excel

publicité
POLYNESIE FRANCAISE
UTILISATION PEDAGOGIQUE D’UN TABLEUR
Programme de la formation sur 2 jours
1er JOUR :
1ère séquence de 9h à 12h : salle RO2
 Le rôle des TICE dans l’enseignement des mathématiques
 Notre point de vue pédagogique
 Prise de contact avec les tableurs EXCEL et OPEN OFFICE
 Exemples de séquences d’enseignement
 Les formules algébriques:programmation
 Décomposer une expression algébrique
 Etude statistique : création de tableaux, graphes, arrangements
 Etude de fonction : génération de tableaux de valeurs, graphes
 Les maths financières avec OPEN OFFICE : factures, tableau d’amortissement
 Modélisation d’expériences de physique : définir une relation liant des
grandeurs (recherche de l'équation du modèle……….)
 Exemple de résolution d’équation différentielle suivant la méthode
d’EULER
 Création d’exercices interactifs (d’après Bertrand GIRY –LATERRIERE)
Exemple sur la dérivée
2ème séquence de 14h à 17h : salle RO2
 Réflexion sur un thème à présenter pour le 2ème jour
 Aide individualisée.
2ème JOUR :
3ème séquence de 9H à 17H : salle informatique ou 206
 Présentation des différents thèmes travaillés par chacun des binômes
TRAVAIL SUR LES FORMULES ALGEBRIQUES :
01.
x  3  5 x........
02. x  4  7 x...............
04.
5
x  .............................
x
x  4 x 2 .........
06.
x  3x 2  7...
07.
x  x  3  5......
08.
x  4  2 3x  1 ..
03.
09.
10.
11.
2
2
3
...
x2
5
x4
....
 2x  3
3
x2
...
4  5 x 2
x
13.
x  4  5 x 2 .....
14.
x  4 x  5  3..
15.
x2
16.
x
2
3x
..
2
1
.....
x4
nombre x
=3+5*x
=4-7*x
=5/x
=4*x^2
-10
-47
74
-0.50
400
-9
-42
67
-0.56
324
-8
-37
60
-0.63
256
-7
-32
53
-0.71
196
-6
-27
46
-0.83
144
-5
-22
39
-1.00
100
-4
-17
32
-1.25
64
-3
-12
25
-1.67
36
-2
-7
18
-2.50
16
-1
-2
11
-5.00
4
0
3
4
#DIV/0!
0
1
8
-3
5.00
4
2
13
-10
2.50
16
3
18
-17
1.67
36
4
23
-24
1.25
64
5
28
-31
1.00
100
6
33
-38
0.83
144
7
38
-45
0.71
196
8
43
-52
0.63
256
9
48
-59
0.56
324
10
53
-66
0.50
400
ETUDE STATISTIQUE : CREATION DE TABLEAUX, GRAPHES, ARRANGEMENTS
1. TABLEAUX:
65
110
170
131
85
108
135
84
133
84
144
56
125
75
102
108
104
130
158
125
129
124
51
175
60
74
115
90
41
134
67
137
119
114
35
148
88
72
149
101
64
138
93
125
161
145
131
68
150
93
173
28
147
76
152
117
146
127
37
83
110
126
63
165
70
86
142
121
108
71
103
127
Janv.
Févr.
Mars
Avril
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
50
5
15
20
22
45
15
5
12
18
8
6
0
10
20
60
9
6
7
15
10
18
18
15
15
25
10
6
9
16
75
3
15
15
7
0
15
15
18
14
15
25
9
8
18
20
15
25
14
10
15
10
20
12
20
10
20
2
50
12
Jeux, vidéo
Livres, revues
Spectacles
Restauration
Transports
2. LES CALCULS
 SOMME
 ECC
 ECD


MOYENNE
ECART TYPE
3. LES GRAPHES
POLYNOME DES EFFECTIFS CUMULES
effectif
histogramme des effectifs
40
80
35
70
30
60
[150;200[; 8;
11%
[0;50[; 4; 6%
50
25
20
Série1
40
Série1
15
30
10
20
5
10
Série2
[50;100[; 23;
32%
0
0
[0;50[
[50;100[
[100;150[
0
[150;200[
classe de population
200
150
100
50
0
Janv.
Févr.
Mars
Avril
Mai
Juin
Juil.
