PROTOCOLE DE PREVENTION DES ACCIDENTS THROMBOEMBOLIQUES
EN CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTRICE
Ce protocole de prescriptions est une recommandation.
Son utilisation sera adaptée à chaque cas particulier.
Facteurs de risque PATIENT :
FAIBLE : âge de 40 à 60 ans
MODERE :







âge supérieur à 60 ans ,
Indice de Masse Corporelle supérieur à 30,
Traitement hormonal substitutif ou contraception oestroprogestative,
alitement de plus de 3 ou 4 jours,
imprégnation tabagique de plus de 20 cigarettes par jour,
présence de varices, insuffisance cardiaque
antécédents de cancer : en cours de traitement ou traitement terminé depuis moins
de deux ans



Antécédents d’accidents thromboemboliques personnels ou familiaux
Anomalies biologiques de la coagulation
Plus de deux facteurs de risque
ELEVE :
PROTOCOLE DE PREVENTION DES ATE
Faible
RISQUES :
Elevé
Intermédiaire
CHIRURGIE
PATIENT
Face,
Prothèses mammaires,
Lifting bras ou cuisses,
Liposuccion,
Reconstruction mammaire
Plastie abdominale
0
BAT + CPI
BAT 8 jours
+ CPI
+ HBPM
Modéré
BAT
BAT + CPI
+/- HBPM
BAT 8 jours
+ CPI
+ HBPM
Elevé
BAT 8 jours
+ CPI
+/- HBPM
BAT 8 jours
+ CPI
+ HBPM
BAT
+ CPI
+ HBPM
Plastie mammaire,
Gynécomastie,
Liposuccion moins de 3
zones
Faible
BAT : Bas Anti Thrombose
Docteur Claude RAULO
[email protected]
CPI : Compression Pneumatique Intermittente
Pr Marc SAMAMA
SFAR
Pr Dan BENHAMOU
SFAR
2012
Les recommandations de la SFAR sont :
Lifting facial, hypo ou hypertrophie mammaire :
Une thromboprophylaxie médicamenteuse n’est pas recommandée pour un lifting (1-)
Il est suggéré d’appliquer une prophylaxie mécanique (bas anti thrombose et/ou CPI), en cas
de lifting (2+).
Dermolipectomies, liposuccions :
Il est suggéré d’utiliser une prophylaxie médicamenteuse par HBPM dans les dermolipectomies ou les
lipoaspirations, y compris chez des patients à risque de saignement post-opératoire (2+).
Il est suggéré qu’une prophylaxie mécanique (bas anti- thrombose et/ou CPI) soit mise en œuvre
systématiquement (2+).
Plastie abdominale :
•
Une thromboprophylaxie par HBPM à dose prophylactique élevée est recommandée en
association à une prophylaxie mécanique en postopératoire d’abdominoplastie, (1+).
•
Il est recommandé de mettre en place des bas de contention dès l’arrivée au bloc en
préopératoire d’abdominoplastie (1+).
•
Il est recommandé de poursuivre la thromboprophylaxie pendant 7 à 10 jours (1+).
Recommandations générales :
• Nous suggérons qu’une prophylaxie mécanique (bas de contention et/ou CPI) doit être mise
en œuvre d’autant plus que le patient est à risque d’ETEV post-opératoire (1-)
• Il est recommandé de porter des bas de contention dès l’arrivée au bloc dans le cas d’une
chirurgie à risque élevé (1+)
• Il est recommandé de poursuivre la thromboprophylaxie pendant 7 à 10 jours (1+)
En pratique :
-
-
les Bas Anti Thromboses, bien adaptés, doivent être mis en place dès l’arrivée en
établissement de soins, et conservés jour et nuit jusqu’à déambulation complète.
La Compression Pneumatique Intermittente sera mise en place avant l’induction
anesthésique, pendant toute l’intervention, puis maintenue si possible en SSPI ; elle pourra
être conservée pendant la première nuit. Si nécessaire, elle pourra être conservée pendant
toute l’hospitalisation mais si cela n’entrave pas la mobilisation du patient.
Le traitement anticoagulant :
Sa dose sera préventive forte pour les plasties abdominales: par exemple, Enoxaparine 40 mg
par jour, ou dose intermédiaire, 20 à 40 mg par jour dans les autres cas où elle est indiquée.
Il sera commencé habituellement 6-8 heures après l’intervention, voire 12 heures après
dans les cas de risque hémorragique important ; il n’est pas recommandé de commencer le
traitement en préopératoire.
Sa durée sera de 7 jours minimum, de 7 à 10 jours en moyenne
Téléchargement

BAT 8 jours + CPI + HBPM Elevé