16/09
ATELIER DE CLASSE 1
Comment interpréter le sens d’un mot ?
ATELIER DE CLASSE N°1
Comment interpréter le sens d’un mot ?
Dans le roman 1984, G. Orwell met en scène une société totalitaire. Un personnage nommé
Symes explique au héros son rôle : former une nouvelle langue, la novlangue.
Vous croyez que notre travail principal est d’inventer des mots nouveaux ? Pas du
tout ! Nous détruisons chaque jour des mots, des vingtaines de mots, des centaines de
mots. […] C’est une belle chose, la destruction des mots. Naturellement, c’est dans les
verbes et les adjectifs qu’il y a le plus de déchets, mais il y a des centaines de noms dont
on peut aussi se débarrasser. Pas seulement les synonymes, il y a aussi les antonymes.
Après tout, quelle raison d’exister y a-t-il pour un mot qui n’est que le contraire d’un
autre ? Les mots portent en eux-mêmes leur contraire. Prenez « bon », par exemple. Si
vous avez un mot comme « bon » quelle nécessité y a-t-il à avoir un mot comme
« mauvais » ? « Inbon » fera tout aussi bien, mieux même, parce qu’il est l’opposé exact
de bon, ce que n’est pas l’autre mot. Et si l’on désire un mot plus fort que « bon », quel
sens y a-t-il à avoir toute une chaîne de mots vagues et inutiles comme « excellent »,
« splendide » et tout le reste ? « Plusbon » englobe le sens de tous ces mots, et, si l’on
veut un mot encore plus fort, il y a « doubleplusbon ».
G. Orwell, 1984, 1948
Partie 1 : Réviser la formation des mots, leur origine
Dans les mots ci-dessous, relevez ceux qui sont de la même famille que le mot
« destruction » :
Fabriquer – construction – confection – structuration - aménagement
Partie 2 : Réfléchir à la signification des mots
Recopiez la bonne signification du mot « sens » en gras dans le texte :
Verbe sentir, 2e personne du singulier, indicatif présent
Ce qu’un mot représente, sa valeur (dans le dictionnaire par exemple)
Fonction de perception physique du monde extérieur par un organe du corps (vue,
toucher…)
Partie 3 : Affirmer un point de vue
Rédigez un court texte pour exprimer votre point de vue : « splendide » est-il seulement
un mot plus fort que « bon » ? Faut-il le supprimer du dictionnaire ?
Partie 2 :
Antonyme : lorsque deux mots ont un sens contraire
Ex = bon/mauvais
Polysémique : lorsqu’un mot a plusieurs sens
Partie 3 :
Téléchargement

Atelier de langue 1 - Mon année de lettres