ATELIER PEDAGOGIQUE SVT: mise en œuvre. Comment rendre l

publicité
ATELIER PEDAGOGIQUE SVT: mise en œuvre.
Comment rendre l’élève acteur de ses apprentissages ?
Démonstrations d’une pédagogie interactive
ELEMENTS DE METHODE
 Principe de base :
Pour provoquer la recherche active par l’élève, il faut poser une question. Donc toute
leçon commence par l’énoncé d’une problématique.

Quelque soit la question posée, pour exploiter un document de façon active, on
essaie de toujours utiliser la même méthode :
1. Analyser : (ce n’est pas, décrire ou énumérer, ce que l’on voit)
C’est observer tous les éléments* du document, les uns par rapport aux autres, en vue de
répondre à une question posée.
*dessins, légendes, textes, titres, échelles, etc…
2. Interpréter : On part d’une observation précédente, pour émettre une hypothèse en
réponse à la question posée.
On peut habituer l’élève à formuler son interprétation de la façon suivante :
« Puisque j’observe tel élément, j’émets telle hypothèse ou je suppose que… : … »
Cela ouvre le débat, appelle une vérification à l’aide d’autres éléments. On développe
ainsi l’implication personnelle et l’autonomie.
Attention, il ne faut pas inverser l’ordre des deux temps et cette attitude n’est pas
spontanée ! Cependant elle est décisive pour acquérir un esprit critique de chercheur de
solutions…

D’autre part, on n’insistera jamais assez sur le bien-fondé du travail en équipe.
Le travail en binôme est le plus facile à mettre en œuvre, à évaluer également. Il favorise
la créativité par la mise en commun des compétences. L’émulation peut passer par une
certaine compétitivité entre les binômes, source de dynamisme.
 Dans ces contextes, le professeur devient momentanément animateur, plus que
transmetteur de connaissances, car ce sont les élèves qui construisent leur savoir.
Le professeur sait à quelle notion la démarche doit aboutir. Il guidera les élèves dans leur
recherche, sans anticiper les solutions. C’est un véritable apprentissage qui s’acquiert avec
l’expérience.
EXERCICES GUIDES.
ATTENTION : Lors d’une recherche de documents, ayez le réflexe de chercher partout :
les Fiches Pédagogiques ou les Room Index de la médiathèque des différentes classes ou
les Sites embarqués… Utilisez les moteurs de recherche… Encouragez les élèves à être
CHERCHEURS…
COMPARAISON CELLULE ANIMALE CELLULE VEGETALE
Problématique : On sait que la matière vivante est constituée de cellules (acquis) ;
Toutes les cellules vivantes ont-elles la même structure ?
1° Chercher dans la médiathèque en SVT de 2de, dans la fiche pédagogique intitulée : « Etude
morphologique et structurale de la cellule », le document intitulé : « Comparaison d’une
cellule animale et d’une cellule végétale »
A l’aide de toutes les informations fournies par le document, comparer le schéma A et le
schéma B. (Attention, il s’agit bien de comparer = répertorier les points communs et les
différences)
Construire un tableau pour rendre compte des réponses.
2° Autocorrection à l’aide d’un autre document, dans la même fiche pédagogique:
« Animation : comparaison cellule animale- cellule végétale »
Utiliser cette animation pour corriger ou compléter votre tableau.
3° Mise en commun : un élève présente le travail de son équipe au tableau mural.
Débat / aux autres équipes.
Synthèse écrite par le professeur et prise de notes par les élèves.
MICROSCOPE OPTIQUE (PHOTONIQUE)
(Chercher dans le programme officiel de seconde, ce qui est attendu en SVT de 2de à propos
du microscope.)
Problématique :
Comment un microscope permet-il d’observer des structures invisibles à l’œil nu ?
Répartir (si possible) des microscopes sur les tables des élèves.
Proposition :
 « Exercice sur le microscope optique » : Compléter les légendes à l’aide du texte cidessus.
 « Les différentes parties du microscope optique » : compléter ou corriger les légendes
à l’aide du nouveau document
 A l’aide de ce qui précède, identifier les différentes parties du microscope mis à
disposition.
Corrigé :
Relever les questions posées par la comparaison des microscopes et des photographies.
Chercher la réponse à la question posée :


