Guide de la contraception féminine

publicité
Quelles sont les
contraceptions très efficaces ?
Les contraception très efficaces sont celles avec lesquelles le
risque de faire une grossesse est le plus bas. Ce risque, ou
indice de Pearl, est calculé par l’OMS. Il évalue le nombre de
grossesses observées pour 100 femmes. Pour être très efficace, l’indice de Pearl d’une contraception doit être inférieur
à 1.
Vous voulez limiter les hormones ?
Les contraceptions très efficaces sont donc les suivantes :
▪ quand vous voulez si vous ne voulez pas du tout prendre d’hormone, même pour une première contraception,
Indice de Pearl
▪ après une prise d’hormone prolongée et un désir de changement,
Pilule estro-progestative
0,3
▪ en cas d’oubli de pilule avec risque de grossesse,
Pilule progestative
0,3
Implant hormonal
0,05
Anneau vaginal hormonal
0,3
Patch hormonal
0,3
Progestatif injectable
0,3
Méthodes contraceptives
Hormonales
▪ si vous présentez des facteurs de risques cardiovasculaires, notamment si vous fumez, mais aussi si vous êtes en fort surpoids,
si vous êtes diabétique, si vous avez un excès de cholestérol
ou de triglycérides, si vous êtes hypertendue ou si dans votre
famille il y a des antécédents de maladies cardiovasculaires. Les
autres risques à prendre en compte sont les problèmes veineux
des membres inférieurs dont les varices.
Dispositif intra-utérin
hormonal
0,1
Mécaniques
Dispositif intra-utérin au
0,6
cuivre
Le préservatif masculin a un indice de 2 et le préservatif féminin un indice de 5. Leur usage comme contraception ne peut
donc qu’être occasionnel.
Note : l’indice en utilisation idéal (mesuré par ces chiffres)
n’est pas le même qu’en condition pratique. La pilule est par
exemple beaucoup moins efficace dans la vie réelle que ne le
font croire les statistiques. Et cela à cause des oublis. Le DIU
au cuivre que l’on ne peut oublier est donc en condition réelle
plus protecteur.
Guide de la
contraception féminine
© Katie Little
Ses prescriptions se font :
Document non contractuel/01-2012/ Réalisation : Institut Moncey pour Carte Blanche Partenaires - RCS 379 301 518 - 38 rue La Bruyère 75009 Paris/ Source images : Fotolia - Couverture : ©Katie Little
L’alternative à la contraception hormonale est le DIU au cuivre
car son action est 100 % mécanique.
Préservatif, pilule
patch, DIU, anneau vaginal
La santé gagnante
Guide santé CARTEBLANCHE
La contraception hormonale : l’objectif principal est de bloquer le signal de la glande hypophysaire qui, dans le cerveau,
commande le déclenchement de l’ovulation. Les ovaires sont
ainsi mis au repos.
C’est votre première contraception ?
Vous oubliez trop souvent la pilule ?
Si la première contraception est le plus souvent hormonale, il
faut bien vous faire expliquer les différents choix possibles par
votre médecin :
Vous n’êtes pas la seule : c’est le problème numéro 1 de la
pilule et cela peut gâcher la vie, soit parce qu’il faut y penser
tous les jours, soit parce que l’on craint d’être enceinte. Si
c’est votre cas, vous pouvez vous poser la question du patch
(on ne le change que toute les semaines), ou de l’anneau
vaginal (placé une fois par cycle seulement).
Les pilules estro-progestatives : elles associent estrogène et
progestérone. Elles sont dites de première, deuxième ou troisième génération selon les dosages en estrogène et le type de
progestatif utilisé. Ce qui compte est de trouver celle que vous
supporterez le mieux et parfois plusieurs essais sont nécessaires.
Leur principal avantage est de souvent soulager les douleurs
liées aux règles. Leur principal inconvénient pratique est de vous
imposer de penser à les prendre chaque jour, voire à des heures
précises pour les pilules les moins dosées. Le risque d’oubli est
réel et constitue la principale cause d’échec.
Les patchs : les hormones, placées dans le film adhésif, diffusent
à travers la peau. Vous placerez
un patch par semaine pendant 3
semaines en respectant le mode
d’emploi. La dernière semaine est
une semaine d’arrêt, comme avec
la pilule contraceptive, avant de
reprendre 3 semaines de patch.
A savoir : toute contraception hormonale nécessite de consulter son médecin pour un examen clinique tous les ans et un
bilan sanguin (glycémie à jeun, bilan lipidique) 3 mois après le
début, puis tous les 5 ans. Cette surveillance peut être rapprochée si vous présentez des facteurs de risques cardiovasculaires
(tabac, obésité, varices).
Le dispositif intra-utérin au cuivre (DIU) : ce petit corps
étranger, par l’action du cuivre, provoque une immobilisation
des spermatozoïdes qui ne peuvent plus rejoindre l’ovule.
Les préservatifs masculins ou féminins : en latex ou en
polyuréthane, ils empêchent les spermatozoïdes de pénétrer
dans l’appareil génital féminin. Ils sont considérés seulement
comme efficaces et non très efficaces, et sont donc réservés
à une contraception très occasionnelle. En revanche, seuls les
préservatifs permettent de se protéger contre les maladies infectieuses sexuellement transmissibles. Ils sont donc associés
aux deux autres modes de contraception avec tout nouveau
partenaire. On peut donc choisir de s’en passer dans le cadre
d’une relation stable basée sur la fidélité, une fois que chaque
partenaire a bien vérifié l’absence de toute contamination par le
VIH ou l’hépatite B.
A savoir : les préservatifs ne protègent pas des papillomavirus.
Par ailleurs, les vaccins contre les papillomavirus ne protègent
pas contre toutes les formes de ce virus responsable du cancer
du col. Il est donc toujours indispensable de faire un frottis du
col la première année suivant le début de votre vie sexuelle,
puis tous les 3 ans.
L’anneau vaginal hormonal : si
vous êtes bien habituée à l’usage
des tampons, l’anneau vaginal qui
se place à la manière d’un tampon
dans le vagin, peut représenter
une bonne solution. Vous n’avez
besoin que d’un anneau toutes les
4 semaines avec un arrêt d’une semaine entre deux anneaux.
© JPC-PROD
A savoir : le DIU peut être proposé à toute femme, ayant déjà
eu des enfants ou pas. Il a bien été établi que le DIU n’augmente pas le risque d’infection gynécologique ni de stérilité. Il
ne présente aucune des contre-indications liées aux hormones.
Ces trois modes de contraception peuvent présenter de possibles
effets secondaires mineurs (spotting ou petits saignements entre
les règles, absence de règles, mal de tête, légère prise de poids,
seins tendus et douloureux), nécessitant de reprendre rendezvous avec votre médecin pour rechercher une autre contraception hormonale mieux adaptée à votre cas.
A savoir : un effet secondaire peu connu et heureusement peu
fréquent est une baisse du désir sexuel. Si tel est votre cas, il
est important d’en parler avec votre médecin pour envisager une
autre contraception non hormonale comme un DIU au cuivre.
Vous pouvez aussi envisager avec votre médecin deux autres
contraceptions très efficaces et
vous permettant de ne plus y penser du tout (en dehors de votre
examen de contrôle tous les ans) :
▪ l’implant hormonal, durée d’action :
3 ans,
▪ le DIU, durée d’action : 5 ans.
L’implant hormonal se présente
sous la forme d’une petite allumette contenant uniquement un
progestatif (pouvant donc être
également utilisé chez les femmes
présentant des troubles de la coagulation comme des varices). Il se
pose facilement à la face interne du
bras non dominant.
Il existe aussi des DIU hormonaux
qui contiennent un progestatif.
Leur avantage est alors de diminuer les douleurs liées aux règles
et de diminuer les saignements.
© laurent hamels
© Sven Hoppe
Les trois grands types de
contraception
Vous avez besoin d’une contraception d’urgence ?
A la suite d’un rapport non protégé ou en cas d’oubli de pilule, vous pouvez prendre la pilule du lendemain en une seule
prise, soit en l’achetant chez votre pharmacien, soit après une
consultation médicale. Ce qu’il faut savoir :
▪ plus la pilule du lendemain est prise tôt, plus elle est efficace,
▪ si vous preniez la pilule, il faut la continuer pour garder vos
repères (date des règles, et début de la plaquette suivante),
▪ faire un test de grossesse en cas de retard de règle ou de
règles peu abondantes,
▪ la pose d’un DIU est efficace à pratiquement 100 % dans les
5 jours. Pourquoi ne pas en profiter pour en faire votre mode
de contraception si l’oubli de pilule est un vrai problème pour
vous ?
Guide santé CARTEBLANCHE
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire