Trimestre d`automne 2014

publicité
SYLLABUS PSYCHOPATHOLOGIE ET ÉVALUATION (PSY7427C) Trimestre d’automne 2014 re
Chargée de cours : D Julie Dauphin, Ph.D., psychologue Courriel : dauphinj@me.com Téléphone (travail -­‐ jour) : (514) 251-­‐4000 p.2203 Téléphone (soir) : (514) 606-­‐8283 (boîte vocale confidentielle) Horaire : Mercredi – 8h30 à 11h30 (3 sept. 2014 au 3 déc. 2014) Local : 4228 -­‐ Campus Laval Description générale du cours Troubles psychopathologiques et approches d'évaluation clinique : aspects pratiques et théoriques, méthodes objectives et projectives, DSM-­‐5, vieillissement normal et pathologique et approches d'évaluation clinique. Apprentissages visés Les objectifs spécifiques de ce cours sont : § Connaitre les principaux troubles psychopathologiques et les relations cliniques entre eux, en fonction d’au moins deux approches nosographiques complémentaires (catégorielle, dimensionnelle). §
Pour chaque trouble psychopathologique étudié, connaitre les variantes pouvant être observées chez l’enfant, l’adulte et la personne âgée (et distinguer leur évolution de l’immaturité attendue ou vieillissement normal, s’il y a lieu). §
Se familiariser avec la démarche d’ensemble de l’entrevue clinique d’évaluation et l’entrevue de bilan suite à l’évaluation. §
Savoir identifier les principaux instruments de mesure objectifs et projectifs susceptibles de soutenir la démarche diagnostique différentielle. Se familiariser avec leurs propriétés psychométriques et les exigences de qualification pour leur utilisation. §
Se familiariser avec les approches multidisciplinaires et interdisciplinaires de l’évaluation psychologique et neuropsychologique. Modalités d’enseignement Cours magistraux, discussions de cas cliniques, lectures personnelles. 1
Calendrier des activités Semaine Date Description des activités Introduction : Concepts de base en psychopathologie (types de nosographies, facteurs modulant la psychopathologie, notion de mentalisation et de tempérament, modèle des stades cliniques). • Démarche globale de l’évaluation psychologique • L’entretien clinique : Préparation à l’évaluation. Relation avec le client. Cueillette d’informations. Obstacles durant l’entretien d’évaluation clinique. • Particularités de l’entretien avec l’enfant, la personne âgée et les tiers (famille, conjoint, etc.). • Classification des tests par types. Choix des tests à utiliser selon le contexte. • Utilisation des tests objectifs. Principes psychométriques. Utilité clinique et limites. • Introduction au MMPI-­‐2. • Utilisation des tests projectifs. Tests de performances (e.g. Rorschach) vs. tests cliniques (e.g. TAT, dessins). Utilité clinique et limites. • Introduction au Rorschach et au TAT. • Contribution des neurosciences à l’étude du caractère. • L’évaluation de la personnalité : le DSM-­‐5 (catégoriel/par traits et modèle alternatif à l’étude). • Modèle structural de la personnalité (1ère partie) : Notion de structure vs. Groupes du DSM-­‐5. Mécanismes de défense/coping vs. Déficits. Notion de relation d’objet (Kernberg) et de schémas (Young). • Modèle structural de la personnalité (2ème partie) : Notions d’épreuve de réalité et d’identité. • Résultats attendus aux tests de personnalité pour chaque structure. Semaine d’activités libres • Traumatisme. Notion de traumatisme psychique vs. État de stress post-­‐traumatique. Mémoire traumatique. • Mentalisation : Le domaine non représenté et le trauma. Remise du travail (16h) – Secrétariat • Maladies affectives. Formes cliniques (dépression unipolaire, bipolaire). Liens avec l’anxiété. Liens avec la personnalité et le tempérament. Particularités de la dépression chez la personne âgée et l’enfant. • Troubles psychotiques : Classification selon DSM-­‐5. Psychoses réactionnelles, primaires et symptômes psychotiques secondaires. Évaluation des troubles de la pensée. Modèles étiologiques de la schizophrénie et liens avec les résultats aux tests. •
1 3 sept. 2014 2 10 sept. 2014 3 17 sept. 2014 4 24 sept. 2014 5 1er oct. 2014 6 8 oct. 2014 7 15 oct. 2014 -­‐ 22 oct. 2014 8 29 oct. 2014 -­‐ 29 octobre 2014 9 5 nov. 2014 10 12 nov. 2014 2
