Chronique environnementale

publicité
Chronique environnementale
Les impacts de la surconsommation sur la planète
Saviez-vous que si les humains de tous les pays consommaient au même
rythme que nous, les Nord-Américains, il faudrait 5 planètes pour arriver à
combler tous nos besoins, dont 1,5 servirait uniquement à entreposer nos
déchets!
Puisque 85% des matières résiduelles que l'on jette auraient pu éviter de
terminer leur course dans une poubelle et/ou un dépotoir, il est important
d'être bien informé sur les alternatives qui s'offrent à nous afin de limiter
notre impact sur la planète et de générer le moins de déchets possible. Une
façon d'y arriver consiste à mettre en application le principe des 3RV...
Connaissez-vous bien les 3RV?
En bref, l'acronyme « 3RV » correspond aux concepts suivants : Réduire (à la
source), Réutiliser, Recycler et Valoriser. Il nous rappelle de consommer de
manière plus responsable.
Ce mois-ci, nous nous attarderons au premier R : RÉDUIRE.
Cela signifie de limiter notre consommation de certains produits, parce qu'ils
ne nous sont pas vraiment essentiels ou parce que l'on constate que ceux-ci
sont néfastes pour l'environnement – par la façon dont ils ont été
confectionnés ou par la trace qu'ils laissent sur Terre une fois qu'ils ont été
jetés.
Il peut sembler difficile de réduire sa consommation mais plusieurs trucs
simples et efficaces peuvent être mis en œuvre au quotidien. Voici des
exemples:
*En achetant des aliments en vrac ou peu emballés (ex. : fruits, légumes,
produits
nettoyants...)
*En achetant des produits durables plutôt que jetables (ex. : appareil-photo,
vaisselle, ustensiles...)
*En réfléchissant avant d'imprimer un document, ou en vérifiant bien la mise
en
page ou les fautes d'orthographe avant l'impression pour ne pas avoir à
l'imprimer à plusieurs reprises.
Regardez bien les emballages des produits que vous achetez : repérez
ceux qui sont inutiles et laissez-les dans les rayons. Si un produit
équivalent existe avec moins d'emballage, choisissez-le. Pour les
shampoings et gels douche par exemple, il vaut mieux acheter une grande
bouteille plutôt que plusieurs petites.
Sources : Le réseau In-Terre-Actif ainsi que 50 gestes pour la Terre, Éd. Hurtubise.
Kiosque de SOLIDARITÉ
Nous récupérons différents objets. De ce fait, nous évitons de mettre à
la poubelle des objets qui peuvent encore servir et ainsi aider d'autres
personnes.
Goupilles : Nous ramassons les goupilles (des canettes) afin de les remettre à
une maman, qui travaille à la CSSMI, pour qu'elle puisse les vendre et
amasser de l'argent pour aider son garçon Maxim. Elle souhaite avoir la
possibilité d'offrir à son fils des traitements en chambre hyperbare
(oxygénothérapie) pour essayer d'améliorer sa qualité de vie.
Le diagnostic médical de Maxim est épileptique (réfractaire à la médication)
avec un trouble envahissant du développement. Maxim a des traits
autistiques, additionnés d'une déficience moyenne.
Donc, remettez-nous vos goupilles et pensez à rapporter vos canettes aux
endroits appropriés pour ainsi récupérer votre dépôt quand même. Merci
pour Maxim!
Lunettes : Vous avez changé la force de vos lunettes? Vous vous apprêtez à
jeter les vieilles? Arrêtez! Vos vieilles lunettes (avec force) pourraient
encore servir à quelqu'un d'autre. Nous avons un contenant prêt à les
accueillir.
Timbres : Ils sont de plus en plus rares, mais si jamais vous en avez,
découpez-les des enveloppes, en faisant attention de ne pas abîmer le
contour, et remettez-les nous. Ils pourront être remis à quelqu'un qui les
préparera pour les vendre et amasser de l'argent pour aider des personnes
dans le besoin.
Piles : Rappelez-vous que les piles contiennent des produits chimiques très
dommageables pour l'environnement. Il faut donc en disposer de façon
responsable. Vous pouvez les déposer aux endroits prévus à cet effet dans
votre localité ou nous les remettre. Nous les apporterons à un endroit
sécuritaire.
Téléchargement
Explore flashcards