Telechargé par Najet Achouri

hy.sn (cours)

publicité
Lycée Pilote Nabeul
Prof : Mzid Mourad
Hygiène du système nerveux
Problématique :
Le bon fonctionnement du système nerveux est menacé actuellement par certains facteurs
agressifs comme le stress et la consommation répétée des drogues qui peuvent nuire à la santé.
- Qu'est ce que le stress ?
- Qu'est ce qu'une drogue ?
- Comment agissent-elles sur le système nerveux ?
- Quels sont les effets du stress et de la drogue sur la santé et le comportement de
l'individu ?
- Comment préserver le bon fonctionnement du système nerveux ?
I / Le stress :
1) Définition :
Le stress désigne un état de tension extrême de l'organisme en réaction aux contraintes ou
pressions exercées sur lui. Les contraintes (ou agents stressants) peuvent être physiques
(chaleur, froid, bruit) ou psychologiques (forte émotion, frustration, examen, drame, deuil,
perte d'un travail …….).
2) Les manifestations du stress : Activité 1 page 254 :
Les manifestations du stress peuvent être classées en 3 phases selon l'état du stress :
1-La phase d'alarme (ou
d'alerte):
Durée : courte (qques mn)
Symptômes :
-vigilance accrue.
-horripilation (cheveux
dressés).
-accélération du rythme
cardiaque et respiratoire.
-augmentation de la
circulation sanguine dans les
muscles et dans le cerveau.
-diminution de la circulation
sanguine dans la peau d'où sa
pâleur.
-augmentation de la pression
artérielle.
-sueur froide.
 le but de ces manifestations
est de mettre l'organisme en
alerte afin de se préparer pour
se défendre contre l'agression.
2-La phase de résistance
(ou d’adaptation) :
Durée : longue (qques
heures)
Symptômes :
-augmentation du taux
sanguin de certaines
hormones : adrénaline,
noradrénaline, cortisol,
thyroxine.
-augmentation du rythme
cardiaque et respiratoire.
-augmentation de la
glycémie et diminution du
taux de glycogène dans les
muscles.
 mobilisation des
ressources énergétiques de
l'organisme afin de s'adapter
à la nouvelle situation.
3- La phase d'épuisement
Durée : longue (de qques jours
à une durée indéterminée)
Symptômes :
-fatigue.
-indifférence.
-troubles de comportement.
-apparition des maladies
psycho somatiques (ulcère,
constipation, trouble
cardiovasculaire, allergies).
-affaiblissement du système
immunitaire causé par les effets
immuno dépresseurs du
cortisol.
 les sujets stressés sont plus
exposés aux infections.
3) Mécanisme physiologique du stress :
Activité 2 page 255 :
R1:
Chapitre 3:
Thème 4: LA NEUROPHYSIOLOGIE
RÉGULATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE
Page 1 sur 4
Lycée Pilote Nabeul
Hormones
Glandes
sécrétrices
Organes cibles
Foie, cœur,
Adrénaline Médullosurrénales muscle, glandes
sudoripares
L’ACTH
Cortisol
L’hypophyse
stimulée par
cortico-libérine
secrétée par
l’hypothalamus
corticosurrénale
Thyroxine Thyroîde
TSH
Hypophyse
Chapitre 3:
Prof : Mzid Mourad
Effets
- Augmentation de la force des
contractions
cardiaques,
donc
augmentation de la fréquence cardiaque.
- Dilatation des vaisseaux du cerveau, du
cœur et du muscle.
- Diminution
des
diamètres
des
artérioles, donc augmentation de la
pression artérielle.
- Libération du glucose dans le corps en
activant la glycogénolyse.
- Dilatation des pupilles.
- Erection des poils.
- Stimulation des glandes sudoripares
(sueur).
Corticosurrénale
- synthèse et sécrétion du cortisol par la
corticosurrénale.
L’organisme
entier
- Protéolyse en donnant des acides
aminés que le foie transforme en glucose
(néoglucogenèse) puis en glycogène
(glycogenèse).
- Rôle anti-inflammatoire.
- Rôle antiallergique.
Secrétée en forte dose, elle présente des
effets nocifs sur le système immunitaire.
L’organisme
entier
Stimule le métabolisme énergétique
thyroïde
Provoque la synthèse et la sécrétion des
hormones thyroïdiennes : la thyroxine
Thème 4: LA NEUROPHYSIOLOGIE
RÉGULATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE
Page 2 sur 4
Lycée Pilote Nabeul
Prof : Mzid Mourad
On peut distinguer trois phases dans l’évolution de l’état de stress :
o 1ère phase : Phase d’alarme : Mécanisme nerveux du système orthosympathique
o 2ème phase : Phase d’adaptation : Mécanisme hormonal (le système endocrinien)
o 3ème phase d’épuisement : Mécanisme hormonal (le système endocrinien)
L’individu fatigué devient indifférents et déprimé. Il peut être atteint de certaines maladies
psychosomatiques : ulcère, constipation, troubles cardiovasculaires….
R2 : Voir bilan page 260.
Chapitre 3:
Thème 4: LA NEUROPHYSIOLOGIE
RÉGULATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE
Page 3 sur 4
Lycée Pilote Nabeul
Prof : Mzid Mourad
R3 : Justification de l'application du qualificatif "neurohormonal" : Les agents stressants
stimulent le système nerveux et principalement le système limbique et le système
neurovégétatif. Ces deux systèmes agissent sur les glandes endocrines sécrétrices
d'hormones induisant des effets sur les organes cibles.
R4 : Parmi les règles qui assurent une bonne hygiène du système nerveux :
 Dormir suffisamment (8h/j).
 Pratiquer du sport.
 Eviter la consommation des drogues et les excitants comme le tabac, le café ….
 Eviter le surmenage dans le travail.
 Lutter contre les effets du stress.
 Aménager au cours de la journée des moments de détentes et de loisir.
 Assurer une alimentation saine et variée.
II/ Les drogues et leurs effets :
1) Définition :
Une drogue est une substance naturelle ou synthétique agissant sur le système nerveux
induisant une perturbation de son fonctionnement, donc elle modifie la conscience et le
comportement de l'utilisateur.
2) Quelques effets des drogues : (tableau page 256)
a- Les raisons qui peuvent inciter quelqu'un à consommer des drogues :
Échec – argent – problèmes familiaux – fréquentation.
b- Toutes les drogues sont dangereuses, elles créent un état de dépendance plus au moins
important. La toxicomanie entraine des troubles physiques et psychiques.
c- Les effets recherchés tels que l'euphorie, la jouissance, la rêverie, ne sont que temporaires,
alors que les effets sur la santé sont durables tels que les maladies cardiovasculaires, trouble de
la mémoire, ralentissement intellectuel ……….. d’où l'expression "après le paradis artificiel,
l'enfer".
III / Mécanisme de la dépendance aux drogues : Activité 3 page 257 :
Au niveau du cerveau (dans le système limbique), il existe des synapses où le
neurotransmetteur est la dopamine dont la libération dans la fente synaptique conduit à une
sensation de plaisir.
Certaines drogues, comme la cocaïne, agissent au niveau de ces synapses en inhibant la
recapture de la dopamine. Le neurotransmetteur reste alors dans la fente synaptique et son effet
euphorisant se maintient.
La prise chronique de la cocaïne maintien un niveau élevé de plaisir, associé à l'élévation
artificielle du taux de dopamine donc la membrane post synaptique va même jusqu'à s'adapter à
ce taux élevé de dopamine en synthétisant de nouveaux récepteurs d’où la dépendance.
Il existe deux types de dépendance :
 Dépendance physique : La privation entraine des troubles du manque: insomnie, sueurs,
diarrhées, douleurs, anxiété, agitation …..
 Dépendance psychique : Besoin irrésistible de consommer de la drogue avec sensation de
malaise et d'angoisse allant parfois jusqu'à la dépression.
IV / Prévention de la toxicomanie :
Voir livre page 258.
Chapitre 3:
Thème 4: LA NEUROPHYSIOLOGIE
RÉGULATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE
Page 4 sur 4
Téléchargement
Explore flashcards