Chapitre 12.2
Le système circulatoire chez l’humain
Lecture p.491 à 495 Biologie11STSE
Mots Clefs à définir
A. Nœud Sino-auriculaire
B. Nœud auriculoventriculaire
C. Sténose
D. Fibre de Purkinje
E. Électrocardiogramme ECG
F. Tension Artérielle
G. Tension Systolique
H. Tension Diastolique
I. Sphygmomanomètre
J. Débit cardiaque
K. Volume d’éjection systolique
1
Les battements cardiaques p.491
Résumé :
L’électrocardiogramme (ECG)
2
3
Résumé :

Les impulsions électriques qui provoquent les battements cardiaques créent de
petites variations de tension (millivolts) qui peuvent être mesurées à l’aide
d’électrodes placée sur la poitrine. Ces changements de voltage produisent un
électrocardiogramme (ECG). Voir figure ci-haut.
: première hausse de tension, où le nœud sino-auriculaire déclenche la
contraction des oreillettes.
: pic qui regroupe trois ondes, commence lorsque le nœud
auriculoventriculaire stimule la contraction des ventricules et que les valvules
auriculoventriculaire se ferment. (Premier bruit du cœur)
:
:
:
Remplissage des ventricules.
Fermeture des valvules mitrales et tricuspide
Fin de l’excitation des ventricules
: Lorsque les ventricules se relâchent et que les valvules sigmoïdes se
ferment, (Deuxième battement du cœur)
La tension artérielle p.492
 Tension artérielle : Pression du sang qui exerce sur les parois des
vaisseaux sanguins.

: ventricules se contractent et propulsent le sang
dans les artères pulmonaire et l’aorte, tension augment dans ces
vaisseaux causant de la pression. (durant phase systole)

est la pression la plus basse entre la contraction
des ventricules. Les ventricules se relâchent ce qui fait diminuer la
pression dans les artères pulmonaires et l’aorte. Phase de la
pression la plus basse. Lors de la phase diastole.
 Flux sanguin : est maintenu par deux mécanismes :
o Contraction musculaire : petits muscles se contractent et se
relâchent pour comprimer le sang et le faire circuler.
o Des valvules unidirectionnelles dans les veines, empêchent le
sang de refluer.
Voir Figure 12.16 Valvules des veines p.492
4
La mesure de la tension artérielle
Sphygmomanomètre :
Un appareil médical pour mesurer la tension
artérielle.
Fonctionnement : C’est un brassard qu’on doit enrouler autour du
bras et gonfler pour exercer une tension sur une grande artère du
bras. Cette tension interrompt temporairement le flux sanguin. On
libère ensuite l’aire du brassard, et le sang recommence à circuler :
on mesure à ce moment la tension du sang contre les parois de
l’artère.
 La tension artérielle se mesure en mm de Hg.
 On présente la tension systolique suivie de la tension diastolique sous
forme de fraction. Par exemple 120/80 (systolique/diastolique)
 Exercice : tension artérielle augmente
Facteurs qui influencent la pression






Génétique
Activité physique
Stresse
Température corporelle
Alimentation
médicaments
Hypertension : une tension artérielle toujours élevée oblige le cœur à
pomper plus fort sur de longues périodes de temps, ce qui peut
endommager les artères et augmenter les risques de crise cardiaque,
d’accident cérébrovasculaire (ACV) et d’insuffisance rénale.
5
Vérifie tes connaissances p.493
#13 Comment l’exercice réduit-il la tension artérielle ?
#14 Qu’est-ce que la sténose ?
#15 Qu’est-ce que le nœud sino-auriculaire et pourquoi est-il considéré
comme un stimulateur cardiaque ?
#16 Que veut dire une tension artérielle de 80/120 ?
#17 Examine le tracé normal de l’ECG illustré à la figure 12.15. Qu’est-ce
que la hausse de tension à l’onde R a pour effet sur les ventricules du
cœur ?
#18. Détermine les deux causes de l’hypertension artérielle. Décris un
traitement possible pour la diminuer quand elle est trop élevée.
6
Le débit cardiaque et le volume d’éjection systolique
Débit cardiaque :
 se mesure en mL/min
 indique la quantité d’oxygène livrée au corps.
 Indication de la quantité totale de travail que les muscles peuvent
effectuer.
Deux facteurs affectent le débit cardiaque :
1) La fréquence cardiaque : est le nombre de battements par min.
2) Volume d’éjection systolique : est la quantité de sang expulsée
du cœur à chaque battement.
Il dépend de deux facteurs :
 La facilité avec laquelle le cœur se remplit de sang : est lié
au volume de sang qui retourne au cœur par les veines ainsi
qu’à l’extensibilité des ventricules.
 La facilité avec laquelle le sang est expulsé du cœur : est lié
à la force de la contraction ventriculaire et à la tension
exercée par les parois des artères.
 Le débit cardiaque : se calcule en multipliant la fréquence cardiaque
par le volume d’éjection systolique.
Débit cardiaque = fréquence cardiaque x volume d’éjection systolique
Une personne typique a un volume d’éjection systolique
d’environ 70mL et une fréquence cardiaque au repos d’environ
70 battements par minute.
DC = 70 b/min x 70 mL = 4900 mL/min
o Une personne typique possède 5.0L de sang, donc la presque
toute le volume du sang de son corps passe par le cœur en une
minute. (pendant de l’activité physique le débit augmente)
7
La santé cardiovasculaire
La capacité d’une personne à faire de l’exercice dépend sa santé
cardiovasculaire, soit la capacité du cœur des poumons et des vaisseaux
sanguins de fournir l’oxygène aux muscles qui travaillent.
Tableau 12.3p. 494
Personne
Fréquence
cardiaque au repos
(bat/min)
Volume d’éjection
systolique (mL/bat)
Débit cardiaque
(mL/min)
A
70
70
4900
B
98
50
4900
C
35
140
4900
Personne A : Normal
Personne B : Son cœur bat plus vite et expulse moins de sang à chaque battement que
celui de la personne A.
Personne C : Possède une fréquence cardiaque au repos lente et un volume d’éjection
systolique élevé. Il fournit la même quantité d’oxygène aux muscles (débit cardiaque)
que les personnes A et B, mais son cœur n’a pas à travailler autant.
Une fréquence cardiaque au repos qui est lente est typique chez les
athlètes de haut niveau et un indicateur d’une bonne santé cardiovasculaire
Exercices cardiovasculaire : (Faire du CARDIO) sont bénéfique : ils font
grossir les ventricules, les rendent plus élastiques et renforcent leurs
parois, ce qui augmente le volume d’éjection systolique.
8
Révision de la section 12.2 p.495
9