Projet 4.2 - ARS Guadeloupe et Martinique

advertisement
4.2
FICHE PRE-PROJET
DEVELOPPEMENT DU DEPISTAGE ET DU DIAGNOSTIC DE L’INSUFFISANCE CARDIAQUE PAR TELE
ECHOGRAPHIE ROBOTISEE
Etablissement
CHU POINTE-A-PITRE/ABYMES
ARS
GUADELOUPE
Nom et Prénom du porteur
HEDREVILLE MONA
de projet
Fonction
PRATICIEN HOSPITALIER, MD, PhD
Mobile personnel : 0690 59 32 93
Téléphone de contact :
DESCT : 0590 89 11 77
Secrétariat : 0590 89 11 17
Email de contact :
mona.hedreville@chu-guadeloupe.fr
-
Expérience de coopération :
Institut Saint-Justine Professeur FOURON (cardiopédiatrie) Canada
Montréal : présentation de projet de télémédecine du CHRU de Tours
Professeur Arbeille (télémédecine échographie robotisée) en décembre
2003.
-
Haïti,
Les pays de la Caraïbe avec
-
Jamaïque,
lequel le projet se réalisera :
-
Cuba
-
Docteur MALBRANCHE (cardiologue chef du Département de la
Partenaires dans la Caraïbe
identifiés :
Faculté de Médecine, HUEH)
-
Docteur POITEVIEN (cardiologue, doyenne de la Faculté de Médecine
QUISQUEYA cardiologues
Connexion sur le domaine
-
Docteur Ernest MADU, Heart Institute of the Caribbean
-
Portail Courbaril
-
Télé expertise
-
Télésurveillance
-
Téléconsultation
-
Téléassistance
-
Développement du dépistage et du diagnostic de l’insuffisance
de l’e-santé :
Si vous avez répondu
« oui » à la question
précédente, pourriez-vous
nous décrire comment votre
projet est-il relié à l’e-santé
et/ou à la télémédecine ?
En quoi consiste le projet ?
cardiaque par télé échographie robotisée
-
Développement de la télésurveillance de l’insuffisance cardiaque en
ambulatoire au décours d’une hospitalisation pour insuffisance
cardiaque aigue
Les éléments contextuels de
Malgré les avancées thérapeutiques, l’insuffisance cardiaque (IC) est considérée
votre projet
comme l’épidémie cardio vasculaire du 21ème siècle. C’est une maladie
chronique, grave, dont la survie à 3 ans est inférieure à 50% et dont l’évolution
est émaillée de poussées d’insuffisance cardiaque ou insuffisance cardiaque
aigüe (ICA), entraînant des ré hospitalisations itératives. Or 60% de ces
hospitalisations pourraient être évitées, en effet les signes de poussée d’ICA
débutent 8 à 12 jours avant l’hospitalisation (Mickaelsen et al, Heart, 1998). La
qualité de vie des patients atteints d’insuffisance cardiaque est altérée. En
Guadeloupe, l’IC est la première pathologie cardiovasculaire prise en charge en
médecine d’urgence (Gavotto et al, poster 2014), l’étude PICASSAU (Prise en
Charge de l’Insuffisance cardiaque aiguë et Suivi à partir du Service Accueil des
Urgences), a révélé que 80% des patients admis au CHU de Pointe-àPitre/Abymes pour ICA étaient hypertendus et 41% diabétiques. par ailleurs le
suivi ambulatoire de ces mêmes patients a montré un taux de mortalité élevé :
18,8% à 1 mois, 30% à 6 mois et un taux de ré hospitalisation à 2 mois de 37%
(Hedreville et al, poster 2014). Ces chiffres apparaissent plus élevés que ceux
rendus dans la littérature générale, témoignant de possibles spécificités de notre
population, insulaire, guadeloupéenne, caribéenne : exposition plus importante
aux facteurs de risque cardiovasculaires, adaptation spécifique ? diagnostic
tardif ?, gravité de l’IC au moment du diagnostic,.... L’IC peut se développer à
bas bruit, son dépistage n’est pas systématique, le diagnostic est fait lorsque le
patient devient symptomatique. En dehors de l’examen clinique, le dosage des
peptides natriurétique aide non seulement à établir le diagnostic, mais aussi le
pronostic, dont la réponse au traitement. L’échographie cardiaque est l’examen
d’imagerie clé pour typer et suivre l’évolution de l’IC. Ce problème majeur de
Santé publique, suggère plusieurs challenges :
-
Sensibiliser le grand public et les professionnels de santé, à cette
pathologie encore mal connue.
-
Dépister l’IC chez les patients ayant des antécédents familiaux d’IC, de
cardiomyopathies, et chez les patients à haut risque cardiovasculaire
(HTA, diabète, obésité…)
-
Améliorer le suivi ambulatoire des patients IC
-
Améliorer le parcours de soins des patients atteints d’IC
L’utilisation de la télémédecine, devrait faciliter l’atteinte de ces objectifs,
d’une part en matière d’expertise, de consultations et d’autre part en
matière de surveillance.
L’échographie cardiaque télé robotisée est un vecteur remarquable pour
un accès aux soins pour tous, précoce, et régulier.
-
Mettre en réseau les connaissances épidémiologiques,
physiopathologiques, médico-éonomiques sur l’insuffisance cardiaque
Les DFA qui seront
-
Archipel Guadeloupéen, COM Saint-Martin,
-
Améliorer la prise en charge de cette pathologie
-
Développer des compétences des équipes soignantes
-
Harmoniser les pratiques de prise en charge dans la Caraïbe
-
Sensibiliser les populations aux facteurs de risque de développement de
partenaires de votre projet
Objectif général 1 :
Objectif général 2 :
Objectif général 3 :
Objectif général 4 :
Objectif général 5 :
l’insuffisance cardiaque
-
Mise en place d’un registre caribéen sur l’insuffisance cardiaque
-
Mise en commun de l’expertise dans IC
-
Développement de la coopération et du réseautage dans le bassin
La valeur ajoutée de votre
projet pour les populations
du pays de la Caraïbe
concerné par votre projet :
La valeur ajoutée pour le(s)
DFA concerné(s) par votre
caribéen dans la prise en charge de l’insuffisance cardiaque
projet :
La valeur ajoutée de votre
projet pour votre
établissement :
-
Positionnement de la filière IC de la Guadeloupe dans la Caraïbe
-
Développement de l’expertise
-
Développement de projets de recherche et d’enseignement
-
Meilleure exploitations des données disponibles au travers de forum de
La valeur ajoutée de votre
projet pour votre partenaire
recherche
-
caribéen :
Développement des compétences locales dans l’usage de l’échographie
cardiaque
-
(formation et pratique)
-
Développement pédagogique à destination étudiants en médecine
-
Développement de terrain de stage dans le cadre de la formation
continue
Téléchargement