les etats-unis et le monde depuis 1918

advertisement
-SYNTHESELES ETATS-UNIS ET LE MONDE DEPUIS 1918
La Première Guerre mondiale voit les Etats-Unis (EU) s’engager
militairement en Europe pour la première fois de leur histoire. Mais c’est
seulement après la Seconde Guerre mondiale qu’ils assument
pleinement leur rôle d’hyperpuissance.
S’ils restent aujourd’hui au 1er rang mondial, leur domination est moins
évidente depuis la fin de la Guerre froide.
En quoi le XXe siècle est-il dominé par les Etats-Unis ?
A. Un rôle mondial mal assumé (1918-1932)
Depuis leur independance en 1776, les EUA sont réticents à s’engager
sur la scène international, pourtant sous l’égide de Wilson ils s’affirment
comme une Grande puissance après la Grande Guerre.
a) L’engagement des EU en Europe dans la 1ère GM ouvre une
première brèche dans la tradition isolationniste du pays.
 Les raisons de l’engagement : une guerre pour la paix. Les EU
entrent en guerre comme “associés” et non comme alliés de l’Entente. Il
s’agit pour le president Wilson de montrer clairement son objectif une
fois l’Allemagne vaincue : établir une paix durable, fondée sur le droit et
la sécurité collective d’où son programme en 14 points (janvier 1918).
 Les manifestations de l’engagement : le gouvernement Wilson
mobilise l’économie et développe une propagande intense pour
convaincre l’opinion publique américaine. Parallèlement, la conscription
est instaurée et permet l’envoi de plus de 2 millions de soldats en
Europe. Cet engagement tardif compense le retrait des forces russes.
(Cfc ours 1ère & les interventions militaires)
Les conséquences : une guerre qui consacre les EU comme une
puissance économique, politique et militaire mais le Sénat refuse
l’adhésion des EU à la SDN, initiée pourtant par Wilson : le temps de
l’isolationnisme semble alors révolu.
b) Le retour théorique à l’isolationnisme mais un rayonnement
mondial en réalité
 La fin de l’ouverture des EU est liée à l’élection du républicain
Harding élu en 1920 sur le theme du “retour à la normale” c’est à dire à
l’isolationnisme. Les EU semblent se replier sur eux-même : les lois de
restriction de l’immigration sont votées et le nativisme s’exacerbe afin
de lutter contre tout ce qui est contraire aux valeurs américaines.
 En réalité la place et le rôle des EU est mondial à travers :
- La diplomatie du dollar : les EU ne peuvent rester en dehors d’une
économie mondiale qu’il dominant. Les compagnies pétrolières
américaines sont actives au Moyen-Orient (CF. cours précédent) ;
le dollar est la seule monnaie convertible en or depuis 1918 ; les
dettes interalliées donnent aux EU un moyen de pression sur
leurs partenaires (allègement des reparations allemandes) ; ils sont
très actifs en Amérique latine (doctrine Monroe) et prennent
quelques initiatives malgré leur absence à la SDN.
- La crise américaine de 1929 est en réalité une crise mondiale : En
retirant les capitaux investis à l’étranger, les banques et les
entreprises américaines plongent de nombreux pays dans la crise,
prevue de leur rôle determinant dans l’économie mondiale. (CF
cours de 1ère)
- La modernité américaine : les années 1920 imposent les EU
comme un modèle technologique et culturel ( travail à la
chaine, urbanisme, cinema, culture de masse…) à imiter mais de
nombreux Européens y voient une menace car ce dynamisme
illustre le déclin du “Vieux Monde”
B- Vers l’interventionnisme (1933-1946)
En une douzaine d’années les EU passent du repli à l’hégémonie malgré
un fort courant isolationniste qui est à son apogée en 1935 avec le
vote par le Sénat des lois de neutralité qui interdisent aux États-Unis
d'intervenir directement dans le conflit jusqu'en décembre 1941.
a) Les EU deviennent “ l’arsenal des démocraties à partir de
1940
 Grâce à la lucidité du président Roosevelt qui comprend que l’ordre
mondial est remis en cause par la politique agressive de Mussolini et
d’Hitler et Japon les EU s’engage progressivement dans la Seconde
Guerre mondiale : la clause « cash and carry » et la « loi prêt-bail »
permet aux EU d’apporter leur soutien et leur aide aux FrancoBritanniques dès 1940, puis à l'Union soviétique à partir d'octobre 1941.
Enfin, la signature de la Charte de l’Atlantique prévoit à nouveau une
paix fondée sur le droit.
 L’attaque japonaise de Pearl Harbor en décembre 1941 entraîne
l’entrée en guerre des EU et la formation de la Grande Alliance. Il s’en
suit un gigantesque effort de guerre : mise en place d’une économie de
guerre, du Victory Program, de la mobilisation de 1é millions de soldats
qui débarquent sur deux fronts. Un effort récompensé par la
capitulation du Japon 02 septembre 1945. (CF. cours de 1ère).
b) Les EU se donnent les ambitions et les moyens d’une grande
puissance.
 Une Amérique qui triomphe en 1945 :
- 1ère économie mondiale : 65% du stock d’or ; 50% de la production
industrielle mondiale.
- 1ère puissance militaire : possession de l’arme nucléaire
- Image prestigieuse : des libérateurs qui désormais l’ambition de
réaliser leur destinée manifeste : apporter au monde la démocratie
libérale car comme Wilson Roosevelt veut organiser la sécurité
collective mais cette fois il a l’accord de l’opinion américaine.
 Une Amérique qui s’engage dans la paix :
- Conférence de Bretton Woods qui réorganise l’économie mondiale
- Conférence de San Francisco qui crée l’ONU en juin 1945. Le
siège est fixé à New-York en 1946 ce qui symbolise l’engagement
américain
- Rapatriement des troupes conformément aux Accords de Yalta
Ils pensent ainsi, garder de bonnes relations avec l’URSS malgré les
divergences idéologiques mais dès 1946 la Grande Alliance se fissure
avec la mise en place du « rideau de fer » dénoncé par Churchill. (C.
Discours de Fulton & cours de 1ère)
C. Une superpuissance dans la guerre froide (1947-1989)
En 1947, la Guerre froide constitue un tournant majeur dans la politique
extérieure américaine qui oscille désormais entre l’unilatéralisme et le
multilatéralisme dans un contexte d’instabilité politique et de crise
économique.
A. Un changement decisif dans la politique extérieure
a) La rupture de la Grande Alliance s’exprime à travers :
L ’opposition de Staline face au projet américain d’un monde unifié par
la démocratie libérale . Dès 1946 il paralyse l’ONU avec son droit de
veto.
Le changement de politique des EU : il ne s’agit plus de reorganiser le
monde mais de defender le “monde libre” contre le communisme. La
stratégie de l’endiguement est définie par Truman et en 1948 le
Congrès autorise pour la première fois les alliances militaires en
temps de paix.
b) Dans un context de bipolarisation du monde, les EU
deviennent les leaders du “monde libre” grâce aux :
 Liens transatlantiques politiques, économiques et militaires : Plan
Marshall; Alliance atlantique ; OTAN. Cet atlantisme est dénoncé par
les communistes tandis que la domination américaine est mal supporté
par de Gaulle qui se retire du commandement intégré de l’OTAN en
1966 sans quitter l’Alliance atlantique.
 l’OEA (1948) rassemble le contient américain sous la direction de
Washington. Désormais, toute forme de socialisme y est considéré
comme une menace qui légitime l’intervention des EU (CF. Chili en
1973). Fort de ce principe , Kennedy oblige l’URSS à retirer ses missiles
de Cuba mais doit en 1962 mais doit tolérer le regime de Fidel Castro,
allié de Moscou. (CF. Crises de la Guerre froide)
 Autres fronts :
- Le Moyen-Orient devient un foyer de tensions majeures. Les EU
soutiennent Israël et sécurisent leur approvisionnement pétrolier en
s’appuyant sur l’Arabie saoudite et l’Iran jusqu’en 1979.
- En Asie, il défendent contre le communismela Corée du Sud puis
le Vietnam (Cfc ours 1ère & les interventions militaires)
- L’Afrique deviant un terrain d’affrontement avec l’URSS à la fin des
années 1970
- L’espace devient aussi un terrain d’affrontement entre les 2
Grands. En 1969, les EU remportent une victoire decisive en
plantant les 1ers leur drapeau sur la lune.
B. L’apogée des Etats-Unis
La guerre froide fait des Etats-unis une superpuissance en rivalité
permanente avec l’URSS.
a) Une puissance militaire indéniable instrument du hard power :
l’acquisition de la bombe atomique par l’URSS en 1949 entraîne
une course aux armements effrénée qui se traduit par la
professionalization de l4armée et la création d’un complexe
militaro-industriel qui entretient la puissance économique et
technologique des EU.
b) Un modèle économique, culturel et social influent :
- 1ère puissance économique qui promeut le libre échange (GATT)
à travers l’expansion des FTN
- Modèle social et culutrel envié : la défense du “monde libre”
réactualise la destinée manifeste et l’Américan way of life est
propose en modèle au monde entire à travers les medias et les
produits de grande consummation (coca-cola) (CF. cours Le
cinema Hollywoodien”
Cependant, si les Américains ne doutent pas de leur modèle et de leur
rôle dans les années 1950, à partir des années 1960 un tournant s’opère
notamment avec la Guerre du Vietnam.
L’enlisement du conflit entame leurs certitudes : la défaite militaire le
scandale du Watergate (recherches) entraînent une perte de confiance
dans les gouvernements à gérer une guerre conduit à une paralysie de
la politique étrangère des EU pour de nombreuses années. A cela,
s’ajoute la crise économique des années 1970 qui constraint les EU à
demander à leurs alliés traditionnels de participer au fardeau de leur
sécurité.
Il faut attendre l’élection du républicain Reagan pour voir le retour des
EU sur la scène internationale en adoptant une ligne dure contre l’URSS
qualifiée alors d’empire du mal..
C. De l’hyperpuisance au déclin relative
La fin de la Guerre froide consacre la toute puissance des EU mais le
tournant de 2001 semble changer la donne internationale.
a) L’échec du nouvel ordre mondial :
 Le retour du leader d’un monde réunifié autour du droit et de la
démocratie comme en 1918 et 1945 : La guerre froide gagnée par
l’Amérique par forfeit de l’URSS: Gorbatchev met un terme à la Guerre
froide en raison de l’incapacité de l’URSS à poursuivre la course à
l’armement.
Elle évacue l’Afghanistan et laisse les démocraties
populaires accede à leur independance en 1989. L’ONU n’est plus
paralysée .
 La mise en place d’un nouvel ordre mondial américain : l’annexion
du Koweit par l’Irak de Saddam Hussein en août 1990 est condamnée
par l’ONU qui autorise une intervention militaire dirigée par les EU. Cette
1ère guerre du Golfe est présentée par le president George Bush
comme le test d’un “nouvel ordre mondial” mais en laissant Saddam
Hussein réprimer les populations kurdes et chiites d’Irak le règne
du droit semble remis en cause.
En réalité le monde devient paradoxalement plus instable que
sous la Guerre froide : l’hyperpuissance américaine est en effet
débordée face à la multiplication des conflits. L’échec en Somalie
marque l’opinion (recherches/ voir le film la chute du faucon noir).
Mais les EU joue un rôle decisif dans l’ex-Yougoslavie en 1994 puis au
Kosovo en 1999 en y engageant l’OTAN et obtiennent sous la
présidence de Bill Clinton des avancées au Proche-Orient (Accords
d’Oslo)(recherches)
b) La tentation de l’unilatéralisme
 Le choc du 11 septembre 2001 conduisent à un changement de la
politique américaine : les EU se considèrent en guerre contre le
terrorisme et font passer leur sécurité nationale avant tout.
L’unilatéralisme domine alors sous la présidence de GW Bush à partir
de 2003 et s’exprime à travers deux guerres au Moyen-Orient :
- En Afghanistan : intervention américaine soutenue par l’ONU et
l’OTAN en 2001 en réponse aux attentats d’Al-Qaida
- En Irak : invasion américaine en 200” sans accord de l’ONU et
malgré l’opposition de certains allies comme la France et
l’Allemagne.
 L’Amérique est depuis en difficulté : les mauvais traitements infligés
aux prisonniers aliment l’antiaméricanisme dans le monde et ternissent
l’image de l’ armée la plus puissante. De plus, ils sont de plus en plus
critiqués dans leur chasse gardée américaine (Alliance bolivarienne
pour les Amériques) et affaiblis par la crise financière et la montée en
puissance des pays émergents à l’instar de la Chine. (CF. cours sur la
mondialisation et recherches)
c) Le retour au multilatéralisme
 Une nouvelle ére s’ouvre avec Barack Obama :
- Retrait des troupes américaines d’Irak et d’Afghanistan
- Appel au partage du fardeau sécuritaire : les Eu laissent la France
et le RU soutenir la résistance lybienne en 2011 contre Kadhafi.
- Soutien au négociations sur le développement durable et à la
gouvernance économique
 le but : conserver le 1er rôle en restaurant le modèle américain et en
renforcant le soft power. Cependant, fidèle à eux-mêmes les EU restent
prêts à agir seuls comme le montre l’exécution de Ben Laden en 2011.
LEXIQUE
Idéologie des Européens attachés à l’Alliance atlantique et à
la protection de l’Europe occidentale par les EU
AL-QAIDA
La”base” en arabe. Réseau islamiste apparu en 1987 et
dirge par Oussama Ben Laden (1941-2011) qui prone le
jihad (“guerre sainte”) contre l’Occident et multiplie les
attentats terroristes.
