Voici la suite de la leçon sur l`organisation géographique du monde

publicité
Voici la suite de la leçon sur l’organisation géographique du monde d’aujourd’hui. Elle est à recopier intégralement dans
le cahier de géographie.
Le plus important – et donc ce qu’il faut connaître pour la rentrée ! – est en gras dans le texte. Bonnes révisions !
III.
INEGALITES ET MIGRATIONS DANS LE MONDE
A. Les flux de travailleurs
La plupart de ces flux sont légaux (≈ 175 millions de personnes/an). D’autres sont illégaux : ce sont les migrations
clandestines (30 millions de personnes/an ?).
Les inégalités de développement alimentent des flux de main-d’œuvre des pays pauvres vers les pays riches, mais
aussi entre certains pays du « Sud ». De plus en plus de migrations concernent des travailleurs très diplômés : c’est la
« fuite des cerveaux ».
B. Les flux de réfugiés
Les conflits en Afrique et en Asie entraînent des flux de réfugiés (des dizaines de millions de personnes/an ?). Ces
populations sont parfois regroupées dans des camps de réfugiés et prises en charge par le Haut Commissariat pour les
réfugiés (HCR ; un programme de l’ONU) et par des ONG (ex. : Médecins sans frontières).
C. Les flux de touristes
Les flux touristiques ne concernent que 10 % de la population mondiale. Les principaux pays de départ et d’accueil des
touristes sont les pays du « Nord ». En revanche, les pays du « Sud » demeurent en marge des principaux flux
touristiques. Seuls quelques pôles très spécialisés (tourisme balnéaire ou culturel) s’y développent.
IV.
INEGALITES ET URBANISATION DANS LE MONDE
A. Un monde de plus en plus urbanisé*
En 2010, un être humain sur deux vit en ville. Cependant, de fortes inégalités subsistent à l’échelle mondiale :
o
Dans les pays en développement, l’explosion urbaine est spectaculaire : cette croissance est due à l’exode
o
Les pays développés sont déjà fortement urbanisés (taux d’urbanisation de 75 %) et connaissent donc une
rural* et à l’accroissement naturel élevé des populations urbaines ;
faible croissance urbaine.
Urbanisation : augmentation de la part de la population vivant dans les villes.
Exode rural : migration de population des campagnes vers les villes.
B. Des villes de plus en plus peuplées
Les villes géantes (ou mégapoles = agglomération de + de 8 millions d’hab) sont de plus en plus nbreuses.
Les pays développés regroupent quelques mégapoles riches et puissantes qui sont des pôles de commandement à
l’échelle mondiale (ex. : NY, Tokyo, Londres…).
Les pays en développement concentrent de nombreuses mégapoles, souvent en très forte croissance, mais qui n’ont
qu’une influence locale (ex. : Mexico, Lagos, São Paulo…).
C. Des villes dévoreuses d’espaces
La périurbanisation désigne l’extension des espaces urbains (les villes) sur les espaces ruraux (les campagnes). Elle
se réalise sous des formes différentes :
Schéma : Les différentes formes de périurbanisation (à la rentrée).
LE « NORD » ET LE « SUD »
« Nord »
« Sud »
Equateur
Téléchargement
Explore flashcards