Bilan d’activités collectives
groupe LIDIL 12 / IMAGER
2010-2011
Activités collectives
Au cours de cette année 2010-2011, nos activités collectives ont permis de renforcer
notre travail et réflexion en SEMANTIQUE LEXICALE dans le cadre de la Théorie des
opérations énonciatives, et nous avons aussi commencé notre formation collective aux
outils de traitement de données linguistiques (lexicales ou grammaticales). Le but étant
de se préparer en vue d’un projet de corpus pour lequel nous venons d’obtenir
l’équipement voulu.
Nos activités en tant que groupe sont décidées collectivement, de façon cependant à
laisser de l’espace pour les priorités de chacun. En dehors de ce qui est présenté cidessous, il faut noter que nous avons eu mis en place un système de relecture d’article,
permettant à celui qui s’apprête à soumettre un article, d’avoir une première lecture
critique d’un de ces collègues.
COLLOQUE INTERNATIONAL
En partenariat avec le CEDITEC EA 3119 (UPEC) et le LISA EA 4120 (UPEMLV)
Les théories de l’énonciation : Benveniste après un demi-siècle
(Voir liste intervenants)
Journée d’étude
Le LIDIL12/IMAGER a organisé sa troisième journée d'études le 24 juin 2011 à L'UPEC, en
partenariat avec PSDDA-LLCAA (UPPA). Cette année, les travaux et discussions portaient
sur les formes non-canoniques et la notion de valence dans la prédication en anglais et en
allemand. (Voir le programme détaillé en annexe)
Communication collective
C. Copy, L. Gournay, M. Gray: Mineur, minor, minder, minore… Les mots pour le dire et les
propriétés du MINEUR.
Séminaires mensuels
Les séances ont lieu le vendredi matin de 9h30 à 12h en alternance à Créteil (salle 143) ou à
Marne-La-Vallée, bât. Copernic. Elles réunissent tous les membres du LIDIL12, y compris les
doctorant et étudiants de M2, et les membres du GL. Les réunions commencent toute par un
point d’actu sur l’activité de recherche (annonce de colloque,
29 octobre : Travail collectif sur le MINEUR, réunion de travail afin de mettre au point de la
présentation à 3 voix du Colloque IMAGER « discours sur le mineur ».
26 novembre : Sarah de Voguë (invitée P10), L'approche TOPE du lexique.
14 janvier : Mark Gray (UPEC), La perception de l’accent étranger (travail en cours)
11 février : Lucie Gournay (UPEC), Outils pour corpus bilingues : logiterm et autres, suivi
d'un atelier "syntaxe de la phrase complexe" pour alimenter un débat interne sur ce sujet.
18 mars : Tita Kyriacopoulou (invitée MLV-Institut Gaspard Monge), Présentation du
Programme Unitext et prise en main du logiciel.
29 avril : Lionel Dufaye (MLV), "Over" et la modélisation TOPE.
20 mai : Antoine Ripaux (doctorant -UPE) : Atelier collaboratif autour du verbe LET en
anglais , présentation de l’avancée du travail, et organisation d’un débat autour de problèmes
théoriques TOPE.
- Réunion exceptionnelle
Le groupe LIDIL12 a accueilli au premier semestre une doctorante Brésilienne,
Jacqueline Jorente, (doctorat « sandwich » (dir.) Letitia Rezende, (tuteure en
France) Lucie Gournay). Lors d’une réunion exceptionnelle en février, elle a
présenté devant les membres du LIDIL12 le bilan de l’avancée de ses travaux et de
ses lectures.
- Animation du Site
Le site a été nourri d’articles soumis, d’appels à communication etc. par les
différents membres du LIDIL12.
http://r29628.ovh.net/~cours8/lidil/
ANNEXE
Programme de la 3ème JE LIDIL12
24 juin 2011 Lieu : Salle des thèses, UPEC (M° Créteil Université)
9h Accueil des participants
9h30-10h15. Jacqueline Guillemin-Flescher (Paris7-Denis Diderot): "Les énoncés averbaux :
identification et qualification"
10h15-11h00. Irmtraud Behr (Paris 3) & Benjamin Delorme (ENS Cachan): "Schön, dass du
da bist / Nice to meet you" - le schéma 'adjectif prédicatif + sujet' en allemand et en anglais
Pause café: 11h00-11h15
11h15-12h00. T. Robin (UPEC): Le verbe comme support privilégié de la prédication?
