Telechargé par bamba4d

02 Introduction-HandsOn-French-Final

publicité
Module d’introduction
“Comment réaliser vos propres cartes avec ArcGIS Online”
Table des matières
1
Commencer avec ArcGis Online................................................................................................................................... 2
2
Créer des cartes I (utiliser les cartes disponibles /les services de cartes dans ArcGIS Online) ............... 6
3
Gérer des cartes (enregistrer, partager, publier) .................................................................................................... 9
4
Créer des cartes II (utiliser des couches élémentaires disponibles dans ArcGIS Online) ......................... 10
5
Ajouter vos propres données (shp, csv ou gpx ou ajouter manuellement des entités) ........................... 14
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
1
Commencer avec ArcGis Online
-
Aller sur http://www.arcgis.com
Cliquer sur: Anmelden (Se connecter)
2
Puis, connectez-vous à votre compte (1) ou créez un nouveau compte (2). N'oubliez pas de cocher la
case Angemeldet bleiben (Rester connecté) pour éviter des conflits ultérieurs :
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
-
Cliquer sur le bouton "Map”:
3
-
Maintenant, vous entrez dans l'interface de carte d'ArcGIS Online.
Nous allons commencer avec l'interface graphique (Graphical User Interface) ! Vous pouvez recadrer la carte (drag and drop), zoomer (molette de la souris / double-cliquer, barre de navigation
[2]) et naviguer sur l'interface carte [1].
Prendre différentes cartes de base [3] et les explorer.
Maintenant, vous connaissez la base GUI d'ArcGIS Online. C’est le moment d’explorer quelques cartes
avec un peu plus de contenu que juste la carte de base :
Revenir à la page d'accueil dans ArcGIS Online en cliquant sur le bouton "Home" dans le coin supérieur gauche.
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
-
Quand vous cliquez maintenant sur “Gallery” [1], vous voyez une liste de toutes les cartes [2]
publiées par votre institution (dans notre cas : le cours iGuess) :
-
Lorsque vous cliquez sur une de ces cartes, vous obtenez une fenêtre où vous pouvez,
soit avoir plus d'informations [1] sur cette carte, soit l'ouvrir [2] dans ArcGIS Online :
-
Vous pouvez également rechercher des cartes. Taper un mot-clé dans le champ de
[1] de votre sujet. Maintenant, vous voyez la liste des résultats [2] qui se limite aux
cartes crées par votre institution. Si vous souhaitez élargir votre recherche à toutes les cartes
disponibles dans ArcGIS Online, décocher la case “Only search in Digital Earth Centres of Excellence” [3] :
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
4
5
-
Ici, vous pouvez voir les détails de la carte ou ouvrir la carte dans ArcGIS Online.
Rechercher une carte sur un sujet qui vous intéresse, l'ouvrir et l'explorer!
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
2
Créer des cartes I (utiliser les cartes disponibles /les services de cartes dans ArcGIS Online)
Maintenant que vous êtes familiarisé avec l'interface de base d'ArcGIS Online, vous pouvez
commencer à créer vos premières cartes simples. Le principe de base du SIG est l'utilisation de couches
ce qui signifie que vous pouvez visualiser et gérer différents ensembles de données comme des couches
distinctes. Nous allons créer une carte simple (Tremblements de terre) en utilisant différentes couches :
- La meilleure façon d'ajouter une couche à votre carte est d'ajouter des informations à une carte
faite par quelqu’un d’autre qui l’a partagée dans ArcGIS Online. Vous pouvez rechercher les différentes couches, à savoir les cartes en cliquant sur le bouton "Add" [1] et en choisissant "Search
for layers” [2] dans le menu déroulant.
Maintenant, vous pouvez taper des mots-clés pour trouver le type de couches de carte dans le champ de
votre recherche [1]. Définir le domaine dans lequel vous voulez chercher les couches de cartes [2] (cela
peut être dans votre institution ou sur le web ou dans ArcGIS Online, ce dernier est recommandé pour
obtenir les meilleurs résultats de recherche).
- Dans ce cas, nous cherchons des lieux touchés par un tremblement de terre. Dans la liste des
résultats, vous voyez toutes les possibilités trouvées. Lorsque vous cliquez sur le titre de cette
carte [3], vous obtenez plus d'informations sur ce sujet et lorsque vous cliquez sur "Add" [4],
cette donnée sera ajoutée à votre carte comme une couche.
