Telechargé par Sousou Sou

série N°1 Avec Correction - La fonction Reproductrice masculine - bac science

publicité
ud~6
rlS 01.>-3'/I J.:fa
Tel: 74 217 422
PROF: M. KHARRAT
4•m• Sciences Experirnentales 2013-2014
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~-=--.-=~--:=-::--,...,.~~~~-'-~~~~~~~~~~-
Serie SVT n°1 :
La fonction reproductrice masculine
· ld·US;~2;.' )r~1'<:·'i~f; partie: Resurrt'e d~ Ia: le~bn:Yr;~,:·s';{;Y >I
Prof·
M. KHARRAT
Lycee Pilote Sfax
1
.:.
ORGANISATION
DE L'APPAREIL
Organes
Les gonades
Les voies genitales
Organes annexes
Organe de copulation
•:•
GENITAL
Roles
Production des spermatozoides et d'hormones males
Lieu de transit et de maturation des spermatozoides
Assurent le transit des spermatozoides
Evacuation du sperme l'exterleur
Secretion d'un !iquide nutritif riche en fructose
Secretion d'un produit d'aspect !aiteux riche en enzymes
Secretion d'un liquide diluant le sperme
Depot de sperme au fond du vagin
Developpernent du tractus genital.
Dernarraqe de la sperrnatoqenese.
Nam
2 testicules
2 epldidvrnes
2 canaux deferents
1 uretre
2 vesicules semlnales
1 prostate
2 Glandes de Cowper
Verge ou penis
a
LES GONADES :
Les testicules : Caracteres sexuels primordiaux, assurant
deux fonctions :
Une fonction exocrine :
production
des
spermatozoi"des dans les tubes serniniferes.
Une fonction
endocrine :
production
de
testosterone partir des cellules de Leydig et
son evacuation dans le sang.
r
.o
a
•:•
LE SPERMATOZOIDE
:
Particularites cytoloqiques :
Cellule pauvre en cytoplasme, de forme
allonqee et mobile grace a un long flagelle.
La tete renferme un noyau dense colffe par un
acrosome intervenant au moment de la
fecondation.
La
piece
mterrnedialre
renferme
des
mitochondries fournissant
de
l'enerqle
chirnlque (ATP) destinee
etre convertie en
enerqie mecanlque (deplacernent),
Particularites chromosomiques :
Le noyau renferme n chromosomes
simples (23
chromosomes une seule chromatide), dont n-1 autosomes
et un chromosome sexuel X ou Y.
a
•:•
C
A
B
.
w
a
LA SPERMATOGENESE:
w
w
a
Definition : c'est le processus qui conduit
la
formation des spermatozoides
partir des
spermatogonies.
Lieu : paroi des tubes serninlferes.
Moment : de la puberte la mort.
Deroulement : continue, avec 4 phases
successives :
Multiplk::ation des spermatogonies en
sperma1;pgpnies QBr pi,it~Sf:;S-J .•
Accroissement des spermatogonies en
sperrnatocytes I sans dlvision," ·.
Maturation. des spermatocytes
en
sperrnatidespar rnelose. •.
Differenciation
des spermatides
en
spermatozoides sans division.
·:·
a
a
LES EFFETS PHYSIOLOGIOUES
TESTOSTERONE :
DE
LA
Avant la naissance : developpernent des
carecteres sexuels prlrnatres ou tractus genital :
penis, organes annexes, voies genitales ...
A la ouberte :
Apparition
des
caracteres
sexuels
secondaires.
~ERIES DE SVT
n
t
.
g
Pendant la· vie adulte :
Maintien des caracteres sexuels primaires
et secondaires.
Deroulernent normal et continu de la
spermatoqenese,
·:•
CONTROLE DES F'ONCTIONS
TESTICULAIRES :
II est assure par le complexe hypothalamo-hypophysaire :
Role de !'hypothalamus :
L'hypothalamus commande directement la secretion des
gonadostimulines (FSH et LH) grace
une neurohormone :
GnRH ou qonadollbertne, hormone produite par certains
neurones hypothalamiques de facon pulsatile.
Role de l'hypophyse :
L'hypophyse controle les fonctions testiculaires grace,a deux
hormones dites gonadostimulines : FSH et LH, secretees
aussi de facon pulsatile :
+
La LH : hormone luteinisante :
Agit exclusivement sur les cellules de Leydig,
ces dernleres repondent par la production de
testosterone. Une partie de testosterone passe
dans le sang et controle Jes caracteres
sexuels, l'autre partie diffuse dans les tubes
sernlnlferes pour activer la sperrnatoqenese.
La FSH : hormone folliculo-stimulante :
Agit au niveau des tubes sernlnlferes, active
indirectement la spermatoqenese en agissant
principalement sur les cellules de Sertoli, ces
dernleres se developpent et produisent deux
substances :
o
Une protelne de liaison appelee ABP
intervenant dans la sperrnatoqenese :
indispensable
la reception de la
· testosterone
par
les
cellules
"'germinales, ; ce
qui
active
la
'··~
sperrnatoqenese.
o
Une hornione''appelee inhibine.
r ', ·>.--l '. i '-. e I
<",,._ !"
·:· LE RETROCONTROLE TESTICULAIRE :
a
•
a
Le retrocontrole testiculaire est exerce sur le complexe
hypothalamo-hypophysaire par I'lnterrnedialre de deux
hormones:
o L'inhibine exerce un RC (-) au niveau de
l'hypophyse et freine la secretion de FSH.
o La testosterone exerce un RC (-) a deux niveaux :
Au niveau de !'hypothalamus : freine la
secretion de GnRH.
Au niveau de l'hypophyse : freine la
secretion de LH.
SERIE 1 : REPRODUCTION MASCULINE
Page 1 sur 9
grr3t
PROF :
4è-" sciences Expéri mentate s 2o73-2oL4
M. KHARRAT
Exercice
ê-:6 Ê5 ùlJ"f l rg"-Jb
Tél:7
422
Restl t
IOn d â
-
I
nces
o n na
*r
1
I
1) Annotez les documents 1 et
2.
Schérna d'interpi'étation de l'appareil
génital humain.
Schéma d'interprétation d'une observation
microscopique d'une coupe d'un testicule
humain.
..r
I
1
--II
7
8
T'
3
9
2
4
n
t
.
g
10
3
4
Document
5
2)
Document 2
1
r
.o
Le document 3 ci-contre,montre 3 cellules en état de division,
observables dans ce même organe.
a)
3)
C
A
b) Indiquez l'ordre chronologique de ces cellules.
Le document 4 traduit l'évolution de la quantité d,ADN au
niveau des cellules germinales A, B, C/ D, E et F à l'origine
des spermatozoides G.
a) Reconnaissez ces cellules (de A à G). Précisez, le
nornbre et l'état des chromosomes dans chacune de
ces celiules.
de la
sur Ie même document les
b) Li
.B
w
w
B
w
ÊEùlrâdl
TéI
-{
g
E
4)
{
Cellule
B
Cellule
C
'7
Document 3
enese.
Document 4
D
E
G
F
i§
Temps
fr,àËt4t
&*F
g*It
ê.,. 6
â-l:§€
*süt$rl üfir
TéI:
Le document 5 est un schéma d'interprétation d'un
IECIcument
4
A
3
spermatozoTde humain.
Yr
a)
b)
È
à&
r§
I
-F
Cellule A
§
?w§Æ
t
æ
Identifiez chaque cellule et précisez pour chacune
d'elles, en justifiant la réponse-lE4lg el le-!-S!1--dS
la division correspondante. (Pour la simpliflcation des
:siEëmas,lÏia suPPosé que 2n = 4).
ADN
l
c.
Annotez ce document
Précisez, sous forme d'un tableau, le rôle de
chacun des éléments tt 2, 5 et 9.
Ç
I
6
!
9
B
2
7
L€
,Çt'
?
sÉatrs
ot sw
SÉRIE 7 : REPRODIJCTION MASCULINE
Page 2 sur 9
l
ç
. rÀtâ,-> 4 Êts ùt';§Jl ü,.r-Jb
1â1274
i
PROF: M. KHARP.AI
4è-" Sciences Expérimentales 2013-2074
I
Exercice 2
Le document 1 suivant est un schéma
Document 1
I
t
I
I
i
i
tr
L
Cellule A
-L
Cellule
tÀ
C.
I
?
I
I
5
t'
t!
I
J
y'
6
7
Annotez le document.
simplification des caryoÿpes,
on n'a
considéré
que
3
Document 2
I
r..-.t!
-.-
Â
.r.'-'5
c+**;*Æ
tt
;rr*fr rF.-È
'rT
I
HH
Caryotype
a)
b)
F,
§r.'sg-.b§,
ti
5
ç:
eLJW .L
C
A
1
tl
Ht{ HH
Caryotype 2
la
chromosomes dont
paire'' des
b
H
Caryotype 3
Indiquez à quelle (s) cellule (s) correspcnd chacun des caryotypes ? lustifiez la réponse.
Faites les schérnas des cellules ayant le caryotype 3 pendant leurs anaphases.
B
.
w
I
Exercice 3
I
ll
n
t
.
g
de
paires
r
.o
els.
I
I
\'
En considérant l'exernple des chromosomes symbolisés pour la cellul,e 3, représentez dans les rectantles
l?spect des chromosomes dans les cellules 4, 6 et7.
Les cellules A, B et c sont en état de division. Identifiez ces celtules et indiquez pour chacune d,elles,
la
plFse correspondante de Ia division et l,étape de la spermatfrEE-e.
i-e document 2 montre trois caryotypeE?e cellu-les ixistantïans la paroi des tubes sémin ifères. Poü
rla
chromosom
I
"
I
l\H r,B
9
3)
a)
I
4
2
1)
2)
I
I
I
g-a.
I
aa,
I
--t
cteur d'un animal pubère.
E
B
Cellule C
E
Gr
I
d'un
3
-{
ê
§
I
on d'une
On se propose d'étudier certaines interactions entre divers organes impliqués danÿa fonction reproductrice
masculine.
La prostate est une glande annexe secrétant un liquide prostatique riche en molécules nécessaires à lhctivité des
spermatozoides. on réalise.une série d'expériences sur des rats mâles adLiltes.
w
w
1è'"
*
*
e
*
série d'exoériences
:
Exoérience 1 : Des rats d'un lot A sont castrés. Le tracé 1 du document 1 traduit l'évolution de la
masse de la prostate.
Expérience 2 : Chez des rats d'un lot B préalablement castrés depuis 30 jours, on greffe un testicule
dans un territoire bien vascularisé. Le tracé 2 du document 1 indique l'évolution dL la masse de la
prostate.
Expérience 3 : Chez un rat C castré, on introduit sous la peau un implant libérant de la testostérone
(substance extraite à partir du testicule) et on suit l'évolution de la masse de la prostate. On obtient le
tracé 3 du document suivant
§
-Ë
:
Masse de prostate (mg)
TE
Masse de prostate (mg)
c-
Masse de prostate (mg)
100
ra L-
&
Tracé
Tracé 2
1
I
{
s
race J
50
e
0
7
L4
0
Jours
14
7
Castration
SÉRIES DE
sw
lours
7
Greffe
ment 1 en vue de déduire le
sÉRI E
7:
14
Jours
à
À,
f\t
Implant
Document
Analysez les tracés du
o
t
É
iq
h
E
Çr
?
1
du testicule.
RE P R)DI.) CT IoN MASCU LI NE
Page 3 sur
..
rt !. r l, , t( ,"i ..â$i ,'§ Jâ
9
E
v
t
{È
PROF :
KHARRAT
4è"
sciences
entales 2Ot3-2O74
vr
1)
§
?ç:
E
M.
L]*âLi"ê $ FS ù1"-SIl &JE
T
T6tr
Expérience 1 : On pratique sur trois rats d'un lot D l'ablation de la prostate
intervalles de tem réguliers. Les résultats sont les suivants (document 2)
2
1
Lot D ; rat
üt
3
0
7
7,357 g
1,359 s
1,350
a) Quel est l'objectif de cette expérience ?
,b) Quelle conclusion peut-on dégager à partir de l'étucje des résultats du tableau
ft'
?
à
t4
Jour
Masse des testicules
(t-
au jour lo. On pèse les testicules
g
?
2ri'-i
a)
b)
+
Expêrience 2 : L'hypophysectomie d'un rat E normal entraîne l'atrophie de sa prostate.
Exnérience 3 : L'injection régulière d'extraits hypophysaires chez un rat F hypophysectomisé dqpuis 30
jours, permet de rétablir le volume de sa prostate. Ce rétablissement est impossible si ce rat F,ést à lalfois
' ,i É.
hypophysectomisé et castré'
,
?
partir
expériences
J
peut-on
résultats
de
ces
dégager à
des
euelles nouvelles conclusions
t.
-{
s
Exercice 4
g
On se propose d'étudier les relationrentf:eiéiesticule et le complexe hypothalamo-hypophysaire.
Deux rats A et B, ayant atteint l'âge de pubeÊé, et n'ayant aucun problème anatomique au niveau de leurs tractus
génitaux, souffrent chacun d'une seule anomalie de reprodustion.
pour comprendre les causes de leurs anomalies, on réalise les expériences suivantes :
§
'k
è
C.
E
g
?
A.
B.
,.?
n
t
.
g
Expérience 1 ;
L'analyse du liquide extrait dans l'épididyme des 2 rats montre l'absence totale des spermatozoides chez A
et leur présence en très faible nombre chez le rat B.
euelle conséquence découle de ce résultat sur la fonction de reproduction chez les deux rats.
Exoérience 2 :
de la testostérone chez les deux rats et celui d'un rat té motn.
Le document 1 montre le résultat de
r
.o
Testostérone UI/mL
C
A
i6"
*
é
Fb ùt:syt
asg.rs
Document
Rat témoin
1
B
.
w
1)
-<-
2
Rat B
.RatA
Temps en heurgg
4
3
Comparez les résultats de dosages par rapport au rat
2) Ces résultats sont-ils en accord avec les anomalies des rats A et B mentionnéesdans ltxpérience 1
3) Emettez 3 hypothèses communes sur les origines probables des anomalies de sécrétion dê testostérone.
w
w
C.
1)
2)
t
(r
É
-{t
s5
Expérience 3 :
Pour tester la validité de ces hypothèses, on pratique chez ces deux rats des injedions d'une hormone X
extraite à partir de ltrypophyse d'un rat normal. Ces injections permettent de corriger la sécrétion de
testostérone chez le rat A seulement.
Précisez, en justifiant la réponse :
a)
b)
le nom de l'hormone X.
la ou les hypothèses restant valables pour chacun de ces rats.
Représentez dans un système d'axes identique à celui du document 1, le profil de sécrétion de cette hormone X
chez le rat B. lustifiez votre représentation.
D.
Expérience
4:
Des microdosages de GnRH dans la circulation sanguine de la tige pituitaire du ra1 4, du rat B et'd'un rat
témoin ont rmis de tracer les ra es du document 2 suivant
GnRH pSlmL
GnRH pSlmL
tt
40.
30
iJ
e
?
30
?
10
1
2
3
4
5
Heures
1
2
3
4
5
Graphe b: rattérnoin
Graphea: ratsAetB
de chacun des rats
de
l'anomalie
préciser
la
cause
ou
de
confirmer
de
graphes
vue
en
Exploitez ces
7:
sER/ES DESYT
REPR)DUC-TNN MASCULINE
Heures
?
Poge 4 sur 9
'ÉRIE
e.
u"-§t#&â$
d-*r§-"ê
f-sAt.;^êl,t &Jb
§Ll4,r"é!Æ fi"+éà"-é
I
Â;-#
j,ÿ§Jt.}:Jb
c,*rçâ.+ e ÊJ6
Tél: Id
I
3,,*r 6 Êl§
,.pIt
Tél: Id
PROF: M. KHARRAT
E.
f-;ir,i.jfr.: lir'
Br;d,fu
'!
