Telechargé par mer30d

BRUCELLA

publicité
Brucella spp. (B. abortus, B. canis, B. melitensis, B. suis) - Fiches techniques santé/sécurité (FTSS)
FICHE TECHNIQUE SANTÉ-SÉCURITÉ - MATIÈRES INFECTIEUSES
SECTION 1 - AGENT INFECTIEUX
NOM : Brucella spp. (B. abortus, B. canis, B. melitensis, B. suis)
SYNONYME OU RENVOI : Burcellose, fièvre ondulante, maladie de Bang, fièvre de Malte, fièvre
méditerranéenne.
CARACTÉRISTIQUES : Petits cocci ou bâtonnets gram négatif, aérobie, immobiles, uréase-positif.
SECTION II - DANGER POUR LA SANTÉ
PATHOGÉNICITÉ : Tous les isolats de Brucella sont potentiellement pathogènes pour l'humain;
maladie bactérienne généralisée débutant de façon aiguë ou insidieuse; fièvre intermittente, maux
de tête, faiblesse, sudation abondante, frissons, arthralgie; infections suppuratives localisées; les
infections infracliniques sont fréquentes; taux de létalité inférieur à 2 % pour les cas non traités; la
guérison peut être longue.
ÉPIDÉMIOLOGIE : Répandu dans le monde entier, particulièrement dans les pays méditerranéens
d'Europe et d'Afrique; Moyen-Orient, Inde, Mexique, Asie centrale, l'Amérique du Sud, l'Amérique
Centrale; fréquente chez ceux qui consomment de la chair crue de caribou; la fréquence de la
maladie varie selon l'étendue de la brucellose animale; maladie prédominante chez les personnes qui
travaillent avec des animaux infectés ou leurs tissus.
GAMME D'HÔTES : Humains, bestiaux, porcs, chèvres, moutons, cerfs, caribous, élans, chiens,
coyotes.
DOSE INFECTIEUSE : Inconnue.
MODE DE TRANSMISSION : Par ingestion, par contact direct avec des lésions cutanées et les
membranes muqueuses et par inhalation; les facteurs de risques comprennent les tissus infectés, le
sang, l'urine, les sécrétions vaginales, les foetus avortés; ingestion de lait cru ou de fromage
provenant d'animaux infectés; contact dans les abattoirs; transmission dans les laboratoires
(habituellement par aérosolisation).
PÉRIODE D'INCUBATION : Très variable; de 5 à 60 jours; plusieurs mois à l'occasion.
TRANSMISSIBILITÉ : Aucune preuve de transmission d'une personne à une autre.
SECTION III - DISSÉMINATION
RÉSERVOIR : Bestiaux (le plus fréquent est B. abortus) et autres animaux (se reporter à la gamme
d'hôtes).
ZOONOSE : Oui - particulièrement par le bétail.
VECTEURS : Aucun.
SECTION IV - VIABILITÉ
SENSIBILITÉ AUX MÉDICAMENTS : Sensible aux tétracycline et à la streptomycine ou au
triméthoprime-sulfaméthoxazole (TMP-SMX); le traitement consiste à l'administration de doxycycline
et de streptomycine.
PHARMACORÉSISTANCE : Résistant aux pénicillines et aux céphalosporines.
SENSIBILITÉ AUX DÉSINFECTANTS : Sensible à de nombreux désinfectants - hypochlorite de sodium à
1 %, éthanol à 70 %, solutions d'iode et d'alcool, glutaraldéhyde, formaldéhyde.
INACTIVATION PAR DES MOYENS PHYSIQUES : Sensible à la chaleur humide (121 °C pendant au
moins 15 minutes) et à la chaleur sèche (160-170 °C pendant au moins 1 heure).
SURVIE À L'EXTÉRIEUR DE L'HÔTE : Carcasses et organes - jusqu'à 135 jours; papier - 32 jours; sol 125 jours; sang à 4 °C - 180 jours.
SECTION V - ASPECTS MÉDICAUX
SURVEILLANCE : Surveiller la présence de symptômes; isolement de l'organisme dans les échantillons
de sang ou de tissus; confirmation par des tests sérologiques.
PREMIERS SOINS ET TRAITEMENT : Antibiothérapie.
IMMUNISATION : Il n'existe pas de vaccins d'usage humain.
PROPHYLAXIE : Aucune.
SECTION VI - DANGERS POUR LE PERSONNEL DE LABORATOIRE
INFECTIONS LIÉES OU ACQUISES AU LABORATOIRE : Infection acquise au laboratoire la plus
fréquemment signalée; 423 cas signalés jusqu'en 1976, dont 5 décès.
SOURCES ET ÉCHANTILLONS : Cultures, sang, tissus, placenta, foetus, urine, sécrétions utérines.
DANGERS PRIMAIRES : Exposition aux aérosols; contact cutané direct avec des cultures d'échantillons
infectieux d'origine animale; ingestion (pipetage à la bouche); inoculation accidentelle; vaporisation
dans les yeux, le nez et la bouche.
DANGERS PARTICULIERS : Dans la plupart des cas, il s'agissait d'expositions à de grandes quantités de
Brucella.
SECTION VII - PRÉCAUTIONS RECOMMANDÉES
EXIGENCES DE CONFINEMENT : Méthodes du niveau de biosécurité 2 pour les travaux portant sur les
échantillons cliniques d'origine humaine ou animale; méthodes et installations de confinement du
niveau de biosécurité 3 pour toutes les manipulations de cultures et pour les expériences chez les
animaux.
VÊTEMENTS PROTECTEURS : Blouse de laboratoire; gants, si le contact direct avec des matières
infectieuses est inévitable; gants et blouse serrée aux poignets et attachant au dos pour les travaux
réalisés avec du matériel infectieux dans l'enceinte de sécurité biologique.
AUTRES PRÉCAUTIONS : Les travaux susceptibles de générer des aérosols doivent être réalisés dans
une enceinte de sécurité biologique.
SECTION VIII - RENSEIGNEMENTS RELATIFS À LA MANIPULATION
DÉVERSEMENTS : Laisser retomber les aérosols; endosser des vêtements protecteurs, couvrir
soigneusement la substance déversée avec des serviettes de papier et appliquer de l'hypochlorite de
sodium à 1 %, de la périphérie vers le centre; laisser agir pendant une période suffisante (30 minutes)
avant de procéder au nettoyage.
ÉLIMINATION : Décontaminer la substance avant de l'éliminer; stérilisation par la vapeur,
incinération, désinfection chimique.
ENTREPOSAGE : Dans des contenants scellés bien étiquetés.
SECTION IX - RENSEIGNEMENTS DIVERS
Date : Décembre 1999
Préparée par : Bureau de la sécurité des laboratoires, ASPC
Bien que les renseignements, opinions et recommandations contenus dans la présente Fiche
technique santé-sécurité proviennent de sources que nous jugeons fiables, nous ne nous rendons pas
responsables de leur justesse, de leur caractère exhaustif ou de leur fiabilité, ni des pertes ou
blessures encourues par suite de l'utilisation des renseignements. Comme on découvre
fréquemment de nouveaux dangers, il est possible que ces renseignements ne soient pas à jour.
Copyright ©
Santé Canada, 2001
Téléchargement
Explore flashcards