-
Dans ce cas, choisir la couche de carte “[…] (World Earthquakes” publiée par “EMT2011” (car c’est
simple et utile à démontrer; à cette étape, nous ne sommes pas encore trop concernés par la
qualité des données, nous reviendrons plus tard sur cet aspect).
Ajouter cette couche, puis cliquer sur “Done Adding Layers” dans le coin en bas à gauche. Cette
donnée est ajoutée, maintenant, dans votre carte, comme une couche visible dans la fenêtre de
carte [1].
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
6
-
Dans “Details” [2], vous pouvez choisir de montrer différentes informations (“About this map”,
“Contents of Map” et “Map Legend”) [3].
Choisir “Contents of Map” pour voir les couches que la carte contient (dans ce cas, 1) Carte de
base et 2) Notre couche avec les emplacements des tremblements de terre) [4].
7
-
Lorsque vous déplacez le curseur de votre souris sur l'une des couches contenues, un bouton en
forme de triangle apparaît. Cliquer sur l'image pour obtenir d'autres options de couches dans un
menu déroulant:
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
-
Dans ce menu, vous voyez toutes les options de mise en page qui sont disponibles pour
cette couche (par ex. Transparence, Renommer la couche ou Déplacer la couche vers le haut ou
vers le bas, dans le cas où il y a plus d'une couche). Toutes les options offertes par cette couche
seront visibles dans ce menu (voir section 4).
L'avantage de l'utilisation des SIG est de mettre sur une carte, non pas un seule couche, mais plusieurs
couches les unes sur les autres. Maintenant, ajouter une autre couche dont nous pouvons visualiser les
entités, simultanément avec celles de la couche représentant nos emplacements de tremblements de
terre:
-
Rechercher et ajouter une autre couche qui montre les bords des Tectonic plates de la terre! La
procédure "Add a Layer" est la même que précédemment.
Maintenant, organiser la présentation de votre carte en utilisant le bouton en triangle à côté des
couches! (réorganiser les couches comme vous le souhaitez; modifier les niveaux de transparence, choisir un fond de carte différent qui correspond à votre requête, etc.).
Votre carte devrait alors se présenter ainsi. Existe t-il une relation entre les deux features (entités) : Tremblements de terre et Plaques tectoniques?
Félicitations!
Vous venez de créer votre première carte dans ArcGIS Online en utilisant des données accessibles
représentant différentes couches.
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
8
3
Gérer des cartes (enregistrer, partager, publier)
La carte créée, vous voulez aussi l’enregistrer pour la voir / ou l’ajuster plus tard!
- Cliquer sur “Save” > “Save As” [1] et renseigner les informations demandées [2] :
9
La carte est maintenant stockée en ligne dans “My Content”, accessible via le menu déroulant de
“My Content" dans la fenêtre de cartes ou via le bouton “My Content”, à la page d'accueil du compte
ArcGIS Online :
Lorsque vous avez enregistré votre carte, vous pouvez également la partager: au choix, a) avec tout le
monde en ligne, b) avec votre institution ou c) avec les groupes dont vous êtes membre*.
Sélectionner la carte, puis cliquer sur le bouton " Share” pour sélectionner les personnes ou institutions
avec lesquelles vous voulez la partager.
- Partager, maintenant, votre carte avec notre groupe iGuess!
Si votre carte est rendue publique (accessible à tous), vous pouvez également communiquer la carte à
d'autres personnes ou institutions, via Twitter, Facebook et une adresse Web (URL). Elle peut également
être intégrée dans un blog ou une page Web.
* Vous pouvez définir différents groupes (voire différents groupes de classe), mais aussi rejoindre
d'autres groupes pour partager du contenu. Voir le menu "Groups" pour d'autres options.
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
4
Créer des cartes II (utiliser des couches élémentaires disponibles dans ArcGIS Online)
Outre le principe de couches, un autre grand avantage d'un SIG est d'être capable de changer la
fonction Symbole et Mise en page d'une carte. Pour cela, dans ArcGIS Online, nous devons ajouter une
couche à notre carte, qui contient différentes fonctionnalités, exprimées en valeurs. Cela signifie que
cette couche ne montre pas seulement différents items tels que des points, des lignes ou des formes
mais qu’elle contient aussi différentes données / informations liées à ces items dans une base de
données d'arrière-plan (appelé Features dans une Features table). Dans ArcGIS Online, ces couches élémentaires sont appelées Features services et ont été publiées par quelqu'un d'autre (comme les différentes cartes dans la section précédente).
Explorons les possibilités que ces couches élémentaires (Features services) offrent:
- Commencer avec une carte vierge et ajouter une couche. Maintenant, veiller à ce que la couche
supplémentaire soit un Feature service (cela peut aider de taper “Feature service”, en plus de la
recherche). Ainsi, chercher une couche de Feature service qui nous montre des villes importantes
(par ex., essayer de taper "World_Cities (Feature service) publié par "sajitthomas»), l'ajouter à
votre carte, puis l'explorer:
-
Pour voir quel type de données cette couche contient, ouvrir sa table attributaire ! Cliquer sur le
bouton Layer options [1], puis “Show Table” [2] (ou “Hide Table” pour la fermer) ! Maintenant,
vous voyez toutes les données contenues dans cette couche. Dans cet exemple, la colonne de la
population de la ville (“POP”) [3] est la plus intéressante.
Cela montre qu'il y a beaucoup de villes contenues dans cette couche, trop pour les explorer!
Ne serait-il pas mieux de voir seulement les villes qui ont, par ex., une population d'au moins 1.000.000
habitants sur l'interface de carte? Pour cela, nous allons utiliser l'option “Filter”.
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
10
-
Cliquer sur “Filter” dans le menu d’options de la couche des villes du monde! Maintenant, vous
pouvez définir des règles de filtre pour cette couche, dans notre cas : tous les items avec une
population d’au moins 1.000.000 d’habitants (“POP” [1], “is at least” [2], “1000000” [3]):
11
-
Cliquer sur “Apply Filters”! Votre carte ne montre plus que les villes avec une population de
1.000.000 ou plus, ce qui est plus clair.
Maintenant, nous pouvons commencer à visualiser les données liées au Feature service :
- Cliquer sur “Change Symbols” [1] dans le menu “Layer options“. Là, les règles de la
symbologie peuvent être définies [2],
(1) Comment voulez-vous symboliser vos entités (un seul symbole, symboles uniques, couleur,
taille),
(2) Quelle entité sera symbolisée par sa valeur (si vous avez choisi la taille ou la couleur),
(3) Quelle méthode de classification souhaitez-vous utiliser,
(4) Quel nombre de classes souhaitez-vous utiliser.
Si vous avez défini ces règles, vous pouvez régler manuellement les symboles (par ex., la Taille
pour chaque classe) en cliquant sur les classes respectives dans la zone inférieure [3] pour
obtenir d'autres options [4 & 5].
-
Symboliser la population de ces villes par la taille, avec des symboles en forme de cercle.
Cela signifie que plus le cercle est grand, plus la ville est grande. Trouver des paramètres et
des définitions adaptés pour la symbologie !
Enregistrer votre carte! Est-ce que votre carte ressemble à ceci?
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
12
Jusqu'à présent, nous avons changé la symbologie des points (dans notre cas: villes), mais nous pouvons
aussi le faire avec des formes, à savoir les zones:
- Ajouter une autre couche de Features service qui vous montre les pays du monde et contient des
données démographiques (par exemple “Countries (Feature service)” publié par “jccDtc”)!
- La carte semble maintenant un peu désorganisée! Changer l'ordre des couches et déplacer la
couche "Cities" vers le haut et changer la transparence de ses symboles à 0%! C’est mieux, n'estce pas?
Maintenant, nous allons changer la symbologie de la couche "Countries".
- Explorer quel genre de données la couche offre! (Table de données)
- Maintenant, modifier la symbologie en fonction de la population totale de ces pays. Mais cette
fois, nous allons utiliser des couleurs au lieu de la taille du symbole (on ne peut pas symboliser
des formes fixes par la taille,) en suivant la même procédure que celle déjà suivie dans la couche
"Cities”. En outre, cette fois, choisir / définir / éditer une gamme de couleurs:
La carte montre, maintenant, l'emplacement de toutes les villes de plus de 1.000.000 habitants (avec
leur population quantifiée par la taille du symbole) et tous les pays (avec leur population quantifiée par
la couleur de la forme). Cela n’a t’il pas l'air vraiment professionnel? 
- Ne pas oublier de sauvegarder votre carte à nouveau.
Une autre façon de communiquer les données contenues serait d'utiliser des pop-up, à savoir la
création d'une boîte d'informations qui s'affiche lorsque vous cliquez sur un item de votre carte. Vous
pouvez également configurer ces pop-up, insérer du texte et des informations, faire des liens avec les
informations sur les entités, lister (sélectionner) des informations sur les entités, ou insérer des
graphiques:
- Explorer les possibilités et créer des pop-ups adaptés au contenu de votre carte:
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
13
Félicitations!
Vous avez créé une carte numérique d’un niveau avancé, en exploitant les couches élémentaires (Features services) disponibles, avec votre propre symbologie et des pop-ups personnalisés.
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
5
Ajouter vos propres données (shp, csv ou gpx ou ajouter manuellement des entités)
Vous devriez, maintenant, être en mesure d'insérer différentes couches, de données ou élémentaires,
dans une carte. Tous ces éléments ont été stockés et sont disponibles sur ArcGIS Online.
Nous pouvons également inclure nos propres données ou des données que nous avons téléchargées :
- Cliquer sur “Add” > “Add layer from file”
- Vous pouvez alors télécharger des fichiers depuis votre ordinateur et les insérer dans la carte:
Il existe trois types de fichiers que vous pouvez télécharger dans ArcGIS Online: des fichiers texte ou
des données de feuilles de calcul (au format CSV), des fichiers de données GPS (au format GPX) ou ce
que l’on nomme fichiers de forme (Shapefiles) (au format SHP):
-Spreadsheeds (Feuilles de calcul):
o - Vous pouvez insérer des données à partir de feuilles de calcul sur une carte. Il est
alors important que cette table contienne des informations sur la localisation des entités
incluses: soit des coordonnées (une colonne X et une coordonnée de colonne Y) ou des
adresses (rue et numéro, code postal, ville, état, etc., dans des colonnes séparées):
o - Il est important que le format de fichiers de votre feuille de calcul soit CSV (valeurs
séparées par des virgules)! ArcGIS Online ne peut pas traiter les fichiers Excel - vous devez d’abord enregistrer la feuille de calcul dans un fichier CSV!
o - Vous pouvez télécharger une table de fichiers CSV et définir les questions de
localisation.
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
14
15
-Données GPS:
o Vous pouvez également télécharger, insérer et traiter ensuite un fichier GPX (y compris
les titres et / ou les points de passage) que vous avez enregistrés avec un GPS (GPS,
smartphone, tablette, etc.)
-Fichiers de formes (Shapefiles):
o Le format shapefile (shp) est le format standard pour ESRI, utilisé pour enregistrer,
stocker et gérer les fichiers de la carte. Vous apprendrez davantage sur ce format dans les
modules suivants d’iGuess en utilisant ArcGIS 10.1.
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
Une autre possibilité (complètement manuelle) pour insérer ses propres données est de créer une
couche “Map Notes” :
- Cliquer sur “Add” > “Add Map Notes”:
16
-
Maintenant, vous obtenez une liste d’éléments que vous pouvez ajouter manuellement sur votre
carte: ceux-ci peuvent être des points, des lignes et des formes. Cliquer sur un type d’élément
pour le sélectionner, puis cliquer sur la carte là où vous voulez l’insérer!
-
Vous pouvez régler la position de cet élément, plus tard, en le glissant et en le déplaçant sur la
carte ou changer sa spécification en cliquant dessus. Vous pouvez modifier le contenu du popup
[1], ainsi que le symbole lui-même [2] ou supprimer tout l'article [3]:
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
-
Quand vous avez fini d’ajouter et d’éditer vos propres entités dessinées (“Drawn” features), décocher le bouton “Edit” [1]. Maintenant, vous voyez vos “Map Notes” comme une couche séparée
[2] dans votre propre table de détails :
17
Comme vous pouvez le voir, vous n’avez pas besoin d’utiliser des cartes publiées pour créer votre
propre carte. Vous pouvez également ajouter vos propres données ou "dessiner" sur vos propres
entités.
Maintenant, prendre un peu de temps pour explorer les cartes, les couches et les entités disponibles.
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage
que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont
contenues.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire