Telechargé par lionel.bansard

1914 la guerre économique

publicité
La guerre et l’économie.
La guerre ne s’est pas seulement déroulée sur la ligne de front. L’économie de chacun des
belligérants est en jeu.
1) La guerre économique.
Dans chaque camp, c’est l’ensemble des mesures qu’on prend pour ruiner l’économie de
l’adversaire, pour empêcher l’adversaire d’avoir des vivres (de la nourriture), des matières
premières, par exemple pour fabriquer des armes et des munitions, des sources d’énergie .
Ainsi la marine anglaise met en place un blocus maritime : elle interdit aux bateaux de débarquer
dans les ports allemands. Elle les en empêche aussi. Elle fait pression sur les pays neutres pour
qu’ils ne commercent plus avec l’Allemagne.
De leur côté, les Allemands lancent la guerre sous-marine. Leurs sous-marins torpillent les bateaux
qui peuvent ravitailler l’Angleterre. En 1915, ils coulent ainsi le Lusitania, un bateau anglais avec
plus de 120 américains à bord. C’est un énorme scandale aux Etats-Unis qui commercent avec les
deux camps. Comme ils ne veulent pas que les Etats-Unis leur déclarent la guerre, les Allemands
arrêtent la guerre sous-marine.
Mais, après l’offensive alliée de la Somme, en 1916, les Allemands comprennent la supériorité
matérielle de l’Entente. Alors ils veulent très vite éliminer l’Angleterre de la guerre, même si les
Etats-Unis risquent d’entrer en guerre. Les Allemands lancent la guerre sous-marine à outrance. Ils
coulent les bateaux dans la Manche et la Mer du Nord sans avertissement. Cela accélère l’entrée en
guerre des Etats-Unis.
2) La guerre industrielle ou guerre de matériel.
C’est le combat des matériels, plus encore que des hommes. L’industrie essaie de fournir aux
armées toujours plus d’armes toujours plus efficaces. L’industrie est donc un acteur essentiel de la
guerre. La production industrielle permet ainsi à un million d’obus de tomber en un jour sur Verdun
en 1916. La même année, les tirs de canon et de mortier tuent 1 200 000 hommes pendant
l’offensive britannico-française de la Somme. Dans cette guerre, ce ne sont plus les fantassins, les
tirailleurs de l’infanterie qui jouent le premier rôle, mais les canons et les tanks de l’artillerie. Après
l’offensive ratée du Chemin des Dames, en 1917, le général Pétain, qui a remplacé le général
Nivelle aurait dit : « j’attends les chars et les Américains ». L’idée est que ce sont d’abord les chars
d’assaut qui peuvent remporter la victoire, et qu’il faut garder une stratégie défensive jusqu’à ce
qu’ils soient prêts.
De plus, les choix industriels ont un rôle important dans l’évolution de la guerre. Après la bataille
de la Somme, les Allemands comprennent qu’ils n’ont pas assez de matériel pour gagner sur terre.
Ils utilisent donc l’acier qu’ils ont pour faire des sous-marins et vaincre ainsi très vite le RoyaumeUni . De leur côté, Les Anglais et les Français vont produire beaucoup de camions et de chars
d’assaut qui permettront de recommencer la guerre de mouvement.
3) L’économie de guerre.
Pour remporter la victoire finale, chaque pays change son système de production et d’échanges,
c’est à dire son économie.
L’état est obligé d’orienter l’économie pour satisfaire les besoins des armées, il devient donc
dirigiste. Il impose aux entreprises de produire d’énormes quantités d’acier par exemple. , il
associe des hommes d’affaires à ses décisions.
Il passe des commandes énormes.
Il reconvertit aussi certaines branches de l’économie : par exemple, au lieu de produire de la
vaisselle de luxe,Christofle produit des balles.
Pour pouvoir engager toutes ces dépenses, l’État a besoin d’argent : il s’endette auprès des EtatsUnis, il vend des bons du trésor aux citoyens.
Comme le ravitaillement est insuffisant, et qu’il faut fournir les armées, il met en place un
rationnement des bien de consommation.
Or, dans les entreprises, la main d’oeuvre manque , car les hommes sont au front. Huit millions
d’hommes sont sous les drapeaux. On fait donc revenir du front les ouvriers métallurgistes, on
emploie des ouvriers étrangers, on fait venir d’Afrique et d’Asie des coloniaux, dont on engage
aussi dans l’armée.
Pour que la population atteigne les objectifs demandés, il faut qu’elle soit entièrement engagée dans
son travail et qu’elle garde le moral. L’État développe la propagande et la censure pour mobiliser les
esprits.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire