Un jardinier trouve un jour dans son jardin une plante qui possède

publicité
UNIVERSITE DE RENNES 1 - UFR SVE
DEUG SCIENCES (1ère année) : Sciences de la Vie
Année Universitaire 2000-2001
(2ème Session d'examen)
Module UE4 (BIOLOGIE 2) :
Biologie et Génétique Moléculaire et Cellulaire
EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES & TRAVAUX DIRIGES
N° d'anonymat :
Durée de l'épreuve : 30 minutes.
Vous répondrez aux questions directement sur ces feuilles dans les espaces prévus à cet effet et vous les insèrerez dans
une copie double à coin gommé portant toutes les informations demandées. Vous n'oublierez pas de faire figurer votre
n° d'anonymat sur chaque feuille.
L'été dernier, lors du nettoyage du site du Festival des Vieilles Charrues un des jardiniers de la Ville de
Carhaix (29) trouve une plante qui possède, selon lui, des caractères voisins de la plante du petit pois. Les
fleurs présentent une couleur rose. La Police suspectant cette plante d'avoir des "propriétés autres" lui
demande d'analyser un peu plus en détail cette plante.
La première chose qu'il envisage est de déterminer si cette plante est hybride ou de lignée pure.
1. Que doit-il faire pour savoir si la plante est de lignée pure (au moins pour les caractères
phénotypiques visibles)?
Il compare ces plants avec les plants de petit pois qu'il utilise dans son potager. Ces derniers ont des
fleurs blanches. Les autres caractéristiques phénotypiques semblent identiques. Il s'intéresse donc au
caractère "couleur des fleurs"
2.Comment peut-il savoir quel est le caractère dominant (couleur rose ou couleur blanche)?
Lors de ses différents croisements il obtient un plant qui est hétérozygote pour 2 caractères : la taille et la
couleur de la graine. Le caractère "grande taille (G) et le caractère "couleur de la graine jaune" (J) sont les
phénotypes dominants. Il laisse cette plante (de grande taille et dont les graines sont jaunes)
s'autoféconder puis sème les graines obtenues.
3. Quels sont les différents types de gamètes qu'il obtiendra?
Sur l'ensemble des graines qu'il a semé il obtient 281 plants de grande taille produisant des graines jaunes,
20 plants de grande taille produisant des graines blanches 18 plants de petites tailles produisant des
graines jaunes et 81 plants nains donnant des graines blanches.
4. Que doit-il en conclure? Justifier brièvement (Rappel : 9/16 = 56,25% ; 3/16 = 18,75% et 1/16 = 6,25%)
S'intéressant à la couleur des fleurs de ses plants de petits pois, le jardinier confie à un de ses amis
généticien à l'Université de Camors (56) , un plant dont les fleurs sont roses et un plant dont les fleurs
sont blanches. Ce généticien réussi à isoler un fragment d'ADN qui semble contenir le gène qui code
pour la couleur des fleurs. Afin de l'étudier plus en détail, il souhaite l'insérer dans un vecteur
plasmidique nommé pSD qui contient plusieurs sites de restrictions uniques : BamHI , EcoRI et SmaI. La
carte de restriction de ce vecteur est présentée ci dessous :
AatIIBamHI
Lac Z
EcoRI
SmaI
AmpRes
AatII
pSD
(2,8 kb)
PvuII
Ce vecteur présente un gène de
résistance à l'ampicilline (AmpRes)
et un gène codant pour la 
galactosidase (LacZ).
PvuII
AatII
Les extrémités du fragment d'ADN à insérer ont été générées par la coupure par l'enzyme BscBI et se
présentent comme suit :
5' TCC--------------------------------------------------------GGA 3'
3' AGG--------------------------------------------------------CCT 5'
4. Quelles sont les enzymes de restriction qu'il devra utiliser pour couper le vecteur et pour insérer
le fragment d'ADN dans ce vecteur?
Sites de Restriction :
AatII : GACGTC BamHI : GGATCC
SmaI : CCCGGG BscBI : GGATCC
EcoRI : GAATTC PvuII : CAGCTG
Le brillant généticien de Camors a envisagé d'insérer le fragment dans le site AatII du vecteur pSD.
5. Existe-t-il selon vous, une contre-indication à cette stratégie ? Pourquoi?
6. Quel est l'intérêt de la présence du gène de résistance à l'ampicilline dans le vecteur pSD?
Téléchargement
Explore flashcards