Telechargé par Treycia Pambo

MAI%202

publicité
AUTOIMMUNITE ET
MALADIES AUTO-IMMUNES
Pr. H. FELLAH
Laboratoire d’Immunologie
2011
Articulation
normale
Articulation
de P.R.
Présentation clinique et
correspondances radiographiques
Durée de la maladie : 1.5 ans Durée de la maladie : 5 ans
Durée de la maladie : 12.5 ans
Lupus : érythème malaire
AUTOIMMUNITE ET
MALADIES AUTO-IMMUNES
Definitions
AUTOIMMUNITE
MALADIES AUTOIMMUNES
Existence de LT et/ou
Pathologies dans
de LB (Acs) dirigés
lesquelles les réactions
contre les composants
d’autoimmunité provoquent
du soi.
une lésion tissulaire.
LES AUTO-ANTIGENES
 Substances appartenant à l’organisme qui réagit contre elles.
Plusieurs auto-antigènes dans un même organe ou une même
cellule.
Pas de particularités des propriétés physico-chimiques
Une partie limitée de la molécule donne lieu à une réaction
auto-immune.
 Auto-antigènes
Spécifiques d’organe
Communs à d’autres organes voire à d’autres espèces
Réaction immunitaire contre des
constituants du Soi
+
Terrain génétique, environnement,..
?
Auto-immunisation
Maladies auto-immunes
Origine multifactorielle
?
 Support des maladies auto-immunes
- Immunité humorale
- Immunité cellulaire
AUTO
ANTICORPS
LYMPHOCYTES T
Auto réactifs
AUTO
ANTIGENES
MALADIE
AUTO - IMMUNE
AUTO
IMMUNISATION
MECANISMES
LESIONNELS
Maladies spécifiques
d’organe
Maladies non spécifiques
d’organe
• Thyroïde :
- Thyroïdite de Hashimoto
- Maladie de Basedow
• Peau :
- Sclérodermie
• Estomac :
- Anémie pernicieuse
• Glandes surrénales :
- Maladie d’Addison
• Pancréas :
-Diabète juvénile
 Rein :
- LED
• Muscle :
- Dermatomyosite
• Articulations :
- Polyarthrite rhumatoïde
FACTEURS FAVORISANTS
- Age : La fréquence de certains auto-Acs augmente avec l’âge.
Cependant, la fréquence des maladies auto-immunes n’augmente
pas avec l’âge. (surviennent à un âge préférentiel)
- Facteurs hormonaux : Rôle favorisant des hormones sexuelles féminines
dans certaines maladies auto-immunes (H/F-2/3)
- Facteurs génétiques : association entre MAI et Ag HLA
Ex1:
Parents de malades atteints de LEAD sont également atteints
dans 1% des cas (Pop géné 0,5%0).
Ex2:
Association entre : HLA DR2 et/ou DR3 et LEAD,
DW4 et/ou DR4 et PR
FACTEURS FAVORISANTS (suite)
-Terrain immunitaire : Déficit de l’immunité cellulaire,
particulièrement des lym T supp
Ex: 10% des individus ayant un DI congénital = MAI
-Facteurs infectieux : Perturbation des signales de
reconnaissance des cellules du sujet
Ex1: VHB et VHC et maladies rhumatismales
Ex2: Infections à streptocoques et RAA, GNA
Maladies avec trouble de l’auto-immunité
Maladies rhumatismales: LEAD, PR.
Maladies hépato gastriques:
- Hépatites chroniques actives auto-immunes
- Cirrhose biliaire primitif (HVC et HVB)
Maladies endocriniennes: Thyroïdite HACHIMOTO,
basedow, diabète
Maladies neurologiques: Myasthénie
Autres maladies: Ophtalmiques, Pneumologiques,
Cardiologiques, Néphrologiques, Dermatologiques
et hématologiques.
SPECTRE DES MALADIES AUTOIMMUNES
Spécificité d’organe
Pas de spécificité
d’organe
-
Thyroïdite de Hashimoto
Anémie pernicieuse
Maladie d’Addisson
Stérilité masculine
Myasthénie
Diabète juvénile
Syndrome de Goodpasture
Pemphigus vulgaire
Ophtalmie sympathique
Anémie hémolytique autoimmue
Cirrhose biliaire primitive
Hépatite chronique active (AgHBs négatif)
Syndrome de Sjögren
Polyarthrite rhumatoïde
Sclérodermie
Dermatomyosite
Lupus érythémateux discoïde
Lupus érythémateux disséminé (LED)
Lupus Érythémateux Disséminé (LED)
Maladie caractérisée par des manifestations cliniques pluri-focales,
touchant notamment la peau, les articulations et les reins
Arthrite+Arthralgie
Fièvre
Lésions cutanées
Adénopathies
Anémie
Anorexie, nausées
Lésions rénales
Pleurésie
Péricardite
Système nerveux centrale
91%
83%
71%
58%
56%
53%
46%
45%
30%
25%
LA PHYSIOPATHOLOGIE
DES MALADIES AUTO-IMMUNITAIRES
PHYSIOPATHOLOGIE DES MALADIES AUTO-IMMUNES
Autre facteur
3
2
1
Auto-immunité
maladie
Rapports entre maladies et manifestations auto-immunes
3 hypothèses:
1- la réaction auto-immune entraîne la maladie
2- la maladie elle-même est génératrice de la réponse auto-immune
3- un troisième facteur peut conduire aux deux manifestations
RUPTURE DE LA TOLERANCE DU SOI
 Un organisme est tolérant à ses propres
constituants
 Tolérance du soi ou auto-tolérance.
 Phénomène actif, induit par un contact préalable avec
l’antigène.
 Implication des lymphocytes T et des
lymphocytes B.
 Une rupture durable de l’auto-tolérance est
multifactorielle
 Facteurs génétiques et environnementaux
Auto-immunisation
Court-circuit des lymphocytes T auxiliaires tolérants
reconnaît un épitope étranger
Epitopes spécifiques
de l’Ag exogène
LB
Activé

 LT.H

Similitudes de structure entre un Ag exogène et un Ag du soi
Production d’anticorps
contre
Epitopes communs avec le SOI
 Mimétisme moléculaire
 Rôle des infections dans l’auto-immunité
Mécanismes de tolérance immunitaire
4
Tissu
MO
Ag soi
LB
1
3
6
5
2
CPA
6
TH
1: Ags confinés à des tissus
2: Absence de CPA fonctionnelles
3: Défaut d’expression de HLA II (pas de
présentation d’Ag, pas de signale de
costimulation, CT anergiques)
4: Délétion des CT et CB (pas de dévelop)
5: Défaut de communication
6: Activité suppressives des CT et CB
4
thymus
TS
Sujets normaux
Population témoins même sexe et âge :
- Certains auto-Acs existent chez les sujets sains
* AutoAcs antinucléaires (AAN)
*
muscles lisse (AML)
*
anti microsomes d’estomac (AME)
*
de thyroïdes (AMT)
* Des Facteurs Rhumatoïdes (FR)
À des titres faibles en fonction de l’âge et du sexe
Exceptionnellement
* AutoAcs anti Érythrocytes
*
anti-ADN
*
facteur intrinsèque
Effet des auto-anticorps
1) Auto-Acs cytotoxiques (dépendant du complément)
HACHIMOTO
2) Auto-Acs stimulants
Basedow
3) Auto-Acs bloquants
Myasthénie, anémie pernicieuse
4) Auto-Acs précipitants
LEAD, GNA, RAA (maladie sérique)
Basedow
Anticorps
Anti-TSH
TSH
Récepteur TSH
1
2
Signal d’activation
Cellule thyroïdienne
Acs stimulants
Anémie pernicieuse = défaut d’absorption de la B12
Anémie pernicieuse
normal
Cellule pariétale
Bol alimentaire
estomac
B12
B12
FI
B12 absorbée dans
l’intestin
B12
FI
Ac FI
Plasmocyte
B12
Acs bloquants
B12 non absorbée
dans l’intestin
Myasthénie = Atrophie musculaire
Nerf
Vésicule d’acétylcholine
AutoAcs anti-acétylcholine
Plaque motrice
Acétylcholine
Récepteurs d’acétylcholine
Fibre musculaire
Atrophie musculaire
Acs bloquants
Effet des Complexes Immuns (CI)
AutoAcs
composés solubles (AutoAgs)
CI (AutoAc AutoAg)
Lésions tissulaires (  Maladie sérique)
Ex= LED (biopsies rénales AutoAcs-ADN-Cplt )
EXPLORATION BIOLOGIQUE
Etude des lésions
• Essentielle au diagnostic positif
• Biopsies
peau, rein, glandes salivaires, foie,
synoviales
• Examen immuno-histologique
• Dépôts Ig et Complément
• Infiltration de lymphocytes T
Mise en évidence des auto-anticorps
• Anti-nucléaires (AAN)
Anticorps anti ADN
• Facteurs rhumatoïdes
• Anti- polynucléaires
• Anti- phospholipides
Nocivité des auto-anticorps difficile à prouver
 Pas de corrélation entre taux en auto-Ac
et intensité signes cliniques et lésions
 Titrage comparatif de prélèvements chez un
même malade, même biologiste, même
méthode, échantillon de référence
Résumé
Maladies auto-immunes
• Auto-antigène
– Molécules du soi reconnues comme des Ag
• Auto-anticorps
– Anticorps réagissant contre les autoAgs
• Cellules auto-réactives
– Lymphocytes exprimant des récepteurs pour les
autoAgs et pouvant développer une réponse
immunitaire auto-immune
• Auto-immunité
– Réaction du SI contre les tissus de l’organisme
♦ Facteurs rhumatoïdes (FR) : auto-anticorps dirigés
contre la partie Fc des immunoglobulines humaines
Fc
Fab
IgG
IgG
Fab
Fc
IgG RF
IgM RF
IgG

Présents chez 80 à 90% des patients
atteints de polyarthrite rhumatoïde
spécifiques de cette pathologie
- Maladies auto immunes
- Infections virales
- Sujets sains de plus de 65 ans
 Non
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

TEST

2 Cartes Enrico Valle

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Créer des cartes mémoire