Août
Dépenses par mois
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
[100;150[; 37;
51%
50
100
150
200
250
4. ARRANGEMENTS : TRIER DES DONNEES
65
110
170
131
85
108
135
84
133
84
144
56
125
75
102
108
104
130
158
125
129
124
51
175
60
74
115
90
41
134
67
137
119
114
35
148
88
72
149
101
64
138
93
125
161
145
131
68
150
93
173
28
147
76
152
117
146
127
37
83
110
126
63
165
70
86
142
121
108
71
103
127
Je voudrais compter le nombre de valeurs comprises entre [0 ;50[ ;[50 ;100[ ;[100 ;150[ ;[150 ;200[
Utilisation de fonctions imbriquées :
=Si(a1>=0 ;si(a1<50 ;1 ;0) ;0)
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
=SOMME(A11:I18)
Pour [0 ;50[ on a un effectif de 4.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
1
0
0
0
0
0
1
0
0
0
0
0
74.1
74.4
74.6
74.9
75.2
75.5
75
75
74.7
75.1
74.3
75
74.8
75.6
75.1
75.1
74.5
75.1
75
75
74.5
74.8
74.9
75.3
75.4
Centre de
classe
xi
74.5
74.7
74.9
75.1
75.3
75.7
Effectif
cumulé
Effectif
cumulé
5
7
11
20
22
25
0
-5
-7
-11
-20
-22
Dimensions Effectif
ni
[74,74.6[
[74.6,74.8[
[74.8,75[
[75,75.2[
[75.2,75.4[
[75.4,76[
5
2
4
9
2
3
25
0
0
0
0
0
0
0
0
ni xi
0
0
0
1
0
0
0
0
0
0
1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
 xi  x 2
Pourcentage
372.5
149.4
299.6
675.9
150.6
227.1
1875.1
0.254016
0.092416
0.010816
0.009216
0.087616
0.484416
0.938496
Angle
20
72
8
28.8
16
57.6
36
129.6
8
28.8
12
43.2
100
360
Tracer un bel histogramme avec EXCEL
1. Entrer la série statistique :
Entrer la série statistique ci-dessous. Le crochet s'obtient en appuyant simultanément sur les touches CTRL ALT et 5 ou °
selon le crochet que vous voulez faire.
2. Tracé de l'histogramme :









Sélectionner les cellules B1 à K2 ;
Cliquer sur "l'assistant graphique" et sélectionner Histogramme groupé… (premier histogramme).
Cliquer deux fois sur SUIVANT.
Sous l'onglet "Titres" entrez le titre "Histogramme"
suivi de votre prénom et de votre initiale.
Sous l'onglet "Axes", enlevez la sélection
"Axe des ordonnées" ;
Sous l'onglet "Etiquettes de données" cocher
"Afficher la valeur" ;
Sous l'onglet "Quadrillage", enlever la sélection
"Quadrillage principal" ;
Sous l'onglet "Légende", enlever la sélection
"Afficher la légende".
Cliquer sur "SUIVANT", assurez-vous que "En tant
qu'objet sur feuille 1 est sélectionné, puis cliquer
sur "FIN".
L'histogramme que vous obtenez n'est pas un bel histogramme.
Même si l'axe des ordonnées n'apparaît pas, ce qui est normal puisque dans un histogramme ce sont les aires des rectangles qui nous
intéressent, un bel histogramme ne doit pas être
constitué de rectangles séparés.
3. Amélioration du graphique :
 Commencez par améliorer votre graphique
comme vous l'avez fait lors de précédents graphiques :
*Zone de traçage blanche (ou claire) ;
*Agrandir la zone de graphique ;
*Police et corps en cliquant sur la
"zone de graphique" ;
 La bordure de la zone de traçage gêne :
Cliquer sur la zone de traçage et, dans "Format de
la zone de traçage", dans le cadran "Bordure",
sélectionnez "Aucune".
 Cliquez sur un des rectangles avec le bouton droit
de la souris puis dans "Format de série de données",
sous l'onglet "Option", ramener la largeur de
l'intervalle à 0. Puis dans l'onglet "Motifs" puis dans
le cadran "Aires", sous "Motifs et textures" dans l'onglet
"Motifs" (encore), choisir un motif qui convient .
Votre histogramme est maintenant un bel histogramme
Tracer un bel histogramme avec OPEN OFFICE
Toute la procédure expliquée précédemment est toujours valable. Cependant pour avoir un histogramme et pas
un diagramme en bâton voilà la procédure
Histogramme de départ :
9
8
7
6
5
4
3
2
1
0
[74,74.6[
[74.6,74.8[
[74.8,75[
[75,75.2[
[75.2,75.4[
[75.4,76[
1. Cliquer sur un des rectangles apparaît un carré au centre de ceux-ci
2. Clic droit choisir propriétés de l’objet
3. Aller dans option et choisir 0% dans espacement
Voilà le résultat :
HISTOGRAMME DE FORMATION
9
9
8
8
7
7
6
6
5
5
4
4
3
3
2
2
1
1
0
0
[74,74.6[
[74.6,74.8[
[74.8,75[
[75,75.2[
[75.2,75.4[
[75.4,76[
Colonne B
ETUDE DE FONCTION
Le principe reste le même. Etudier une fonction à l'aide du tableur Excel qui permet d'avoir un grand nombre de
points de la fonction à étudier.
Le caractère continu de la fonction sera approché par le pas de discrétisation choisi. Plus le pas est petit,
plus…..
Il est souhaitable dans un premier temps de faire tracer par l'élève le nuage de points de la fonction pour un pas
de 0,1 puis de faire tracé sur le même graphique une deuxième série de la même fonction avec un pas plus petit
et avec des points d'une autre couleur.
Puis "densifier" la courbe afin que le caractère continu de la fonction soit ressenti par l'élève.
Exemple :
x
-10
-9
-8
-7
-6
-5
-4
-3
-2
-1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
f(x)=x^3
-1000
-729
-512
-343
-216
-125
-64
-27
-8
-1
0
1
8
27
64
125
216
343
512
729
1000
x
1500
1000
500
0
-20
-10
Série1
0
-500
-1000
-1500
10
20
-1
-0.9
-0.8
-0.7
-0.6
-0.5
-0.4
-0.3
-0.2
-0.1
0
0.1
0.2
0.3
0.4
0.5
0.6
0.7
0.8
0.9
1
f(x)=x^3
-1
-0.73
-0.51
-0.34
-0.22
-0.13
-0.06
-0.03
-0.01
-0
0
0.001
0.008
0.027
0.064
0.125
0.216
0.343
0.512
0.729
1
1.5
1
0.5
0
-2
-1
Série1
0
-0.5
-1
-1.5
1
2
LES MATHS FINANCIERES AVEC OPEN OFFICE : FACTURES,
TABLEAU D’AMORTISSEMENT

FACTURES
EXERCICE 1
Un restaurateur se rend chez un poissonnier pour effectuer différents achats.
Compléter la facture suivante en arrondissant tous les prix à 0,01.( au centième ) :
Nature
Quantité
Prix du
kg H.T.
17
(€)
13.5
3.25
11
22.15
11.4
( kg )
Darne de
saumon
Crevettes
Filets de Truite
Montant H.T.
(€)
Prix net H.T.
T.V.A. à 5,5 %
Prix T.T.C.
REFERENCE COULEUR
87456
87123
98454
74512
Noire
Couleur
Blanc
Beige
QTE DESCRIPTION
2
1
2
2
Cartouche d’encre
Cartouche d’encre
Ramettes de papier
Bac à feuilles
PRIX
UNITAIRE
EN € HT
31 , 5
14 , 6
6 , 5
19 , 7
MONTANT
TOTAL
EN € HT
4
6
4
9
Livraison gratuite pour toute commande de 60 € HT et plus
Pour un montant inférieur, ajoutez 4,40 € HT de participation au
frais de port
T.V.A à 19,6 %
TOTAL T.T.C.
Tableau d'amortissement par mensualité constante
CARACTERISTIQUES DU PRET :
Montant du prêt
:
250 000 F
Taux annuel en % :
5.700%
Durée en mois :
36
Date 1ère échéance
(jj/mm/aa) :
15/01/1999
CALCULS :
Taux
mensuel
équivalant
au taux
annuel :
Mensualité
constante
à payer :
Mois
Dates des
échéances
Montant du
avant
Intérêts
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
15/01/1999
15/02/1999
15/03/1999
15/04/1999
15/05/1999
15/06/1999
15/07/1999
15/08/1999
15/09/1999
15/10/1999
15/11/1999
15/12/1999
15/01/2000
15/02/2000
15/03/2000
15/04/2000
15/05/2000
15/06/2000
15/07/2000
15/08/2000
15/09/2000
15/10/2000
15/11/2000
250 000.00
243 615.95
237 201.58
230 756.74
224 281.29
217 775.07
211 237.96
204 669.79
198 070.42
191 439.71
184 777.50
178 083.64
171 357.99
164 600.40
157 810.70
150 988.75
144 134.40
137 247.49
130 327.87
123 375.38
116 389.86
109 371.17
102 319.13
1 187.50
1 157.18
1 126.71
1 096.09
1 065.34
1 034.43
1 003.38
972.18
940.83
909.34
877.69
845.90
813.95
781.85
749.60
717.20
684.64
651.93
619.06
586.03
552.85
519.51
486.02
Principal
6 384.05
6 414.37
6 444.84
6 475.45
6 506.21
6 537.12
6 568.17
6 599.37
6 630.71
6 662.21
6 693.85
6 725.65
6 757.60
6 789.70
6 821.95
6 854.35
6 886.91
6 919.62
6 952.49
6 985.52
7 018.70
7 052.04
7 085.53
0.475000%
(1+ta)^(1/12)-1
7 571.55
Montant du après
243 615.95
237 201.58
230 756.74
224 281.29
217 775.07
211 237.96
204 669.79
198 070.42
191 439.71
184 777.50
178 083.64
171 357.99
164 600.40
157 810.70
150 988.75
144 134.40
137 247.49
130 327.87
123 375.38
116 389.86
109 371.17
102 319.13
95 233.60
Intérêts cumulés
1 187.50
2 344.68
3 471.38
4 567.48
5 632.81
6 667.25
7 670.63
8 642.81
9 583.64
10 492.98
11 370.67
12 216.57
13 030.52
13 812.37
14 561.97
15 279.17
15 963.81
16 615.73
17 234.79
17 820.82
18 373.68
18 893.19
19 379.21
MODELISATION D’EXPERIENCES DE PHYSIQUE
Collecte d’information : Liste de valeurs
Expérience du plan incliné vitesse
uniformément variée
temps
0.2
0.400003
0.600006
0.800002
0.999998
1.19999
1.39998
1.59998
1.79997
1.99997
2.19997
2.39997
2.59996
2.79995
2.99995
3.19995
3.39995
3.59995
3.79995
3.99994
4.19993
4.39993
4.59993
4.79993
4.99993
5.19993
5.39993
5.59993
5.79992
5.99992
distance
vitesse
accélération
0.554288
0.56525
0
0.66734
0.56525
0
0.763929
0.482937
-0.411558
0.85064
0.433563
-0.246874
0.927472
0.384167
-0.246984
0.998816
0.35672
-0.137235
1.06357
0.323806
-0.164573
1.12174
0.29085
-0.16478
1.17552
0.268905
-0.109727
1.22162
0.230496
-0.192042
1.26333
0.20854
-0.109775
1.29736
0.17015
-0.19195
1.32809
0.153653
-0.082486
1.35224
0.120752
-0.164508
1.3698
0.0878
-0.16476
1.38297
0.06585
-0.10975
1.38846
0.02745
-0.192
1.38736 -0.0054997
-0.164741
1.38187
-0.02745
-0.109751
1.3709
-0.054851
-0.137007
1.35443
-0.082351
-0.137502
1.33248
-0.109748
-0.136982
1.30614
-0.131698
-0.109748
1.27541
-0.15365
-0.10976
1.23919
-0.181097
-0.137232
1.19967
-0.1976
-0.082515
1.15577
-0.2195
-0.1095
1.10638
-0.246946
-0.137227
1.05259
-0.268955
-0.110047
0.994425
-0.290841
-0.109426
Expérience de la chute libre
temps
Distance
vitesse
accélération
0.129024
1.086823
-0.65122
-29.9868
0.172032
1.031082
-1.65521
-16.7018
0.21504
0.944448
-2.20589
-8.9042
0.258048
0.84134
-2.6033
-9.5746
0.301056
0.72052
-2.9927
-8.5312
0.344064
0.583912
-3.4365
-12.1047
0.387072
0.42492
-4.008
-14.4673
0.43008
0.23916
-4.284
1.63271
0.473088
0.05642
-2.01276
103.99
0.516096
0.06603
1.36951
53.2957
0.559104
0.17422
2.8986
17.8138
0.602112
0.31536
3.0726
-9.7206
0.64512
0.43852
2.581
-13.1428
0.688128
0.53737
2.03834
-12.0939
0.731136
0.613842
1.60731
-7.9419
0.774144
0.675625
1.23702
-9.2772
0.817152
0.720246
0.80126
-10.9856
0.86016
0.744547
0.35753
-9.6503
0.903168
0.751
-0.051083
-9.3529
0.946176
0.740153
-0.42776
-8.1635
0.989182
0.714205
-0.79168
-8.7582
1.032182
0.672055
-1.18434
-9.4989
1.075182
0.612332
-1.58499
-9.1313
1.118182
0.53572
-2.10379
-14.9863
1.161182
0.43138
-2.6033
-8.2446
1.204182
0.31179
-3.0072
-10.5369
1.247182
0.17271
-2.3735
40.0069
1.290182
0.10763
-0.86193
30.2863
1.333182
0.09857
1.24825
67.844
1.376182
0.215
2.5267
-8.3906
1.6
4
1.4
3
1.2
2
1
1
0.8
distance
0.6
vitesse
0.4
accélération
0.2
0
-1
-2
0
-0.2 0
2
4
6
8
-3
-0.4
-4
-0.6
-5
Série1
0
0.5
1
1.5
Série2
EXEMPLE DE RESOLUTION D’EQUATION DIFFERENTIELLE SUIVANT LA
METHODE D’EULER
Introduction :
Résoudre une équation différentielle n'est pas simple en général. La première méthode d'approximation
des solutions d'une équation différentielle est due à Léonard Euler. Elle consiste à remplacer la dérivée par le
rapport de deux différences finies. L'ampleur de l'erreur commise dépend du pas de discrétisation. La
justification rigoureuse du passage à la limite, lorsque le "pas de discrétisation" tend vers 0 permettra à Cauchy
de développer la théorie moderne des équations différentielles.
Nous avons choisi d'appliquer cette méthode à la construction de 'approximation d'une courbe intégrale définie
par y'= f(t) et y(0)=y0 en utilisant l'approximation ∆f = f'(t) ∆t.Elle permet de faire réfléchir l'élève sur la
signification de< la dérivée d'une fonction connue, on construit une fonction de proche en proche, à partir de la
connaissance de sa dérivée locale. La notion de limite peut être reliée à celle du pas de discrétisation.
Rappel sur le schéma d'Euler

Exemple de l'exponentielle (résolution équation différentielle)On veut résoudre
graphiquement y‘ = y et y’ (xo) = y0
On part de Y(x + h)  Y(x) + h Y’(x)  Y(x) + h Y(x)  Y(x)(1+h) (*)
On construit une suite de points M n ( xn , yn ) vérifiant :
 x  xn  h
 xn  x  n  h
 n1

0
soit


n
 yn1  yn  (1 h)
 yn  y( x0 )  (1 h)
Ce qui pour y(0) =1 donne une suite yn = (1+h )n (  y ( nh))

Schéma d'Euler pour tracer la primitive d'une fonction
Principe de Méthode d’Euler
Lorsqu’on ne sait pas trouver une formule explicite de Y(x), la méthode d’Euler permet de tracer point par
point une courbe approchée de celle de Y.
Propriété de la dérivée :
Si Y est une fonction dérivable sur un intervalle I, f = Y' sa dérivée sur I et xi un réel de I.
Pour tout réel h non nul et proche de 0 tel que xi + h soit dans I on a :
Y(xi + h)  Y(xi) + h Y’(xi)  Y(xi) + h f(xi)
On obtient donc une valeur approchée de Y(xi + h)
Méthode d’Euler :
A0 (x0 ; y0) est le premier point de la courbe (C) représentative de Y.
Soit h un réel non nul, proche de 0 ; en général on divise I en n intervalles et on choisit
hh
.