-
-.*,.-i"-41
; ,:
''.,i+..,
Fr4àlF.a
ùlJ.*Tl &rJb
217 À?2
4è'" sciences Expérimentale s 2013-2014
Etablissez un schéma bilan fonctionnel montrant la régulation de sécrétion de testostérone.
vous vous
limitez aux seules données de l'exercice,
Exercice 5
On se propose de dégager les relations fonctionnelles bilatérales entre les testicules et le complexe
hypothalamo_
hypophysaire à pai-tir des résultats des expériences suivantes.
t
Yr
{
3 -?
r
t?'
?
I
I
r
Analyse:
I
le
graphe du cjccument
3 en vue de
I
I
E
F
r
.o
Afin de préciser la nature des différentes relations entre hypophyse, testicules et caractères sexuels primaires,
on réalise des expériences réca
Injections régulières de
testostérone
f njectionÈ'régulières
d'extraits hypophysa ires
w
w
Analysez
i
C
A
:
RatB;
Hypophysectomisé
Oui
Non
Non
Non
Oui
Oui
Rétablissement des
caractères sexuels
primaires et secondaires
Pas de rétablissement
des caractères sexuels
primaires et secondaires
Rétablissement des
testicules et des
caractères sexuels
prlmaires et secondaires
iquement (comparativement) les résultats de ces expériences en vue
différentes relations entre les organes mentionnés dans l'expérience.
4)
rat mâle, la castration et l'injection de
testostérone modifient considérablement les
concentrations plasmatiques moyennes de LH
(dbrigine hypophysaire) comme l'indique le
ConcentGtion moyenne
de LH (ng
de
20
Exploitez les informations tirées à partir
du document 4 en vue de préciser Ia relation
Castration
10
0
entre la testostérone et la LH.
0510152025
l
5)
Document 2
30
graphe du document 2.
l
de dégager les
Exoérience 4 :
Chez un
l
RatC:
Hypophysectomisé et Hypophysectomisé et
castré
castré
B
.
w
Résultats
I
dans le tableau suivant
RatA:
?
{
Jours
à partir de lhnalyse de cette expérience permet - eile de confirmer l,hypothèse
§
?
c.
40
Document 1
n
t
.
g
3) Expérience3: Y
{
10 20 30
une atrophie de ses testicules,
une diminution du volume de sa prostate, des vésicules séminales (caractères sexuels primaires),
une régression des caractères sexuels secondaires.
précédente ?
E sr
t
Hémicastration
2) Exnérience 2 :
Afin de vérifier cette hypothèse, on pratique l'ablation de l'hypophyse d'un rat mâle. cette pratique entraîne
chez ce rat :
L'information tirée
I
E
t(
2
proposer une hypothèse expliquant ltrypertrophie du
testicule restant.
.
.'
I
I
e-
ÉLI
restant.
i-t
I
t
4
On constate par ailleurs une hypertrophie du testicule
c. F',
.L
t'
L,
b.
Concentration moyenne
de testostérone (ng /ml)
testostérone.
D
,\t Ei
E
1) Exoérience 1:
Un jeune rat mâle subit l?blation d,un seul testicule
(hémicastration). Le graphe du document 1 décrit la
variation observée de la concentration sanguine de
; * ?,i.,
En intégrant les conclusions précédentes, complétées
par certaines de vos connaissances, élaborez un
schéma simplifié et fonctionnel montrant les relations bilatérales entre l'hypphygg, Ies testicules, et les
orqanes annexes.
^Exe rcice
6
Deux sujets mâles A et B, âgés de plus de 20 ans, présentent des troubles de puberté. Un examen clinique a
pratiqué sur ces sujets afin de doser les taux plasmatiques de testostérone et àe LH durant 24 heures.
Le même examen est eftectué sur un sujet C normal.
1) Le document 1 présente les résultats des dosages sanguins de testostérone chez les 3 sujets.
SERIES DE
SW
SÉRIE
7 : REPR)DU:TI)N MAÿ1ULINE
Page 5
&;j5",o
.v
,É-.
-
ü,"3ti"ê6
e'ts
ùt.Éi1,3?Jb
été'
'l
'i i
sur9.
i
t
,
ç*ELila $ Ps ÔlJ§Jl ô'irb
:,
PROF: M. KHARRAT
Testostérone
217 422
Testostêrone
ngldl
A.
4è-" Sciences Expérimentale s 2Oa3-2OL4
Testostérone
B
n9/dt
600
600
600
300
300
300
c
b
q
-T
Document 1
0
6 t2
18 24h
0
6 L2 18 24h
24h
0
-T
a)
b)
f, fr
+
Comparez les résultats des dosages efFectués sur les trois sujets.
Connaissant
le
contrôle des testicules par
LH
Ç.
pulml
É
c-
çbà
À, rl5
LH
A
6
*
le
complexe hypothalamo-hypophysaire, émettez trois
hypothèses permettant d'expliquer les résultats des dosages chez A et B.
les résuitats des d
2) Le document 2
ins de LH chez les 3
LH
pulml
7
5
5
3
3
Document 2
.I
1
3
n
t
.
g
r
.o
C
A
Exercice 7 corrigé.
-
1
T
(ou
les troubles observés chez A et B.
On se propose d'étudier les interactions fonctionnelles entre les testicules et le complexe hypothalamô-
Yr
hypophysaire et cela à partir des résultats des expériences suivantes
dE
-Ç
lk
.B
Expérîence 7 :
Le document 1 montre
c.
(.
les
résultats d'un dosage, durant 16
E
LH
'6-
w
w
I
r
nglml
DOCUMENT 1
heures, de la concentration
plasmatique de LH et de
testostérone chez un bélier
B
ng/mL
10
I
40
30
20
'4
10
2
6
normal.
w
LH no/mL
Expérience 2 :
f,
-.1-
3
b) Proposez des traitements logiques permettant de corriger
r-
C
0
24h
0
24h
0 6 L2
h
partir d'une comparaison des proflls de sécrétion de LH, indiquez, pour chacun des sujets A et B, la
les) hypothèse (s) qui reste (nt) valable (s). Expliquez votre choix.
a)
t
pu/ml
5
h3
G"
-ï
Yr
+
@.
§
-.t
è
Ë
l\t
Le document 2 montre
Testostérone
ngr/mL
DOCUMENT 2
les
résultats d'un dosage, durant 16
10
8
40
30
20
heures, de la concentration
plasmatique de LH et de
testostérone chez un bélier castré.
10
Exoérîence 3 ;
LH
6
4
2
\a C.
§"
d "r
t§
t\t r1
r
?
Ê'
-{
(,.
t
E
&,
c.t
E
Le document 3 montre
les
résultats d'un dosage, durant
16
nglml
DOCUMENT 3
Testosté
nglmL
10
heures, de la concentration
plasmatique de LH et de
40
30
6
testostérone chez un bélier castré
20
4
porteur d'un implant libérant des
10
2
B
doses régulières de testostérone.
I
Expérîence 4 ;
*
Des lésions expérimentales de certains neurones hypothalamiques chez le bélier provoquent un arrêt de
sécrétion des gonadostimulines FSH et LH.
(
SERIES DE
SW
sÉatt
l:
nrpRoDtJcrtoN MAscuLtNE
Poge 6 sur 9
1
,
!ƧtJ.lâé
Ê5ùtlfIl ,3*P
ÿ€p<[email protected]
4*J*a'-ê
il,"*L§*âé fb ùf,.rr &rb
*"
Tél:74217 â22
PROF: M. KHARRAT
*
*
Sciences
entales 20a3-21t4
La section du
oncule hypothalamo-hypophy 'saire produit les
mes effets.
L'injection d'extraits hypothalamiques dans la circulation sanguine de la tige pituitaire, et avec un mode
pârticulier, rétablit la sécrétion des gonadostimulines.
/
Exoérience 5 :
DOCUMENT
4
ng
LH
dans le document 4.
1'
I
I
t
0
ç*X*.-6 Êr5ùl#.fl,.kJb
Expérience 6
ml)
15
10
L'enregistrement simultané, chez le singe mâle
adulte, de la concentration de GnRH et de la
concentration de LH donne les résuitats figurés
i
€q:!'ÀëEæ
U*àt âéé Êb ù,r.ry|ü-"Jr,
ï6t: Ié
TéI:
i
ztï
An
DOCUMENT 5
422
GnRH
castré
Injections de
On a pu étudier les effets de l'injection de
testostérone sur la sécrétion de GnRH chez
un animal castré. Le graphe du document 5
expose les résultats obtenus.
