3ème C Corrigé

publicité
3ème C
Corrigé : Texte autobiographique. Auteur VassilisAlexakis Edition seuil
Collection points Romans 1991
1. Le pronom personnel « je » 1ère personne du singulier domine dans ce
texte, On ajoute le pronom réfléchi « me » Les phrases qui le montrent :
« je connaissais », « Je n’avais pas l’impression que le français me
trahissait », « j’avais commencé et abandonné »
2. A l’époque : GN prépositionnel CCT du verbe avoir
A la veille de mon départ CCT du verbe être
Ces deux indicateurs de temps permettent de situer le texte dans le temps
et de préciser
3. Ces éléments indiquent qu’il s’agit d’un récit autobiographique.
4. Qui suscitaient le même genre de commentaire que mes rédactions en
grec : Proposition subordonne relative complément de l’antécédent
« rédaction ».
Que j’avais commencé au bout de quelques pages : proposition
subordonnée relative complément de l’antécédent « texte »
Qui me donna envie d’écrire en francais : proposition subordonnée
relative compléments de l’antécédent « auteur »
5. Que la langue française pouvait me fait rire : Proposition subordonnée
complétive COD du verbe « soupçonnais »
Que : conjonction de subordination
6. Le narrateur a appris le français et il le domine facilement pour pouvoir
écrire des rédactions de deux ou trois pages. Cette langue lui est donc
relativement familière Cependant il a des difficultés à lire des textes
utilisant un vocabulaire plus difficile. Il est aussi enchanté par la langue
d’Ionesco une langue simple qui le fait rire et il découvre la richesse de
cette belle langue
7. Je suis arrivé : Participe passé employé avec l’auxiliaire être s’accorde en
genre et en nombre avec le sujet « je » (le narrateur est un jeune homme)
J’avais commencé : Participe passé employé avec l’auxiliaire avoir ne
s’accorde pas avec le sujet
Les mots étaient très simples : adjectif qualificatif s’accorde en genre et
en nombre avec le sujet les mots
Réécriture : J’ai du mal à raconter la suite de mon voyage en France.
Plus d’une fois j’ai parlé de la journée du départ mais je ne suis pas
encore partie. Je fus affreusement mécontente de partir. J’avais été ravie
que l’évêque d’Athènes m’avait alloué une bourse afin que je puisse
poursuivre mes études. Je suis donc partie et j’étais curieuse de franchir
la ligne de l’horizon.
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire