« Projet Grand Ouest »
Lot II FORMATION
Profil de l’ingénieur de la nouvelle
école
(lot II.3.1.1.: profil ingénieur PGO)
Rédacteurs : LH-GL-LL-PBG
Version du : 13/10/15
Ingénieur, acteur du changement du monde
1. Version longue (802 mots)
La déclinaison du profil de l’ingénieur formé par notre école s’inscrit dans le contexte actuel et futur
caractérisé par de multiples mutations simultanées et couplées, tant au regard de la science et des
techniques, de l’économie et de l’industrie, que du point de vue social et environnemental. Le développement scientifique et industriel a avancé très rapidement au cours du XXème siècle. L'arrivée du
numérique depuis une trentaine d'années amplifie ce mouvement, provoquant des mutations structurelles profondes de la société, de l’économie, des industries et des services.
Les rapports de la société à la technologie s’en trouvent fortement transformés. Si l’on observe une
augmentation des richesses produites, tant sur le plan matériel que des connaissances, elle
s’accompagne également d’une raréfaction des ressources naturelles, d’une maîtrise incomplète des
risques associés et de menaces liées à la globalisation des échanges, à la croissance démographique mondiale, aux changements climatiques et à l’accroissement des inégalités. Parallèlement,
dans notre économie de marché mondialisée, les marchés de demain nécessiteront des modèles de
développement différenciés, où la consommation des ressources devra être prise en compte et optimisée par des modèles économiques et des chaînes de valeurs rénovés.
Ces transitions impactent l’industrie, l’économie et l’ensemble de la société. Ceci nécessite dès lors
de former des ingénieurs responsables, capables d’évaluer les risques, d’élaborer et de construire des
solutions et, plus globalement, de prendre des décisions en ayant conscience des multiples enjeux
associés.
L’ingénieur généraliste devra alors mobiliser son expertise scientifique et technique en situation
d’incertitude, dans un monde complexe aux responsabilités redistribuées. Pour saisir les opportunités
et répondre aux besoins tant économiques que sociétaux, il devra être capable d’analyse dans des
situations controversées, pour lesquelles il n’existe pas de modélisation assurée et définitive, et qui
induisent néanmoins des décisions rapides.
Il aura ainsi à concevoir, choisir et développer des solutions technologiques pertinentes, en anticipant
les réactions sociales, économiques et organisationnelles. Il devra savoir se familiariser avec des
sujets souvent hautement techniques, dans des contraintes de temps qui pourront être serrées. Sa
responsabilité sera alors surtout de cartographier la gamme des positions soutenues par les différents
acteurs impliqués, d’accepter de gérer les incertitudes, d’analyser les informations sans être nécessairement en position d'expert afin d’interpréter les dynamiques à l’œuvre.
Dans ce monde profondément transformé par nos usages des outils numériques il devra être capable
de prendre en compte l’émergence rapide de modèles économiques disruptifs, d’en tirer des pistes de
développement, d’être acteur des processus d’innovation ouverte, de déployer et diffuser les méthodologies collaboratives de travail en réseau. En parallèle, il saura intégrer les problématiques liées à
l’énergie et à la raréfaction des matières premières.
A la croisée des transitions numériques, énergétiques et environnementales, l'ingénieur formé dans
notre école est acteur du changement du monde et met ses compétences au service de l’industrie et
des services, en contribuant à la création de valeur et au développement économique de notre pays.
Cette démarche entrepreneuriale, qui inclut l’intraprenariat, induit ainsi une forte sensibilité aux enjeux
managériaux et de service aux clients. Il s'appuie sur son engagement, sa confiance en lui, la confiance qu’il suscite et sa capacité à mobiliser différents acteurs pour faire émerger des solutions partagées et acceptées. Il sait promouvoir les solutions qu’il porte tout en respectant les points de vue
des parties prenantes. Son spectre de connaissances et de compétences est large et couvre le numérique, l’environnement et l’énergie, avec aux côtés des sciences fondamentales, les sciences, méthodes et outils pour l’ingénieur, les sciences humaines et sociales, ainsi que les langues et cultures
internationales.
Ainsi, l’ingénieur issu de notre école est un ingénieur curieux, ouvert, ayant appris à apprendre tout au
long de sa carrière, faisant preuve d'agilité, de pragmatisme, d’adaptation et de discernement ; il est
1
« Projet Grand Ouest »
Lot II FORMATION
Profil de l’ingénieur de la nouvelle
école
(lot II.3.1.1.: profil ingénieur PGO)
Rédacteurs : LH-GL-LL-PBG
Version du : 13/10/15
un acteur capable de relever, de façon responsable, les défis du XXIème siècle dans tous les secteurs
d’activité grâce à ses capacités à :
 comprendre, analyser et résoudre des problèmes dans des domaines scientifiques, techniques et organisationnels pour les transposer ensuite à d’autres domaines en s’appuyant sur
un spectre de connaissances et de compétences large ;
 créer, innover et entreprendre dans des environnements complexes et incertains en
s’appuyant sur des bases scientifiques solides, en intégrant les usages et en interagissant
avec une équipe pluridisciplinaire ;
 concevoir et réaliser des dispositifs et systèmes complexes en lien avec les transitions numériques, énergétiques et environnementales ;
 conduire et/ou participer à des projets complexes, risqués ou à forts enjeux et animer des
équipes dans des environnements internationaux et interculturels, y compris en mode collaboratif, en réseau et à distance ;
 analyser, synthétiser, négocier, arbitrer et décider entre différentes options, en intégrant les
dimensions et les points de vue scientifiques, technologiques, humains et économiques ;
 intégrer, dans son activité, les dimensions de responsabilité sociétale par une approche systémique et une vision prospective ;
 évoluer vers des postes nouveaux tout au long de la carrière professionnelle.
2. Version pour communication externe (~50 mots)
Au cœur des problématiques scientifiques et économique d’aujourd’hui l’ingénieur PGO, par sa
maîtrise des technologies à la croisée des transitions numériques, énergétiques et
environnementales, sa capacité à travailler en réseau et à innover dans un environnement multiculturel et l’affirmation de sa responsabilité sociale, est l’acteur privilégié d’un monde en constante
mutation.
3. Mots clefs
Acteur
Agilité
Anticipation
Approche globale / Vision d’ensemble
Astucieux
Ayant appris à apprendre
Collaboratif
Compétences
Confiant
Conscient
Créatif
Curieux
Discernement
Dynamique
Engagé
Explication
Généraliste
Homme des sciences et de l’art
Innovant
Judicieux
Manager
Ouvert
Pertinence
Porteur d’une vision
Responsable
Responsabilité environnementale
Responsabilité sociale
Scientifique
Technique
Technologique
Développement économique
Transitions
Transition énergétique
Transition environnementale
Transition numérique
Analyser
Animer des équipes
Anticiper
Arbitrer
Choisir
Comprendre
Concevoir
Conduire
Contribuer à changer le monde
Créer
Décider
Développer
Entreprendre
Evoluer
Innover
Négocier
Participer à des projets
Poser et résoudre des problèmes
Synthétiser
2