1)
2)
Corrigé de I'exerciceT
Exp'
.J
2
Analyse
.
3
§
àL
I\§
tÀ
§
ȧ
!é
c-
Yr
w
5
6
.Ë'
è
t
i,.i;,
',
la
maxim
Relation de causalité
sécrétion de TT
.
à60
constamment 4
TT
diminue nettement 1 pulse toutes
L'hypothalamus contrôle
gonadostimulines.
la
regulation
la
sécrétion des
Ce contrôle s?ffectue à travers la
flge
pltuitaire par un certain facteur.
Ce fiacteur est de nature hormonale, donc le
contrôle se Fàit par voie endocrine.
l'hypophyse entraine l'arrêt de sécrétion des gonadostimulines.
La sécrétion des gonâdostimultnes peut être rétablie après injection
d'extraits hypothalamiques dans la circulètion de la tige piiuitaire
sectionnée.
La sécrétion de GnRH, comme celle ae LFt est Oiscontinùe et
périodique.
Tout pulse de GnRH est suivi d'un pulse de LH mais après un léger
retard
-
Le testicule exerce une
stimute
testicule exerce un RC (-) sur la
De même la section du lien anatomique entre l,hypothalamus et
-
: la LH
négative sur la LH en inhibant sa sécrétion :
il s?git d'un rétrocontrôle négatif ou RC G).
La sécrétton de FSH et de LH s,interompirEprès- tEGi-?Ë
l'hypothalamus.
Déductions
Les secrétions de LH et de TT sont pulsatiles
w
w
4
en
ç
chez
.
.
.
C
A
.B
Suite
I
q
r
.o
:
Les
de LH et de
sont
et
périodiques toutes les 5 heures, elles atteignent des pics de 30 à 40
pour
nglml
LH et 10 à 12 nglml pour testostérone,
Il y a un parallélisme entre les deux secrétions : tout pulse de LH est
oe I I mais
Suite la castration du
- Le taux de TT s'annule.
- La sécrétion de LH devient êccrue : augmentation de la fréquence
1
t
n
t
.
g
45
Analysez les résultats des difFérentes expériences et dégagez des conclusions.
Ê.n intégrant les conclusions précéd entes et en faisant appel à vos connaissances, présentez par
un schéma
simple et fonctionnel, Ies interactio ns entre le testicule et le corirplexe hypothalamo-hypophysaire
La GnRH est secrétée de Êaçon pulsatile.
Relation de causalité
sécrétion de LH
: la GnRH stimule
la
et avant injection de
de .
La TT exerce aussi un rétrocontrôle
montre 2 pulses/h et une amplitude de 40 pglml.
négatif au niveau de l'hypothalamus en diminuant
Après injectlons de TT, la sécrétion de GnRH diminue : 1 pulse/h la fréquence et l'amptitude des pulses de GnRH
et une amplitude de 20 pglml
mais sans changer l'aspect pulsatile de la
Chez
GnRH
sécrétion.
.211
ce schéma
lamus
:
?§
eic
.Ttâ
ue3H€e êÊ#
Ë
J,T-:.î
.rî :Y
ûioZ
?"il
6
-{
s§
Ï
*
(+)
| Jt
d
L
,-È.(.,
aL'
.1,
o
t
F.sr:
(J
d
ÿ
cr*JLe.ê
d
ʧ ùt y§yt
ïéf r4
Ë/I
Çr
rL
r
SÉRIEs DE
sW
&
...#,lJ^-q. .c,(..qlk
SÉ RIE
7:
RE P R1DU:TI
oN
Mi.'-t:...;.,.çs
MASCIJ LI NE
Poge 7 sur 9
ü*+s
ÿ
ç
;*uii""r:it
a^""ât*,.ê 6 PH ùt.hSJt
l.Frg'
6l
-lâl:7È 217 422
7
TÔt:
I
{i*Jb
4è'"
sciences Expérimentales 2013-2014
_l
tI
COCHEZ CHAQUE BONNE AFFIRMATION
1)
c
tn
t
ro.
à
Àt Ê
2)
Ç-
âô
ê
&r
ft'
3)
ç'
4)
5)
t
La spernratogenèse
correspond à la formation des spermatozoÎdes.......
est la transformation d'une spermatide en un spet:mato2,oid.e............'..
nécessite la FSH uniquement.
se déroule de façon continue à partir de Ia puberté.
a)
b)
c)
d)
Ç.
s
t!
6)
€}.
§ ?tt
F.--.
C.
f.E
La spermatide :
a) a la même quantité d?DN que le spermatocyte I.................
b) a la moitié de la quantité d'ADN que Ie spermatocyte II. .......
c) a le double de Ia quantité d'ADN que le spermatozoiTe. ........
d) a la mêrne quantité d?DN que Ie spermatozoiTe..................
C
A
Une spermatogonie subissant une mitose engendre
deux spermatocytes I diploiïes
deux sperrnatocytes I haploïdes
deux sperrnatogonies diploïdes
deux spe_rrnatogonies haploi'des
a)
b)
c)
d)
f
.....t]
rt/
..
,.
t. n
-T
..d
..D
..d
..D
La
..8
..9'
--a
D
D
T
:
B
.
w
testostérone
T
..D
[email protected]
IZ
D
Le spermatozoTde :
est une cellule sexuelle haploÏde.
est un gamète mâle destinée à fournir une certaine information génétique dans le gamète femelle
contient un cytoplasme riche en organites cellulaires.
est une cellule à n chromosomes simples
a)
b)
c)
d)
-T
.1!41
.....D
rg
.o
w
w
7)
-T
La paroi du tube séminifère :
'i. t
est épaisse avant la pubeÉé.......
est le lieu de la spermatogenèse. """":""""
contient des celiules endoci-ines. . .{. §si"fu.u"ç-... ô..{*..k/.$rlt. -\.
est le slège de la production de testostérone. .
La maturation est une étape :
a) de la spermatogenèse..........
b) de la spermiogenèse............
c) précédant la spermiogenèse.
d) caractérisée par la mitose. ...
I
.D
.D
a)
b)
c)
d)
&{ t-}
-{
.æ-
t-+
:
a) est une hormone produite par les tubes séminifères..,............
b) exerce un rétrocontrôle négatif ou positif selon sa dose ..........
c) est secrétée par pulses en suivant qIIESlglg$ ceux de Gn-RH
d) est une hormone de nature lipidique......
8)
Les gonadostimulines :
sont deux horrnones produites par les gonades.
sont sécrétées de façon pulsatile......
d'origine hypophysaire.'............
.Ç);
sont
T- i.,i.. :..,* Ê o,.
dans la tige pituitaire................
d)
sécrétées
sont
, ,,
a)
b)
; *'à)'ia Gn-RH
-1
o.
F
s
+
k
C;
ç
E
Çt
rL
?
a)
b)
c)
d)
r
est une hormone produite par certains neurones hypothalamiques....
est conduite jusqu'aux cellules de l'antéhypophyse par voie nerveuse
stimule dUgçlglgrt la sécrétion de l'hormone testiculaire.
est déversée dans le sang sous forme de pulses.
1O)Les caractères sexuels primaires chez le mâle
a) sont relatifs à l'appareil génital
b) se développent pendant la puberté....
c)
sÉRt:s DE
:
subissent une atrophie après castration
sw
sÉRlE 7 : REPR)DUCTI1N
MAscuLlNE
Poge
I
sur 9
I
*Laq
I
l
ç*JLÀ. *6
I
44â§Æ
ÿI*'l+.+-e
ÊEùtJ#t&*Jb
u,"§tâ.æ 6 f,# ù,Jifl
Tél:7d l7 4î:t
Tél:74
{
*ves,<*e, 6kt4é,a6ë
,-y.Et.â'a6 ?X ùlÉtl ,æÿ
A*JSÆ
Zti
,
rhJb
Tél:
422
PROF: M. KHARRAT
La section du pédoncule hypothalamo-hypophysaiie
i
*
*
I
15
10
L'enregistrement simultané, chez le singe mâle
adulte, de Ia concentration de GnRH et de la
concentration de LH donne les résuitats figurés
I
I
/
ml)
IIAJVL
DOCUMENT 4
sl ml)
LH
dans le document 4.
