Telechargé par Badre Ouzougare

79215581-Chapitre-II-Les-Protozoaires

publicité
Chapitre II : Les Protozoaires
I. généralités .............................................................................................................................. 2
II. organites particuliers .......................................................................................................... 2
III. inclusion inertes ................................................................................................................. 2
IV. reproduction ....................................................................................................................... 2
1. multiplication asexuée........................................................................................................ 3
2. reproduction sexuée............................................................................................................ 3
3. forme de résistance............................................................................................................. 3
V. éléments d’écologie .............................................................................................................. 3
VI. organisation et classification des principaux groupes .................................................... 3
1. les sarcomastigophores....................................................................................................... 4
2. les apicomplexes ................................................................................................................ 4
3. myxozoaires ....................................................................................................................... 5
4. cilliophores ......................................................................................................................... 5
1
Chapitre II : les protozoaires
I. généralités
•
•
•
•
•
•
Animaux microscopiques unicellulaire (8 à 15 µm) bien que certains visibles à l’œil
nu (2 µm à 2.3 voire 5 mm)
Une seule cellule mais toutes les fonctions fondamentales d’un animal
Organisation cellulaire comparable à celle de toute cellule : masse cytoplasmique
limitée par une membrane plasmique
Mobile à un stade au moins de leur développement
Sans chlorophylle et fondamentalement hétérotrophes : se nourrissent par osmose ou
phagocytose
Certains possèdent de nombreux noyaux formant un plasmode. Cet état est transitoire
et toujours suivi à un moment du cycle d’une dissociation.
II. organites particuliers
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Appareil parabasal (dictyosomes= appareil de Golgi) : organe sécréteur
Cytosquelette (microfilament, microtubule) rôle dans certains mouvements et soutien
de la forme
Centrosomes vrai
Cils, flagelles et leur corps basaux
Corps basaux situés à la base des cils et des flagelles. 9 paires de microtubules + 1
paire axiale.
Pseudopodes et autres expansions cytoplasmiques
Plusieurs centaines de mitochondries à une seule
Vacuole digestive
Vacuole pulsatiles : pompe osmotique et organites excréteurs. Absente chez la plupart
des protozoaires marins.
III. inclusion inertes
•
•
•
Enclave de matière de réserves glucidiques
Gouttelette lipidique
Grains protidiques
IV. reproduction
La reproduction sexuée et la multiplication non sexuée se rencontrent fréquemment chez une
même espèce.
2
1. multiplication asexuée
•
•
•
Division binaire : mitose dont les modalités varient d’un groupe de protozoaire à un
autre.
Division multiple : division répétée du noyau et des autres organites alors que le
cytoplasme reste indivis.
Bourgeonnement
2. reproduction sexuée
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Rôle secondaire, parfois inconnue chez certains groupes
Cycle haplobiontique (individus haploïde)
Cycle diplobiontique (individus diploïde)
Cycle haplo-diplobiontique
Autogamie : capable de se féconder eux même
Hétérogamie : capable de se féconder en rencontrant un autre individu de la même
espèce
Isogamie : les gamètes sont identiques
Anisogamie : gamètes bien différenciées
Chez certains groupes se produit la conjugaison (fécondation réciproque de 2
individus accouplés)
3. forme de résistance
•
•
Peuvent survivre aux conditions défavorables en s’enkystant
Formation et ouverture de kyste fréquemment accompagnés de phénomènes de
multiplication ou de reproduction.
V. éléments d’écologie
Les protozoaires colonisent tous les milieux :
•
•
•
•
Eau douces, saunâtes ou marines
Sol humide
Humus
Milieu biologique
Il existe des formes libres, parasites, commensales, symbiotes
VI. organisation et classification des principaux groupes
•
•
6 groupes hétérogènes
Subdivision basées :
3
-
sur la nature de l’appareil locomoteur
sur les caractères du cycle de développement
1. les sarcomastigophores
Trypanosomas
•
•
certains trypanosomes transmis par des glossines sont responsables de la maladie du
sommeil
maladie de Chagas : causé par trypanosoma cruzi
Les trypanosomes peuvent se multiplier de façon très active par division longitudinales.
Choanoflagellés
• aquatiques, vivent fixés
• solitaire ou en colonie
Trychonymphas
•
•
Ordre des hypermastigides
Symbiotes d’insectes
Trichomonas
Ordre des trichomonadines
Opalinates
•
Kystes rejeté dans l’eau avec les excréments puis ingérés par le tétards.
2. les apicomplexes
Grégarines
Les grégarines sont de grandes tailles
Parasitent l’intestin d’invertébrés
L’individu végétatif est mobile
Coccidies
Coccidies monoxène (1 seul hôte) = parasite à un seul hôte
Coccidies hétéroxène = parasite à plusieurs hôtes
Schizogonie : production de schozozoïtes
Infestation à l’intérieur de l’hôte
Gamogonie : production de sporozoïtes
Transmission d’individus à individus
4
Coccidie hétéroxène
Plasmodium falciparum
Cycle asexué : schizogonie assure la propagation dans l’hôte et se déroule en 2 phases.
Phase exo-throcytaire avec formation d’un schizonte tissulaire
Phase érythrocytaire avec formation de schizontes érythrocytaire
Cycle sexué : gamogonie
Schizogonie :
•
•
Phase exo-throcytaire (½ après piqûre d’anophèle)
Phase érythrocytaire (7-8 jours après piqûre)
Gamogonie :
•
•
gamétogénèse et fécondation chez plasmodium
développement de l’œuf chez plasmodium
3. myxozoaires
Parasites d’invertébrés des poissons
4. cilliophores
•
•
•
•
•
•
•
porteurs de très nombreux cils
grande taille en général
pas de pseudopodes mais une stable, définie
cellule très complexe avec notamment 2 noyaux
macronucléus : fonction physique
micronucléus : fonction sexuelle
vivent le plus souvent en eau douce : présence typique de vacuoles pulsatiles
phagotrophe ou osmotrophe : rôle important dans les mécanismes d’épuration
résistent aux conditions défavorables en s’enkystant
Locomotion :
•
•
•
par battements ciliaires synchrone
ondes locomotrices parcourent le corps selon un trajet en spirale autour de a cellule
déplacement en s’enroulant autour d’une cellule
Thrycocytes
•
•
dispositifs de défense et d’attaque
petits dards gorgés de toxines
5
Excrétion et osmorégulation
•
•
•
•
•
fonction liée
vacuoles pulsatiles battant en opposition de phase
évacuent par une structure temporaire de la membrane, l’eau qui entre par osmose
dans la cellule à partir d’un milieu hypotonique
déchets évacués avec l’eau
sécrétion azotée de type ammoniatellique
Alimentation
•
•
par prédation
entrée des proies par le péristome : entonnoir garni de cils qui en battant, les dirigent
vers le cytostome puis vers le cytopharynx
Digestion
•
•
•
•
intracellulaire dans une vacuole digestive formée à partir du plasmolemme
trajet des vacuoles digestives bien définie et favorisée par des mouvements de cyclose
pendant le trajet, intervention d’enzyme favorisée par des variations de pH : neutre
puis acide puis neutre
évacuation des déchets par exocytose toujours en même point, le cytoprocte (anus)
La multiplication des ciliés
•
•
•
•
voie asexuée : division transversale
peut se produire jusqu’à 2 à 3 fois par jours dans des conditions favorables
voie sexuée : la conjugaison
semble plutôt se réaliser dans des conditions de vie favorable mais intervention de
facteurs internes vraisemblablement également
Classification des ciliés
basée essentiellement sur la ciliature
- oligohyménophores
•
•
•
sous classe des halotriches : thyménostromates
cils sur toute la surface du protozoaire
cils simples ou agglomérés
- polyhyménotrophe
•
•
•
•
sous classe des spirotriches
stentor forme libre qui peut atteindre 4 mm
balantidum coli, parasite du porc et de l’homme
sous classe des oligotriches
6
Téléchargement
Explore flashcards