L`ADN, support de l`information génétique, universel et variable

publicité
L’ADN, support de l’information génétique,
universel et variable
Information génétique : informations héréditaires contrôlant la construction et le fonctionnement d’un organisme.
Gène : portion d’ADN qui permet la synthèse d’une protéine. Par ce biais, un gène contrôle un caractère (exemple : groupe
sanguin).
Locus : emplacement d’un gène donné sur un chromosome.
Protéine : molécule dont la synthèse est contrôlée par un gène. Les protéines peuvent avoir des rôles très variés : mélanine
qui pigmente la peau, hémoglobine qui transporte le dioxygène, hormone de croissance, enzyme qui fabrique des
marqueurs de groupes sanguins...
Mutation : modification de l’ADN donc de l’information génétique.
Allèles : différentes versions d’un gène (exemple : allèles A, B, O du gène des groupes sanguins).
Les allèles occupent le même locus. Ils ont des séquences différentes. Ils résultent de mutations.
Transgenèse : transfert d’un gène d’un organisme à un autre.
OGM : organisme génétiquement modifié. Etre vivant résultant d’une transgenèse.
Universel : valable pour tous les êtres vivants.
ADN : acide désoxyribonucléique. C’est le support de l’information génétique. Il est constitué de deux chaînes
complémentaires de nucléotides.
Chromosomes : chez les eucaryotes, ce sont des assemblages d’ADN et de protéines. Ils sont particulièrement condensés
donc visibles au cours de la division cellulaire.
Chez les procaryotes, il y a un chromosome unique et circulaire.
Chromatide : c’est une seule longue molécule d’ADN associée à des protéines.
Si le chromosome est dupliqué, alors ses deux chromatides renferment la même molécule d’ADN donc la même information
génétique.
Nucléotide : molécule formée d’un acide phosphorique, d’un sucre et d’une base azotée (A, T, C ou G).
Séquence : succession des nucléotides sur un brin d’ADN. La séquence constitue un message codé.
Agent mutagène : substance chimique ou rayonnement ou virus favorisant l’apparition de mutations.
Cellule germinale : cellule à l’origine d’un gamète (spermatozoïde ou ovule).
Cellule somatique : cellule qui ne participe pas à la reproduction.
Maladie génétique : maladie causée par la mutation d’un gène et la modification de la protéine qu’il code. Elle a été
transmise à la cellule-œuf, donc à l’organisme, par une cellule germinale.
Mutation homéotique : mutation qui transforme le plan d’organisation d’un être vivant : il apparaît en une partie de
l’organisme une structure correctement constituée mais dont l’emplacement est anormal.
Gène homéotique : gène « architecte », qui participe à la programmation du développement en positionnant les organes le
long des axes de polarité.
Gènes homologues : gènes
qui présentent de telles ressemblances de séquence qu’on est conduit à penser qu’ils proviennent d’un même gène ancêtre.
Téléchargement
Explore flashcards