12h00-12h45. Brian LOWREY (Université de Picardie): Les prédicats causatifs
‘germaniques’ en anglais ancien
DEJEUNER: 12h45-14h15
14h15-15h00. Valérie Soulet (Paris 7-Denis Diderot): Quel statut pour les énoncés averbaux
introducteurs de discours ?
15h00-15h45. Lionel Dufaye (UPEMLV) : Particules, valence et aspectualité en anglais"
15h45-16h00: Pause café
16h00-16h45 : Christine Copy (UPPA) : Repère prédicatif et détermination de la relation:
construction du point de vue dans la prédication d'existence en anglais
16h45-17h30 : Lucie Gournay (UPEC) : "Quelques remarques sur la syntaxe de la
perception"
Liste intervenants au colloque Benveniste/ Enonciation (programme en
ligne, site sur le site énonciation.com)
KEYNOTE SPEAKERS:
Henning Nolke, Université de Aarhus, Danemark
Vladir Flores, Université Fédérale du Rio Grande do Sul-UFRGS, Conselho Nacional de
Pesquisa – CNPQ, Brésil
Jacques Bres, université Montpellier 3, PRAXILING
Antoine Culioli, Université Paris 7.
Dominique Maingueneau, UPE, Ceditec.
 Les grandes idées énonciatives comparées
COMMENT BENVENISTE A CONCEPTUALISE L’ENONCIATION. CE QUE DEVOILENT LES
MANUSCRITS. Irène Fenoglio ITEM (CNRS/ENS)
EMILE BENVENISTE, ANTOINE CULIOLI : DEUX THEORIES DE l'ENONCIATION. Claudine
Normand, Université Paris X, GRHIL
BENVENISTE SERAIT-IL AUJOURD’HUI UN LINGUISTE DE L’ENONCIATION ? Sémir
Badir,Stéphane Polis, François Provenzano (F.R.S-FNRS ULg)
QUE NE SE SONT-ILS COMPRIS ! BENVENISTE, LACAN, CULIOLI Dominique Ducard, UPE,
Ceditec
DU POTENTIEL SEMANTIQUE AU SIGNIFIE DIALOGIQUE. REFLEXIONS SUR LA CONSTRUCTION
ENONCIATIVE DU SENS. Francesco La Mantia, Università degli studi di Palermo
LES THÉORIES ÉNONCIATIVES ET LA LINGUISTIQUE AU BRÉSIL : LE ROLE D’ÉMILE
BENVENISTE". Valdir do Nascimento Flores, Université Fédérale du Rio Grande do Sul-UFRGS,
Conselho Nacional de Pesquisa - CNPQ
 Points de vue énonciatifs sur la construction du discours
ENONCIATION ET ANALYSE DU DISCOURS : UNE RELATION AMBIVALENTE. Dominique
Maingueneau, Université Paris Est, Ceditec.
LES MARQUEURS DISCURSIFS COMME CATEGORIE. Denis Paillard, Université Denis Diderot,
Laboratoire de linguistique formelle (UMR 7110)
‘CETTE POLYPHONIE N’EST PAS EXTERNE MAIS INTERNE’ UNE ANALYSE DE QUELQUES
EXEMPLES DE POLYPHONIE EXTERNE ET INTERNE. Merete Birkelund, Département de
Français, Université d’Aarhus
LA PLASTICITE DE LA CONSTRUCTION DE L’INTERSUBJECTIVITE : DE SA CANONICITE A DES
MODES PLUS HYBRIDES. Catherine Détrie, CNRS - Université Montpellier 3, Praxiling UMR
5267
EXPANSION ET PLURALISATION LYRIQUES EN BERBERE TACHELHIT : UNE REINTERPRETATION
ENONCIATIVE ET DISCURSIVE. Noureddine Bakrim IREMAM-CNRS
« RIEN DE NOUVEAU… MIS A PART PLUSIEURS PENSEES FUTILES » OU LES FORMES
EXCEPTIVES ET/OU EXCLUSIVES : SYNTAXE, ENONCIATION, PARTITION. Laurence Rosier et
Audrey Roig, Université Libre de Bruxelles, Centre de linguistique
DES FORMULES ENONCIATIVES DIALOGIQUES POLYPHONIQUES. Laurent Perrin, Université de
Metz, CELTED
 Types de discours et modalités de l’énoncé
LE ROLE DES DEICTIQUES DANS LA CREATION DE LA PROXEMIE VERBALE : LE
RAPPROCHEMENT ET LA MISE A DISTANCE EN TANT QUE MARQUES DE LA GRADATION
SUBJECTIVITE – OBJECTIVITE. Machado Yolibeth, Université Toulouse Le Mirail
GENRE TEXTUEL DEBAT D´IDEES ET CONSTRUCTIONS ENONCIATIVES: UNE ETUDE EMPIRIQUE
. Rosalice Pinto, & Helena Topa Valentim, Centro de Linguística da Universidade Nova de
Lisboa (CLUNL)
LA QUESTION DES TYPES DE DISCOURS . Mathilde Goncalves, Universidade Nova de Lisboa,
CLUNL, & Audria Leal, Universidade Nova de Lisboa, FCSH-UNL.
LA NOMINALISATION ET LA REDÉFINITION NOTIONNELLE. Letícia Marcondes REZENDE,
Universidade Estadual Paulista UNESP
L´ÉNONCIATION ET L´ENSEIGNEMENT: UNE ÉTUDE DU LEXIQUE DANS LES COMPOSITIONS
D’ÉTUDIANTS. Jacqueline Jorente, Universidade Estadual Paulista UNESP
LE ROLE DES ENONCES FASHION DANS LA CONSTRUCTION DE L’ETHOS D’UN MAGAZINE
FEMININ FRANÇAIS : L’EXEMPLE DE MUTEEN. Mirta DESNICA, Université Jean Moulin Lyon 3
BLASPHEMIE ET PROTOTYPIE. LA DERIVATION VERBALE, ADJECTIVALE ET ADVERBIALE DANS
LE DOMAINE DES SACRES EN FRANÇAIS QUEBECOIS . Gaëtane Dostie, Université de
Sherbrooke, CATIFQ
 Pour en finir avec « l’énonciateur » ?
UN DIALOGUE CONCERNANT LA NOTION DE « PERSONNE » - EMILE BENVENISTE ET JACQUES
COURSIL . Yoshimitsu EGUCHI, Université Paris 3 – Nouvelle Sorbonne
LA DEUXIEME PERSONNE GENERIQUE : ENONCIATION, PREDICATION, ACTUALISATION.
Jeanne-Marie Barbéris, Praxiling, UMR 5267, CNRS et Montpellier 3
LA NATURE DE ON : DU QUATRIEME TERME ABSENT CHEZ BENVENISTE AU MARQUEUR
D’OPERATION ENONCIATIVE . Evelyne Saunier, Université Paris Descartes.
QUOTATIVE LIKE IN CONTEMPORARY NON STANDARD ENGLISH. AN ENUNCIATIVE ACCOUNT
OF THE DEVELOPMENT OF A MINORITY USE. Graham Ranger, Université d’Avignon, ICTT.
ASSERTION AND ASSERTIVE CONTEXTS: THE CASE OF EMBEDDED CLAUSES IN FRENCH AND
DANISH. Hanne Korzen, Copenhagen Business School.
LES RELATIONS LOCUTEUR/ENONCIATEUR AU PRISME DE LA NOTION DE VOIX. Alain Rabatel
Université Claude Bernard Lyon 1-IUFM, ICAR, UMR CNRS 5191, Université Lyon 2, ENS-Lyon
THEORISATION DES METATERMES « LOCUTEUR/ALLOCUTAIRE » EN « ENONCIATEUR/
COENONCIATEUR » : DE LA « MECANIQUE INTERLOCUTOIRE » DE BENVENISTE AU COUPLE
ENONCIATIF DE CULIOLI. Catherine Filippi, Université de Rouen, ERIAC EA 4307.
SOME REMARKS ON THE CONCEPT OF ENUNCIATIVE ORIGIN. Henry Wyld, Université de Cergy
Pontoise.
Téléchargement

Bilan activités collectives 2010-2011