Telechargé par basmatfarah.81

La structure cellulaire

publicité
STRUCTURE CELLULAIRE
La structure cellulaire
Activité 1
1.
Les cellules végétales d’organismes pluricellulaires
Document 1 A : Prélèvement de l’épiderme interne d’une écaille de bulbe d’oignon
1.
En utilisant le document 1A prélevez sur un bulbe d’oignon coupé longitudinalement en quatre, une
feuille ou écaille de la région moyenne.
2.
A l’aide d’un scalpel, découpez un carré de 5 mm de côté dans l’épiderme de la partie concave et
décollez-le à l’aide d’une pince.
3.
Réalisez une préparation microscopique en montant dans une goutte d’eau, entre lame et lamelle, le
fragment d’épiderme prélevé, soigneusement étalé.
4.
Observez à faible grossissement et faites un dessin légendé (noyau, cytoplasme, membrane plasmique,
vacuole).
5.
Passez au fort grossissement. Complétez les observations précédentes en identifiant les nucléoles.
6.
Faites varier la mise au point et modifiez l’éclairage et le diaphragme, pour observer les organites et les
inclusions cellulaires divers.
7.
Terminez le dessin et la légende.
8.
Pour compléter l’étude de la cellule, refaites quatre nouvelles préparations mais en utilisant
successivement les liquides suivants comme milieu de montage : liquide de Ringer + solution de rouge
neutre, solution de rouge neutre concentré, eau iodée (ou Lugol), et Ringer additionné d’une trace de
vert de méthyle.
69
9.
Rendez-compte, par un ou plusieurs schémas annotés, des observations faites avec chacun de ces quatre
montages. Vous pouvez utiliser aussi le document 1 B.
Document 1 B : Différentes observations de cellules épithéliales d’écaille de bulbe d’oignon – M.O.
10. Répondez maintenant aux questions suivantes :
- les cellules montées dans l’eau restent vivantes pendant un certain temps. Avez-vous pu vous
rendre compte de cet état ? Si oui, grâce à quoi ?
- indiquez quel a été l’effet de la solution de rouge neutre concentré sur la préparation ?
- précisez quel a été l’effet du vert de méthyle acétique sur la préparation ?
70
Document 1 C : Cellules d’une feuille d’Elodée
11. Observez des cellules de feuille d’Elodée après avoir monté un fragment de cette feuille entre lame et
lamelle, dans une goutte d’eau.
12. En utilisant les documents 1B et 1C, indiquez les différences existant entre les cellules d’épiderme
d’oignon et celles d’une feuille d’Elodée.
13. Observez le déplacement des chloroplastes des cellules. Dites pourquoi, d’après vous, ce mouvement
est possible et pour quelle raison il est appelé cyclose.
14. Faites un schéma légendé d’une cellule de feuille d’Elodée.
2.
Les cellules animales d’organismes pluricellulaires
Document 2 : Cellule de l’épithélium buccal
15. Raclez très doucement la face interne de votre joue avec le bord d’un cure-dents.
71
16. Montez ce que vous avez recueilli entre lame et lamelle dans une goutte d’eau additionnée de rouge
neutre. Ecrasez doucement.
17. Observez la préparation.
18. Faites un dessin légendé d’une cellule de la muqueuse buccale de votre préparation.
19. Comparez-la avec la cellule de feuille d’Elodée.
3.
Les cellules d’organismes unicellulaires
Document 3 A : La Paramécie
Document 3 B : Schéma d’interprétation
20. Déposez une goutte d’infusion de foin entre lame et lamelle.
21. Observez.
22. En vous servant de votre préparation et des documents 3 A et 3 B, comparez la structure cellulaire de la
paramécie à celle des autres cellules que vous avez déjà observées.
23. Utilisez les observations qui viennent d’être faites et vos connaissances pour donner les caractères
communs à toutes les cellules animales et végétales.
24. Puis citez les différences observées.
25. Faites un schéma de synthèse d’une cellule animale et un d’une cellule végétale.
72
4.
Les types cellulaires
Document 4 : Types de cellules humaines
26. En utilisant le document 4, analysez les particularités concernant la forme des différentes cellules
schématissées.
27. Comparez les dimensions des cellules représentées.
28. Emettez une hypothèse sur le rapport qui peut exister entre la structure et la physiologie cellulaires.
73
5.
La structure et la fonction de la cellule
A. Mitochondrie (MET, x 25 000)
B. Appareil de Golgi (MET, x 8 000)
74
C. Réticulum endoplasmique et ribosomes
D. Centrioles
Document 5A : Des organites cellulaires autres que le noyau
(à gauche – micro-photographies)
(à droite – schémas d’interprétation)
29. Etudiez la structure des organites présentés dans le document 5 A. Pour cela utilisez les annotations des
schémas réalisés à partir des microphotographies correspondantes.
30. L’hypothèse émise précédemment est-elle validée ? Justifiez votre réponse. Si besoin, complétez votre
réponse.
75
Document 5 B : Le noyau
(à gauche – micro-photographies)
(à droite – schéma d’interprétation)
31. Etudiez la structure du noyau en utilisant les annotations du schéma réalisé à partir de la microphotographie.
32. Emettez une hypothèse sur le rapport existant entre structure et fonction nucléaires.
6.
Conclusion générale
Document 6
33. Reproduisez les schémas.
34. Légendez-les.
35. Comparez la structure des deux types de cellules.
76
36. Mettez un titre à chacun.
37. Soulignez en bleu les parties communes aux cellules.
38. Soulignez les parties spécifiques à l’une ou l’autre des cellules, en vert pour les cellules végétales, en
rouge pour les cellules animales.
39. Concluez quant à la notion de cellule.
Document 7 : Electronographie d’une cellule
40. Indiquez s’il s’agit d’une cellule animale ou d’une cellule végétale ? Justifiez votre réponse.
41. Donnez le nom des structures numérotées de 1 à 8.
42. Que savez-vous du rôle des structures 2, 3 et 4 ?
77
Membrane cellulaire.
L’échange de substances entre la cellule et le milieu
Activité 2
1.
Compartiments cellulaires
Document 1 : Electronographie d’une cellule acineuse de pancréas de Cobaye – MET, x 9 000
1.
Observez le document 1.
2.
Légendez-le en vous aidant des mots suivants :
-
noyau
réticulum granuleux
dictyosome ou appareil de Golgi
mitochondrie
78
-
2.
vésicules de sécrétion ou vésicules golgiennes
lumière de l’acinus
3.
Emettez une idée sur la signification fonctionnelle de la remarquable abondance des membranes dans le
cytoplasme.
4.
Faites un schéma d’interprétation du document 1 et indiquez à l’aide de flèches les flux membranaires
possibles qui existent entre les compartiments cellulaires.
La membrane plasmique
Structure de la membrane plasmique
Document 2 A : Cellule végétale vue au microscope électronique
79
Document 2 B : Schéma d’interprétation
5.
Observez les documents 2 A et 2 B.
6.
Combien de membranes cellulaires l’eau doit-elle traverser pour passer de la vacuole d’une cellule
végétale à la vacuole de la cellule voisine. Faites la même réflexion quant aux cellules animales.
(document 2 C)
Document 2 C : Membrane plasmique d’un globule rouge de rat (x 30 000 – microscopie électronique)
80
Document 2 D : Membrane plasmique d’un globule rouge humain (x 120 000 – microscope électronique)
7.
Observez la membrane cytoplasmique d’une cellule animale (documents 2 C, 2 D).
8.
Comparez les membranes représentées dans les documents 2 B et 2 D. Quelle ressemblance constatezvous ?
9.
En sachant que les deux couches sombres de la membrane plasmique qui apparaissent au fort
grossissement (document 2 D) sont dues à la fixation du tetroxyde d’asmium par les deux couches de
protéines et que la couche claire au milieu représente une bicouche de phospholipides, représentez
schématiquement la membrane. (Vous pouvez vous servir de vos connaissances pour représenter
schématiquement les phospholipides et les protéines. )
Phospholipide
Pôle hydrophile Pôle hydrophobe Document 3 : Hybridation cellulaire
81
10. Analysez les résultats de l’expérience d’hybridation d’une cellule humaine et d’une cellule de souris
dans lesquelles les protéines membranaires sont marquées de façon différente (en utilisant des
anticorps).
11. Que pouvez-vous dire de la disposition des protéines membranaires dans la cellule hybride ?
12. La représentation de la membrane plasmique que vous aviez imaginée correspond-elle au résultat de
l’expérience représentée dans le document 3 ? Sinon, en quoi est-elle différente ?
13. Donnez alors une autre idée sur la disposition des protéines membranaires sous forme d’un schéma.
3.
Passage des substances à travers la membrane plasmique
Passage passif des substances à travers la membrane plasmique
Document 4 : Passage d’ions, d’eau et de molécules à travers la membrane
14. Observez le document 4. La représentation de la membrane qui y est donnée, est-elle complète ? Sinon,
pourquoi d’après vous ?
15. Reproduisez le schéma du document 4 , complétez-le et légendez-le.
16. Représentez par des flèches le passage des substances qui peuvent traverser cette membrane.
82
Expérience 1
Protocole de l’expérience :
Hématies placées dans des solutions aqueuses de NaCl de concentrations différentes.
Des frottis sanguins sont réalisés puis une observation microscopique est faite.
« Réalisation d’un frottis sanguin : on prélève une goutte de sang à l’extrémité du doigt par piqûre à l’aide
d’une aiguille stérilisée. La goutte de sang est recueillie au bord d’une lamelle puis étalée en faisant glisser
celle-ci sur la lame porte-objet.
On observera des hématites (diam. 7μm, mesuré à l’aide d’un micromètre) et des leucocytes. Le sang est
donc un tissu animal particulier puisqu’il est formé de cellules dispersées dans un liquide interstitiel. »
Document 5 A : Réalisation d’un frottis sanguin
Document 5 B : Résultats de l’expérience 1 : Aspect des hématies en fonction de la concentration en NaCl
17. Analysez le document 5B.
18. Emettez une hypothèse permettant d’expliquer les modifications de forme et de dimensions des
hématies.
19. Concluez quant à l’origine des faits constatés.
83
Expérience 2
Protocole de l’expérience :
Réalisation de suspensions d’hématies dans différentes concentrations de NaCl.
Document 5 C
Hématies en suspension dans six concentrations de chlorure de sodium : 0,05 ; 0,07 ; 0,12 ; 0,15 ; 0,40 ; 0,80. M.
Les tubes ont subi une centrifugation afin d’accélérer la sédimentation des hématies.
20. Analysez les résultats présentés dans le document 5 C. Correspondent-ils à ceux de l’expérience
précédente ? Confirment-ils votre hypothèse ? Justifiez votre réponse.
21. Quelle doit être la concentration en NaCl du plasma sanguin d’après les résultats ci-dessus ? Justifiez
votre réponse.
Document 5 D : L’osmose
22. Commentez le document 5 D.
23. En vous servant des documents 5 B et 5 C déterminez la valeur des concentrations en NaCl plasmatique
qui correspond à un milieu hypotonique et à un milieu hypertonique.
84
Expérience 3
Protocole de l’expérience :
Cellules végétales placées dans différentes solutions de saccharose.
On prélève 3 lambeaux d’épiderme d’écaille d’oignon violet qu’on place entre lame et lamelle dans de l’eau
contenant du saccharose à des concentrations différentes.
Les lambeaux d’épiderme sont montés ensuite entre lame et lamelle et observés au microscope.
Document 6 : Cellules d’épiderme d’oignon montées dans différentes solutions de saccharose
a) une solution isotonique 50 gl-1
b) une solution hypotonique 100 gl-1
c) une solution hypertonique 200 gl-1
24. Comparez les résultats des expériences 1 et 3.
25. S’agit-il du même phénomène ? Justifiez votre réponse.
85
26. A quoi sont dues les différences et les ressemblances dans le phénomène osmotique entre les cellules
animales et végétales ?
Expérience 4
Protocole de l’expérience :
Etude de l’amplitude des phénomènes de turgescence, de plasmolyse et de déplasmolyse en fonction du temps.
Document 7 : Variations d’amplitude des phénomènes observés en fonction du temps
t° – isotonie
t1 – entrée d’eau dans la vacuole
t2 – turgescence
t3 – (on augmente alors la concentration du saccharose dans le milieu extérieur) plasmolyse
t4 – déplasmolyse
27. Analysez le document 7.
28. Indiquez si les résultats peuvent s’expliquer seulement par le phénomène d’osmose. Justifiez votre
réponse.
86
« Dans le tube fin mais non capillaire et dans l’entonnoir se trouve une solution (eau + saccharose).
L’entonnoir est fermé à sa base par une membrane réalisée avec la paroi d’une vessie de porc.
En début d’expérience, les niveaux sont les mêmes dans le tube et le récipient inférieur où se trouve de
l’eau. En quelques minutes, il y a montée de l’eau dans le tube.
Il y a donc passage d’eau à travers la membrane ; ce passage d’eau est appelé osmose.