I
Zt?
4è'u Sciences Expérimental e s ZOL3-2O:'.4
nRH(pg
I
I
produit les mêmes effets.
L'injection d'extraits hypothalamiques dans la circulation sanguine de la tige pituitaire, et avec un mode
particulier, rétablit la sécrétion des gonadostimulines.
Exoérience 5 :
l
V
1
i
t
Animal
t
DOCUMENT 5
I
t
Expérience 6 ;
GnRH
castré
fnjections de
On a pu étudier les effets de l'injection de
r
testostérone sur la sécrétion de GnRH chez
un anirnal castré. Le graphe du document 5
expose les résultats obtenus.
I
I
n
t
.
g
t
7
1)
2)
I
Analysez les résultats des différentes expériences et dé9agez des conclusions.
En intégrant les conclusions précédentes et en faisan[ appel à vos connaissances, présentez pa r un schéma
simple et fonctionnel, les interactions entre le testicule et le complexe hypothalamo-hypophysaire.
r
.o
I
I
Corrigé de l'exerciceT i
=i
Exp'
Analyse
Les secrétions
et
sont
et
périodiques toutes les 5 heures, elles atteignent des pics de 30 à 40
nglml pour LH et 10 à 12 nglml pour testostérone.
it aun
entre les deux secrétions :
de LH est
stlivi d'un pulse de TT mais après un léqer retard,
Suite à la casLration du bélier :
taux de TT s'annule.
- Le
de LH devient accrue : êugmentation de la fréquence
- La sécrétion
des pulses (1 pulse /h) et de leurs amplitudes (S0 à 60 no/mt)
Suite-à la mise en place d'un implant libérant constamment?ïglml?E-ii
chez le bélier castré, la sécrétion de LH diminue nettement : 1 pulse toutes
les 2 h avec une aEplitude maximale de 25 nqlml
La sécrétion de FSH et de LH s'interrompt .après léÈi6n de
1
1
2
L lF
{;
-{
ô}. f'
É-
3
"1r
;§
l'hypothalamus.
r'.1
{-
4
&
f+
EO
k'
?
. Le testicule exerce une régulation
négative sur la LH en inhlbant sa sécrétion :
il s'agit d'un rétrocontrôle négatif ou RC (-).
.B
. C'est par l'intermédiaire de la TT que le
testicule exerce un RC (-) sur la sécrétion de
LH.
Lhypothalamus contrôle
gonadostimulines.
De même la section du lien anatomlque entre l,hypothalamus et
la
sécrétion des
ce contrôle s'effectue à travers la tige
pitultaire par un certain facteur.
Ce fâcteur est de nature hormonale, donc le
contrôle se fait par voie endocrine,
l'hypophyse entraine l'arrêt de sécrétion des gonadostimulines.
La sécrétion des gonadostimulines peut être rétablie apres inlection
d'extrait{ hypothalamiques dêns la circulation de la tige pituttaire
sectionnée.
La sécrétion de GnRH, comme celle de LH est discontinue et
périodique.
Tout pulse de GnRH est suivi d'un pulse de LH mais apres un léger
retard
w
5
Les secréüons de LH et de Tf sont putsatiles
Relation de causalité : la LH stimule la
sécrétion de TT
w
w
h
lâà
C
A
Déductions
La GnRH est secrétée de façon pulsatile.
Relàtion de causalité
sécrétion de LH
: la GnRH stimule
ta
Chez lânimal castré, et avant injection de TI, la sécrétion de .
tâ Tf exerce aussi un rétrocontrôle
GnRH montre 2 pulses/h et une amplitude de 40 pglml,
négaüf au niveau de l'hypothalâmus en dimlnuant
-Àfrès injections de Tf, la sécrétion de GnRH diminue: 1 pulse/h la fréquence et l'amplitude des pulses de GnRH
et une amplitude de 20 pglml
mais sans changer l'aspect pulsatile de la
-
6
sécrétion.
la mus
c
!
{
g
F.
ê'!
7d
&
&]
'r$
U'Ë.§LÀ.é é
C'
(;
TéI
&
tÿ
itiq=
v
,:t
I.
,t,l-i,i
lî :Y
â!
BA
(+)
;i,ç
fit'â
L, Yi
f-b üt*sYl tà,rb
7
/l\
urc^âLâ.+§ plS
O
t-::
- o
\ .(J
d
(+)
.."#-l*.
SERIES DE
SW
Cs
SÉRIE
(,
d
.#..â]ç-.
7: REPR)DU:TI)N
..h*
217
t
f.:::
C"
r
Té!:
u
ÿ
ç*âr-à'a6 Èt§ÜlJ§l
Tél:74 Zl7 4*,
$J".T:;'..s$
MAiCULINE
Poge 7 sur
I
*rt"l:+,/,-§ 4"H**e
ualtj*r,g pKùlJ§Ylé*rb
Tél:f â217
,,t*[à4éè Éc+éLJ!:â
,:43L!É,6 Ê!sùlJ#t&Jb
Tél:74217 4?2
4è-" Sciences Expérimentales 20l-3-2014
PROF: M. KHARRAT
cocHEz CHAQUE BONNE AFFTRMATTON
T
Yr
I .ft_
1)
-.1
§.
V'
c.
ç
è
r§
ë
N'
2)
Ê,
?
3)
t
{
?
v § ,I
.È
t§ Ï
4)
c.
(&
r
?
t
v
É
r G
q
ç
È
ti, Ë
lrù
Er
6)
T$
E
.g
tr
C
g
M
C
de la spermiogenèse....
précédant la spermiogenèse
caractérisée Par la mitose
t. n
g
r
.o
La spermatide :
a la même quantité d?DN que le spermatocyte L................
a la moitié de la quantité d?DN que le spermatocyte IL.......
a le double de la quantité d?DN que le spermatozoide. ........
a la même quantité d,ADN que le spermatozoide..................
a)
b)
c)
d)
C
A
d
O
d
D
tl
ç
:
tf
o
d
B
.
w
deux spermatogonies diPloTdes
deux spe-rmatogonies haploÏdes
"-f
..................D
[email protected]'
D
Le spermatozoiUe :
t
.'...-...
est une cellule sexuelle haploTde.
est un gamète mâle destinée à fournir une certaine information génétique dans le gamète femelle. .. d
O
contient un rytoplasme riche en organites cellulaires.
l:z
est une cellule à n chromosomes simp|es.................
a)
b)
c)
d)
w
w
7)
8)
&
C.
r-?
La maturation est une étaPe :
de la spermatogenèse..........
a)
b)
c)
d)
c)
d)
Yr
,........,G.
..........c
..........o
La paroi du tube séminifère:
a) est épaisse avant la Puberté.
b) est le lieu de la spe:'rnatogenèse.
c) contient des celiules endocrines. .{.. Çr.Ê+..L+r. --.. tL. .4o .ç.;i;i;:§.
d) est le siège de la production de testostérone
s) Une spermatogonie subissant une mitose engendre
a) deux spermatocytes I diPloides
b) deux spermatocytes I haploides ........'......
E
{CF F
La spermatogenèse
corresponci à la formation des spermatozoTdes.
b) est la transformation d'une spermatide en un spermatozoide
c) nécessite la FSH uniquement.
d) se déroule de façon continue à partir de la puberté
a)
9)
La
a)
b)
c)
d)
testostérone:
est une hormone produite par les tubes séminifères. ..............,
exerce un rétrocontrôle négatif ou positif selon sa dose ..........,
est secrétée par pulses en suivant directement ceux de Gn-RH.
est une hormone de nature lipidique...
Les gonadostimulines :
sont deux hormones produites par les gonades...
sont sécrétées de façon pulsatile...........
sont d'origine hypophysaire..................
sont sécrétées dans la tige pituitaire......
a)
b)
c)
d)
La Gn-RH
a)
b)
c)
d)
:
est une hormone produite par certains neurones hypothalamiques....
est conduite jusqu'aux cellules de l'antéhypophyse par voie nerveuse
stimule djlectqryr.er.rt la sécrétion de l'hormone testiculaire.
est déversée dans le sang sous forme de pulses. ....
1O)Les caractères sexuets primaires chez le mâle :
a) sont relatifs à l'appareil 9énital
b) se développent pendant la puberté'...
c) subissent une atrophie après castration..
SERIES DE
SW
sÉ RIE 7 : RE P R1DU CTI
d
d
qoN
MASCU
LI
NE
Page
I
sur 9
I
I
i
.t..a'r+§'@fu
;l**i*aft*'.1"-*
TéI:14 ?l?
uÆu&e5 ÊisùlÉJl.i.rb
Tél:14 il7 .A
T6{:
PROF: M. KHARRAT
d)
u'dtér*6 ,"sü,Jd:lt ü*rb
une atrophie
4-èmc
iation des tubeE
.
^
5ctences
2073-20a4
ifères
C]l
11)Les caractères sexuels secondaires chez le mâle
a) apparaissent à la naissance.
b) se développent pendant la période pubertaire......
c) sont maintenus grâce à Ia testostérone...............
d) peuvent être restaurés après castrêtion grâce aux gonaoostimuilines
e) régressent après une hypophysectomie
S)
M
t
............D
J
............l:J
.......,....lJ.+-'
ne régressent pas après lésion de l,hypotha|amus....................
D
12)La LH est une hormone :
a) d'origine hypothalamique. .............
b) stimulant la sécrétion de testostérone par les cellu les de Leydig. ...
c) stimulant la sécrétion d,inhibine par les cellules de Sertoli..
d) produite par lhntéh;rpcphyse........
e) d'origine hypophysaire..r..'.;....r
f) dbrigine testiculaire
I
I
I
I
13)La FSH :
I
I
I
{
+
I
i
l\'
-I
I
è
t§
t\t
t
fÏ
Yl
4)La baisse de sécrétion de
a)
b)
c)
c.
E
injection d'inhibine.
LH
n
t
.
g
r
.o
peut être observée après une :
diminution du taux de testostérone
baisse de la fréquence des pulses de GnRH
d) augmentation du taux de progestérone.)....
fr
)Le rétrocontrôle négatif du testicute se tra duit directement par:
a) une baisse de sécrétion de testostérone....
b) une baisse de sécrétion de LH uniquement
c) une baisse de sécrétion de gonadostimulines et de GnRH..
d) une augmentation de sécrétion de LH et de FSH
e) une baisse de lhctivité sécrétoire du complexe hypothalamo-hypophysaire
Çr
rè
?
-l
a) est une hormone
b) est une neurohormone....
c) stimule le développement des cellules de Leydig
d) stimule le développement des cellules de Sertoli
e) stimule la différenciation des spermatozoîdes ....
I
I
I
f)
B
.
w
une hypertrophie de l'hypophyse
16)L'acrosome du spermatozoiïe
a)
b)
c)
d)
T
17)Le spermatocyte
II
D
o
E'
d
T-t
.
:
est un organite assurant la réaction corticale....
intervient au moment de la fécondation.
contient des enzymes assurant la réaction acrosomique.
assure les mouvements du gamète mâle......................
w
w
I
C
A
T-.l
.........o
B
..'.,.,'..,.9
............D
:
T t'r
{s
E
§&
C.
&.
â,
t§
E
g
?
ÿ
U*.§tJ.*â
§
ɧ ù1r§Tl
,I
Tôi: I t
sËnt$ or
,
ç
o4'rtl"è b Èrs
,t-rs
azt
sw
TéI
ül.r*Yl ce*;g
z 7
sÉRtE 7 : REPRODUCTTON MASCULINÊ.
&
u*It-s-ê6 ÊK.ù$Tl .}JJb
Tôl:74
Poge 9 sur
e+IS"a
üÆôu.4f"é FE ùt+r$,Ê-*;s
.fÂlr Er 6tl lrl1
uËJLr,.â,5 ngùbât&Jb
Yé'lt*t srr râô
g
t'
I
:
L.#-ALâ&* I t:F< Ûl-rsl'l -3,-Jb
â 7I 2 7
ï
.:
@
Ur§Lâ.r..:.
:
e;
frsal;srlG*Js
TéI: 74 217 422
:
f
îü
G
LI
...i.
-:.i
;
-.-
I
I
I
n
t
.
g
I
.---.:-.-.-.:
:i
L.__-i
-_.--
-
i--j--r___
'_<§f _
l
|
..
r
.o
I
i
i
ti--
I
I
I
-i
I
C
A
I
B
.
w
_t
I
I
-i
I
I
I
;'
w
w
.
--i.--
Æ
+-,,
r\-
-.-j-;I
I
-. - --
_l
-
-.' >oîéL
r
_lt
rl-
:' l-
----i---
:--*ç
I !À ;r;
,r'Làao-*-i -
>-V'.Q-EIL >$
i.
---"-.1
Àrk
lI
e4Â-
=
({.
é-
n
I
I
i
I
I
i
!
I
I
i
I
l
I
i-
i---+
.-.
- ,l- -.. -,..
------ri
---;
.
'l
I'
,-
.-f -.
i
- _.-,. --
i
-
:
l;ffi-.ffi,'l
1 ', \gÿtnl.g-
çÇ4*
-
I
'
çJUa"=5 PS ùfJr$,!*Jb
};
Tél|74,217
6ÿE ùtr§lt
tét:
2t7
LBjJÈ
-.l
-t
I
-rr
I
I
:t
_-L
I - ---i--- --r--- I ,-..
- '. -_._ l_ -, l __i
.C .,t,t-'i------:-i----..,
i
È.;
^
n
t
.
g
_
.l*
l^-
trf.=
r
.o
C
A
. P;,
J=
'-;
-\ /_.\
w
w
\..rè!Y
t
r
r-.,r,C
.B
c
I
..
-
w
1---
\<.--I :--- - ->,
_È
-t'
-i{+
-
s\, rt§
t_
._-
\--
i-t
t
,t-ô-
T
.
,ô€!'
Ço
<i* a1---;
Gaa
. [
:.::]--1.
-+ h-_f--
1-- i;l--- +
Ir.
l:
a\-
L_lL- s
JJ
-
_l
:fi-
-
I
I
i 5'ôÉ.
--\,
rr's"
Q---
î---i
e(-
I
I
I
I
i
I
I
n
t
.
g
r
.o
{
l
C
A
B
.
w
'
--1
I
w
w
J
: _J
...
!
.
---l-,
. J~:
~:1-'
i
....
- i
,------
·· .
- · v \\ -y--\---~
\
I
I
;\
\
I
\I
\
\
\.
,·-,_-
r~
~UljStil - .. l.
V-:"'=~
\
;
T .
,
. ,.,
....... ~ .. t ..... ~...
I
\
01?4 2~] 422
I
...,_,.~--
,;i~~I\~-·\\···
oJ .;. . \
' ...,
. . . ,...
.
\j,:..r,-
\
0\
.
\
\
\
\
l- \
I
\
/'~{AJ.~._ \
I
I
\
\
<;?
.
I
i
\
\
~/
·~
~~\~:
I
\
<;?,
"/'
~~ ~
'
,
6Jr&§t".,nd
i:
,-
L
|
.*-..;..----'
ll
n
t
.
g
r
.o
I
C
A
i--I
B
.
w
-'
!-.
i
il
I
.l
--l-- -*
_t
!,ll: i,.2
w
w
a:-
-_H
a_
tt
Ë=_ _ 5
!
-s?
:41
P f*i
(F
'€JrÉ
''
l!-rl:-\!
L_._-
'.
(J
^c/
J*-^r
_-i- - --
..- - -r---,-'
--
l-àà
)
5
-J
i-
riX
__
À- --
L.
-;i --
.:L
-ir
I
(
-errt
I
1
i
i
TéI:
l
,
i
J
!
I
I
i
i
I
l
@
i
I
I
i
i
t'-
j-.
I
-.\
I
j
I
I
I
I
I
I
n
t
.
g
.e4\!-
r
.o
!
I
i
I
C
A
,J id
B
.
w
I
I
-t
w
w
I
t
_t
I
I
I
I ..--
't'
--
!
e+a " \âci
J,
-.-'
^l
-l
l
1-;L--r.* âi**"6
i-r"l*Ja rll5 ù'4',30 Ê
I
T
-i
I
'_-'_a
--t
-
.._-l_.
.---.t
itr
q=+
J.-
,i
9Jil4,
1
-.11
t"
-::c
J
7-t t
-
L§^,
,
h
Lq
i
!
I0n
t.
cl,Y'*
i
t-
,cs
I
I
-
::t-
TL
t'ÿ,
L,J-
î
i
I
\L
ô*r:
a-,,'
a
^1 rt
t:r
eÂ
l-
l
*l-a*4.a
i
,,.-auÀ4 6 Ê5
I
6ÈÉ=15-ê
ùfj-ry',}Jrb
Télt74Z t
-I
!
.l
I
"--5
-+
-!
1---
-- 1--
i
.
-
|
I
l
-t
I
.-- I
n
t
.
g
.--J.
I
r
.o
C
A
.B
:- '.--]--.----i--:-.-i
,j
r
I
:l
-1
-i
..
-
hr
:-+'r
: t[--
-ll,h
I --'
-
l
§E #
G
t1,l
t
t,.
1..
__
I
--i-
w
w
w
----t-.l-
-
I
_-l
_
_._:
I
I
I
1-
.-.
.._-___...i_
-___
It-'
t,,.
I
-- ---l
t--
I
I
i--I
,., .-|
:i
-+
(
I
I^
I
I
(3)
î.
6
els,j,;Eïl
i
1élr
É.§l--â-ô6
i
TéI
I
ʧ ùtt,+y, rqJJe
t
§u iti"r-,.;.ho- '
-t
i
t
.gÂ.1o.§.
1
I
ï '--- -
'--t
n
t
.
g
h
r
.o
(_
.i,. _
I
t
--
I
J--
-t
'i
C
A
I
I
-I
i
B
.
w
;d:r-
_i
I
---,
---l
I
I
,l
-'
'.._;
I
I
i
:-:
w
w
--a
i-_.
--_..:--.
.--tlr- --,-.1-,-!
-t
s
JIC
i
-.-l
,l
-----.+
'--ï-'"-
' .-1-'re
i
;'-Te^(;Gi;*i
--i- i
'l-j
.._. -t
--- -r-'7;-'
j\§' ,1 /-, 0 ,
l
-,-..J
II- __l
i, I
| i -1j...
._
I
"-)a'
-'-t A :, â,::s);- .P"
-Â
l:
i'
',t
,
--'
Àrrr
f -i,.,.!^-o:r:('=l
-+!
tvJ,^-.o-ts
i
P.
t.
;,t it;
-I
/^i-,*9
F'(
v-{
S
I
4
I
I
l
i
-
i
*
I
e-ffi""
b
.
6ÊE ùtrifll&Jb
I7
t,
r.pTL§,
-é
rle
ùtr§{i &,Jb
)t 7
TéI
:
:
l-
li
---T
r?^
__
-]_
,i-_-,.
râË
$
t;
{.tt
{L i,
.ê-#
lÈ
\'
-'§:À ia
-.*G
o
.
C
-' 'I_--'----t-i----
t\::
--
A
B
-1.
.
w
:l
S
ctl---
rg
+r. -_--- --l
.1.
--- ü--
t. n
i
--r
_ \l_
-1,-'--i.
I
ri-'';-^
L\{.,.-,1-
I
,.
-
Z:Ë
§-.
!
w
w
--.-,
\
I
lJ-.
I
?t
{
I
Lr+-.:
r&
rt
.__- 1-.-_i
.t
I
--- -----1------l
--Ç
6-r #--;
.Q-
;--(( àa'a
"-- -'l "I
' -t-
_.
{-ii;
.l__
^--J-
__.-
-t_
.
._-
:
ùt§tl ,§t*
1.1a§tAâ a Êts
rI
T€I:
;(\
i
i';2
/
I _§ -^'
,*.J
'i
.- - .l./.,-j- ''
7t
1
:
---'-t-'
I
t-q f-,*
I
I
--È --
_J;
\
tr,.:
4
\.<
;.-iJjf
a-''
,§(il
h--'
I
'
-ü
-i- -I
\
l
--_-- .__ t__
I
-1-
.
;a" --
--
l
-:.li-? ir"ÿi, ;..
'-a
___
0
- -, !-,
o-
;-_H u i-l\À:
I_._
C
A
1
.B
--,t
I
I
I
àf 6t:\
_l
-'
w
w
li
w
...:
|-- -.---
lr.;
(irie
/
,;-l----.--i -'---i---
(
_-i----l--l-.r-!_'_-_
JL.
itÉ:J,
,
'&,t
rlr;
I
-- i
i-.- -
ië!i-
.J
-,
n
t
.
g
r
.o
-
,9-
-f
I
I
L
ÀeÀ-
fi'
I
ta
---
I
.t
I
I
I
.g-
I
.
1-
-
- _--l_
I
I
-l :'-
.-
FJ: €c t---
[ \ti
_._t-
- (§i
.t_
' -1 '--
I
---+---____.-_._L_-_
-_-
!:
.
Ce
P;:"
r
0
|+,.
I
l,: t.{
a1lê-
l-o-
2
r-:'B<
,..
-f'l lHr
I.
_=
--4
."È
-:T'i l'à .ï)--t
It'
§.-
Ê-*
,
:.\l-a- '-
c:-
l-\
-------T
iJ.
i
-):.-
-1-l3 rj ar-Ê;-
' ;-J'- .
1-\...-i; rr
I
3r0
--
P,\
- --t
\-(( r.i.\û - -- - (
-à
l'l
-
f,\r.6 -
l>;
;+ :\
.§-i
rl \
,f).,--
*,.;.'u/
;^s .'uti
-l
$..
:_\
-
-.(:l
io
i
i ,
_1-
_-.-
1-.1'-'-'
,-l
d"6
,l
,FK
'14 2
7
-l
,.
,
,.
..
.
'..
'.
,ÈjÉ,J
:
-4";-j5-a
I
+
els,,1trâF/t,fu;b
TéI:
à.
lt
I
,al. ,(.
I
2 7
.i+'I
t4-'tl_
r{-l "t j-(
----t-'
l-<
I
r
)
i
.:rLl*t
:I
I
--.-
:-!
,
:-
---
-'--1'-----i--
+i/<i
i
---
-i
.- | ---I -'. )-_ __
--:l-:-r
*'Àpm i
I
i_-i
I
É€_4
I
--T.- - *;,
=(q;
4ri
q,
n
t
.
g
-?
'â,
-B
e
L,
I
,I-
C
A
B
.
w
i
-L
--,-_
t;;
.-lf": *l"J
ô
-:- l:-l
'Iar
i-J.vti.e:
ti
-ia
..(I'4
L_--
ll*ê
=l
-''
À a
)
_. .L.-.__-
,--
Ê"-
I
.. --1-.---:
?;.;a:.{ r.\,
,,_.-i-_
lf,l^
-,1
I
I
àt**E-e;
I
_, t
-û§f*&
'--ô-^
,I
r
.o
--t-i;--
I
w
w
aà
i
-! I
I
-i:
-l
- - t'
l-! ----l-_-'_
:8. a
!l>
t
0 ' êi't t'
E
_.-
]l
I
_1_-..
l-
I
!
'
6
TôI:
a1
@
i..
!
!-
I
ii
., -.,. -, -i
----
,- ,+.
I
I
n
t
.
g
'-_
tt-r
t
I
r
.o
'I
t
i
'-t-
I
C
A
I
§ il,
B
.
w
-l
------1
I
I
l
_t
I
I
t
l
Iift3 l*
:
I
w
w
ˤ
-f!
--e.ü
d
*;,
:.àê,
i-- .
+--.t.
---..Ltl -.
1
i
I
.-r
1
^<-\Jrà
À.
u".I t..--
t..
_\i_c 2§.,J
-*ê
_r-El!
aæ
-1
h;. §--
é
.-.
'.\
hii,
il
.- -'i----:
{
---. i -,,-,,-l--
- -:-
t-*
ît. i'
l
_l
-!€-
.--
i-i-
-..i.--- -i. -:
l---i*
'.1È
r
L-
i{'a
5èi
I
t-rry ùlJ§, lr (.y:.
I
I
__l
t;-t 4
l
,t-
I"r-t,
C
\
t-
d <ÿt)
I
I
i
7't,
L'i*
i
I
{'* t'.i*
I
I
e^.;--
\L
ô*^l,ô
a
eL {ü
t
§.{
-
I
*Læ4*a 4*É=43æ
t*§t+6 êsùlrsjt.Sfrb
TéI:
4
I
l
!-
nÂ:
,
i
_-_
,.]
I
,--'!
--t -
_a
T
I
I
;r
n
t
.
g
ri
' ---:---
*I
rl
tl
-+--
-.....-
,-]
I
T--_
I
r
.o
I
,.---1-::
'l
I
I
.i"
T__-
B
.
w
''_
i
.i.'
f
I
.i-_t
i
:-b
--j--"'
C
A
I
I
.-
i
f
Ë+
N,=
I
I
( rt-6 t.
1i
1
l-.
't-'t'--
I
_
_:l-_-':_
. .-. 1... -__..
!
w
w
I
---_
-i_-___
.1I
.-:
l
i
l
l
I
I
I
'
l
f
-rl
I
I
..-l
i^
t 3l
I
ç
u.§t-â.d) ʧ
ù,é3, d."Jà
TéI: 2
i
I
;t
I
Éâft,=-
.
I
1
,l
- -i-
,
I'----
,..
-F......-;
.-:---- !-
-!_
1-
n
t
.
g
__
r.-,-^
^Li
_ ___::'_
I
rJ -
I
i
I
-.--. ..1
1'
ù
i
I
C
A
I
I
I
1
L.-ri
I
_:__r
L _ l._-.
I
w
'-
I
l:
.,......-i
..--L_..-..-.-j II __ !___ __
w
w
I
i
-,
.B
i
_l
!.---L-
,L -.
r
.o
tt,
,
...i
-tt-E
-,* L.._
s5- -
--"rl-'-l-
- F- -l
-
'- f i
.-j
'*l
-
- -,1'----)
I
-l-----i-
---"j -
i-
--- -. .t--:
.È.: .ê'l-Je[e
I
t.
"-
_. _..1--
l^
i -- -i
'-i]?^(:c".t.l-i
'
_-r'j-
.-t-
-,..i
LiI
lVJr^=*-B.
'*r,1..
E
YP.i^*&
Ft{
--2
:
I
4
t
i
i.i
I
i
r
I
ô Ftsùlr.âryI
ëJb
Ulrl.ÈL§,.ê é
Tél:
61t74 l7
Flsû,r#, &,Je
14
t7
422
.l
--''--r-"T--
r
.o
:,,H
t-.-
-
'" -i-
- "-l/ât*;
w
\
§
À------
.B
w
w
+-
C
A
_'_
_l
-, - -i:4-l
--. _. _JrLr[__+
n'{gJ_
§\l;
L-
ç,,,rf '
_-N_.1
.
J --- l-
--_- r ..
---- i-, -I
-l::*1 k\
L
a-
-l
l:=*
i-__
)(
T--I
l -;-8
)n-
L.
â1:
-.\-
i-*-rr
t\*
iIE1
n
t
.
g
- l--r -
t-
---i-*-'
I
I
I
,r.-fQu*
I
6
Âs ùla§:tt
2
e-g
I
-l
ii
n
t
.
g
r
.o
C
A
i
-1l
t]\
I
B
.
w
.-:
w
w
:
?
ÉÊs ùr-ÉTt
Télt7é
&rb
I
I
i
,I
:
.-- --
_!
'-,]
n
t
.
g
-.,__-i.-'.i--
r
.o
C
A
B
.
w
w
w
.î--{
I
I
I
I
I
i
'!
I
I
{
ç
*
I
r*3tâ.a6
{
I
I
I
I
I
I
I
I
ùtJ§ll
TéI:
217
I
i
i
I
I
I
ç
I
I
:
Ç*âLdé
I
I
î&<il-rslt
'.
-i..--
I
er+
I
_f
--
I
i
I
f
I
I
-l
n
t
.
g
'--i--.----i_-
r
.o
-l
I
i
L__------
--.
I
I
l
- --l
-..
C
A
B
.
w
_t
I
1
w
w
-{
É.
'-: --i--. *l
_J
i
I
e!5
Té1271217
Tél:74
1,}?rb
217 re22
Bl
*
.>gz4
,Èn-t*Là.s
r-r§G.o
I
Él§
Êjj ôf-!§:It é*Jb
TéI
'è.t
7
-;-j
i
-
.i
.I
LU
-.- - -
--r.-'-
-i
.-----i-- -j
I
I
n
t
.
g
r
.o
C
A
-'r
_
a.. -_----_
_-:T-
_._t
I
i
.B
-i---'
.r
w
w
-- -
w
-I
I
_---
'
I
I
ç
U,.ÊIt-{.é6,$.!i ù,-F§Y,
TéI: 74 2l
,r'«.àL,c,<,c
I
é*Jb
iét:
pa ô,J+I{
2t
t
Èe c!;e*
?
,ê,1È..
e*g
i
!
I
i
1)
E
a)
t
Dans res 3 cas, r'arture des courbes traduisent
une sécrétion pursatire.
Différences
tê
Ï
Suiet C :lémoirulË
C.
plasmatique de
E
testostérone très fr ible
valeur moyenne comprise
entre 350 et 700 ng,/dl,
t
t'r
È
r§
Ë
?
testostérone.
a)
w
w
r
.o
ns/dt,
]
a"
I
I
I
:
C
A
dysfonctionnement
au niveau des
ceilures
de
Leydig
:
faibre sécrétion de
chez B, la sécrétion de LH est prus importante par
rapport au sujet témoin
]
c et avec une
fréquence prus importante. Le probrème de B n,est pas
dû à un dysfonctionnement du comprexe
hypothalamo-hypophysaire, mais plutôt
Leydig
;
à un
dysfonctionnement
au niveau des cellules de
Ies hypothèses 1 et 2 sont rejetées lhypothèse
3 reste valable,
chez A, la sécrétion de rH est très faibre par rapport
au sujet témoin
c, donc res troubres de ce
sujet résulteraient d'une faibre stimuration des ceflures
de teydig par lhypophyse. on remargue,
malgré un taux très faibre de LH, res ceilures de Leydig
ont une bonne réponse, puisque re taux
de testostérone chez A est nettement plus élevé que
celui de B (malgré une forte concentration
de LH chez B). Les hypothèses 1 et 2 restent valabtes
_l
L ç!
i
4
I
n
t
.
g
autour
d'une valeur.nor"nn"
2OO
stimule
B
.
w
Hvpothèse 3
c;
Ç
&
k'
moyenne de 50 ngldl
celui de B variant
Hvoothèse 1 : dysfonctionnement au niveau de
rhypothararnus : faibre sécrétion de G'RH.
Hvoothèse 2 : dysfonctionnement au niveau
de rhypophyse : faibre sécrétion de LH.
§I e-
I
autour d'une valeur
à
la
LH par
GnRH et sachant que
LH
la sécrétion de testostérone par res ceflures de
Leydig, alors res troubres de A et B peuvent
être
expliqués par les hypothèses suivantes i
-{ Ç
b
I
I
l
que
testostérone inférieur à
celui de C mais sup
variant légèrement
oscillant autour dfune
b)
SuietA:tauxde-
Suiet B : taux de
I
testostérone est élevé
g
I
taui
r
e
aT8
b)
Les traitements
.
.
sont
t§
gc.
6,
: injections régutières de testostérone.
G3
&
€at
'ùIr
l
_a
è
0\
?l
§
i:F
:
PourA : injections régulières de LH ou de testostérone.
Pour B
t
-l F
G
,
U*§l-§^o6
Té,
ȧ àtéj.Yt e'Jb
?t
r|
Téléchargement