RAC’S
RAC’S
RAC’S
Contacts: 98082566 – 95227825 – 96375661
E-mail: schedobi [email protected]
REVISION DES S.P.C.T 3ème
Sujet 1 :
On considère le circuit électrique ci-dessous (doc 1) :
1) Reproduis le schéma du circuit électrique, le compléter puis annoter
en précisant le sens du courant et les bornes de l’électrolyseur.
2) L’électrolyseur du circuit contient une solution d’acide
chlorhydrique avec des électrodes inattaquables.
a) Qu’observes-ton au passage du courant au niveau de
l’électrolyseur ?
b) L’intensité du courant qui traverse le conducteur ohmique de
résistance R3 est égale à 3A. Sachant que R3= 4 et R1= 3, calcule la
différence de potentiel ou tension entre les points A et B.
c) On donne R1=R2=3 ; indiquer les intensités I1 et I2 du courant
traversant respectivement R1 et R2.
3) L’électrolyseur est parcouru par un courant d’intensité I
a) Calcule I
b) La durée de l’alimentation est t=3/4 d’heures en déduis.
- La quantité d’électricité ayant traversé l’électrolyseur
- Le volume du gaz obtenu à la cathode de l’électrolyseur.
4) a- La portion AB du circuit est introduite dans un calorimètre
contenant 0,8L d’eau à la température ambiante t= 25°C. Calcule la
température de l’eau à la fin de l’expérience sachant que celle-ci a duré
¾ heures.
b- En réalité la température finale de l’eau du calorimètre est égale à 60°
C cet abaissement est dû à la quantité de chaleur cédée au calorimètre.
Calculer :
 La quantité de chaleur réellement cédée à l’eau
 La quantité de chaleur cédée au récipient (calorimètre)
 Le pourcentage de chaleur réellement reçu par effet joule dans les
conducteurs ohmiques.
Sujet II :
Nafi une jeune femme, pour laver son bébé chaque matin, va chercher
de l’eau d’un puits, la transporter puis la chauffe. Au puits, pour sortir
chaque fois le seau d’eau, Nafi fait tourner un dispositif en forme de
cylindre et sur lequel s’enroule la corde attachée au seau. Lorsqu’elle
remplit un tonneau, elle le pose sur une brouette pour le transport à son
domicile un matin, sur la route des classes et l’observant, Baké et Banin,
élèves en classe de 4ème se demandent : pourquoi utilise-t-elle ce dispositif
au lieu de tirer directement le seau ? Ne pouvait-elle pas utiliser une
poulie simplement ? Et pourquoi elle ne peut pas mettre le tonneau
rempli d’eau sur la tête ? ajouta l’un d’eux. Abas, leur troisième
compagnon, lui élève en 3ème, les rassure de ce qu’il peut leur expliquer
tout et d’ajouter qu’il peut aider la maman Nafi à connaître la
température de l’eau avant le bain de son bébé.
Informations et données :
-La masse du seau plein d’eau est m= 15kg
-Nafi tourne 20 fois le dispositif.
-Prends g=10N/kg et
-Le dispositif de puisage d’eau de Nafi a les caractéristiques ci-après :
rayon r = 10cm ; manivelle l = 50cm.
-Le poids total de la brouette et le tonneau d’eau vaut P = 200N.
-Pour chaque bain de son bébé, Nafi chauffe, de 6h05min à 6h15min27s,
5kg d’eau prise initialement à 30°C.
-La chaleur massique de l’eau est c= 4180J/Kg°C.
-Nafi utilise un chauffe-eau dont la puissance de transfert thermique est
P = 1000W.
-Le rendement du transfert d’énergie lors du chauffage de l’eau est 90%
R1
R3
RAC’S
Contacts: 98082566 – 95227825 – 96375661
E-mail: schedobi [email protected]
REVISION DES S.P.C.T 3ème
Sujet 1 :
On considère le circuit électrique ci-dessous (doc 1) :
5) Reproduis le schéma du circuit électrique, le compléter puis annoter
en précisant le sens du courant et les bornes de l’électrolyseur.
6) L’électrolyseur du circuit contient une solution d’acide
chlorhydrique avec des électrodes inattaquables.
d) Qu’observes-ton au passage du courant au niveau de
l’électrolyseur ?
e) L’intensité du courant qui traverse le conducteur ohmique de
résistance R3 est égale à 3A. Sachant que R3= 4 et R1= 3, calcule la
différence de potentiel ou tension entre les points A et B.
f) On donne R1=R2=3 ; indiquer les intensités I1 et I2 du courant
traversant respectivement R1 et R2.
7) L’électrolyseur est parcouru par un courant d’intensité I
c) Calcule I
d) La durée de l’alimentation est t=3/4 d’heures en déduis.
- La quantité d’électricité ayant traversé l’électrolyseur
- Le volume du gaz obtenu à la cathode de l’électrolyseur.
8) a- La portion AB du circuit est introduite dans un calorimètre
contenant 0,8L d’eau à la température ambiante t= 25°C. Calcule la
température de l’eau à la fin de l’expérience sachant que celle-ci a duré
¾ heures.
b- En réalité la température finale de l’eau du calorimètre est égale à 60°
C cet abaissement est dû à la quantité de chaleur cédée au calorimètre.
Calculer :
 La quantité de chaleur réellement cédée à l’eau
 La quantité de chaleur cédée au récipient (calorimètre)
 Le pourcentage de chaleur réellement reçu par effet joule dans les
conducteurs ohmiques.
Sujet II :
Nafi une jeune femme, pour laver son bébé chaque matin, va chercher
de l’eau d’un puits, la transporter puis la chauffe. Au puits, pour sortir
chaque fois le seau d’eau, Nafi fait tourner un dispositif en forme de
cylindre et sur lequel s’enroule la corde attachée au seau. Lorsqu’elle
remplit un tonneau, elle le pose sur une brouette pour le transport à son
domicile un matin, sur la route des classes et l’observant, Baké et Banin,
élèves en classe de 4ème se demandent : pourquoi utilise-t-elle ce dispositif
au lieu de tirer directement le seau ? Ne pouvait-elle pas utiliser une
poulie simplement ? Et pourquoi elle ne peut pas mettre le tonneau
rempli d’eau sur la tête ? ajouta l’un d’eux. Abas, leur troisième
compagnon, lui élève en 3ème, les rassure de ce qu’il peut leur expliquer
tout et d’ajouter qu’il peut aider la maman Nafi à connaître la
température de l’eau avant le bain de son bébé.
Informations et données :
-La masse du seau plein d’eau est m= 15kg
-Nafi tourne 20 fois le dispositif.
-Prends g=10N/kg et
-Le dispositif de puisage d’eau de Nafi a les caractéristiques ci-après :
rayon r = 10cm ; manivelle l = 50cm.
-Le poids total de la brouette et le tonneau d’eau vaut P = 200N.
-Pour chaque bain de son bébé, Nafi chauffe, de 6h05min à 6h15min27s,
5kg d’eau prise initialement à 30°C.
-La chaleur massique de l’eau est c= 4180J/Kg°C.
-Nafi utilise un chauffe-eau dont la puissance de transfert thermique est
P = 1000W.
-Le rendement du transfert d’énergie lors du chauffage de l’eau est 90%
R1
R3
R2
R2
G
K
G
(Doc1)
(Doc1)
K
RAC’S
a)Calculer le volume Va de la solution d’acide chlorhydrique qu’il
faut verser pour obtenir l’équivalence acido-basique.
b) La solution obtenue à l’équivalence acido-basique a-t-elle un
caractère acide ou basique ? Justifier votre réponse.
RAC’S
Contacts: 98082566 – 95227825 – 96375661
E-mail: schedobi [email protected]
REVISION DES S.P.C.T Tle
Sujet 1 : (Chimie)
Dans un bécher contenant un volume VB = 20cm3 d’une solution
aqueuse d’amine B de formule CnH2n+3N on introduit, à l’aide
d’une burette graduée, une solution d’amine d’acide
chlorhydrique de concentration molaire CA=10-1mol/L. on suit les
variations du pH dont les mesures sont regroupées dans le tableau
ci-dessous.