Pour les n valeurs x1 = x0 + h, x2 = x1 + h, …, xn = xn-1 + h, on calcule de proche en proche, grâce à la
propriété de la dérivée citée ci-dessus, les n valeurs approchées de Y(x1), Y(x2), …, Y(xn).
En effet Y est dérivable en x0 donc :
Y(x0 + h)  Y(x0) + h Y’(x0) soit Y(x1)  y0 + h f(x0).(approximation linéaire d'une fonction notion de
tangentes)
en calculant y1 = y0 + h f(x0) on obtient Y(x1
y1.
On recommence en x1 avec :
Y(x1 + h)  Y(x1) + h Y’(x1) soit Y(x2)  y2 = y1 + h f(x1).
Et ainsi de suite n itérations jusqu'à yn = yn-1 + h f(xn-1).
Représentation graphique
On place ensuite, les points A0(x0 ; y0) ; A1(x1 ; y1) ; A2(x2 ; y2) ; … ; An(xn ; yn).
La courbe constituée des segments [A0A1], [A1A2], …, [An-1An] approche la courbe exacte (C) de Y. Cette
courbe approchée représente une fonction affine par intervalles.
fonction exponentielle
approche de l'exponentielle avec euler
6
6
5
5
4
4
3
Série1
3
Série1
2
2
1
1
0
0
0
0.5
1
1.5
2
0
0.5
1
1.5
2
Créer un exercice interactif sous Excel
I Introduction
L’utilisation de l’outil informatique dans l’apprentissage des Mathématiques présente de nombreux
intérêts, dont celui de créer des situations de travail en autonomie où l’élève peut progresser à son rythme
et s’auto évaluer sur les notions abordées en cours.
Le logiciel Excel permet de créer ce genre de séquences.
II Saisie des données
Le but ici n’est pas de faire un cours sur l’utilisation d’un tableur, mais d’explorer quelques applications
particulières de ce logiciel.
Dans l’exemple suivant, on étudie simplement le produit de deux nombres contenus dans les deux
premières colonnes d’un tableau. La troisième colonne est dédiée à l’écriture du résultat et la quatrième à
l’outil de vérification.
III Outil de vérification des calculs
On va utiliser dans la quatrième colonne la fonction « SI » du logiciel. Cette fonction se rédige comme
suit : = SI (test logique ; valeur si vrai ; valeur si faux)
Dans la case E5, on tape :
= SI(D5=B5*C5;"Vrai";"Faux")
Le problème est alors que l’absence de réponse est considérée comme une erreur. Pour y remédier, dans la
case E5, on tape :
=SI(D5="";"";SI(D5=B5*C5;"Vrai";"Faux"))
Cette fois, l’absence de réponse (représentée par "" dans la formule) est considérée comme juste et laisse
un blanc. Par contre, toute réponse est considérée comme fausse par le premier test et engendre un second
test (deuxième fonction SI).
On copie la formule dans toutes les cellules de la quatrième colonne. On obtient alors :
IV Protection des cellules et de la feuille
Afin d’éviter tout problème de manipulation par nos élèves, il convient de protéger le document créé en
procédant comme suit :
1) On déverrouille les cellules de saisie des résultats.
 On sélectionne les cellules que l’on ne veut pas verrouiller (celles où les élèves doivent écrire
le résultat).
 Dans la rubrique Format, on clique sur Cellule puis sur Protection.
 On désactive la case Verrouillée.
2) On « masque » les cellules contenant les formules de vérification :
 On sélectionne les cellules que l’on veut masquer (celles qui contiennent les formules).
 Dans la rubrique Format, on clique sur Cellule puis sur Protection.
 On active la case Masquée (la case Verrouillée reste cochée).
3) On protège enfin toute la feuille de calcul
 Dans Outils, on clique sur Protection, puis sur Protéger la feuille.
 On peut alors choisir un mot de passe.
On obtient alors un bel exercice interactif mais qui reste un peu triste. Pour lui donner un peu de couleurs,
il faut penser à déprotéger la feuille de calcul, sélectionner des groupes de cellules et cliquer sur Format
puis Cellule. On accède alors à une multitude de possibilités, allant de la couleur de la police à la couleur
du fond. Il suffit de faire son choix.
Bertrand GIRY-LATERRIERE
SEP Jean Monnet Cognac
Téléchargement
Explore flashcards