Telechargé par mayol_rlg

18 04 18 Rapport préalable Foudre

publicité
DGAC
Service national d'ingénierie
aéroportuaire
Département Ingénierie
13700 Marignanne
PROTECTION CONTRE LA FOUDRE :
ANALYSE DU RISQUE FOUDRE (ARF)
ETUDE TECHNIQUE FOUDRE (ETF)
Nature de la mission : Analyse du besoin de protection contre la foudre selon la norme EN62305-2
Etude technique Préalable selon EN62305-3 et 62305-4.
Nouveau Bloc Technique de l’Aéroport de
Marseille
13700 Marignanne
Mission réalisée le 02/04/2018
Précision sur la mission :
ARF réalisée en Phase APD sur un projet de
construction.
Nº D’AFFAIRE : 1709N02M0000013
DESIGNATION : ANALYSE DU RISQUE FOUDRE – NOUVEAU BLOC TECHNIQUE AEROPORT DE MARSEILLE
DATE DU RAPPORT : 09/04/2018
REFERENCE DU RAPPORT : N02M0181659
REFERENCE SITE : AEROPORT DE MARSEILLE
Modèle de rapport - Version 5 de janvier 2018
Agence Assistance Technique et Développement Région Sud-Est
11 Rue Saint Maximin 69003 Lyon
Tél. : +33 (0)4 73 44 27 23
Email : [email protected]
SOCOTEC France - S.A. au capital de 17 648 740 euros - 542 016 654 RCS Versailles - APE 7120B
N° TVA intracommunautaire : FR77 542 016 654 - Siège social : Les Quadrants - 3 avenue du Centre
CS 20732 - Guyancourt 78182 St-Quentin-en-Yvelines Cedex - FRANCE - www.socotec.fr
Intervenant : Léo DELAUNAY
Nombre de page : xxx
Rév.
Date
Nb pages
Nature de la modification
A
07/03/18
65
Version initiale du document
B
C
Rédaction
Nom
Léo DELAUNAY
Adrien Chavigner
Qualité
Chargé d’affaires
Foudre
Chargé d’affaires
Date
07/03/18
Visa
AVANT PROPOS
Notre mission d’analyse du risque foudre concerne les travaux décrit dans le dossier technique.
Les éléments retenus (structures et lignes) dans la présente ARF sont ceux en lien avec un danger identifié
pour lequel la foudre est un événement initiateur ou aggravant. En conséquence, les autres éléments ne
sont pas pris en compte dans l’évaluation normative [3].
Il appartient au destinataire de cette analyse de risque, de vérifier que l’ensemble des hypothèses prises en
compte pour la réalisation des calculs de niveau de protection est juste et que la liste des dangers retenus
est exhaustive.
Limites de la prestation :
L’Analyse du Risque Foudre (ARF) est la première étape qui conduit à une protection contre les effets de la
foudre d’une structure. Elle est suivie par une étude technique qui définit précisément les caractéristiques
des protections foudres et leur modalité d’installation, et la notice de vérification et maintenance.
L’étude technique et la rédaction de la notice de vérification et maintenance ne font pas l’objet du présent
rapport.
La vérification de la conformité des protections existantes sur le site n’est pas réalisée lors de la mission
d’ARF.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
2 / 65
SOMMAIRE
OBJET DU RAPPORT .................................................................................................................................. 5
DOCUMENTS UTILISES pour l’analyse ...................................................................................................... 5
METHODE D’ANALYSE ............................................................................................................................... 5
PRESENTATION DU SITE........................................................................................................................... 6
1. Activité de l’établissement ..................................................................................................................... 6
2. Spécificité locale ................................................................................................................................... 6
3. Incidents liés à la foudre ....................................................................................................................... 6
Bâtiment « GOLDO ».................................................................................................................................... 7
1. Descriptif de la structure ....................................................................................................................... 7
2. Principaux paramètres d’évaluation ...................................................................................................... 8
4
– Etude technique préalable (Provisoire) ......................................................................................... 9
4.1 - Protection contre les effets directs .................................................................................................... 9
4.1.1 – Protection en place .................................................................................................................... 9
4.1.3 - Prises de terre à créer .............................................................................................................. 10
4.1.4 - Compteur de coup de foudre à mettre en place ..................................................................... 10
4.1.5 - Distance de séparation ........................................................................................................... 10
3. 4.2 - Protection contre les effets indirects ........................................................................................... 11
Bâtiment POUILLON .................................................................................................................................. 13
1. Descriptif de la structure ..................................................................................................................... 13
2. Principaux paramètres d’évaluation .................................................................................................... 14
Etude technique préalable (Provisoire) ................................................................................................... 15
3.1 - Protection contre les effets directs .................................................................................................. 15
3.1.1 – Protection en place .................................................................................................................. 15
4.1.3 - Prises de terre à créer .............................................................................................................. 17
4.1.4 - Compteur de coup de foudre à mettre en place ..................................................................... 17
4.1.5 - Distance de séparation ........................................................................................................... 17
3. 4.2 - Protection contre les effets indirects ........................................................................................... 18
Bâtiment NOUVEAU BLOC TECHNIQUE AEROPORT ............................................................................ 20
1. Descriptif de la structure ..................................................................................................................... 20
2. Principaux paramètres d’évaluation .................................................................................................... 21
Bâtiment Vigie – TOUR DE CONTROLE ................................................................................................... 22
1. Descriptif de la structure ..................................................................................................................... 22
2. Principaux paramètres d’évaluation .................................................................................................... 22
Etude technique préalable (Provisoire) ................................................................................................... 23
3.1 - Protection contre les effets directs .................................................................................................. 23
3.1.1 – Protection en place .................................................................................................................. 23
4.1.3 - Prises de terre à créer .............................................................................................................. 24
4.1.4 - Compteur de coup de foudre à mettre en place ..................................................................... 24
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
3 / 65
4.1.5 - Distance de séparation ........................................................................................................... 24
3. 4.2 - Protection contre les effets indirects ........................................................................................... 25
4. Descriptif de la protection en place ..................................................................................................... 28
5. Zones électromagnétiques dans la structure ...................................................................................... 28
6. Résultat de l’analyse du risque foudre pour ce bâtiment .................................................................... 28
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
4 / 65
OBJET DU RAPPORT
La mission confiée à SOCOTEC a pour objet la réalisation une analyse du risque foudre (ARF) selon
EN62305-2 et, à ce titre, l’ARF prend en compte le risque de perte de vie humaine et les défaillances des
réseaux électriques et électroniques.
Ce rapport d’ARF identifie les équipements et installations pour lesquels une protection doit être assurée.
L’évaluation des risques conduit à définir les niveaux de protection nécessaires aux installations.
DOCUMENTS UTILISES POUR L’ANALYSE
Désignation
Date
CCTP 18 - Parafoudrage
MRS_NBT_APD_V2_02_MASSE
MRS_NBT_APD_V2_05_PLANS DE NIVEAUX
MRS_NBT_APD_V2_06_COUPES_1
MRS_NBT_APD_V2_06_COUPES_2
MRS_NBT_APD_V2_07_ELEVATIONS
Notice de sécurité Incendie
Référence
Janvier
2018
Janvier
2018
Janvier
2018
Janvier
2018
Janvier
2018
Janvier
2018
Janvier
2018
A fournir
TABLEAU 1
METHODE D’ANALYSE
L’ARF est réalisée conformément à la norme NF EN 62305-2 [1].
Un logiciel est utilisé pour les calculs (notes de calcul en annexe) et la représentation des résultats.
Les calculs sont réalisés pour les structures dans lesquelles un danger lié à la foudre est identifié.
En complément, une protection des équipements électriques identifiés comme Moyen de Maîtrise des
Risques (MMR) est préconisée.
Dans le cadre de sa mission d’ARF, SOCOTEC réalise les tâches suivantes :
 Prise en compte des évènements redoutés dus aux effets de la foudre identifiés par l’exploitant (à
partir de l’étude de dangers, si elle nous est fournie, ou lors d’un échange avec l’exploitant) pour
estimer les pertes consécutives à une agression de la foudre,
 Evaluation du risque R1 (pertes de vies humaines) conformément à la norme [1].
note 1
 Prise en compte des mesures de protection et prévention existantes
dans la démarche de
réduction du risque R1 lorsque ce dernier est supérieur au risque tolérable.
 Détermination du niveau de protection nécessaire pour les structures, les lignes et les
équipements.
 Rédaction du rapport d’ARF.
1
Note La prise en compte des protections existantes est faite en supposant que ces dernières sont
conformes aux normes en vigueur. La vérification de conformité n’est pas réalisée lors de notre mission
d’ARF.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
5 / 65
PRESENTATION DU SITE
1. ACTIVITE DE L’ETABLISSEMENT
L’activité principale du site est un ensemble tertiaire composé d’un bloc technique et d’une tour de
contrôle.
A ce jour, l’établissement est un ERP avec une tour classée IGH.
2. SPECIFICITE LOCALE
 Zone d’implantation
Le plan en annexe 2 permet de localiser les structures du site.
 Densité de foudroiement
Pour estimer l’occurrence des agressions de la foudre dans l’établissement, la densité de foudroiement
retenue dans l’ARF est celle fournie sur le site Météorage (voir annexe 3).
La densité de foudroiement retenue pour l’ARF : 2,28 impacts/km²/an

Nature du terrain
La résistivité du sol prise en compte dans l’ARF est de 500 Ohms.mètres (valeur par défaut proposée dans
la norme [1] utilisée lorsque l’exploitant du site n’a pas fourni de mesures spécifiques).
3. INCIDENTS LIES A LA FOUDRE
Il ne nous a pas été signalé d’incident lié à la foudre.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
6 / 65
BATIMENT « GOLDO »
1. DESCRIPTIF DE LA STRUCTURE
La structure est constituée d’une charpente métallique recouverte de bardage. La toiture est en bac acier.
Les dimensions de la structure, l’environnement au voisinage de la structure, les caractéristiques des
lignes extérieures et l’immunité des équipements sont indiqués en annexe dans le listing de calcul pour
cette structure.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
7 / 65
2. PRINCIPAUX PARAMETRES D’EVALUATION
Ce paragraphe présente les paramètres de l’évaluation du risque repris dans les calculs en annexe.
Caractéristique
Valeur retenue
Occupation du bâtiment
Commentaire
0,0001
Valeur typique
Risque d’incendie/explosion
0,01
Ordinaire
Protection anti- incendie
0,5
Extincteurs
Danger particulier
5
Niveau de panique moyen
TABLEAU 2
NB : les valeurs retenues sont définies dans la norme [1].
Service relié à la structure pouvant véhiculer un
courant de foudre
Longueur
estimée (m)
Commentaire
Alimentation électrique du bâtiment
25m
Ligne enterrée
Lignes courants faibles
150m
Ligne enterrée
laLocalisation
Commentaire
TABLEAU 3
Equipements
sécurité
et
installations
importants
pour
*Téléphone
Bâtiment
Réseau ondulés
Désenfummage
Système lié au process (Equipements de contrôle)
TABLEAU 4
*L’étude de danger ne précise pas la liste des équipements importants pour la sécurité. Les EIPS listés
ci-dessus sont proposés par SOCOTEC et sont à confirmer par l’exploitant.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
8 / 65
4 – ETUDE TECHNIQUE PREALABLE (PROVISOIRE)
4.1 - PROTECTION CONTRE LES EFFETS DIRECTS
4.1.1 – Protection en place
La protection est composée de 4 Tiges simple et des conducteurs de toiture en 30*2 constitutif d’une
cage maillée avec une conception correspondant à un SPF de niveau IV.