11 19 nov. 2014 12 26 nov. 2014 13 3 déc. 2014 -­‐ 10 déc. 2014 •
Dissociation, conversion et somatisation. Liens avec les traumatismes (abus et négligence). Liens avec le fonctionnement de la personnalité. • Études de cas en groupe. Exercices sur le diagnostic différentiel à partir de vignettes cliniques et résultats de tests projectifs et objectifs. Si le temps le permet : exemples d’évaluations conjointes (psychologie clinique + neuropsychologie). • Formulation d’une compréhension clinique, d’un diagnostic DSM-­‐5 et de recommandations. • Démarche de l’entretien bilan : transmettre et discuter des résultats avec le client et établir le plan d’intervention. Spécificité de l’entrevue bilan avec la famille et l’entourage. Examen final Évaluation des apprentissages 1-­‐ Travail individuel (60%) : Approfondissement personnel et critique d’une thématique liée au cours, soit de l’un ou l’autre des champs suivants : • La psychopathologie (clientèle enfant/adolescents, adultes ou personnes âgées) : L’étudiant choisit un sujet d’intérêt pour sa pratique future, et qui n’a pas été abordé dans le cours (par ex. la psychopathie, le trouble obsessionnel-­‐compulsif) ou fait un approfondissement circonscrit d’une thématique abordée dans le cours (par ex. MAB : la maladie affective bipolaire chez les enfants, Dissociation : le trouble dissociatif de l’identité, Troubles psychotiques : les délires d’identification, Troubles somatoformes : L’hypocondrie). L’emphase est mis sur la présentation clinique et/ou sur l’étiologie (modèle au choix de l’étudiant), et non sur le traitement (10 pages – voir critères d’évaluation sur Studium). • L’évaluation (clientèle enfant/adolescents, adultes ou personnes âgées) : L’étudiant choisit d’étudier un test visant soit l’évaluation de la personnalité, soit l’évaluation d’une psychopathologie en particulier. Ceci inclut les tests objectifs, projectifs, de même que les entrevues cliniques (10 pages – voir critères d’évaluation sur Studium). • Date de remise du travail : 29 octobre 2014 (16h) au secrétariat du 1er cycle. 2-­‐ Examen final (40%) : Examen à développement long. Analyse d’une vignette clinique (informations cliniques et résultats de tests) où est posée la question du diagnostic différentiel. Examen effectué à livre ouvert (avec notes) (3 pages manuscrites). N.B. L’examen inclut toutes les notions vues durant le trimestre, y compris les lectures personnelles obligatoires (voir sur Studium). N.B. À l'Université de Montréal, le plagiat est sanctionné par le Règlement disciplinaire sur la fraude et le plagiat concernant les étudiants. Pour plus de renseignements, consultez le site www.integrite.umontreal.ca. 3
N.B. À l’intérieur des cinq jours ouvrables suivant la date de remise prescrite, la note de tout travail dont le retard n’est pas justifié par un motif accepté par la direction sera soumise à une pénalité. Cette pénalité consiste en la soustraction d’un nombre de points correspondant à 3% (de la note maximale possible) par jour ouvrable. Par exemple, deux jours de retard entraînent le retrait de 6 points si la note maximale est 100; cinq jours de retard entraînent le retrait de 7,5 points si la note maximale est de 50. Un retard de plus de cinq jours ouvrables entraîne une note de 0 pour le travail. RÉFÉRENCES Akiskal, H.S. (1995). Les tempéraments cyclothymiques, hyperthymiques et dépressifs dans la clinique actuelle. Revue internationale de psychopathologie, 17, 43-­‐70. Anzieu, D. & Chabert, C. (1961/2004). Les méthodes projectives. Paris : PUF. Bion, W. R. (1957). Differentiation of the psychotic from the non-­‐psychotic personalities. In W. R. Bion (Ed.), Second thoughts (pp. 43-­‐63). London: W. Heinemann Medical Books Limited. Bollas, C. (2000). Hysteria. London : Routledge. Brillon, P. (2005). Comment aider les victimes souffrant de stress post-­‐traumatique : Guide à l'intention des thérapeutes (2e ed.). Outremont : Quebecor. Brunet (1999). Les instruments projectifs en expertise psycholégale. Dans L.Brunet (Ed.), L’expertise