dossier
Biodiversité et développement
Région Centre - Région Meknès-Tafilalet • maroc
Entre développement social
et préservation environnementale
La Région Centre s’engage dans la région Meknès-Tafilalet
La Région Centre et la Région Meknès-Tafilalet ont signé un accord de
coopération en 2009. Elles ont choisi de s’associer à l’Agence de développement
social pour lancer le programme Plantes aromatiques et médicinales.
Lutter contre la pauvreté, promouvoir le rôle des femmes, préserver
la richesse de l’environnement : des objectifs étroitement liés.
Grâce à la diversité de son
climat, le Maroc
possède une flore riche et
variée.
C’est notamment le cas de la
région
Meknès-Tafilalet, qui s’étend
du Centre
du
Maroc
aux
bordures
désertiques
sahariennes du Sud, en
passant par les
sommets de l’Atlas.
Parmi les nombreuses espèces
végétales
de la région, beaucoup sont
des PAM
(plantes
aromatiques
et
médicinales).
Le thym, le romarin, le cumin,
les câpres
mais aussi la rose, le pyrèthre,
la lavande,
la camomille appartiennent,
entre
autres, à cette vaste catégorie.
Cette
appellation,
peu
pertinente d’un
point de vue botanique, reflète
cependant
une réalité économique et
sociale.
Les plantes aromatiques
et
médicinales : cueillir
pour s’en sortir
Les PAM ont en commun d’être
fréquemment
cueillies à l’état sauvage. Elles
permettent
aux habitants des campagnes
de
générer
un
revenu
supplémentaire,
faible
mais
cependant
indispensable
dans un contexte précaire.
Pourtant, le
secteur des PAM offre des
potentialités
très vastes, notamment dans le
développement
et la commercialisation de
sousproduits
tels
que
les
huiles
essentielles.
Mais
les
techniques
nécessaires ne sont
pas bien maîtrisées, et les
populations
rurales
sont
souvent
contraintes à ne
vendre que le produit brut.
Les cueilleurs, souvent des
femmes, se
rendent en forêt ou sur des
terrains collectifs
pour
collecter
les
PAM.
Malheureusement,
l’exploitation incontrôlée met
en péril la pérennité de
certaines espèces,
au risque de voir disparaître à
terme
une ressource pour le moins
fragile.
Soutenir une culture
Respectueuse
l’environnement
de
Ce diagnostic a conduit la
Région Centre
et la Région Meknès-Tafilalet à
s’associer
à l’Agence de Développement
Social de
Meknès. C’est ainsi qu’est né,
en 2009, le
programme « PAM ».
Le programme appuie des
projets durables
de culture des PAM. Il est à
considérer
comme un des leviers de la
lutte
contre la pauvreté et la
précarité des
populations rurales de la région
MeknèsTafilalet.
Les
bénéficiaires
profitent d’un
accompagnement
pour
l’élaboration
d’un plan de développement
conçu sur
une ou plusieurs années afin
que l’activité
soit rentable. Une subvention
est alors
accordée aux coopératives ou
aux associations
de producteurs pour qu’ils
mettent
en
oeuvre
leur
projet
d’exploitation.
Cette activité génératrice de
revenus pérennes
est également respectueuse de
la biodiversité. Le passage
d’une activité
de cueillette à la mise en
culture des PAM
permet
de
préserver
l’environnement.
Le
programme
encourage
également les
cultures alternatives, moins
consommatrices
en eau, ainsi que l’utilisation
d’intrants
naturels. Les projets sont
toujours sélectionnés
avec l’accord de la Direction
Régionale
des Eaux et Forêts et de la
Direction
Régionale de l’Agriculture à
Meknès.
Renforcer les capacités
des producteurs
Comprendre le cadre juridique,
respecter
des
normes
de
qualité,
maîtriser les
techniques de production et de
conditionnement
: autant d’activités et de
connaissances qui ne vont pas
de soi.
Les producteurs expriment
leurs besoins
en matière de formation. Le
programme
« PAM » offre donc la
possibilité aux
membres des coopératives et
des associations
de participer à des sessions
d’apprentissage
sur
ces
thématiques.
De
plus,
de
nombreux
bénéficiaires du
programme sont des femmes.
Le programme
valorise leur participation active
à l’économie, et leur permet
d’augmenter
leurs revenus. En outre, des
actions
d’appui
à
l’alphabétisation et à
la prévention de la mortalité
maternelle
et néonatale sont organisées.
Entre lutte contre la pauvreté,
sensibilisation
au respect de l’environnement
et promotion
des femmes, le programme «
PAM »
défend
un
développement
durable, à la
fois économique, écologique et
social.
Paul Daulny, chargé du suivi
de la coopération entre les
Régions
Centre et Meknès-Tafilalet
Volontaire international
(0212) (0) 5 35 40 43 99
[email protected]
m
© Flora Dupin © Flora Dupin
©
Région
Centre
Région
MeknèsTafilalet
-
•
Téléchargement

développement social et enviromentale