Figure 1 - Tige simple sur les 4 coins de la structure
Le maillage est conçu en adéquation avec le SPF.
Structures et
bâtiments
Préconisation de
l’ARF
Adéquation de la protection installée
 Revoir le cheminement des liaisons équipotentielles.
 Faire réaliser des regard de visite au niveau des
Système de
Protection Foudre
(SPF)
de niveau IV
Bâtiment Goldo
prises de terre.
 Les prises de terres doivent être de type patte d’oie.
 Une liaison au TGBT doit être réalisé depuis les
prises de terres.
 Identifier le parafoudre protégeant l’origine de la
structure.
Système de
Protection Foudre
(SPF)
de niveau IV
 Maillage conforme
 Hauteur des Tige simple conforme
 Bon état d’entretien du SPF
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
9 / 65
4.1.2 - Descentes à mettre en place
Chacun des paratonnerres doit être raccordé à 2 conducteurs de descentes spécifiques.
Le type de conducteur de descente (matériaux, section), la fixation et le cheminement des
conducteurs doivent être conformes à la 62305-3.
Le conducteur de descente doit être protégé contre les chocs mécaniques éventuels à l'aide d'un
fourreau sur une hauteur de 2 mètres à partir du sol.
La descente doit être munie d'un joint de contrôle situé en partie basse permettant de déconnecter la
prise de terre.
Une pancarte d'avertissement de risque de tension de contact et de pas doit être mise en place à
proximité de la descente (le temps de présence des personnes à proximité de celle-ci étant faible)
4.1.3 - Prises de terre à créer
Il convient d'interconnecter tous les systèmes de mise à la terre pour une même structure.
Les descentes doivent être équipées d'une prise de terre de type A sur la base d'au moins deux
électrodes.
Cette prise de terre doit avoir une valeur de résistance inférieure ou égale à 10 ohms une fois isolée de
tout autre composant conducteur.
Ces prises de terre sont à réaliser par des conducteurs de même nature et de même section que les
conducteurs de descentes (sauf si ces dernières ont été réalisées en aluminium).
Elles doivent être disposées en patte d'oie de grandes dimensions et enterrée au moins à 50 cm de
profondeur (prise de terre de type A1) et située à une distance minimale de 2 mètres (5 mètres si la
résistivité du sol est supérieur à 500 ohms par mètre) des canalisations métalliques ou des canalisations
électriques enterrées si celles-ci ne sont pas connectées électriquement à la liaison équipotentielle
principale de la structure.
Elles doivent être connectées à la prise de terre fond de fouille de la structure. Cette interconnexion doit
être de préférence réalisée sur les parties enterrées et être réalisée en conducteur 50 mm ² cuivre ou
équivalent.
Cette interconnexion doit être équipée d'un dispositif permettant la déconnexion pour vérification.
4.1.4 - Compteur de coup de foudre à mettre en place
Un compteur de coup de foudre conforme à la norme NF EN 62561-6 sera mis en place sur l’installations
(soit 1 compteurs sur le bâtiment )
Ils sera installé de préférence juste au-dessus du joint de contrôle.
4.1.5 - Distance de séparation
Les masses métalliques électriquement reliées à la terre devront être interconnectées à la descente du
paratonnerre par des conducteurs de même nature et section que la descente elle-même des lors que la
distance de séparation n'est pas respectée.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
10 / 65
3. 4.2 - PROTECTION CONTRE LES EFFETS INDIRECTS
Les protections à mettre en place en complément à l’existant sont des parafoudres.
Les règles rappelées dans ce paragraphe sont connues des professionnels reconnus compétents. Elles
sont indiquées pour éclairer le lecteur non professionnel du domaine.
Un système de protection contre la foudre (SPF) comprend un dispositif de capture, des conducteurs de
descente, des prises de terres et des liaisons d’équipotentialité. Ces liaisons d’équipotentialité peuvent
être des liaisons directes à la terre ou réalisées par l’intermédiaire d’un parafoudre.
Lorsqu’une structure dispose d’un SPF, une partie du courant de foudre circule dans le parafoudre, ce
dernier doit donc être conçu pour cela : Il s’agit d’un parafoudre de type 1. Les équipements sensibles
(MMR à protéger) peuvent être protégés par parafoudre de type 2 lorsque le courant de foudre direct a
déjà été atténué. Le parafoudre type 2 ne résiste pas à un coup de foudre direct mais limite l’agression à
un niveau acceptable pour l’équipement en aval.
Le courant attendu par un SPF de niveau IV est de 100 kA maximum (au-delà une défaillance peut se
produire ; la protection est efficace à 80%).
Si le SPF possède une bonne terre (Terre ≤ 10Ω), l’intensité de la foudre (I foudre) est répartie à 50% dans
la terre (Ifoure = 200kA  Ifoudre = 100kA)
Le dimensionnement du parafoudre est calculé en utilisant la formule suivante :
Ispd = (Ifoudrex0,5) / (mxn)
Avec : Ifoudre = 200 kA (NP = 1) avec une terre de moins de 10 ohms et si 2 descentes
150 kA (NP = 2) avec une terre de moins de 10 ohms et si 2 descentes
100 kA (NP = 3 et 4) avec une terre de moins de 10 ohms et si 2 descentes
n = nombre de conducteur par ligne électrique
m = nombre de lignes électriques (à l’exclusion des lignes de télécommunications) et de
canalisations métalliques connectées au système de protection.
Dans le cas présent :

Bâtiment Goldo
m = 3 (3 phases)
n=1
NP requis = IV
 Ispd = 16,6 kA
Il est retenu que les équipements sensibles sont des matériels de tenue aux chocs de catégorie II, soit
tenue aux chocs (Uw) au moins égale à 2,5 kV.
Les matériels électriques dans les armoires où seront installés les parafoudres de type 1 ont une tenue
aux chocs de 2,5 kV.
Le niveau de protection retenu pour les parafoudres de type 1 est de Up = 2,5 kV max.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
11 / 65
Lieux d’implantation du parafoudre
TGBT
Ascenseur
Caractéristiques du parafoudre
Parafoudre de Type 1
 Uc  253 V
 Up ≤ 2,5 kV
 I imp  16,6 kA
 NB : ICC  20 kA.
Régime de neutre TNS (3P+N)
Un parafoudre adapté doit être prévu le
cas échéant.
Procédure de prévention
- rédiger et appliquer une procédure interne sous la responsabilité de l’exploitant interdisant l’accès en
toiture et à proximité de la descente de foudre en période d’orage
- rédiger et appliquer une procédure interne, sous la responsabilité de l’exploitant, du relevé et du traçage
mensuel de l’incrémentation ou non du compteur de coups de foudre et de l'état des témoins de fin de vie
des parafoudres présents sur le site, intégrant le nom de la ou des personnes affectées à cette tâche.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
12 / 65
BATIMENT POUILLON
1. DESCRIPTIF DE LA STRUCTURE
Les dimensions de la structure, l’environnement au voisinage de la structure, les caractéristiques des
lignes extérieures et l’immunité des équipements sont indiqués en annexe dans le listing de calcul pour
cette structure.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
13 / 65
2. PRINCIPAUX PARAMETRES D’EVALUATION
Ce paragraphe présente les paramètres de l’évaluation du risque repris dans les calculs en annexe.
Caractéristique
Valeur retenue
Occupation du bâtiment
Commentaire
0,0001
Valeur typique
Risque d’incendie/explosion
0,01
Ordinaire
Protection anti- incendie
0,5
Extincteurs
Danger particulier
5
Niveau de panique moyen
TABLEAU 5
NB : les valeurs retenues sont définies dans la norme [1].
Service relié à la structure pouvant véhiculer un
courant de foudre
Longueur
estimée (m)
Commentaire
Ligne Enterrée
Allimentation électrique du bâtiment
25 m
Lignes courants faibles
25 m
Ligne Enterrée
laLocalisation
Commentaire
TABLEAU 6
Equipements
sécurité
et
installations
importants
pour
*Téléphone
Bâtiment
SSI
Poste controle
Réseau ondulés
Désenfummage
Système lié au process (Equipements de contrôle)
TABLEAU 7
*L’étude de danger ne précise pas la liste des équipements importants pour la sécurité. Les EIPS listés
ci-dessus sont proposés par SOCOTEC et sont à confirmer par l’exploitant.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
14 / 65
ETUDE TECHNIQUE PREALABLE (PROVISOIRE)
3.1 - PROTECTION CONTRE LES EFFETS DIRECTS
3.1.1 – Protection en place
La protection est composée de conducteur de toiture et descente disposé selon l’implantation suivante.
Figure 2 - Plan des prises de terres foudre (Pouillon)
On peut voir que par l’implantation des prises de terres, le maillage est incomplet.
Figure 3 – Antenne et LES sur Bâtiment Pouillon
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
15 / 65
Les conducteurs interconnecté avec les gardes corps et autres équipements sont en mauvais état
(déconnections) et ne respectent pas l’exigence de la norme. Certains conducteurs sont en 16 mm².
Le dimensionnement des conducteurs doit respecter les exigences de la norme EN62304-3.
Structures et
bâtiments
Préconisation de
l’ARF
Adéquation de la protection installée
 Revoir le cheminement des liaisons équipotentielles.
 Faire réaliser des regard de visite au niveau des
prises de terre.
 Les prises de terres doivent être de type patte d’oie.
 Une liaison au TGBT doit être réalisé depuis les
prises de terres.
Bâtiment Goldo
Système de
Protection Foudre
(SPF)
de niveau IV
 Identifier le parafoudre protegeant l’origine de la
structure.
 Le Maillage doit respecter le dimmensionnement
20X20m
 Le maillage doit cheminer sur toute l’arrête du
bâtiment.
 Il n’y a pas de tige simple identifiée sur la Vigie.
 Les conducteurs de descente sont en mauvais état,
sont percé par endroit et sur des montages instables.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
16 / 65
4.1.2 - Descentes à mettre en place
Chacun des paratonnerres doit être raccordé à 2 conducteurs de descentes spécifiques.
Le type de conducteur de descente (matériaux, section), la fixation et le cheminement des
conducteurs doivent être conformes à la 62305-3.
Le conducteur de descente doit être protégé contre les chocs mécaniques éventuels à l'aide d'un
fourreau sur une hauteur de 2 mètres à partir du sol.
La descente doit être munie d'un joint de contrôle situé en partie basse permettant de déconnecter la
prise de terre.
Une pancarte d'avertissement de risque de tension de contact et de pas doit être mise en place à
proximité de la descente (le temps de présence des personnes à proximité de celle-ci étant faible)
4.1.3 - Prises de terre à créer
Il convient d'interconnecter tous les systèmes de mise à la terre pour une même structure.
Les descentes doivent être équipées d'une prise de terre de type A sur la base d'au moins deux
électrodes.
Cette prise de terre doit avoir une valeur de résistance inférieure ou égale à 10 ohms une fois isolée de
tout autre composant conducteur.
Ces prises de terre sont à réaliser par des conducteurs de même nature et de même section que les
conducteurs de descentes (sauf si ces dernières ont été réalisées en aluminium).
Elles doivent être disposées en patte d'oie de grandes dimensions et enterrée au moins à 50 cm de
profondeur (prise de terre de type A1) et située à une distance minimale de 2 mètres (5 mètres si la
résistivité du sol est supérieur à 500 ohms par mètre) des canalisations métalliques ou des canalisations
électriques enterrées si celles-ci ne sont pas connectées électriquement à la liaison équipotentielle
principale de la structure.
Elles doivent être connectées à la prise de terre fond de fouille de la structure. Cette interconnexion doit
être de préférence réalisée sur les parties enterrées et être réalisée en conducteur 50 mm ² cuivre ou
équivalent.
Cette interconnexion doit être équipée d'un dispositif permettant la déconnexion pour vérification.
4.1.4 - Compteur de coup de foudre à mettre en place
Un compteur de coup de foudre conforme à la norme NF EN 62561-6 sera mis en place sur l’installations
(soit 1 compteurs sur le bâtiment )
Ils sera installé de préférence juste au-dessus du joint de contrôle.
4.1.5 - Distance de séparation
Les masses métalliques électriquement reliées à la terre devront être interconnectées à la descente du
paratonnerre par des conducteurs de même nature et section que la descente elle-même des lors que la
distance de séparation n'est pas respectée.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
17 / 65
3. 4.2 - PROTECTION CONTRE LES EFFETS INDIRECTS
Les protections à mettre en place en complément à l’existant sont des parafoudres.
Les règles rappelées dans ce paragraphe sont connues des professionnels reconnus compétents. Elles
sont indiquées pour éclairer le lecteur non professionnel du domaine.
Un système de protection contre la foudre (SPF) comprend un dispositif de capture, des conducteurs de
descente, des prises de terres et des liaisons d’équipotentialité. Ces liaisons d’équipotentialité peuvent
être des liaisons directes à la terre ou réalisées par l’intermédiaire d’un parafoudre.
Lorsqu’une structure dispose d’un SPF, une partie du courant de foudre circule dans le parafoudre, ce
dernier doit donc être conçu pour cela : Il s’agit d’un parafoudre de type 1. Les équipements sensibles
(MMR à protéger) peuvent être protégés par parafoudre de type 2 lorsque le courant de foudre direct a
déjà été atténué. Le parafoudre type 2 ne résiste pas à un coup de foudre direct mais limite l’agression à
un niveau acceptable pour l’équipement en aval.
Le courant attendu par un SPF de niveau IV est de 100 kA maximum (au-delà une défaillance peut se
produire ; la protection est efficace à 80%).
Si le SPF possède une bonne terre (Terre ≤ 10Ω), l’intensité de la foudre (Ifoudre) est répartie à 50% dans
la terre (Ifoure = 200kA  Ifoudre = 100kA)
Le dimensionnement du parafoudre est calculé en utilisant la formule suivante :
Ispd = (Ifoudrex0,5) / (mxn)
Avec : Ifoudre = 200 kA (NP = 1) avec une terre de moins de 10 ohms et si 2 descentes
150 kA (NP = 2) avec une terre de moins de 10 ohms et si 2 descentes
100 kA (NP = 3 et 4) avec une terre de moins de 10 ohms et si 2 descentes
n = nombre de conducteur par ligne électrique
m = nombre de lignes électriques (à l’exclusion des lignes de télécommunications) et de
canalisations métalliques connectées au système de protection.
Dans le cas présent :

Bâtiment Goldo
m = 3 (3 phases)
n=1
NP requis = IV
 Ispd = 16,6 kA
Il est retenu que les équipements sensibles sont des matériels de tenue aux chocs de catégorie II, soit
tenue aux chocs (Uw) au moins égale à 2,5 kV.
Les matériels électriques dans les armoires où seront installés les parafoudres de type 1 ont une tenue
aux chocs de 2,5 kV.
Le niveau de protection retenu pour les parafoudres de type 1 est de Up = 2,5 kV max.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
18 / 65
Lieux d’implantation du parafoudre
TGBT
Caractéristiques du parafoudre
Parafoudre de Type 1
 Uc  253 V
 Up ≤ 4 kV
 I imp  16,6 kA
 NB : ICC  10 kA.
Régime de neutre TNS (3P+N)
Procédure de prévention
- rédiger et appliquer une procédure interne sous la responsabilité de l’exploitant interdisant l’accès en
toiture et à proximité de la descente de foudre en période d’orage
- rédiger et appliquer une procédure interne, sous la responsabilité de l’exploitant, du relevé et du traçage
mensuel de l’incrémentation ou non du compteur de coups de foudre et de l'état des témoins de fin de vie
des parafoudres présents sur le site, intégrant le nom de la ou des personnes affectées à cette tâche.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
19 / 65
BATIMENT NOUVEAU BLOC TECHNIQUE AEROPORT
1. DESCRIPTIF DE LA STRUCTURE
Les dimensions de la structure, l’environnement au voisinage de la structure, les caractéristiques des
lignes extérieures et l’immunité des équipements sont indiqués en annexe dans le listing de calcul pour
cette structure.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
20 / 65
2. PRINCIPAUX PARAMETRES D’EVALUATION
Ce paragraphe présente les paramètres de l’évaluation du risque repris dans les calculs en annexe.
Caractéristique
Valeur retenue
Occupation du bâtiment
Commentaire
0,0001
Valeur typique
Risque d’incendie/explosion
0,01
Ordinaire
Protection anti- incendie
0,5
Extincteurs
Danger particulier
5
Niveau de panique moyen
TABLEAU 8
NB : les valeurs retenues sont définies dans la norme [1].
Allimentation électrique du bâtiment
25 m
Ligne Enterrée
Lignes courants faibles
25 m
Ligne Enterrée
Allimentation électrique du bâtiment
25 m
Ligne Enterrée
laLocalisation
Commentaire
TABLEAU 9
Equipements
sécurité
et
installations
importants
pour
*Téléphone
Bâtiment
SSI
Poste controle
Réseau ondulés
Désenfummage
Système lié au process (Equipements de contrôle)
TABLEAU 10
*L’étude de danger ne précise pas la liste des équipements importants pour la sécurité. Les EIPS listés
ci-dessus sont proposés par SOCOTEC et sont à confirmer par l’exploitant.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
21 / 65
BATIMENT VIGIE – TOUR DE CONTROLE
1. DESCRIPTIF DE LA STRUCTURE
La structure est une tour type IGH en béton.
Les dimensions de la structure, l’environnement au voisinage de la structure, les caractéristiques des
lignes extérieures et l’immunité des équipements sont indiqués en annexe dans le listing de calcul pour
cette structure.
2. PRINCIPAUX PARAMETRES D’EVALUATION
Ce paragraphe présente les paramètres de l’évaluation du risque repris dans les calculs en annexe.
Caractéristique
Valeur retenue
Occupation du bâtiment
Commentaire
0,0001
Valeur typique
Risque d’incendie/explosion
0,01
Ordinaire
Protection anti- incendie
0,5
Extincteurs
Danger particulier
5
Niveau de panique moyen
TABLEAU 11
NB : les valeurs retenues sont définies dans la norme [1].
Service relié à la structure pouvant véhiculer un
courant de foudre
Longueur
estimée (m)
Commentaire
Allimentation électrique du bâtiment
25 m
Entérée
Lignes courants faibles
25 m
Entérée
TABLEAU 12
Equipements
sécurité
et
installations
importants
*Téléphone
pour
laLocalisation
Commentaire
Bâtiment
Ascenseurs
TABLEAU 13
*. Les EIPS listés ci-dessus sont proposés par SOCOTEC et sont à confirmer par l’exploitant.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
22 / 65
ETUDE TECHNIQUE PREALABLE (PROVISOIRE)
3.1 - PROTECTION CONTRE LES EFFETS DIRECTS
3.1.1 – Protection en place
La protection est composée d’une infrastructure en toiture que nous n’avons pas verifier et de 4
Structures et
bâtiments
Préconisation de
l’ARF
Adéquation de la protection installée
 Faire réaliser des regard de visite au niveau des
prises de terre.
Système de
Protection Foudre
(SPF)
de niveau IV
Bâtiment Goldo
 Les prises de terres doivent être de type patte d’oie.
 Une liaison au TGBT doit être réalisé depuis les


Système de
Protection Foudre
(SPF)
de niveau IV
prises de terres.
Identifier le parafoudre protégeant l’origine de la
structure.
Absence de Tige Simple
 Le Maillage semble conforme
 Bon état d’entretien du SPF
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
23 / 65
4.1.2 - Descentes à mettre en place
Chacun des paratonnerres doit être raccordé à 2 conducteurs de descentes spécifiques.
Le type de conducteur de descente (matériaux, section), la fixation et le cheminement des
conducteurs doivent être conformes à la 62305-3.
Le conducteur de descente doit être protégé contre les chocs mécaniques éventuels à l'aide d'un
fourreau sur une hauteur de 2 mètres à partir du sol.
La descente doit être munie d'un joint de contrôle situé en partie basse permettant de déconnecter la
prise de terre.
Une pancarte d'avertissement de risque de tension de contact et de pas doit être mise en place à
proximité de la descente (le temps de présence des personnes à proximité de celle-ci étant faible)
4.1.3 - Prises de terre à créer
Il convient d'interconnecter tous les systèmes de mise à la terre pour une même structure.
Les descentes doivent être équipées d'une prise de terre de type A sur la base d'au moins deux
électrodes.
Cette prise de terre doit avoir une valeur de résistance inférieure ou égale à 10 ohms une fois isolée de
tout autre composant conducteur.
Ces prises de terre sont à réaliser par des conducteurs de même nature et de même section que les
conducteurs de descentes (sauf si ces dernières ont été réalisées en aluminium).
Elles doivent être disposées en patte d'oie de grandes dimensions et enterrée au moins à 50 cm de
profondeur (prise de terre de type A1) et située à une distance minimale de 2 mètres (5 mètres si la
résistivité du sol est supérieur à 500 ohms par mètre) des canalisations métalliques ou des canalisations
électriques enterrées si celles-ci ne sont pas connectées électriquement à la liaison équipotentielle
principale de la structure.
Elles doivent être connectées à la prise de terre fond de fouille de la structure. Cette interconnexion doit
être de préférence réalisée sur les parties enterrées et être réalisée en conducteur 50 mm ² cuivre ou
équivalent.
Cette interconnexion doit être équipée d'un dispositif permettant la déconnexion pour vérification.
4.1.4 - Compteur de coup de foudre à mettre en place
Un compteur de coup de foudre conforme à la norme NF EN 62561-6 sera mis en place sur l’installations
(soit 1 compteurs sur le bâtiment )
Ils sera installé de préférence juste au-dessus du joint de contrôle.
