LE VIRUS
Le VIH, parasite de nos cellules
Qu’est-ce que le VIH ?
– C’est un rétrovirus : un virus à ARN doté d’une transcriptase inverse (enzyme qui
recopie le génome ARN sous forme ADN) et d’une intégrase (enzyme qui lui permet
d’intégrer son matériel génétique sous forme ADN dans le génome de nos cellules).
Nos cellules vont ensuite transcrire cet ADN en ARN, lui-même traduit en protéines
qui formeront un nouveau virus. Le VIH a la particularité de se répliquer avec une très
grande efficacité.
– Il appartient à la famille des lentivirus qui provoquent des maladies à évolution lente.
– C’est un virus à enveloppe : sa capside de protéine est entourée par un morceau de
la membrane de la cellule dans laquelle le virus s’enveloppe en bourgeonnant avant de
sortir de la cellule.
– Les traitements antirétroviraux
(indiqués en rouge dans le schéma) agissent en
bloquant une étape du cycle de réplication du virus.
des protéines
8 Maturation
virales et bourgeonnement
une autre enzyme virale, la protéase,
coupe ces longues chaines pour
en faire des protéines fonctionnelles
tandis que le nouveau virus
bourgeonne, en emportant
un fragment de la membrane
plasmique du lymphocyte.
inhibiteurs de protéase
(1996)
VIH
Récepteur
CD4
Enzyme transcriptase
inverse
2 Fusion virus cellule
Corécepteur
CCR5
avec récepteur
1Reconnaissance
CD4 et corécepteur CCR5
l’enveloppe du virus fusionne
avec la membranede la cellule,
son génome est libéré dans la
cellule.
inhibiteur de fusion (2003)
pour s’arrimer au lymphocyte,
la protéine d’enveloppe du virus
gp120) doit s’accrocher au récepteur
CD4 et à un corécepteur (notamment le CCR5).
Noyau
du lymphocyte
Sidaction
tous les éléments qui vont
constituer le virus
se rapprochent,
les génomes viraux sont
encapsidés.
ARN viral
6 Synthèse des protéines virales
ARNm
une partie de ces ARNm sont
traduits par notre machinerie
enzymatique en longues chaines
de protéines virales, l’autre
formant les génomes viraux.
ADN viral
4 Intégration
dans le noyau
inhibiteurs d’entrée du virus
(anti-CCR5) (2007)
54
ARN viral
en ADN viral
grâce à une enzyme,
la transcriptase inverse, l’ARN
viral est copié
en ADN viral (double brin).
inhibiteurs
nucléosidiques (1987)
et non nucléosidiques
de la transcriptase
inverse (1998)
7 Formation de virions
l’ADN viral nouvellement
produit pénètre dans le
noyau de la cellule et est
intégré dans le génome
de cette dernière par une
autre enzyme, l’intégrase.
inhibiteurs
d’intégrase (2007)
9 Libération
le nouveau virus est libéré
et peut infecter de nouvelles cellules.
5 Cas 1 : Transcription
l’ADN est transcrit en ARN messagers par notre
« machinerie cellulaire » détournée par le virus.
ou
Cas 2 : Pas de transcription
l’ADN viral intégré dans notre ADN n’est pas
transcrit : le virus est dit « dormant » ou « latent ».
La cellule devient un « réservoir ».
© www.gregcirade.net
gp120
inverse
3 Transcription
de l’ARN viral
VIH, sida : comment en parler ?
55
Téléchargement

Le VIH, parasite de nos cellules