Kluane - Parcs Canada

publicité
parcscanada.gc.ca
parkscanada.gc.ca
Les champs de glace et Mont Logan
©Parcs Canada
Parc national
et réserve de parc national
Kluane
Prononcé « Clou-ah-ni »
Climat
Le climat du parc national et de la réserve de
parc national Kluane varie selon les secteurs
puisque le parc est situé au carrefour de courants
d’air doux et humide en provenance du Pacifique
et de courants d’air arctique sec arrivant de l’intérieur-nord du Yukon. Les chaînons frontaux du
parc (les montagnes qu’on aperçoit depuis la
route de l’Alaska), situés dans le secteur nord du
parc, jouissent d’un climat continental sec et
froid. Ils se trouvent dans la région sous le vent
abritée de la pluie par les monts St. Elias, et sont
assez éloignés de l’océan. La partie sud du parc
connaît en général un climat plus doux et humide puisqu’elle est exposée à l’influence de l’océan
Pacifique.
Situation géographique
Le parc national Kluane se
trouve à l’extrémité sudouest du Yukon, l’endroit le
plus à l’ouest du Canada. Le
parc est délimité au sud par
la Colombie-Britannique et
à l’ouest par l’Alaska. Créé en 1976, il protège
21 980 km2 de la région naturelle des montagnes
côtières du nord du Canada. Le parc est contigu à
trois autres grandes aires protégées : les parcs
nationaux américains Wrangell-St. Elias et Glacier Bay, en Alaska, et le parc provincial Tatshenshini-Alsek, en Colombie-Britannique.
Ensemble, ces parcs ont été désignés site du patrimoine mondial de l’UNESCO; ils forment la
plus vaste aire protégée internationale au monde.
Le parc national Kluane est situé sur le territoire
traditionnel des Premières nations Champagne et
Aishihik et de la Première nation Kluane. Il est
géré conjointement par Parcs Canada et par les
gouvernements de ces Premières nations.
Géologie
Le parc national Kluane abrite les montagnes les
plus grandes et imposantes au pays, y compris le
mont Logan, plus haut sommet du
Canada. Les montagnes y sont plus
jeunes qu’ailleurs au Yukon et elles
continuent de s’élever en raison du
déplacement des plaques tectoniques. Le parc contient aussi les
champs de glace les plus vastes au
monde (hormis ceux des pôles
Nord et Sud) : ils couvrent plus de
80 % de sa superficie.
Le paysage du parc est dynamique!
On voit partout les traces de l’érosion causée par les glaciers et les
cours d’eau glaciaires. Les longs
glaciers de vallée forment la
« soupape d’échappement » des vastes champs
de glace du centre du parc; ils découpent de profondes vallées en « U » en se taillant un chemin
lorsqu’ils descendent les pentes. Le relief est dominé par des pentes abruptes, des falaises et des
plaines d’épandage fluvio-glaciaires appelées
« cônes alluviaux ». Les glaciers de vallée peuvent subir des écoulements soudains appelés
« crues glaciaires ».
Le mouflon de Dall est le gros mammifère qu’on
y trouve en plus grand nombre, mais il abrite
également de nombreux orignaux, des caribous
et des chèvres de montagne. Les zones alpines et
les forêts forment le royaume du grizzli et de
l’ours noir. Le parc sert aussi d’habitat à de plus
petits mammifères, dont le loup, le coyote, le
carcajou, la martre, la marmotte, le spermophile
et l’écureuil roux.
Végétation
Le parc national Kluane abrite par ailleurs un
grand nombre d’oiseaux : plus de 150 espèces y
ont été dénombrées, dont 118 y nichent.
Sarah Davidson ©Parcs Canada
Au-dessus de 1 400 m, c’est la toundra alpine. Le
parc national Kluane abrite plus de 200 espèces
de plantes, ce qui en fait l’endroit le plus diversifié sur le plan de la végétation au nord du
60e parallèle.
Animaux sauvages
La ceinture de verdure du parc national Kluane
constitue un habitat de choix pour beaucoup
d’animaux.
Activités
Le parc national Kluane est une destination de
choix pour les randonneurs pédestres : on y
trouve des centaines de kilomètres de sentiers
convenant aux amateurs de tous niveaux d’habileté. Pour les aventuriers les plus braves, les
possibilités de parcours en milieu sauvage y sont
infinies. Les alpinistes viennent se mesurer aux
nombreux sommets du parc Kluane, tandis que
des amateurs de descente en eaux vives du
monde entier prennent d’assaut la rivière Alsek,
qui prend sa source dans le parc.
Le Centre d’accueil principal du parc se trouve
dans la collectivité de Haines Junction. On peut
y obtenir de l’information sur les trésors naturels et culturels du parc national Kluane et sur
les nombreuses occasions qui y sont offertes
d’explorer et de découvrir un milieu sauvage
sans pareil.
Denis Marois
©Parcs Canada
Dans la « ceinture de verdure » qui couvre 20 %
du parc national Kluane, la rencontre entre les
masses d’air venues du Pacifique et de l’Arctique
permet la subsistance d’une grande diversité de
végétaux, dont des espèces qui habitent normalement sur les côtes, dans l’Arctique, dans les
montagnes et dans le nord des Prairies. Les vallées et les pentes à faible altitude sont couvertes
de forêts d’épinettes blanches, de peupliers fauxtrembles et de peupliers baumiers. La limite forestière se situe à environ 1 100 m d’altitude;
plus haut, la végétation est composée d’arbrisseaux rabougris, principalement des saules, des
aulnes et des bouleaux nains.
Pour des plus amples
renseignements :
Parc national et reserve de parc national Kluane
C.P. 5495
Haines Junction (Yukon) Y0B 1L0
Téléphone : 867-634-7207
Télécopie : 867-634-7208
Courriel : kluane.info@pc.gc.ca
Site web : www.parcscanada.gc.ca/kluane
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire