Telechargé par fatimaezzahrabenadou1998

methode panneau electrique

publicité
DISPOSITIF ELECTRIQUES
MULTIELECTRODES
PANNEAUX DE RESISTIVITE
Notion de résistivité apparente :
Un courant électrique est créé en sous-sol à l’aide d’une source de courant I (batterie
par exemple) et de deux électrodes A et B, dites d’injection, placées en surface.
I
V
A
M
N
B
Figure 1 : :Exemple d’un dispositif d’électrodes dit « Schlumberger »
Le courant injecté pénètre dans le sol par l’électrode A et en sort par l’électrode B. La
répartition des lignes de courant se fait alors en volume. On peut donc repérer à la fois les
variations latérales de résistivité et les variations en profondeur.
On mesure la différence de potentiel entre deux électrodes M et N, dites de mesure.
La résistivité déduite de cette mesure dépend de la géométrie du dispositif de
∆V
. Cette formule fait intervenir le facteur géométrique K caractérisant la
mesure : ρ = K
I
géométrie du montage.
∆V1
I
A
B
N
M
Z1
Lignes de courants
Equipotentielles
I
A
M ∆V2
N
B
Z2
Figure 2 : Profondeur d’investigation en fonction de
l’écartement des électrodes
La résistivité apparente mesurée n’est pas la résistivité vraie du sous sol, c’est une
résistivité prenant en compte l’ensemble des terrains traversés par les équipotentielles utilisées
pour la mesure. La relation entre la résistivité apparente et la résistivité vraie est relativement
complexe .Le calcul de la résistivité vraie à partir de la résistivité apparente nécessite
l’utilisation d’un programme d’inversion de données.
CEBTP
ANNEXE
Méthode électrique
1
Mise en œuvre :
Le dispositif multiélectrodes permet de mesurer à la fois des variations latérales de
résistivité et des variations en profondeur tout en conservant le dispositif de mesure fixe. Ceci
permet d’avoir des informations relativement complètes sur les propriétés électriques du soussol tout en évitant les «à-coups de prises ».
Il existe plusieurs types de dispositifs de mesure (Wenner, Schlumberger, Pole-pole…)
selon la position des électrodes les unes par rapport aux autres. Certains de ces montages sont
plus ou moins maniables :le montage pole-pole par exemple est difficile à mettre en place
pour de grands écarts entre les électrodes
On choisit le dispositif en fonction de la sensibilité du montage aux changements
verticaux et horizontaux de résistivité , de la profondeur d’investigation souhaitée et du
problème posé
Appareillage
L’appareillage se compose d’un système d’acquisition des mesures, d’un système
d’injection de courant et de contrôle des électrodes et de deux flûtes de 32 électrodes chacune.
.
Source de
courant
Système de
contrôle des
électrodes
Flûte 32
électrodes
Système
d’acquisition
et d’injection
Figure 3 : Appareillage pour panneaux électriques
CEBTP
ANNEXE
Méthode électrique
Mesures :
2
Une fois l’ensemble des électrodes planté, les mesures s’effectuent selon un certain
protocole défini antérieurement et enregistré dans le système de contrôle des électrodes.
Pour chaque mesure le système de contrôle choisit 4 électrodes (A, B, M et N) parmi
celles mises en place.
En déplaçant ce dispositif et en faisant varier la longueur totale du montage le système
de contrôle parcourt l’ensemble du profil et atteint différentes profondeurs.
La profondeur d’investigation est déterminée par la longueur totale du dispositif.
L=3
L=5
L=9
L=11
Figure 3 : Influence de la longueur du dispositif sur la profondeur d’investigation, établissement d’une pseudo section.
Dispositif Wenner-Schlumberger
Résultats obtenus
Les données du problème sont fournies par les mesures de résistivité apparente sur un
site hétérogène.
Le but de l’interprétation est alors de caractériser chacune des couches existant en
sous-sol par une résistivité vraie, c’est à dire de définir un modèle multicouche ayant des
caractéristiques électriques s’approchant au mieux de la réalité.
Pour cela on utilise un logiciel d’inversion des données.
CEBTP
ANNEXE
Méthode électrique
3
pseudo profondeur en m
Coupe de résistivité apparente mesurée
-20
-140
-120
-100
-80
-60
-40
-20
0
20
40
60
80
100
120
140
2500.00
2000.00
1500.00
1400.00
1300.00
1200.00
1100.00
1000.00
900.00
800.00
700.00
600.00
500.00
400.00
300.00
200.00
100.00
75.00
Distance en m par rapport au centre du dispositif d'électrodes
panneau 64 électrodes
Résistivité mesurée à partir du modèle
Coupe de résistivité apparente calculée à partir du modèle
-20.00
-140.00
-120.00
-100.00
-80.00
-60.00
-40.00
-20.00
0.00
20.00
40.00
60.00
80.00
100.00
120.00
140.00
40.00
60.00
80.00
100.00
120.00
140.00
Distance en m à partir du centr e d u dispositif d'électrodes
pseudoprofondeur en m
Modèle calculé
Coulée de basalte altérée
0.00
-20.00
-140.00
-120.00
-100.00
-80.00
-60.00
-40.00
-20.00
0.00
20.00
distance en m par rapport au centre du dispositif d'électrodes
Figure 4 : Exemple de résultat obtenu par la méthode des panneaux électriques, détermination d’une coulée de basalte altérée (Heumme l’Eglise 63)
Panneau électrique 64 électrodes 315 m
La ressemblance des profils de résistivité mesurée et de résistivité calculée à partir du
modèle (figure 4) permet de supposer le modèle valide sachant toutefois que pour la plupart
des problèmes devant être inversés il n’y a pas unicité de la solution.
Dans le cas d’une détermination de faciès, une connaissance du contexte géologique
préalable permet en général de confirmer la validité du modèle.
Applications
Cette méthode, principalement qualitative, permet de mettre en évidence les déformations du
champ électrique produites par des hétérogénéités quelconques :
Dans le sous-sol :variation de faciès, cavités, karts, failles…. La longueur du dispositif varie
alors, pour un profil donné, entre 12 et 360 mètres.
CEBTP
ANNEXE
Méthode électrique
4
CEBTP
ANNEXE
Méthode électrique
5
Téléchargement
Explore flashcards