Telechargé par mohalamdiouf

Projet de Thèse MLDIOUF

publicité
PROJET DE RECHERCHE :
THEME:
PRATIQUES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES ET
PERFORMANCE DES TRES PETITES ENTREPRISES AU SENEGAL
DIOUF Mohamadou Lamine
Doctorant en Sciences de Gestion,
Domaine de recherche : Gestion des Ressources Humaines (GRH)
Université Cheikh Anta DIOP de Dakar
E- mail : [email protected]
Tél : +221 77 554 72 80
1- CONTEXTE ET JUSTIFICATION DE LA RECHERCHE
Comme dans la plupart des pays africains, au Sénégal, les Petites et Moyennes Entreprises
(PME) et les Très Petites Entreprises (TPE) occupent une place très importante dans l'économie.
Ces entreprises jouent un rôle considérable dans la création d'emplois et dans le dynamisme de
l'économie nationale.
Les TPE (1à 10 salariés excepté le dirigeant) sont les plus nombreuses. Elles sont présentes dans
tous les secteurs surtout dans les services mais de plus en plus on remarque une montée dans le
secteur agricole (élevage, riziculture) et le secteur secondaire avec de petites unités de production.
Il nous semble pertinent de s’intéresser au management des TPE au Sénégal notamment la
Gestion des Ressources Humaines, un chantier encore immense en termes de recherche pour ne
pas dire que la majorité des travaux sont des cas de TPE des pays de l’Occident.
Des travaux sont menés sur les pratiques GRH et sur le management au Sénégal ou en Afrique
aussi bien dans les grandes entreprises que dans les PME et TPE en faisant ressortir le poids de
la culture qui est essentielle et le choix de l’arbitraire en matière de pratiques GRH (A.L. DIA 1991,
MAMBOUNDOU 2009, MUTABAZI 2008, TIDJANI, KANDEM 2010, SIMEN, AGNE 2012, SIMEN
2018). Egalement, en Occident il existe plusieurs études sur les pratiques GRH dans les TPE
montrant les spécificités qui sont déterminantes dans la gestion des hommes comme le
management de proximité (JAOUEN, TORRES 2008), le processus d’exercice des pratiques et
leurs causes (JAOUEN, TESSIER), le modèle arbitraire (NIZET, PICHAULT 2008)
La gestion des ressources humaines dans les TPE allie tradition et modernité (S.F. SIMEN, 2018)
et est peu structurée et moins formelle que dans les grandes entreprises. En effet, les contraintes
financières obligent à une centralisation de la gestion chez le dirigeant propriétaire, à une stratégie
intuitive ou informelle et à l’absence de normes, de méthodes ou d’outils appropriés (LOESEL,
2014). Ces difficultés de formalisation conduit certaines TPE à opter pour l’externalisation
individuelle ou collective c’est-à-dire une mutualisation de la GRH en relation avec d’autres
entreprise de taille similaire (BERNON, GRILLET, QUINT, TROUVE 2005).
Cependant, malgré les difficultés, la gestion des ressources humaines existe dans les TPE et
s’exerce dans les mêmes domaines qu’on retrouve dans les grandes entreprises avec des
pratiques certes différentes. Il nous parait intéressant d’étudier ces pratiques ainsi que les
conditions de leur exercice.
Par ailleurs, la mondialisation de l’économie avec son corollaire l’intensification de la concurrence
et la compétitivité pousse les entreprises à s’adapter pour être performantes. Les TPE ne sont pas
en reste et doivent nécessairement recourir à un management efficace. D’où la pertinence de la
question relative à la relation entre GRH et Performance dans les TPE
2- PROBLEMATIQUE ET QUESTIONS DE LA RECHERCHE
Au Sénégal, l’enjeu que représentent les TPE en matière de création d’emplois et de
développement économique n’est plus à démontrer. Beaucoup de programmes et de projets du
gouvernement s’inscrivent dans cette dynamique avec des investissements matériels et financiers
importants. Aussi, au niveau de la société, beaucoup d’entrepreneurs ou de potentiels
entrepreneurs ont choisi la TPE pour pouvoir opérer dans le circuit économique.
Cependant, la plupart de ces investissements ne sont pas rentables ou voués à l’échec à cause
d’un système de management qui n’est pas au point surtout la gestion des ressources humaines.
Elle vient souvent en dernière position après la mise en place de la TPE et se réduit souvent à la
volonté du dirigeant. Cette situation s’explique par des contraintes financières qui obligent le
dirigeant à centraliser la gestion des ressources humaines ou bien de recourir à une solution à
moindre coût.
Par ailleurs, même si en vertu des difficultés de gestion, certaines TPE ne parviennent pas à
motiver voire fidéliser leur personnel et finissent par disparaître au bout de quelques années.
D’autres par contre, sont pérennes et résistent mieux aux crises organisationnelles et
économiques parce que pilotées efficacement par des gestionnaires avertis en matière de gestion
des hommes.
Il convient donc pour nous de poser la question principale suivante : Quelles sont les pratiques
actuelles de gestion des ressources humaines ainsi que leurs conséquences sur la performance
globale surtout organisationnelle et sociale ?
De cette question principale découlent les questions spécifiques suivantes :
Existe-t-il des pratiques de GRH dans les TPE au Sénégal ? Quelles sont leurs spécificités ?
Comment sont-elles exercées dans les activités RH et dans quels contextes ? Quels outils et
méthodes RH utilisés ? Comment mesurer l’impact de ces pratiques sur la performance au plan
économique, organisationnel et social ?
3-
OBJECTIF DE LA RECHERCHE
L’objectif général de cette recherche est de d’étudier les pratiques de gestion des ressources et
leur impact sur la performance globale des TPE au Sénégal.
Partant de cet objectif général, nous avons des objectifs spécifiques :
 D’identifier les pratiques GRH et leurs spécificités dans les TPE au Sénégal
 De montrer les conditions dans lesquelles ces pratiques peuvent s’exercer
 D’analyser l’impact de ces pratiques sur la performance des TPE sénégalaises
4-
CADRE CONCEPTUEL ET THEORIQUE
4.1 CADRE THEORIQUE
En Afrique comme en Occident, un certain nombre de travaux de recherche ont fait état de la
gestion des ressources humaines dans les TPE ou PME, le management dans le contexte africain
avec l’influence de la culture. Notre travail de recherche s’appuiera sur ces travaux pour mettre en
évidence les pratiques de ces types d’entreprises dans un environnement marqué par une certaine
culture managériale et un certain contexte économique. Cela pour dire que l’environnement des
TPE n’est pas le même en Afrique et est aussi différent de celui des pays développés. La
contingence n’est pas à écarter dans cette recherche car la performance peut en dépendre.
Par ailleurs, nous étudierons les pratiques dans tous les domaines de la GRH (Recrutement,
administration du personnel, rémunération, motivation, gestion des carrières, communication
interne….) pour voir lesquels sont plus couverts par les TPE.
Cette démarche nous permettra de passer en revue les différents modèles théoriques concernant
la GRH dans les TPE en général et dans les TPE africaines en particulier afin d’arriver à formuler
des hypothèses de recherche et de construire notre modèle théorique
4.2 CADRE CONCEPTUEL
Il ‘agira définir les concepts essentiels ayant trait à notre recherche notamment la TPE, les
pratiques GRH dans les TPE, la performance.
-la TPE : définition juridique, économique au Sénégal, les caractéristiques et spécificités, leur
importance dans le tissu économique sénégalais. Il est considéré comme TPE, toute entreprise de
1 à 10 salariés le dirigeant non compris (SIMEN, 2018). Ce sera certainement la définition de la
TPE que nous allons retenir.
-les pratiques GRH dans les TPE : application des politiques et décisions RH dans les TPE :
recrutement, administration du personnel, motivation, satisfaction du personnel, formation, gestion
des carrières, relations professionnelles, autres conditions de vie …
-la performance :
organisationnelle, économique et sociale.
5- METHODOLOGIE DE LA RECHERCHE
5.1 UNE DEMARCHE HYPOTHETICO-DEDUCTIVE ET INDUCTIVE
Nous optons pour une d’une démarche hypothético-déductive et d’une démarche inductive relative
à l’étude qualitative. Le raisonnement théorique servira à déduire des hypothèses que l’on va
tester ensuite en les confrontant à la réalité observable et observée (Evrard et al., 2003).
D’abord, nous analyserons la littérature sur les pratiques GRH dans les TPE, la relation Pratiques
GRH et performance tout en mettant en exergue les outils et méthodes explicites mais aussi les
déterminants de ces pratiques qui favorisent la performance des TPE.
5.2 CONCEPTION D’UN MODELE DE RECHERCHE
Un modèle de recherche à travers un corps d’hypothèses. Ce modèle sera adapté au contexte
d’étude au travers d’une première étude qualitative. Ensuite, il sera testé sur un échantillon
constitué 200 PME.
5.3 ETUDE DE TERRAIN
Dans la pratique, pour mener à bien ce travail, nous allons réaliser plusieurs enquêtes
complémentaires dont nous faisons mention à différents endroits :
 Une enquête exploratoire : nous avons choisi des entretiens individuels auprès de 10 à 20
dirigeants ou responsables des ressources humaines de TPE. Ces entretiens nous
permettront de structurer notre recherche afin d’élaborer et d’adapter notre modèle de
recherche.
 Une enquête quantitative confirmatoire auprès de 200 TPE sénégalaises qui seront
choisies en fonction de la représentativité par secteur. Cette étude quantitative constituera
la base sur laquelle se développera notre analyse de recherche. Pour ce faire, nous
utiliserons un questionnaire destiné aux salariés des TPE de l’échantillon.
 Une deuxième enquête qualitative qui sera menée auprès de 10 à 20 responsables des
ressources humaines des TPE de l’échantillon. Cette nouvelle étude qualitative a pour
objectif de confirmer et d’approfondir les résultats de l’enquête quantitative.
5.4- METHODE DE TRAITEMENT
 DONNEES QUANTITATIVES : Utilisation d’un logiciel statistique pour procéder à des tests
de fidélité et de validité des instruments de mesure, des tris à plats et croisés, des analyses
typologique, discriminante, de la variance…..
 DONNEES QUALITATIVES : Analyse de contenu
6- RESULTATS ATTENDUS
Il s’agira de l’interprétation et la discussion des résultats relatives aux pratiques de gestion des
ressources humaines dans les TPE sénégalaises et les impacts sur leurs performances.
 Les Pratiques RH




Structuration et Organisation des RH : enjeu ou importance de la GRH,
organigramme, normes et procédures RH
Politiques RH suivies : élaboration et mise en œuvre du recrutement ; de
l’administration du personnel, de la rémunération, la formation, la motivation, la
gestion des carrières
Outils et méthodes utilisées par les TPE Sénégalaises
Les difficultés de prises en charge de la GRH
 Relation Pratiques RH et performance des TPE Sénégalaises

Conséquences des pratiques RH des TPE sur leurs performances : performance
économique (chiffre d’affaires, parts de marché), organisationnelle (flexibilité,
productivité), sociale (motivation, satisfaction, fidélité du personnel)
 Esquisse d’un modèle de GRH adapté à la performance des TPE sénégalaises


Proposer une démarche qui va contribuer au plan académique à la compréhension
du management des entreprises africaines en général et sénégalaises en
particulier.
Permettre aux TPE sénégalaises d’améliorer leurs performances par une meilleure
prise en charge de la gestion des ressources humaines.
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
BERNON, GRILLET, QUINT, TROUVE (2006), La mutualisation des ressources humaines pour
des TPE localisées sur un territoire, XVIIème Congrès de l’AGRH IAE de Lille et Reims
Evard. Y., Pras. B., & Roux E (2003), « les méthodes descriptives in market fondement et
méthodes de recherche en marketing. 3eme Edition pp. 397 – 471 Paris Dunod.
JAOUEN A., TESSIER N. (2008), « Les pratiques de GRH des très petites entreprises », Actes du
Congrès de l’AGRH, Reims.
JAOUEN A., TORRES O. (2008), « Les très petites entreprises, un management de proximité »,
Business, Hermes
Lamine Dia A., (1991) : « Le management africain Mythe ou réalité », revue internationale PME :
économie et gestion de la petite et moyenne entreprise, Vol. 4 n1 p. 29-48.
LOESEL C. (2014), La conception de service innovant : le cas d’un modèle de mutualisation de
services RH pour des PME et TPE, XXIIIe Conférence Internationale de Management
Stratégique AIMS
MAMBOUNDOU J. P. (2009), « Du modèle arbitraire au modèle objectivant : quelques
enseignements pour la théorie et la pratique en GRH à partir de l’étude de cas de trois PME
gabonaises, Actes du Congrès de l’AGRH, Toulouse.
MUTABAZI E. (2008), « Culture et gestion en Afrique noire », Davel E. et al., Gestion en contexte
interculturel, approches, problématiques, pratiques et plongées, Québec, Presses de l’Université
Laval, Chapitre VI.1, p.1-44.
PICHAULT F., NIZET J. (2000), « Les pratiques de gestion des ressources humaines. Approche
contingente et politique », Paris, Seuil
SIMEN F (2018), Pratiques de GRH dans les TPE : Pertinence d’une gestion qui concilie tradition
et modernité, XXVIe Conférence Internationale de Management Stratégique AIMS
SIMEN S. F., AGNE A. (2012), « L’entreprise familiale au Sénégal : entre solidarité, tensions et
recompositions », Revue Juridique de l’Ouest, N° spécial, CRJO, IODE (UMR CNRS n°6262),
p.33-63
TIDJANI B., KAMDEM E. (dir.) (2010), « Gérer les ressources humaines en Afrique. Entre
pratiques organisationnelles et processus sociaux », EMS.
Téléchargement
Explore flashcards