VA(Cm3)
0
1
3
5
7
9
11
13
15
16
16.5
17
pH
11,9
11,7
11,5
11,3
11,1
10,9
10,7
10,4
10,1
9,7
9,4
8 ,8
VA(Cm3)
pH
17,2
7 ,5
17,5
3,6
18
2,8
18,5
2,6
19
2,4
20
2,2
22
2,0
25
1,8
1°) La masse d’amine contenue dans le volume VB = 20Cm3 de solution est
égale à m= 128mg.
a) Tracer la courbe représentant les variations du pH en fonction
de VA. Echelles : 1cm
2cm3
1cm
1unité de pH.
b) Faire le schéma du dispositif expérimental.
c) Calculer la concentration CB initiale de la base.
d) Calculer sa masse molaire moléculaire. En déduire sa formule
semi-développée sachant que B possède deux radicaux
identiques.
e) Ecrire l’équation-bilan de la réaction de dosage.
f)
Déterminer graphiquement les coordonnées du point
d’équivalence.
g) Déterminer le pKa du couple acide/base correspondant.
2°) Pour un volume VA = 5cm3 de solution d’acide chlorhydrique versée,
calculer les concentrations de toutes les espèces chimiques présentes dans
le milieu.
3°) On désire préparer une solution tampon de pH=pKa et de volume
V=100cm3. Calculer le volume VB de la solution de l’amine B et le volume
VA d’une solution de chlorure d’alkylammonium correspondant à B de
concentration CA=2.10-1mol/L qu’il faut mélanger. Quelles sont les
propriétés d’une telle solution ?
Sujet II : (Chimie)
Toutes les solutions sont prises à 25°C et le produit ionique de
l’eau est Ke = 10-14. On donne :
. Méthylamine CH5N pKa = 10,66
. Diméthylamine C2H7N pKa = 10,73
. Triméthylamine C3H9N pKa = 9,80.
-masses molaires atomiques en g/mol : M(C)=12 ; M(N)=14 ;
M(H)=1.
1- Ecrire les formules semi-développées des amines et indiquer
leurs classes respectives.
2-Ecrire les couples acide-base correspondants et classer les acides
de ces couples par force croissante.
3-Une solution aqueuse de triméthylamine de concentration Cb a
un pH= 11,4.
a)Ecrire l’équation-bilan de la dissolution de la triméthylamine
dans l’eau et faire l’inventaire des espèces chimiques présentes
dans la solution.
b) Calculer les concentrations de ces espèces chimiques et en
déduire la concentration Cb de la solution.
4- La solution aqueuse de la triméthylamine de volume V=1L a été
obtenue en dissolvant totalement une masse m=5,90g de
triméthylamine dans l’eau. Retrouver à partir de ces données la
concentration Cb de la solution de triméthylamine.
5- On dose un volume Vb=10,0mL de la solution de
triméthylamine par une solution aqueuse d’acide chlorhydrique
de concentration molaire Ca=5,0.10-2mol/L.
Sujet 1II : (Chimie)
L’hydrolyse d’un dipeptide A donne deux acides a-aminés A1 et A2 de
formules respectives R1 – CH – COOH et R2 – CH – COOH
NH2
NH2
1°) On soumet A1 à la décarboxylation. On obtient un composé azoté B1 et
un dégagement de CO2. L’équation chimique de la décarboxylation d’un
acide -aminé est :

R1 – CH – COOH
R1 – CH2 – NH2 + CO2
NH2
a)Observer attentivement les réactions chimiques suivantes et compléter le
tableau ci-après.
O
C + B1
H – C – NH – CH2 – CH3 + HCl
G + H2O
CH3 – CH2 – OH + E
E + SOCl2
C + SO2 + HCl
Composé
FormuleSemidéveloppée
Nom
Fonction
Chimique
C
B1
E
G
b) Déduire de ce qui précède, la formule semi-développée et le nom en
nomenclature officielle de l’acide -aminé A1.
c) La molécule de A1 est-elle chirale ? Justifier la réponse.
2°) On fait subir à l’acide -aminé A2 une décarboxylation.
On obtient un autre produit azoté B 2. L’action de l’acide nitreux HNO2
sur B2 donne un composé organique F. F réduit le dichromate de
potassium en milieu acide pour donner un composé D qui donne un
précipité rouge brique avec la liqueur de Fehling. La formule brute de D
est C4H8O et sa chaîne carbonée est ramifiée. Sachant que l’équation de la
réaction entre l’acide nitreux et une amine est :
R – NH2 – HNO2
R – OH + N2 + H2O
Déterminer les noms et formules semi-développées des composes A2, B2, F
et D.
3°)a) Quelles sont les formules semi-développées possibles du dipeptide
A?
b) En réalité A est obtenu en bloquant la fonction acide carboxylique de
l’acide -aminé A1.
- En déduire la formule semi-développée de A.
- Ecrire l’équation de la réaction de condensation qui a conduit à la
formation de A. Encadrer en pointillés la liaison peptidique.
4°) Une solution aqueuse de l’acide -aminé A1 contient trois espèces
chimiques ioniques conduisant à deux couples dont les pKa sont :
pKa1=2,3 et pKa2=9,9.
a)Identifier les trois espèces ioniques.
b) Attribuer à chaque pKa, le couple acide/base qui correspond.
c) Quelle est l’espèce prépondérante à pH=1,2 et pH=4,3 ?
Sujet IV : (Chimie)
Les solutions sont à 25°C ; Ke= 10-14.
On donne les masses molaires atomiques suivantes en g/mol : M(C)=12 ;
M(H)=1 ; M(O)=16.
1-Un acide organique à chaîne carbonée saturée non cyclique A a une
densité de vapeur d=2,552. Quelles sont les formules brute et semidéveloppée de cet acide ? Donner son nom.
2- On dissout une masse m=7,4g de l’acide A dans de l’eau pour obtenir
500mL de solution notée S1. On désire préparer 1L
RAC’S
RAC’S
Contacts: 98082566 – 95227825 – 96375661
E-mail: schedobi [email protected]
REVISION DES S.P.C.T Tle
Sujet IV : (Chimie) (Suite)
d‘une solution S2. De concentration molaire C2= 2.10-3mol/L à partir de la
solution S1. Le laboratoire dispose du matériel suivant :
-Pipette jaugées : 5mL ; 10mL ; 20mL.
-Fioles jaugées : 100mL ; 250mL ; 500mL ; 1000mL ; 2000mL.
-Propipette ; béchers de diverses capacités.
a) Calculer la molarité C1 de la solution S1.
b) Calculer le volume V1 de S1 à prélever.
c) Donner le mode opératoire à suivre pour préparer S2 en précisant le
matériel à utiliser.
d) Le pKa du couple acide-base correspond à l’acide vaut 4,9. Calculer :
d1) Le pH de la solution S2 ;
d2) Le coefficient de dissociation α de l’acide dans la solution S 2.
[  é  ′ ]
=

3- On désire préparer une solution tampon de pH= 5,0, en mélangeant un
volume V= 100mL de la solution S2 et un volume Vb inconnu d’une
solution Sb d’hydroxyde de sodium NaOH de concentration molaire
Cb=10-3mol/L.
a) Calculer Vb.
b) Donner les propriétés de la solution préparée.
Sujet VI : (Chimie)
Toutes les solutions sont à 25°C. Ke=10-14
1- Qu’est-ce qu’un acide et une base selon Bronsted ?
2- L’hydroxylamine NH2OH est une base faible. Dans la suite cette base
faible se notera B.
a) Donner la formule de son acide conjugué.
b) Ecrire l’équation-bilan de sa réaction avec l’eau.