Le microscope agrandit l’image de l’objet grâce à des lentilles.
Le microscope observe la structure interne de l’objet par transparence, grâce à
un faisceau lumineux qui le traverse.
LES ECHANGES CELLULAIRES
Problématique :
La sécheresse détruit les plantes. Le sportif a soif après l’effort…
Qu’est-ce qui gère la place de l’eau dans la matière vivante ?
Chercher dans la médiathèque en SVT 2de, la fiche pédagogique intitulée : « Echanges
cellulaires ». Sélectionner le document : « Osmose : théorie ».
Expérience A : Membrane synthétique perméable à l’eau uniquement.
Après avoir analysé le schéma présenté en début d’expérience, réaliser le schéma en fin
d’expérience. On tiendra compte de chaque détail dans la schématisation (volumes d’eau et
nombre de molécules)
Expérience B : Membrane synthétique perméable à l’eau et aux petites molécules.
Comparer les schémas (a) et (b) : points communs et différences.
Conclusion : Après avoir relu (début du document) la définition de l’osmose, énoncer ses
deux principes. (Mouvements d’eau ? mouvement de molécules ?…)
C : conséquences pour les cellules
*Cas de cellules animales.
Le professeur schématise un globule rouge « normal » (en solution isotonique), de face et de
profil (7µm x 2µm).
Après avoir analysé l’expérience, et en se référant précisément au modèle du tableau,
schématiser un globule turgescent et un globule plasmolysé.
*Cas de cellules végétales
Comparer turgescence et plasmolyse chez les cellules animales et végétales (points communs
et différences).
Synthèse interactive élèves / professeur
CYCLE CELLULAIRE
Problématique :
On connaît l’ADN et les deux temps d’un cycle cellulaire : interphase et mitose.
Mettre en évidence un cycle cellulaire à partir de la quantité d’ADN dans la cellule.
(C’est un travail de synthèse)
1° Chercher dans la médiathèque en SVT Term., Information génétique FP, les documents
intitulés « Cycle cellulaire ».
A partir du doc. retrouver les étapes de l’évolution de l’ADN au cours du cycle cellulaire.
2° Chercher dans les sites embarqués, schémas SVT, ADN, « Taux d’ADN au cours d’un
cycle cellulaire ».
Reproduire le schéma. Le compléter en schématisant les transformations d’un filament
d’ADN au cours des étapes du cycle.
On attend les mots suivants : interphase( longue) et mitose( rapide), phase G1( plumes
d’ARN sur le filament simple de chromatine au niveau des gènes actifs) S (yeux de
replication) G2( plumes sur le filament dédoublé de chromatine), prophase…etc (formation et
évolution des chromatides du chromosome)…
MITOSE
Problématique :
A la base d’une gousse d’ail posée sur un verre d’eau, on voit apparaître et croître des racines.
A l’aide d’une coupe longitudinale de racine d’ail, observée au microscope optique,
chercher comment se réalise sa croissance.
1° Sites embarqués, Schémas SVT, Biologie cellulaire, « Racine d’ail ».
Nous choisissons d’observer la racine au niveau du méristème à repérer sur ce schéma de
coupe longitudinale.
2° Médiathèque, SVT Term., Information génétique FP, « Photographies de mitose »
Au niveau du méristème, la majorité des cellules ressemblent à la 1° cellule photographiée.
Les autres présentent différentes figures répertoriées dans les 4 photographies suivantes.
Interpréter chaque photographie par un dessin légendé.
3° Dans la même FP ouvrir « La mitose : division cellulaire. Animation ».
A l’aide de ce document, compléter votre travail.
En vous appuyant sur vos observations, répondre à la question posée.
Ainsi :
Puisque en interphase, la cellule a une structure habituelle (membrane, cytoplasme, noyau
bien distinct dans une enveloppe nucléaire), on peut penser que c’est l’état normal de la
cellule pendant lequel elle grossit jusqu’à sa taille adulte.
Puisque ces cellules sont majoritaires, on peut penser que cette période dure plus longtemps
que les autres stades.
Puisque dans les autres stades, le matériel nucléaire se transforme, se sépare en deux, pour
préparer deux petites cellules, il s’agit d’une division cellulaire expliquant la croissance de
l’extrémité de la racine.
FOLLICULE OVARIEN
Problématique :
Des coupes d’ovaire pubère, observées au microscope optique, mettent en évidence des
structures appelées « follicule ». Ils sont très nombreux et de tailles différentes.
En observant la structure des follicules présents dans un ovaire pubère, analyser
l’évolution d’un follicule.
Médiathèque, Term. D, Reproduction humaine FP, Cycle sexuel de la femme, Cycle ovarien :
 Début de développement d’un follicule.
 Développement d’un follicule pendant la phase folliculaire.
Sites embarqués. Schémas SVT. Coupe d’ovaire à légender.
A l’aide des différents documents, répondre à la question posée par les dessins* et légendes
des étapes d’évolution des follicules.
*Attention un dessin représente ce que l’on observe, le plus précisément possible. Un schéma
en est une interprétation simplifiée. On respectera bien les échelles.
Le schéma de la coupe d’ovaire, peut aider à analyser les photos de follicules.
EXERCICES NON GUIDES
Comment des TECHNIQUES D’ OBSERVATION* permettent-elles de connaître la structure
interne de notre planète ?
*la question s’intéresse aux techniques plus qu’à la structure.
Comparer* une cellule PROCARYOTE et une cellule EUCARYOTE.
*Points communs et différences.
Mise en évidence d’une CHAINE ALIMENTAIRE dans un écosystème.
Illustrer les notions de FAILLE* « normale » ou « inverse ».
*tenir compte de la nature des roches qui sont affectées.
Structure de l’ADN*
*chercher des schémas et des photographies(chromatine, collier de perles, œil de
replication…)
Fonction de l’ARN* messager.
*chercher des schémas et des photographies (« plumes »)
Analyser et interpréter des CARYOTYPES : homme, femme, ovocyte et spermatozoïde.
Analyser et interpréter un ARBRE GENEALOGIQUE.
Comment expliquer* le POTENTIEL DE REPOS dans une fibre nerveuse ?
*voir aussi « La physiologie du neurone »Room Index Term.
Comment le VIH infecte-t-il* une cellule ?
* L’animation ne fonctionne que si on est connecté sur internet mais les schémas suffisent en
lisant bien les commentaires.
A partir de deux SITES MALGACHES* comparer le socle cristallin et la couverture
sédimentaire
*Chercher dans les sites embarqués : Géologie de Madagascar.
Mettre en évidence la DISCORDANCE entre le socle cristallin et la couverture sédimentaire à
Madagascar*.
*Chercher dans les sites embarqués : Géologie de Madagascar.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Créer des cartes mémoire