Préparation de l`interrogation écrite de philosophie au cours de la

publicité
1/3
Révision à l’aide de votre manuel, avec indication des pages pour les réponses. 37 questions. Un
corrigé sera proposé par votre serviteur dévoué. Janvier 2010
1 Où est née la philosophie ? Où = lieu
2 Quand est née la philosophie ? Quand = temps page 11
3 Pourquoi la philosophie est-elle née ? Pourquoi = parce que p. 13 et p. 15 ²
4 Pour quoi la philosophie est-elle née ? A quelle fin (finalité) p. 14
5 Avec qui est née la philosophie ? Le mot dans son acception étymologique et sa signification p. 11
6 Quel est le modèle de tous les philosophes ? p. 12 Le maître, le « patron »
7 Qu’a-t-il écrit ? p. 12
8 Citez les noms de ses deux plus grands disciples.
9 Par quelles 3 grandes questions résume-t-on la branche de la philosophie qu’on appelle la
métaphysique ? p. 16 et 18
10 Sur quoi porte chacune de ces 3 questions ? La première sur … , la deuxième sur … , etc.
11 En quoi l’attitude philosophique est-elle empreinte d’humilité ? Cf. p. 11 l’étymologie du mot
colonne 1, 2ème § : opposer deux mots. La philosophie privilégie l’un des deux, l’une des deux
attitudes. Laquelle ?
12 Pourquoi Socrate a-t-il été condamné à mort ? p. 11
13 Pourquoi est-il préférable de dire « faire le philosophe » (l’expression est de Sartre) que « faire de
la philosophie ? p. 11 fin
14 Quelle est la maxime célèbre par laquelle Socrate exprime le but de la philosophie ? p. 12, en 4
mots à reprendre dans une traduction plus juste
15 Quels sont les deux reproches que le sens commun (l’opinion non-philosophe) adresse aux
philosophes ? A Socrate p. 11 colonne 2, 1er § ; à Thalès p. 15 texte A question 1
16 Quel est 1) l’objet de la philosophie, 2) le moyen (la méthode), 3) le but (la fin, la finalité) ? p. 19
17 Que veut dire Descartes lorsqu’il écrit : « C’est proprement avoir les yeux fermés, sans tâcher
jamais de les ouvrir, que de vivre sans philosopher. » p. 18 Tirer les conséquences. Pourquoi les
yeux ?
18 De quoi la réflexion philosophique permet-elle de se libérer ? Quelque chose de négatif p. 14 texte
de Russell (avec 2 l ; 1872-1970)
19 A qui s’adresse le philosophe ? A une élite ? A tous ? Aux anciens ? Aux jeunes ? En tant que
qui ? Comme lui.
20 La philosophie représente-t-elle un danger 1) pour qui s’y adonne (avoir peur de penser à fond – à
la/ma mort) ou bien 2) pour qui y voit une menace de son pouvoir, de ses convictions, de son
autorité ?
21 Qu’est-ce qui distingue une question philosophique d’une question non-philosophique ? p. 14
2/3
22 Qu’est-ce qui permet de réaliser l’accord des esprits, qu’est-ce qui rend possible l’arbitrage entre
les hommes ? Avec quoi faut-il l’appliquer et selon quel philosophe ?
23 Dans le tableau « Socrate enseignant aux enfants » p. 12 que représente, pour vous élèves, le
miroir ? Distinguer ce qui permet de vous réfléchir de ce qui vous permet de réfléchir. Devrait-on dire :
je me réfléchis ou bien je réfléchis ?
24 Kant a écrit : « L’étudiant qui sort de l’enseignement scolaire était habitué à apprendre. Il pense
maintenant qu’il va apprendre la philosophie, ce qui est pourtant impossible car il doit apprendre …
…»
25 Comment le philosophe Thalès a-t-il montré à ses compatriotes de quoi était capable LA
philosophie ? p. 15 texte B
26 Quelle est l’intention de Platon lorsqu’il oppose les railleries de la servante thrace à la distraction
sublime de Thalès tombant dans un puits ? Pour qui prend-il parti ? p. 15 texte A
27 Pourquoi l’opinion de chacun (faire un tour de table, faire un sondage, demander l’avis) n’est-elle
pas suffisante pour déterminer la vérité ? Qu’avons-nous inventé pour déterminer le poids juste selon
Epictète ?
28 Pourquoi, dans une dissertation philosophique, on ne vous demande pas de dire ce que vous
pensez mais seulement de penser ?
29 Expliquer pourquoi, dans son essence, l’individu n’est pas un homme mais l’homme.
30 Pourquoi, quand les autos penseront, les Rolls-Royce seront plus angoissées que les taxis ?
31 Que pourrait-on opposer aux sondages d’opinions sur le bonheur, dans des revues, entre deux
pages de publicité ? A quoi aboutit-on en faisant, sur cette question, le tour des avis de chacun ? (Cf.
le tour des « prisonniers de la caverne » décrite par Platon (p. 105) ou le nez collé sur les faces du
cube que décrit le philosophe Alain ? (Cf. la perception du cube selon Alain)
32 La philosophie admet-elle la discussion ? A quelle condition ? A quoi obéit cette discussion ? Quel
nom prend-elle chez Platon ?
33 Démontrer en quoi la philosophie en Terminale n’est pas une matière, en tout cas pas une matière
comme les autres, ni une matière de plus, à apprendre en plus des autres … mais préciser justement
ce qu’elle est et ce qu’elle doit être.
34 De quelle mentalité (trouver un adjectif) procède l’instauration des coefficients affectés aux
différentes matières ? Faut-il opposer d’une part la course aux diplômes et d’autre part la formation de
l’esprit par l’acquisition d’une culture authentique ? Que faudrait-il enseigner ?
35 Comment comprendre qu’il faille apprendre d’un autre, d’un professeur de philosophie en
l’occurrence, à juger par soi-même, qu’il faille apprendre à penser avec quelqu’un (un professeur, un
maître) et avec les grands auteurs qui font autorité (en lisant et relisant les philosophes) pour pouvoir
enfin penser, penser vraiment et sortir de l’illusion du libre choix – « moi, je pense ce que je veux ! » –
3/3
sortir de l’avis personnel, en rond, quitter la « caverne » (Platon), abandonner le point de vue (le cube
d’Alain), sourire des sondages d’opinion (les Français et le bonheur dans Paris-Match) ?
36 En psychologie, on réfléchit sur sa vie et on répond à quelle question ? En philosophie on réfléchit
sur quoi et on résout (avec un t) quel problème ?
37 Expliquer pourquoi il vaut mieux dire ma mort quand on réfléchit, quand je réfléchis à la mort.
Téléchargement
Explore flashcards