3- Une solution d’hydroxylamine de concentration molaire :
Cb=1,0.10-2mol/L a un pH=9,0.
a) Calculer les concentrations molaires des espèces chimiques de cette
solution. En déduire le pourcentage des molécules d’hydroxylamine
ionisées.
b) Montrer que le pKa du couple acide-base correspondant à
l’hydroxylamine vaut 6,0.
4- On ajoute à 50 cm3 de la solution d’hydroxylamine, une solution d’acide
chlorhydrique de concentration molaire Ca inconnue. Le volume de
solution acide versé pour atteindre l’équivalence acido-basique est
Va=5cm3.
a) Ecrire l’équation-bilan de la réaction de dosage.
b) Calculer la valeur de Ca.
c) Dans le mélange à l’équivalence, calculer la concentration molaire en
ions chlorure et exprimer celle de l’hydroxylamine et de son acide
conjugué en fonction de [H3O+]. On négligera [OH-] devant les autres
concentrations.
d) A partir de l’expression de Ka, calculer les concentrations molaire de
toutes les espèces chimiques dans le mélange.
e) Vérifier que le pH du mélange à l’équivalence vaut 4,0.
f) Vers quelle valeur limite tend le pH du mélange lorsqu’on ajoute
indéfiniment la solution acide ?
g) Quels sont le nom, le pH et les propriétés du mélange obtenu lorsqu’on
a versé un volume Va=2,5Cm3 de la solution chlorhydrique ?
h) Donner l’allure de la courbe de dosage pH- métrique de la solution
d’hydroxylamine en y indiquant quelques points particuliers.
4- Donner la fonction chimique, les noms et les formules semi-développées
des isomères de fonction de A.
Sujet V : (Chimie)
Données numériques :
- Masses molaires atomiques en g/mol : M(C)=12 ; M(H)=1 ; M(N)=14 ;
M(Ba)=137,5; M(Ca)=40 ; M(S)=32 ; M(O)=16.
- pKa (NH4+ /NH3)=9,2 ;
-pKe=14.
N.B : Tous les solutés des solutions de l’exercice, se dissocient totalement
dans l’eau. Le sulfate d’ammonium anhydre est un solide ionique de
formule (NH4)2SO4. On dispose dans le laboratoire du Groupe RAC’S des
deux solutions aqueuses S1 et S2 suivantes :
- Solution S1 obtenue en dissolvant du sulfate d’ammonium anhydre dans
de l’eau et de molarité C1 inconnue ;
- Solution S2 d’hydroxyde de calcium C3(OH)2 de concentration massique
Cm2=1,85g/L.
1- Calculer :
- La molarité C2 de S2 ;
-Le pH de S2.
2- Pour déterminer C1, on ajoute à un volume V1=100mL de S1, une
solution de chlorure de baryum en excès. Il se forme un précipité blanc qui
filtré, lavé et séché a une masse m=2335mg.
a) Ecrire l’équation-bilan :
- de la réaction de dissociation du sulfate d’ammonium dans l’eau ;
-de la réaction de précipitation.
b) Vérifier que C1=0,1mol/L. En déduire la masse m1 de sulfate
d’ammonium qu’il faut dissoudre dans l’eau pour obtenir 1,5L de la
solution S1.
c) Faire le bilan qualificatif des espèces chimiques de la solution S 1. En
déduire une justification de la nature acide de S1.
d) Le pH de la solution S1 est donner par la relation
pH =1/2(pKa – log2C1). Calculer :
- La valeur du pH de S1 ;
- Les concentrations molaires des espèces chimiques de S1.
3- On mélange un certain volume V1 de S1 et un certain volume V2 de S2 de
façon à obtenir une solution S de pH= pKa (NH4+/NH3).
a) – Quel nom donne-t-on à la solution S ?
- Quelles sont ses propriétés ?
b) On a obtenu 500mL de S. Calculer V1 et V2.