En goûtant le liquide du récipient, au bout de quelques heures on peut s’apercevoir qu’un peu de
saccharose est passée à travers la membrane. Ce passage de soluté est appelé dialyse. »
Document 8 : L’ « osmomètre » de Dutrochet
29. Si le montage du document 8 est réalisable en classe, vérifiez si les résultats sont concordants.
30. Indiquez si le phénomène de dialyse peut expliquer certains résultats du document 7. Si oui, comment ?
Passage actif des substances à travers la membrane plasmique
Document 9 : Mesures des pressions osmotiques (en Pascals) dans les cellules de la racine
87
31. Commentez les résultats donnés par le document 9.
32. Précisez comment peut s’expliquer le passage de l’eau du sol jusqu’à l’endoderme. Le même
mécanisme est-il valable pour le passage dans les zones plus profondes de la racine (zone des vaisseaux
conducteurs de sève).
33. Emettez une hypothèse sur la perméabilité active de la membrane.
Document 10 : Modèles de passage actif des substances à travers la membrane
a) passage à l’aide d’un transporteur spécifique
b) la « pompe » à sodium/potassium
88
34. Interprétez le document 10.
35. Précisez dans quelles conditions a lieu le transport actif des substances à travers la membrane
plasmique.
36. Trouvez d’autres exemples de transport actif chez les cellules des organismes vivants en vous servant
des connaissances acquises.
89
Les phénomènes d’endocytose et d’exocytose
Activité 3
1.
L’endocytose
La phagocytose (du grec phagein, manger)
Document 1 A : Phagocytose d’une bactérie par un macrophage, M.E.T x 15 000
Document 1 B : Déroulement schématisé de la phagocytose
1.
Analysez les documents 1 A et 1 B pour expliquer le mécanisme de la phagocytose à partir du
phénomène observé.
90
2.
Trouvez l’étymologie du mot « endocytose ».
3.
Donnez d’autres exemples d’endocytose en utilisant vos connaissances.
La pinocytose (du grec pinein, boire)
Document 2 : Pinocytose
4.
Emettez des hypothèses sur l’intérêt de l’endocytose pour une cellule.
91
2.
L’exocytose
Document 3 : Exocytose (microphotographie)
ZG – vésicules de sécrétion
PM – membrane plasmique
EX – milieu extérieur
5.
Expliquez le phénomène d’exocytose à partir de l’analyse du document 3.
6.
Emettez une hypothèse sur la nature des vésicules « blanches » et de leur fonction.
7.
Découvrez les points communs entre les phénomènes représentés dans les documents 1, 2, 3. A quoi
attribuez-vous cette ressemblance ?
8.
Réfléchissez sur l’étymologie du mot exocytose et donnez-en une définition.
92
Document 4 : L’appareil de Goldgi - Siège du trafic moléculaire entre
le lieu de la synthèse des protéines et celui de leur excrétion dans le milieu extérieur
9.
En utilisant le document 4, retrouvez le rôle de l’appareil de Goldgi dans le phénomène représenté ?
93
10. Des substances peuvent-elles être directement libérées par l’appareil de Goldgi sans l’intervention du
réticulum endoplasmique. Si oui, lesquelles ?
11. Rappelez le rôle des lysosomes et précisez quelle peut être leur fonction dans le phénomène étudié.
12. Quel rôle a le réticulum endoplasmique lisse dans le phénomène étudié ?
13. D’après vous, les exocytoses dépensent-elles de l’énergie ? Pourquoi ?
94
Le noyau et ses chromosomes
Activité 4
1.
Le noyau
Le rôle du noyau
« Lors d’une fécondation, il y a fusion entre un
ovocyte, cellule reproductrice femelle (grosse cellule
possédant un noyau situé au milieu d’un cytoplasme
important),
et
un
spermatozoïde,
cellule
reproductrice mâle (petite cellule dotée d’un noyau
entouré d’une infinie pellicule de cytoplasme). Le
résultat de cette fusion est la cellule – œuf, cellule
volumineuse dont le cytoplasme peut être considéré
comme totalement d’origine maternelle. Cette
cellule-œuf est à l’origine d’un individu qui hérite
des caractères d’origine paternelle aussi bien que
maternelle. »
Document 1A : L’origine des caractères d’un
individu
1.
Document 1B : L’expérience de Gurdon sur le
crapaud du Cap
Tirez, à partir de ces deux documents, des conclusions concernant le rôle du noyau.
95
L’ultrastructure du noyau
Document 2 : Electronographie d’une portion de cellule et de son noyau
2.
L’électronographie ci-dessus présente le noyau d’une cellule eucaryote. Faites-en un schéma.
3.
Complétez le schéma par un titre et une légende ordonnée qui mettra en évidence les constituants
essentiels de cet organite cellulaire.
La diversité et la nombre des noyaux dans la cellule
Document 3 A : Cellules sanguines – MO x 1260
Document 3 B : Cellules musculaires – MO x 100
96
Document 3 C : Cellules de l’immunité
4.
En utilisant l’échelle donnée dans chaque document, calculez la taille réelle du noyau présent dans la
cellule considérée.
5.
A partir de la comparaison des cellules données, indiquez ce qui différencie les cellules les unes des
autres, en considérant leur(s) noyau(x), uniquement.
6.
A l’aide de vos connaissances, rappelez ce qu’est la division cellulaire conforme.
97
La composition chimique du noyau
Document 4 : Schéma montrant les constituants du noyau
7.
A l’aide du document 4 et de vos connaissances sur la composition chimique de la membrane cellulaire,
remplissez le tableau ci-dessous (vous utiliserez les symboles + et -).
Constituées de…
ADN
ARN
Protéines
Lipides
Composants
Chromatine
Nucléole
Nucléoplasme
Enveloppe nucléaire
8.
A l’aide de votre réponse précédente et de vos connaissances sur la réplication de l’ADN rappelez les
processus qui s’effectuent dans le noyau (cf. aussi chapitre sur la composition chimique).
9.
Faites un schéma simplifié de ces processus.
98
2.
Les chromosomes
Chromatine et chromosomes
Document 5 : Coupe longitudinale de l’extrémité d’une racine d’ail (MO x 1500)
10. Faites un dessin légendé de quatre figures les plus caractéristiques (par leur taille, leur noyau et la
répartition de leurs chromosomes) et numérotez-les selon un ordre chronologique.
11. En utilisant vos connaissances sur le noyau et l’évolution cellulaire, émettez une hypothèse permettant
d’expliquer les différences constatées.
12. Trouvez des liens existant entre la chromatine et les chromosomes. Dégagez les points communs et les
différences.
99
Transformation de la chromatine en chromosome
« L’association de l’ADN à des protéines
permet en effet la réalisation de différents
niveaux de « condensation » : la chaîne
nucléosomique (le « collier de perles »)
représente le premier niveau de condensation
par enroulement de la molécules d’ADN autour
des grains (appelés nucléosomes). Chaque
nucléosome est un assemblage de protéines
spéciales – les histones. Dans la cellule vivante,
la chaîne nucléosomique forme alors les
filaments de chromatine ou nucléofilaments
dont le diamètre est de 30 nm environ. La
« condensation » s’accentue encore lors de la
division cellulaire : un enroulement complexe
de nucléofilament permet de former chaque
chromatide d’un chromosome.
Chaque chromosome en début de division
cellulaire présente deux bâtonnets parallèles,
ou chromatides. Vers le milieu du chromosome,
elles sont moins épaisses et étroitement
accolées. La partie la plus mince constitue le
centromère. Ce rétrécissement, ou constriction
primaire, sépare chaque chromatide en deux
bras. Au niveau du centromère, des
observations très précises révèlent l’existence
de structures appelées kinétochores. Un
chromosome peut aussi avoir une ou plusieurs
constrictions secondaires (zones où les
chromatides sont moins épaisses). Une telle
constriction peut isoler une petite portion de
chromatide, qui prend le nom télomère. »
Document 6 A : Du nucléofilament au
chromosome
Document 6 B : Schémas montrant la
transformation du nucléofilament en chromosome
métaphasique
13. Analysez les documents 6 A et 6 B pour retrouver la chronologie des événements aboutissant au
chromosome.
14. Discutez l’affirmation : « Le chromosome est donc une structure constante du noyau, mais plus ou
moins visible selon les circonstances », ou « Chromatine et chromosome sont deux aspects d’une même
structure nucléaire ».
15. A l’aide des documents 6 A et 6 B émettez une hypothèse sur la cause de la condensation de la
chromatine au cours d’une division cellulaire.
100
Le caryotype
1° Prélèvement des cellules
On réalise habituellement une
ponction (5 à 10 ml) de sang
d’une veine ; on peut aussi
bien prélever des cellules dans
le liquide amniotique ou faire
des biopsies cutanées.
2° Mise en culture
Le prélèvement est placé dans un
milieu de culture à 37°C pendant
trois jours ; ce milieu contient du
sérum humain, des antibiotiques
(pour éviter le développement des
bactéries), des substances activant la
mitose (comme par exemple la
phytohémagglutine = P.H.A.).
Dans le cas des cellules sanguines,
seuls les lymphocytes se divisent
activement.
3° Blocage des mitoses
On ajoute de la colchicine
(extrait des graines et des
bulbes d’une plante, la
Colchique) au milieu de
culture : ce poison inhibe
la formation des fibres et
Ainsi toutes les cellules en
division sont bloquées en
métaphase.
4° Choc hypotonique
Placées dans du sérum
humain dilué (milieu
hypotonique), les cellules se
gorgent d’eau et « éclatent »
sous l’effet de la
turgescence ; les
chromosomes métaphasiques
se dispersent et s’étalent
alors plus ou moins.
Méthode d’étude
des chromosomes
d’une cellule
5° Fixation
Les cellules sont
« pétrifiées », fixées dans
leur état par des mélanges
d’alcool absolu, de
chloroforme et d’acide
acétique.
7° Mise en place du *caryotype
On photographie l’ensemble des
chromosomes d’une seule cellule et
on fait un agrandissement de ce
cliché. Les chromosomes sont alors
découpés un à un. Grâce à l’examen
de leurs tailles, de la position des
centromères et de la position connue
des bandes, on les classe rapidement
par ordre de taille décroissantes. Le
document obtenu est un caryotype.
6° Coloration, marquage
Les chromosomes sont colorés avec
des substances appropriées (les mêmes
que celles utilisées pour colorer le
noyau).
Depuis 1970, on utilise divers produits
chimiques qui peuvent marquer
spécifiquement certains tronçons de
chromosomes : ainsi le chromosomes
n’apparaît plus comme un bâtonnet
sombre et homogène, mais comme une
suite de bandes plus ou moins sombres
séparées par des zones plus claires.
Document 7 A : Méthode d’étude des chromosomes d’une cellule
101
16. Représentez les principales étapes du protocole manipulatoire décrit, sous forme d’un tableau, qui doit
respecter la chronologie des principales étapes, leur but et les conditions nécessaires à l’élaboration
d’un caryotype.
Document 7 B : Chromosomes dispersés de Pleurodèle
Document 7 C : Caryotype de Pleurodèle
17. Trouvez le lien entre les documents 7 A, 7 B et 7 C et précisez comment est réalisé un caryotype.
18. Définissez ce qu’on appelle un caryotype.
19. Donnez le nombre de chromosomes chez le Pleurodèle.
102
20. Si « n » est le nombre de paires de chromosomes, indiquez à quoi est égal « n » ici, puis écrivez la
formule chromosomique de l’espèce étudiée.
21. A l’aide de vos connaissances sur la reproduction sexuée, indiquez quel doit être le nombre de
chromosomes présents dans les cellules sexuelles (mâles et femelles) du Pleurodèle.
Document 7 D : Caryotype de la femme
Document 7 E : Caryotype de l’homme
22. Comparez les caryotypes de l’homme et de la femme en indiquant les différences et les ressemblances
constatées.
23. Indiquez ce qui est à l’origine des différences entre organisme mâle et femelle.
24. Donnez le nom de la paire chromosomique différente qui permet de distinguer le sexe masculin du sexe
féminin.
25. Représentez l’ensemble des chromosomes humains (mâles et femelles) par une formule
chromosomique, mettant en évidence la différence constatée.
103
La relation chromosome – gène
Document 8 : Quelques localisations de gènes sur les chromosomes humains
26. Expliquez les ressemblances constatées sur les chromosomes d’une même paire.
27. Montrez, en utilisant les informations apportées par le document 8, la relation qui existe entre le gène et
le chromosome. Comparez le nombre de gènes à celui du nombre des chromosomes. Que pouvez-vous
en conclure ?
28. Justifiez les phrases suivantes à propos des gènes :
-
portés par les chromosomes non homologues ;
portés par les chromosomes homologues ;
portés par les chromatides.
Question de synthèse :
29. Parmi toutes les caractéristiques chromosomiques découvertes, indiquez celle(s) en rapport avec l’idée
suivante : les chromosomes sont les supports de l’information génétique dans la cellule.
104
Téléchargement
Explore flashcards