Adresse - Implantat Stiftung Schweiz

publicité
Berne, le 11 juin 2008
Dossier de presse
Techniques opératoires modernes en implantologie dentaire
Ces dernières années, les techniques opératoires en implantologie dentaire ont été sans
cesse améliorées. Grâce à ces progrès, on a pu réduire la durée des traitements et en
diminuer les complications, alors que la précision chirurgicale et la longévité des
implants ont pu être augmentées.
C'est non seulement grâce à la découverte de nouveaux matériaux mais encore grâce au
développement des connaissances scientifiques et technologiques que la médecine dentaire a
considérablement évolué.
Toutefois, avant de procéder à un traitement implantaire, il convient de choisir la technique
opératoire optimale pour chaque cas individuel.
Un médecin dentiste compétent
Le succès d'un traitement implantaire dépend principalement de la compétence professionnelle
du médecin dentiste et de l'information que celui-ci délivre à son patient.
Idéalement, le médecin dentiste traitant est un spécialiste en parodontologie, en chirurgie orale
ou en médecine dentaire reconstructive et il devrait avoir suivi une formation ciblée en
implantologie. Certains médecins dentistes généralistes qualifiés ont également acquis des
compétences spécifiques en implantologie.
Intervention chirurgicale ambulatoire
En règle générale l'intervention se pratique ambulatoirement et sous anesthésie locale. Le
praticien incise alors la gencive avant de forer l'os maxillaire sur le site destiné à recevoir
l'implant. Pour localiser le lit implantaire avec précision, il prépare, dans des cas plus complexes,
un guide chirurgical qui va optimiser une insertion précise de l'implant. Dès que le "lit de
l'implant" est préparé, ce dernier peut y être inséré. Aujourd'hui, la plupart des implants utilisés
sont des vis en titane qui s'intègrent dans l'os. Une fois l'implant posé, la gencive est
repositionnée et suturée.
La durée de l'intervention chirurgicale est fonction de l'anatomie locale et du nombre d'implants
insérés. Elle varie entre trente minutes et deux heures. La plupart des interventions ne
dépassent pas plus d'une heure. Grâce à l'anesthésie locale, l'intervention est presque toujours
indolore. Les éventuelles douleurs postopératoires sont généralement de faible intensité et
peuvent être soulagées par des comprimés analgésiques.
Augmentation de la masse osseuse
Beaucoup de patients présentent une masse osseuse insuffisante du site prévu pour la pose
d'un implant. Les raisons de cette carence peuvent provenir d'une infection buccale antérieure,
d'une extraction dentaire ou d'un accident. Une augmentation locale de la masse osseuse est
parfois indiquée pour satisfaire les conditions indispensables à la pose d'un implant. Aujourd'hui,
on utilise soit des particules osseuses prélevées près du site opératoire, soit un matériau de
comblement osseux de substitution ou une combinaison des deux. Un prélèvement osseux hors
de la cavité buccale, par exemple au niveau de la hanche, n'est nécessaire que dans des cas
extrêmement rares.
Techniques opératoires assistées par ordinateur
Grâce à l'informatique, les traitements implantaires ont fait des progrès considérables tant au
niveau de la planification thérapeutique qu'à celui de la chirurgie implantaire. Une représentation
digitalisée tridimensionnelle et stéréoscopique des structures anatomiques offre un diagnostic
plus sûr. Grâce à la planification virtuelle, il est possible, moyennant des logiciels adaptés, de
confectionner des guides chirurgicaux précis. Dans certains cas à risque, il est recommandé et
justifié de recourir à une telle technique de planification, plus pointue et donc plus onéreuse.
Intervention sans ouverture de la gencive
Dans certains cas répondant à des conditions idéales, c'est-à-dire un état excellent de la
muqueuse et un volume osseux suffisant du site prévu pour l'implant, il est possible d'effectuer
une intervention sans inciser la gencive. Cette mesure apporte un gain de temps opératoire et
surtout une diminution de l'œdème et des douleurs postopératoires. Une structure osseuse
insuffisante qui n'a pas été détectée lors de la planification et qui n'apparaît qu'au cours de
l'intervention représente un risque majeur.
Que sont les implants dentaires?
Un implant dentaire est une vis, généralement en titane, que le médecin-dentiste place dans l’os
de la mâchoire pour y remplacer la racine d’une ou de plusieurs dent(s) manquante(s) et sur
laquelle il fixera par la suite, en fonction des besoins, une couronne, un pont (bridge) ou une
prothèse dentaire.
Les implants dentaires permettent de remplacer une ou plusieurs dents manquantes, voire de
fixer une prothèse amovible en cas d’édentation complète.
Fondation Implants Suisse
La Fondation Implants Suisse a pour objectif de fournir à la population suisse des informations
scientifiquement fondées et facilement compréhensibles sur les possibilités et les limites des
traitements par des implants dentaires. Pour ce faire, elle met à disposition les moyens
d’informations nécessaires et organise des campagnes de vulgarisation. Les informations
doivent satisfaire à des exigences scientifiques et éthiques extrêmement sévères. La fondation
ne poursuit aucun but lucratif
Renseignez-vous et commandez la brochure d’information:
Téléphone: 031 311 94 84
ou Internet: www.fondationimplants.ch
2/2
Téléchargement
Explore flashcards