Sujet VII : (Chimie)
On réalise l’estérification d’une mole d’acide RCO2H par une mole
d’alcool primaire R’CH2OH. On dose d’heure en heure l’acide restant et
on trouve les résultats suivants :
T en h 1
2
3
4
5
6
7
na
0,57 0,42 0,37 0,34 0,335 0,33 0,33
na= quantité de matière d’acide restant en mole.
1) Ecrire l’équation bilan.
2) Tracer la courbe représentant la quantité de matière d’ester formé en
fonction du temps. Echelle : 2Cm
0,1mole d’ester
2Cm
1heure.
3) a- Comment peut-on vite atteindre l’équilibre ?
b- Qu’appelle-t-on vitesse moyenne de formation de l’ester entre les
instants t1 et t2 ? La calculer entre les instants t1= 1h et t2=3h.
c- Par quoi est représentée géométriquement la vitesse de formation à
l’instant t ?
- Déterminer graphiquement la vitesse de formation de l’ester à l’instant
t=2h et au début de la réaction t=0h.
- Comment évolue qualitativement la vitesse de formation de l’ester et
pourquoi ?
d- Comment peut-on déplacer l’équilibre dans le sens de la formation de
l’ester ?
4) L’ester obtenu a pour formule brute C4H8O2.
a- Quels sont les noms et les formules semi-développées possibles de cet
ester.
b- Par action de l’ammoniac sur l’acide RCO2H on obtient un carboxylate
d’ammonium qui par déshydratation conduit à une espèce chimique A de
formule brute C2H5ON.
- Ecrire les équations des réactions et en déduire la formule développée et
le nom de A.
- Donner les noms de l’acide RCO2H, de l’alcool R’CH2OH et de l’ester
formé.
5) Après avoir déterminé l’acide et l’alcool utilisés, évaluer le volume
réactionnel, sachant que la masse volumique de l’alcool est ρ1=790Kg/m3 et
celle de l’acide ρ2=1080Kg/m3.
RAC’S
RAC’S
RAC’S
RAC’S
Contacts: 98082566 – 95227825 – 96375661
E-mail: schedobi [email protected]
Contacts: 98082566 – 95227825 – 96375661
E-mail: schedobi [email protected]
REVISION DES S.V.T Tle
Sujet :
Type Partie I :
I°) L’ADN est une molécule très importante dans la chimie du vivant.
Décrivez brièvement sa réplication. Le texte sera accompagné d’illustrations.
II°) Décris, schéma à l’appui les perturbations du déroulement de la
méiose qui conduit à la trisomie 21.
III°) A partir de tes connaissances, décris les phénomènes ioniques à
l’origine des potentiels de repos et d’action. Tu accompagneras ton
développement d’illustrations nécessaires.
REVISION DES S.V.T Tle
Sujet :
Type Partie I :
I°) L’ADN est une molécule très importante dans la chimie du vivant.
Décrivez brièvement sa réplication. Le texte sera accompagné d’illustrations.
II°) Décris, schéma à l’appui les perturbations du déroulement de la
méiose qui conduit à la trisomie 21.
III°) A partir de tes connaissances, décris les phénomènes ioniques à
l’origine des potentiels de repos et d’action. Tu accompagneras ton
développement d’illustrations nécessaires.
IV°) Expliques comment le virus du SIDA déclenche chez un individu
infecté le déficit immunitaire (l’immunodéficience).
IV°) Expliques comment le virus du SIDA déclenche chez un individu
infecté le déficit immunitaire (l’immunodéficience).
Type Partie II :
II°) Première expérience : On croise 2 plantes l’une à fleurs rouges et à
feuilles glabres l’autre à fleurs bleues et feuilles velues, les individus de la
F1, autofécondés donnent à la F2 :
- 607 plantes à fleurs mauves et à feuilles velues
- 305 plantes à fleurs rouges et à feuilles velues
- 303 plantes à fleurs bleues et à feuilles velues
- 200 plantes à fleurs mauves et à feuilles glabres
- 98 plantes à fleurs rouges et à feuilles glabres
- 103 plantes à fleurs bleues et à feuilles glabres
Deuxième expérience : On croise ensuite 2 variétés de cette même plante
l’une à fleurs rouges et à pétales entiers et l’autre à fleurs bleues et à
pétales découpés. On obtient à la F1des plantes à fleurs mauves et à pétales
découpés. L’une de ces plantes croisées avec une plante à fleurs rouges et à
pétales entiers donnent une descendance composée comme suit :
- 193 plantes à fleurs rouges et à pétales entiers
- 190 plantes à fleurs mauves et à pétales découpés.
- 8 plantes à fleurs rouges et â pétales découpés.
- 9 plantes à fleurs mauves et à pétales entiers.
Consignes : Exploite les résultats de ces croisements pour expliquer le
mécanisme de la transmission des caractères.
II°) Consignes : A partir d’une exploitation méthodique des documents
fournis et à l’aide de vos connaissances, expliquez l’origine du phénomène
surprenant de l’individu 9 de la famille C.
Type Partie II :
II°) Première expérience : On croise 2 plantes l’une à fleurs rouges et à
feuilles glabres l’autre à fleurs bleues et feuilles velues, les individus de la
F1, autofécondés donnent à la F2 :
- 607 plantes à fleurs mauves et à feuilles velues
- 305 plantes à fleurs rouges et à feuilles velues
- 303 plantes à fleurs bleues et à feuilles velues
- 200 plantes à fleurs mauves et à feuilles glabres
- 98 plantes à fleurs rouges et à feuilles glabres
- 103 plantes à fleurs bleues et à feuilles glabres
Deuxième expérience : On croise ensuite 2 variétés de cette même plante
l’une à fleurs rouges et à pétales entiers et l’autre à fleurs bleues et à
pétales découpés. On obtient à la F1des plantes à fleurs mauves et à pétales
découpés. L’une de ces plantes croisées avec une plante à fleurs rouges et à
pétales entiers donnent une descendance composée comme suit :
- 193 plantes à fleurs rouges et à pétales entiers
- 190 plantes à fleurs mauves et à pétales découpés.
- 8 plantes à fleurs rouges et â pétales découpés.
- 9 plantes à fleurs mauves et à pétales entiers.
Consignes : Exploite les résultats de ces croisements pour expliquer le
mécanisme de la transmission des caractères.
II°) Consignes : A partir d’une exploitation méthodique des documents
fournis et à l’aide de vos connaissances, expliquez l’origine du phénomène
surprenant de l’individu 9 de la famille C.
Documents
Document1
Documents
Famille A
Document1
Le document 1 présente les arbres
Le document 1 présente les arbres
généalogiques de 2 familles A et
généalogiques de 2 familles A et
B dans lesquelles certains
B dans lesquelles certains
individus sont atteints d’une
individus sont atteints d’une
anomalie génétique :
anomalie génétique :
- la famille A présente des cas de
- la famille A présente des cas de
daltonisme, trouble de la vision
des couleurs
daltonisme, trouble de la vision
Famille B
- dans la famille B, certains individus
des couleurs
Famille B
- dans la famille B, certains individus
sont atteints d’une déficience en une
sont atteints d’une déficience en une
enzyme la G6PD (glucose- 6- phosphate
enzyme la G6PD (glucose- 6- phosphate
déshydrogénase) Ces deux anomalies
déshydrogénase) Ces deux anomalies
sont rares, et atteignent essentiellement
sont rares, et atteignent essentiellement
des individus de sexe masculin.
des individus de sexe masculin.
Document2
Document2
Le document 2 présente les arbres
Famille A
Famille C
Le document 2 présente les arbres
généalogiques d’une 3ème famille C.
généalogiques d’une 3ème famille C.
On notera « D » et « d » les 2 allèles
On notera « D » et « d » les 2 allèles
du gène responsable du daltonisme;
du gène responsable du daltonisme;
« G » et « g » les 2 allèles du gène
« G » et « g » les 2 allèles du gène
responsable de la déficience en G-6-PD.
responsable de la déficience en G-6-PD.
Famille C
RAC’S
RAC’S
RAC’S
RAC’S
Contacts: 98082566 – 95227825 – 96375661
E-mail: schedobi [email protected]
Contacts: 98082566 – 95227825 – 96375661
E-mail: schedobi [email protected]
REVISION DES S.V.T 3ème
Partie I
Dans un texte structuré, explique comment s’effectue la formation de
l’urine.
REVISION DES S.V.T 3ème
Partie I
Dans un texte structuré, explique comment s’effectue la formation de
l’urine.
Partie II :
L’enfant nait avec les caractères sexuels primaires qui distinguent le
petit garçon de la petite fille. A partir de la puberté apparaissent des
caractères sexuels secondaires qui se manifestent par des modifications
morphologiques, physiologiques et psychologiques.
Pour aider à comprendre l’apparition de ces caractères chez l’adolescent,
ton professeur te présente les informations des tableaux 1 et 2 du
document ci-après.
Partie II :
L’enfant nait avec les caractères sexuels primaires qui distinguent le
petit garçon de la petite fille. A partir de la puberté apparaissent des
caractères sexuels secondaires qui se manifestent par des modifications
morphologiques, physiologiques et psychologiques.
Pour aider à comprendre l’apparition de ces caractères chez l’adolescent,
ton professeur te présente les informations des tableaux 1 et 2 du
document ci-après.
Document
Document
Mesures
Quantité d’œstrogènes ou de testostérones
contenues dans le sang (monogramme (mg)
par 100mL de sang)
Ages
Mesures
Quantité d’œstrogènes ou de testostérones
contenues dans le sang (monogramme (mg)
par 100mL de sang)
Ages
Masculin (testostérone)
Féminin
(œstrogènes)
7 ans (avant la puberté)
6,9
10
11 à 15 ans après la puberté 260 à 1400
65 à 70
Tableau1 : Evolution de la quantité d’hormones sexuelle chez l’enfant et
chez l’adolescent.
Masculin (testostérone)
Féminin
(œstrogènes)
7 ans (avant la puberté)
6,9
10
11 à 15 ans après la puberté 260 à 1400
65 à 70
Tableau1 : Evolution de la quantité d’hormones sexuelle chez l’enfant et
chez l’adolescent.
Mesures
Concentration sanguines (n g par ml de sang)
Mesures
Concentration sanguines (n g par ml de sang)
Résultats
Testostérone
6,9
260 à 1400
Œstrogènes
10
65 à 710
Résultats
Testostérone
6,9
260 à 1400
Œstrogènes
10
65 à 710
Pas de
caractères
marqués
-
Pas de
caractères
marqués
-
Caractères
Sexuels
secondaires
Développement
de la pilosité
des muscles
Mue de la voix
Premières
éjaculations
Affirmation de
la
Personnalité
Pas de
caractères
marqués
Développent
des seins de
la pilosité
Voix plus
fine
Apparition
des
premières
règles
Affirmation
de la
personnalité.
Caractères
Sexuels
secondaires
Développement
de la pilosité
des muscles
Mue de la voix
Premières
éjaculations
Affirmation de
la
Personnalité
Pas de
caractères
marqués
Développent
des seins de
la pilosité
Voix plus
fine
Apparition
des
premières
règles
Affirmation
de la
personnalité.
Tableau2 : Développement des caractères sexuels secondaires à partir de
Tableau2 : Développement des caractères sexuels secondaires à partir de
la puberté.
la puberté.
Consignes :
Consignes :
1- Exploite les informations du document pour expliquer, l’apparition des
1- Exploite les informations du document pour expliquer, l’apparition des
caractères sexuels secondaires à partir de la puberté.
caractères sexuels secondaires à partir de la puberté.
2- En tant que jeune adolescente, prends position par rapport à l’utilisation
2- En tant que jeune adolescente, prends position par rapport à l’utilisation
des préservatifs er argumente ton point de vue.
des préservatifs er argumente ton point de vue.