psycholégale : Balises méthodologiques et déontologiques (pp.329-­‐351). Sainte-­‐Foy, QC : Presses de l’Université du Québec. Butcher, J.N. (2011). A Beginner’s Guide to the MMPI-­‐2 (3rd Revised Edition). American Psychological Association. Cabrera, S. (2002). Traumatisme et intégration psychique. Revue Française de Psychanalyse, 66, 809-­‐821. Cloninger, C.R., Svrakic, D.M., Przybeck, T.R. (1993). A psychobiological model of temperament and character. Archives of General Psychiatry, 50, 975-­‐990. Dumet, N. (2003). Clinique des troubles psychosomatiques. Paris : Dunod. Exner Jr., J.E. (2003). The Rorschach: A Comprehensive System. Volume 1: Basic Foundations and Principles of Interpretation (4th ed.). Hoboken, NJ: John Wiley & Sons, Inc. Fonagy, P. (2000). Attachment and borderline personality disorder. Journal of the American Psychoanalytic Association, 48, 1129-­‐1146. Fosshage, J.L. (2005). The Explicit and Implicit Domains in Psychoanalytic Change. Psychoanalytic Inquiry, 25, 516-­‐539. Greene, R.L. (2010). The MMPI-­‐2/MMPI-­‐2-­‐RF : An Interpretive Manual (3rd ed.) Jeanneau, A. (1985). L'hystérie : Unité et diversité. Revue française de psychanalyse, 49, 107-­‐326. Kagan, J. (1999). La part de l’inné : Tempérament et nature humaine. Paris : Bayard. Kernberg, O. (1975). Borderline Conditions and Pathological Narcissism. New YorK: Aronson. Kernberg, O.F. (1984). Severe Personality Disorders : Psychotherapeutic Strategies. New Haven/London : Yale University Press. Klein, M. (1997). Envy and Gratitude. Vintage Books. Lecours, S. & Bouchard, M.-­‐A. (1997). Dimensions of mentalisation : Outlining levels of psychic transformation. International Journal of Psychoanalysis, 78, 855-­‐875. Linehan, M. (1993). Cognitive-­‐Behavioral Treatment of Borderline Personality Disorder. New York : The Guilford Press. Marty, P. (1990). La psychosomatique de l’adulte. Paris : Presses Universitaires de France. 4
Marty, P. (1996). Mentalisation et psychosomatique. France : Synthélabo. McDougall, J. (1989). Théâtres du corps. France : Gallimard. McWilliams, N. (2011). Psychoanalytic Diagnosis (2nd ed.). New York (NY) : The Guilford Press. Meyer, G.J. & Viglione, D.J. (2008). An introduction to Rorschach assessment. Dans R.P. Archer & S.R. Smith (Eds), Personality Assessment (pp.281-­‐336). New York (NY) : Routledge. Mueser, K.T. & Jeste, D.V. (2008). Clinical Handbook of Schizophrénia. New York/London : Guilford Press Ross, C.A. (1997). Dissociative Identity Disorder : Diagnosis, clinical features, and treatment of multiple personality. New York : John Wiley & Sons, Inc. Ross, M. & MacDonald, T.K. (1997). How can we be sure? Using truth criteria to validate memories. Dans M.S. Myslobodsky (Ed.), The mythomanias (pp. 181-­‐201), Mahway : Erlbaum. Roussillon, R. (2007). Manuel de psychologie et de psychopathologie clinique générale. Paris : Masson. Roussillon, R. (2002). Jalons et repères de la théorie psychanalytique du traumatisme psychique. Bulletin de la Société Psychanalytique de Montréal, 14, 31-­‐42. Saporta, J. (2003). Synthesizing psychoanalytic and biological approaches to trauma: Some theoretical proposals. Neuropsychoanalysis, 5, 97-­‐110. Sirois, F. (1991). Les névroses. Sainte-­‐Foy : Le Griffon d’argile. Solms, M. & Turnbull, O. (2002). The brain and the inner world : An introduction to the neuroscience of subjective experience. New York : The Other Press. Steinberg, M. (1995). Handbook for the assessment of dissociation: A clinical guide. Washington DC : American Psychiatric Press. Westen, D. & Gabbard, G.O. (2002). Developments in cognitive neuroscience : II. Implications for theories of transference. Journal of the American Psychoanalysis Association, 50, 99-­‐134. Yovell, Y. (2000). Form hysteria to PTSD : Psychoanalysis and the neurobiology of traumatic memories. Neuropsychoanalysis, 2, 171-­‐181. Zanarini, M.C. & Frankenburg, F.R. (1997). Pathways to the development of borderline personality disorder. Journal of Personality Disorders, 11, 93-­‐104. 5
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire