Les couleurs – fiche élève
Avant-Propos , Le petit livre des couleurs, Michel Pastoureau
« A force de les avoir sous les yeux, on finit par ne plus les voir. En somme, on
ne les prend pas au sérieux. Erreur ! Les couleurs ne sont pas anodines, bien au
contraire. Elles véhiculent des codes, des tabous, des préjugés auxquels nous
obéissons sans le savoir. Elles possèdent des sens variés qui influencent
profondément notre environnement, nos comportements, notre langage et notre
imaginaire.
Les couleurs ne sont pas immuables. Elles ont une histoire, mouvementée, qui
remonte à la nuit des temps et qui a laissé des traces jusque dans notre vocabulaire :
ce n’est pas un hasard si nous voyons rouge, rions jaune, devenons blanc comme un
linge, verts de peur ou bleus de colère… (…) Les couleurs en disent long sur nos
ambivalences. Elles sont de formidables révélateurs de l’évolution de nos
mentalités. »
Thèse paragraphe 1 :
Thèse paragraphe 2 :
Que veulent dire les expressions :
o
o
o
o
o
Voir rouge :
Rire jaune
devenir blanc comme un linge
être vert de peur
être bleu de colère
Retrouver la phrase qui résume l’identité de chacune de ces couleurs :

C’est le feu et le sang, l’amour et l’enfer :

La couleur qui ne fait pas de vague :
Ne pas faire de vague =

Partout, il dit la pureté et l’innocence :
Il dit = il ___________

Celui qui cache bien son jeu :
Bien cacher son jeu =

Du deuil à l’élégance… :

Tous les attributs de l’infamie ! :
Infamie =
Etayage lexical
Blanc
Noir
Rouge
Jaune
Bleu
Vert
Verbe
Adjectif
péjoratif
Nom
dérivé
Verbe
Adjectif
péjoratif
« Comme il est docile, comme il est discipliné. Le _________ est une couleur bien
sage, qui se fond dans le paysage, et ne veut pas se faire remarquer. Est-ce pour ce
caractère si consensuel qu’il est devenu la star, la couleur préférée des Européens et
des Français ? Longtemps, il était resté au second plan, dédaigné, voire méprisé dans
l’Antiquité. Puis, en habile courtisan, il a su s’imposer, doucement, sans heurter… Le
voilà désormais canonisé, plébiscité, officialisé. Devenu, en Occident, garant des
conformismes, il règne sur les jeans et les chemises. On lui a même confié l’Europe et
l’ONU, c’est dire s’il nous plaît ! Ce timoré a encore bien des ressources, et des
secrets. »
« Ce cliché-là a la vie dure : « le ____________ ? Entend-on fréquemment. Mais ce
n’est pas une couleur ! » Il est vrai que ce pauvre ________________ peine à être
reconnu à sa juste valeur, et que, de tous temps, il fut l’objet d’une incroyable
intransigeance. Car on n’est jamais content de lui, on lui en demande toujours
davantage, on le veut « plus ___________ que ___________ ! » Pourtant, cette
couleur-là est sans doute la plus ancienne, la plus fidèle, celle qui porte depuis
toujours les symboles les plus forts, les plus universels, et qui nous parle de
l’essentiel : la vie, la mort, et peut-être aussi – est-ce la raison pour laquelle nous lui
en voulons tant ? – un peu de notre innocence perdue. »
Un mariage blanc, la blanche colombe, avoir un blanc, être blanc comme neige, une nuit blanche, un
chèque en blanc, n’être pas tout blanc, un examen blanc, la page blanche, tirer à blanc, blanchir de
l’argent,
symbole de la pureté, de l’innocence
symbole de l’absence ou du manque
« Avec lui, on ne fait pas vraiment dans la nuance. Contrairement à ce timoré de
______ , le _________, lui, est une couleur orgueilleuse, pétrie d’ambitions et
assoiffée de pouvoir, une couleur qui veut se faire voir et qui est bien décidée à en
imposer à toutes les autres. En dépit de cette insolence, son passé, pourtant, n’a pas
toujours été glorieux. Il y a une face cachée du __________, un mauvais __________
(comme on dit d’un mauvais sang) qui a fait des ravages au fil du temps, un méchant
héritage plein de violences et de fureurs, de crimes et de péchés. Méfiez-vous de lui :
cette couleur-là cache sa duplicité. Elle est fascinante, et brûlante comme les
flammes de Satan. »
« Certes, cette couleur-là est à prendre avec des pincettes, comme le charbon, mais
elle n’est pas si uniforme, ni si désespérée, ni si ___________ en somme qu’on veut
bien le croire. La preuve : si elle suit encore les corbillards et se niche dans les
dernières sacristies, elle habille aussi les branchés. Désormais, l’élégance est en
____________ . Mais il y a plus encore : avec le __________ , son compère, le
_________________ nous a construit un imaginaire à part, une représentation du
monde véhiculée par la photo et le cinéma, parfois plus véridique que celle décrite
par les couleurs. L’univers du _____________ et _______________ , que l’on croyait
relégué dans le passé, est toujours là, profondément ancré dans nos rêves et peutêtre dans notre manière de penser. »
Téléchargement

Les couleurs – fiche élève Avant-Propos , Le petit livre des couleurs