Document = rapport préfacé par B. Obama début 2012
Thème = maintien de la domination des USA + aide et protection aux nations alliées = peuton parler de la puissance US dans le monde d’aujourd’hui ?
La seule puissance globale :
« Monde qui réclame notre leadership, les EUA resteront la +grande force… »
Obama = responsabilité mondiale des EUA = le monde change, mais les EUA restent ce
repère. Valeurs du pays (Lumières = liberté indiv + valeurs protestantes), « Destinée
manifeste », qui se sont étendues au monde. Où cela en est-il aujourd’hui ?
B. Obama, double objectif = protéger les USA, les alliés pour garantir un système éco libre et
prospère.
Depuis la fin de la guerre froide = la super puissance, la seule puissance mondiale =
concentrent la domination éco, militaire, politique, culturelle… Domination totale au début
des années 1990 : peut-on agir seul ou s’appuie-t-on sur des alliés ?
Obama, mais aussi B. Clinton années 1990 = vision multilatérale = USA leaders, mais ils
agissent après concertation avec la communauté internationale = années 1990, EUA vus
comme le bras armé de l’ONU = guerre du Golfe 1990, guerres de Yougoslavie.
Obama = vision + modeste. Guerre de Libye = drive from behind = opération menée par la
France et le RU, avec les EUA derrière pour aider et participer sans s’exposer.
Autre vision = années 2000, GW Bush = unilatéralisme = conséquence du 11/09 = les EUA
doivent pouvoir intervenir partout s’ils y voient une menace, et tant pis si on ne les suit pas =
Afghanistan (accord de l’ONU), guerre d’Irak 2003.
Auj, unilatéralisme = dégradation de l’image du pays + affaiblissement éco et pol = les EUA
ne peuvent plus faire ce qu’ils veulent.
Continuités et changements dans le message US :
Continuité = Obama, liens avec une vision démocrate de la puissance US = Wilson-RooseveltClinton-Obama.
Promotion des valeurs US dans le monde + la puissance US donne une responsabilité
mondiale
« Partager le fardeau » = depuis le début du XXe siècle, les USA portent l’équilibre de la
planète sur leurs épaules = continuité dans cette vision.
Autre continuité = lien entre cette responsabilité et la prospérité des USA, qui dépend d’un
environnement mondial propice aux affaires et aux entreprises américaines.
Ainsi, rôle mondial, mais avant tout, défense des intérêts US + refus des protocoles
contraignants. Toujours cette tension entre le rôle mondial à assumer et les intérêts du pays.
Longtemps, contradiction résolue par la domination du pays. Mais dans le monde actuel,
domination de moins en moins totale.
Peut-on être une puissance dans le monde multipolaire ?
Obama : « choix fiscaux difficiles, reformater notre armée, forces flexibles »
Idée d’une puissance américaine qui doit s’adapter à la crise économique, après des guerres
en Irak et en Afghanistan très coûteuses : déficits de l’économie, plus les moyens de se
lancer dans des programmes très ambitieux comme ceux de Reagan ou de Bush.
Notion de « smart power » : garder une force de frappe supérieure en termes
technologiques, jouer sur les alliances sans s’y contraindre, et garder avant tout une capacité
de déplacement rapide. Faire mieux avec moins de moyens, et clé de l’innovation = on
retrouve cette problématique pour la puissance économique.
D’où cette idée de « maintenir » la puissance US : puissance toujours dominante, mais au
cœur d’un monde connecté où les économies dépendent les unes des autres. Idem pour la
culture, où la culture mainstream (mondiale dominante) reste à dominante US, mais plus
seulement, et reposant sur des mélanges de plus en plus marqués (c’était déjà le cas dans la
formation de la culture US = musiques, Walt Disney…)
Idée d’Obama = une puissance toujours dominante, mais s’adaptant à un monde où
l’innovation et la rapidité font la différence. Conversion difficile, mais la puissance telle
qu’on la définissait il y a 20 ans existe de moins en moins.
Téléchargement

Document = rapport préfacé par B. Obama début 2012 Thème