Telechargé par Anselme Kassegne

LES JOINTS

publicité
COURS DE GROS OEUVRE
NOTES DE COURS Présenté par:
M. GOTOMA
1. Définition
Ce sont les coupures destinées a parer a l’action normale de variation
thermiques du retrait, de durcissement ou de l’expansion du béton.
Cependant, Les principales causes des désordres rencontrés dans un
dallage sont dues au retrait et aux effets thermiques. Pour lutter contre ces
phénomènes, il est indispensable de fractionner le dallage par des joints. Les
dispositifs de chargement du dallage ne doivent pas empêcher le fonctionnement.
Les joints reçoivent un « remplissage initial » pour prévenir l’intrusion de
corps durs.
Les joints sont classés en plusieurs catégories :
joints de ruptures
joints de dilatation
joints de retrait
joints de dilatation (uniquement pour les dallages non couverts)
joints d’isolement
Joints de désolidarisation
joints d’exécution ou arrêts de coulage (pouvant jouer le rôle d’un des
trois types de joints précédents).
Joint de rupture:
Ces joints qui traversent les fondations se réalisent et sont indispensables lorsque:
• Deux bâtiments/ouvrages sont de nature différentes (poids propre, charge
d’exploitation),
• Il existe des terrains avec changement brusque de compression
• Un nouveaux bâtiment est accolé à un ancien (tassement du bâtiment le plus
récent).
A noter :
La fondation d’un nouveau bâtiment accolé à un ancien, se
met toujours à la même profondeur que celle du bâtiment
ancien.
En Afrique : joint de dilatation tous les 20 m
Joint de dilatation :
On les réalise quand les risques précédents n’existent pas (pas des risques de
tassements Différentiels dus a des différences importantes de charges, de
nature de sol, de types de Fondations). Ces joints ne traversent pas les
fondations mais ils traversent le dallage sur toute sont épaisseur
•Exemples de joints de dilatation
2. Cas des dallages sur terre plein (ou encore dallage non porté)
Joint de dilatation (A)
Il reprend la dilatation du dallage ; il traverse le dallage sur toute son épaisseur.
Joint de désolidarisation (B)
Il permet les mouvements différentiels du dallage par rapport à des points
fixes et assure une isolation acoustique; il traverse le dallage sur toute son
épaisseur.
Joint de retrait ou joints transversaux(C)
Il canalise la fissure de retrait lié au séchage du dallage ; il ne traverse pas
l’épaisseur du dallage (1/4 seulement de son épaisseur).
•Exemples de joints de retrait
Joint d’exécution (construction) ou joints longitudinaux (D)
Il résulte du travail en bandes ou en panneaux ou de l’arrêt de travail en fin de
journée ; il traverse le dallage sur toute son épaisseur.
•Exemple de joint de construction en cornière
Joint de structure (E)
Il correspond à des interruptions de continuité/changement de portance du
support (exemple passage du terre plein à la semelle de fondation) ; il ne
traverse pas l’épaisseur du dallage (1/4 seulement de son épaisseur).
Joints d’isolement
Les joints d’isolement ont pour objet de désolidariser le dallage de certains
éléments de la construction (poteaux, longrines, murs, massifs, socle, etc.)
dont les déformations tant verticales qu’horizontales diffèrent de celles du
dallage. Ces joints règnent sur toute l’épaisseur du dallage sa largeur est
d’environ 10 a 20 mm.
NB: Les joints doivent faire l’objet d’un calepinage. Les joints en quinconce ne
sont pas admis.
Il existe deux types de dispositions de joints suivant que le coulage du dallage
se fait par bandes ou par panneaux :
•Schémas de différents coulages
3. Différentes types de traitement des joints (cas les plus courants)
Joint simple
Joint étanche
Couvre joint
Téléchargement