4.1.5 - Distance de séparation
Les masses métalliques électriquement reliées à la terre devront être interconnectées à la descente du
paratonnerre par des conducteurs de même nature et section que la descente elle-même des lors que la
distance de séparation n'est pas respectée.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
24 / 65
3. 4.2 - PROTECTION CONTRE LES EFFETS INDIRECTS
Les protections à mettre en place en complément à l’existant sont des parafoudres.
Les règles rappelées dans ce paragraphe sont connues des professionnels reconnus compétents. Elles
sont indiquées pour éclairer le lecteur non professionnel du domaine.
Un système de protection contre la foudre (SPF) comprend un dispositif de capture, des conducteurs de
descente, des prises de terres et des liaisons d’équipotentialité. Ces liaisons d’équipotentialité peuvent
être des liaisons directes à la terre ou réalisées par l’intermédiaire d’un parafoudre.
Lorsqu’une structure dispose d’un SPF, une partie du courant de foudre circule dans le parafoudre, ce
dernier doit donc être conçu pour cela : Il s’agit d’un parafoudre de type 1. Les équipements sensibles
(MMR à protéger) peuvent être protégés par parafoudre de type 2 lorsque le courant de foudre direct a
déjà été atténué. Le parafoudre type 2 ne résiste pas à un coup de foudre direct mais limite l’agression à
un niveau acceptable pour l’équipement en aval.
Le courant attendu par un SPF de niveau IV est de 100 kA maximum (au-delà une défaillance peut se
produire ; la protection est efficace à 80%).
Si le SPF possède une bonne terre (Terre ≤ 10Ω), l’intensité de la foudre (Ifoudre) est répartie à 50% dans
la terre (Ifoure = 200kA  Ifoudre = 100kA)
Le dimensionnement du parafoudre est calculé en utilisant la formule suivante :
Ispd = (Ifoudrex0,5) / (mxn)
Avec : Ifoudre = 200 kA (NP = 1) avec une terre de moins de 10 ohms et si 2 descentes
150 kA (NP = 2) avec une terre de moins de 10 ohms et si 2 descentes
100 kA (NP = 3 et 4) avec une terre de moins de 10 ohms et si 2 descentes
n = nombre de conducteur par ligne électrique
m = nombre de lignes électriques (à l’exclusion des lignes de télécommunications) et de
canalisations métalliques connectées au système de protection.
Dans le cas présent :

Bâtiment Goldo
m = 3 (3 phases)
n=1
NP requis = IV
 Ispd = 16,6 kA
Il est retenu que les équipements sensibles sont des matériels de tenue aux chocs de catégorie II, soit
tenue aux chocs (Uw) au moins égale à 2,5 kV.
Les matériels électriques dans les armoires où seront installés les parafoudres de type 1 ont une tenue
aux chocs de 2,5 kV.
Le niveau de protection retenu pour les parafoudres de type 1 est de Up = 2,5 kV max.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
25 / 65
Lieux d’implantation du parafoudre
TGBT
Caractéristiques du parafoudre
Parafoudre de Type 1
 Uc  253 V
 Up ≤ 4 kV
 I imp  16,6 kA
 NB : ICC  10 kA.
Régime de neutre TNS (3P+N)
Procédure de prévention
- rédiger et appliquer une procédure interne sous la responsabilité de l’exploitant interdisant l’accès en
toiture et à proximité de la descente de foudre en période d’orage
- rédiger et appliquer une procédure interne, sous la responsabilité de l’exploitant, du relevé et du traçage
mensuel de l’incrémentation ou non du compteur de coups de foudre et de l'état des témoins de fin de vie
des parafoudres présents sur le site, intégrant le nom de la ou des personnes affectées à cette tâche.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
26 / 65
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
27 / 65
4. DESCRIPTIF DE LA PROTECTION EN PLACE
Voir Visite
5. ZONES ELECTROMAGNETIQUES DANS LA STRUCTURE
La norme [1] offre la possibilité de compartimenter un bâtiment lorsque les environnements
électromagnétiques diffèrent ou lorsque les dangers sont différents. Ceci permet un calcul plus fin du
risque (moins majorant éventuellement). Lorsque le compartimentage en zone est pertinent, le listing en
annexe identifie les zones 1, zone 2, zone 3…. (NB : Ceci est indépendant d’un éventuel zonage ATEX).
Pour le bâtiment objet de ce chapitre, le nombre de zone retenu dans le calcul est de : 1
6. RESULTAT DE L’ANALYSE DU RISQUE FOUDRE POUR CE BATIMENT
Les résultats de l’analyse du risque foudre selon la norme NF EN 62305-2 [1] pour ce bâtiment vis-à-vis
du risque R1 (pertes de vies humaines) sont les suivants :
Protection pour les
structures
Bâtiment
Protection
pour les lignes
Sur MMR et Niveau
IV
Bâtiment GOLDO
SPF de niveau IV
Bâtiment POUILLON
SPF de niveau IV
Sur MMR et Niveau
IV
Nouveau Bloc Technique
SPF de niveau IV
Sur MMR et Niveau
IV
Tour de Contrôle IGH
SPF de niveau II
Sur MMR et Niveau II
TABLEAU 14
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
28 / 65
ANNEXES
Annexe 1 : Contexte réglementaire .............................................................................................................. 9
Annexe 2 : Plan du site ............................................................................................................................... 31
Annexe 3 : Activité orageuse locale ......................................................................................................... 321
Annexe 4 : Bâtiment Mélangeur Compresseur ........................................................................................ 332
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
29 / 65
ANNEXE 1 : CONTEXTE REGLEMENTAIRE
REGLEMENTATION FRANÇAISE
NORMES APPLICABLES
[1]
NF EN 62305-2 : Protection contre la foudre – Partie 2 : évaluation du risque (novembre 2006).
[2]
NF EN 62305-3 : Protection contre la foudre – Partie 3 : dommages physiques sur les structures et
risques humains.
[3]
NF EN 62305-4 : Protection contre la foudre – Partie 4 : réseaux de puissance et de
communication dans les structures.
[4]
UTE C 15-443 : Installations électriques à basse tension – Guide pratique – Protection des
installations électriques basse tension contre les surtensions d'origine atmosphérique ou dues à
des manœuvres – Choix et installation des parafoudres.
[5]
NF C17-102 : Protection contre la foudre – Protection des structures et des zones ouvertes contre
la foudre par paratonnerre à dispositif d'amorçage.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
30 / 65
ANNEXE 2 : PLAN DU SITE
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
31 / 65
ANNEXE 3 : ACTIVITE ORAGEUSE LOCALE
COMMUNE : MARIGNANE (13)
DENSITÉ D'ARCS : 2,28 arcs par an et par km²
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
32 / 65
ANNEXE 4 : BATIMENT BLOC TECHNIQUE AEROPORT DE MARSEILLE
Evaluation selon la norme NF EN 62305-2
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
33 / 65
Date: 18/04/2018
Projet N°: 04/076
Protection contre la foudre
Evaluation / analyse du risque foudre
Créé selon la norme internationale:
IEC 62305-2:2006-10
Considérant les annexes spécifiques au pays:
NF EN 62305-2:2006
Résumé des mesures de protection pour
réduire les dommages causés par les effets de la foudre,
resultant de l'évaluation/ analyse des risques
concernant le projet suivant:
Projet / description:
Aéroport de Marseille
13700 MARIGNANE
F
Client:
Aéroport de Marseille
13700 MARIGNANE
F
Evaluation / analyse des risques fait par:
Léo Delaunay - Spécialiste en risque foudre - SOCOTEC PACA CORSE
1. abréviations
a
at
ca
cb
cc
cs
ct
CD;CDJ
CL
Taux d'amortissement
Période d'amortissement
Coût des animaux dans la zone, en monnaie
Coût du bâtiment dans la zone, en monnaie
Coût du contenu de la zone, en monnaie
Coût des réseaux internes (y compris leurs activités) dans la zone, en monnaie
Valeur totale de la structure, en monnaie
Facteur d'emplacement
Coût annuel des pertes totales en l'absence de mesures de protection
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
34 / 65
CPM
CRL
EB
H
HP
i
KS1
KS1W
KS2
KS2W
L1
L2
L3
L4
L
IEMF
PCLF
Coût annuel des mesures de protection choisies
Coût annuel des pertes résiduelles
Liaison équipotentielle de foudre
Hauteur de la structure
Point culminant de la structure
Taux d'intérêt
Facteur associé à l'efficacité de blindage d'une structure (blindage spatial externe)
Largeurs de maille du blindage spatial maillé d'une structure
Facteur associé à l'efficacité de blindage des blindages internes à la structure
Largeurs de maille du blindage spatial maillé à l'intérieur de la structure
Perte de vie humaine
Perte de service public
Perte d'héritage culturel
Pertes de valeurs économiques
Longueur de la structure
Impulsion électromagnétique de foudre
Protection contre la foudre (installation complète de protection des structures contre les
effets de la foudre, y compris ses réseaux internes et leurs contenus, ainsi que des
personnes, comprenant généralement un SPF et une MPF)
NPF
Niveau de protection contre la foudre
SPF
Système de protection contre la foudre
ZPF
Zone de protection contre la foudre (zone dans laquelle l'environnement électromagnétique de
foudre est défini)
m
Coût de maintenance
ND
Fréquence des événements dangereux dus aux coups de foudre sur une structure
NG
Densité de foudroiement au sol
PB
Probabilité de dommages physiques sur une structure (impacts sur une structure)
PEB
Liaison équipotentielle de foudre
Pparafoudre
Système de protection coordonnée par parafoudres
R
Risque
R1
Risque de pertes de vie humaine dans une structure
R2
Risque de perte de service public dans une structure
R3
Risque de perte d’héritage culturel dans une structure
R4
Risque de pertes de valeur économique dans une structure
RA
Composante du risque lié aux blessures d’êtres vivants (impacts sur unestructure)
RB
Composante du risque lié aux dommages physiques sur une structure (impacts sur la
structure)
RC
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts sur une
structure)
RM
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts à proximité de
la structure)
RU
Composante du risque de blessures d’êtres vivants (impacts sur le service connecté)
RV
Composante du risque lié aux dommages physiques sur la structure (impacts sur le
service connecté)
RW
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts sur le service
connecté)
RZ
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts à proximité d'un
service)
RT
Tolerable risk (maximum value of the risk which can be tolerated for the structure to be protected)
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
35 / 65
rf
Facteur de réduction associé au risque d’incendie
rp
SM
SPD
SPM
Facteur réduisant les pertes dues aux dispositions contre l’incendie
Economie annuelle en monnaie
Parafoudre (Surge protection device)
LEMP protection measures (measures to reduce the risk of failure of electrical and electronic
equipment due to LEMP)
Temps, en heures, par année pendant lequel des personnes sont à un emplacement
dangereux
Largeur de la structure
Zones d'une structure
tz
W
ZS
2. Fondements normatifs
La norme NF EN 62305 se compose des parties suivantes:
- NF EN 62305-1:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 1: Principes généraux“
- NF EN 62305-2:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 2: Evaluation des risques"
- NF EN 62305-3:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 3: Dommages physiques sur les structures et risques humains“
- NF EN 62305-4:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 4: Réseaux de puissance et de communication dans les structures“
3. Risque et source de dommages
Afin d'éviter les dommages résultant d'un coup de foudre, les mesures de protection spécifiques doivent être prises
pour les objets à protéger. L'évaluation / analyse des risques décrite dans la norme NF EN 62305-2:2006 décrit
l'évalaution du risque et détermine les exigences d'une protection contre la foudre d'une strcuture. L'objectif de
l'analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable en prenant des mesures de protection.
L'analyse de risque en conformité avec la norme NF EN 62305-2:2006 pour le projet Aéroport de Marseille - objet
Vigie montre la nécessité de mettre en oeuvre des protections contre la foudre. Le potentiel de risque pour la
structure est déterminé et, si nécessaire, des mesures de protection pour réduire les risques doivent être prises. Le
résultat de l'analyse des risques non seulement spécifie la classe SPF, mais fournit également un concept de
protection complet, y compris les mesures nécessaires à la protection des IEMF.
En conséquence, un choix économiquement raisonnable des mesures de protection approprié pour la structure et
l'utilisation de la structure est assurée.
4. Informations sur le projet
4.1 Sélection des risques à prendre en considération
En raison de la nature et de l'utilisation de la structure, objet Vigie, les risques suivants ont été sélectionnés et pris
en considération:
Risque R1:
Risque de perte de vie humaine
RT: 1,00E-05
Le risque tolérable RT ont été définis par la sélection des risques. La norme spécifie le risque tolérable pour les
risques R1, R2 et R3.
L'objectif d'une analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable RT par une sélection
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
36 / 65
économiquement saine des mesures de protection.
L'objectif d'une analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable RT par une sélection
économiquement saine des mesures de protection.
4.2 Paramètres géographiques et paramètres du bâtiment
La densité de foudroiement Ng est la base de l'analyse des risques en fonction de NF EN 62305-2:2006. Il définit
le nombre de coups de foudre en 1 / an / km ². Une valeur de 2,28coups de foudre / an / km ² a été déterminée
pour l'emplacement de la structure Vigie grâce à la carte de densité de foudroiement au sol. En conséquence, il y a
un nombre calculé de 22,80 jours d'orage par an pour l'emplacement du projet.
La densité de coups de foudre au sol a été prise à partir de la carte ci-dessous:
Les dimensions du bâtiment sont importantes pour le risque de coups de foudre direct. Les surfaces d'expositions
des coups de foudre directs / indirects sont déterminées en fonction de ces dimensions. La structure Vigie a les
dimensions suivantes:
Lb
Longueur:
13,00 m
Wb
Largeur:
13,00 m
Hb
Hauteur:
50,00 m
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
37 / 65
Hpb
Point culminant (le cas échéant):
54,00 m
Il en résulte une zone d'exposition calculée pour les coups de foudre directs de 82 447,00 m² et pour les coups de
foudre indirects (à proximité d'une structure) de 209 518,00 m².
L'environnement entourant la structure est un facteur important pour déterminer le nombre possibles de coups de
foudre directs / indirects. Il est défini comme suit pour la structure Vigie:
Emplacement relatif CD: 1,00
Si la densité de foudroiement au sol se réfère aux objets environnants et à l'environnement de la structure, une
fréquence de nombre d'évènements dangereux dus aux:
 coups de foudre direct pour une structure ND = 0,188 coups de foudre / an,
 coups de foudre à proximité d'une structure NM = 0,2897 coups de foudre / an,
est à prévoir.
4.3 Division de la structure en zones / zones de protection contre la foudre
La structure Vigie n'était pas divisée en zones de protection contre la foudre / zones.
5. Lignes d'alimentation
Tous les services entrants et sortants de la structure doivent être pris en considération dans l'analyse des risques.
Les conduits ne doivent pas être pris en considération si elles sont reliées à la barre principale de terre de la
structure. Si ce n'est pas le cas, le risque des conduits entrants devrait être considérée dans l'analyse des risques
(la liaison équipotentielle est obligatoire).
Les services suivants ont été considérés pour la structure Vigie dans l'analyse des risques:
- Conducteur 1
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
38 / 65
5.1 Conducteur 1
Type de conducteur:
Enterré
Résistivité du sol:
500,00
Emplacement:
Structure entourée par des objets de la même hauteur ou plus
petits
Rural
Environnement:
Transformateur:
Service de puissance BT, de communication ou de transmission
de données (Ligne sans transformateur)
La longueur du conducteur extérieur à la structure vers le noeud suivant est de 20,00 m.
Une structure connectée avec les dimensions suivantes se situe à une distance de 20,00 m:
La
Wa
Ha
Hpa
Longueur:
Largeur:
Hauteur:
Point culminant (le cas échéant):
20,00 m
20,00 m
20,00 m
0,00 m
En conséquence, la zone d'exposition calculée pour les coups de foudre à la structure connectée est de 16 509,00
m².
Sur cette base, les surfaces d'exposition suivantes ont été déterminées pour le service:
- Surface d'exposition des coups de foudre directs sur le service: 0,00 m²
- Surface d'exposition des coups de foudre directs à proximité du service: 11 180,00 m²
La rigidité diélectrique de l'équipement électrique qui est relié à la Conducteur 1 est 1,0 kV < Uw <= 1,5 kV.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
39 / 65
Les conducteurs du bâtiment sont installés via .
6. Propriétés de la structure
6.1 Risque d'incendie
Le risque d'incendie est l'un des critères les plus importants pour déterminerne le SPF (système de protection
contre la foudre) qui doit être installé. Le risque d'incendie est classée en fonction de la charge calorifique
spécifique. La charge calorifique doit être déterminée par un expert en sécurité incendie ou définie après
consultation avec le propriétaire du bâtiment ou du site et sa compagnie d'assurance. Une distinction est faite
selon les critères suivants:







Aucun risque
Faible (structures qui ont une charge calorifique spécifique inférieure à 400 MJ/m²)
Ordinaire (structures qui ont une charge calorifique spécifique comprise entre 800 MJ/m² et 400 MJ/m²)
Elevé (structures avec une charge calorifique spécifique supérieure à 800 MJ/m²)
Explosion: Zones 2 / 22
Explosion: Zones 1 / 21
Explosion: Zones 0 / 20
Le risque d'incendie dans une structure est un facteur important pour déterminer les mesures de protection
nécessaires. Le risque d'incendie de la structure Vigie a été défini comme suit:
- Faible
6.2 Mesures visant à réduire les conséquences d'un incendie
Les mesures suivantes ont été sélectionnées pour réduire les conséquences d'un incendie:
- Une des dispositions suivantes : extincteurs, installations d’extinction fixes déclenchées manuellement,
installations manuelles d’alarme, prises d'eau, compartiments étanches, voies d'évacuation protégées
6.3 Dangers particuliers dans le bâtiment pour les personnes
En raison du nombre de personnes, le risque éventuel de panique pour la structure Vigie a été défini comme suit:
- Niveau de panique moyen (par exemple, structures destinées à des événements culturels ou sportifs
avec un nombre de personnes compris entre 100 et 1 000)
6.5 Blindage spatial extérieur
Le blindage spatial atténue le champ magnétique à l'intérieur d'une structure causés par la foudre ou à proximité
de l'objet et réduit les surtensions interne.
Ceci peut être réalisé par un réseau maillé de liaison équipotentielle entremêlée dans lequel toutes les parties
conductrices de la structure et les systèmes internes sont intégrées. Par conséquent, le bouclier spatial externe /
interne est seulement une partie d'une structure de bâtiment blindé. Il faut remarquer que les blindages et les
conduits métalliques soient reliés à une borne d'équipotentialité, et que le matériel soit connecté à la même borne
d'équipotentialité. du bâtiment. Dans ce contexte, les exigences normatives en vigueur doivent être respectées.
Couverture de la structure Vigie:
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
40 / 65
- Pas de blindage
7. Analyse des risques
Comme décrit dans 0.1, les risques suivants selon 0. ont été évalués. La barre bleue indique la valeur de risque
tolérable et la barre verte / rouge indique le risque déterminé.
7.1 Risque R1, vie humaine
Le risque suivant a été déterminé pour les personnes à l'extérieur et à l'intérieur de la structure Vigie:
Risque tolérable RT:
Calcul du risque R1 (sans protection):
1,00E-05
4,94E-05
Calcul du risque R1 (protégé):
4,79E-06
Le
risque R1 consiste à suivre les composantes du risque:
Pour réduire le risque, il est nécessaire de prendre des mesures, comme décrit dans 0.
7.2 Sélection des mesures de protection
Le risque a été réduit à un niveau acceptable en sélectionnant les mesures de protection suivantes.
Cette sélection de mesures de protection fait partie de la gestion du risque pour l'objet Vigie et n'est valable que
dans le cadre de cet objet.
Mesures Avec protection/état recherché:
Région
Mesures
Facteur
pB:
Système de protection contre la foudre SPF
Classe SPF III
1.000E-01
pEB:
Liaison équipotentielle de foudre
Liaison équipotentielle pour un NPF III ou IV
3.000E-02
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
41 / 65
Projet / description:
Aéroport de Marseille
13700 MARIGNANE
F
Client:
Aéroport de Marseille
13700 MARIGNANE
F
Evaluation / analyse des risques fait par:
Léo Delaunay - Spécialiste en risque foudre - SOCOTEC PACA CORSE
4. Informations sur le projet
4.1 Sélection des risques à prendre en considération
En raison de la nature et de l'utilisation de la structure, objet Bâtiment POUILLON, les risques suivants ont été
sélectionnés et pris en considération:
Risque R1:
Risque de perte de vie humaine
RT: 1,00E-05
Le risque tolérable RT ont été définis par la sélection des risques. La norme spécifie le risque tolérable pour les
risques R1, R2 et R3.
L'objectif d'une analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable RT par une sélection
économiquement saine des mesures de protection.
L'objectif d'une analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable RT par une sélection
économiquement saine des mesures de protection.
4.2 Paramètres géographiques et paramètres du bâtiment
La densité de foudroiement Ng est la base de l'analyse des risques en fonction de NF EN 62305-2:2006. Il définit
le nombre de coups de foudre en 1 / an / km ². Une valeur de 2,28coups de foudre / an / km ² a été déterminée
pour l'emplacement de la structure Bâtiment POUILLON grâce à la carte de densité de foudroiement au sol. En
conséquence, il y a un nombre calculé de 22,80 jours d'orage par an pour l'emplacement du projet.
La densité de coups de foudre au sol a été prise à partir de la carte ci-dessous:
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
42 / 65
Les dimensions du bâtiment sont importantes pour le risque de coups de foudre direct. Les surfaces d'expositions
des coups de foudre directs / indirects sont déterminées en fonction de ces dimensions.
Il en résulte une zone d'exposition calculée pour les coups de foudre directs de 26 711,00 m² et pour les coups de
foudre indirects (à proximité d'une structure) de 240 226,00 m².
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
43 / 65
L'environnement entourant la structure est un facteur important pour déterminer le nombre possibles de coups de
foudre directs / indirects. Il est défini comme suit pour la structure Bâtiment POUILLON:
Emplacement relatif CD: 0,25
Si la densité de foudroiement au sol se réfère aux objets environnants et à l'environnement de la structure, une
fréquence de nombre d'évènements dangereux dus aux:
 coups de foudre direct pour une structure ND = 0,0152 coups de foudre / an,
 coups de foudre à proximité d'une structure NM = 0,5325 coups de foudre / an,
est à prévoir.
4.3 Division de la structure en zones / zones de protection contre la foudre
La structure Bâtiment POUILLON n'était pas divisée en zones de protection contre la foudre / zones.
5. Lignes d'alimentation
Tous les services entrants et sortants de la structure doivent être pris en considération dans l'analyse des risques.
Les conduits ne doivent pas être pris en considération si elles sont reliées à la barre principale de terre de la
structure. Si ce n'est pas le cas, le risque des conduits entrants devrait être considérée dans l'analyse des risques
(la liaison équipotentielle est obligatoire).
Les services suivants ont été considérés pour la structure Bâtiment POUILLON dans l'analyse des risques:
- Conducteur 1
5.1 Conducteur 1
Type de conducteur:
Enterré
Résistivité du sol:
500,00
Emplacement:
Structure entourée par des objets de la même hauteur ou plus
petits
Rural
Environnement:
Transformateur:
Service de puissance BT, de communication ou de transmission
de données (Ligne sans transformateur)
La longueur du conducteur extérieur à la structure vers le noeud suivant est de 20,00 m.
Une structure connectée avec les dimensions suivantes se situe à une distance de 20,00 m:
La
Wa
Ha
Hpa
Longueur:
Largeur:
Hauteur:
Point culminant (le cas échéant):
20,00 m
20,00 m
20,00 m
0,00 m
En conséquence, la zone d'exposition calculée pour les coups de foudre à la structure connectée est de 16 509,00
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
44 / 65
m².
Sur cette base, les surfaces d'exposition suivantes ont été déterminées pour le service:
- Surface d'exposition des coups de foudre directs sur le service: 0,00 m²
- Surface d'exposition des coups de foudre directs à proximité du service: 11 180,00 m²
La rigidité diélectrique de l'équipement électrique qui est relié à la Conducteur 1 est 1,0 kV < Uw <= 1,5 kV.
Les conducteurs du bâtiment sont installés via .
6. Propriétés de la structure
6.1 Risque d'incendie
Le risque d'incendie est l'un des critères les plus importants pour déterminerne le SPF (système de protection
contre la foudre) qui doit être installé. Le risque d'incendie est classée en fonction de la charge calorifique
spécifique. La charge calorifique doit être déterminée par un expert en sécurité incendie ou définie après
consultation avec le propriétaire du bâtiment ou du site et sa compagnie d'assurance. Une distinction est faite
selon les critères suivants:







Aucun risque
Faible (structures qui ont une charge calorifique spécifique inférieure à 400 MJ/m²)
Ordinaire (structures qui ont une charge calorifique spécifique comprise entre 800 MJ/m² et 400 MJ/m²)
Elevé (structures avec une charge calorifique spécifique supérieure à 800 MJ/m²)
Explosion: Zones 2 / 22
Explosion: Zones 1 / 21
Explosion: Zones 0 / 20
Le risque d'incendie dans une structure est un facteur important pour déterminer les mesures de protection
nécessaires. Le risque d'incendie de la structure Bâtiment POUILLON a été défini comme suit:
- Ordinaire
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
45 / 65
6.2 Mesures visant à réduire les conséquences d'un incendie
Les mesures suivantes ont été sélectionnées pour réduire les conséquences d'un incendie:
- Une des dispositions suivantes : extincteurs, installations d’extinction fixes déclenchées manuellement,
installations manuelles d’alarme, prises d'eau, compartiments étanches, voies d'évacuation protégées
6.3 Dangers particuliers dans le bâtiment pour les personnes
En raison du nombre de personnes, le risque éventuel de panique pour la structure Bâtiment POUILLON a été
défini comme suit:
- Niveau de panique moyen (par exemple, structures destinées à des événements culturels ou sportifs
avec un nombre de personnes compris entre 100 et 1 000)
6.5 Blindage spatial extérieur
Le blindage spatial atténue le champ magnétique à l'intérieur d'une structure causés par la foudre ou à proximité
de l'objet et réduit les surtensions interne.
Ceci peut être réalisé par un réseau maillé de liaison équipotentielle entremêlée dans lequel toutes les parties
conductrices de la structure et les systèmes internes sont intégrées. Par conséquent, le bouclier spatial externe /
interne est seulement une partie d'une structure de bâtiment blindé. Il faut remarquer que les blindages et les
conduits métalliques soient reliés à une borne d'équipotentialité, et que le matériel soit connecté à la même borne
d'équipotentialité. du bâtiment. Dans ce contexte, les exigences normatives en vigueur doivent être respectées.
Couverture de la structure Bâtiment POUILLON:
- Pas de blindage
7. Analyse des risques
Comme décrit dans 0.1, les risques suivants selon 0. ont été évalués. La barre bleue indique la valeur de risque
tolérable et la barre verte / rouge indique le risque déterminé.
7.1 Risque R1, vie humaine
Le risque suivant a été déterminé pour les personnes à l'extérieur et à l'intérieur de la structure Bâtiment
POUILLON:
Risque tolérable RT:
Calcul du risque R1 (sans protection):
1,00E-05
6,16E-05
Calcul du risque R1 (protégé):
8,32E-06
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
46 / 65
Pour
réduire le risque, il est nécessaire de prendre des mesures, comme décrit dans 0.
7.2 Sélection des mesures de protection
Le risque a été réduit à un niveau acceptable en sélectionnant les mesures de protection suivantes.
Cette sélection de mesures de protection fait partie de la gestion du risque pour l'objet Bâtiment POUILLON et
n'est valable que dans le cadre de cet objet.
Mesures Avec protection/état recherché:
Région
Mesures
Facteur
pB:
Système de protection contre la foudre SPF
Classe SPF IV
2.000E-01
pEB:
Liaison équipotentielle de foudre
Liaison équipotentielle pour un NPF III ou IV
3.000E-02
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
47 / 65
Projet / description:
Aéroport de Marseille
13700 MARIGNANE
F
Client:
Aéroport de Marseille
13700 MARIGNANE
F
Evaluation / analyse des risques fait par:
Léo Delaunay - Spécialiste en risque foudre - SOCOTEC PACA CORSE
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
48 / 65
Contenu
1.
abréviations
2.
Fondements normatifs
3.
Risque et source de dommages
4.
4.1.
4.2.
4.3.
Informations sur le projet
Sélection des risques à prendre en considération
Paramètres géographiques et paramètres du bâtiment
Division de la structure en zones / zones de protection contre la foudre
5.
Lignes d'alimentation
6.
6.1.
6.2.
6.3.
6.5.
Propriétés de la structure
Risque d'incendie
Mesures visant à réduire les conséquences d'un incendie
Dangers particuliers dans le bâtiment pour les personnes
Blindage spatial extérieur
7.
7.1.
7.2.
Analyse des risques
Risque R1, vie humaine
Sélection des mesures de protection
8.
Information générale
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
49 / 65
1. abréviations
a
at
ca
cb
cc
cs
ct
CD;CDJ
CL
CPM
CRL
EB
H
HP
i
KS1
KS1W
KS2
KS2W
L1
L2
L3
L4
L
IEMF
PCLF
NPF
SPF
ZPF
m
ND
NG
PB
PEB
Pparafoudre
R
R1
R2
R3
R4
RA
RB
RC
Taux d'amortissement
Période d'amortissement
Coût des animaux dans la zone, en monnaie
Coût du bâtiment dans la zone, en monnaie
Coût du contenu de la zone, en monnaie
Coût des réseaux internes (y compris leurs activités) dans la zone, en monnaie
Valeur totale de la structure, en monnaie
Facteur d'emplacement
Coût annuel des pertes totales en l'absence de mesures de protection
Coût annuel des mesures de protection choisies
Coût annuel des pertes résiduelles
Liaison équipotentielle de foudre
Hauteur de la structure
Point culminant de la structure
Taux d'intérêt
Facteur associé à l'efficacité de blindage d'une structure (blindage spatial externe)
Largeurs de maille du blindage spatial maillé d'une structure
Facteur associé à l'efficacité de blindage des blindages internes à la structure
Largeurs de maille du blindage spatial maillé à l'intérieur de la structure
Perte de vie humaine
Perte de service public
Perte d'héritage culturel
Pertes de valeurs économiques
Longueur de la structure
Impulsion électromagnétique de foudre
Protection contre la foudre (installation complète de protection des structures contre les
effets de la foudre, y compris ses réseaux internes et leurs contenus, ainsi que des
personnes, comprenant généralement un SPF et une MPF)
Niveau de protection contre la foudre
Système de protection contre la foudre
Zone de protection contre la foudre (zone dans laquelle l'environnement électromagnétique de
foudre est défini)
Coût de maintenance
Fréquence des événements dangereux dus aux coups de foudre sur une structure
Densité de foudroiement au sol
Probabilité de dommages physiques sur une structure (impacts sur une structure)
Liaison équipotentielle de foudre
Système de protection coordonnée par parafoudres
Risque
Risque de pertes de vie humaine dans une structure
Risque de perte de service public dans une structure
Risque de perte d’héritage culturel dans une structure
Risque de pertes de valeur économique dans une structure
Composante du risque lié aux blessures d’êtres vivants (impacts sur unestructure)
Composante du risque lié aux dommages physiques sur une structure (impacts sur la
structure)
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts sur une
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
50 / 65
RZ
structure)
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts à proximité de
la structure)
Composante du risque de blessures d’êtres vivants (impacts sur le service connecté)
Composante du risque lié aux dommages physiques sur la structure (impacts sur le
service connecté)
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts sur le service
connecté)
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts à proximité d'un
RT
service)
Tolerable risk (maximum value of the risk which can be tolerated for the structure to be protected)
RM
RU
RV
RW
rf
Facteur de réduction associé au risque d’incendie
rp
SM
SPD
SPM
Facteur réduisant les pertes dues aux dispositions contre l’incendie
Economie annuelle en monnaie
Parafoudre (Surge protection device)
LEMP protection measures (measures to reduce the risk of failure of electrical and electronic
equipment due to LEMP)
Temps, en heures, par année pendant lequel des personnes sont à un emplacement
dangereux
Largeur de la structure
Zones d'une structure
tz
W
ZS
2. Fondements normatifs
La norme NF EN 62305 se compose des parties suivantes:
- NF EN 62305-1:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 1: Principes généraux“
- NF EN 62305-2:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 2: Evaluation des risques"
- NF EN 62305-3:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 3: Dommages physiques sur les structures et risques humains“
- NF EN 62305-4:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 4: Réseaux de puissance et de communication dans les structures“
3. Risque et source de dommages
Afin d'éviter les dommages résultant d'un coup de foudre, les mesures de protection spécifiques doivent être prises
pour les objets à protéger. L'évaluation / analyse des risques décrite dans la norme NF EN 62305-2:2006 décrit
l'évalaution du risque et détermine les exigences d'une protection contre la foudre d'une strcuture. L'objectif de
l'analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable en prenant des mesures de protection.
