Telechargé par [email protected]

Méthode épreuves HLP

publicité
Méthodologie
Humanités, Littérature et Philosophie
L’épreuve d’interprétation littéraire ou philosophique
Qu’est-ce que la question d’interprétation ?
La question d’interprétation suppose, comme son nom l’indique, d’interpréter un texte littéraire ou
philosophique, c’est-à-dire d’en faire émerger le sens, d’en expliquer les mécanismes, et de rendre clair ce
qui est formulé implicitement.
Pour un texte littéraire, il faudra porter une attention particulière aux procédés stylistiques ; pour un texte
philosophique, il faudra plutôt se focaliser sur l’usage des concepts.
Enfin, dans le cadre d’un texte argumentatif (qu’il soit littéraire ou philosophique), il faudra analyser avec rigueur
le type d’arguments utilisés par l’auteur, mais aussi le statut des exemples.
Comment construire ma réponse à la question d’interprétation ?
Votre réponse doit toujours suivre le même schéma : une introduction, un développement et une conclusion.
L’introduction
L’introduction doit commencer par une accroche pour susciter l’intérêt du lecteur et entrer en matière, présenter
le texte, analyser les termes clefs du sujet, problématiser la question, et annoncer un plan qui répond à la
problématique.
Le développement
Le développement est le corps même de votre réponse, et s’organise en deux parties au sein desquelles vous
exploserez vos arguments (deux par parties), qui doivent justifier ce que vous défendez dans chacune de vos
parties.
Voici un exemple de structure de développement :
I)
Titre de votre partie I (Premier axe de réponse à la problématique)
A- Argument n°1 qui justifie votre premier axe de réponse
B- Argument n°2 qui justifie votre premier axe de réponse
II)
Titre de votre partie II (Deuxième axe de réponse à la problématique)
A- Argument n°1 qui justifie votre deuxième axe de réponse
B- Argument n°2 qui justifie votre deuxième axe de réponse
Naturellement, votre développement devra s’appuyer sur le texte qu’il s’agit d’interpréter en citant certains
de ses passages pour en proposer une analyse précise.
La conclusion
La conclusion achève votre travail en proposant une réponse à la question initiale. Elle permet également de
dresser le bilan de votre interprétation du texte, et de proposer une ouverture qui soulève de nouvelles
questions en lien avec votre sujet.
1
Méthodologie
Humanités, Littérature et Philosophie
L’épreuve de réflexion littéraire ou philosophique
Qu’est-ce que la question de réflexion ?
La question de réflexion consiste à proposer une réponse argumentée à la question posée en analysant ses
termes, en faisant émerger une problématique et en mobilisant vos connaissances personnelles.
Cette épreuve suppose donc un apport de connaissance au travers de références (à des auteurs de philosophie
ou de littérature selon la nature de l’épreuve, bien que la transversalité reste possible).
Une question de réflexion philosophique impliquera la mobilisation de concepts ainsi que de distinctions
conceptuelles (aussi appelées « repères conceptuels ») ; là où une question de réflexion littéraire réclamera des
exemples précis d’œuvres issues de la littérature pour étayer votre réponse.
Néanmoins, la question de réflexion littéraire a bien souvent des aspects philosophiques, et il est tout à
fait recommandé d’utiliser les ressources des deux disciplines pour répondre à la question posée.
Ex de question de réflexion littéraire :
-
La rhétorique s’éloigne-t-elle « presque toujours » du bon sens et de la sagesse ?
Aimer le « beau langage » suffit-il à bien parler ?
Comment construire ma réponse à la question de réflexion ?
Votre réponse doit toujours suivre le même schéma : une introduction, un développement et une conclusion.
Les étapes de ces différentes composantes du devoir sont exactement les mêmes que pour la question
d’interprétation, si ce n’est que vous ne vous basez plus sur un texte, mais sur vos connaissances personnelles
pour répondre à la question posée.
2
Téléchargement
Explore flashcards