Telechargé par letotomanoela

corrigé analyse doc évolution poids triade

publicité
CORRIGE ANALYSE DE DOCUMENTS
LA TRIADE DANS LA MONDIALISATION
La Triade (Amérique du Nord, Europe occidentale, Asie de l'Est) occupe une place prépondérante
dans la mondialisation (définition) depuis la 2° moitié du XX° s. Les pays industrialisés qui la
composent sont en tête des productions mondiales et détiennent les principaux pouvoirs de
décisions, en particulier économiques.
Les 2 documents dont nous disposons évaluent le poids de la Triade dans le monde en 1990 et
2011. Ils sont tous deux extraits d'Images économiques du monde 2013, ouvrage publié à Paris
par Armand Colin en 2012 : le 1° (dont la source est GGCD 2012) est un tableau statistique
présentant différents indicateurs économiques pour les grandes régions du monde ; le 2° est un
planisphère qui met en valeur l'inégal dynamisme du PIB de celles-ci.
Mais quelle est l'évolution du poids de la Triade dans la mondialisation depuis les années
1990 ?
Le poids de la Triade dans la mondialisation est dominant en 1990 (1° partie), ce qui n'est plus le
cas en 2011 (2° partie).
I: Un poids dominant de la Triade en 1990 :
● La Triade est à l'origine de 59,7% du PIB mondial en 1990, cad bien plus de la moitié, alors
que les pays du Sud, plus nombreux et plus peuplés, n'en assurent que 40,3%. (document
1)
La Triade occupe donc dans la mondialisation une place dominante.
● Ceci s'explique par l'ancienneté de l'industrialisation dans les pays de la Triade : 1°
industrialisation (utilisation de la vapeur comme énergie) partie d'Angleterre dès la fin du
XVIII°s et gagnant les autres pays européens ensuite ; la 2° industrialisation, reposant sur
l'utilisation de 2 nouvelles énergies, pétrole et électricité, commençant aux EU à la fin du
XIX°s ; la 3°, étant le développement du secteur informatique et des NTCI, issue des EU à
la fin du XX°s.
Les pays appartenant à la Triade ont ainsi produit massivement et développé une
technologie avancée à partir d'un secteur de recherche dynamique.
● Le document 1 indique également une certaine disparité entre les différents pays
composant la Triade. On peut ainsi noter un poids important de l'Europe et de l'Amérique
du Nord (EU et Canada), chacun étant à l'origine d'1/4 du PNB mondial environ, alors que
le Japon ne produit que 8,8% du PNB mondial. Mais il s'agit là de 3 ensembles difficilement
comparables : EU et Canada sont 2 vastes pays, l'Europe est constituée de 30 pays, mais
de petite taille, tout comme le Japon. Les caractéristiques démographiques de ces
ensembles sont également très différentes.
● Le document 1 montre d'autre part, en 1990, au sein des pays du sud, la part importante
occupée par l'Asie (18,2% du PIB mondial sur les 40,3 produits par les pays du Sud), ainsi
que celle des pays émergents (22,9%). L'ouverture économique de la Chine est un élément
essentiel.
II : Un poids en recul en 2011 :
● La Triade ne produit plus en 2011 que 43% du PNB mondial, soit un recul non négligeable.
Ce recul se retrouve pour tous les groupes de pays, EU-Canada, Europe et Japon.
Cependant, le recul de la part européenne est plus marqué : 25,4% en 1990, 17,7% en
2011. Les pays européens connaissent en effet de nombreuses délocalisations
d'entreprises, des capacités d'innovation moindres...
● Les pays du Sud ont maintenant une place dominante dans le PNB mondial : 57%. Ils ont
ainsi supplanté la Triade
Cette progression est commune à la majorité des régions du Sud (Asie, Proche et MoyenOrient et Afrique, mais pas l'Amérique latine qui régresse), avec cependant des
différences : l'Asie occupe encore la place majeure dans les productions du Sud, mais cette
place est encore plus importante qu'en 1990 (18,2% sur les 40,3% réalisés par le Sud, soit
un peu moins de la moitié, alors qu'en 2011 l'Asie est à l'origine de plus de la moitié des
productions du Sud : 38,2%sur 57%).
Les pays émergents participent également davantage au PNB mondial : 22,9% en 1990,
38,4% en 2011. Cette place croissante est essentiellement due aux productions massives
chinoises et indiennes : la part de la Chine dans le PNB mondial passe de 6,6% en 1990 à
20,2% en 2011 soit une part qui a plus que triplé. La Chine est devenue la 2° puissance
économique mondiale. Quant à l'Inde, elle passe de 4,2% en1990 à 7,8% en 2011 soit
pratiquement le double.
● La croissance économique mondiale entre 1990 et 2011 confirme une évolution très
contrastée : 50% pour la Triade, 194% pour les pays du Sud et 249% pour les pays
émergents auxquels appartient la Chine.
● Le document 2 confirme l'évolution mise en évidence par le document 1, à savoir un poids
moindre de la Triade au cours de la période : l'évolution la plus faible dans la participation
au PNB mondial revient à l'Europe, au Japon (moins de 65%), ainsi qu'au Canada, ce qui
n'apparaissait pas dans le document précédent. Les EU se détachent avec une part
supérieure entre 65 et 130%.
Ce document 2 représente aussi la part croissante de l'Asie dans le PNB mondial, en
particulier de l'Asie du Sud, ayant connu une évolution comprise entre 201 et 300%, la
Chine étant le pays à la plus importante progression : plus de 500%.
Il faut cependant préciser que la typologie présentée par ce document est peu précise. Les
fourchettes de chiffres choisies étant larges.
La Triade a donc perdu en 2011 sa domination, même si elle compte encore dans le PNB
mondial. Le nombre des pays participant à la mondialisation est plus important, le monde
est devenu multipolaire.
Conclusion :
La Triade présentait un poids majeur dans la mondialisation en 1990, ce qui n'est plus le cas en
2011. Elle a été supplantée par les pays du Sud, parmi lesquels se détachent les pays émergents,
surtout asiatiques. La Chine est le pays qui se distingue par une évolution particulièrement
importante, ce qui lui a permis d'accéder au 2° rang économique mondial et même pour certains
économistes au 1° rang en 2014.
On est donc passé à une mondialisation qui fonctionne maintenant à partir d'un monde
multipolaire.
Téléchargement
Random flashcards
Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire