supprimer des fonctionnalités.
Recherchez dans le fichier Setup.xml la valeur de [ProductID]
du produit que vous souhaitez modifier. Le fichier Setup.xml
se trouve dans le dossier de produit principal à la racine du
point d’installation réseau ou du DVD du produit. Par
exemple, le fichier Setup.xml de SharePoint
Foundation 2010 se trouve dans le dossier Wss.en-us.
Dans Setup.xml, [IDProduit] correspond à la valeur de
l’attribut Id de l’élément Setup. Par exemple :
- <Setup Id="Wss" Type="Product"
ProductCode="{40120000-1110-0000-0000-0000000FF1CE}">
Le commutateur ne peut pas servir à modifier la
configuration du serveur (par exemple d’une configuration
de serveur autonome à une configuration de batterie de
serveurs). Pour modifier la configuration, vous devez
effectuer une désinstallation puis une réinstallation.
Exemples
\\<serveur>\<partage>\setup.exe /modify wssmui.en.us
/config \\<serveur>\<partage>\<dossier>config.xml
Dans cet exemple, le programme d’installation à la racine du
DVD est exécuté en mode de maintenance pour modifier
SharePoint Foundation, comme indiqué par l’ID de produit
wss. Si aucun fichier Config.xml n’est spécifié, le programme
d’installation utilise le fichier Config.xml qui se trouve dans
le même dossier que le fichier Setup.exe.
\\<serveur>\<partage>\setup.exe /modify wss
/repair [IDProduit]
Exécute le programme d’installation afin de réparer les
fichiers nécessaires au produit spécifié. L’exécution du
programme d’installation en mode de réparation affecte
uniquement les fichiers de programme et ne répare pas
405
Commutateur ou paramètre
Description
votre configuration de serveur ni tout autre site.
Recherchez dans le fichier Setup.xml la valeur de [ProductID]
du produit que vous souhaitez modifier. Le fichier Setup.xml
se trouve dans le dossier de produit principal à la racine du
point d’installation réseau ou du DVD du produit. Par
exemple, le fichier Setup.xml de SharePoint
Foundation 2010 se trouve dans le dossier Global à la racine
du DVD.
Remarque :
Vous devez également exécuter l’Assistant
Configuration des produits SharePoint après
avoir exécuté setup.exe /repair
afin d’achever la réparation de la
configuration. Si vous utilisez une
configuration autonome, vous pouvez
exécuter psconfig.exe -setup
à partir de la ligne de commande pour
réparer la configuration au lieu de recourir à
l’Assistant. Si vous êtes dans une
configuration de batterie de serveurs, vous
devez utiliser l’interface de l’Assistant. Pour
plus d’informations, voir l’aide de l’Assistant
Configuration des produits SharePoint.
Exemple
\\<serveur>\<partage>\setup.exe /repair Wss
406
Commutateur ou paramètre
Description
/uninstall [IDProduit]
Supprime le produit spécifié de l’ordinateur de l’utilisateur.
Recherchez la valeur de [ProductID] dans le fichier Setup.xml
du produit que vous souhaitez modifier.
Recherchez dans le fichier Setup.xml la valeur de [ProductID]
du produit que vous souhaitez modifier. Le fichier Setup.xml
se trouve dans le dossier de produit principal à la racine du
point d’installation réseau ou du DVD du produit. Par
exemple, le fichier Setup.xml de SharePoint
Foundation 2010 se trouve dans le dossier Global à la racine
du DVD.
Exemple
\\<serveur>\<partage>\setup.exe /uninstall WSS
Exécute le programme d’installation avec un
fichier Config.xml à une invite de commandes
L’exécution du programme d’installation avec un fichier de configuration vous permet de
spécifier des choix de configuration (tels que l’emplacement des données ou le rôle de serveur)
durant une installation en mode silencieux. Vous pouvez par exemple utiliser le fichier
Config.xml pour :

effectuer une installation en mode silencieux ;

installer en utilisant une configuration commune à plusieurs serveurs ;

effectuer une installation automatisée ou à base de script.
Appliquez la procédure suivante pour exécuter le programme d’installation avec un fichier de
configuration à une invite de commandes.
1. Sur le lecteur qui contient le DVD du produit, naviguez jusqu’au répertoire racine pour
rechercher le fichier Setup.exe.
2. Exécutez le programme d’installation avec le fichier Config.xml sélectionné.
407
setup /config<chemin et nom de fichier>
Remarque :
Vous pouvez sélectionner l’un des exemples de fichiers fournis avec le DVD du produit
Microsoft SharePoint Server 2010 ou personnaliser votre propre fichier de configuration.
3. Appuyez sur la touche Entrée.
Pour plus d’informations, voir Installer SharePoint Server 2010 à l’aide de Windows PowerShell
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/7443092a-87a6-4063-a7d08d10d9d23682(Office.14).aspx).
408
Informations de référence sur la ligne de
commande Psconfig (SharePoint
Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Dans les Produits SharePoint 2010, vous pouvez recourir à l’outil en ligne de commande
Psconfig pour effectuer une série d’opérations qui contrôlent la configuration des Produits
SharePoint 2010. Vous devez être membre du groupe Administrateurs sur l’ordinateur local
pour réaliser ces opérations.
Dans cet article

Comment utiliser les commandes Psconfig

Commandes et paramètres disponibles
Comment utiliser les commandes Psconfig
Lorsque vous exécutez Psconfig depuis une invite de commandes, vous pouvez spécifier des
commandes pour contrôler l’exécution de l’outil. Pour exécuter Psconfig depuis une invite de
commandes, accédez au dossier %COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Shared\web server
extensions\14\bin, puis tapez les commandes en utilisant la syntaxe suivante :
psconfig.exe -cmd <commande> [paramètres facultatifs]
Le tableau de référence dans la section suivante contient plusieurs exemples. De l’aide est
également disponible depuis l’interface de la ligne de commande. Pour afficher l’aide, depuis
l’invite de commandes, tapez :
psconfig.exe -?
409
Pour visualiser l’aide sur une commande spécifique, tapez :
psconfig.exe -help <nom de la commande>
Les commandes dans Psconfig doivent être exécutées dans un ordre spécifique pour
fonctionner correctement. Si vous utilisez l’Assistant Configuration des produits SharePoint
pour configurer une installation, il appelle automatiquement les commandes, également
appelées tâches de configuration, dans l’ordre adéquat. Toutefois, si vous utilisez la ligne de
commande pour exécuter Psconfig, vous devez veiller à effectuer les tâches dans l’ordre
correct. Les commandes Psconfig doivent être exécutées dans l’ordre suivant :
1. configdb
2. helpcollections
3. secureresources
4. services
5. installfeatures
6. adminvs
7. evalprovision (uniquement pour les installations autonomes)
8. applicationcontent
9. upgrade
Important :
Si Psconfig détecte que la batterie de serveurs doit être mise à niveau, il démarre
automatiquement une mise à niveau lorsque vous l’exécutez (même si vous n’avez pas
sélectionné la commande upgrade).
Vous pouvez spécifier l’exécution de toutes les commandes en une seule chaîne de ligne de
commande. Si vous procédez de la sorte, Psconfig exécute toutes les commandes dans l’ordre
410
adéquat. Par exemple, depuis l’invite de commandes, vous pouvez exécuter une commande
similaire à la commande suivante :
psconfig.exe -cmd configdb <paramètres>
-cmd helpcollections <paramètres>
-cmd secureresources <paramètres>
-cmd services <paramètres>
-cmd installfeatures <paramètres>
-cmd adminvs <paramètres>
-cmd evalprovision <paramètres>
-cmd applicationcontent <paramètres>
Pour plus d’informations sur la configuration d’un serveur ou d’une batterie de serveurs depuis
la ligne de commande, voir le TechCenter Microsoft SharePoint Server 2010.
Commandes et paramètres disponibles
Dans l’Assistant Configuration des produits SharePoint, les options de ligne de commande
suivantes sont reconnues.
Commande
Description, paramètres et exemples
?
Affiche les commandes utilisables avec Psconfig.
Exemple
psconfig.exe -?
help <nom de la commande>
Affiche les commandes utilisables avec Psconfig. Si un nom de
commande est spécifié, affiche l’aide relative à cette commande.
Exemple
psconfig.exe -help adminvs
411
Commande
Description, paramètres et exemples
adminvs
Gère l’application Web Administration centrale de SharePoint sur
l’ordinateur local. Prend les paramètres facultatifs suivants :
[-provision]
Met en service l’application Web Administration centrale de
SharePoint sur ce serveur. La mise en service crée une application
Web Administration centrale de SharePoint et un pool
d’applications exécuté sur le compte de l’administrateur de la
batterie de serveurs.
[-unprovision]
Annule la mise en service de l’application Web Administration
centrale de SharePoint sur ce serveur. L’annulation de la mise en
service supprime l’application Web Administration centrale de
SharePoint et le pool d’applications associé.
[-port <numéro_port>]
Le port de l’application Web Administration centrale de
SharePoint est un paramètre global sur la batterie de serveurs.
Lors de la modification du port, un travail de service du minuteur
SharePoint est transmis pour synchroniser le port de toutes les
applications Web Administration centrale de SharePoint de la
batterie de serveurs. Si aucun port n’est spécifié, c’est le port
utilisé pour les applications Web Administration centrale de
SharePoint existantes de la batterie de serveurs qui est utilisé. Si
une application Web Administration centrale de SharePoint n’a
pas été mise en service dans la batterie de serveurs et qu’aucun
port n’est spécifié, le port par défaut sélectionné est aléatoire.
[-windowsauthprovider <enablekerberos | onlyusentlm>]
Le fournisseur d’authentification de l’application Web
Administration centrale de SharePoint est un paramètre global
sur la batterie de serveurs. Lorsque vous modifiez le fournisseur
d’authentification, un travail de service du minuteur SharePoint
412
Commande
Description, paramètres et exemples
est transmis pour synchroniser le fournisseur sur toutes les
applications Web Administration centrale de SharePoint de la
batterie de serveurs. Si onlyusentlm est spécifié, NTLM sera le
fournisseur d’authentification exclusif de toutes les applications
Web Administration centrale de SharePoint. Tous les autres
fournisseurs d’authentification sont désactivés et NTLM sera le
seul fournisseur d’authentification autorisé. Si enablekerberos est
spécifié, l’authentification Kerberos sera activée pour toutes les
applications Web Administration centrale de SharePoint. Si aucun
fournisseur d’authentification n’est spécifié, c’est le fournisseur
utilisé pour les applications Web Administration centrale de
SharePoint existantes de la batterie de serveurs qui sera utilisé. Si
une application Web Administration centrale de SharePoint n’a
pas été mise en service dans la batterie de serveurs et qu’aucun
fournisseur d’authentification n’a été spécifié, le fournisseur
d’authentification Kerberos sera activé.
Exemples
psconfig.exe -cmd adminvs -provision -port 8080 windowsauthprovider onlyusentlm
psconfig.exe -cmd adminvs -unprovision
applicationcontent
Gère le contenu partagé de l’application. Prend le paramètre
obligatoire suivant :
-install
Copie les données partagées de l’application (par exemple, les
fichiers de ressources et les binaires d’application Web) dans les
répertoires virtuels de l’application Web.
Exemple
psconfig.exe -cmd applicationcontent -install
configdb
Crée, connecte ou déconnecte ce serveur de la batterie de
serveurs. Prend les paramètres facultatifs suivants :
413
Commande
Description, paramètres et exemples
[-create]
Crée une base de données de configuration et une batterie de
serveurs. Si ce serveur est déjà connecté à une base de données
de configuration, il est tout d’abord déconnecté, puis la nouvelle
base de données de configuration est créée.
[-disconnect]
Déconnecte ce serveur de la base de données de configuration et
de la batterie de serveurs.
[-connect]
Établit une connexion à une base de données de configuration
existante et associe ce serveur à une batterie de serveurs
existante. Si ce serveur est déjà connecté à une base de données
de configuration, il est tout d’abord déconnecté, puis connecté à
la base de données de configuration existante.
[-server <nom_serveur_SQL>]
Ordinateur exécutant Microsoft SQL Server qui héberge la base
de données de configuration.
[-database <nom_base_de_données_SQL>]
Nom de la base de données de configuration.
[-dbuser <valeur>]
Nom d’utilisateur utilisé pour l’authentification SQL.
[-dbpassword <valeur>]
Mot de passe utilisé pour l’authentification SQL.
[-user <Domaine\Utilisateur>]
Compte d’utilisateur de l’administrateur de la batterie de
414
Commande
Description, paramètres et exemples
serveurs.
[-password <mot_de_passe>]
Mot de passe du compte d’utilisateur de l’administrateur de la
batterie de serveurs.
[-addomain <valeur>]
Nom du domaine Active Directory utilisé pour la batterie de
serveurs.
[-adorgunit <valeur>]
Nom de l’unité d’organisation Active Directory utilisé pour la
batterie de serveurs.
[-admincontentdatabase
<nom_base_de_données_de_contenu_SQLAdmin>]
Nom de la base de données de contenu de l’application Web
Administration centrale.
Exemples
psconfig.exe -cmd configdb -create -server <nom_serveur> database <nom_base_de_données>
-dbuser <DOMAIN\nom_utilisateur> -dbpassword <mot_de_passe>
-user <DOMAIN\nom_utilisateur> -password <mot_de_passe>
-addomain <nom_domaine> -adorgunit <unité_org>
-admincontentdatabase <nom_base_de_données>
psconfig.exe -cmd configdb -disconnect
psconfig.exe -cmd configdb -connect -server <nom_serveur> database <nom_base_de_données>
-dbuser <DOMAIN\nom_utilisateur> -dbpassword <mot_de_passe>
415
Commande
Description, paramètres et exemples
evalprovision
Met en service ce serveur en tant que serveur autonome (mode
d’évaluation). Prend les paramètres obligatoires et facultatifs
suivants :
-provision
Effectue la mise en service en mode autonome sur ce serveur.
[-port <numéro_port>]
Numéro de port affecté à l’application Web SharePoint par
défaut. Si ce numéro n’est pas spécifié, le port 80 est utilisé. Si
une application Web SharePoint existe déjà et utilise ce port, le
site existant est remplacé. Si un site existant utilise le port et
n’est pas une application Web SharePoint, le site est désactivé et
une nouvelle application Web SharePoint utilisant ce port est
créée.
[-overwrite]
Indique s’il faut écraser tout site Web Microsoft SharePoint
Server 2010 existant pendant l’installation. Si ce paramètre n’est
pas spécifié, le site n’est pas supprimé.
Exemple
psconfig.exe -cmd evalprovision -provision -port 1100
helpcollections
Gère les collections d’aide. Prend le paramètre obligatoire
suivant :
-installall
Installe toutes les collections d’aide disponibles.
Exemple
psconfig.exe -cmd helpcollections -installall
installfeatures
Enregistre toutes les fonctionnalités des Produits et technologies
SharePoint situées sur le système de fichiers de ce serveur avec la
416
Commande
Description, paramètres et exemples
batterie de serveurs.
Exemple
psconfig.exe -cmd installfeatures
quiet
Exécute l’Assistant Configuration des produits SharePoint en
mode silencieux. La sortie est écrite dans le fichier journal
nommé PSCONFIG.EXE_MM_JJ_AA_HH_MM_SS_MS.log, où
« _MM_JJ_AA_HH_MM_SS_MS » est la date et l’heure complètes
auxquelles l’utilitaire a été exécuté. Le fichier journal est stocké
dans le répertoire %COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft
Shared\web server extensions\14\LOGS.
Exemple
psconfig.exe -cmd quiet
secureresources
Applique la sécurité des ressources des Produits SharePoint 2010
sur le serveur. Par exemple, la sécurité est appliquée aux fichiers,
aux dossiers et aux clés de Registre.
Exemple
psconfig.exe -cmd secureresources
services
Gère les services des Produits SharePoint 2010. Prend les
paramètres facultatifs suivants :
[-install]
Enregistre les services de la batterie de serveurs situés sur ce
serveur.
[-provision]
Met en service les services situés sur ce serveur et active la mise
en ligne des services si les Produits SharePoint 2010 sont installés
en mode autonome. La mise en service garantit également
l’enregistrement des services.
417
Commande
Description, paramètres et exemples
Remarque :
Le paramètre [-provision] n’est pris en charge
que pour une installation autonome
monoserveur. N’utilisez pas ce paramètre pour
une installation de batterie de serveurs.
Exemple
psconfig.exe -cmd services -install
psconfig.exe -cmd services -provision
setup
Effectue la configuration des Produits SharePoint 2010 en
fonction du mode d’installation. Répare également la
configuration. Si le produit est installé en mode autonome, la
configuration autonome est effectuée. Si le produit n’est pas
installé en mode autonome, vous devez effectuer la configuration
initiale en utilisant l’Assistant Configuration des produits
SharePoint au lieu de l’outil en ligne de commande Psconfig. Pour
exécuter l’Assistant, dans le menu Démarrer, pointez sur Tous les
programmes, pointez sur Outils d’administration, puis cliquez sur
Assistant Configuration des produits SharePoint.
Si vous souhaitez réparer une installation autonome, exécutez
setup /repair (pour plus d’informations, voir le système d’aide du
programme d’installation), puis psconfig.exe -setup. Pour les
installations de batterie de serveurs, après avoir exécutésetup
/repair, utilisez l’Assistant Configuration des produits SharePoint
au lieu de l’outil en ligne de commande Psconfig.
Prend le paramètre facultatif suivant :
[-lcid <1033>]
ID de paramètres régionaux (LCID) qui spécifie la langue
418
Commande
Description, paramètres et exemples
d’installation.
Exemple
psconfig.exe -cmd setup
standaloneconfig
Effectue une configuration autonome pour les Produits et
technologies SharePoint. Prend les paramètres facultatifs
suivants :
[-lcid <1033>]
ID de paramètres régionaux (LCID) qui spécifie la langue
d’installation.
Exemple
psconfig.exe -cmd standaloneconfig
upgrade
Effectue une mise à niveau des Produits SharePoint 2010. Cette
commande est exécutée automatiquement lorsque vous
exécutez l’Assistant Configuration des produits SharePoint si le
produit doit être mis à niveau. Prend les paramètres facultatifs
suivants :
[-wait]
Si ce paramètre est spécifié, l’Assistant Configuration des
produits SharePoint ne s’affiche que lorsque la mise à niveau est
terminée. Dans le cas contraire, l’Assistant s’affiche après la
transmission d’un travail de service du minuteur SharePoint
destiné à effectuer la mise à niveau. Pour consulter l’état du
travail de mise à niveau, vous pouvez accéder au site Web
Administration centrale de SharePoint à l’aide de votre
navigateur Web.
[-force]
Si ce paramètre est spécifié, l’Assistant Configuration des
produits SharePoint arrête toutes les actions de mise à niveau en
419
Commande
Description, paramètres et exemples
cours et redémarre ensuite la mise à niveau.
[-reghostonupgrade]
Si ce paramètre est spécifié, l’Assistant Configuration des
produits SharePoint rétablit tout le contenu à la version de
définition du site pendant la mise à niveau.
[-inplace <v2v|b2b>]
Si ce paramètre est spécifié, l’Assistant Configuration des
produits SharePoint exécute une mise à niveau sur place. Si v2v
est spécifié, le système effectue une mise à niveau sur place de
version à version. Si b2b est spécifié, il effectue alors une mise à
niveau sur place de build à build.
[-preserveolduserexperience]
Si la valeur est false, l’Assistant Configuration des produits
SharePoint met les sites à jour de sorte qu’ils utilisent la dernière
expérience utilisateur SharePoint. Si vous ne spécifiez pas ce
paramètre, la valeur par défaut est true.
[-passphrase]
Phrase secrète utilisée pour rejoindre la batterie de serveurs.
Pour fonctionner correctement, la valeur de la phrase secrète
doit être la même sur tous les serveurs de la batterie de serveurs.
Exemple
psconfig.exe -cmd upgrade -inplace v2v -wait
420
Guide de référence du fichier Config.xml
(SharePoint Server 2010)
Mise à jour : 04 novembre 2010
Lorsque vous souhaitez contrôler la façon dont Microsoft SharePoint Server 2010 est installé,
utilisez le fichier Config.xml et l’outil en ligne de commande Setup. Vous pouvez par exemple
utiliser le fichier Config.xml pour effectuer les opérations suivantes :

effectuer une installation silencieuse de SharePoint Server 2010 ;

installer SharePoint Server 2010 en utilisant une configuration commune à plusieurs
serveurs ;

effectuer une installation automatisée ou à base de script de SharePoint Server 2010.
Dans cet article :

Personnalisation du fichier Config.xml

Aide-mémoire sur les éléments du fichier Config.xml

Fonctionnement

Format du fichier Config.xml

Guide de référence sur les éléments du fichier Config.xml
Personnalisation du fichier Config.xml
Pour contrôler les options d’installation, commencez par modifier le fichier Config.xml dans un
éditeur de texte afin d’y inclure les éléments dont vous avez besoin ainsi que leurs paramètres.
Ensuite, exécutez setup.exe /config [chemin et nom de fichier]
pour indiquer que le programme d’installation utilisera les options définies dans le fichier
Config.xml.
421
Important :
Utilisez un éditeur de texte, tel que le Bloc-notes, pour modifier le fichier Config.xml. N’utilisez
pas un éditeur XML à usage général tel que Microsoft Office Word 2007.
Le DVD du produit contient des exemples de fichiers Config.xml. Les exemples sont stockés
dans le dossier \Files à la racine du DVD, dans des dossiers qui correspondent aux différents
scénarios. Il s’agit des dossiers suivants :

Setup Contient un fichier Config.xml à utiliser pour configurer une nouvelle installation sur
un serveur unique (autonome, avec SQL Express).

SetupFarm Contient un fichier Config.xml à utiliser pour configurer une nouvelle
installation sur une batterie de serveurs.

SetupFarmSilent Contient un fichier Config.xml à utiliser pour configurer une batterie de
serveurs en mode silencieux.

SetupFarmUpgrade Contient un fichier Config.xml à utiliser lors de la mise à niveau d’une
batterie de serveurs existante sur place.

SetupSilent Contient un fichier Config.xml à utiliser pour configurer une nouvelle
installation sur un serveur unique (autonome, avec SQL Express) en mode silencieux.

SetupSingleUpgrade Contient un fichier Config.xml à utiliser lors de la mise à niveau d’un
serveur unique existant (autonome) sur place.
Pour plus d’informations sur les différences entre les différents scénarios de mise à niveau, voir
Déterminer l’approche de mise à niveau (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/f11e6c4f-dc2a-4d17-a2c89455792b4b9b(Office.14).aspx).
Aide-mémoire sur les éléments du fichier
Config.xml
Le tableau suivant contient une liste d’éléments du fichier Config.xml. Ces éléments peuvent
apparaître dans n’importe quel ordre, à l’exception de l’Élément Configuration, qui doit être le
premier élément du fichier, et des éléments tels que l’Élément Command, dont la place dans le
fichier Config.xml influe sur leur traitement au cours de l’installation.
422
Élément
Description
Élément Configuration
Élément de niveau supérieur.
Élément ARP
Valeurs qui déterminent le texte et le
comportement de l’option Ajouter ou
supprimer des programmes dans le Panneau
de configuration.
Élément Command
Exécute une commande durant l’installation.
Élément Display
Niveau d’interface utilisateur affiché pour
l’utilisateur par le programme d’installation.
Élément INSTALLLOCATION
Chemin d’accès complet au dossier sur
l’ordinateur de l’utilisateur dans lequel le
produit est installé.
Élément Logging
Options déterminant le type de journalisation
mis en œuvre par le programme d’installation
Élément DATADIR
Emplacement à utiliser pour stocker les fichiers
de données.
Élément Package
Package ou produit à installer.
Élément PIDKEY
Clé de produit de licence en volume à
25 caractères.
Élément Setting
Valeurs des propriétés de Windows Installer.
Fonctionnement
Le programme d’installation recherche une copie de Config.xml dans le même dossier que
Setup.exe. En l’absence de copie à cet endroit, le programme d’installation utilise le fichier
Config.xml qui réside dans le dossier Files principal du produit en cours d’installation.
Vous pouvez également utiliser l’option de ligne de commande /config du programme
d’installation pour indiquer l’emplacement du fichier Config.xml. Exemple :
\\<serveur>\<partage>\setup.exe /config \\<serveur>\<partage>\<dossier>\config.xml
423
Format du fichier Config.xml
Les éléments XML dans Config.xml commencent par un crochet pointu (<) et se terminent par
une barre oblique et un crochet pointu (/>).
Le format de base des éléments est le suivant :
<nom_élément [nom_attribut="valeur"] [nom_attribut="valeur"] … />
Par exemple :
<Display Level="none" CompletionNotice="no" />
Les éléments et les attributs respectent la casse. Les valeurs des attributs doivent être
entourées de guillemets (") et ne respectent pas la casse.
Une définition d’élément peut s’étendre sur plusieurs lignes. Les espaces, retours chariot, sauts
de ligne et caractères de tabulation sont ignorés dans une définition d’élément.
Par exemple :
<Display
Level="none"
CompletionNotice="no"
/>
Astuce :
Dans le cas de définitions d’élément longues, placez les attributs sur des lignes séparées et
utilisez des retraits pour faciliter la lecture du fichier.
L’Élément Configuration est un cas particulier et est obligatoire. Tous les autres éléments sont
contenus dans l’Élément Configuration et l’élément est fermé avec </Configuration>.
L’exemple suivant montre un fichier de configuration pour une nouvelle installation du package
Microsoft SharePoint Foundation 2010 :
424
<Configuration>
<Package Id="sts">
<Setting Id="SETUPTYPE" Value="CLEAN_INSTALL"/>
</Package>
<DATADIR Value="%CommonProgramFiles%\Microsoft Shared\Web Server
Extensions\14\Data"/>
<Logging Type="verbose" Path="%temp%" Template="Microsoft SharePoint Foundation 2010
Setup *.log"/>
<Setting Id="UsingUIInstallMode" Value="1"/>
<Setting Id="SETUP_REBOOT" Value="Never"/>
</Configuration>
Il est possible d’ajouter des commentaires à n’importe quel endroit, délimités d’un côté par un
crochet pointu, un point d’exclamation et deux tirets (<!--) et de l’autre côté par deux tirets et
un crochet pointu (-->).
Par exemple :
<!-- Installer Microsoft SharePoint Server pour une nouvelle installation, à l’aide de
l’interface utilisateur-->
<Configuration>
<Package Id="sts">
<Setting Id="LAUNCHEDFROMSETUPSTS" Value="Yes"/>
</Package>
<Package Id="spswfe">
<Setting Id="SETUPCALLED" Value="1"/>
</Package>
<Logging Type="verbose" Path="%temp%" Template="SharePoint Server Setup(*).log"/>
<!--<PIDKEY Value="Entrez la clé de produit ici" />-->
<Setting Id="SERVERROLE" Value="SINGLESERVER"/>
<Setting Id="USINGUIINSTALLMODE" Value="1"/>
425
<Setting Id="SETUPTYPE" Value="CLEAN_INSTALL"/>
<Setting Id="SETUP_REBOOT" Value="Never"/>
<!-- Fait en sorte que Setup.exe ne redémarre pas l’ordinateur -->
</Configuration>
Guide de référence sur les éléments du fichier
Config.xml
Les conventions ci-dessous sont utilisées dans les descriptions de ce guide de référence :
gras
Nom d’élément ou d’attribut
normal
Texte à entrer en recopiant exactement le
texte indiqué
italique
Espace réservé pour une valeur à ajouter
x|y
Choisissez parmi plusieurs valeurs
[x]
Valeur facultative
Élément Configuration
Élément de niveau supérieur. Cet élément est obligatoire et tous les autres éléments doivent
être inclus dans cet élément.
Syntaxe
<Configuration>
<Package Id="ID">
...
</Package>
426
...
</Configuration>
Attributs
Attribut
Valeur
Description
Package ID
ID_Package
Package en cours d’installation.
Notes
L’attribut Package Id identifie le produit et les technologies affectés par ce fichier Config.xml.
Exemple
L’ID de package pour SharePoint Server 2010 est spswfe. SharePoint Server 2010 étant basé sur
la technologie de plateforme dans SharePoint Foundation 2010, vous devez également installer
le package sts (SharePoint Foundation 2010) sinon l’installation échouera.
Utilisez les Package ID sts et spswfe dans le fichier Config.xml pour spécifier SharePoint 2010 et
SharePoint Server 2010 en entrant ce qui suit :
<Configuration>
<Package Id="sts">
...
</Package>
...
<Package Id="spswfe">
...
</Package>
...
</Configuration>
427
Élément ARP
Spécifie les valeurs qui déterminent le texte et le comportement de l’option Ajouter ou
supprimer des programmes du Panneau de configuration pour le produit.
Syntaxe
<ARP attribut="valeur" [attribut="valeur"] ... />
Attributs
Attribut
Valeur
Description
ARPCOMMENTS
texte
Texte supplémentaire ; peut
comporter jusqu’à
255 caractères. Sachez
toutefois que tous les
caractères risquent de ne pas
s’afficher.
ARPCONTACT
texte
Liste de coordonnées de
services de support technique.
ARPNOMODIFY
Oui
Empêche les utilisateurs de
modifier les paramètres
d’installation du produit en
masquant le bouton Modifier.
No (par défaut)
Autorise les utilisateurs à
modifier l’installation du
produit.
Oui
Empêche les utilisateurs de
supprimer le produit en
masquant le bouton
Supprimer.
No (par défaut)
Autorise les utilisateurs à
supprimer le produit.
ARPNOREMOVE
428
ARPURLINFOABOUT
URL
URL de la page d’accueil du
produit.
ARPURLUPDATEINFO
URL
URL permettant d’obtenir des
informations sur les mises à
jour du produit.
ARPHELPLINK
URL
URL d’un site Web à partir
duquel les utilisateurs peuvent
bénéficier d’un support
technique.
ARPHELPTELEPHONE
texte
Numéros de téléphone de
support technique.
Élément Command
Spécifie une ligne de commande à exécuter. Les commandes de l’élément Command sont
traitées uniquement pendant les installations et désinstallations initiales. Si les commandes de
l’élément Command sont utilisées pour les personnalisations après l’installation initiale, elles
sont ignorées.
Syntaxe
<Command
Path="chemin_accès"
[QuietArg="arguments"]
[Args="arguments"]
[ChainPosition="Before" | "After"(par défaut)]
[Wait="millisecondes"]
[Execute="Install"(par défaut) | "Uninstall"]
[Platform="x86"(par défaut) | "x64"]
/>
429
Attributs
Vous pouvez spécifier des guillemets doubles (") dans les attributs Path et Args en spécifiant
deux guillemets doubles ensemble ("").
Attribut
Valeur
Description
Path
chemin d’accès
Chemin d’accès complet au
package Windows Installer
exécutable.
QuietArg
chaîne
Chaîne d’arguments à ajouter à
la ligne de commande lorsque
Élément DisplayLevel=None.
Args
chaîne
Chaîne d’arguments à
transmettre à l’exécutable.
ChainPosition
Before
Cette commande est exécutée
avant l’installation du produit
principal.
After (par défaut)
Cette commande est exécutée
après l’installation du produit
principal.
millisecondes
Lorsque vous effectuez une
installation en affectant à
l’attribut Level de l’Élément
Display la valeur Full ou Basic,
il s’agit du nombre de
millisecondes qui doivent
s’écouler entre l’exécution du
programme et la poursuite de
l’installation. La valeur par
défaut est 0 (zéro), qui définit
un délai d’attente nul.
Wait
430
Execute
Platform
Install (par défaut)
Le programme d’installation
exécute cette commande
lorsque le produit principal est
installé.
Uninstall
Le programme d’installation
exécute cette commande
lorsque le produit principal est
désinstallé.
x86 (par défaut)
Permet de spécifier que ce
programme requiert une
plateforme Intel x86. Cette
commande s’exécute
uniquement si l’ordinateur sur
lequel l’installation est
exécutée correspond à cette
plateforme.
x64
Permet de spécifier que ce
programme requiert un
processeur 64 bits prenant en
charge les extensions x64 de
l’architecture x86. Cette
commande s’exécute
uniquement si l’ordinateur sur
lequel l’installation est
exécutée correspond à cette
plateforme.
Notes
L’élément Command dans le fichier Config.xml est destiné uniquement aux installations et
désinstallations de produit. Les commandes de l’élément Command sont traitées uniquement
pendant les installations et désinstallations initiales. Si les commandes de l’élément Command
sont utilisées pour les personnalisations après l’installation initiale, elles sont ignorées.
431
La ligne de commande peut être spécifiée de sorte d’exécuter une commande arbitraire ou un
exécutable léger que vous souhaitez exécuter lors de l’installation de ce produit.
L’élément Command dans Config.xml ne procure pas les fonctionnalités de déploiement
logiciel offertes par un outil de gestion et de déploiement logiciel d’entreprise, telles que la
capacité à suivre la progression du déploiement et à résoudre les problèmes. Nous vous
recommandons par conséquent de limiter l’usage de l’élément Command dans Config.xml à
l’exécution d’un programme exécutable léger ou d’une commande arbitraire ne modifiant pas
l’ordinateur ou ne nécessitant aucune entrée de la part de l’utilisateur. Par exemple, vous
pouvez exécuter un utilitaire pour copier les journaux ou une commande pour lancer une page
d’accueil à la fin de l’installation.
La ligne de commande peut être spécifiée pour une installation chaînée ou un exécutable qui
s’exécute lorsque ce produit est installé. Dans ce cas, vous devez spécifier une ligne de
commande pour le programme d’installation au lieu d’un fichier .msi unique.
Si plusieurs éléments Command sont présents dans le fichier Config.xml, ils sont exécutés dans
l’ordre spécifié dans Config.xml.
Important :
Le chaînage n’offre pas le même niveau de fiabilité que l’installation distincte de chaque
produit. Par exemple, si vous chaînez deux installations ensemble et que l’un des produits
échoue ou rencontre une erreur inattendue, l’installation principale et l’installation chaînée
peuvent ne pas se dérouler correctement. Par conséquent, l’approche du chaînage n’est pas
recommandée. La méthode recommandée pour l’installation conjointe de plusieurs produits
dans des environnements d’entreprise consiste à faire appel à un programme de gestion du
déploiement, tel que Microsoft System Center Configuration Manager 2010 ou Microsoft
Systems Management Server (SMS) 2003, ou un outil tiers, plutôt qu’au chaînage.
L’utilisation des attributs Args et QuietArg est la suivante :

L’attribut Args est toujours ajouté à la commande. Il peut inclure des commutateurs tels
que /install ou Company=MonEntreprise.

L’attribut QuietArg est également ajouté si le programme d’installation est exécuté en
mode silencieux (avec Display défini comme Display="none"
432
). Dans ces cas-là, vous pouvez spécifier l’attribut QuietArg avec le commutateur "/quiet".
Par exemple, vous pouvez utiliser : QuietArg="/quiet"
.

Si la valeur de l’élément Args comprend des guillemets, vous pouvez mettre la valeur
entière entre des guillemets simples (’) comme dans l’exemple suivant :Args=’"/param
value"’
Les instructions suivantes s’appliquent à l’attribut Wait :

Attribuer à l’attribut Wait la valeur de 0 milliseconde indique une attente nulle entre
l’exécution du programme et la poursuite de l’installation.
Les codes de retour sont respectés uniquement si la valeur Wait est différente de zéro. Si
vous spécifiez 0, le programme d’installation n’attendra pas pour poursuivre l’installation
après avoir exécuté le programme spécifié. Par conséquent, il n’y a pas de code de retour à
rapporter dans ce cas.

Attribuer à l’attribut Wait n’importe quelle valeur positive différente de zéro détermine
une attente du nombre exact de millisecondes que vous spécifiez. Si le processus se
termine avant le délai spécifié, le programme d’installation poursuit son exécution. Si le
processus n’a pas terminé à l’issue du délai spécifié, l’installation échoue.

Attribuer à l’attribut Wait la valeur -1 indique d’attendre indéfiniment. Cela peut être
problématique, car si le processus de commande cesse de répondre (se fige), le
programme d’installation cesse de répondre et attend indéfiniment que la commande
s’exécute.
Exemple
<Command Path="\\server\share\myscript.exe" Args=’/id "123 abc"’ QuietArg="/q"
Wait="3000">
<Command Path="\\<serveur>\<partage>\setup.exe /config
\\<serveur>\<partage>\<dossier>\config.xml"
Élément DATADIR
Emplacement à utiliser pour stocker les fichiers de données, y compris les fichiers d’index de
recherche.
Syntaxe
<DATADIR Value="chemin"/>
433
Attributs
Attribut
Valeur
Description
Value
chemin d’accès
Le programme d’installation
stocke les fichiers de données à
l’emplacement spécifié.
Notes
Vous pouvez utiliser des variables d’environnement système dans le chemin d’accès. Si cet
élément n’est pas spécifié, les données sont stockées à l’emplacement suivant :
%PROGRAMFILES%\Microsoft Office Servers\14.0\Data
Exemple
<DATADIR Value="d:\data"/>
Élément Display
Niveau d’interface utilisateur affiché pour l’utilisateur par le programme d’installation.
Syntaxe
<Display
Level="None" | "Basic" | "Full"(par défaut)
CompletionNotice="Yes"(par défaut) | "No"
SuppressModal="Yes" | "No"(par défaut)
NoCancel="Yes" | "No"(par défaut)
AcceptEula="Yes" | "No"(par défaut)
/>
434
Attributs
Attribut
Valeur
Description
Level
None
Aucune interface de programme
d’installation ne s’affiche.
Basic
Le programme d’installation
affiche l’écran d’accueil, la page
Clé du produit (PIDKEY) (si
nécessaire), la page Termes du
contrat de licence logiciel (le cas
échéant), une barre de
progression et l’avertissement
de fin d’opération (si autorisé).
Full (par défaut)
Le programme d’installation
affiche l’ensemble de l’interface
à l’utilisateur.
Yes
Applicable uniquement si Level a
la valeur Basic ou None. Le
programme d’installation affiche
l’avertissement de fin
d’opération.
No (par défaut)
Applicable uniquement si Level a
la valeur Basic. Le programme
n’affiche pas l’avertissement de
fin d’opération.
Yes
Applicable uniquement si Level a
la valeur Basic. Le programme
d’installation n’affiche pas de
messages d’erreur et d’autres
boîtes de dialogue susceptibles
d’interrompre l’installation.
No (par défaut)
Applicable uniquement si Level a
la valeur Basic. Le programme
CompletionNotice
SuppressModal
435
d’installation affiche les
messages d’erreur ou autres
boîtes de dialogue
éventuellement nécessaires.
NoCancel
AcceptEULA
Yes
Si Level a la valeur Full ou Basic,
désactive le bouton d’annulation
(la croix qui se trouve dans le
coin supérieur droit de la boîte
de dialogue de progression).
No (par défaut)
Si Level a la valeur Full ou Basic,
autorise l’utilisateur à annuler
l’installation à partir de la barre
de progression.
Yes
Les termes du contrat de licence
logiciel Microsoft sont acceptés
pour le compte de l’utilisateur.
Le programme d’installation
n’affiche pas la page des termes
du contrat de licence logiciel
Microsoft.
No (par défaut)
Si Level n’a pas la valeur None,
le programme d’installation
affiche la page Termes du
contrat de licence logiciel
Microsoft.
Notes
Si cet élément n’est pas défini, les paramètres par défaut sont utilisés. Si une valeur non valide
est spécifiée, le programme d’installation termine l’installation.
Si l’attribut Level a la valeur Basic ou None et que vous fournissez une clé de produit à l’aide de
l’Élément PIDKEY, le programme d’installation suppose que vous acceptez également les
termes du contrat de licence pour le compte de l’utilisateur. Dans ce cas, quelle que soit la
436
valeur que vous affectez à l’attribut AcceptEULA, l’utilisateur n’est pas invité à accepter les
termes du contrat de licence pendant l’installation.
Remarque :
L’élément Display n’est utilisé par le programme d’installation que si ce dernier détecte le
fichier Config.xml dans le même dossier que Setup.exe ou si vous spécifiez le fichier Config.xml
à l’aide de l’option de ligne de commande /config.
Exemple
<Display Level="basic"
CompletionNotice="yes"
SupressModal="no"
AcceptEula="yes"
/>
Élément INSTALLLOCATION
Spécifie le chemin d’accès complet au dossier sur l’ordinateur de l’utilisateur dans lequel le
produit est installé.
Syntaxe
<INSTALLLOCATION Value="chemin" />
Attributs
Attribut
Valeur
Description
Value
chemin d’accès
Chemin d’accès complet au dossier
sur l’ordinateur de l’utilisateur dans
lequel le produit est installé.
437
Notes
Vous pouvez utiliser des variables d’environnement système dans le chemin d’accès. Si cet
élément n’est pas spécifié, le produit est installé au chemin d’accès suivant :
%PROGRAMFILES%\Microsoft Office Servers\14.0\
Notez que la technologie SharePoint Foundation 2010 n’est pas affectée par cet élément ; elle
est installée au chemin d’accès suivant :
%COMMONPROGRAMFILES%\Common Files\Microsoft Shared\Web Server Extensions\14
Exemple
<INSTALLLOCATION VALUE="%ProgramFiles%\MyApps" />
Élément Logging
Spécifie le type de journalisation mis en œuvre par le programme d’installation.
Syntaxe
<Logging
Type="Off" | "Standard"(par défaut) | "Verbose"
Path="chemin_accès"
Template="nom_fichier.txt"
/>
Attributs
Attribut
Valeur
Description
Type
Off
Le programme d’installation
n’effectue pas de
journalisation.
438
Standard (par défaut)
Le programme d’installation
écrit les informations
d’installation dans le fichier
journal.
Verbose
Le programme d’installation
écrit toutes les informations
d’installation dans le fichier
journal.
Path
chemin_accès
Chemin d’accès complet au
dossier utilisé pour stocker le
fichier journal. Vous pouvez
utiliser des variables
d’environnement. La valeur par
défaut est %temp%.
Template
nom_fichier.txt
Nom du fichier journal. Si vous
insérez la chaîne * dans le nom
du fichier, un fichier journal
unique est créé pour chaque
installation effectuée par le
programme d’installation (voir
l’explication qui suit). Si vous
n’insérez pas le caractère * et
que le nom de fichier spécifié
existe déjà, les informations
sont ajoutées à la fin du fichier
existant. L’extension de fichier
.txt doit être incluse. Le modèle
par défaut est SetupExe(*).log.
Notes
Vous pouvez spécifier un signe * n’importe où dans la valeur Template. Le programme
d’installation insère une chaîne à cet emplacement au format suivant :
439
AAAAMMJJHHMMSSxxx
où :
1. AAAA = Année
2. MM = Mois
3. JJ = Jour
4. HH = Heure
5. MM = Minutes
6. SS = Secondes
7. xxx = chaîne unique générée par le programme d’installation
Remarque :
L’élément Logging est utilisé par le programme d’installation uniquement si vous spécifiez le
fichier Config.xml à l’aide de l’option de ligne de commande /config. Si vous ne spécifiez pas de
fichier Config.xml à utiliser, le programme d’installation utilise les options de journalisation par
défaut.
Exemple
<Logging Type="standard" Path="%temp%"
Template="MyLog(*).txt"
/>
Dans cet exemple, le programme d’installation crée un fichier journal chaque fois qu’il installe
le produit. Il utilise des noms de fichiers uniques tels que les suivants :
440
%temp%\MyLog(20060428110717CFC).txt
%temp%\MyLog(20060429113143C70).txt
Élément Package
Package ou produit à installer.
L’ID de package pour SharePoint Server 2010 est spswfe. SharePoint Server 2010 étant basé sur
la technologie de plateforme dans SharePoint Foundation 2010, vous devez également installer
le package sts (SharePoint Foundation 2010) sinon l’installation échouera.
Élément PIDKEY
Clé de produit de licence en volume à 25 caractères.
Syntaxe
<PIDKEY Value="clé_25_caractères" />
Attributs
Attribut
Valeur
Description
Value
clé_25_caractères
Clé de produit de licence en
volume à 25 caractères.
Notes
Lorsque la valeur PIDKEY est définie, les utilisateurs ne sont pas tenus de taper une clé de
produit lorsqu’ils exécutent le programme d’installation.
Exemple
<PIDKEY Value="1234512345123451234512345" />
441
Remarque :
Si l’attribut Level de l’Élément Display a la valeur Basic ou None et que vous fournissez une clé
de produit à l’aide de l’élément PIDKEY, le programme d’installation suppose que vous
acceptez également les termes du contrat de licence pour le compte de l’utilisateur. Dans ce
cas, quelle que soit la valeur que vous affectez à l’attribut AcceptEULA de l’Élément Display,
l’utilisateur n’est pas invité à accepter les termes du contrat de licence pendant l’installation.
Élément Setting
Permet de spécifier des valeurs pour les propriétés de Windows Installer.
Syntaxe
<Setting Id="nom" Value="valeur" />
Attributs
Attribut
Valeur
Description
Id
nom
Nom de la propriété Windows
Installer.
Value
valeur
Valeur à assigner à la
propriété.
Valeurs
Les ID de paramètres suivants sont utilisés pour les installations de serveur :
ID
Valeurs acceptées
Description
LAUNCHEDFROMSETUPSTS
Yes | No
Utilisé dans l’attribut Package
ID. La valeur par défaut est
Yes.
442
Indique (pour Windows
Installer) s’il faut autoriser un
redémarrage une fois le
programme d’installation
terminé. Utilisez
ReallySuppress pour spécifier
qu’aucun redémarrage ne doit
être effectué. Doit être spécifié
au niveau global, et non par
package.
REBOOT
ReallySuppress
SETUP_REBOOT
Never, AutoAlways, Always, Indique (pour le programme
d’installation) s’il faut autoriser
AutoIfNeeded, IfNeeded
un redémarrage une fois le
programme d’installation
terminé. Utilisez Never pour
spécifier qu’aucun
redémarrage ne doit être
effectué. Doit être spécifié au
niveau global, et non par
package.
SETUPTYPE
CLEAN_INSTALL,
V2V_INPLACE_UPGRADE,
SKU2SKU_UPGRADE
Indique s’il faut installer une
nouvelle copie du produit ou
de la technologie
(CLEAN_INSTALL), installer la
nouvelle version et mettre à
niveau la version précédente
en place
(V2V_INPLACE_UPGRADE) ou
effectuer une mise à niveau
d’un produit vers un autre (par
exemple de SharePoint
Foundation 2010 vers
SharePoint Server 2010. Doit
être spécifié au niveau global,
et non par package.
443
Utilisé dans l’attribut Package
ID.
SETUPCALLED
0|1
SERVERROLE
SINGLESERVER, APPLICATION Spécifie le type de serveur sur
lequel vous effectuez
l’installation : autonome
(SINGLESERVER) ou application
(APPLICATION).
USINGUIINSTALLMODE
0|1
Indique si vous effectuez une
installation silencieuse (0) ou si
vous utilisez l’interface
utilisateur pour le programme
d’installation (1).
Notes
Les propriétés de Windows Installer ne peuvent pas toutes être spécifiées dans l’élément
Setting. Si une propriété bloquée est spécifiée, le programme d’installation termine le
processus d’installation. Si une propriété prise en charge est spécifiée, le programme
d’installation passe la propriété directement à Windows Installer. Pour obtenir la liste complète
des propriétés Windows Installer, y compris une explication des propriétés prises en charge et
des propriétés bloquées, voir Propriétés d’installation dans Office 2010
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/41f07f9b-f0d0-489d-a185d7b96f21f561(Office.14).aspx).
Exemple
<Setting Id="REBOOT" Value="ReallySuppress" />
444
Commandes Windows PowerShell
(SharePoint Server 2010)
Publication : 08 juillet 2010
Cet article décrit les applets de commande Windows PowerShell nécessaires pour installer
Microsoft SharePoint Server 2010 sur un serveur autonome ou sur une batterie de serveurs.
Dans cet article :

Installation de Produits SharePoint à l’aide de Windows PowerShell

Applets de commande d’installation Windows PowerShell
Pour plus d’informations sur les commandes et la syntaxe utilisées dans le déploiement par
script d’une batterie de serveurs SharePoint Server 2010, voir Référence de déploiement par
script (SharePoint Server 2010).
Installation de Produits SharePoint à l’aide de
Windows PowerShell
Dans SharePoint Server 2010, vous pouvez utiliser des applets de commande Windows
PowerShell en guise d’interface alternative pour effectuer plusieurs opérations qui contrôlent
la configuration des produits SharePoint. En outre, vous pouvez rationaliser le déploiement en
faisant appel à des installations en ligne de commande combinées à d’autres outils
d’administration afin d’automatiser les installations en mode silencieux.
Vous pouvez exécuter les applets de commande Windows PowerShell dans SharePoint 2010
Management Shell ou ajouter le composant logiciel enfichable qui contient les applets de
commande. L’utilisation d’un environnement de ligne de commande vous permet d’éliminer
l’étape d’inscription du composant logiciel enfichable qui contient les applets de commande à
l’aide de l’applet de commande Add-PSSnapin. Pour plus d’informations sur la façon d’utiliser
Windows PowerShell avec les Produits Microsoft SharePoint 2010, voir Administration des
produits SharePoint 2010 à l’aide de Windows PowerShell (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/ae4901b4-505a-42a9-b8d4-fca778abc12e(Office.14).aspx).
445
Pour utiliser les applets de commande, vérifiez que vous disposez de la configuration minimale
requise suivante : Voir Add-SPShellAdmin. Pour plus d’informations sur la façon d’ajouter un
utilisateur au rôle SharePoint_Shell_Access pour la base de données spécifiée, voir
Add-SPShellAdmin (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/2ddfad84-7ca8-409e-878bd09cb35ed4aa(Office.14).aspx).
Remarque :
Lorsque vous créez une batterie ou que vous joignez un serveur à une batterie pour la première
fois, ignorez le message d’erreur suivant qui s’affiche : « La batterie locale n’est pas accessible.
Les applets de commande avec le champ FeatureDependencyId ne sont pas enregistrées. »
Pour que leur exécution réussisse, les applets de commande doivent s’exécuter dans un ordre
spécifique. Si vous utilisez l’Assistant Configuration des produits SharePoint pour configurer
l’installation, il appelle automatiquement les commandes, également appelées tâches de
configuration, dans l’ordre adéquat. En revanche, si vous utilisez des applets de commande,
vous devez vous assurer d’effectuer les tâches dans l’ordre correct. Les applets de commande
Windows PowerShell doivent être exécutées dans l’ordre suivant :
1. New-SPConfigurationDatabase
2. Install-SPHelpCollection
3. Initialize-SPResourceSecurity
4. Install-SPService
5. Install-SPFeature
6. New-SPCentralAdministration
7. Install-SPApplicationContent
446
Remarque :
Utilisez un nouveau processus Windows PowerShell pour effectuer des opérations sur une
nouvelle batterie. Par exemple, lorsque vous ajoutez à une nouvelle batterie un serveur qui se
trouvaient dans une batterie différente, redémarrez le processus Windows PowerShell avant
d’ajouter le serveur à la nouvelle batterie.
Applets de commande d’installation Windows
PowerShell
Vous pouvez utiliser les applets de commande Windows PowerShell suivantes pour installer et
configurer SharePoint Server 2010.
Applet de commande Windows PowerShell
Description
New-SPConfigurationDatabase
Crée une base de données de
configuration sur le serveur de bases
de données spécifié. Il s’agit de la base
de données centrale pour une nouvelle
batterie SharePoint. Cette commande
crée également la base de données de
contenu d’administration.
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/b04f15771985-41b8-b555-2f5145a00241(Office.14).aspx)
Install-SPHelpCollection (http://technet.microsoft.com/fr- Installe les fichiers de collection de
fr/library/489c518b-9d3b-4016-b2a75dd4c8ed041a(Office.14).aspx)
sites d’aide pour les Produits
SharePoint 2010 dans la batterie
actuelle. Vous devez spécifier le
paramètre All pour installer tous les
fichiers CAB de collection d’aide sous
%Program Files%\Common
Files\Microsoft Shared\Web Server
Extensions\14\HCCab\<LCID> dans la
collection de sites d’aide.
Initialize-SPResourceSecurity
Assure la sécurité des ressources sur le
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/2243a930- serveur local. Cette applet de
b4ea-4ec5-9307-96f5d5dec36f(Office.14).aspx)
commande applique la sécurité pour
toutes les ressources, y compris les
fichiers, dossiers et clés de Registre.
447
Applet de commande Windows PowerShell
Description
Install-SPService (http://technet.microsoft.com/
Installe et éventuellement met en
service des services sur une batterie.
Cette applet de commande installe
tous les services, instances de services
et proxys de services spécifiés dans le
Registre sur l’ordinateur serveur local.
fr-fr/library/6a7b8a23-85ba-4609-83bfd8672f5b25b4(Office.14).aspx)
Install-SPFeature (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/a1093d30-68a1-4c84-8454967bda8d68b9(Office.14).aspx)
Installe une fonctionnalité spécifique
de SharePoint en utilisant le fichier
Feature.xml. Lors de la création d’une
batterie, vous devez spécifier le
paramètre AllExistingFeatures pour
installer toutes les fonctionnalités
disponibles.
New-SPCentralAdministration
Crée une application Web
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/b51e3b8d- Administration centrale et démarre le
b3de-4c35-bcb7-c0ade288c0e4(Office.14).aspx)
service d’administration centrale sur
l’ordinateur local. L’Administration
centrale est disponible uniquement sur
les ordinateurs sur lesquels ce service
s’exécute.
Install-SPApplicationContent
Copie les données d’applications
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/7d5a75c1- partagées dans les dossiers
7f1a-43ab-9256-a2c699810d72(Office.14).aspx)
d’applications Web existants.
Autres ressources
Administration des produits SharePoint 2010 à l’aide de Windows PowerShell
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ae4901b4-505a-42a9-b8d4fca778abc12e(Office.14).aspx)
448
Guide de référence technique sur la
recherche de contenu d’entreprise
(SharePoint Server 2010)
Publication : 23 septembre 2010
Les articles de cette section comprennent des informations sur la recherche de contenu
d’entreprise dans Microsoft SharePoint Server 2010.
Dans cette section :

Connecteurs par défaut (SharePoint Server 2010)

Référence de types de fichiers et d’IFilters (SharePoint Server 2010)

Langues pour les analyseurs lexicaux et les générateurs de formes dérivées (SharePoint
Server 2010)
449
Connecteurs par défaut (SharePoint
Server 2010)
Publication : 23 septembre 2010
Cet article répertorie les connecteurs, appelés gestionnaires de protocoles dans les versions
précédentes, qui sont installés par défaut dans Microsoft SharePoint Server 2010. SharePoint
Server 2010 utilise des connecteurs pour se connecter à différents référentiels de contenu de
sorte que le contenu en question puisse être analysé. Vous pouvez installer des connecteurs
supplémentaires afin d’analyser du contenu créé par d’autres produits Microsoft ou des
logiciels tiers. Pour plus d’informations, voir Installer des connecteurs (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/77104730-7036-466c-8b790f89fcbe7b08(Office.14).aspx). Vous pouvez également développer des connecteurs
supplémentaires à l’aide de l’infrastructure de connecteur de recherche SharePoint Server.
Pour plus d’informations, voir Infrastructure de connecteur de recherche SharePoint Server
(http://msdn.microsoft.com/fr-fr/library/ee556429.aspx).
Le tableau suivant montre les connecteurs installés par défaut dans SharePoint Server 2010.
Ce connecteur
Sert à établir une connexion avec ce type de référentiel
de contenu
Bcs
Services Business Connectivity (protocole
interne)
Bcs2
URL des Services Business Connectivity
(protocole interne)
File
Partages de fichiers
http
Sites Web
https
Sites Web sur protocole SSL (Secure Sockets
Layer)
Notes
Bases de données Lotus Notes
450
Ce connecteur
Sert à établir une connexion avec ce type de référentiel
de contenu
Rb
Dossiers publics Exchange pour les versions
antérieures à Microsoft Exchange Server 2003
Rbs
Dossiers publics Exchange sur protocole SSL
pour les versions antérieures à Microsoft
Exchange Server 2003
Sps
Profils de personnes dans Microsoft Office
SharePoint Portal Server 2003
Sps3
Profils de personnes dans Microsoft Office
SharePoint Server 2007
Sps3s
Profils de personnes dans Office SharePoint
Server 2007 sur protocole SSL
Spss
Profils de personnes dans SharePoint Portal
Server 2003 sur protocole SSL
Sts
Sites SharePoint Team Services 1.0 (protocole
interne)
Sts2
Sites Windows SharePoint Services 2.0 et
SharePoint Portal Server 2003
Sts2s
Sites Windows SharePoint Services 2.0 et
SharePoint Portal Server 2003 sur protocole
SSL
Sts3
Sites Windows SharePoint Services 3.0 et Office
SharePoint Server 2007
Sts3s
Sites Windows SharePoint Services 3.0 et Office
SharePoint Server 2007 sur protocole SSL
Sts4
Sites Microsoft SharePoint Foundation 2010 et
SharePoint Server 2010
451
Ce connecteur
Sert à établir une connexion avec ce type de référentiel
de contenu
Sts4s
Sites SharePoint Foundation 2010 et
SharePoint Server 2010 sur protocole SSL
Référence de types de fichiers et d’IFilters
(SharePoint Server 2010)
Publication : 11 novembre 2010
Lors de l’analyse de contenu, l’analyseur utilise un IFilter pour lire les différents types de
fichiers. Certains IFilters ne lisent qu’un seul type de fichier, tandis que d’autres peuvent en lire
plusieurs. Si vous devez analyser un type de fichier qui n’est pas pris en charge par un IFilter
fourni avec Microsoft SharePoint Server 2010, vous devez installer et inscrire l’IFilter approprié
sur le serveur d’analyse. Les procédures d’installation et d’inscription varient en fonction de
l’IFilter. Si vous souhaitez utiliser un IFilter non répertorié dans le présent article, contactez le
fabricant afin d’obtenir des instructions pour l’installation des IFilters tiers. Si vous ajoutez un
type de fichier sans inscrire un IFilter, seules les propriétés de fichiers sont incluses dans
l’index.
Le tableau suivant répertorie les types de fichiers qui apparaissent par défaut dans la page
Gérer les types de fichiers de l’Administration centrale et indique si leur IFilter correspondant
est inscrit par défaut. Il répertorie également les types de fichiers qui n’apparaissent pas par
défaut dans la page Gérer les types de fichiers mais qui sont pris en charge par les IFilters par
défaut. Vous pouvez ajouter ces types de fichiers sans avoir à inscrire de nouvel IFilter.
Extension de nom de fichier
IFilter pris en charge par défaut ?
Type de fichier inclus par défaut ?
.ascx
Oui
Oui
.asm
Oui
Non
.asp
Oui
Oui
.aspx
Oui
Oui
.bat
Oui
Non
452
Extension de nom de fichier
IFilter pris en charge par défaut ?
Type de fichier inclus par défaut ?
.c
Oui
Non
.cmd
Oui
Non
.cpp
Oui
Non
.css
Oui
Non
.csv
Oui
Oui
.cxx
Oui
Non
.def
Oui
Non
.dic
Oui
Non
.doc
Oui
Oui
.docm
Oui
Oui
.docx
Oui
Oui
.dot
Oui
Oui
.dotx
Oui
Oui
.eml
Oui
Oui
.exch
Non
Oui
.h
Oui
Non
.hhc
Oui
Non
.hht
Oui
Non
.hpp
Oui
Non
.hta
Oui
Non
453
Extension de nom de fichier
IFilter pris en charge par défaut ?
Type de fichier inclus par défaut ?
.htm
Oui
Oui
.html
Oui
Oui
.htw
Oui
Non
.htx
Oui
Non
.jhtml
Non
Oui
.jsp
Non
Oui
.lnk
Oui
Non
.mht
Oui
Oui
.mhtml
Oui
Oui
.mpx
Oui
Non
.msg
Oui
Oui
.mspx
Non
Oui
.nsf
Non
Oui
.odc
Oui
Oui
.odp
Oui
Oui
.ods
Oui
Oui
.odt
Oui
Oui
.one
Non
Non
.php
Non
Oui
.pot
Oui
Non
454
Extension de nom de fichier
IFilter pris en charge par défaut ?
Type de fichier inclus par défaut ?
.pps
Oui
Non
.ppt
Oui
Oui
.pptm
Oui
Oui
.pptx
Oui
Oui
.pub
Non
Oui
.stm
Oui
Non
.tif
Oui
Oui
.tiff
Non
Oui
.trf
Oui
Non
.txt
Oui
Oui
.url
Non
Oui
.vdw
Oui
Oui
.vdx
Oui
Oui
.vsd
Oui
Oui
.vss
Oui
Oui
.vst
Oui
Oui
.vsx
Oui
Oui
.vtx
Oui
Oui
.xlc
Oui
Non
.xls
Oui
Oui
455
Extension de nom de fichier
IFilter pris en charge par défaut ?
Type de fichier inclus par défaut ?
.xlsb
Oui
Oui
.xlsm
Oui
Oui
.xlsx
Oui
Oui
.xlt
Oui
Non
.xml
Oui
Oui
.zip
Oui
Oui
456
Langues pour les analyseurs lexicaux et les
générateurs de formes dérivées (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Cet article répertorie les langues pour lesquelles Microsoft SharePoint Server 2010 fournit des
analyseurs lexicaux et des générateurs de formes dérivées. Pour plus d’informations sur
l’utilisation des analyseurs lexicaux et des générateurs de formes dérivées avec des sites
multilingues, voir Planifier des sites multilingues (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/22d5dc9c-66bd-40d7-8c602a2a066db224(Office.14).aspx).
Le tableau suivant répertorie les langues pour lesquelles SharePoint Server 2010 fournit des
analyseurs lexicaux et des générateurs de formes dérivées :
Langue
Langue
Langue
Arabe*
Hindi
Pendjabi
Bengali
Hongrois*
Roumain
Bulgare
Islandais
Russe
Catalan
Indonésien
Serbe (cyrillique)
Chinois (simplifié)*
Italien
Serbe (latin)
Chinois (traditionnel)*
Japonais*
Slovaque
Croate
Kannada
Slovène
Tchèque
Coréen
Espagnol (Espagne)
Danois
Letton
Espagnol (Mexique)
457
Langue
Langue
Langue
Néerlandais
Lithuanien
Suédois
Anglais
Malais
Tamoul
Finnois*
Malayalam
Télougou
Français
Marathi
Thaï*
Allemand
Norvégien
Turc*
Grec
Polonais
Ukrainien
Gujarati
Portugais (Brésil)
Ourdou
Hébreu*
Portugais (Portugal)
Vietnamien*
*Ces langues ne fournissent que des analyseurs lexicaux. Les générateurs de formes dérivées
ne sont pas disponibles pour ces langues.
458
Gestion de la confidentialité (SharePoint
Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Dans Microsoft SharePoint Server 2010, plusieurs fonctionnalités interagissent avec des
informations d’identification personnelle. Cet article dresse la liste des fonctionnalités qui
stockent ou utilisent ce type d’informations et explique comment ces informations sont
utilisées. Il vous indique également comment contrôler le comportement de ces
fonctionnalités, ou comment les désactiver, afin de protéger la confidentialité des
informations.
Dans cet article :

Web Analytics

Tableaux de notes et liaison de mise en réseau SharePoint

Évaluations SharePoint

Sites et profils utilisateur de Mon site

Prise en charge du complément Importation des collègues de SharePoint Server

Informations sur les activités

Fédération des recherches SharePoint

Journalisation des requêtes SharePoint

Métadonnées gérées et mots clés d’entreprise
Web Analytics
Les services Web Analytics permettent aux utilisateurs SharePoint Server 2010 de mieux
comprendre les visites de leurs sites SharePoint. Ces services collectent des données sur la
façon dont les utilisateurs finals accèdent aux pages SharePoint. Les données recueillies par les
services Web Analytics peuvent inclure, sans s’y limiter, les informations suivantes :

le site à partir duquel l’utilisateur final commence sa visite ;
459

les mots clés que l’utilisateur final utilise pour trouver le site SharePoint ;

les pages affichées sur le site ;

les recherches exécutées sur le site ;

le type de navigateur.
Important :
Aucune de ces informations n’est envoyée à Microsoft si Microsoft n’héberge pas le site
SharePoint.
Un membre du groupe Administrateur de la batterie de serveurs peut décider de ne pas utiliser
les services Web Analytics. Soit l’administrateur ne crée pas d’application de service Web
Analytics, soit il arrête les services Web Analytics en procédant comme suit.
1. Sur le site Web Administration centrale de SharePoint, dans le lancement rapide, cliquez
sur Analyse et dans la section Création de rapports, cliquez sur Configurer la collection des
données d’utilisation et d’intégrité.
La page de configuration de la collecte des données d’analyse Web et d’intégrité s’ouvre.
2. Dans la section Sélection d’événement, désactivez les cases à cocher Événements à
enregistrer pour arrêter la journalisation de ces points de données.
Un membre du groupe Administrateurs de batterie de serveurs peut désactiver la création de
rapports sur les données des services Web Analytics pour une collection de sites particulière.
1. Dans la page d’accueil de la collection de sites, dans le menu Actions du site, cliquez sur
Paramètres du site.
2. Dans la section Administration de la collection de sites, cliquez sur Fonctionnalités de la
collection de sites et, en regard de Options Web Analytics avancées, cliquez sur
Désactiver.
Si un membre du groupe Administrateurs de la batterie de serveurs arrête les services Web
Analytics ou décide de ne pas enregistrer certaines données, la journalisation ultérieure est
arrêtée mais les informations déjà enregistrées ne sont pas immédiatement supprimées ni
enlevées des rapports Web Analytics.
460
Les membres du groupe Administrateurs de la batterie de serveurs peuvent également définir
une limite à la période de rétention des données dans la base de données de stockage Web
Analytics. Au-delà de cette limite, les données n’apparaissent plus dans les rapports Web
Analytics car elles n’existent plus dans la base de données. Par exemple, si l’administrateur
définit une période de rétention d’un mois, seules les données du mois écoulé apparaîtront
dans les rapports.
Pour définir une limite à la période de rétention des données
1. Sur le site Web Administration centrale, dans la section Gestion des applications, cliquez
sur Gérer les applications de service.
2. Cliquez sur la ligne Application de service Web Analytics pour la sélectionner et, dans le
groupe Opérations du Ruban, cliquez sur Propriétés.
3. Dans la boîte de dialogue, dans la section Durée de rétention des données, définissez la
période de rétention des données, qui peut aller de 1 à 25 mois.
Tableaux de notes et liaison de mise en réseau
SharePoint
Les fonctionnalités Tableaux de notes et liaison de mise en réseau de SharePoint permettent
aux utilisateurs de baliser ou d’ajouter des notes à des pages SharePoint et des pages Internet.
Par défaut, ces fonctionnalités sont activées. La liaison de mise en réseau peut être désactivée
par un membre du groupe Administrateurs de la batterie de serveurs, par un administrateur
qui a été assigné à une application de service de profil utilisateur ou par toute personne
disposant de l’autorisation Gérer les données sociales. Pour désactiver la liaison de mise en
réseau, supprimez l’autorisation Utiliser des fonctionnalités de mise en réseau d’un utilisateur
ou d’un groupe.
Lorsqu’un utilisateur ajoute des liens ou des notes, son nom est stocké avec elles. Les liens et
les notes créés par les utilisateurs apparaissent dans les informations sur les activités des
Collègues des utilisateurs et de tout utilisateur ayant le lien répertorié comme un intérêt dans
son profil utilisateur.
Les utilisateurs peuvent décider que leurs liens soient marqués comme privés, afin que leurs
URL ne soient pas visibles par d’autres utilisateurs, en activant la case à cocher Privé dans la
boîte de dialogue Entrée de balise ou en marquant leurs éléments privés à partir de leurs pages
Notes. Il est impossible de marquer les notes comme privées.
461
Évaluations SharePoint
SharePoint permet aux utilisateurs d’ajouter des évaluations aux éléments de bibliothèques de
documents et aux éléments de listes SharePoint. Ces évaluations sont également affichées
dans les informations sur les activités des utilisateurs. Les noms des utilisateurs ne sont pas
affichés en regard des évaluations sur les éléments de listes, les éléments de bibliothèques de
documents ou les informations sur les activités SharePoint. Microsoft SharePoint Server ne
stocke pas les noms des utilisateurs ; ceux-ci sont accessibles via le modèle objet SharePoint.
Par défaut, la fonctionnalité d’évaluations SharePoint est activée. Elle peut être désactivée par
un membre du groupe Administrateurs de la batterie de serveurs, par un administrateur qui a
été assigné à une application de service de profil utilisateur ou par toute personne disposant de
l’autorisation Gérer les données sociales. Pour désactiver les évaluations, supprimez
l’autorisation Utiliser des fonctionnalités de mise en réseau d’un utilisateur ou d’un groupe. Un
administrateur SharePoint peut également désactiver le contrôle des évaluations sur des pages
SharePoint d’une collection de sites afin que les utilisateurs ne puissent plus voir le contrôle sur
les pages Web. La commande Windows PowerShell suivante permet de désactiver le contrôle
des évaluations :
Disable-spfeature -id "915c240e-a6cc-49b8-8b2c-0bff8b553ed3" -url Site Collection Url -force
-Confirm:$false
Un administrateur SharePoint doit disposer des autorisations d’administration de la collection
de sites ainsi que des autorisations Windows PowerShell Shell_Access et WSS_WPG pour
effectuer cette action.
Cette commande désactive les contrôles sur les pages Web mais ne supprime pas les
évaluations existantes ni les noms d’utilisateurs associés de la base de données SharePoint. Les
évaluations et les noms d’utilisateurs associés peuvent être définitivement supprimés à l’aide
du modèle objet SharePoint.
Sites et profils utilisateur de Mon site
Les sites Mon site permettent aux utilisateurs d’enregistrer et afficher des informations
personnelles auxquelles peuvent accéder d’autres utilisateurs et applications SharePoint. Les
utilisateurs peuvent personnaliser l’apparence, le comportement et le contenu des pages de
Mon site. Ils peuvent également mettre à jour leurs profils utilisateur SharePoint à partir des
pages de Mon site. Par défaut, certaines informations utilisateur, telles que le nom, le nom du
compte, l’adresse de messagerie, le numéro de téléphone et le nom du responsable, sont
incluses dans les profils Mon site et SharePoint. Un administrateur de service de profil
462
utilisateur doté des autorisations de gestion des profils peut configurer des profils utilisateur de
façon à inclure des données spécifiques dans les profils Mon site et SharePoint d’un utilisateur.
1. Sur le site Web Administration centrale, dans la section Gestion des applications, cliquez
sur Gérer les applications de service.
2. Cliquez sur Service de profil utilisateur puis, dans la section Personnes, cliquez sur Gérer
les profils utilisateur.
Chaque propriété de profil possède un niveau de confidentialité associé. Microsoft SharePoint
Server prend en charge les niveaux de confidentialité suivants :
Moi seul
Mon responsable
Mon équipe
Mes
collègues
Tout le
monde
Les utilisateurs peuvent choisir des niveaux de confidentialité pour s’assurer que les données
stockées dans leurs profils ne sont visibles que par les personnes voulues. Un administrateur de
service de profil utilisateur disposant des autorisations de gestion des profils peut configurer
un niveau de confidentialité par défaut pour une propriété de profil et autoriser les utilisateurs
à la remplacer. Un administrateur SharePoint peut également appliquer un niveau de
confidentialité à une propriété de profil particulière afin que les utilisateurs ne puissent pas la
remplacer.
1. Dans le site Web Administration centrale, cliquez sur Gérer les applications de service.
2. Cliquez sur Service de profil utilisateur, puis sur Stratégies des services de profil.
À l’exception des niveaux de confidentialité Mon équipe et Mes collègues, les niveaux de
confidentialité des profils sont automatiquement calculés par SharePoint Server. Les
utilisateurs choisissent les personnes appartenant aux niveaux de confidentialité Mon équipe
et Mes collègues. Le niveau Mes collègues désigne les relations identifiées par un utilisateur.
Mon équipe désigne un sous-ensemble de collègues spécifiés par un utilisateur.
Un administrateur de service de profil utilisateur disposant des autorisations de gestion des
profils qui gère les bases de données de profils a accès à toutes ces données indépendamment
des niveaux de confidentialité définis par les utilisateurs.
463
Prise en charge du complément Importation des
collègues de SharePoint Server
Le complément Collègue SharePoint Server dans Microsoft Outlook 2010 analyse le dossier
Éléments envoyés de l’utilisateur pour rechercher des noms et des mots clés spécifiques, ainsi
que la fréquence d’utilisation de ces noms et mots clés. Une liste de mots clés suggérés est
disponible dans la page Modifier le profil du profil utilisateur. Cette liste est mise à jour
périodiquement et stockée dans le profil de l’utilisateur sur son ordinateur local. La liste de
collègues éventuels est accessible à partir de la page Ajouter des collègues sur le site Mon site,
à partir de laquelle les utilisateurs peuvent choisir les collègues à ajouter à leur site Mon site
approuvé. Un utilisateur doit approuver ou refuser chaque mot clé ou nom de contact avant
qu’il soit ajouté au profil utilisateur ; les membres du groupe Administrateurs de la batterie de
serveurs SharePoint peuvent désactiver cette fonctionnalité et empêcher les sites Mon site
d’accéder à ces informations en définissant la clé de Registre de paramétrage de stratégie de
groupe suivante.
HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Office\14.0\Common\Portal\ColleagueImport\E
nabled
Values = DWORD 0 pour la désactiver et 1 pour l’activer.
Un utilisateur final peut désactiver l’analyse de contenu du dossier de messagerie Éléments
envoyés et le chargement des noms de contacts et des mots clés sur Mon site, ou l’une
seulement de ces deux fonctions, de la manière suivante :
1. Dans le menu Fichier d’Outlook 2010, cliquez sur Options.
2. Dans la boîte de dialogue Options d’Outlook, cliquez sur Options avancées.
3. Dans la section Autre, désactivez l’option qui autorise l’analyse des messages envoyés et
des objets.
Informations sur les activités
Les informations sur les activités permettent aux utilisateurs d’ajouter des flux d’événements à
leurs sites Mon site. Ces flux peuvent donner des informations sur les activités de leurs
collègues, telles que les mises à jour des propriétés de profils et la création de notes ou de liens
de mise en réseau. Ces flux ne permettent pas le suivi d’activités aux utilisateurs n’ayant pas les
autorisations de les voir.
464
Les informations sur les activités sont désactivées par défaut dans une application de service de
profil utilisateur. Pour activer cette fonctionnalité, un membre du groupe Administrateurs de la
batterie de serveurs doit configurer le travail du minuteur Informations sur les activités du
service Profil utilisateur.
1. Sur le site Web Administration centrale, dans la barre de lancement rapide, cliquez sur
Analyse.
2. Dans la section Travaux du minuteur, cliquez sur Examiner les définitions de travail.
3. Cliquez sur Service de profil utilisateur – Travail Informations sur les activités dans la liste
des travaux du minuteur.
4. Dans la page Modifier le travail du minuteur, cliquez sur Activer.
Pour choisir leurs collègues pour leurs sites Mon site, les utilisateurs sélectionnent les noms
d’autres utilisateurs et les définissent comme Collègues. Lorsqu’un utilisateur est sélectionné
en tant que collègue, un message de notification lui est envoyé.
Fédération des recherches SharePoint
La fédération des recherches SharePoint permet à un administrateur d’une application de
service de recherche de fournir des résultats provenant de plusieurs fournisseurs de recherche
aux requêtes des utilisateurs. Par défaut, la fédération des recherches SharePoint ne recherche
que le contenu SharePoint local. Un administrateur d’une application de service de recherche
peut ajouter des fournisseurs de recherche, par exemple un moteur de recherche tiers distant
ou en ligne.
Si un administrateur d’une application de service de recherche ajoute un fournisseur de
recherche, les requêtes des utilisateurs lui sont envoyées et les résultats renvoyés par ce
fournisseur sont affichés.
Les informations sur les pratiques en matière de confidentialité du moteur de recherche
Microsoft Bing sont indiquées à la page http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=147849.
Microsoft ne contrôle pas les méthodes de collecte et d’utilisation de données des fournisseurs
de recherche tiers.
Journalisation des requêtes SharePoint
La recherche SharePoint recueille des informations sur les requêtes de recherche des
utilisateurs et sur les résultats que les utilisateurs sélectionnent sur leurs ordinateurs.
SharePoint utilise ces informations pour optimiser la pertinence des résultats de recherche et
465
améliorer les suggestions de requêtes. Les membres du groupe Administrateurs de la batterie
de serveurs ou un administrateur de l’application de service de recherche peuvent également
créer des rapports qui dépendent de ces informations.
Pour désactiver la journalisation des requêtes
1. Sur le site Web Administration centrale, dans la section Gestion des applications, cliquez
sur Gérer les applications de service.
2. Cliquez sur Application de service de recherche. Dans la section État du système de la
page Application de service de recherche, cliquez sur le lien Désactiver en regard de
Journalisation des requêtes.
Métadonnées gérées et mots clés d’entreprise
Les mots clés d’entreprise sont des valeurs de métadonnées gérées d’un magasin de termes qui
sont stockées dans un type de colonne spécial. Au lieu d’être lié à un ensemble de termes
unique, ce type de colonne est validé par rapport à tous les termes disponibles dans tous les
ensembles de termes accessibles. En revanche, il n’est pas validé par rapport aux ensembles de
termes qui sont spécifiques à une collection de sites et ne participe pas à la validation des mots
clés d’entreprise.
Comportement par défaut
Par défaut, les colonnes de mots clés d’entreprise et de métadonnées gérées sont disponibles
dans SharePoint Server 2010. Ces colonnes peuvent être appliquées à une liste ou à un type de
contenu. Après que la colonne de métadonnées gérées ou de mots clés d’entreprise a été
appliquée à un type de colonne, les données entrées par les utilisateurs dans ces champs sont
stockées dans une base de données de magasin de termes.
Les mots clés d’entreprise et les métadonnées gérées doivent généralement être considérés
comme publics et lisibles par tous les utilisateurs. Si une colonne de mots clés d’entreprise ou
une colonne de métadonnées gérées est liée à un ensemble de termes disponible globalement,
toutes les métadonnées créées par les utilisateurs seront accessibles aux autres utilisateurs
d’entreprise qui affichent ou valident des termes.
Après que des colonnes de mots clés d’entreprise et de métadonnées gérées ont été utilisées
et que des données utilisateur ont été stockées dans la base de données de magasin de termes
et partagées à partir de celle-ci, il est possible de configurer une liste SharePoint afin de
partager ses métadonnées gérées et ses données de mots clés d’entreprise avec la base de
données de liaison de mise en réseau conservée par le service Profil utilisateur. Ceci étend la
466
visibilité des données d’un utilisateur à tous les utilisateurs de toute fonctionnalité qui repose
sur la base de données de liaison de mise en réseau, à l’exception des données utilisateur dans
les colonnes liées à des ensembles de termes. Les valeurs de métadonnées qui sont stockées
dans des ensembles de termes spécifiques à une collection de sites ne seront pas partagées
avec la base de données de liaison de mise en réseau, que le paramètre de liste soit activé de
façon à autoriser le partage avec la base de données de liaison de mise en réseau ou non.
Texte d’interface utilisateur pour la gestion de la fonctionnalité
L’interface utilisateur affiche le texte descriptif suivant :

Lorsque vous ajoutez des mots clés d’entreprise à une liste ou à un type de contenu, le
texte descriptif suivant s’affiche :
Les mots clés d’entreprise sont partagés avec d’autres utilisateurs et applications pour
faciliter la recherche et le filtrage, de même que la cohérence et la réutilisation des
métadonnées

L’interface utilisateur de paramètres de liste procure aux propriétaires de listes un
raccourci pour l’ajout de la colonne de mots clés d’entreprise. L’interface utilisateur affiche
le texte suivant :
Ajouter des mots clés d’entreprise
Une colonne de mots clés d’entreprise permet aux utilisateurs d’entrer une ou plusieurs
valeurs de texte qui seront partagées avec d’autres utilisateurs et applications pour
faciliter la recherche et le filtrage, de même que la cohérence et la réutilisation des
métadonnées
L’ajout d’une colonne de mots clés d’entreprise permet également de synchroniser les
champs de mots clés hérités existants et l’infrastructure des métadonnées gérées. (Les
balises de document seront copiées dans les mots clés d’entreprise lors du
téléchargement.)

La même page de paramètres de listes affiche le texte descriptif suivant pour la promotion
des métadonnées :
Les valeurs ajoutées aux colonnes de métadonnées gérées et des mots clés d’entreprise
peuvent être partagées en tant que liens de mise en réseau sur le site Mon site pour
apparaître dans les échanges de News, les pages de profil, les nuages de balise et les
pages de profil de balise.
467
Autorisations utilisateur et niveaux
d’autorisation (SharePoint Server 2010)
Mise à jour : 07 janvier 2011
Cet article décrit les niveaux d’autorisation par défaut ainsi que les autorisations utilisateur
dans Microsoft SharePoint Server 2010.
Dans cet article :

Niveaux d’autorisation par défaut

Autorisations utilisateur
Niveaux d’autorisation par défaut
Les niveaux d’autorisation sont des collections d’autorisations qui permettent aux utilisateurs
d’effectuer un ensemble de tâches connexes. SharePoint Server 2010 comprend cinq niveaux
d’autorisation par défaut. Vous pouvez personnaliser les autorisations disponibles dans ces
niveaux d’autorisation (sauf pour les niveaux Accès limité et Contrôle total), ou créer des
niveaux d’autorisation personnalisés qui contiennent uniquement les autorisations nécessaires.
Pour plus d’informations sur la façon de personnaliser les niveaux d’autorisation, voir
Configurer des autorisations personnalisées (SharePoint
Server 2010)(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/c5dd8b7e-202d-4d33-8535-
5c03f88ea1ff(Office.14).aspx).
468
Remarque :
Bien que vous ne puissiez pas modifier directement les niveaux d’autorisation Accès limité et
Contrôle total, vous pouvez rendre des autorisations particulières indisponibles pour
l’application Web entière, ce qui supprime ces autorisations des niveaux Accès limité et
Contrôle total. Pour plus d’informations sur la façon de gérer les autorisations pour une
application Web, voir Gérer les autorisations pour une application Web (SharePoint
Server 2010) (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/28a53440-2adc-4957-84bd99ed97f0c430(Office.14).aspx).
Le tableau suivant répertorie les niveaux d’autorisation par défaut pour les sites d’équipe dans
SharePoint Server 2010.
Niveau d’autorisation
Description
Accès limité
Permet l’accès aux ressources 
partagées dans le site Web afin
que les utilisateurs puissent

accéder à un élément au sein
du site. Conçu pour être
combiné aux autorisations

affinées pour donner aux
utilisateurs l’accès à une liste, 
une bibliothèque de
documents, un dossier, un

élément de liste ou un
document spécifique, et non à
l’ensemble du site. Ce niveau
ne peut être ni personnalisé, ni
supprimé.
Lecture
Consulter les pages, les
éléments de liste et
télécharger les documents.
Autorisations incluses par défaut
Afficher les pages des
applications
Parcourir les informations
personnelles de
l’utilisateur
Utiliser des interfaces
distantes
Utiliser les fonctionnalités
d’intégration des clients
Ouvrir

Autorisations Accès limité,
plus :

Afficher les éléments

Ouvrir les éléments
469
Niveau d’autorisation
Collaboration
Conception
Description
Autorisations incluses par défaut

Afficher les versions

Créer des alertes

Utiliser la création de sites
libre-service

Afficher les pages

Consulter, ajouter, mettre à
jour et supprimer des éléments
dans les listes et bibliothèques 
de documents existantes.

Autorisations de lecture,
plus :

Supprimer des éléments

Supprimer des versions

Parcourir les répertoires

Modifier les informations
personnelles de
l’utilisateur

Gérer les affichages
personnels

Ajouter/Supprimer des
composants WebPart
personnels

Mettre à jour des
composants WebPart
personnels

Consulter, ajouter, mettre à
jour, supprimer, approuver et
personnaliser des éléments ou 
des pages du site Web.

Autorisations
d’approbation, plus :
Ajouter des éléments
Modifier des éléments
Gérer les listes
Ajouter et personnaliser
des pages

Appliquer des thèmes et
des bordures

Appliquer des feuilles de
470
Niveau d’autorisation
Description
Autorisations incluses par défaut
style
Contrôle total
Accorde un contrôle total de
l’étendue.
Toutes les autorisations
Si vous utilisez un modèle de site autre que le modèle de site d’équipe, une autre liste de
groupes SharePoint par défaut apparaît. Par exemple, le tableau suivant montre les niveaux
d’autorisation supplémentaires fournis avec le modèle de publication.
Niveau d’autorisation
Description
Autorisations incluses par défaut
Lecture restreinte
Afficher les pages et
documents. Pour les sites de
publication uniquement.

Afficher les éléments

Ouvrir les éléments

Afficher les pages

Ouvrir
Approuver
Gérer la hiérarchie

Modifier et approuver des
pages, des éléments de liste et
des documents. Pour les sites 
de publication uniquement.

Autorisations de
collaboration, plus :
Créer des sites, modifier des 
pages, des éléments de liste et
des documents. Pour les sites
de publication uniquement.
Autorisations de
conception (moins les
autorisations Approuver
des éléments, Appliquer
des thèmes et des
bordures et Appliquer des
feuilles de style), plus :
Remplacer l’extraction
Approuver des éléments

Gérer les autorisations

Afficher les données Web
Analytics

Créer des sous-sites
471
Niveau d’autorisation
Description
Autorisations incluses par défaut

Gérer les alertes

Énumérer les autorisations

Gérer le site Web
Autorisations utilisateur
SharePoint Server 2010 comprend 33 autorisations, utilisées dans cinq niveaux d’autorisation
par défaut. Vous pouvez modifier les autorisations qui sont incluses dans un niveau particulier
(à l’exception des niveaux d’autorisation Accès limité et Contrôle total) ou créer un nouveau
niveau pour contenir des autorisations spécifiques.
Les autorisations sont classées en autorisations de liste, autorisations de site et autorisations
personnelles, suivant les objets auxquels elles peuvent être appliquées. Par exemple, les
autorisations de site s’appliquent à un site particulier, les autorisations de liste ne s’appliquent
qu’à des listes et à des bibliothèques, tandis que les autorisations personnelles ne s’appliquent
qu’à des éléments tels que des affichages personnels et des composants WebPart privés, entre
autres. Les tableaux suivants décrivent la finalité de chaque autorisation, les autorisations
dépendantes et les niveaux d’autorisation auxquels elle appartient.
Autorisations des listes
Autorisation
Description
Autorisations dépendantes
Par défaut
incluse dans ces
niveaux
d’autorisation
Gérer les listes
Créer et supprimer des
listes, ajouter ou
supprimer des colonnes
dans une liste et ajouter
ou supprimer des
affichages publics dans
une liste.
Afficher les éléments,
Conception,
Afficher les pages, Ouvrir, Contrôle total
Gérer les affichages
personnels
472
Autorisation
Description
Autorisations dépendantes
Par défaut
incluse dans ces
niveaux
d’autorisation
Remplacer l’extraction
Ignorer ou Archiver un
document qui est extrait
par un autre utilisateur
sans enregistrer les
modifications en cours.
Afficher les éléments,
Conception,
Afficher les pages, Ouvrir Contrôle total
Ajouter des éléments
Ajouter des éléments à
des listes et ajouter des
documents à des
bibliothèques de
documents.
Afficher les éléments,
Collaboration,
Afficher les pages, Ouvrir Conception,
Contrôle total
Modifier des éléments
Modifier des éléments
Afficher les éléments,
Collaboration,
dans des listes, modifier Afficher les pages, Ouvrir Conception,
des documents dans des
Contrôle total
bibliothèques de
documents et
personnaliser des pages
de composants WebPart
dans des bibliothèques de
documents.
Supprimer des éléments
Supprimer des éléments
dans une liste et des
documents dans une
bibliothèque de
documents.
Afficher les éléments
Afficher des éléments de Afficher les pages, Ouvrir
listes et des documents de
bibliothèques de
documents.
Lecture,
Collaboration,
Conception,
Contrôle total
Approuver des éléments
Approuver les versions
Conception,
Afficher les éléments,
Collaboration,
Afficher les pages, Ouvrir Conception,
Contrôle total
Modifier les éléments,
473
Autorisation
Description
Autorisations dépendantes
Par défaut
incluse dans ces
niveaux
d’autorisation
secondaires des éléments Afficher les éléments,
Contrôle total
de liste ou des documents. Afficher les pages, Ouvrir
Ouvrir les éléments
Afficher la source des
documents avec des
gestionnaires de fichiers
côté serveur.
Afficher les éléments,
Lecture,
Afficher les pages, Ouvrir Collaboration,
Conception,
Contrôle total
Afficher les versions
Afficher les versions
Afficher les éléments,
Lecture,
antérieures des éléments Ouvrir les éléments,
Collaboration,
de liste ou des documents. Afficher les pages, Ouvrir Conception,
Contrôle total
Supprimer des versions
Supprimer les versions
Afficher les éléments,
Collaboration,
antérieures des éléments Afficher les versions,
Conception,
de liste ou des documents. Afficher les pages, Ouvrir Contrôle total
Créer des alertes
Créer des alertes de
messagerie.
Afficher les pages des
applications
Afficher les formulaires, Ouvrir
les vues et les pages des
applications. Énumérer les
listes.
Afficher les éléments,
Lecture,
Afficher les pages, Ouvrir Collaboration,
Conception,
Contrôle total
Tout
Autorisations de site
474
Autorisation
Description
Autorisations dépendantes
Par défaut
incluse dans ces
niveaux
d’autorisation
Gérer les autorisations
Créer et modifier des
niveaux d’autorisation sur
le site Web et attribuer
des autorisations à des
utilisateurs et des
groupes.
Afficher les éléments,
Contrôle total
Ouvrir les éléments,
Afficher les versions,
Parcourir les répertoires,
Afficher les pages,
Énumérer les
autorisations, Parcourir les
informations utilisateur,
Ouvrir
Afficher les données
d’utilisation
Afficher les rapports sur
l’utilisation du site Web.
Afficher les pages, Ouvrir Contrôle total
Créer des sous-sites
Créer des sous-sites tels Afficher les pages,
Contrôle total
que des sites d’équipe,
Parcourir les informations
des sites Espace de travail utilisateur, Ouvrir
de réunion et des sites
Espace de travail de
document.
Gérer le site Web
Effectuer toutes les tâches Afficher les éléments,
Contrôle total
d’administration du site Ajouter et personnaliser
Web et gérer le contenu. des pages, Parcourir les
répertoires, Afficher les
pages, Énumérer les
autorisations, Parcourir les
informations utilisateur,
Ouvrir
Ajouter et personnaliser
des pages
Ajouter, modifier ou
Afficher les éléments,
Conception,
supprimer des pages
Parcourir les répertoires, Contrôle total
HTML ou des pages de
Afficher les pages, Ouvrir
composants WebPart, et
modifier le site Web à
475
Autorisation
Description
Autorisations dépendantes
Par défaut
incluse dans ces
niveaux
d’autorisation
l’aide d’un éditeur
compatible avec Windows
SharePoint Services.
Appliquer des thèmes et
des bordures
Appliquer un thème ou
Afficher les pages, Ouvrir Conception,
des bordures à l’ensemble
Contrôle total
du site Web.
Appliquer des feuilles de
style
Appliquer une feuille de
style (fichier .css) au
site Web.
Afficher les pages, Ouvrir Conception,
Contrôle total
Créer des groupes
Créer un groupe
d’utilisateurs utilisable
n’importe où dans la
collection de sites.
Afficher les pages,
Contrôle total
Parcourir les informations
utilisateur, Ouvrir
Parcourir les répertoires
Énumérer des fichiers et Afficher les pages, Ouvrir Collaboration,
des dossiers dans un site
Conception,
Web à l’aide de Microsoft
Contrôle total
SharePoint Designer 2010
et des interfaces Web
DAV.
Utiliser la création de sites Créer un site Web à l’aide Afficher les pages,
Lecture,
de la création de sites
Parcourir les informations Collaboration,
libre-service
Conception,
libre-service.
utilisateur, Ouvrir
Contrôle total
Afficher les pages
Afficher les pages d’un site Ouvrir
Web.
Énumérer les
Énumérer les
autorisations sur un site
Lecture,
Collaboration,
Conception,
Contrôle total
Parcourir les répertoires, Contrôle total
Afficher les pages,
476
Autorisation
Description
Autorisations dépendantes
autorisations
Web, une liste, un dossier, Parcourir les informations
un document ou un
utilisateur, Ouvrir
élément de liste.
Parcourir les informations Afficher des informations Ouvrir
personnelles de
sur les utilisateurs du
l’utilisateur
site Web.
Par défaut
incluse dans ces
niveaux
d’autorisation
Tout
Gérer les alertes
Gérer les alertes pour tous Afficher les éléments,
Contrôle total
les utilisateurs du site
Afficher les pages, Ouvrir
Web.
Utiliser des interfaces
distantes
Utiliser les interfaces
Ouvrir
SOAP, Web DAV ou
SharePoint Designer 2010
pour accéder au site Web.
Utiliser les fonctionnalités Utiliser les fonctionnalités Utiliser les interfaces
d’intégration des clients qui démarrent des
distantes, Ouvrir
applications clientes. Sans
cette autorisation, les
utilisateurs doivent
travailler sur les
documents localement,
puis télécharger leurs
modifications.
Ouvrir
Ouvrir un site Web, une
liste ou un dossier pour
accéder aux éléments
qu’ils contiennent.
Modifier les informations Les utilisateurs peuvent
personnelles de
modifier leurs propres
informations utilisateur,
Aucune
Tout
Tout
Tout
Parcourir les informations Collaboration,
Conception,
utilisateur, Ouvrir
477
Autorisation
Description
l’utilisateur
par exemple ajouter une
photo.
Autorisations dépendantes
Par défaut
incluse dans ces
niveaux
d’autorisation
Contrôle total
Autorisations personnelles
Autorisation
Description
Autorisations dépendantes
Par défaut
incluse dans ces
niveaux
d’autorisation
Gérer les affichages
personnels
Créer, modifier et
Afficher les éléments,
Collaboration,
supprimer des affichages Afficher les pages, Ouvrir Conception,
personnels de listes.
Contrôle total
Ajouter/Supprimer des
composants WebPart
personnels
Ajouter ou supprimer des Afficher les éléments,
Collaboration,
composants WebPart
Afficher les pages, Ouvrir Conception,
personnels sur une page
Contrôle total
de composants WebPart.
Mettre à jour des
composants WebPart
personnels
Mettre à jour les
composants WebPart
pour qu’ils affichent des
informations
personnalisées.
Afficher les éléments,
Collaboration,
Afficher les pages, Ouvrir Conception,
Contrôle total
Autres ressources
Configurer des autorisations personnalisées (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/c5dd8b7e-202d-4d33-85355c03f88ea1ff(Office.14).aspx)
478
479
Types et descriptions des bases de données
(SharePoint Server 2010)
Mise à jour : 29 juillet 2010
Cet article décrit la base de données installée pour Microsoft SharePoint Server 2010. Il
comprend des informations relatives au placement et au redimensionnement. Pour plus
d’informations sur l’emplacement des bases de données, voir Planification et configuration de la
capacité de SQL Server et du stockage (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/a96075c6-d315-40a8-a73949b91c61978f(Office.14).aspx).
Les bases de données pour SharePoint Server 2010 peuvent être hébergées dans Microsoft SQL
Server 2008 R2, SQL Server 2008 avec le Service Pack 1 (SP1) et la Mise à jour cumulative 2, ou
dans SQL Server 2005 avec le SP3 et la Mise à jour cumulative 3. Les installations autonomes
peuvent également être hébergées dans les éditions Express de SQL Server 2008 R2 ou SQL
Server 2008. Pour plus d’informations, voir Configuration matérielle et logicielle requise
(SharePoint Server 2010) (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/4d88c402-24f2-449b86a6-6e7afcfec0cd(Office.14).aspx).
Remarque :
Les noms des bases de données mentionnées dans cette rubrique sont créés automatiquement
lorsque vous exécutez l’Assistant de configuration des produits SharePoint. Il n’est pas
obligatoire d’utiliser ces conventions d’affectation de noms. Vous pouvez soit spécifier les
noms des bases de données lors de leur création, soit modifier les noms des bases de données
après leur création. Pour plus d’informations, voir Déployer à l’aide de bases de données
créées par des administrateurs de base de données (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/798aa915-7025-4adc-a2104f6ff14c43fc(Office.14).aspx).
Les tailles de bases de données répertoriées dans cet article sont basées sur les plages
suivantes.
480
Descripteur
Plage de tailles
Petite
1 Go ou moins
Moyenne
Jusqu’à 100 Go
Grande
Jusqu’à 1 To
Très grande
1 To ou plus
Dans cet article :

Bases de données SharePoint Foundation 2010
(http://technet.microsoft.com/library/c852ebba-48b4-433c-83c3e774e88d6680(Office.14).aspx#Section1)

Bases de données SharePoint Server 2010 Standard Edition
(http://technet.microsoft.com/library/c852ebba-48b4-433c-83c3e774e88d6680(Office.14).aspx#Section2)

Bases de données SharePoint Server 2010 Enterprise Edition
(http://technet.microsoft.com/library/c852ebba-48b4-433c-83c3e774e88d6680(Office.14).aspx#Section3)

Bases de données Project Server 2010 (http://technet.microsoft.com/library/c852ebba-
48b4-433c-83c3-e774e88d6680(Office.14).aspx#Section4)

Si vous exécutez SharePoint Server 2010, il se peut que Microsoft Project Server 2010 soit
également installé dans votre environnement.

Bases de données FAST Search Server for SharePoint 2010
(http://technet.microsoft.com/library/c852ebba-48b4-433c-83c3e774e88d6680(Office.14).aspx#Section5)
Si vous exécutez SharePoint Server 2010, il se peut que Microsoft FAST Search Server 2010
for SharePoint soit également installé dans votre environnement.

Bases de données système SQL Server (http://technet.microsoft.com/library/c852ebba-
48b4-433c-83c3-e774e88d6680(Office.14).aspx#Section6)

Bases de données Reporting Services SQL Server
(http://technet.microsoft.com/library/c852ebba-48b4-433c-83c3e774e88d6680(Office.14).aspx#Section7)
481
Pour une représentation graphique des bases de données utilisées par SharePoint Server 2010,
voir Modèle de base de données (éventuellement en anglais)
(http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=187968&clcid=0x40C) (éventuellement en anglais).
Bases de données SharePoint Foundation 2010
Les bases de données suivantes font partie d’un déploiement SharePoint Foundation 2010. Ces
bases de données font également partie de tous les autres déploiements des Produits
SharePoint 2010.
Configuration
La base de données de configuration contient des données sur les bases de données
SharePoint, les sites Web IIS (Internet Information Services), les applications Web, les solutions
approuvées, les packages de composants WebPart, les modèles de site et les paramètres des
applications Web et des batteries de serveurs spécifiques aux Produits SharePoint 2010, tels
que les paramètres de quotas par défaut et les types de fichiers bloqués.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
SharePoint_Config
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Faibles.
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité,
c’est-à-dire que la base de données doit
devenir plus volumineuse car une seule base
de données de configuration est prise en
charge par batterie de serveurs. (Une
Cependant, les fichiers journaux des
transactions sont susceptibles de croître de
manière importante. Pour plus d’informations,
voir les Notes supplémentaires plus loin.
482
croissance significative est peu probable.)
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010, SQL Server et System Center Data
Protection Manager (DPM) 2010. La base de
données de configuration constitue un cas
particulier pour la sauvegarde et la
récupération. Pour plus d’informations, voir les
Notes supplémentaires plus loin.
Modèle de récupération par défaut
Complète. Il est recommandé de configurer la
base de données de configuration pour le
modèle de récupération simple de façon à
limiter la croissance du fichier journal.
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Notes supplémentaires
Fichiers journaux des transactions. Il est recommandé de sauvegarder le journal des
transactions pour la base de données de configuration régulièrement pour forcer la troncation
ou, si votre système ne fonctionne pas en miroir, de configurer la base de données pour qu’elle
fonctionne en mode de récupération simple. Pour plus d’informations, voir Troncation du
journal des transactions (http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=186687&clcid=0x40C).
Sauvegarde et récupération. La base de données de configuration est sauvegardée lorsque
vous effectuez une sauvegarde de la configuration et du contenu de la batterie SharePoint, et
certains paramètres de configuration de la base de données sont exportés et stockés sous
forme de fichier XML. Lorsqu’une batterie est restaurée, la base de données de configuration
483
n’est pas restaurée. Au lieu de cela, les paramètres de configuration enregistrés sont importés.
La base de données de configuration peut être correctement sauvegardée et restaurée à l’aide
de SQL Server ou d’autres outils si la batterie SharePoint est d’abord mise hors connexion.
Remarque :
De nombreux paramètres de configuration ne sont pas enregistrés lors d’une sauvegarde ou
d’une restauration de configuration uniquement de la batterie, en particulier les paramètres
des applications Web, les paramètres des applications de service et les paramètres qui sont
spécifiques au serveur local. Ces paramètres sont enregistrés lors d’une sauvegarde du contenu
et de la configuration d’une batterie mais certains d’entre eux, tels que les paramètres de
proxy d’application de service, ne peuvent pas être restaurés lors de la récupération d’une
batterie. Pour plus d’informations sur ce qui est enregistré lors d’une sauvegarde de
configuration, voir Sauvegarde d’une configuration de batterie de serveurs (SharePoint
Server 2010) (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/a6d383c0-3817-4acd-afa9ad7a9b7e6b5a(Office.14).aspx). Pour plus d’informations sur la façon de documenter et de
copier les paramètres de configuration qui ne sont pas sauvegardés, voir Copier les paramètres
de configuration d’une batterie de serveurs vers une autre batterie (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/8404adef-6bfb-4795-be1615739e1212f5(Office.14).aspx).
Contenu de l’Administration centrale
La base de données de contenu de l’Administration centrale est considérée comme étant une
base de données de configuration. Elle stocke tout le contenu du site, y compris les documents
ou les fichiers du site dans les bibliothèques de documents, les données de liste et les
propriétés des composants WebPart, en plus des noms et des droits des utilisateurs pour la
collection de sites Administration centrale. Si Microsoft SQL Server PowerPivot for Microsoft
SharePoint est installé, la base de données de contenu de l’Administration centrale stocke aussi
les classeurs Excel et les fichiers de données PowerPivot utilisés dans le Tableau de bord de
gestion PowerPivot.
Préfixe du nom des bases de SharePoint_AdminContent
données par défaut lorsqu’elles
484
sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des
produits SharePoint
Exigences en matière
d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la
taille et sur les facteurs de
croissance
Faibles.
Si vous utilisez PowerPivot, le contenu de l’Administration
centrale s’accroîtra sur une période d’un an, en supposant que
vous utilisiez les paramètres par défaut qui conservent la
collecte des données d’utilisation et l’historique de
l’actualisation des données pendant 365 jours. Pour plus
d’informations sur PowerPivot for SharePoint, voir Planifier un
déploiement PowerPivot dans une batterie de serveurs
SharePoint
(http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=186698&clcid=0x40C).
Caractéristiques de
lecture/écriture
Variables
Méthode d’évolutivité
recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité, c’est-à-dire que
la base de données doit devenir plus volumineuse car une
seule base de données d’Administration centrale est prise en
charge par batterie de serveurs. (Une croissance significative
est peu probable.)
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde
pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint Server 2010, SQL
Server et DPM 2010. La base de données de l’Administration
centrale constitue un cas particulier pour la sauvegarde et la
récupération. Pour plus d’informations, voir les Notes
supplémentaires plus loin.
Modèle de récupération par
défaut
Complète
485
Prend en charge la mise en
Oui
miroir au sein d’une batterie de
serveurs pour la disponibilité
Prend en charge la mise en
Non
miroir asynchrone ou la copie
des journaux des transactions
vers une autre batterie pour la
récupération d’urgence
Notes supplémentaires
Sauvegarde et récupération. La base de données de contenu de l’Administration centrale est
sauvegardée lorsque vous effectuez une sauvegarde de la configuration et du contenu de la
batterie SharePoint. Lorsqu’une batterie est restaurée, la base de données de contenu de
l’Administration centrale n’est pas restaurée. Cette base de données peut être correctement
sauvegardée et restaurée à l’aide de SQL Server ou d’autres outils si la batterie SharePoint est
d’abord mise hors connexion.
Bases de données de contenu
Les bases de données de contenu stockent tout le contenu pour une collection de sites, y
compris les documents ou les fichiers du site qui se trouvent dans des bibliothèques de
documents, des données de liste, des propriétés de composants WebPart, des journaux d’audit
et des solutions en mode bac à sable, en plus des noms et des droits des utilisateurs.
Toutes les données pour une collection de sites spécifique se trouvent dans une même base de
données de contenu sur un même serveur. Une base de données de contenu peut être
associée à plusieurs collections de sites.
Les bases de données de contenu contiennent aussi le cache Microsoft Office Web Apps si
Office Web Apps a été déployé. Un seul cache est créé par application Web. Si Office Web Apps
est activé dans plusieurs collections de sites stockées dans différentes bases de données de
contenu, ces collections de sites utiliseront toutes le même cache. Vous pouvez configurer la
taille du cache, la période d’expiration et l’emplacement. Pour plus d’informations sur la taille
du cache Office Web Apps, voir Gérer le cache Office Web Apps
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/9a75a461-6c86-4b61-be98bcaf9290f2da(Office.14).aspx).
486
Les bases de données de contenu stockent également des données utilisateur pour PowerPivot
for SharePoint s’il a été installé dans l’environnement.
Préfixe du nom des bases de données WSS_Content
par défaut lorsqu’elles sont installées
à l’aide de l’Assistant Configuration
des produits SharePoint
Exigences en matière d’emplacement Aucune
Informations générales sur la taille et Il est fortement recommandé de limiter la taille des
bases de données de contenu à 200 Go pour garantir
sur les facteurs de croissance
les performances du système. Pour plus d’informations,
voir les Notes supplémentaires plus loin.
La taille des bases de données de contenu varie de
façon significative selon leur utilisation. Pour plus
d’informations, voir les Notes supplémentaires plus
loin.
Caractéristiques de lecture/écriture
Varient selon l’utilisation. Par exemple, les
environnements de collaboration font l’objet d’accès
en écriture intensifs ; les environnements de gestion de
documents font l’objet d’accès en lecture intensifs.
Méthode d’évolutivité recommandée La base de données de contenu qui prend en charge
une collection de sites doit pouvoir monter en charge :
elle doit pouvoir devenir aussi volumineuse que
nécessaire. Cependant, vous pouvez créer des
collections de sites supplémentaires qui sont associées
à une application Web et associer la nouvelle collection
de sites à une autre base de données de contenu. De
même, si une base de données de contenu est associée
à plusieurs collections de sites, vous pouvez déplacer
une collection de sites vers une autre base de données
de contenu. Pour des directives spécifiques sur la façon
de dimensionner les bases de données de contenu, voir
Planification et configuration de la capacité de SQL
487
Server et du stockage (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/a96075c6d315-40a8-a739-49b91c61978f(Office.14).aspx).
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en
charge
Sauvegarde et récupération SharePoint Server 2010,
SQL Server et DPM 2010.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au Oui
sein d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Prend en charge la mise en miroir
asynchrone ou la copie des journaux
des transactions vers une autre
batterie pour la récupération
d’urgence
Oui
Notes supplémentaires
Limitations recommandées pour la taille des bases de données de contenu
Il est fortement recommandé de limiter la taille des bases de données de contenu à 200 Go
pour garantir les performances du système.
488
Important :
Des tailles de base de données de contenu jusqu’à 1 To sont prises en charge seulement pour
les référentiels et les archives monosite volumineux dans lesquels les données demeurent à
peu près statiques, tels que les systèmes de gestion de documents de référence et les sites du
centre des enregistrements. Des tailles de bases de données plus importantes sont prises en
charge pour ces scénarios car leurs schémas d’E-S et les formats de leurs structures de données
classiques ont été conçus et testés pour une plus grande échelle. Pour plus d’informations sur
les référentiels de documents à grande échelle, voir « Évaluer les exigences en matière de
performances et de capacité pour les référentiels de documents à grande échelle » dans
Résultats des tests de performances et de capacité et recommandations (SharePoint
Server 2010) (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/c7f0ba55-d909-4665-85ba-
706ef08d3ec8(Office.14).aspx).
Estimation de la taille des bases de données de contenu
La taille des bases de données de contenu varie de façon significative selon l’utilisation du site.
Les facteurs de croissance incluent le nombre de documents, le nombre d’utilisateurs,
l’utilisation du contrôle de version, l’utilisation de Corbeilles, la taille des quotas, le fait que le
journal d’audit est configuré ou non et le nombre d’éléments choisis pour être audités.
Si Office Web Apps est utilisé, le cache Office Web Apps peut affecter de façon significative la
taille d’une base de données de contenu. Pour plus d’informations sur la taille du cache Office
Web Apps, voir Gérer le cache Office Web Apps (http://technet.microsoft.com/frfr/library/9a75a461-6c86-4b61-be98-bcaf9290f2da(Office.14).aspx).
Si PowerPivot for SharePoint est utilisé, les fichiers Excel stockés dans SharePoint Server
deviennent plus volumineux, ce qui augmente la taille de la base de données de contenu. Pour
plus d’informations, voir Planifier un déploiement PowerPivot dans une batterie de serveurs
SharePoint (http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=188460&clcid=0x40C).
Pour des recommandations détaillées sur la façon de calculer la taille d’une base de données
de contenu, voir Planification et configuration de la capacité de SQL Server et du stockage
(SharePoint Server 2010) (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/a96075c6-d315-40a8a739-49b91c61978f(Office.14).aspx).
489
Base de données de collecte de données relatives à l’état et à l’utilisation
La base de données de collecte de données relatives à l’état et à l’utilisation est utilisée par
l’application de service de collecte de données relatives à l’état et à l’utilisation. Elle stocke
temporairement des données de contrôle de l’état et d’utilisation et peut être utilisée pour la
génération de rapports et les diagnostics.
Remarque :
La base de données de collecte de données relatives à l’état et à l’utilisation est la seule base
de données SharePoint Server 2010 sur laquelle des requêtes peuvent être effectuées
directement et dont le schéma peut être modifié.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
WSS_UsageApplication
Exigences en matière d’emplacement
La base de données de collecte de données
relatives à l’état et à l’utilisation est très active
et doit être placée si possible sur un disque ou
une pile de disques distincts.
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Très grande. La taille de la base de données
dépend du facteur de rétention, du nombre
d’éléments pour lesquels la journalisation et le
contrôle externe ont été activés, du nombre
d’applications Web exécutées dans
l’environnement, du nombre d’utilisateurs
travaillant à un moment donné et des
fonctionnalités activées.
Caractéristiques de lecture/écriture
La base de données de collecte de données
relatives à l’état et à l’utilisation est très
490
sollicitée en écriture.
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité,
c’est-à-dire que la base de données doit
devenir plus volumineuse car une seule base
de données de journalisation est prise en
charge par batterie de serveurs.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010, SQL Server et DPM 2010.
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui. Cependant, bien que vous puissiez mettre
en miroir la base de données de collecte de
données relatives à l’état et à l’utilisation, il
n’est pas recommandé de le faire. Elle est
facilement recréée en cas de défaillance.
Prend en charge la mise en miroir asynchrone
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Oui. Cependant, bien que vous puissiez mettre
en miroir ou copier via les journaux des
transactions de façon asynchrone la base de
données de collecte de données relatives à
l’état et à l’utilisation, il n’est pas recommandé
de le faire. Elle est facilement recréée en cas de
défaillance.
Base de données Business Data Connectivity
La base de données de l’application de service Business Data Connectivity stocke des types de
données externes et des objets qui y sont relatifs.
Préfixe du nom des bases de données par défaut Bdc_Service_DB_
lorsqu’elles sont installées à l’aide de l’Assistant
491
Configuration des produits SharePoint
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Faibles. La taille est déterminée par le nombre
de connexions.
Caractéristiques de lecture/écriture
La base de données Business Data Connectivity
est très sollicitée en lecture.
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité,
c’est-à-dire que la base de données doit
devenir plus volumineuse car une seule base
de données Business Data Connectivity est
prise en charge par batterie de serveurs. (Une
croissance significative est peu probable.)
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010, SQL Server et DPM 2010.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données du Registre d’application
La base de données de l’application de service Registre d’application stocke des informations à
compatibilité descendante qui sont utilisées pour la connexion à des informations utilisées par
l’API du catalogue de données métiers de Microsoft Office SharePoint Server 2007.
492
Remarque :
Lorsque vous avez terminé la migration d’une application du catalogue de données métiers
Office SharePoint Server 2007, l’application de service Registre d’application peut être
désactivée et la base de données peut être supprimée.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
Application_Registry_server_DB_
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Faibles. La taille est déterminée par le nombre
de connexions.
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive.
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité,
c’est-à-dire que la base de données doit
devenir plus volumineuse car une seule base
de données de service Registre d’application
est prise en charge par batterie de serveurs.
(Une croissance significative est peu probable.)
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010, SQL Server et DPM 2010.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
493
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données de paramètres d’abonnement
La base de données de l’application de service de paramètres d’abonnement Microsoft
SharePoint Foundation stocke des fonctionnalités et des paramètres pour les clients hébergés.
L’application de service et la base de données de paramètres d’abonnement ne sont pas créées
par l’Assistant Configuration des produits SharePoint ; elles doivent être créées à l’aide
d’applets de commande . Pour plus d’informations, voir NewSPSubscriptionSettingsServiceApplication (http://technet.microsoft.com/frfr/library/a0056290-df8b-4167-9a11-59cbb619e194(Office.14).aspx).
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
SubscriptionSettings_
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Faibles. La taille est déterminée par le nombre
de clients, de batteries et de fonctionnalités
pris en charge.
Caractéristiques de lecture/écriture
La base de données d’abonnement est très
sollicitée en lecture.
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service. Vous
pouvez le faire en créant des instances
supplémentaires de l’application de service ;
cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée
sur l’activité plutôt que sur l’obligation de
monter en puissance.
494
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010, SQL Server et DPM 2010.
Modèle de récupération recommandé
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données SharePoint Server 2010
Standard Edition
Les bases de données suivantes font partie d’un déploiement SharePoint Server 2010 Standard
Edition.
Base de données de banque d’informations sécurisée
La base de données de l’application de service Banque d’informations sécurisée stocke et
mappe des informations d’identification, telles que des noms et des mots de passe de comptes.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
Secure_Store_Service_DB_
Exigences en matière d’emplacement
Pour un stockage sécurisé des informations
d’identification, il est recommandé d’héberger
la base de données Banque d’informations
sécurisée sur une instance de base de données
495
distincte ou sur un serveur de base de données
distinct avec un accès limité à un seul
administrateur. Par défaut, si la base de
données est hébergée sur le serveur et
l’instance de base de données SharePoint par
défaut, tous les administrateurs de base de
données ont accès à la base de données
Banque d’informations sécurisée.
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Moyenne. La taille et la croissance sont
déterminées par le nombre d’applications
cibles, le nombre de champs d’informations
d’identification par application cible et le
nombre d’utilisateurs stockés dans chaque
application cible. Si l’audit est activé, le nombre
d’opérations de lecture/écriture effectuées sur
une application cible donnée affecte
également la taille.
Caractéristiques de lecture/écriture
Égalité entre les lectures et les écritures
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service. Vous
pouvez le faire en créant des instances
supplémentaires de l’application de service ;
cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée
sur l’activité plutôt que sur l’obligation de
monter en puissance.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010, SQL Server et DPM 2010.
Modèle de récupération par défaut
Complète
496
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Oui
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données d’état
La base de données de l’application de service d’état stocke temporairement des informations
pour InfoPath Forms Services, le composant WebPart graphique et Visio Services.
Préfixe du nom des bases de données StateService
par défaut lorsqu’elles sont installées
à l’aide de l’Assistant Configuration
des produits SharePoint
Exigences en matière d’emplacement Aucune
Informations générales sur la taille et Moyenne-grande. La taille est déterminée par
l’utilisation d’InfoPath Forms Services et de Visio
sur les facteurs de croissance
Services.
Caractéristiques de lecture/écriture
Variables
Méthode d’évolutivité recommandée Montée en puissance parallèle ; ajoutez une autre base
de données d’état à l’application de service à l’aide
d’applets de commande Windows PowerShell. Pour
plus d’informations, voir Gérer le service d’état
(SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/5765c57c372b-4974-a60a-2277996550aa(Office.14).aspx).
Règles d’intégrité associées
Aucune
497
Mécanismes de sauvegarde pris en
charge
Sauvegarde et récupération SharePoint Server 2010,
SQL Server et DPM 2010.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au Oui
sein d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Prend en charge la mise en miroir
asynchrone ou la copie des journaux
des transactions vers une autre
batterie pour la récupération
d’urgence
Non
Base de données de la zone de transit Web Analytics
La base de données de la zone de transit stocke temporairement des données de faits non
agrégées, des métadonnées d’actifs et des données par lots mises en file d’attente pour
l’application de service Web Analytics.
Préfixe du nom des bases de données WebAnalyticsServiceApplication_StagingDB_
par défaut lorsqu’elles sont installées à
l’aide de l’Assistant Configuration des
produits SharePoint
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et
sur les facteurs de croissance
Moyenne. La taille varie en fonction du nombre de
rapports à générer.
Caractéristiques de lecture/écriture
Variables
Méthode d’évolutivité recommandée
Montée en puissance parallèle ; associez une autre
base de données de la zone de transit Web Analytics à
l’instance de l’application de service.
498
Règles d’intégrité SharePoint associées Une règle vérifie que la file d’attente du broker de
service est activée pour les bases de données Web
Analytics.
Mécanismes de sauvegarde pris en
charge
Sauvegarde et récupération SharePoint Server 2010,
SQL Server et DPM 2010.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au Non
sein d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Prend en charge la mise en miroir
Non
asynchrone ou la copie des journaux
des transactions vers une autre
batterie pour la récupération d’urgence
Base de données de rapports Web Analytics
La base de données de rapports stocke des tables de rapports standard agrégées, des données
de faits agrégées par groupes de sites, par date et par métadonnées d’actifs, ainsi que des
informations de diagnostic pour l’application de service Web Analytics.
Important :
Pour les environnements à grande échelle, il est recommandé d’exécuter la base de données
de rapports de l’application de service Web Analytics sur un serveur exécutant SQL Server 2008
Enterprise Edition pour que l’application de service Web Analytics puisse tirer parti du
partitionnement des tables.
Préfixe du nom des bases de données WebAnalyticsServiceApplication_ReportingDB_
par défaut lorsqu’elles sont installées
à l’aide de l’Assistant Configuration
des produits SharePoint
499
Exigences en matière
d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille
et sur les facteurs de croissance
Très grande. La taille varie en fonction de la stratégie de
rétention.
Caractéristiques de lecture/écriture Variables
Méthode d’évolutivité
recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité de la base
de données qui prend en charge l’instance de
l’application de service. Vous pouvez le faire en créant
des instances supplémentaires de l’application de
service ; cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée sur
l’activité plutôt que sur l’obligation de monter en
puissance.
Règles d’intégrité associées
Une règle vérifie que la file d’attente du broker de
service est activée pour les bases de données Web
Analytics.
Mécanismes de sauvegarde pris en Sauvegarde et récupération SharePoint Server 2010, SQL
charge
Server et DPM 2010.
Modèle de récupération par défaut Complète
Prend en charge la mise en miroir au Oui
sein d’une batterie de serveurs pour
la disponibilité
Prend en charge la mise en miroir
Non
asynchrone ou la copie des journaux
des transactions vers une autre
batterie pour la récupération
d’urgence
500
Base de données d’administration de l’application de service de recherche
La base de données d’administration héberge la configuration et la liste de contrôle d’accès de
l’application de service de recherche ainsi que les meilleurs résultats pour le composant
d’analyse. Un accès à cette base de données est effectué pour chaque action d’utilisateur et
d’administration.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
Search_Service_Application_DB_
Exigences en matière d’emplacement
La base de données d’administration doit tenir
dans la mémoire vive du serveur pour que ce
serveur puisse gérer plus efficacement la
charge induite par les requêtes des utilisateurs
finals. En raison de cette spécification, il est
généralement préférable de ne pas stocker les
bases de données d’administration et d’analyse
sur le même serveur.
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite à moyenne. Les facteurs qui influencent
la croissance sont le nombre de meilleurs
résultats, le nombre de sources de contenu et
de règles d’analyse, les descriptions de sécurité
pour le corpus et le volume de trafic.
Caractéristiques de lecture/écriture
Égalité approximative entre les lectures et les
écritures
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service. Vous
pouvez le faire en créant des instances
supplémentaires de l’application de service ;
cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée
501
sur l’activité plutôt que sur l’obligation de
monter en puissance.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010.
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données d’analyse de l’application de service de recherche
La base de données d’analyse stocke l’état des données analysées et l’historique d’analyse.
Important :
Pour les environnements à grande échelle, il est recommandé d’exécuter la base de données
d’analyse sur un serveur exécutant SQL Server 2008 Enterprise Edition pour que l’application
de service puisse tirer parti de la compression des données.
Préfixe du nom des bases de données Search_Service_Application_CrawlStoreDB_
par défaut lorsqu’elles sont installées à
l’aide de l’Assistant Configuration des
produits SharePoint
Exigences en matière d’emplacement
La base de données d’analyse fait l’objet d’E/S
502
intensives et provoque le vidage régulier du cache.
Dans les environnements à grande échelle, il est
recommandé de placer cette base de données sur un
serveur qui n’héberge pas la base de données de
propriétés ni d’autres bases de données impliquées
dans les tâches des utilisateurs finals.
Informations générales sur la taille et sur Moyenne à grande. En général, la base de données
les facteurs de croissance
d’analyse commence avec une taille moyenne et
croît au fil du temps, sans diminuer. Les facteurs qui
influencent la croissance sont le nombre d’éléments
du corpus.
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive. Le rapport lecture/écriture est de
3:1.
Méthode d’évolutivité recommandée
Montée en puissance parallèle ; associez une autre
base de données d’analyse à l’instance de
l’application de service. Plusieurs bases de données
d’analyse peuvent être placées sur le même serveur
si ce serveur peut traiter le nombre d’E/S par
seconde requis.
Règles d’intégrité associées
La règle d’intégrité Rechercher - Une ou plusieurs
bases de données d’analyse peuvent contenir des
index fragmentés recrée des statistiques et, si le
système exécute SQL Server Enterprise Edition, elle
active la compression des données au niveau de la
page.
Mécanismes de sauvegarde pris en
charge
Sauvegarde et récupération SharePoint Server 2010.
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au
sein d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir
Non
503
asynchrone ou la copie des journaux des
transactions vers une autre batterie
pour la récupération d’urgence
Base de données de propriétés de l’application de service de recherche
La base de données de propriétés stocke des informations qui sont associées aux données
analysées, y compris des propriétés, l’historique et des files d’attente d’analyse.
Important :
Pour les environnements à grande échelle, il est recommandé d’exécuter la base de données
de propriétés sur un serveur exécutant SQL Server 2008 Enterprise Edition pour que
l’application de service puisse tirer parti de la compression des données.
Préfixe du nom des bases de données Search_Service_Application_PropertyStoreDB_
par défaut lorsqu’elles sont installées
à l’aide de l’Assistant Configuration
des produits SharePoint
Exigences en matière d’emplacement Au moins un tiers de la base de données de propriétés
doit tenir dans la mémoire vive du serveur.
Dans les environnements à grande échelle, il est
recommandé de placer cette base de données sur son
propre serveur pour obtenir des résultats de requête
plus rapidement.
Informations générales sur la taille et Grande à très grande. Les facteurs qui influencent la
croissance sont le nombre de propriétés gérées et le
sur les facteurs de croissance
nombre de documents.
Caractéristiques de lecture/écriture
Écriture intensive. Le rapport lecture/écriture est de
1:2.
Méthode d’évolutivité recommandée Montée en puissance parallèle ; associez une autre base
de données de propriétés à l’instance de l’application
504
de service. Il est recommandé de placer chaque base de
données de propriétés sur un serveur différent.
Règles d’intégrité associées
La règle d’intégrité Recherche - Une ou plusieurs bases
de données de propriétés contiennent des index
fragmentés s’exécute par défaut une fois par semaine.
Elle défragmente les index, recrée les statistiques et, si
le système exécute SQL Server Enterprise Edition, elle
active la compression des données.
Mécanismes de sauvegarde pris en
charge
Sauvegarde et récupération SharePoint Server 2010.
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au Oui
sein d’une batterie de serveurs pour
la disponibilité
Prend en charge la mise en miroir
Non
asynchrone ou la copie des journaux
des transactions vers une autre
batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données de profils de l’application de service de profil utilisateur
La base de données de profils stocke et gère les utilisateurs et les informations associées. Elle
stocke aussi des informations sur le réseau social des utilisateurs en plus de l’appartenance à
des listes de distribution et à des sites.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
User Profile Service Application_ProfileDB_
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
505
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Moyenne à grande. Les facteurs de croissance
incluent les utilisateurs supplémentaires et
l’utilisation de flux d’informations. Les flux
d’informations croissent avec les activités des
utilisateurs. L’option par défaut est de
conserver les deux dernières semaines
d’activité, après quoi un travail du minuteur
supprime les éléments des flux d’informations
antérieurs à deux semaines.
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service. Vous
pouvez le faire en créant des instances
supplémentaires de l’application de service ;
cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée
sur l’activité plutôt que sur l’obligation de
monter en puissance.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010.
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir asynchrone
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Non. Toutefois, un administrateur peut utiliser
le moteur de réplication des profils utilisateur,
qui fait partie de SharePoint Administration
Toolkit, pour répliquer les profils utilisateur et
les données sociales, telles que les liens de
mise en réseau, les notes et les évaluations,
506
entre les applications de service de profil
utilisateur. Cette réplication peut être
unidirectionnelle ou bidirectionnelle. Pour plus
d’informations, voir Vue d’ensemble du moteur
de réplication des profils utilisateur (SharePoint
Server 2010).
Base de données de synchronisation de l’application de service de profil utilisateur
La base de données de synchronisation stocke des données de configuration et de la zone de
transit lorsque des données de profil sont synchronisées avec des services d’annuaire tels
qu’Active Directory.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
User Profile Service Application_SyncDB_
Exigences en matière d’emplacement
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Moyenne à grande. Les facteurs de croissance
incluent le nombre d’utilisateurs et de groupes
ainsi que le ratio utilisateurs/groupes.
Caractéristiques de lecture/écriture
Égalité approximative entre les lectures et les
écritures.
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service. Vous
pouvez le faire en créant des instances
supplémentaires de l’application de service ;
cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée
sur l’activité plutôt que sur l’obligation de
507
monter en puissance.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010.
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Non
Prend en charge la mise en miroir asynchrone
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Non. Toutefois, un administrateur peut utiliser
le moteur de réplication des profils utilisateur,
qui fait partie de SharePoint Administration
Toolkit, pour répliquer les profils utilisateur et
les données sociales, telles que les liens de
mise en réseau, les notes et les évaluations,
entre les applications de service de profil
utilisateur. Cette réplication peut être
unidirectionnelle ou bidirectionnelle. Pour plus
d’informations, voir Vue d’ensemble du moteur
de réplication des profils utilisateur (SharePoint
Server 2010).
Base de données de liaison de mise en réseau de l’application de service de profil utilisateur
La base de données de liaison de mise en réseau stocke des liens et des notes de mise en
réseau créés par les utilisateurs, ainsi que leurs URL respectives.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
User Profile Service Application_SocialDB_
508
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite à très grande. Les facteurs de croissance
incluent le nombre de liens, d’évaluations et de
notes qui ont été créés et utilisés.
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive. Le rapport lecture/écriture
est d’environ 50:1.
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service. Vous
pouvez le faire en créant des instances
supplémentaires de l’application de service ;
cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée
sur l’activité plutôt que sur l’obligation de
monter en puissance.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010.
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Non
Prend en charge la mise en miroir asynchrone
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Non. Toutefois, un administrateur peut utiliser
le moteur de réplication des profils utilisateur,
qui fait partie de SharePoint Administration
Toolkit, pour répliquer les profils utilisateur et
les données sociales, telles que les liens de
mise en réseau, les notes et les évaluations,
entre les applications de service de profil
utilisateur. Cette réplication peut être
unidirectionnelle ou bidirectionnelle. Pour plus
509
d’informations, voir Vue d’ensemble du moteur
de réplication des profils utilisateur (SharePoint
Server 2010).
Base de données de métadonnées gérées
La base de données de l’application de service de métadonnées gérées stocke des
métadonnées gérées et des types de contenus syndiqués.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
Managed Metadata Service_
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Moyenne. Les facteurs de croissance incluent
la quantité de métadonnées gérées.
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive. Le rapport lecture/écriture
est d’environ 1 000:1.
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service. Vous
pouvez le faire en créant des instances
supplémentaires de l’application de service ;
cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée
sur l’activité plutôt que sur l’obligation de
monter en puissance.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010.
510
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données Word Automation Services
La base de données Word Automation Services stocke des informations sur les conversions de
documents en attente et terminées.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
WordAutomationServices_
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite
Caractéristiques de lecture/écriture
Variables
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service. Vous
pouvez le faire en créant des instances
supplémentaires de l’application de service ;
cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée
sur l’activité plutôt que sur l’obligation de
511
monter en puissance.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Bases de données de SharePoint Server 2010
Enterprise Edition
Les bases de données suivantes font partie d’un déploiement SharePoint Server 2010
Enterprise Edition, en plus des bases de données livrées avec l’édition Standard.
Base de données de l’application de service PerformancePoint
La base de données de l’application de service PerformancePoint stocke temporairement des
objets, des valeurs de filtre persistantes et des commentaires des utilisateurs.
512
Remarque :
Microsoft SQL Server 2008 Analysis Services (SSAS) est également recommandé en tant que
source de données pour l’application de service PerformancePoint. Si vous avez configuré SQL
Server Analysis Services et créé des cubes, des fonctionnalités supplémentaires, telles que des
analyses avec exploration à partir des tableaux de bords publiés, deviennent disponibles.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
PerformancePoint Service Application_
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Faibles. Les commentaires et les annotations
des utilisateurs sont conservés indéfiniment et
augmentent en fonction du nombre
d’utilisateurs de l’application. Les éléments
temporaires sont supprimés une fois par jour.
Caractéristiques de lecture/écriture
Variables
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service. Vous
pouvez le faire en créant des instances
supplémentaires de l’application de service ;
cependant, la décision de créer une application
de service distincte sera probablement basée
sur l’activité plutôt que sur l’obligation de
monter en puissance.
Règles d’intégrité associées
La règle d’intégrité Base de données non
disponible vérifie que la base de données
PerformancePoint est disponible.
513
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Bases de données Project Server 2010
Project Server 2010 requiert SharePoint Server 2010 Enterprise Edition.
Base de données d’ébauche
La base de données d’ébauche contient des données pour l’édition des projets. Cette base de
données héberge aussi les tables utilisées par la file d’attente de projets. Les données de cette
base ne sont pas directement accessibles par les utilisateurs finals.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
ProjectServer_Draft
Exigences en matière d’emplacement
Doit se trouver sur la même instance de base
de données que les bases de données publiée
et d’archivage.
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Moyenne
Caractéristiques de lecture/écriture
Égalité entre les lectures et les écritures.
514
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010 et SQL Server.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui, mais vous devez suivre des étapes
supplémentaires.
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Oui, mais vous devez synchroniser les journaux
ou la copie des journaux des transactions vers de toutes les bases de données.
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données publiée
La base de données publiée contient une copie de tous les projets qui ont été publiés. Elle
contient aussi des tables spécifiques à Project Server (feuilles de temps, ressources, champs
personnalisés, définitions de sécurité et d’autres métadonnées). Cette base de données
héberge également les tables utilisées par la file d’attente des feuilles de temps. Les données
de cette base ne sont pas directement accessibles par les utilisateurs finals.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
ProjectServer_Published
Exigences en matière d’emplacement
Doit se trouver sur le même serveur de base de
données que les bases de données d’ébauche
et d’archivage.
515
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Moyenne
Caractéristiques de lecture/écriture
Égalité entre les lectures et les écritures
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010 et SQL Server.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui, mais vous devez suivre des étapes
supplémentaires.
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Oui, mais vous devez synchroniser les journaux
ou la copie des journaux des transactions vers de toutes les bases de données.
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données d’archivage
La base de données d’archivage stocke les données de sauvegarde des projets, des ressources,
des calendriers, des champs personnalisés d’entreprise, les définitions des affichages Project
Web Access globaux d’entreprise, les paramètres système de Project Web Access ainsi que les
paramètres de sécurité des catégories et des groupes tels qu’ils ont été définis par
l’administrateur de Project Web Access. Les données de cette base ne sont pas directement
accessibles par les utilisateurs finals.
516
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
ProjectServer_Archive_
Exigences en matière d’emplacement
Doit se trouver sur le même serveur de base de
données que les bases de données d’ébauche
et publiée.
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite, mais elle peut devenir très grande. Si
votre système utilise la fonctionnalité
d’archivage, cette base de données sera au
moins aussi volumineuse que la base de
données d’ébauche, mais il est probable qu’elle
soit beaucoup plus volumineuse encore. Vous
pouvez définir une limite pour la taille de cette
base de données de sorte qu’elle ne soit pas
plus grande qu’un multiple spécifié de la base
de données d’ébauche.
Caractéristiques de lecture/écriture
Égalité entre les lectures et les écritures.
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010 et SQL Server.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui, mais vous devez suivre des étapes
supplémentaires.
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Oui, mais vous devez synchroniser les journaux
ou la copie des journaux des transactions vers de toutes les bases de données.
517
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données de création de rapports
La base de données de création de rapports est le référentiel du portefeuille de projets tout
entier de Project Server. Ces tables présentent des captures instantanées stables de chaque
plan de projet sur la base de la date de dernière publication d’un projet vers Project Server et
incluent des données chronologiques dénormalisées, permettant ainsi des capacités de
génération de rapports avancées en dehors du client Project. Les données de cette base sont
accessibles par les utilisateurs finals.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
ProjectServer_Reporting
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Grande
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité
de la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SharePoint
Server 2010 et SQL Server.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
Oui, mais vous devez suivre des étapes
supplémentaires pour faire en sorte que les
518
disponibilité
bases de données et les journaux Project soient
entièrement synchronisés.
Prend en charge la mise en miroir asynchrone
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Oui, mais vous devez suivre des étapes
supplémentaires pour faire en sorte que les
bases de données et les journaux Project soient
entièrement synchronisés.
Bases de données FAST Search Server for
SharePoint 2010
FAST Search Server 2010 for SharePoint requiert SharePoint Server 2010 Enterprise Edition.
Base de données d’administration de la recherche
La base de données d’administration de la recherche stocke et gère les données relatives à
l’administration de FAST Search Server 2010 for SharePoint. Ceci comprend les paramètres de
recherche, tels que les groupes, les mots clés, les synonymes, les promotions et les
rétrogradations de documents et de sites, les inclusions et les exclusions de l’extracteur
d’entités de termes, les exclusions du vérificateur orthographique, les meilleurs résultats, les
meilleurs résultats visuels et les métadonnées du schéma de recherche.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
FASTSearchAdminDatabase
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Faibles. La croissance et la taille sont affectées
par le nombre de mots clés, de synonymes, de
promotions et rétrogradations de documents
et de sites, d’inclusions et d’exclusions de
l’extracteur d’entités de termes, d’exclusions
du vérificateur orthographique, de meilleurs
519
résultats et de meilleurs résultats visuels.
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive
Méthode d’évolutivité recommandée
Montée en puissance par unité de la base de
données. (Une croissance significative est peu
probable.)
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SQL Server.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Non
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
PowerPivot pour SharePoint
PowerPivot for SharePoint étend SharePoint Server 2010 et Excel Services en y ajoutant la prise
en charge des traitements côté serveur, la collaboration et la gestion de documents pour les
classeurs PowerPivot que vous publiez sur SharePoint Server 2010.
PowerPivot for SharePoint nécessite l’installation de SQL Server 2008 R2 Enterprise Edition
Analysis Services dans l’environnement.
520
Remarque :
L’utilisation de PowerPivot for SharePoint influence également la taille de la base de données
de contenu de l’Administration centrale et des bases de données de contenu où sont stockés
les classeurs Excel. Pour plus d’informations, voir Planifier un déploiement PowerPivot dans une
batterie de serveurs SharePoint (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=186698&clcid=0x40C).
Base de données d’application PowerPivot
La base de données d’application PowerPivot stocke l’emplacement des fichiers de données
PowerPivot mis en cache ou chargés, les planifications d’actualisation des données et les
données d’utilisation PowerPivot qui sont copiées depuis la base de données de collecte des
données d’utilisation centrale.
Préfixe du nom des bases de données par
DefaultPowerPivotServiceApplicationDB
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les Petite
facteurs de croissance
Caractéristiques de lecture/écriture
Méthode d’évolutivité recommandée
Effectuer une montée en puissance par unité de
la base de données qui prend en charge
l’instance de l’application de service.
Règles d’intégrité associées
Aucune. Repose sur les règles d’intégrité de SQL
Server.
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SQL Server.
521
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Oui, mais la mise en miroir est gérée
uniquement via SQL Server : SharePoint
Server 2010 n’a pas connaissance de la base de
données PowerPivot.
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Oui
ou la copie des journaux des transactions
vers une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Bases de données système SQL Server
SharePoint Server 2010 étant basé sur SQL Server, il utilise les bases de données système SQL
Server. SQL Server ne prend pas en charge la mise à jour directement par les utilisateurs des
informations dans les objets système tels que les tables système, les procédures stockées
système et les affichages catalogue. Au lieu de cela, SQL Server fournit un ensemble complet
d’outils d’administration qui permet aux utilisateurs d’administrer entièrement leur système et
de gérer tous les utilisateurs et les objets d’une base de données. Pour plus d’informations sur
les bases de données système SQL Server, voir Bases de données système
(http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=186699&clcid=0x40C).
master
La base de données master enregistre toutes les informations de niveau système pour une
instance de SQL Server.
Nom de la base de données par défaut
master
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite
Caractéristiques de lecture/écriture
Variables
522
Méthode d’évolutivité recommandée
Montée en puissance par unité. (Une
croissance significative est peu probable.)
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SQL Server
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Non
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
model
La base de données model est utilisée pour toutes les bases de données créées sur l’instance
de SQL Server. Les modifications apportées à la base de données model, telles que la taille, le
classement, le modèle de récupération et d’autres options de base de données, sont
appliquées à toutes les bases de données créées après cela.
Nom de la base de données par défaut
model
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite
Caractéristiques de lecture/écriture
Variables
Méthode d’évolutivité recommandée
Montée en puissance par unité. (Une
croissance significative est peu probable.)
Règles d’intégrité associées
Aucune
523
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SQL Server
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Non
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
msdb
La base de données msdb est utilisée par l’agent SQL Server pour la planification des alertes et
des travaux.
Nom de la base de données par défaut
msdb
Exigences en matière d’emplacement
Aucune
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite
Caractéristiques de lecture/écriture
Variables
Méthode d’évolutivité recommandée
Montée en puissance par unité. (Une
croissance significative est peu probable.)
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SQL Server
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Non
524
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
tempdb
La base de données tempdb est un espace de travail pour le stockage des objets temporaires et
des jeux de résultats intermédiaires. Elle répond également à tout autre besoin de stockage
temporaire. La base de données tempdb est recréée chaque fois que SQL Server est démarré.
Nom de la base de données par défaut
tempdb
Exigences en matière d’emplacement
Placez-là sur un disque rapide, sur une pile de
disques distincte des autres bases de données.
Créez autant de fichiers que nécessaire pour
optimiser la bande passante du disque.
L’utilisation de plusieurs fichiers réduit les
conflits de stockage de tempdb et permet une
bien meilleure évolutivité. Ne créez cependant
pas trop de fichiers car cela peut réduire les
performances et accroître la charge de travail
en terme de gestion. Une règle générale
consiste à créer un seul fichier de données
pour chaque processeur sur le serveur, puis à
ajuster en plus ou en moins le nombre de
fichiers selon les besoins. Notez bien qu’un
processeur double cœur est considéré comme
représentant deux processeurs.
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite à très grande. La taille de la base de
données tempDB croît et décroît rapidement.
La taille dépend du nombre d’utilisateurs
utilisant le système et des processus
spécifiques qui sont en cours d’exécution ; par
525
exemple, la régénération en ligne de grands
index ou des tris volumineux peuvent
provoquer une croissance rapide de la base de
données.
Caractéristiques de lecture/écriture
Variables
Méthode d’évolutivité recommandée
Montée en puissance par unité.
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SQL Server
Modèle de récupération par défaut
Simple
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Non
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Bases de données SQL Server Reporting
Services
Les bases de données SQL Server Reporting Services suivantes peuvent être utilisées dans le
cadre d’un déploiement de SharePoint Server 2010.
526
Remarque :
Si votre déploiement requiert l’utilisation d’Access Services, les conditions requises pour
Reporting Services dépendent du mode d’exécution, comme suit :

Le mode local nécessite uniquement SharePoint Server 2010 et le complément SQL
Server 2008 R2 Reporting Services (SSRS).

Le mode connecté nécessite SharePoint Server 2010, le complément SSRS et un serveur de
rapports SQL Server 2008 R2, disponible dans les éditions Standard et Enterprise.
Pour plus d’informations sur la façon de gérer les bases de données SQL Server Reporting
Services, voir Meilleures pratiques pour le catalogue du serveur de rapports (éventuellement en
anglais) (http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=185486&clcid=0x40C) (éventuellement en
anglais).
Base de données ReportServer
La base de données ReportServer de SQL Server Reporting Services stocke toutes les
métadonnées des rapports, y compris les définitions des rapports, l’historique et les captures
instantanées des rapports et les informations de planification.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
RSDB
Exigences en matière d’emplacement
Doit se trouver sur le même serveur de bases
de données que la base de données
ReportServerTempDb.
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive
Méthode d’évolutivité recommandée
Montée en puissance par unité de la base de
données
527
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SQL Server
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Non
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
Base de données ReportServerTempDB
La base de données ReportServerTempDB de SQL Server Reporting Services stocke toutes
captures instantanées temporaires lors de l’exécution des rapports.
Préfixe du nom des bases de données par
défaut lorsqu’elles sont installées à l’aide de
l’Assistant Configuration des produits
SharePoint
RSTempDB
Exigences en matière d’emplacement
Doit se trouver sur le même serveur de bases
de données que la base de données
ReportServer.
Informations générales sur la taille et sur les
facteurs de croissance
Petite à très grande. La taille de la base de
données ReportServerTempDB croît et décroît
rapidement en fonction du nombre
d’utilisateurs interactifs simultanés et du
nombre de captures instantanées de rapports.
Caractéristiques de lecture/écriture
Lecture intensive
Méthode d’évolutivité recommandée
Montée en puissance par unité de la base de
données
528
Règles d’intégrité associées
Aucune
Mécanismes de sauvegarde pris en charge
Sauvegarde et récupération SQL Server, mais il
n’est pas recommandé de sauvegarder cette
base de données.
Modèle de récupération par défaut
Complète
Prend en charge la mise en miroir au sein
d’une batterie de serveurs pour la
disponibilité
Non
Prend en charge la mise en miroir asynchrone Non
ou la copie des journaux des transactions vers
une autre batterie pour la récupération
d’urgence
529
Modules linguistiques (SharePoint
Server 2010)
Mise à jour : 16 septembre 2010
Cet article répertorie les modules linguistiques disponibles pour Microsoft SharePoint Server 2010. Les
modules linguistiques vous permettent de créer des sites et des collections de sites en plusieurs
langues sans avoir besoin d’installations distinctes de SharePoint Server 2010 dans chaque langue.
Pour plus d’informations sur les modules linguistiques, voir Déployer des modules linguistiques
(SharePoint Server 2010) (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/26c07867-0150-463d-b21aa6d42aecf05a(Office.14).aspx). Les modules linguistiques peuvent être téléchargés à partir de la page
Modules linguistiques Server 2010 pour SharePoint Server 2010, Project Server 2010, Search
Server 2010 et Office Web Apps 2010 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=192105&clcid=0x40C).
Le tableau suivant répertorie les modules linguistiques disponibles pour SharePoint
Server 2010 :
Langue
ID de langue
Arabe
1025
Basque
1069
Bulgare
1026
Catalan
1027
Chinois (simplifié)
2052
Chinois (traditionnel)
1028
Croate
1050
Tchèque
1029
Danois
1030
530
Langue
ID de langue
Néerlandais
1043
Anglais
1033
Estonien
1061
Finnois
1035
Français
1036
Galicien
1110
Allemand
1031
Grec
1032
Hébreu
1037
Hindi
1081
Hongrois
1038
Italien
1040
Japonais
1041
Kazakh
1087
Coréen
1042
Letton
1062
Lithuanien
1063
Norvégien (Bokmål)
1044
Polonais
1045
Portugais (Brésil)
1046
531
Langue
ID de langue
Portugais (Portugal)
2070
Roumain
1048
Russe
1049
Serbe (latin)
2074
Slovaque
1051
Slovène
1060
Espagnol
3082
Suédois
1053
Thaï
1054
Turc
1055
Ukrainien
1058
532
Paramètres régionaux (SharePoint
Server 2010)
Publication : 28 avril 2011
Cet article répertorie les paramètres régionaux pour Microsoft SharePoint Server 2010.
Dans cet article :

Paramètres régionaux

Ordre de tri

Fuseau horaire

Calendrier

Monnaie
Microsoft SharePoint Server 2010 utilise les types suivants de paramètres régionaux : fuseau
horaire, ordre de tri, calendrier et monnaie. Bien que la monnaie ne soit pas un paramètre
régional proprement dit, la valeur par défaut de la monnaie est déterminée par l’indicateur de
paramètre régional que vous avez spécifié dans vos paramètres régionaux. La sélection des
paramètres régionaux, de l’ordre de tri, du fuseau horaire et du calendrier s’effectue dans la
page Paramètres régionaux, tandis que la sélection de la monnaie s’effectue dans la page Créer
une colonne lorsque vous utilisez des listes.
Pour plus d’informations sur la façon d’accéder aux paramètres régionaux et de les modifier,
voir Schéma de paramètres régionaux
(http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=217116&clcid=0x40C).
Paramètres régionaux
L’indicateur de paramètres régionaux contrôle la numérotation, le tri, le calendrier et la mise
en forme de la date et de l’heure pour le site Web. Vous pouvez le modifier pour un site Web à
l’aide de la page Paramètres régionaux. Vous pouvez affecter à vos sites SharePoint les
paramètres régionaux répertoriés dans le tableau suivant.
533
ID
Paramètres régionaux
ID
Paramètres
régionaux
1078
Afrikaans
1089
Kiswahili
1052
Albanais
1111
Konkani
1156
Alsacien
1042
Coréen
1118
Amharique
1088
Kirghiz
5121
Arabe (Algérie)
1108
Lao
15361
Arabe (Bahrain)
1062
Letton
3073
Arabe (Egypte)
1063
Lithuanien
2049
Arabe (Irak)
2094
Bas-sorabe
11265
Arabe (Jordanie)
4155
Same de Lule
(Norvège)
13313
Arabe (Koweït)
5179
Same de Lule
(Suède)
12289
Arabe (Liban)
1134
Luxembourgeois
4097
Arabe (Libye)
1071
Macédonien (ExRép. yougoslave
de Macédoine)
6145
Arabe (Maroc)
1086
Malais (Malaisie)
8193
Arabe (Oman)
2110
Malais (Brunei
Darussalam)
16385
Arabe (Qatar)
1100
Malayalam
1025
Arabe (Arabie saoudite) 1082
Maltais
534
ID
Paramètres régionaux
ID
Paramètres
régionaux
10241
Arabe (Syrie)
1153
Maori
7169
Arabe (Tunisie)
1146
Mapudungun
14337
Arabe (E.A.U.)
1102
Marathi
9217
Arabe (Yemen)
1148
Mohawk
1067
Arménien
1104
Mongol
(cyrillique)
1101
Assamais
2128
Mongol
(Mongolie)
2092
Azéri (cyrillique)
1121
Népalais
1068
Azéri (latin)
3131
Same du Nord
(Finlande)
1133
Bashkir
1083
Same du Nord
(Norvège)
1069
Basque
2107
Same du Nord
(Suède)
1059
Biélorusse
1044
Norvégien
(Bokmål)
1093
Bengali (Inde)
2068
Norvégien
(Nynorsk)
2117
Bengali (Bangladesh)
1154
Occitan
5146
Bosniaque (latin)
1096
Oriya
8218
Bosniaque (cyrillique)
1123
Pachtou
1150
Breton
1065
Perse
535
ID
Paramètres régionaux
ID
Paramètres
régionaux
1026
Bulgare
1045
Polonais
1027
Catalan
1046
Portugais (Brésil)
3076
Chinois (R.A.S. de Hong 2070
Kong)
Portugais
(Portugal)
5124
Chinois (Macao RAS)
1094
Pendjabi
2052
Chinois (RPC)
3179
Quechua (Pérou)
4100
Chinois (Singapour)
2155
Quechua
(Équateur)
1028
Chinois (Taiwan)
1131
Quechua (Bolivie)
1155
Corse
1048
Roumain
1050
Croate (Croatie)
1047
Romanche
4122
Croate (BosnieHerzégovine)
1049
Russe
1029
Tchèque
1157
Sakha
1030
Danois
1103
Sanskrit
1164
Dari
2074
Serbe (latin)
1125
Divehi
3098
Serbe (cyrillique)
2067
Néerlandais (Belgique)
6170
Serbe (BosnieHerzégovine)
1043
Néerlandais (Pays-Bas)
7194
Serbe (BosnieHerzégovine)
3081
Anglais (Australie)
1132
Sesotho sa Leboa
536
ID
Paramètres régionaux
ID
Paramètres
régionaux
10249
Anglais (Belize)
1074
Setswana
4105
Anglais (Canada)
1115
Sinhala
9225
Anglais (Caraïbes)
8251
Same de Skolt
6153
Anglais (Irlande)
1051
Slovaque
16393
Anglais (Inde)
1060
Slovène
8201
Anglais (Jamaïque)
6203
Same du Sud
(Norvège)
17417
Anglais (Malaisie)
7227
Same du Sud
(Suède)
5129
Anglais (NouvelleZélande)
21514
Espagnol (ÉtatsUnis)
13321
Anglais (Philippines)
2058
Espagnol
(Mexique)
18441
Anglais (Singapour)
3082
Espagnol
(Espagne)
7177
Anglais (Afrique du Sud) 19466
Espagnol
(Nicaragua)
11273
Anglais (Trinidad et
Tobago)
6154
Espagnol
(Panama)
2057
Anglais (Royaume-Uni)
15370
Espagnol
(Paraguay)
1033
Anglais (États-Unis)
10250
Espagnol (Pérou)
12297
Anglais (Zimbabwe)
20490
Espagnol (Porto
Rico)
537
ID
Paramètres régionaux
ID
Paramètres
régionaux
1061
Estonien
1034
Espagnol
(Traditionnel)
1080
Féroïen
4106
Espagnol
(Guatemala)
1124
Filipino
14346
Espagnol
(Uruguay)
1035
Finnois
8202
Espagnol
(Venezuela)
2060
Français (Belgique)
5130
Espagnol (Costa
Rica)
3084
Français (Canada)
7178
Espagnol
(République
dominicaine)
1036
Français (France)
9226
Espagnol
(Colombie)
5132
Français (Luxembourg)
11274
Espagnol
(Argentine)
6156
Français (Monaco)
12298
Espagnol
(Équateur)
4108
Français (Suisse)
13322
Espagnol (Chili)
1122
Frison
16394
Espagnol (Bolivie)
1110
Galicien
17418
Espagnol
(Salvador)
1079
Géorgien
18442
Espagnol
(Honduras)
538
ID
Paramètres régionaux
ID
Paramètres
régionaux
3079
Allemand (Autriche)
2077
Suédois (Finlande)
1031
Allemand (Allemagne)
1053
Suédois (Suède)
5127
Allemand (Liechtenstein) 1114
Syriaque
4103
Allemand (Luxembourg) 1089
Swahili
2055
Allemand (Suisse)
1064
Tadjik
1032
Grec
2143
Tamazight
1135
Groenlandais
1097
Tamoul
1095
Gujarati
1092
Tatar
1128
Haoussa
1098
Télougou
1037
Hébreu
1054
Thaï
1081
Hindi
1105
Tibétain
1038
Hongrois
1055
Turc
1039
Islandais
1090
Turkmène
1136
Igbo
1058
Ukrainien
9275
Same d’Inari
1070
Haut-sorabe
1057
Indonésien
1056
Ourdou
1117
Inuktitut (syllabaire)
1152
Ouïgour
2141
Inuktitut (latin)
1091
Ouzbek (latin)
2108
Irlandais
2115
Ouzbek
(cyrillique)
539
ID
Paramètres régionaux
ID
Paramètres
régionaux
1040
Italien (Italie)
1066
Vietnamien
2064
Italien (Suisse)
1106
Gallois
1041
Japonais
1160
Wolof
1099
Kannada
1076
Xhosa
1087
Kazakh
1144
Yi
1107
Khmer
1130
Yorouba
1158
Quiché
1077
Zoulou
1159
Kinyarwanda
Ordre de tri
Ce paramètre contrôle l’ordre de tri pour les listes et les bibliothèques. Vous pouvez spécifier
l’ordre de tri que vous souhaitez utiliser pour vos sites SharePoint. Vous pouvez le modifier
pour un site à l’aide de la page Paramètres régionaux. La liste suivante répertorie les ordres de
tri disponibles dans SharePoint Server 2010 :

Général

Albanais

Arabe

Azéri (cyrillique)

Azéri (latin)

Chinois Bopomofo (traditionnel)

Nombre de traits chinois (traditionnel)

Prononciation chinoise

Nombre de traits chinois
540

Croate

Cyrillique

Tchèque

Danois/Norvégien

Divehi

Estonien

Finnois/Suédois

Français

Géorgien moderne

Annuaire allemand

Grec

Hébreu

Hindi

Ordre des traits - Hong Kong

Hongrois

Hongrois technique

Islandais

Indien (général)

Japonais

Unicode japonais

Kazakh

Coréen

Unicode coréen

Letton

Lithuanien

Lituanien classique
541

Macédonien (ancienne République yougoslave de Macédoine)

Polonais

Roumain

Slovaque

Slovène

Espagnol (Moderne)

Espagnol (Traditionnel)

Syriaque

Tatar

Thaï

Turc

Ukrainien

Ouzbek (latin)

Vietnamien
Fuseau horaire
Vous pouvez affecter à vos sites SharePoint l’un des fuseaux horaires répertoriés dans le
tableau suivant. Vous pouvez modifier le fuseau horaire pour un site Web à l’aide de la page
Paramètres régionaux. Pour plus d’informations sur la façon de définir les fuseaux horaires, voir
Configurer les paramètres d’une application Web (SharePoint Server 2010)
(http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/2687d49f-b114-4f16-a4c05f2bfe496c92(Office.14).aspx).
Remarque :
Dans le tableau suivant, les fuseaux horaires sont basés sur leur décalage par rapport au temps
universel coordonné, ou UTC (heure de Greenwich).
Code
Fuseaux horaires
39
(UTC-12:00) Ligne de date internationale (Ouest)
542
95
(UTC-11:00) Temps universel coordonné-11
16
(UTC-11:00) Samoa
15
(UTC-10:00) Hawaii
14
(UTC-09:00) Alaska
13
(UTC-08:00) Pacifique (É.-U. et Canada)
Canada)
78
(UTC-08:00) Basse Californie
38
(UTC-07:00) Arizona
77
(UTC-07:00) Chihuahua, La Paz, Mazatlan
12
(UTC-07:00) Montagnes Rocheuses (É.-U. et
Canada)
55
(UTC-06:00) Amérique centrale
11
(UTC-06:00) Centre (É.-U. et Canada)
37
(UTC-06:00) Guadalajara, Mexico, Monterrey
36
(UTC-06:00) Saskatchewan
35
(UTC-05:00) Bogota, Lima, Quito
10
(UTC-05:00) Est (É.-U. et Canada)
34
(UTC-05:00) Indiana (Est)
88
(UTC-04:30) Caracas
91
(UTC-04:00) Asunción
9
(UTC-04:00) Heure Atlantique (Canada)
33
(UTC-04:00) Georgetown, La Paz, Manaus, San
Juan
81
(UTC-04:00) Cuiaba
65
(UTC-04:00) Santiago
28
(UTC-03:30) Newfoundland
8
(UTC-03:00) Brasilia
543
85
(UTC-03:00) Buenos Aires
32
(UTC-03:00) Cayenne, Fortaleza
60
(UTC-03:00) Groenland
90
(UTC-03:00) Montevideo
96
(UTC-02:00) Temps universel coordonné-02
30
(UTC-02:00) Centre-Atlantique
29
(UTC-01:00) Les Açores
53
(UTC-01:00) Îles du Cap Vert
86
(UTC) Casablanca
93
(UTC) Temps universel coordonné
2
(UTC) Dublin, Édimbourg, Lisbonne, Londres
31
(UTC) Monrovia, Reykjavik
4
(UTC+01:00) Amsterdam, Berlin, Berne, Rome,
Stockholm, Vienne
6
(UTC+01:00) Belgrade, Bratislava, Budapest,
Ljubljana, Prague
3
(UTC+01:00) Bruxelles, Copenhague, Madrid,
Paris
57
(UTC+01:00) Sarajevo, Skopje, Varsovie, Zagreb
69
(UTC+01:00) Afrique centrale - Ouest
83
(UTC+01:00) Windhoek
79
(UTC+02:00) Amman
5
(UTC+02:00) Athènes, Bucarest, Istanbul
80
(UTC+02:00) Beyrouth
49
(UTC+02:00) Le Caire
98
(UTC+02:00) Damas
50
(UTC+02:00) Harare, Pretoria
544
59
(UTC+02:00) Helsinki, Kiev, Riga, Sofia, Tallinn,
Vilnius
27
(UTC+02:00) Jérusalem
7
(UTC+02:00) Minsk
26
(UTC+03:00) Bagdad
74
(UTC+03:00) Koweït, Riyad
51
(UTC+03:00) Moscou, Saint-Pétersbourg,
Volgograd
56
(UTC+03:00) Nairobi
25
(UTC+03:30) Téhéran
24
(UTC+04:00) Abu Dhabi, Muscat
54
(UTC+04:00) Bakou
89
(UTC+04:00) Port Louis
82
(UTC+04:00) Tbilisi
84
(UTC+04:00) Erevan
48
(UTC+04:30) Kaboul
58
(UTC+05:00) Iekaterinbourg
87
(UTC+05:00) Islamabad, Karachi
47
(UTC+05:00) Tashkent
23
(UTC+05:30) Chennai, Kolkata, Mumbai, New
Delhi
66
(UTC+05:30) Sri Jayawardenepura
62
(UTC+05:45) Katmandou
46
(UTC+06:00) Novossibirsk
71
(UTC+06:00) Astana, Dhaka
61
(UTC+06:30) Rangoon
22
(UTC+07:00) Bangkok, Hanoi, Jakarta
545
64
(UTC+07:00) Krasnoyarsk
45
(UTC+08:00) Beijing, Chongqing, Hong Kong,
Urumqi
63
(UTC+08:00) Irkoutsk
21
(UTC+08:00) Kuala Lumpur, Singapour
73
(UTC+08:00) Perth
75
(UTC+08:00) Taipei
94
(UTC+08:00) Oulan-Bator
20
(UTC+09:00) Osaka, Sapporo, Tokyo
72
(UTC+09:00) Séoul
70
(UTC+09:00) Yakoutsk
19
(UTC+09:30) Adélaïde
44
(UTC+09:30) Darwin
18
(UTC+10:00) Brisbane
76
(UTC+10:00) Canberra, Melbourne, Sydney
43
(UTC+10:00) Guam, Port Moresby
42
(UTC+10:00) Hobart
68
(UTC+10:00) Vladivostok
41
(UTC+11:00) Magadan, Îles Salomon, Nouvelle
Calédonie
17
(UTC+12:00) Auckland, Wellington
97
(UTC+12:00) Temps universel coordonné+12
40
(UTC+12:00) Fidji
92
(UTC+12:00) Petropavlovsk-Kamchatsky - Old
67
(UTC+13:00) Nuku’alofa
546
Calendrier
Vous pouvez spécifier le type de calendrier que vous souhaitez utiliser comme calendrier
principal pour vos sites SharePoint. Vous pouvez le modifier pour un site Web à l’aide de la
page Paramètres régionaux. La liste suivante répertorie les calendriers disponibles dans
SharePoint Server 2010 :

Grégorien

Japonais (ère impériale)

Coréen (ère Tangun)

Hijiri

Bouddhiste

Hébreu (juif)

Grégorien (français du Moyen-Orient)

Grégorien (arabe)

Grégorien (translittération en anglais)

Grégorien (translittération en français)

Saka Era
Si vous souhaitez connaître la date dans un autre type de calendrier, vous pouvez afficher un
calendrier supplémentaire à côté de votre calendrier principal.
Monnaie
Vous pouvez affecter à vos sites SharePoint l’une des monnaies répertoriées dans le tableau
suivant. La valeur par défaut de la monnaie est déterminée par l’indicateur de paramètre
régional que vous avez spécifié dans vos paramètres régionaux, mais les utilisateurs peuvent
modifier cette valeur s’ils le souhaitent. La monnaie se définit dans la page Créer une colonne
lorsque vous utilisez des listes.
547
Remarque :
Les monnaies mentionnées ci-dessous sont valides uniquement lorsqu’elles sont utilisées avec
un paramètre régional qui met en forme les nombres en utilisant une virgule pour le
groupement des chiffres et un point comme séparateur décimal.
ID
Monnaie
1052
123,456.00 Lek (Albanie)
5121
123,456.00 ‫د‬.‫ج‬. (Algérie)
11274
$ 123,456.00 (Argentine)
1067
123,456.00 դր. (Arménie)
3081
$123,456.00 (Australie)
3079
€ 123,456.00 (Autriche)
1068
123,456.00 man. (Azerbaijan)
2092
123,456.00 ман. (Azerbaijan)
15361
123,456.00 ‫د‬.‫ب‬. (Bahrain)
1059
123,456.00 р. (Bélarus)
2067
€ 123,456.00 (Belgique)
10249
BZ$123,456.00 (Belize)
16394
$b 123,456.00 (Bolivie)
1046
R$ 123,456.00 (Brésil)
2110
$123,456.00 (Bruni Darussalam)
548
ID
Monnaie
1026
123,456.00 лв (Bulgarie)
3084
123,456.00 $ (Canada)
4105
$123,456.00 (Canada)
13322
$ 123,456.00 (Chili)
9226
$ 123,456.00 (Colombie)
5130
₡123,456.00 (Costa Rica)
1050
123,456.00 kn (Croatie)
1029
123,456.00 Kč (République tchèque)
1030
kr 123,456.00 (Danemark)
7178
RD$123,456.00 (République dominicaine)
12298
$ 123,456.00 (Équateur)
3073
123,456.00 ‫ج‬.‫م‬. (Egypte)
17418
$123,456.00 (Le Salvador)
1061
123,456.00 kr (Estonie)
1080
kr 123,456.00 (Îles Féroé)
1035
123,456.00 € (Finlande)
1036
123,456.00 € (France)
1079
123,456.00 Lari (Géorgie)
1031
123,456.00 € (Allemagne)
1032
123,456.00 € (Grèce)
549
ID
Monnaie
4106
Q123,456.00 (Guatemala)
18442
L. 123,456.00 (Honduras)
3076
HK$123,456.00 (RAS de Hong Kong)
1038
123,456.00 Ft (Hongrie)
1039
123,456.00 kr. (Islande)
1081
123,456.00 (Inde)
1094
123,456.00 (Inde)
1095
123,456.00 (Inde)
1097
123,456.00 (Inde)
1098
123,456.00 (Inde)
1099
123,456.00 (Inde)
1057
Rp123,456.00 (Indonésie)
1065
123,456.00 ‫( لاير‬Iran)
2049
123,456.00 ‫د‬.‫ع‬. (Irak)
6153
€ 123,456.00 (Irlande)
1040
€ 123,456.00 (Italie)
1037
₪123,456.00 (Israël)
8201
J$123,456.00 (Jamaïque)
1041
¥ 165;123,456.00 (Japon)
11265
123,456.00 ‫د‬.‫ا‬. (Jordanie)
550
ID
Monnaie
1087
T123,456.00 (Kazakhstan)
1089
S123,456.00 (Kenya)
1042
₩123,456.00 (Corée)
13313
123,456.00 ‫د‬.‫ك‬. (Koweït)
1088
123,456.00 сом (Kirghizistan)
1062
Ls 123,456.00 (Lettonie)
12289
123,456.00 ‫ل‬.‫ل‬. (Liban)
4097
123,456.00 ‫د‬.‫ل‬. (Libye)
5127
CHF 123,456.00 (Liechtenstein)
1063
123,456.00 Lt (Lituanie)
5132
123,456.00 € (Luxembourg)
5124
MOP123,456.00 (Macao (Région administrative
spéciale de))
1071
123,456.00 ден. (Macédoine (Ex-Rép.
yougoslave de Macédoine))
1086
R123,456.00 (Malaisie)
1125
123,456.00 (Maldives)
2058
$123,456.00 (Mexique)
6156
123,456.00 € (Monaco)
1104
123,456.00₮ (Mongolie)
6145
123,456.00 ‫د‬.‫م‬. (Maroc)
551
ID
Monnaie
1043
€ 123,456.00 (Pays-Bas)
5129
$123,456.00 (Nouvelle-Zélande)
19466
C$ 123,456.00 (Nicaragua)
1044
kr 123,456.00 (Norvège)
8193
123,456.00 ‫ر‬.‫ع‬. (Oman)
1056
Rs123,456.00 (Pakistan)
6154
B/. 123,456.00 (Panama)
15370
Gs 123,456.00 (Paraguay)
2052
¥123,456.00 (République populaire de Chine)
10250
S/. 123,456.00 (Pérou)
13321
Php123,456.00 (Philippines)
1045
123,456.00 zł (Pologne)
2070
123,456.00 € (Portugal)
20490
$ 123,456.00 (Porto Rico)
16385
123,456.00 ‫ر‬.‫ق‬. (Qatar)
1048
123,456.00 lei (Roumanie)
1049
123,456.00р. (Russie)
1025
123,456.00 ‫ر‬.‫س‬. (Arabie saoudite)
2074
123,456.00 Din. (Serbie)
3098
123,456.00 Дин. (Serbie)
552
ID
Monnaie
4100
$123,456.00 (Singapour)
1051
123,456.00 Sk (Slovaquie)
1060
123,456.00 SIT (Slovénie)
7177
R 123,456.00 (Afrique du Sud)
3082
123,456.00 € (Espagne)
1053
123,456.00 kr (Suède)
2055
SFr. 123,456.00 (Suisse)
10241
123,456.00 ‫ل‬.‫س‬. (Syrie)
1028
NT$123,456.00 (Taiwan)
1054
฿123,456.00 (Thaïlande)
11273
TT$123,456.00 (Trinidad et Tobago)
7169
123,456.00 ‫د‬.‫ت‬. (Tunisie)
1055
123,456.00 YTL (Turquie)
1058
123,456.00 грн. (Ukraine)
14337
123,456.00 ‫د‬.‫إ‬. (Émirats Arabes Unis)
2057
£163;123,456.00 (Royaume-Uni)
1033
$123,456.00 (États-Unis)
14346
$U 123,456.00 (Uruguay)
1091
123,456.00 su’m (Ouzbékistan)
2115
123,456.00 сўм (Ouzbékistan)
553
ID
Monnaie
8202
Bs 123,456.00 (Venezuela)
1066
123,456.00 ₫ (Vietnam)
9217
123,456.00 ‫ر‬.‫ي‬. (Yemen)
12297
Z$123,456.00 (Zimbabwe)
Concepts
Modules linguistiques (SharePoint Server 2010)
Autres ressources
Déployer des modules linguistiques (SharePoint Server 2010) (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/26c07867-0150-463d-b21a-a6d42aecf05a(Office.14).aspx)
554
Format du fichier d’entrée des métadonnées
gérées (SharePoint Server 2010)
Mise à jour : 07 janvier 2011
Les métadonnées gérées dans SharePoint Server 2010 sont importées à partir d’un fichier de
valeurs séparées par des virgules (csv). Chaque fichier doit contenir un ensemble de termes, au
sein duquel les termes peuvent être imbriqués jusqu’à sept niveaux.
Même si votre organisation n’a pas besoin d’importer des données, vous pouvez créer votre
taxonomie en dehors de l’outil de gestion du magasin de termes, puis importer la taxonomie.
L’outil de gestion du magasin de termes permet de créer des ensembles de termes et de gérer
les termes de façon pratique et simple, mais son utilisation pour créer de nombreux ensembles
de termes peut s’avérer plus longue que l’importation des ensembles de termes. L’outil de
gestion du magasin de termes est pratique pour la gestion quotidienne des ensembles de
termes une fois ceux-ci créés.
Dans cet article :

Format du fichier d’importation des métadonnées gérées

Afficher un exemple de fichier d’importation de métadonnées gérées

Importer les métadonnées gérées
Avant de lire cet article, vous devez assimiler les concepts décrits dans l’article Vue d’ensemble
des métadonnées gérées (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/e580fcae-b768-4b81afda-c037fbd7bd6d(Office.14).aspx).
Format du fichier d’importation des métadonnées
gérées
Le fichier d’importation des métadonnées gérées est un fichier de valeurs séparées par des
virgules (.csv) qui contient une ligne d’en-tête et des lignes supplémentaires qui définissent
l’ensemble de termes et les termes au sein de celui-ci.
555
La première ligne du fichier doit contenir 12 éléments séparés par des virgules. Considérez ces
éléments comme les en-têtes de colonnes (à l’image d’un tableau) des valeurs que vous
fournirez dans les lignes suivantes. Il est conseillé de placer chaque valeur entre guillemets (“”
).
La ligne suivante est la première ligne de l’exemple de fichier d’importation des métadonnées
gérées. Pour plus d’informations sur la façon d’afficher l’exemple de fichier d’importation des
métadonnées gérées, voir Afficher un exemple de fichier d’importation de métadonnées gérées .
"Term Set Name","Term Set Description","LCID","Available for Tagging","Term
Description","Level 1 Term","Level 2 Term","Level 3 Term","Level 4 Term","Level 5
Term","Level 6 Term","Level 7 Term"
La deuxième ligne du fichier d’importation des métadonnées gérées représente l’ensemble de
termes et doit contenir les informations suivantes, dans l’ordre spécifié :
1. Le nom de l’ensemble de termes
Remarque :
Il est recommandé de placer le nom de l’ensemble de termes, le nom d’un terme et toutes les
descriptions entre guillemets (“”
). Les guillemets sont facultatifs, sauf si la valeur elle-même contient une virgule. Il est plus sûr
d’utiliser systématiquement les guillemets.
2. Une virgule (,
)
3. Éventuellement, une description de l’ensemble de termes
4. Deux virgules (,,
)
5. Le mot TRUE
ou le mot FALSE
556
, qui indique si les utilisateurs doivent pouvoir ajouter les termes de cet ensemble de
termes aux éléments Microsoft SharePoint Server. Si vous ne fournissez pas de valeur,
l’ensemble de termes est disponible pour le marquage.
6. Huit virgules (,,,,,,,,
)
La troisième ligne du fichier d’importation des métadonnées gérées et chaque ligne suivante
représentent un terme. Séparez les valeurs de la troisième ligne et de chaque ligne suivante par
des virgules. Vous pouvez omettre une valeur facultative, mais n’oubliez pas la virgule qui
l’accompagne, car les virgules sont requises en tant que séparateurs indépendamment de la
présence ou de l’absence de valeurs.
Les valeurs d’une ligne représentent les informations suivantes et doivent être fournies dans
l’ordre dans lequel elles sont répertoriées :
1. Nom de l’ensemble de termes : n’indiquez aucune valeur.
2. Description de l’ensemble de termes : n’indiquez aucune valeur.
3. Identificateur de paramètres régionaux : valeur décimale qui identifie les paramètres
régionaux correspondant à la langue du terme. Si vous ne fournissez pas de valeur, les
paramètres régionaux par défaut du magasin de termes dans lequel vous importez ces
métadonnées gérées sont utilisés.
4. Disponible pour le marquage : cette valeur détermine si les utilisateurs doivent pouvoir
ajouter ce terme à un élément SharePoint Server. Utilisez le mot TRUE pour permettre aux
utilisateurs d’utiliser le terme ; utilisez le mot FALSE pour interdire aux utilisateurs d’utiliser
le terme. Si vous ne fournissez pas de valeur, les utilisateurs peuvent utiliser le terme.
5. Description du terme : description du terme. Cette valeur est facultative.
6. Terme de niveau 1 à terme de niveau 7 : si l’ensemble de termes est organisé sous la forme
d’une hiérarchie, un terme de niveau 1 est un terme situé en haut de la hiérarchie, un
terme de niveau 2 se trouve sous un terme de niveau 1, et ainsi de suite. Vous devez
fournir une valeur pour tous les niveaux jusqu’au niveau du terme que vous représentez.
En guise d’illustration, considérons l’exemple qui suit cette liste.
Dans cet exemple, vous souhaitez importer un ensemble de termes qui représente tous les
emplacements de bureau de votre organisation. L’ensemble de termes est organisé
hiérarchiquement. La liste suivante est un fragment de l’ensemble de termes :

Sites (ensembles de termes)

North America
557

Washington

Seattle

Redmond

Tacoma

Massachusetts

Boston

Cambridge
« North America » est un terme de niveau 1. « Washington » et « Massachusetts » sont des
termes de niveau 2. « Redmond », « Seattle », « Tacoma », « Boston » et « Cambridge » sont
des termes de niveau 3. Pour importer cet ensemble de termes, vous utiliserez un fichier
contenant les lignes suivantes :
"Term Set Name","Term Set Description","LCID","Available for Tagging","Term
Description","Level 1 Term","Level 2 Term","Level 3 Term","Level 4 Term","Level 5
Term","Level 6 Term","Level 7 Term"
"Sites","Locations where the organization has offices",,TRUE,,,,,,,,
,,1033,TRUE,,"North America",,,,,,
,,1033,TRUE,,"North America","Washington",,,,,
,,1033,TRUE,,"North America","Washington","Redmond",,,,
,,1033,TRUE,,"North America","Washington","Seattle",,,,
,,1033,TRUE,,"North America","Washington","Tacoma",,,,
,,1033,TRUE,,"North America","Massachusetts",,,,,
,,1033,TRUE,,"North America","Massachusetts","Boston",,,,
,,1033,TRUE,,"North America","Massachusetts","Cambridge",,,,
Remarque :
Il est possible de combiner la ligne qui définit l’ensemble de termes (ligne 2) et la première
ligne qui définit un terme (ligne 3). Cette opération est effectuée dans l’exemple de fichier
d’importation.
Vous ne pouvez pas représenter des synonymes ou des traductions de termes à l’aide d’un
fichier d’importation de métadonnées gérées. Pour créer des synonymes ou des traductions,
558
vous devez utiliser l’outil de gestion du magasin de termes ou écrire un programme
personnalisé permettant d’importer et d’ajouter les synonymes ou les traductions.
Voir le blog de Wictor Wilén (éventuellement en anglais)
(http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=190541&clcid=0x40C) (éventuellement en anglais)
pour obtenir des informations sur un outil permettant d’importer des ensembles de termes qui
a été développé par un membre de la communauté SharePoint.
Afficher un exemple de fichier d’importation de
métadonnées gérées
Vous pouvez afficher un exemple de fichier d’importation en cliquant sur Afficher un exemple
de fichier d’importation dans le volet de propriétés d’un service de métadonnées gérées, dans
l’outil de gestion du magasin de termes. Pour créer un fichier d’importation pour votre
ensemble de termes, la solution la plus simple consiste à utiliser l’exemple de fichier
d’importation comme modèle. Enregistrez l’exemple de fichier d’importation et supprimez tout
le contenu sauf la première ligne. Ensuite, ajoutez des lignes pour représenter l’ensemble de
termes et les termes.
Importer les métadonnées gérées
Pour obtenir des instructions sur la façon d’importer des métadonnées, voir Office.com
(éventuellement en anglais) (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=207785&clcid=0x40C)
(éventuellement en anglais).
Autres ressources
Vue d’ensemble des métadonnées gérées (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/e580fcae-
b768-4b81-afda-c037fbd7bd6d(Office.14).aspx)
Planifier l’importation de métadonnées gérées (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/174916ae-414c-4e90-8992-eb55936e1719(Office.14).aspx)
559
Expérience utilisateur sur les sites en
lecture seule (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Cet article décrit comment l’interface utilisateur est modifiée sur un site Microsoft SharePoint
Server 2010 dont la base de données de contenu connexe est définie pour être en lecture seule
(site en lecture seule).
L’expérience utilisateur d’un site en lecture seule se caractérise par les éléments suivants :

Les tâches courantes ne nécessitant pas d’écrire dans la base de données de contenu sont
totalement disponibles.

La plupart des tâches courantes nécessitant d’écrire dans la base de données de contenu
ne sont pas disponibles, car elles ont été désactivées dans l’interface utilisateur ou parce
que l’utilisateur n’est plus autorisé à appliquer des modifications.

Certaines tâches courantes nécessitant d’écrire dans la base de données de contenu sont
disponibles, mais retournent des erreurs.
Cet article décrit les tâches courantes qui ne sont pas disponibles et les tâches courantes qui
retournent des erreurs sur un site en lecture seule.
Tâches courantes qui ne sont pas disponibles
sur un site en lecture seule et qui ne retournent
pas d’erreurs
L’interface utilisateur est modifiée afin que les tâches courantes impliquant des opérations
d’écritures dans la base de données ne soient pas disponibles et apparaissent estompées. Les
éléments de l’interface utilisateur qui ne sont pas disponibles sont répertoriés dans le tableau
suivant.
Objet
Éléments d’interface désactivés sur un site en lecture
seule
560
Objet
Éléments d’interface désactivés sur un site en lecture
seule
Page FAST Search
Le Ruban n’est pas affiché.
Page de recherche
Le Ruban n’est pas affiché.
Menu Actions du Site
Modifier la page
Nouvelle page
Nouvelle bibliothèque de documents
Nouveau site
Plus d’options de création
Modifier le site dans SharePoint Designer
Flux de travail de site
Onglet Outils de bibliothèque : Documents
Nouveau document
Télécharger un document
Nouveau dossier
Modifier le document
Extraire
Archiver
Annuler l’extraction
Modifier les propriétés
Historique des versions
Supprimer le document
Liaison mobile
Gérer les copies
561
Objet
Éléments d’interface désactivés sur un site en lecture
seule
Atteindre la source
Flux de travail
Publier
Retirer la publication
Approuver/refuser
Annuler l’approbation
Onglet Outils de bibliothèque : Bibliothèque
Nouvelle ligne
Actualiser les données
Créer un affichage
Modifier l’affichage
Créer une colonne
Modifier la bibliothèque
Modifier les composants WebPart
Paramètres de la bibliothèque
Flux de travail
Onglet Outils de liste : Éléments
Nouvel élément
Nouveau dossier
Modifier l’élément
Supprimer l’élément
Joindre un fichier
Flux de travail
562
Objet
Éléments d’interface désactivés sur un site en lecture
seule
Approuver/refuser
Onglet Outils de liste : Liste
Nouvelle ligne
Actualiser les données
Actualiser les données
Créer un affichage
Créer une colonne
Liaison mobile
Se connecter à Outlook
Créer un diagramme Visio
Ouvrir la planification
Modifier la liste
Modifier les composants WebPart
Paramètres de la liste
Personnaliser un formulaire
Flux de travail
Onglet Outils Calendrier : Événements
Nouvel événement
Modifier l’événement
Supprimer l’événement
Flux de travail
Approuver/refuser
Onglet Outils Calendrier : Calendrier
Créer un affichage
563
Objet
Éléments d’interface désactivés sur un site en lecture
seule
Modifier l’affichage
M’avertir
Paramètres du site : Utilisateurs et
autorisations : Personnes et groupes
Nouveau
Actions : Supprimer les utilisateurs du groupe
Paramètres
Paramètres du site : Utilisateurs et
autorisations : Autorisations de site
Accorder des autorisations
Créer un groupe
Autorisations de l’utilisateur
Supprimer les autorisations des utilisateurs
Administrateurs de collections de sites
Paramètres du site : Utilisateurs et
autorisations : Toutes les personnes
Actions : Supprimer les utilisateurs de la
collection de sites
Paramètres : Paramètres de la liste
Certaines options qui ne sont pas disponibles sur un site en lecture seule semblent disponibles,
mais le bouton OK est désactivé dans les pages suivantes. Ces pages sont répertoriées cidessous.


Utilisateurs et autorisations

Administrateurs de collections de sites

Autorisations de site : Gérer les demandes d’accès
Aspect

Titre, Description et Icône

Barre de liens supérieure : Nouveau lien de navigation
564


Lancement rapide

Nouveau titre

Nouveau lien de navigation

Arborescence
Galeries

Colonnes de site

Types de contenu de site

Administration du site : Paramètres régionaux

Actions du site : Rétablir la définition du site

Configuration du portail
Tâches courantes qui semblent être disponibles
dans un site en lecture seule, mais qui retournent
des erreurs
Certaines options qui ne sont pas disponibles dans une base de données en lecture seule
paraissent disponibles dans l’interface, mais les utilisateurs obtiendront des messages d’erreur
s’ils essaient d’effectuer ces actions. Les éléments de l’interface utilisateur qui renvoient des
erreurs sont répertoriés dans le tableau suivant.
Composant ou zone
Type d’opération ou d’action
Comportement ou message d’erreur
Thème du site
Dans la page Thème du site,
cliquer sur Appliquer.
SharePoint retourne le
message « Erreur : Accès
refusé ».
Bibliothèques et listes du site
Cliquer sur Créer un nouveau
contenu.
SharePoint retourne le
message « Une erreur
inattendue s’est produite ».
Sites et espaces de travail
Cliquer sur Créer.
SharePoint retourne le
message « Erreur : Accès
refusé ».
565
Composant ou zone
Type d’opération ou d’action
Personnaliser le volet
Lancement rapide
Cliquer sur Modifier l’ordre,
SharePoint retourne le
redéfinir l’ordre des liens dans message « Erreur : Accès
la page Réorganiser les liens, refusé ».
puis cliquer sur OK.
Fonctionnalités de site
Cliquer sur Activer ou
Désactiver.
Paramètres de SharePoint
Designer
SharePoint retourne le
message « Erreur : Accès
refusé ».
SharePoint retourne le
message « Erreur : Accès
refusé ».
Supprimer ce site
Corbeille
Comportement ou message d’erreur
Cliquer sur l’un des boutons
suivants :

Restaurer la sélection

Supprimer la sélection

Vider la Corbeille
SharePoint retourne le
message « Erreur : Accès
refusé ».
Modifier des paramètres, puis SharePoint retourne le
message « Erreur : Accès
cliquer sur OK.
refusé ».
SharePoint retourne le
message « Erreur : Accès
refusé ».
Paramètres de l’aide
Paramètres de recherche
Modifier des paramètres, puis SharePoint retourne le
message « Erreur : Accès
cliquer sur OK.
refusé ».
Zones de recherche
Cliquer sur Nouvelle étendue,
modifier des paramètres, puis
cliquer sur OK.
SharePoint retourne le
message « Enregistrement
impossible en raison de l’erreur
suivante : Tentative
Cliquer sur Groupe d’affichage, d’exécution d’une opération
sur Nouveau groupe
566
Composant ou zone
Type d’opération ou d’action
Comportement ou message d’erreur
d’affichage, modifier des
non autorisée ».
paramètres, puis cliquer sur OK.
Ruban Commandes
personnalisées
Cliquer sur Personnaliser un
formulaire.
SharePoint retourne l’erreur
Microsoft InfoPath « Entrez les
informations d’identification
pour la connexion au service
Web suivant ».
Ruban Outils de liste, onglet
Liste
Cliquer sur Personnaliser un
formulaire.
SharePoint retourne l’erreur
« Microsoft InfoPath 2010 est
requis pour utiliser cette
fonctionnalité ».
567
Référence de déploiement par script
(SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Cet article décrit les commandes et la syntaxe utilisées dans le déploiement par script d’une
batterie de serveurs Microsoft SharePoint Server 2010. Il contient également un tableau de
modèles courants utilisés dans Installation de SharePoint Server 2010 à l’aide de Windows
PowerShell (http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/7443092a-87a6-4063-a7d08d10d9d23682.aspx).
Important :
Les commandes Install-SharePoint, New-SharePointFarm et Join-SharePointFarm doivent être
utilisées uniquement dans le contexte du fichier SPModule.zip.
Pour plus d’informations sur l’utilisation de ces commandes pour installer SharePoint
Server 2010, voir Installation de SharePoint Server 2010 à l’aide de Windows PowerShell
(http://technet.microsoft.com/library/7443092a-87a6-4063-a7d0-8d10d9d23682.aspx).
Dans cet article :

Install-SharePoint (http://technet.microsoft.com/library/46e48389-01a5-42f3-8548-
498af130ee03(Office.14).aspx#section2)

New-SharePointFarm (http://technet.microsoft.com/library/46e48389-01a5-42f3-8548-
498af130ee03(Office.14).aspx#section3)

Join-SharePointFarm (http://technet.microsoft.com/library/46e48389-01a5-42f3-8548-
498af130ee03(Office.14).aspx#section4)

Modèles de collections de sites courants
Install-SharePoint
La commande Install-SharePoint installe SharePoint Server 2010 sur tous les serveurs.
568
Il existe deux manières (définies par un jeu de paramètres) d’exécuter la commande InstallSharePoint. Dans le premier cas, vous spécifiez un chemin d’accès aux fichiers d’installation,
une clé de produit (PIDKey) et de nombreuses autres valeurs afin de dévier par rapport aux
valeurs par défaut. La seconde manière consiste à spécifier le chemin d’accès aux fichiers
d’installation, puis le chemin d’accès à un fichier Config.xml. Durant l’installation, PIDKey et
d’autres paramètres sont analysés dans le fichier config.xml.
La syntaxe de la commande Install-SharePoint est fournie ci-dessous. Notez que le résultat est
déterminé par le jeu de paramètres spécifié. Pour le premier jeu de paramètres, il existe deux
paramètres obligatoires, SetupExePath et PIDKey. Tous les autres paramètres sont facultatifs.
Si aucune valeur n’est spécifiée pour le paramètre LogPath facultatif, la valeur par défaut est
%Temp%.
Install-SharePoint -SetupExePath <Chaîne> -PIDKey <Chaîne> [-LoggingType < Verbose | Off |
Standard | Debug>] [-LogPath <Chaîne>] [-LogTemplate <Chaîne>] [-DisplayLevel <None |
Basic | Full>] [-ShowCompletionNotice <ParamètreCommutateur>] [-UseIInstallMode
<ParamètreCommutateur>] [-AcceptEula <ParamètreCommutateur>] [-ShowModalDialog
<ParamètreCommutateur>] [-AllowCancel <ParamètreCommutateur>] [-ServerRole
<APPLICATION | WFE | SINGLESERVER>] [-SetupType <CLEAN_INSTALL |
V2V_INPLACE_UPGRADE | B2B_UPGRADE | SKU2SKU_UPGRADE>] [-InstallDirectory
<Chaîne>] [-DataDirectory <Chaîne>] [-RunsWorkaround <ParamètreCommutateur>] [PhysicalSKU <OfficeServer | SharePoint | SearchServer | SearchServerExpress | WCServer |
ProjectServer | SharePointLanguagePack | ServerLanguagePack>]
Pour le second jeu de paramètres, il existe deux paramètres obligatoires, SetupExePath et
ConfigXMLPath.
Install-SharePoint -SetupExePath <Chaîne> -ConfigXMLPath <Chaîne> [-PIDKey <Chaîne>] [PhysicalSKU <OfficeServer | SharePoint | SearchServer | SearchServerExpress | WCServer |
ProjectServer | SharePointLanguagePack | ServerLanguagePack>]
New-SharePointFarm
La commande New-SharePointFarm crée la batterie sur le serveur qui exécutera le site Web
Administration centrale.
La commande effectue les actions suivantes :
1. création de la base de données de configuration ;
569
2. création de la base de données de contenu d’administration ;
3. installation de la collection d’aide ;
4. création de l’application Web Administration centrale ;
5. copie des données d’applications partagées dans les dossiers d’applications Web existants.
La syntaxe de la commande New-SharePointFarm est fournie ci-dessous. Il existe deux
paramètres obligatoires, DatabaseAccessAccount et DatabaseServer. Tous les autres
paramètres sont facultatifs.
New-SharePointFarm -DatabaseAccessAccount <Informations_identification_PS> DatabaseServer <Chaîne> [-Passphrase <Chaîne_Sécurisée>] [-Port <Entier>] [AdminAuthMethod <NTLM | Kerberos>] [-FarmName <Chaîne>]
Exemple : New-SharePointFarm -DatabaseAccessAccount (Get-Credential
DOMAIN\username) -DatabaseServer "SQL01" -FarmName "TestFarm"
Join-SharePointFarm
La commande Join-SharePointFarm s’exécute sur des serveurs afin de les connecter à la
batterie.
La syntaxe de la commande Join-SharePointFarm est fournie ci-dessous. Il existe deux
paramètres obligatoires, DatabaseServer et ConfigurationDatabaseName. Tous les autres
paramètres sont facultatifs.
Join-SharePointFarm -DatabaseServer <Chaîne> -ConfigurationDatabaseName <Chaîne> [Passphrase <ChaîneSécurisée>]
Remarque :
Pour faire en sorte que l’utilisateur ne soit pas invité à fournir le mot de passe, vous pouvez
utiliser le paramètre Passphrase. La valeur du paramètre Passphrase est le mot de passe de
l’utilisateur.
Modèles de collections de sites courants
Le tableau suivant décrit les modèles courants utilisés dans Installation de SharePoint
Server 2010 à l’aide de Windows PowerShell (http://technet.microsoft.com/
fr-fr/library/7443092a-87a6-4063-a7d0-8d10d9d23682.aspx).
570
571
Valeur du paramètre
Description
GLOBAL#0
Modèle global
STS#0
Site d’équipe
STS#1
Site vide
STS#2
Espace de travail de document
MPS#0
Espace de travail Réunion de base
MPS#1
Espace de travail de réunion vide
MPS#2
Espace de travail de réunion pour la prise de
décision
MPS#3
Espace de travail Réunion informelle
MPS#4
Espace de travail Réunion multipage
CENTRALADMIN#0
Site d’Administration centrale
WIKI#0
Site Wiki
BLOG#0
Blog
SGS#0
Site de travail de groupe
TENANTADMIN#0
Site d’administration des clients
ACCSRV#0
Site Access Services
ACCSRV#1
Base de données de biens Web
ACCSRV#3
Base de données Web de dons
ACCSRV#4
Base de données Web des contacts
ACCSRV#6
Base de données Web de problèmes
572
ACCSRV#5
Base de données Web de projets
BDR#0
Centre de documents
OFFILE#0
(obsolète) Centre des enregistrements
OFFILE#1
Centre des enregistrements
OSRV#0
Site d’administration des services partagés
PPSMASite#0
PerformancePoint
BICenterSite#0
Business Intelligence Center
PWA#0
Site Project Web App
PWS#0
Site Microsoft Project
SPS#0
Site SharePoint Portal Server
SPSPERS#0
Espace personnel SharePoint Portal Server
SPSMSITE#0
Site de personnalisation
SPSTOC#0
Modèle de zone Sommaire
SPSTOPIC#0
Modèle de zone Rubrique
SPSNEWS#0
Site de News
CMSPUBLISHING#0
Site de publication
BLANKINTERNET#0
Site de publication
BLANKINTERNET#1
Site de communiqués de presse
BLANKINTERNET#2
Site de publication avec flux de travail
SPSNHOME#0
Site de News
SPSSITES#0
Annuaire de sites
573
SPSCOMMU#0
Modèle de zone Communauté
SPSREPORTCENTER#0
Centre de rapports
SPSPORTAL#0
Portail de collaboration
SRCHCEN#0
Centre de recherche d’entreprise
PROFILES#0
Profils
BLANKINTERNETCONT
Portail de publication
SPSMSITEHOST#0
Hôte de sites Mon site
ENTERWIKI#0
Wiki d’entreprise
SRCHCENTERLITE#0
Centre de recherche de base
SRCHCENTERLITE#1
Centre de recherche de base
SRCHCENTERFAST#0
Centre de recherche RAPIDE
visprus#0
Référentiel de processus Visio
574
Autorisations de compte et paramètres de
sécurité (SharePoint Server 2010)
Publication : 12 mai 2010
Dans cet article :

À propos des autorisations de compte et des paramètres de sécurité

Comptes d’administration

Comptes d’applications de service

Rôles de base de données

Autorisations de groupes
Cet article décrit les autorisations de comptes d’administration et de services Microsoft
SharePoint Server 2010. Il traite des sujets suivants : Microsoft SQL Server, le système de
fichiers, les partages de fichiers et les entrées de Registre.
À propos des autorisations de compte et des
paramètres de sécurité
Une grande partie des autorisations de compte de base et des paramètres de sécurité de
SharePoint Server 2010 sont configurés par l’Assistant Configuration de SharePoint (Psconfig)
et l’Assistant Création de batterie, qui sont tous deux exécutés durant une installation
complète.
Comptes d’administration
La plupart des autorisations de comptes d’administration SharePoint Server 2010 sont
configurées automatiquement durant le processus d’installation par l’un des composants
SharePoint Server 2010 suivants :

l’Assistant Configuration de SharePoint (Psconfig) ;

l’Assistant Création de batterie ;

le site Web Administration centrale de SharePoint ;

Windows PowerShell.
575
Compte d’administrateur d’utilisateurs du programme d’installation
Ce compte est utilisé pour configurer chaque serveur de votre batterie de serveurs en
exécutant l’Assistant Configuration de SharePoint, l’Assistant Création de batterie initial et
Windows PowerShell. Pour les exemples présentés dans cet article, le compte d’administrateur
d’utilisateurs du programme d’installation est utilisé pour l’administration des batteries et il
peut être géré à l’aide de l’Administration centrale. Certaines options de configuration
nécessitent des autorisations d’administration locale (par exemple la configuration du serveur
de requête du service SharePoint Server 2010 Search). Le compte d’administrateur
d’utilisateurs du programme d’installation nécessite les autorisations suivantes :

Il doit détenir des autorisations de compte d’utilisateur de domaine.

Il doit être membre du groupe d’administrateurs local sur chaque serveur de la batterie
SharePoint Server 2010, à l’exclusion de SQL Server et du serveur SMTP (Simple Mail
Transfer Protocol).

Ce compte doit avoir accès aux bases de données SharePoint Server 2010.

Si vous utilisez des opérations Windows PowerShell qui affectent une base de données, le
compte d’administrateur d’utilisateurs du programme d’installation doit être membre du
rôle db_owner.

Ce compte doit être attribué aux rôles de sécurité SQL Server securityadmin et dbcreator
durant l’installation et la configuration.
Remarque :
Les rôles de sécurité SQL Server securityadmin et dbcreator peuvent être nécessaires pour ce
compte durant une mise à niveau de version à version complète car de nouvelles bases de
données peuvent devoir être créées et sécurisées pour des services.
Une fois que vous avez exécuté les Assistants de configuration, les autorisations au niveau de
l’ordinateur pour le compte d’administrateur d’utilisateurs du programme d’installation sont
les suivantes :

appartenance au groupe de sécurité Windows WSS_ADMIN_WPG ;

appartenance au rôle IIS_WPG.
576
Une fois que vous avez exécuté les Assistants de configuration, les autorisations de base de
données sont les suivantes :

db_owner sur la base de données de configuration de batterie de serveurs SharePoint
Server 2010 ;

db_owner sur la base de données de contenu d’Administration centrale SharePoint
Server 2010.
Avertissement :
Si le compte d’administrateur d’utilisateurs du programme d’installation est supprimé de
l’ordinateur SQL Server, les Assistants de configuration ne fonctionneront pas correctement. Il
en va de même si vous exécutez ces Assistants à l’aide d’un compte qui ne dispose pas de
l’appartenance au rôle SQL spécial appropriée ou qui ne dispose pas de l’accès db_owner sur
les bases de données.
Compte de service de batterie
Le compte de la batterie de serveurs est également appelé compte d’accès à la base de
données. Il est utilisé comme identité du pool d’applications pour l’Administration centrale et
comme compte de processus pour le service du minuteur Microsoft SharePoint
Foundation 2010. Le compte de la batterie de serveurs requiert les autorisations suivantes :

Il doit détenir des autorisations de compte d’utilisateur de domaine.
Des autorisations supplémentaires sont automatiquement accordées au compte de la batterie
de serveurs sur les serveurs Web et les serveurs d’applications qui sont joints à une batterie de
serveurs.
Une fois que vous avez exécuté l’Assistant Configuration de SharePoint, les autorisations au
niveau de l’ordinateur sont les suivantes :

appartenance au groupe de sécurité Windows WSS_ADMIN_WPG pour le service du
minuteur SharePoint Foundation 2010 ;

appartenance à WSS_RESTRICTED_WPG pour les pools d’applications du service Minuteur
et Administration centrale ;

appartenance à WSS_WPG pour le pool d’applications Administration centrale.
577
Une fois que vous avez exécuté les Assistants de configuration, les autorisations SQL Server et
de base de données sont les suivantes :

rôle serveur fixe dbcreator ;

rôle serveur fixe securityadmin ;

rôle db_owner pour toutes les bases de données SharePoint Server 2010 ;

appartenance au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS pour la base de données de
configuration de batterie de serveurs SharePoint Server 2010 ;

appartenance au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS pour la base de données de
contenu SharePoint_Admin de SharePoint Server 2010.
Compte du service de recherche Microsoft SharePoint Foundation 2010
Le compte du service de recherche SharePoint Foundation 2010 est utilisé comme compte de
service pour le service SharePoint Foundation 2010 Search. Le compte de service de recherche
SharePoint Foundation 2010 nécessite les paramètres de configuration d’autorisation suivants :

Il doit disposer des autorisations de compte d’utilisateur de domaine.
L’autorisation au niveau de l’ordinateur suivante est configurée automatiquement : le compte
du service de recherche est membre de WSS_WPG.
Les autorisations SQL Server et de base de données suivantes sont conférées par
l’appartenance au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS dans la base de données de
configuration de la batterie de serveurs :

accès en lecture à la base de données de configuration de batterie de serveurs ;

accès en lecture à la base de données de contenu SharePoint_Admin ;

affectation de ce compte au rôle db_owner pour la base de données de recherche
SharePoint Foundation 2010.
Compte d’accès au contenu de recherche Microsoft SharePoint Foundation 2010
Le compte d’accès au contenu de recherche SharePoint Foundation 2010 permet au service
SharePoint Foundation 2010 Search d’analyser le contenu sur les sites. Le compte d’accès au
contenu de recherche SharePoint Foundation 2010 nécessite les paramètres de configuration
d’autorisation suivants :

Il doit disposer des autorisations de compte d’utilisateur de domaine.
578

Il ne doit pas être membre du groupe d’administrateurs de la batterie de serveurs.
Les autorisations SQL Server et de base de données suivantes sont configurées
automatiquement :

accès en lecture à la base de données de configuration de batterie de serveurs ;

accès en lecture à la base de données de contenu SharePoint_Admin ;

affectation de ce compte au rôle db_owner pour la base de données de recherche
SharePoint Foundation 2010.
Une stratégie Lecture totale pour le compte d’accès au contenu de recherche SharePoint
Foundation 2010 est créée sur toutes les applications Web.
Comptes d’applications de service
Cette section décrit les comptes d’applications de service configurés par défaut durant
l’installation par défaut.
Compte de pool d’applications
Le compte de pool d’applications est utilisé pour l’identité du pool d’applications. Il requiert les
paramètres de configuration d’autorisation suivants :
L’autorisation au niveau de l’ordinateur suivante est configurée automatiquement : le compte
du pool d’applications est membre de WSS_WPG.
Les autorisations SQL Server et de base de données suivantes pour ce compte sont configurées
automatiquement :

les comptes de pools d’applications pour les applications Web sont affectés au rôle
db_owner pour les bases de données de contenu ;

affectation de ce compte au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS associé à la base de
données de configuration de batterie de serveurs ;

affectation de ce compte au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS associé à la base de
données de contenu SharePoint_Admin.
Compte du service de recherche SharePoint Server
Le compte du service de recherche de SharePoint Server 2010 est utilisé comme compte de
service pour le service SharePoint Server 2010 Search. Le service SharePoint Server Search est
un service NT utilisé par toutes les applications de service de recherche. Pour tout serveur, il
579
n’existe qu’une seule instance de ce service. Le compte du service de recherche SharePoint
Server 2010 nécessite le paramètre de configuration d’autorisation suivant : le compte du
service de recherche SharePoint Server 2010 se voit octroyer l’accès au(x) partage(s)
d’emplacement de propagation sur tous les serveurs de requête dans une batterie de serveurs.
L’autorisation au niveau de l’ordinateur suivante est configurée automatiquement : le compte
du service de recherche SharePoint Server 010 est membre de WSS_WPG.
Les autorisations SQL Server et de base de données suivantes sont configurées
automatiquement :

affectation de ce compte au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS associé à la base de
données de configuration de batterie de serveurs ;

affectation de ce compte au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS associé à la base de
données de contenu SharePoint_Admin.
Compte d’accès au contenu par défaut
Le compte d’accès au contenu par défaut est utilisé dans une application de service spécifique
pour analyser du contenu, sauf si une méthode d’authentification différente est spécifiée par
une règle d’analyse pour une URL ou un modèle d’URL. Ce compte requiert les paramètres de
configuration d’autorisation suivants :

Le compte d’accès au contenu par défaut doit être un compte d’utilisateur de domaine et
disposer d’un accès en lecture aux sources de contenu externes ou sécurisées que vous
souhaitez analyser en utilisant ce compte.

Pour les sites SharePoint Server qui ne font pas partie de la batterie de serveurs, ce compte
doit explicitement bénéficier des autorisations de lecture totale sur les applications Web
qui hébergent les sites.

Il ne doit pas être membre du groupe d’administrateurs de la batterie de serveurs.
Comptes d’accès au contenu
Les comptes d’accès au contenu sont des comptes configurés pour accéder au contenu à l’aide
de la fonctionnalité de règles d’analyse d’administration de recherche. Ce type de compte est
facultatif et peut être configuré lorsque vous créez une nouvelle règle d’analyse. Par exemple,
du contenu externe (tel qu’un partage de fichiers) peut exiger ce compte d’accès au contenu
distinct. Ce compte requiert les paramètres de configuration d’autorisation suivants :

Le compte d’accès au contenu doit disposer d’un accès en lecture aux sources de contenu
externes ou sécurisées dont l’accès lui est associé.
580

Pour les sites SharePoint Server qui ne font pas partie de la batterie de serveurs, ce compte
doit explicitement bénéficier des autorisations de lecture totale sur les applications Web
qui hébergent les sites.
Compte de service autonome d’Excel Services
Le compte de service autonome d’Excel Services est utilisé par Excel Services pour la connexion
aux sources de données externes qui nécessitent un nom d’utilisateur et un mot de passe
reposant sur des systèmes d’exploitation autres que Windows pour l’authentification. Si ce
compte n’est pas configuré, Excel Services ne tente pas de se connecter à ces types de sources
de données. Bien que les informations d’identification du compte soient utilisées pour la
connexion aux sources de données des systèmes d’exploitation autres que Windows, si le
compte n’est pas membre du domaine, Excel Services ne peut pas y accéder. Ce compte doit
être un compte d’utilisateur de domaine.
Compte de pool d’applications Mes sites
Le compte de pool d’applications Mes sites doit être un compte d’utilisateur de domaine. Il ne
doit pas être membre du groupe d’administrateurs de la batterie de serveurs.
L’autorisation au niveau de l’ordinateur suivante est configurée automatiquement : ce compte
est membre de WSS_WPG.
Les autorisations SQL Server et de base de données suivantes sont configurées
automatiquement :

affectation de ce compte au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS associé à la base de
données de configuration de batterie de serveurs ;

affectation de ce compte au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS associé à la base de
données de contenu SharePoint_Admin.
Autres comptes de pool d’applications
L’autre compte de pool d’applications doit être un compte d’utilisateur de domaine. Ce compte
ne doit être membre du groupe d’administrateurs sur aucun ordinateur de la batterie de
serveurs.
L’autorisation au niveau de l’ordinateur suivante est configurée automatiquement : ce compte
est membre de WSS_WPG.
581
Les autorisations SQL Server et de base de données suivantes sont configurées
automatiquement :

affectation de ce compte au rôle db_owner pour les bases de données de contenu ;

affectation de ce compte au rôle db_owner pour les bases de données de recherche
associées à l’application Web ;

ce compte doit disposer d’un accès en lecture et en écriture à la base de données
d’application de service associée ;

affectation de ce compte au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS associé à la base de
données de configuration de batterie de serveurs ;

affectation de ce compte au rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS associé à la base de
données de contenu SharePoint_Admin.
Rôles de base de données
Cette section décrit les rôles de base de données qui sont configurés par défaut durant
l’installation ou qui peuvent être configurés de façon facultative.
Rôle de base de données WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS
Le rôle de base de données WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS s’applique au compte de
pool d’applications pour chaque application Web enregistrée dans SharePoint. Cela permet aux
applications Web d’interroger et de mettre à jour la carte de site, et de disposer d’un accès en
lecture seule à d’autres éléments dans la base de données de configuration. Le programme
d’installation attribue le rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS aux bases de données
suivantes :

la base de données SharePoint_Config (base de données de configuration) ;

la base de données SharePoint_AdminContent.
Les membres du rôle WSS_CONTENT_APPLICATION_POOLS bénéficient de l’autorisation
d’exécution sur un sous-ensemble des procédures stockées de la base de données. En outre, ils
reçoivent également l’autorisation de sélection sur la table des versions (dbo.Versions) de la
base de données SharePoint_AdminContent. Pour les autres bases de données, l’outil de
planification des comptes indique que l’accès pour lire ces bases de données est
automatiquement configuré. Dans certains cas, un accès limité pour écrire dans une base de
données est également automatiquement configuré. Pour assurer cet accès, des autorisations
sont configurées pour les procédures stockées. Pour la base de données SharePoint_Config, par
exemple, l’accès aux procédures stockées suivantes est automatiquement configuré :
582

proc_dropEmailEnabledList ;

proc_dropEmailEnabledListsByWeb ;

proc_dropSiteMap ;

proc_markForDeletionEmailEnabledList ;

proc_markForDeletionEmailEnabledListsBySite ;

proc_markForDeletionEmailEnabledListsByWeb ;

proc_putDistributionListToDelete ;

proc_putEmailEnabledList ;

proc_putSiteMap.
Rôle de base de données WSS_SHELL_ACCESS
Le rôle de base de données WSS_SHELL_ACCESS sur la base de données de configuration
remplace la nécessité d’ajouter un compte d’administration comme db_owner sur la base de
données de configuration. Par défaut, le compte d’installation est affecté au rôle de base de
données WSS_SHELL_ACCESS. L’appartenance à ce rôle est accordée et supprimée au moyen
d’une commande Windows PowerShell. Le programme d’installation assigne le rôle
WSS_SHELL_ACCESS aux bases de données suivantes :

la base de données SharePoint_Config (base de données de configuration) ;

une ou plusieurs des bases de données de contenu SharePoint. Ceci est configurable à
l’aide de la commande Windows PowerShell qui gère l’appartenance, et à l’aide de l’objet
assigné à ce rôle.
Les membres du rôle de WSS_SHELL_ACCESS bénéficient de l’autorisation d’exécution pour
toutes les procédures stockées de la base de données. De plus, les membres de ce rôle
bénéficient d’autorisations de lecture et écriture sur toutes les tables de bases de données.
Autorisations de groupes
Cette section décrit les autorisations des groupes créés par les outils d’installation et de
configuration de SharePoint Server 2010.
WSS_ADMIN_WPG
WSS_ADMIN_WPG dispose d’un accès en lecture et écriture aux ressources locales. Les
comptes de pools d’applications pour les services Administration Centrale et Minuteur sont
583
dans WSS_ADMIN_WPG. Le tableau suivant montre les autorisations d’entrée de Registre
WSS_ADMIN_WPG.
Nom de la clé
Autorisations
Héritage
Description
HKEY_CLASSES_ROOT\APPID\{58F1D4 Contrôle total
82-A132-4297-9B8A-F8E4E600CDF6}
N/A
Il s’agit de l’application COM du
service SharePoint Server 2010
Search.
HKEY_CLASSES_ROOT\APPID\{6002D2 Contrôle total
9F-1366-4523-88C1-56D59BFEF8CB}
N/A
Il s’agit de l’application COM du
service SharePoint
Foundation 2010 Search.
HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\Curr Contrôle total
entControlSet\Services\VSS
N/A
N/A
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Lecture, écriture
rosoft\Office\14.0\Registration\{9012
0000-110D-0000-0000-0000000FF1CE}
N/A
N/A
HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\ Lecture
Microsoft\Office Server
Non
Cette clé est la racine de
l’arborescence des paramètres
du Registre SharePoint
Server 2010. Si elle est modifiée,
les fonctionnalités SharePoint
Server 2010 échouent.
HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\ Contrôle total
Microsoft\Office Server\14.0
Non
Cette clé est la racine des
paramètres du Registre
SharePoint Server 2010.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Lecture, écriture
rosoft\Office
Server\14.0\LoadBalancerSettings
Non
Cette clé contient des
paramètres du service de
conversion de documents. La
modification de cette clé altère
la fonctionnalité de conversion
de documents.
584
Nom de la clé
Autorisations
Héritage
Description
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Lecture, écriture
rosoft\Office
Server\14.0\LauncherSettings
Non
Cette clé contient des
paramètres du service de
conversion de documents. La
modification de cette clé altère
la fonctionnalité de conversion
de documents.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Contrôle total
rosoft\Office Server\14.0\Search
N/A
N/A
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Contrôle total
rosoft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\Search
N/A
N/A
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Contrôle total
rosoft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\Secure
Non
Cette clé contient la chaîne de
connexion et l’ID de la base de
données de configuration à
laquelle l’ordinateur est joint. Si
elle est modifiée, l’installation
de SharePoint Server sur
l’ordinateur échoue.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Contrôle total
rosoft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\WSS
Oui
Cette clé contient des
paramètres utilisés au cours de
l’installation. Si elle est modifiée,
la journalisation des diagnostics
peut échouer, de même que le
programme d’installation ou la
configuration post-installation.
Le tableau suivant montre les autorisations de système de fichiers WSS_ADMIN_WPG.
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
%AllUsersProfile%\Application
Contrôle total
Non
Ce répertoire contient le cache
de la configuration de batterie
585
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
de serveurs sauvegardé par le
système de fichiers. Le
démarrage des processus et les
actions d’administration peuvent
échouer si ce répertoire est
modifié ou supprimé.
Data\Microsoft\Sharepoint
C:\Inetpub\wwwroot\wss
Contrôle total
Non
Ce répertoire (ou le répertoire
correspondant sous la racine
Inetpub sur le serveur) est utilisé
comme emplacement par défaut
pour les sites Web IIS. Les sites
SharePoint sont indisponibles et
les actions d’administration
peuvent échouer si ce répertoire
est modifié ou supprimé, à
moins que des chemins d’accès
aux sites Web IIS personnalisés
ne soient fournis pour tous les
sites Web IIS étendus avec
SharePoint Server.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0
Contrôle total
Non
Ce répertoire est l’emplacement
d’installation pour les données
et les fichiers binaires SharePoint
Server 2010. Le répertoire peut
être modifié au cours de
l’installation. Toutes les
fonctionnalités SharePoint
Server 2010 échouent si ce
répertoire est supprimé, modifié
ou déplacé après l’installation.
L’appartenance au groupe de
sécurité Windows
WSS_ADMIN_WPG est requise
pour que certains services
586
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
SharePoint Server 2010 puissent
stocker des données sur le
disque.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\WebServices
Lecture, écriture Non
Ce répertoire est le répertoire
racine où les services Web
principaux sont hébergés, par
exemple Excel et Search. Les
fonctionnalités SharePoint
Server 2010 qui dépendent de
ces services échouent si ce
répertoire est supprimé ou
modifié.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\Data
Contrôle total
Non
Ce répertoire est l’emplacement
racine où les données locales
sont stockées, y compris les
index de recherche. La
fonctionnalité de recherche
échoue si ce répertoire est
supprimé ou modifié. Les
autorisations de groupe de
sécurité Windows
WSS_ADMIN_WPG sont requises
pour que la recherche puisse
enregistrer et sécuriser les
données dans ce dossier.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\Logs
Contrôle total
Oui
Ce répertoire est l’emplacement
où la journalisation des
diagnostics à l’exécution est
générée. Les fonctionnalités de
journalisation ne fonctionnent
pas correctement si ce
répertoire est supprimé ou
modifié.
587
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\Data\Office Server
Contrôle total
Oui
Identique au dossier parent.
%windir%\System32\drivers\etc\HOST Lecture, écriture N/A
S
N/A
%windir%\Tasks
N/A
N/A
%COMMONPROGRAMFILES%Microsof Modification
t Shared\Web Server Extensions\14
Oui
Ce répertoire est le répertoire
d’installation des fichiers
SharePoint Server principaux. Si
la liste de contrôle d’accès est
modifiée, l’activation des
fonctionnalités, le déploiement
des solutions et d’autres
fonctionnalités ne fonctionnent
pas correctement.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microso Contrôle total
ft Shared\Web Server
Extensions\14\ADMISAPI
Oui
Ce répertoire contient les
services SOAP pour
l’Administration centrale. Si ce
répertoire est modifié, la
création de sites distants et les
autres méthodes exposées dans
le service ne fonctionnent pas
correctement.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microso Contrôle total
ft Shared\Web Server
Extensions\14\CONFIG
Oui
Ce répertoire contient des
fichiers utilisés pour étendre les
sites Web IIS avec SharePoint
Server. Si ce répertoire ou son
contenu a été modifié, la mise en
service d’applications Web ne
fonctionne pas correctement.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microso Contrôle total
ft Shared\Web Server
Non
Ce répertoire contient les
journaux de suivi d’installation et
Contrôle total
588
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
d’exécution. Si le répertoire est
modifié, la journalisation des
diagnostics ne fonctionne pas
correctement.
Extensions\14\LOGS
%COMMONPROGRAMFILES%\Microso Contrôle total
ft Shared\Web Server
Extensions\14\Data
Oui
N/A
%windir%\temp
Contrôle total
Oui
Ce répertoire est utilisé par les
composants de plateforme dont
dépend SharePoint Server. Si la
liste de contrôle d’accès est
modifiée, le rendu des
composants WebPart et d’autres
opérations de désérialisation
risquent d’échouer.
%windir%\System32\logfiles\SharePoi Contrôle total
nt
Non
Ce répertoire est utilisé par
SharePoint Server pour la
journalisation de l’utilisation. S’il
est modifié, la journalisation de
l’utilisation ne fonctionne pas
correctement.
Dossier %systemdrive\program
files\Microsoft Office Servers\14 sur
les serveurs d’index
N/A
Cette autorisation est accordée
pour un dossier
%systemdrive\program
files\Microsoft Office Servers\14
sur les serveurs d’index.
Contrôle total
WSS_WPG
WSS_WPG dispose d’un accès en lecture aux ressources locales. Tous les comptes de services
et pools d’applications sont dans WSS_WPG. Le tableau suivant montre les autorisations
d’entrée de Registre WSS_WPG.
589
Nom de la clé
Autorisations
HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\ Lecture
Microsoft\Office Server\14.0
Héritage
Description
Non
Cette clé est la racine des
paramètres du Registre SharePoint
Server 2010.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Lecture, écriture Non
rosoft\Office Server\14.0\Diagnostics
Cette clé contient des paramètres
pour la journalisation des
diagnostics SharePoint Server 2010.
Sa modification altère la
fonctionnalité de journalisation.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Lecture, écriture Non
rosoft\Office
Server\14.0\LoadBalancerSettings
Cette clé contient des paramètres
du service de conversion de
documents. La modification de cette
clé altère la fonctionnalité de
conversion de documents.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Lecture, écriture Non
rosoft\Office
Server\14.0\LauncherSettings
Cette clé contient des paramètres
du service de conversion de
documents. La modification de cette
clé altère la fonctionnalité de
conversion de documents.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Lecture
rosoft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\Secure
Non
Cette clé contient la chaîne de
connexion et l’ID de la base de
données de configuration à laquelle
l’ordinateur est joint. Si elle est
modifiée, l’installation de
SharePoint Server sur l’ordinateur
échoue.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Lecture
rosoft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\WSS
Oui
Cette clé contient des paramètres
utilisés au cours de l’installation. Si
elle est modifiée, la journalisation
des diagnostics peut échouer, de
même que le programme
d’installation ou la configuration
post-installation.
590
Le tableau suivant montre les autorisations de système de fichiers WSS_WPG.
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
%AllUsersProfile%\Application
Data\Microsoft\Sharepoint
Lecture
Non
Ce répertoire contient le cache de la
configuration de batterie de
serveurs sauvegardé par le système
de fichiers. Le démarrage des
processus et les actions
d’administration peuvent échouer si
ce répertoire est modifié ou
supprimé.
C:\Inetpub\wwwroot\wss
Lecture,
exécution
Non
Ce répertoire (ou le répertoire
correspondant sous la racine
Inetpub sur le serveur) est utilisé
comme emplacement par défaut
pour les sites Web IIS. Les sites
SharePoint sont indisponibles et les
actions d’administration peuvent
échouer si ce répertoire est modifié
ou supprimé, à moins que des
chemins d’accès aux sites Web IIS
personnalisés ne soient fournis pour
tous les sites Web IIS étendus avec
SharePoint Server.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0
Lecture,
exécution
Non
Ce répertoire est l’emplacement
d’installation pour les données et
les fichiers binaires SharePoint
Server 2010. Il peut être modifié au
cours de l’installation. Toutes les
fonctionnalités SharePoint
Server 2010 échouent si ce
répertoire est supprimé, modifié ou
déplacé après l’installation. Les
autorisations de lecture et
591
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
d’exécution WSS_WPG sont
requises pour que les sites IIS
puissent charger les fichiers binaires
de SharePoint Server 2010.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\WebServices
Lecture
Non
Ce répertoire est le répertoire
racine où les services Web
principaux sont hébergés, par
exemple Excel et Search. Les
fonctionnalités SharePoint
Server 2010 qui dépendent de ces
services échouent si ce répertoire
est supprimé ou modifié.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\Logs
Lecture,
écriture
Oui
Ce répertoire est l’emplacement où
la journalisation des diagnostics à
l’exécution est générée. Les
fonctionnalités de journalisation ne
fonctionnent pas correctement si ce
répertoire est supprimé ou modifié.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Lecture
Shared\Web Server
Extensions\14\ADMISAPI
Oui
Ce répertoire contient les services
SOAP pour l’Administration
centrale. S’il est modifié, la création
de sites distants et les autres
méthodes exposées dans le service
ne fonctionnent pas correctement.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Lecture
Shared\Web Server
Extensions\14\CONFIG
Oui
Ce répertoire contient des fichiers
utilisés pour étendre les sites Web
IIS avec SharePoint Server. Si ce
répertoire ou son contenu est
modifié, la mise en service
d’applications Web ne fonctionne
pas correctement.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Modification
Non
Ce répertoire contient les journaux
592
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Shared\Web Server Extensions\14\LOGS
%windir%\temp
Description
de suivi d’installation et
d’exécution. S’il est modifié, la
journalisation des diagnostics ne
fonctionne pas correctement.
Lecture
Oui
Ce répertoire est utilisé par les
composants de plateforme dont
dépend SharePoint Server. Si la liste
de contrôle d’accès est modifiée, le
rendu des composants WebPart et
d’autres opérations de
désérialisation risquent d’échouer.
%windir%\System32\logfiles\SharePoint Lecture
Non
Ce répertoire est utilisé par
SharePoint Server pour la
journalisation de l’utilisation. S’il est
modifié, la journalisation de
l’utilisation ne fonctionne pas
correctement.
%systemdrive\program files\Microsoft
Office Servers\14
N/A
L’autorisation est accordée pour un
dossier %systemdrive\program
files\Microsoft Office Servers\14 sur
les serveurs d’index.
Lecture,
exécution
Service local
Le tableau suivant montre l’autorisation d’entrée de Registre du service local :
Nom de la clé
Autorisations
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Micro Lecture
soft\Office
Server\14.0\LoadBalancerSettings
Héritage
Description
Non
Cette clé contient des paramètres
du service de conversion de
documents. La modification de cette
clé altère la fonctionnalité de
conversion de documents.
593
Le tableau suivant montre l’autorisation de système de fichiers du service local :
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\Bin
Lecture,
exécution
Non
Ce répertoire est l’emplacement
d’installation pour les fichiers
binaires de SharePoint Server 2010.
Toutes les fonctionnalités de
SharePoint Server 2010 échouent si
ce répertoire est supprimé ou
modifié.
Système local
Le tableau suivant montre les autorisations d’entrée de Registre du système local :
Nom de la clé
Autorisations
Héritage
Description
Non
Cette clé contient des paramètres
du service de conversion de
documents. La modification de cette
clé altère la fonctionnalité de
conversion de documents.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Micro Contrôle total Non
soft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\Secure
Cette clé contient la chaîne de
connexion et l’ID de la base de
données de configuration à laquelle
l’ordinateur est joint. Si elle est
modifiée, l’installation de
SharePoint Server sur l’ordinateur
échoue.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Micro Contrôle total Non
Cette clé contient la clé de
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Micro Lecture
soft\Office
Server\14.0\LauncherSettings
594
Nom de la clé
Autorisations
Héritage
Description
soft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\Secure\FarmAdmin
chiffrement utilisée pour stocker
des secrets dans la base de données
de configuration. Si elle est
modifiée, l’activation des services et
d’autres fonctionnalités échouent.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Micro Contrôle total Oui
soft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\WSS
Cette clé contient des paramètres
utilisés au cours de l’installation. Si
elle est modifiée, la journalisation
des diagnostics peut échouer, de
même que le programme
d’installation ou la configuration
post-installation.
Le tableau suivant montre les autorisations de système de fichiers local :
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
%AllUsersProfile%\Application
Data\Microsoft\Sharepoint
Contrôle total Non
Ce répertoire contient le cache de la
configuration de batterie de
serveurs sauvegardé par le système
de fichiers. Le démarrage des
processus et des actions
d’administration peuvent échouer si
ce répertoire est modifié ou
supprimé.
C:\Inetpub\wwwroot\wss
Contrôle total Non
Ce répertoire (ou le répertoire
correspondant sous la racine
Inetpub sur le serveur) est utilisé
comme emplacement par défaut
pour les sites Web IIS. Les sites
SharePoint sont indisponibles et les
actions d’administration peuvent
595
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
échouer si ce répertoire est modifié
ou supprimé, à moins que des
chemins d’accès aux sites Web IIS
personnalisés ne soient fournis pour
tous les sites Web IIS étendus avec
SharePoint Server.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Contrôle total Oui
Shared\Web Server
Extensions\14\ADMISAPI
Ce répertoire contient les services
SOAP pour l’Administration
centrale. S’il est modifié, la création
de sites distants et les autres
méthodes exposées dans le service
ne fonctionnent pas correctement.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Contrôle total Oui
Shared\Web Server
Extensions\14\CONFIG
Si ce répertoire ou son contenu a
été modifié, la mise en service des
applications Web ne fonctionne pas
correctement.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Contrôle total Non
Shared\Web Server Extensions\14\LOGS
Ce répertoire contient les journaux
de suivi d’installation et
d’exécution. S’il est modifié, la
journalisation des diagnostics ne
fonctionne pas correctement.
%windir%\temp
Contrôle total Oui
Ce répertoire est utilisé par les
composants de plateforme dont
dépend SharePoint Server. Si la liste
de contrôle d’accès est modifiée, le
rendu des composants WebPart et
d’autres opérations de
désérialisation risquent d’échouer.
%windir%\System32\logfiles\SharePoint Contrôle total Non
Ce répertoire est utilisé par
SharePoint Server pour la
journalisation de l’utilisation. S’il est
modifié, la journalisation de
596
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
l’utilisation ne fonctionne pas
correctement.
Service réseau
Le tableau suivant montre l’autorisation d’entrée de Registre du service réseau :
Nom de la clé
Autorisations
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Micro Lecture
soft\Office Server\14.0\Search\Setup
Héritage
Description
N/A
N/A
Administrateurs
Le tableau suivant montre les autorisations d’entrée de Registre des administrateurs.
Nom de la clé
Autorisations
Héritage
Description
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Micro Contrôle total Non
soft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\Secure
Cette clé contient la chaîne de
connexion et l’ID de la base de
données de configuration à laquelle
l’ordinateur est joint. Si elle est
modifiée, l’installation de
SharePoint Server sur l’ordinateur
échoue.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Micro Contrôle total Non
soft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\Secure\FarmAdmin
Cette clé contient la clé de
chiffrement utilisée pour stocker
des secrets dans la base de données
de configuration. Si elle est
modifiée, l’activation des services et
597
Nom de la clé
Autorisations
Héritage
Description
d’autres fonctionnalités échouent.
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Micro Contrôle total Oui
soft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\WSS
Cette clé contient des paramètres
utilisés au cours de l’installation. Si
elle est modifiée, la journalisation
des diagnostics peut échouer, de
même que le programme
d’installation ou la configuration
post-installation.
Le tableau suivant montre les autorisations de système de fichiers des administrateurs :
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
%AllUsersProfile%\Application
Data\Microsoft\Sharepoint
Contrôle total Non
Ce répertoire contient le cache de la
configuration de batterie de
serveurs sauvegardé par le système
de fichiers. Le démarrage des
processus et des actions
d’administration peuvent échouer si
ce répertoire est modifié ou
supprimé.
C:\Inetpub\wwwroot\wss
Contrôle total Non
Ce répertoire (ou le répertoire
correspondant sous la racine
Inetpub sur le serveur) est utilisé
comme emplacement par défaut
pour les sites Web IIS. Les sites
SharePoint sont indisponibles et les
actions d’administration peuvent
échouer si ce répertoire est modifié
ou supprimé, à moins que des
chemins d’accès aux sites Web IIS
personnalisés ne soient fournis pour
598
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
tous les sites Web IIS étendus avec
SharePoint Server.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Contrôle total Oui
Shared\Web Server
Extensions\14\ADMISAPI
Ce répertoire contient les services
SOAP pour l’Administration
centrale. S’il est modifié, la création
de sites distants et les autres
méthodes exposées dans le service
ne fonctionnent pas correctement.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Contrôle total Oui
Shared\Web Server
Extensions\14\CONFIG
Si ce répertoire ou son contenu a
été modifié, la mise en service
d’applications Web ne fonctionne
pas correctement.
%COMMONPROGRAMFILES%\Microsoft Contrôle total Non
Shared\Web Server Extensions\14\LOGS
Ce répertoire contient les journaux
de suivi d’installation et
d’exécution. S’il est modifié, la
journalisation des diagnostics ne
fonctionne pas correctement.
%windir%\temp
Contrôle total Oui
Ce répertoire est utilisé par les
composants de plateforme dont
dépend SharePoint Server. Si la liste
de contrôle d’accès est modifiée, le
rendu des composants WebPart et
d’autres opérations de
désérialisation risquent d’échouer.
%windir%\System32\logfiles\SharePoint Contrôle total Non
Ce répertoire est utilisé par
SharePoint Server pour la
journalisation de l’utilisation. S’il est
modifié, la journalisation de
l’utilisation ne fonctionne pas
correctement.
WSS_RESTRICTED_WPG
599
WSS_RESTRICTED_WPG peut lire l’entrée de Registre d’informations d’identification
d’administration de batterie chiffrée. WSS_RESTRICTED_WPG sert uniquement au chiffrement
et au déchiffrement des mots de passe stockés dans la base de données de configuration. Le
tableau suivant montre les autorisations d’entrée de Registre WSS_RESTRICTED_WPG.
Nom de la clé
Autorisations
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Mic Contrôle total
rosoft\Shared Tools\Web Server
Extensions\14.0\Secure\FarmAdmin
Héritage
Description
Non
Cette clé contient la clé de
chiffrement utilisée pour stocker
des secrets dans la base de données
de configuration. Si elle est
modifiée, l’activation des services et
d’autres fonctionnalités échouent.
Groupe Utilisateurs
Le tableau suivant montre les autorisations de système de fichiers du groupe Utilisateurs :
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0
Lecture,
exécution
Non
Ce répertoire est l’emplacement
d’installation pour les données et
les fichiers binaires SharePoint
Server 2010. Il peut être modifié au
cours de l’installation. Toutes les
fonctionnalités SharePoint
Server 2010 échouent si ce
répertoire est supprimé, modifié ou
déplacé après l’installation.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\WebServices\Root
Lecture,
exécution
Non
Ce répertoire est le répertoire
racine où les services Web racine
principaux sont hébergés. Le seul
service initialement installé dans ce
répertoire est un service
600
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
d’administration global de
recherche. Certaines des
fonctionnalités d’administration de
recherche utilisées par le biais de la
page des paramètres de recherche
de l’Administration centrale
spécifique au serveur ne
fonctionnent pas si ce répertoire est
supprimé ou modifié.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\Logs
Lecture, écriture Oui
Ce répertoire est l’emplacement où
la journalisation des diagnostics à
l’exécution est générée. La
journalisation ne fonctionne pas
correctement si ce répertoire est
supprimé ou modifié.
%ProgramFiles%\Microsoft Office
Servers\14.0\Bin
Lecture,
exécution
Ce répertoire est l’emplacement
d’installation pour les fichiers
binaires de SharePoint Server 2010.
Toutes les fonctionnalités de
SharePoint Server 2010 échouent si
ce répertoire est supprimé ou
modifié.
Non
Tous les comptes de service Office SharePoint Server
Le tableau suivant indique l’autorisation de système de fichiers de tous les comptes de service
Office SharePoint Server :
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
%COMMONPROGRAMFILES%\Microso Modification
ft Shared\Web Server
Extensions\14\LOGS
Héritage
Description
Non
Ce répertoire contient les journaux
de suivi d’installation et
d’exécution. S’il est modifié, la
journalisation des diagnostics ne
fonctionne pas correctement. Tous
601
Chemin d’accès du système de fichiers
Autorisations
Héritage
Description
les comptes de service SharePoint
Server doivent disposer de
l’autorisation d’écriture dans ce
répertoire.
Glossaire relatif à PerformancePoint
Services
Ce glossaire contient la terminologie pour les serveurs, applications et outils qui font partie de
PerformancePoint Services dans Microsoft SharePoint Server 2010.
Termes
Terme
Définition
ActiveX Data Objects MultiDimensional.NET
Fournisseur de données gérées .NET qui
procure l’accès à des sources de données
multidimensionnelles, telles que Microsoft SQL
Server Analysis Services.
valeur réelle
Valeur d’un indicateur de performance clé.
Cette valeur est mesurée par rapport à une
valeur cible prédéterminée pour l’indicateur de
performance clé.
ADOMD.NET
Voir ActiveX Data Objects
MultiDimensional.NET
agrégat
Valeur unique composée de plusieurs valeurs.
Pour les indicateurs de performances clés,
l’agrégat détermine la formule mathématique
utilisée pour combiner les membres (SOMME,
602
Terme
Définition
MOYENNE, et ainsi de suite).
graphique analytique
Type de rapport qui affiche des données de
cube sous forme de graphique visuel et
interactif.
grille analytique
Type de rapport qui affiche des données de
cube sous forme de tableau visuel et interactif.
moyenne pondérée
Type de report. Il indique une moyenne qui
prend en compte la valeur pondérée de tous
les indicateurs de performances clés enfants.
Ce report reflète les performances globales.
carte de performance équilibrée
Carte de performance orientée métier qui
fournit des métriques clés en rapport avec le
service et la fourniture de service. Une carte de
performance équilibrée contient une
combinaison de métriques opérationnelles,
financières et qualitatives.
méthodologie de carte de performance
équilibrée
Système de carte de performance qui adhère à
l’infrastructure et aux composants établis par
Balanced Scorecard Collaborative.
banding
Utilisation de bandes pour représenter des
plages de performances basée sur des seuils.
paramètres de bandes
Paramètre qui définit des seuils, ou limites,
entre les changements d’état d’indicateur.
modification en bloc
Procédure par laquelle un utilisateur peut
modifier simultanément des propriétés
spécifiées pour un groupe d’éléments
sélectionnés.
intervalle de cache
Durée pendant laquelle une copie stockée des
affichages d’un tableau de bord peut exister
603
Terme
Définition
sur le serveur.
métrique calculée
Métrique basée sur le résultat d’une
expression, plutôt que provenant d’une source
de données.
Métriques calculées
Fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de
créer des calculs simples à l’aide d’une ou
plusieurs valeurs d’indicateurs de
performances clés. Cela réduit la quantité de
MDX requise pour créer des cartes de
performances complexes.
indicateur centré
Ensemble d’indicateurs qui peuvent être utilisé
lorsque le modèle de score « Un
rapprochement de la cible est préférable » est
sélectionné lors de la modification des
paramètres de bande.
réduire
Outil d’analyse, semblable à l’extraction vers le
haut, qui affiche moins de détails sur un
élément tout en conservant l’affichage actuel
des autres éléments.
cube
Ensemble de données organisées et résumées
en une structure multidimensionnelle définie
par un ensemble de dimensions et de mesures.
tableau personnalisé
Type de filtre qui permet aux utilisateurs
d’effectuer un choix parmi une liste, puis de
déterminer le contenu d’un tableau de bord en
fonction de plusieurs sources de données.
carte de performance personnalisée
Carte de performance créée sans avoir recours
à un modèle.
tableau de bord
Groupe d’affichages interactifs de rapports et
de cartes de performances organisés dans un
604
Terme
Définition
site Web ou SharePoint. Les éléments de
tableau de bord peuvent partager des filtres
qui contrôlent les données affichées dans les
éléments.
Dashboard Designer
Voir PerformancePoint Dashboard Designer
source de données
Source de données métiers utilisée par les
applications PerformancePoint. Les sources de
données PerformancePoint peuvent inclure des
cubes ou affichages de sources de données
basés sur des cubes OLAP (Online Analytical
Processing), des bases de données
relationnelles, des fichiers CSV, des feuilles de
calcul Microsoft Excel ou toute autre source de
données ODBC (Open Database Connectivity)
ou ADOMD.NET multidimensionnelle.
mise en forme de source de données
Type de mise en forme conditionnelle
configurée dans Microsoft SQL Server Analysis
Services. Elle fait en sorte que certaines cellules
soient mises en surbrillance lorsque certaines
conditions (basées sur des règles métiers) sont
remplies. Par exemple, si la Marge brute est
supérieure à 28 %, la cellule est affichée avec
un arrière-plan vert. Porte le nom de « Mise en
forme de serveur OLAP » dans Excel.
Arbre de décomposition
Outil de visualisation de données qui aide les
utilisateurs à analyser des informations
complexes à l’aide d’un modèle hiérarchique.
L’Arbre de décomposition peut aider les
utilisateurs à trouver la cause racine qui
détermine une valeur. Par exemple, si les
ventes au Canada sont médiocres en mars,
l’Arbre de décomposition peut aider à
déterminer si cela est dû à une gamme de
605
Terme
Définition
produits spécifique, à un secteur de ventes
spécifique ou à une augmentation des retours.
déployer
Créer une page SharePoint à partir d’un
tableau de bord PerformancePoint afin que des
utilisateurs puissent y accéder.
dimension
Attribut structurel d’un cube qui organise les
données en niveaux. Par exemple, une
dimension Géographie peut comprendre les
membres Pays, Région, Département et Ville.
élément d’affichage
Dossier dans lequel des attributs, mesures,
membres calculés, indicateurs de
performances clés et éléments
PerformancePoint peuvent être organisés afin
de faciliter la navigation par les utilisateurs.
extraire vers le bas/vers le haut
Technique de navigation parmi des niveaux de
données, du plus résumé (extraction vers le
haut) au plus détaillé (extraction vers le bas).
Par exemple, lors de l’affichage des détails des
données de vente par année, un utilisateur
peut extraire vers le bas pour afficher les
données de vente par trimestre, puis par mois.
filtre
Contrôle ajouté à un tableau de bord ou à du
contenu de tableau de bord afin que les
utilisateurs puissent modifier l’affichage.
Grâce à ce contrôle, les utilisateurs peuvent
afficher un sous-ensemble de données affiché
dans des rapports ou des cartes de
performances renvoyés par leurs sources de
données correspondantes.
lien de filtre
Association entre un contrôle de filtre et un
paramètre. Cette association est définie sur un
606
Terme
Définition
rapport ou une carte de performance dans un
tableau de bord. Les éléments avec des liens
vers un filtre changent lorsque celui-ci est
modifié.
Composant WebPart Filtre
Fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de
modifier des affichages de tableau de bord en
modifiant le sous-ensemble de données affiché
dans les rapports ou cartes de performances.
valeur fixe
Valeur entrée par l’utilisateur ou valeur
statique tirée d’une feuille de calcul Excel qui
ne change pas, sauf en cas de modification
manuelle par l’utilisateur. À comparer aux
valeurs dynamiques, qui sont interrogées à
partir d’une base de données SQL Server, d’un
cube OLAP ou autre source de données.
dimension de mise en forme
Dimension (généralement « Mesures ») à
laquelle une mise en forme numérique est
appliquée. Certains cubes utilisent une
dimension Scénario qui est plus souhaitable
pour la mise en forme numérique.
hiérarchie
1. Structure d’arborescence logique qui
organise les membres d’une dimension de telle
sorte que chaque membre ait un membre
parent et zéro ou plus membres enfants. 2.
Structure d’aborescence logique qui organise
les membres d’un ensemble en relations
parent-enfant. Structure classée avec un
niveau supérieur et des niveaux inférieurs.
niveau hiérarchique
Dans une hiérarchie, les membres sont répartis
en niveaux (branches). Le niveau feuille est le
niveau inférieur de la hiérarchie. Dans une
dimension Temps, des noms peuvent
607
Terme
Définition
également être associés aux niveaux. Par
exemple, dans une dimension [Temps], le
niveau feuille peut représenter les Mois et le
niveau supérieur, Années.
importer
Placer des informations d’un système ou
programme dans un autre. Le système ou
programme recevant les données doit prendre
en charge la structure ou le format interne des
données.
indicateur
Ensemble de graphiques, texte et couleurs
définissant différents niveaux de performances
lors de la comparaison d’une valeur réelle et
d’une valeur cible dans un indicateur de
performance clé.
nombre d’indicateurs
Type de report. Il fournit le nombre total
d’indicateurs dans l’arborescence inférieure,
reporté en fonction du statut.
Internet Protocol Security (IPsec)
Ensemble de protocoles et de services de
protection basés sur le chiffrement et
normalisés à l’échelle de l’industrie. La sécurité
IPSec protège tous les protocoles de la suite de
protocoles TCP/IP et les communications
Internet à l’aide du protocole L2TP (Layer Two
Tunneling Protocol).
IPsec
Voir Internet Protocol Security (IPsec)
indicateur de performance clé (KPI)
AMesure prédéfinie permettant d’assurer le
suivi des performances d’une finalité, d’un
objectif, d’un plan, d’une initiative ou d’un
processus métier stratégique. Un indicateur de
performance clé est évalué par rapport à une
cible. Valeur explicite et mesurable prise
608
Terme
Définition
directement à partir d’une source de données.
Les indicateurs de performances clés servent à
mesurer les performances dans un domaine
particulier, par exemple les revenus par client.
KPI
Voir indicateur de performance clé (KPI)
rapport Détails des indicateurs de performance Type de rapport qui fournit des informations
sur un indicateur de performance clé
clés
sélectionné dans une carte de performance.
niveau
Degré de granularité dans une hiérarchie. Les
niveaux permettent d’afficher des données
selon différents niveaux de détail. La
dimension Temps, par exemple, peut avoir les
niveaux Année, Trimestre, Mois et Jour.
liste
Composant de site Web qui stocke et affiche
des informations auxquelles les utilisateurs
peuvent ajouter des éléments à l’aide de leur
navigateur. Pour PerformancePoint Services, le
site nécessite un serveur Web qui exécute
Microsoft SharePoint Server.
MDX
voir expression multidimensionnelle (MDX)
formule MDX
Équivalent OLAP (Online Analytical Processing)
d’une requête SQL.
mesure
Valeur quantifiée indicative de la taille,
quantité, échelle, importance ou étendue d’un
élément important pour une organisation.
groupe de mesures
Collection de mesures associées dans un cube
Analysis Services. Les mesures sont
généralement tirées de la même table de faits.
609
Terme
Définition
membre
Position ou élément unique dans une
dimension. La dimension Compte, par exemple,
pourrait avoir un membre de dimension
nommé Frais de déplacement. Les membres de
dimension peuvent être définis par l’utilisateur
ou prédéfinis et des propriétés peuvent leur
être associées. Pour plus de détails, voir
propriété de membre de dimension.
métadonnées
Informations relatives aux propriétés de
données, telles que le type de données dans
une colonne (numérique, texte, et ainsi de
suite) ou la longueur d’une colonne. Il peut
également s’agir d’informations concernant la
structure de données ou d’informations qui
spécifient la conception d’objets tels que des
cubes ou des dimensions.
métrique
Valeur cible ou réelle d’un indicateur de
performance clé. Une métrique peut servir
d’élément de carte de performance.
Produits et technologies Microsoft SharePoint Ensemble de produits et technologies qui
permettent aux utilisateurs d’une organisation
de créer, gérer et concevoir leurs propres sites
Web de collaboration et de les rendre
accessibles au sein de leur organisation. Ces
produits et technologies comprennent
SharePoint Portal Server pour les sites portails
et Windows SharePoint Services pour les sites
d’équipe.
Microsoft XML Core Services (MSXML)
Technologie qui permet aux utilisateurs de
créer des applications XML hautes
performances qui fournissent une
interopérabilité avec d’autres applications
610
Terme
Définition
adhérant à la norme XML 1.0.
MSXML
Voir Microsoft XML Core Services (MSXML)
expression multidimensionnelle (MDX)
Langage permettant d’interroger et de
manipuler des données dans des objets
multidimensionnels (cubes OLAP).
jeu nommé
Groupement de membres de dimension ou
d’éléments d’une source de données qui sont
nommés et traités comme une même unité et
peuvent être référencés ou réutilisés à
plusieurs reprises.
objectif
Groupe d’indicateurs de performances clés qui
correspondent aux domaines fonctionnels ou
initiatives stratégiques d’une organisation.
indicateur de performance clé objectif
Indicateur de performance clé qui dérive sa
valeur cible et son score d’un report de ses
indicateurs de performances clés enfants. Les
indicateurs de performances clés objectifs
n’ont pas de valeur réelle et ne se connectent
pas à des sources de données externes. Ils
indiquent la performance en affichant un
agrégat normalisé des indicateurs de
performances clés qui se trouvent au niveau
immédiatement inférieur dans la carte de
performance.
ODBC
Voir Open Database Connectivity (ODBC)
OLAP
Voir online analytical processing (OLAP)
cube OLAP
Voir cube
online analytical processing (OLAP)
Technologie qui fait appel à des structures
multidimensionnelles pour permettre
611
Terme
Définition
d’accéder rapidement à des données en vue de
les analyser. Les données