COMPLEXE
MILITARO- Expression popularisée dans les années 1950 aux EU pour
INDUSTRIEL
designer l’industrie de l’armement et les autres industries
liées à l’armée. Aux États-Unis, le complexe militaroindustriel est particulièrement développé et joue un rôle
moteur dans le développement industriel du pays. Le
gouvernement américain finance en effet la recherche
appliquée au secteur militaire, les découvertes étant ensuite
souvent répercutées dans l'industrie civile. Ainsi, dans le
domaine des technologies de l'information, Internet a
d'abord été un réseau de communication militaire, mis au
point à partir des années 1960.
DESTINEE MANIFESTE
Doctrine formule en 1845 selon laquelle les EU ont la
mission historique de répandre la civilisation dans le
continent américain et de server de modèle au monde
DROIT DE VETO
Droit que possèdent les 5 membres permanents du Conseil
permanent de sécurité de l’ONU (EU, URSS,
RU,France,Chine) afin de bloquer une resolution.
DETTES INTERALLIEES
Dettes de la France et du RU à l’égard des EU contractées
pendant la 1ère GM.
ENDIGUEMENT
Politique adoptee par les EU en 1947 afin d’endiguer le
(Containment)
communisme par une aide économique et militaire des EU à
leurs alliés.
ATLANTISME
GI
GOUVERNANCE
ÉCONOMIQUE MONDIALE
HARD POWER
HYPERPUISSANCE
ISOLATIONNISME
LOI PRÊT BAIL
“MONDE LIBRE”
MULTILATERALISME
NOUVEL ORDRE MONDIAL
SDN
OEA
OTAN
Puissance
SECURITE COLLECTIVE
SOFT POWER
Nom donné au soldat américain depuis la Seconde Guerre
mondiale. Vient d’un sigle qui signifie “ Government Issue”
(“fournisture du gouvernement”)
Mise en place de régles internationals visant à encadrer la
mondialisation afin d’assurer le development durable de la
planète et de renforcer la cooperation entre les Etats et les
autres acteurs (OI; ONG, société civile)
“puissance dure”. Désigne la capacité d'un corps politique à
influencer le comportement d'autres corps politiques à l'aide
de moyens militaires et économiques. Instrument de
l’impérialisme américain (1/3 des dépenses militaires
mondiales)
Puissance sans égale dominant dans tous les domains.
Terme employé pour designer les EU après la Guerre
froide.
Attitude d’un Etat qui répugne à intervener dans les affaires
du monde. Un isolationnisme relative puisqu’il n’exclut ni
l’influence économique, ni les interventions.
Loi du 11 mars 1941 autorisant le president américain a
prêter des armements à tout pays don’t la défense est
necessaire à la sécurité des EU (ces armements devant être
rendus ou achetés après la guerre)
Expression par laquelle les EU désignent le bloc occidental
qu’ils dirigent pendant la Guerre froide.
Attitude d’un Etat qui privilégie la cooperation international.
Programme annoncé par G. Bush qui espérait instaurer la
sécurité collective avec le leadership des EU.
Société des Nations, 1ère organisation de sécurité collective
fondée par le traité de Versailles en 1919.
Organisation des Etats Américains créee en 1948et installée
à Washington
Organisation du traité de l’Atlantique Nord créee en 1950 .
Structure politique et militaire permanente de l’Alliance
atlantique, avec un commandement militaire intégré
(http://www.politique.net/2009031803-qu-est-ce-que-lecommandement-integre-de-l-otan.htm)
Etat souverain. Le terme "grande puissance" désigne
généralement les Etats qui, du fait de leur économie, de leur
politique étrangère et de leur force militaire, ont un
rayonnement et une influence au niveau mondial. Au XXe
siècle, deux de ces grandes puissances ont pu être
qualifiées de "superpuissances", les Etats-Unis et l'URSS.
De nos jours, d'autres pays que les Etats-Unis peuvent
prétendre au statut de superpuissances comme l'Union
Européenne, la Chine, la Russie, l'Inde.
Organisation des relations interantionales visant à maintenir
la paix par le droit et l’arbitrage et non plus par les alliances
militaires et les accords secrets.
“puissance douce”. Concept theorise par l’universitaire
Joseph Nye en 1990 pour designer la capcité d’une
puissance
à influencer les autres Etats ou acteurs
internationaux sans contrainte par la division de ses
contraintes et de ses valeurs. S’oppose au hard power c’est
à dire l’utilisation de la force militaire.
SUPERPUISSANCE
UNILATERALISME
VICTORY PROGRAM
Qualificatif appliquée pendant la Guerre froide aux EU et à
l’URSS qui dominaient le monde et dirigeaient chacun un
bloc.
Attitude d’un Etat qui agit seul, sans rechercher l’accord des
organisations internationales.
“Programme de la victoire”, annoncé par Roosevelt en 1942
et par lequel l’Etat federal mobilise l’économie américaine
en fixant des objectifs de production très élevés.
Téléchargement