L'analyse de risque en conformité avec la norme NF EN 62305-2:2006 pour le projet Aéroport de Marseille - objet
Nouveau Bloc technique montre la nécessité de mettre en oeuvre des protections contre la foudre. Le potentiel de
risque pour la structure est déterminé et, si nécessaire, des mesures de protection pour réduire les risques doivent
être prises. Le résultat de l'analyse des risques non seulement spécifie la classe SPF, mais fournit également un
concept de protection complet, y compris les mesures nécessaires à la protection des IEMF.
En conséquence, un choix économiquement raisonnable des mesures de protection approprié pour la structure et
l'utilisation de la structure est assurée.
4. Informations sur le projet
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
51 / 65
4.1 Sélection des risques à prendre en considération
En raison de la nature et de l'utilisation de la structure, objet Nouveau Bloc technique, les risques suivants ont été
sélectionnés et pris en considération:
Risque R1:
Risque de perte de vie humaine
RT: 1,00E-05
Le risque tolérable RT ont été définis par la sélection des risques. La norme spécifie le risque tolérable pour les
risques R1, R2 et R3.
L'objectif d'une analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable RT par une sélection
économiquement saine des mesures de protection.
L'objectif d'une analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable RT par une sélection
économiquement saine des mesures de protection.
4.2 Paramètres géographiques et paramètres du bâtiment
La densité de foudroiement Ng est la base de l'analyse des risques en fonction de NF EN 62305-2:2006. Il définit
le nombre de coups de foudre en 1 / an / km ². Une valeur de 2,28coups de foudre / an / km ² a été déterminée
pour l'emplacement de la structure Nouveau Bloc technique grâce à la carte de densité de foudroiement au sol. En
conséquence, il y a un nombre calculé de 22,80 jours d'orage par an pour l'emplacement du projet.
La densité de coups de foudre au sol a été prise à partir de la carte ci-dessous:
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
52 / 65
Les dimensions du bâtiment sont importantes pour le risque de coups de foudre direct. Les surfaces d'expositions
des coups de foudre directs / indirects sont déterminées en fonction de ces dimensions.
Il en résulte une zone d'exposition calculée pour les coups de foudre directs de 21 697,00 m² et pour les coups de
foudre indirects (à proximité d'une structure) de 235 402,00 m².
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
53 / 65
L'environnement entourant la structure est un facteur important pour déterminer le nombre possibles de coups de
foudre directs / indirects. Il est défini comme suit pour la structure Nouveau Bloc technique:
Emplacement relatif CD: 0,25
Si la densité de foudroiement au sol se réfère aux objets environnants et à l'environnement de la structure, une
fréquence de nombre d'évènements dangereux dus aux:
 coups de foudre direct pour une structure ND = 0,0124 coups de foudre / an,
 coups de foudre à proximité d'une structure NM = 0,5243 coups de foudre / an,
est à prévoir.
4.3 Division de la structure en zones / zones de protection contre la foudre
La structure Nouveau Bloc technique n'était pas divisée en zones de protection contre la foudre / zones.
5. Lignes d'alimentation
Tous les services entrants et sortants de la structure doivent être pris en considération dans l'analyse des risques.
Les conduits ne doivent pas être pris en considération si elles sont reliées à la barre principale de terre de la
structure. Si ce n'est pas le cas, le risque des conduits entrants devrait être considérée dans l'analyse des risques
(la liaison équipotentielle est obligatoire).
Les services suivants ont été considérés pour la structure Nouveau Bloc technique dans l'analyse des risques:
- Conducteur 1
5.1 Conducteur 1
Type de conducteur:
Enterré
Résistivité du sol:
500,00
Emplacement:
Structure entourée par des objets de la même hauteur ou plus
petits
Rural
Environnement:
Transformateur:
Service de puissance BT, de communication ou de transmission
de données (Ligne sans transformateur)
La longueur du conducteur extérieur à la structure vers le noeud suivant est de 20,00 m.
Une structure connectée avec les dimensions suivantes se situe à une distance de 20,00 m:
La
Wa
Ha
Hpa
Longueur:
Largeur:
Hauteur:
Point culminant (le cas échéant):
20,00 m
20,00 m
20,00 m
0,00 m
En conséquence, la zone d'exposition calculée pour les coups de foudre à la structure connectée est de 16 509,00
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
54 / 65
m².
Sur cette base, les surfaces d'exposition suivantes ont été déterminées pour le service:
- Surface d'exposition des coups de foudre directs sur le service: 0,00 m²
- Surface d'exposition des coups de foudre directs à proximité du service: 11 180,00 m²
La rigidité diélectrique de l'équipement électrique qui est relié à la Conducteur 1 est 1,0 kV < Uw <= 1,5 kV.
Les conducteurs du bâtiment sont installés via .
6. Propriétés de la structure
6.1 Risque d'incendie
Le risque d'incendie est l'un des critères les plus importants pour déterminerne le SPF (système de protection
contre la foudre) qui doit être installé. Le risque d'incendie est classée en fonction de la charge calorifique
spécifique. La charge calorifique doit être déterminée par un expert en sécurité incendie ou définie après
consultation avec le propriétaire du bâtiment ou du site et sa compagnie d'assurance. Une distinction est faite
selon les critères suivants:







Aucun risque
Faible (structures qui ont une charge calorifique spécifique inférieure à 400 MJ/m²)
Ordinaire (structures qui ont une charge calorifique spécifique comprise entre 800 MJ/m² et 400 MJ/m²)
Elevé (structures avec une charge calorifique spécifique supérieure à 800 MJ/m²)
Explosion: Zones 2 / 22
Explosion: Zones 1 / 21
Explosion: Zones 0 / 20
Le risque d'incendie dans une structure est un facteur important pour déterminer les mesures de protection
nécessaires. Le risque d'incendie de la structure Nouveau Bloc technique a été défini comme suit:
- Ordinaire
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
55 / 65
6.2 Mesures visant à réduire les conséquences d'un incendie
Les mesures suivantes ont été sélectionnées pour réduire les conséquences d'un incendie:
- Une des dispositions suivantes : extincteurs, installations d’extinction fixes déclenchées manuellement,
installations manuelles d’alarme, prises d'eau, compartiments étanches, voies d'évacuation protégées
6.3 Dangers particuliers dans le bâtiment pour les personnes
En raison du nombre de personnes, le risque éventuel de panique pour la structure Nouveau Bloc technique a été
défini comme suit:
- Niveau de panique moyen (par exemple, structures destinées à des événements culturels ou sportifs
avec un nombre de personnes compris entre 100 et 1 000)
6.5 Blindage spatial extérieur
Le blindage spatial atténue le champ magnétique à l'intérieur d'une structure causés par la foudre ou à proximité
de l'objet et réduit les surtensions interne.
Ceci peut être réalisé par un réseau maillé de liaison équipotentielle entremêlée dans lequel toutes les parties
conductrices de la structure et les systèmes internes sont intégrées. Par conséquent, le bouclier spatial externe /
interne est seulement une partie d'une structure de bâtiment blindé. Il faut remarquer que les blindages et les
conduits métalliques soient reliés à une borne d'équipotentialité, et que le matériel soit connecté à la même borne
d'équipotentialité. du bâtiment. Dans ce contexte, les exigences normatives en vigueur doivent être respectées.
Couverture de la structure Nouveau Bloc technique:
- Pas de blindage
7. Analyse des risques
Comme décrit dans 4.1, les risques suivants selon 7. ont été évalués. La barre bleue indique la valeur de risque
tolérable et la barre verte / rouge indique le risque déterminé.
7.1 Risque R1, vie humaine
Le risque suivant a été déterminé pour les personnes à l'extérieur et à l'intérieur de la structure Nouveau Bloc
technique:
Risque tolérable RT:
Calcul du risque R1 (sans protection):
1,00E-05
5,45E-05
Calcul du risque R1 (protégé):
6,89E-06
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
56 / 65
Le
risque R1 consiste à suivre les composantes du risque:
Pour réduire le risque, il est nécessaire de prendre des mesures, comme décrit dans 7.
7.2 Sélection des mesures de protection
Le risque a été réduit à un niveau acceptable en sélectionnant les mesures de protection suivantes.
Cette sélection de mesures de protection fait partie de la gestion du risque pour l'objet Nouveau Bloc technique et
n'est valable que dans le cadre de cet objet.
Mesures Avec protection/état recherché:
Région
Mesures
Facteur
pB:
Système de protection contre la foudre SPF
Classe SPF IV
2.000E-01
pEB:
Liaison équipotentielle de foudre
Liaison équipotentielle pour un NPF III ou IV
3.000E-02
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
57 / 65
Date: 18/04/2018
Projet N°: 04/076
Protection contre la foudre
Evaluation / analyse du risque foudre
Créé selon la norme internationale:
IEC 62305-2:2006-10
Considérant les annexes spécifiques au pays:
NF EN 62305-2:2006
Résumé des mesures de protection pour
réduire les dommages causés par les effets de la foudre,
resultant de l'évaluation/ analyse des risques
concernant le projet suivant:
Projet / description:
Aéroport de Marseille
13700 MARIGNANE
F
Client:
Aéroport de Marseille
13700 MARIGNANE
F
Evaluation / analyse des risques fait par:
Léo Delaunay - Spécialiste en risque foudre - SOCOTEC PACA CORSE
1. abréviations
a
at
ca
cb
cc
cs
ct
CD;CDJ
Taux d'amortissement
Période d'amortissement
Coût des animaux dans la zone, en monnaie
Coût du bâtiment dans la zone, en monnaie
Coût du contenu de la zone, en monnaie
Coût des réseaux internes (y compris leurs activités) dans la zone, en monnaie
Valeur totale de la structure, en monnaie
Facteur d'emplacement
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
58 / 65
CL
CPM
CRL
EB
H
HP
i
KS1
KS1W
KS2
KS2W
L1
L2
L3
L4
L
IEMF
PCLF
Coût annuel des pertes totales en l'absence de mesures de protection
Coût annuel des mesures de protection choisies
Coût annuel des pertes résiduelles
Liaison équipotentielle de foudre
Hauteur de la structure
Point culminant de la structure
Taux d'intérêt
Facteur associé à l'efficacité de blindage d'une structure (blindage spatial externe)
Largeurs de maille du blindage spatial maillé d'une structure
Facteur associé à l'efficacité de blindage des blindages internes à la structure
Largeurs de maille du blindage spatial maillé à l'intérieur de la structure
Perte de vie humaine
Perte de service public
Perte d'héritage culturel
Pertes de valeurs économiques
Longueur de la structure
Impulsion électromagnétique de foudre
Protection contre la foudre (installation complète de protection des structures contre les
effets de la foudre, y compris ses réseaux internes et leurs contenus, ainsi que des
personnes, comprenant généralement un SPF et une MPF)
NPF
Niveau de protection contre la foudre
SPF
Système de protection contre la foudre
ZPF
Zone de protection contre la foudre (zone dans laquelle l'environnement électromagnétique de
foudre est défini)
m
Coût de maintenance
ND
Fréquence des événements dangereux dus aux coups de foudre sur une structure
NG
Densité de foudroiement au sol
PB
Probabilité de dommages physiques sur une structure (impacts sur une structure)
PEB
Liaison équipotentielle de foudre
Pparafoudre
Système de protection coordonnée par parafoudres
R
Risque
R1
Risque de pertes de vie humaine dans une structure
R2
Risque de perte de service public dans une structure
R3
Risque de perte d’héritage culturel dans une structure
R4
Risque de pertes de valeur économique dans une structure
RA
Composante du risque lié aux blessures d’êtres vivants (impacts sur unestructure)
RB
Composante du risque lié aux dommages physiques sur une structure (impacts sur la
structure)
RC
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts sur une
structure)
RM
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts à proximité de
la structure)
RU
Composante du risque de blessures d’êtres vivants (impacts sur le service connecté)
RV
Composante du risque lié aux dommages physiques sur la structure (impacts sur le
service connecté)
RW
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts sur le service
connecté)
RZ
Composante du risque lié aux défaillances des réseaux internes (impacts à proximité d'un
service)
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
59 / 65
RT
Tolerable risk (maximum value of the risk which can be tolerated for the structure to be protected)
rf
Facteur de réduction associé au risque d’incendie
rp
SM
SPD
SPM
Facteur réduisant les pertes dues aux dispositions contre l’incendie
Economie annuelle en monnaie
Parafoudre (Surge protection device)
LEMP protection measures (measures to reduce the risk of failure of electrical and electronic
equipment due to LEMP)
Temps, en heures, par année pendant lequel des personnes sont à un emplacement
dangereux
Largeur de la structure
Zones d'une structure
tz
W
ZS
2. Fondements normatifs
La norme NF EN 62305 se compose des parties suivantes:
- NF EN 62305-1:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 1: Principes généraux“
- NF EN 62305-2:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 2: Evaluation des risques"
- NF EN 62305-3:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 3: Dommages physiques sur les structures et risques humains“
- NF EN 62305-4:2006 - "Protection contre la foudre - Partie 4: Réseaux de puissance et de communication dans les structures“
3. Risque et source de dommages
Afin d'éviter les dommages résultant d'un coup de foudre, les mesures de protection spécifiques doivent être prises
pour les objets à protéger. L'évaluation / analyse des risques décrite dans la norme NF EN 62305-2:2006 décrit
l'évalaution du risque et détermine les exigences d'une protection contre la foudre d'une strcuture. L'objectif de
l'analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable en prenant des mesures de protection.
L'analyse de risque en conformité avec la norme NF EN 62305-2:2006 pour le projet Aéroport de Marseille - objet
Bâtiment GOLDO montre la nécessité de mettre en oeuvre des protections contre la foudre. Le potentiel de risque
pour la structure est déterminé et, si nécessaire, des mesures de protection pour réduire les risques doivent être
prises. Le résultat de l'analyse des risques non seulement spécifie la classe SPF, mais fournit également un
concept de protection complet, y compris les mesures nécessaires à la protection des IEMF.
En conséquence, un choix économiquement raisonnable des mesures de protection approprié pour la structure et
l'utilisation de la structure est assurée.
4. Informations sur le projet
4.1 Sélection des risques à prendre en considération
En raison de la nature et de l'utilisation de la structure, objet Bâtiment GOLDO, les risques suivants ont été
sélectionnés et pris en considération:
Risque R1:
Risque de perte de vie humaine
RT: 1,00E-05
Le risque tolérable RT ont été définis par la sélection des risques. La norme spécifie le risque tolérable pour les
risques R1, R2 et R3.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
60 / 65
L'objectif d'une analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable RT par une sélection
économiquement saine des mesures de protection.
L'objectif d'une analyse des risques est de réduire le risque à un niveau acceptable RT par une sélection
économiquement saine des mesures de protection.
4.2 Paramètres géographiques et paramètres du bâtiment
La densité de foudroiement Ng est la base de l'analyse des risques en fonction de NF EN 62305-2:2006. Il définit
le nombre de coups de foudre en 1 / an / km ². Une valeur de 2,28coups de foudre / an / km ² a été déterminée
pour l'emplacement de la structure Bâtiment GOLDO grâce à la carte de densité de foudroiement au sol. En
conséquence, il y a un nombre calculé de 22,80 jours d'orage par an pour l'emplacement du projet.
La densité de coups de foudre au sol a été prise à partir de la carte ci-dessous:
Les dimensions du bâtiment sont importantes pour le risque de coups de foudre direct. Les surfaces d'expositions
des coups de foudre directs / indirects sont déterminées en fonction de ces dimensions. La structure Bâtiment
GOLDO a les dimensions suivantes:
Lb
Longueur:
8,87 m
Wb
Largeur:
13,23 m
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
61 / 65
Hb
Hauteur:
Hpb
Point culminant (le cas échéant):
20,00 m
35,00 m
Il en résulte une zone d'exposition calculée pour les coups de foudre directs de 14 079,00 m² et pour les coups de
foudre indirects (à proximité d'une structure) de 207 516,00 m².
L'environnement entourant la structure est un facteur important pour déterminer le nombre possibles de coups de
foudre directs / indirects. Il est défini comme suit pour la structure Bâtiment GOLDO:
Emplacement relatif CD: 0,25
Si la densité de foudroiement au sol se réfère aux objets environnants et à l'environnement de la structure, une
fréquence de nombre d'évènements dangereux dus aux:
 coups de foudre direct pour une structure ND = 0,008 coups de foudre / an,
 coups de foudre à proximité d'une structure NM = 0,4651 coups de foudre / an,
est à prévoir.
4.3 Division de la structure en zones / zones de protection contre la foudre
La structure Bâtiment GOLDO n'était pas divisée en zones de protection contre la foudre / zones.
5. Lignes d'alimentation
Tous les services entrants et sortants de la structure doivent être pris en considération dans l'analyse des risques.
Les conduits ne doivent pas être pris en considération si elles sont reliées à la barre principale de terre de la
structure. Si ce n'est pas le cas, le risque des conduits entrants devrait être considérée dans l'analyse des risques
(la liaison équipotentielle est obligatoire).
Les services suivants ont été considérés pour la structure Bâtiment GOLDO dans l'analyse des risques:
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
62 / 65
- Conducteur 1
5.1 Conducteur 1
Type de conducteur:
Enterré
Résistivité du sol:
500,00
Emplacement:
Structure entourée par des objets de la même hauteur ou plus
petits
Rural
Environnement:
Transformateur:
Service de puissance BT, de communication ou de transmission
de données (Ligne sans transformateur)
La longueur du conducteur extérieur à la structure vers le noeud suivant est de 20,00 m.
Une structure connectée avec les dimensions suivantes se situe à une distance de 20,00 m:
La
Wa
Ha
Hpa
Longueur:
Largeur:
Hauteur:
Point culminant (le cas échéant):
20,00 m
20,00 m
20,00 m
0,00 m
En conséquence, la zone d'exposition calculée pour les coups de foudre à la structure connectée est de 16 509,00
m².
Sur cette base, les surfaces d'exposition suivantes ont été déterminées pour le service:
- Surface d'exposition des coups de foudre directs sur le service: 0,00 m²
- Surface d'exposition des coups de foudre directs à proximité du service: 11 180,00 m²
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
63 / 65
La rigidité diélectrique de l'équipement électrique qui est relié à la Conducteur 1 est 1,0 kV < Uw <= 1,5 kV.
Les conducteurs du bâtiment sont installés via .
6. Propriétés de la structure
6.1 Risque d'incendie
Le risque d'incendie est l'un des critères les plus importants pour déterminerne le SPF (système de protection
contre la foudre) qui doit être installé. Le risque d'incendie est classée en fonction de la charge calorifique
spécifique. La charge calorifique doit être déterminée par un expert en sécurité incendie ou définie après
consultation avec le propriétaire du bâtiment ou du site et sa compagnie d'assurance. Une distinction est faite
selon les critères suivants:







Aucun risque
Faible (structures qui ont une charge calorifique spécifique inférieure à 400 MJ/m²)
Ordinaire (structures qui ont une charge calorifique spécifique comprise entre 800 MJ/m² et 400 MJ/m²)
Elevé (structures avec une charge calorifique spécifique supérieure à 800 MJ/m²)
Explosion: Zones 2 / 22
Explosion: Zones 1 / 21
Explosion: Zones 0 / 20
Le risque d'incendie dans une structure est un facteur important pour déterminer les mesures de protection
nécessaires. Le risque d'incendie de la structure Bâtiment GOLDO a été défini comme suit:
- Ordinaire
6.2 Mesures visant à réduire les conséquences d'un incendie
Les mesures suivantes ont été sélectionnées pour réduire les conséquences d'un incendie:
- Une des dispositions suivantes : extincteurs, installations d’extinction fixes déclenchées manuellement,
installations manuelles d’alarme, prises d'eau, compartiments étanches, voies d'évacuation protégées
6.3 Dangers particuliers dans le bâtiment pour les personnes
En raison du nombre de personnes, le risque éventuel de panique pour la structure Bâtiment GOLDO a été défini
comme suit:
- Niveau de panique moyen (par exemple, structures destinées à des événements culturels ou sportifs
avec un nombre de personnes compris entre 100 et 1 000)
6.5 Blindage spatial extérieur
Le blindage spatial atténue le champ magnétique à l'intérieur d'une structure causés par la foudre ou à proximité
de l'objet et réduit les surtensions interne.
Ceci peut être réalisé par un réseau maillé de liaison équipotentielle entremêlée dans lequel toutes les parties
conductrices de la structure et les systèmes internes sont intégrées. Par conséquent, le bouclier spatial externe /
interne est seulement une partie d'une structure de bâtiment blindé. Il faut remarquer que les blindages et les
conduits métalliques soient reliés à une borne d'équipotentialité, et que le matériel soit connecté à la même borne
d'équipotentialité. du bâtiment. Dans ce contexte, les exigences normatives en vigueur doivent être respectées.
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
64 / 65
Couverture de la structure Bâtiment GOLDO:
- Pas de blindage
7. Analyse des risques
Comme décrit dans 0.1, les risques suivants selon 0. ont été évalués. La barre bleue indique la valeur de risque
tolérable et la barre verte / rouge indique le risque déterminé.
7.1 Risque R1, vie humaine
Le risque suivant a été déterminé pour les personnes à l'extérieur et à l'intérieur de la structure Bâtiment GOLDO:
Risque tolérable RT:
Calcul du risque R1 (sans protection):
1,00E-05
4,36E-05
Calcul du risque R1 (protégé):
4,72E-06
Pour
réduire le risque, il est nécessaire de prendre des mesures, comme décrit dans 0.
7.2 Sélection des mesures de protection
Le risque a été réduit à un niveau acceptable en sélectionnant les mesures de protection suivantes.
Cette sélection de mesures de protection fait partie de la gestion du risque pour l'objet Bâtiment GOLDO et n'est
valable que dans le cadre de cet objet.
Mesures Avec protection/état recherché:
Région
Mesures
Facteur
pB:
Système de protection contre la foudre SPF
Classe SPF IV
2.000E-01
pEB:
Liaison équipotentielle de foudre
Liaison équipotentielle pour un NPF III ou IV
3.000E-02
Nº d’affaire : 1709N02M0000013 / Référence du rapport : N02M0181659
65 / 65
Téléchargement