Telechargé par imanemouamr

299167407-Pr-Ese-Ntation-good

publicité
Ecole supérieure de technologie
Département génie urbain et environnement
Environnement et techniques de l’eau
Déchets solides
Déchets en provenance
des abattoirs au Maroc
Réalisé par :
HMAMMOUCH Soukaina
KAZDAR Hasna
2010/2011
Les déchets et sous-produits des abattoirs proviennent
de la transformation de la filière animale
 Ces déchets sont de nature variée : sang, os, boyaux,
peaux, cuirs , plumes, viande et graisse.

 185
abattoirs municipaux et communautaires.
 740 tueries de souks.
51%des abattoirs et 54% tueries de souks au Maroc ne
repend pas aux normes hygiénique : la saignée, le
dépouillement et l’éviscération se font dans le même
endroit.
Le tonnage des viandes contrôlé au Maroc et en
moyenne de 240000 T/an
Déchets solides: estimés à près de 15% du
poids vif de chaque animal abattu, soit l’équivalent de
0,38 Tonnes de déchets /Tonne de carcasse produite
chez les bovins et à 0,48 Tonnes de déchets / Tonne de
carcasse chez les ovins et les caprins .
Déchets liquides :estimés à près de 36 litres / T de
carcasse chez les bovins et 83 litres / T de carcasse
chez les ovins et caprins .
carcasse
Productio
n de
viande
Abattage
Volume
national % de sang
(T/an)
Matières
stercorair
es (T/an)
Total
déchets
(T/an)
Bovins
151500
48
5454
57570
63024
Ovins
106050
34
8800
50904
59704
caprins
13130
4
1100
6302
7402
total
270680
86
15354
114776
130130
Région
Population %
DOB des abattoirs (T/an)
OUED ED-DAHAB LAGOUIRA
0.338
430
LAAYOUNE-BOUJDOUR
0.870
1000
GUELMIM-ES-SEMARA
1.571
2000
SOUSS MASSA-DRAA
10.580
13500
GHARB CHRARDA BENI-HSEN
6.139
8000
CHAOUIA-OUARDIGHA
5.626
7300
MARRAKECH-TENSIFT AL HAOUZ
10.542
13700
ORIENTAL
6.517
8400
GRAND CASABLANCA
12.338
16000
RABAT-SALA-ZEMMOUR-ZAER
8.041
10000
DOUKKALA-ABDA
6.741
8700
TADLA-AZILAL
4.929
6400
MEKNES-TAFILALET
7.277
9400
FES-BOULEMANE
5.345
6900
TAZA-AL HOCEIMA-TAOUNATE
6.141
7900
TANGER-TETOUAN
8.394
10500
TOTAL MAROC
100
130130
DCO : Demande Chimique en Oxygène
 DBO5 : Demande Biologique en Oxygène
 NT : Azotes Total
 PT : Phosphor Total

Nature du
rejet
DCO
DBO5
NT
PT
sang
374 g O2/l
172 g O2/l
30 g/l
8 g/l
Déchets
stomacaux
246 g O2/l
231 g O2/l
22 g/kg
6 g/kg
La plupart du fumier des élevages est utilisée comme
engrais sans traitement préalable ou contrôle de qualité.
 Les sous-produits animaliers en provenance des
abattoirs sont souvent vendus à des recycleurs du
secteur informel qui les utilisent comme aliment pour
animaux.
 Les eaux usées et du sang non-traité sont déchargés
dans les égouts, en général, sans traitement préalable.
 Les sous-produits animaliers non-recyclés, sont jetés
dans des décharges à ciel ouvert où des animaux
domestiques, chiens, rats, et animaux sauvages, y
compris des oiseaux, fouinent pour s’alimenter.

Les abattoirs au Maroc ne sont pas encore équipés de
système de récupération des sous produits d’abattage
en vue d’une valorisation. Le sang, le contenu stomacal
souillé par les régurgitations, urines et fèces des
animaux et quelques morceaux de graisses, de laine et
autres constituants organiques sont drainés avec les
eaux de nettoyage vers le collecteur les eaux usées.
 Les déchets solides des abattoirs sont transportés vers
les décharges et dépotoirs publics où ils se retrouvent
avec les déchets et ordures ménagères.
 Les déchets des abattoirs présentent un taux de Matière
Sèche de l’ordre de 40 % et une composition globale
riche en fibres et en éléments nutritifs qui justifie et
incite à une récupération de ces déchets en vue d’une
valorisation rationnelle .

L’élimination des matières organiques se fait selon
trois modalités :
 Le rejet dans les décharges public;
 L’utilisation de ces déchets non traité comme
fertilisants dans l’agriculture;
 L’incinération qui se fait à l’air libre;
Ces modalités de transfert et d’élimination entrainent
:




-La pollution de la nappe phréatique
-La pollution des sols
-La nuisance olfactive (odeurs nauséabondes)
-Emissions de gaz à effet de serre (à partir des décharges)
 Le
secteur des abattoirs et produits à base
de viande au Maroc à connu une évolution
importantes au cours de ces dernières
décennie au niveau de control sanitaire et
qualitatif de viande ainsi que le suivi des
conditions hygiéniques. Cependant il est
regrettable que dans notre pays qu’on
continue à jeter des déchets d’abattoirs qui
peuvent être valorisés en énergie, en engrais
(compostage) ou en alimentation animal.
Téléchargement
Explore flashcards