COMPILATION DES RECETTES DU
PROFESSEUR BASSIROU CAMARA DE LA
GUINEE CONAKRY
TOME III
Réalisée par : DIBO DIBO
Email :[email protected]
PREFACE
BISMILAHI ARAHAMANI ARAHIM
Par la grâce d’ALLAH, j’écris cet ouvrage pour rendre un hommage particulier au
Professeur Bassirou CAMARA.
Frère musulman, puisque le Seigneur m’a conduit vers l’éminent professeur Bassirou
Bassirou CAMARA à travers le forum http//:bodediop.wordpress.com. C’est grace à
ce forum de Mamadou Hamat Diop (MHD) que ce travail a été possible. Tout le
mérite revient à lui.
Outre l’aisance dans l’explication des sourates du Coran, le Professeur Basssirou
CAMARA nous étonne aussi avec sa maîtrise des connaissances des plantes, des
incantations africaines, de la géomancie, de l’astrologie, de tièbissaba, des restes
d’animaux...Plus étonnant et plus curieux encore, c’est qu’il nous révèle les secrets de
longévité et de santé de nos ancêtres à travers les plantes. Ce qui m’a beaucoup
motivé a réalisé cet ouvrage au bénéfice de tous.
Le Professeur Bassirou CAMARA a beaucoup souffert dans son enfance avant de se
hisser au sommet des grands mystiques d’Afrique. Ce natif de Kankan en terre
guinéenne a passé quinze (15) ans aux côtés du regretté professeur malien Mohamed
CISSE, un grand professeur de renommé international.
Ce document ne doit pas etre vendu ni modifié pour des interets personnels
(ALLAH EST SON GARANT). C’est un document qui s’inscrit dans la
perennisation de nos connaissances mystiques afin de ne pas comettre les
memes erreurs de nos ancetres.
Dibo DIBO
Compilé par DIBO DIBO
2
SECRETS MYSTIQUES DU SAINT
CORAN
Compilé par DIBO DIBO
3
Quelques supports mystiques pour être vite exhaussé :
1. boubou en percale,
2. noix dures de fruits d’olive pour chapelet ou mieux des os de chameau bien
taillés,
3. nattes indigènes tressées par la main,
4. les parfums cités dans le saint coran,
5. branchette de la plante sindian=cassia sibierina comme curdents,
6. grains de habatoul saouda à mâcher,
7. calebasses pour les nâçi,
8. plaque de bois de linkè=afzelia africana pour écrire et
9. plumes de porc-épic pour kalam.
NB : Toute fois, je demande aux pratiquants mystiques de bien vouloir respecter les
codes et règles d’une formule mystique, car celui ou celle qui se dit n’avoir pas le
temps pour ces règles et méthodes ; les esprits en médium n’auront pas aussi le
temps de réceptionner, pour véhiculer à destination une telle recette dénudée de
tout habillage (c’est la cause fondamentale de l’échec de bons nombres de formules
pourtant très efficaces).
Utilité de quelques huiles et encens :
Essayez chacune de ragaillardir votre belle existence des huiles et encens, il est
important de bien connaître la signification de chaque huile essentielle si l’on veut les
utiliser à des fins magiques. Certains parfums sont même d’authentiques
aphrodisiaques. Dans tous les cas, les huiles essentielles apportent à leurs
Utilisateurs des biens indéniables et aident à la réalisation de leurs désirs.
1. Ambre : pour obtenir protection, chance et prospérité. 22. Benjoin : apporte la sérénité ; 33. Cannelle : pour la chance (chèvre - feuille) attire les clients dans le commerce,
4. Citron ou citronnelle : puissant contre les ennemis ; Coriandre : pour amour ;
5. Fraise : attire les circonstances favorables ;
6. Gardenia : protège des ennuis de la vie ;
7. Géranium : attire les bonnes influences ;
8. Héliotrope: pour ajouter de la puissance aux rituels magiques, l’huile qui
attire la prospérité;
9. Jacinthe : attire la chance et l’amour.
Compilé par DIBO DIBO
4
Pour résoudre n’importe quel problème (hamin diââra en malinké) :
Lire correctement la sourate yasin 41 fois, arrivée chaque fois au 27ème verset,
remplacer le mot rabbi par « Allahoûmma » comme suit : bimâ qafara lïï
allahoumma ! (vœux) wa dja-alanïï minal moukara mïïna, puis terminer la lecture de
la sourate. Cette manière de la lecture de yasin ne rate pas sa cible.
Historique : c’est l’invocation du saint HABIB (prophète ?) qui a été martyrisé à
ANTIOCHE par la population peu après avoir rendu l’âme. Sa tombe est bien vénérée
dans cette ville turquoise entourée par une grande et belle mosquée.IL est nécessaire
de verser TOUJOURS du sang lors de la lecture de cette sourate uniquement dédiée
à l’homme.
Pour mettre fin à la misère :
Lire la sourate WAHIHA 25fois, 41fois ou tout au moins 14fois chaque 1er dimanche
des mois lunaires entre 6h du matin à 9h. La progéniture (descendance) d’un tel
lecteur est exempte de toutes les misères de ce bas monde.
Pour voyager en haute merdans un bateau de fortune, dans une pirogue,
ou tout autre navire sans risque de noyayade :
Apreds tout embarquement et pendznt le demarrage, dire plusieurs fois le verset
suivant : WA GALA ARKABOU FIHA BIS ISMILAHI WADJIRIHA WA
MOURSAHA INNA RABBII LAKAFOUROUNR RAHIMOUN (S11 V 41). Aquelques
mètre de la destination dire plusieurs fois le verse ci-apres : GALA YANOUHOU ?
AHBITH BISSALAM MINA WABARAKATIN ALAIKA WA ALA OUMAMIN MIMMA
AKA (S11 V48).
Pour avoir un capital suffisant dans l’année (manankoun en malinké) :
Faire le zikhr suivant pendant une semaine : zoûqouwatin, zoûhouroumatin,
zoûmakanatin, zoû inzin, zoûfadlin 7.777 fois (voir dalaïl khaïrati). Aussi le zikhr des
7 noms de djahanama avec son carré magique entouré par iboulissa peut faire tout ce
qu’on veut : acquisition de fortune, dominer une femme, faire un mariage de choix,
séparer (fargou) 2 individus, retrouver un objet perdu ou volé et même un humain,
faire revenir quelqu’un, chasser quelqu’un d’une localité ou d’un post etc.
Pour avoir des têtes le bétail, toutes espèces confondues en nombre
incalculable :
Ecris le verset 72 de la sourate yasin 1.111 fois le matin au lever du soleil et 1.111 fois le
soir au coucher du soleil pendant 7 jours consécutifs, recueillir une eau bénite de tous
ces écrits et diluer une quantité suffisante de poudre des feuilles de gui de isoberlina
doka= sôh en malinké, le tout pétri avec une grande quantité du son de céréale :
maïs, gros mil, fonio, petit mil, sorgho, sésame etc. Faire sécher le son ainsi pétri et
mélangé à du sel gemme à donner aux animaux. Chaque soir à la rentrée des bêtes
dans l’enclos, le berger comptera toujours de nouvelles têtes ne sachant d’où elles
sont venues, aussi, les femelles ne mettront bas que des petites femelles.
Pour téléphoner le tout puissant par ses numéros :
Apres ablution faire deux rakates au cours desquels on récitera la sourate iklass 33
fois après celle de la Fatiha. Dire dans toutes les stations (positions) Ya Allahou 66
fois. A la dernière position récite Ya Allahou Ya Rahamane Ya Hayou Ya Qayoumou
70 fois (vœux en prononçant bismilah Kun Faya Kun70 fois. Aussitôt le seigneur
Compilé par DIBO DIBO
5
décroche et répond avec plaisir. Satisfaction immédiate selon les innombrables
pratiquants.
Pour faciliter l’accouchement d’une femme :
Mettre de l’eau potable dans un récipient quelconque y diluer du sucre puis réciter
sur cette eau 1 à plusieurs fois les versets 46 de la sourate 79 et le verset 35 de la
sourate 46. Délivrance instantanée après lui avoir donné à boire.
Pour éviter tout malaise provoqué par la viande de n’importe quel animal :
Mâcher des jeunes feuilles fraiches ou piler en poudre de la plante
djègbèlen=hymenocardia acida.
Pour combattre la pauvreté à vie et même au sein de la progéniture :
Lire chaque fois la sourate al waqiya comme suit : arrivée à chaque azzîîmou, lire la
fatiha 10 fois, la basmalla 100 fois, la çoallat alâ nabïï 100 fois, soubahanalillâhi 100
fois, al hamdoulillâhi 100 fois, allâhou akbâr 100 fois, yâ fatâhou yâ razzaqou 100
fois, wallâhou youn idjikou min ha wa mine koulikaribi 70 fois. Faire de cela une
habitude tous les jours, seuls les fils nés bâtards d’un tel lecteur en sont exempts,
autrement toute la progéniture connaîtra une grande richesse. Mon ami génial
marabout SABALY POULO DANEDIO ne fera qu’une seule fois la lecture ou 2 fois
seulement et puis cesser pour dire que ça ne répond pas (rire).
Pour faire un bon voyage :
Avant de sortir de la maison dire autant de fois ce qui suit » rabbanâ, âtinâ, min
lladounka, wa hiya lanâ, mine amri rachadan » (sourate caverne, verset 11), l’un des
secrets les plus rares dans le saint pour faire un bon voyage. Avec ce verset, on peut
voyager par avion, par bateau de fortune, par train ou par automobile et même à pied
sans danger aucun, la bonne hospitalité est également réservée partout où un tel
voyageur sera logé. Le bonheur, la quiétude et la sécurité ne feront point défaut à
l’image des 7 jeunes gens de la caverne et leur chien. Vive l’islam ! Gloire au saint
coran ! PAIX et SALUT sur le prophète MOHAMMED et ses compagnons !
Pour téléporter des objets :
Ghallou rabbounâ innâ ya-alamou innâ ilayikoum lamoursaloûna : Véritable
verset plein d’énigmes et de miracles (tabdil, jeux au hasard etc..), faire le zikhr de
verset champion 16.000fois pendant 16jours jusqu’à voir et entendre la forme et les
instructions d’un être vivant. Mettre de côté,7 vespas nudiris=guêpe maçonne,7
guêpes ordinaires,7 abeilles,7 têtes d,hirondelle,1 cœur d’Aigle et de charognard, piler
ces éléments pour les rendre en poudre, écrire le verset 16fs pour recueillir une eau
bénite, diluer la poudre des insectes et restes d’oiseau cités dans le nâçi, avant d’aller
en voyage, mouiller la main de cette eau chargée et toucher à tes colis de voyage et
tout ce que l’on désir amener, arrivée à destination les mains vides, lire le verset 16fs
et tendre la main vers la direction du lieu de départ, autant la main est tendue, autant
un objet touché tombe dans les bras.Voilà chers lecteurs l’un des miracles de ce
verset champion Sourate:36 Verset:16 ‫َلاَموي َّالو َك اي َيع َّانُِ وُ َملو ايع وانُّبوُ اوُلاَق‬
‫ لو ان َُ و‬Ils (les messagers)
dirent : »Notre seigneur sait qu’en vérité nous sommes envoyés à vous.
Pour être immensément riche sans faille :
Faire le zikhr de iya kana aboudou Wa iya kanas ta inou 4 fois vœux, 40 fois vœux,
400 fois vœux et 4.000 fois vœux (usage unique pour la vie), un mercredi à minuit
faire 2 rakhats de choix puis le zikhr, jeudi à la même heure, ainsi de suite durant 7
nuits (1seule fois dans la vie).C’est le secret des pakistanais et des libanais.
Compilé par DIBO DIBO
6
Pour se faire naturaliser des vertus de richesses de la sourate al Waqiya
sans pour autant la zikrer ou la lire à tout moment :
 dimanche matin de bonheur, écrire la sourate entière 1 fois et récupérer le
nâssi à mélanger à du miel frais puis boire le tout,
 lundi matin écrire la même sourate 1 fois et récupérer le nâssi dans lequel
sera diluée une poudre composée des feuilles de télé-bato yiri et celles de
froko fraka, se laver tout le corps,
 mardi écrire et boire avec du miel frais,
 mercredi, écrire et se laver avec le même mélange de poudre,
 jeudi écrire et boire avec du miel frais,
 vendredi écrire et se laver avec le même mélange et en fin
 Samedi écrire puis boire le nâssi avec du miel frais.
Résultat : richesse spirituelle, matérielle et financière, assurance sanitaire corporelle
et mentale, exception d’aller dans l’enfer. Soyons endurants car Dieu est très doux,
compatissant et fort ! Vive le saint coran ! Vive l’Islam ! Paix et salut sur le prophète
MOHAMMED !!!
Recette de la phrase divine Inna lillâhi wa inna iléyihi radjioûna :
Prononcer ce verset autant de fois possible en sortant de la concession pour aller en
ville, pour un voyage par avion, par automobile, par navire, par train, par moto ou à
pied. Le même verset zikhré chaque jour à 3h du matin après ablution suivie de 2
rakhates composées de 11 fois sourate de la pureté(1ère rakhate) et 11 fois (verset du
trône), fait revenir une personne de loin, un mari ou une épouse hors foyer conjugal,
un frère, sœur et fils dépravé de la famille(qui n’a pas besoin de ses parents bien sûr).
Le même verset a une autre vertu qui sera mise hors du blog au profit des boîtes/emails des maîtres DIBO DIBO chargé de la distribution et correction de mes recettes,
et la boîte exclusive de mon ami génial marabout SABALY POULO DANEDIO.
Pour se faire aimer par une créature humaine et non humaine,
maîtriser, dompter un homme (époux) infidèle…
Inna bathcha rabbika lachadïïdoun innaho houwa youbdiyou wa you iïïdou wa
houwa al gafoûrou al wadoûdou 3831 fois matin-soir ! Sensationnel, exceptionnel,
zikhr standard pour se faire aimer par une créature humaine et non humaine,
maîtriser, dompter un homme (époux) infidèle, faire revenir une épouse qui fuit son
foyer conjugal, une fille qui a abandonné son amant ou son mari pour des causes
connues d’elle-même, obliger un chef d’entreprise ou militaire et même un chef
d’État de vous faire revenir dans votre fonction au même post etc.
Invoquer dieu (exalté soit-il) par ce nom sublime qui ne rate jamais sa cible.
Pour avoir une bonne épouse :
Pendant la période de recherche d’une fille ciblée, chaque matin avant de sortir pour
les démarches, s’arrêter tout juste à la porte et lire une seule fois le 1er verset du
100ème chapitre du saint coran et prononcer le nom de la fille après le vœu, aucun
autre homme n’aura la main de celle-là si ce n’est le lecteur du dit verset ;
Aussi, lire 45 fois sur l’argent le verset 27 (de 26 à 27) du chapitre ninsaï et donner à
la convoitée. Le problème d’argent sera négligé par les futurs beaux-parents et la fille
elle-même pour régler coûte que coûte les modalités du mariage. Remarque (dian to
ndô) : arrêter la lecture du verset « wal adiyati » dès que la nouvelle mariée rentre,
toute fois, l’usage des billets chargés peut continuer à vie.
Compilé par DIBO DIBO
7
Pour contraindre les parents d’une fille à t’épouser leur fille :
Ecrire sur une feuille de ramette toute blanche la sourate Kouraïchin conformément
au saint coran, arrivé à faliyaaboudou, agrandir la lettre ayin tout en laissant une
ouverture en haut de celle-ci, écrire le nom du future époux et celui de sa mère en
haut, puis tourner la feuille pour écrire le nom de la future épouse et les noms de tous
ses parents face au nom de l’époux, fermer l’ouverture de la lettre et terminer la
sourate. Pliez la feuille sous forme d’amulette l’attacher avec 3 fils rouge, blanc et
noir. Suspendre l’amulette dans un coin de la maison sous forme de balançoire.
Pour avoir de l’argent dans le dessein de la prise en charge de toute la
famille, payer les dettes etc. :
Demander à Dieu le bonheur en ces termes : allâhoumma rabbi 924 fois (vœu), yâ
razzaqou 308 fois (vœux), enfin innal laha houwa razzaqou zoulqouwatil matinou
308 ou 66 fois (sourate 51 verset 58).
Pour avoir un capital suffisant dans l’année :
Faire le zikre suivant pendant une semaine :
Zoukouwtine zouhouroumatin, zoumakanatine, zouensi, zoufadline 7777 fois (voir
dalail kariate). Aussi le zikre des 7 noms de diahanama avec son carré magique
entouré par ibilissa peut faire tout ce qu’on veut : acquisition de fortune, dominer
une femme, faire un mariage de choix, séparer deux individus, retrouver un objet
perdu ou voler et même un humain, faire revenir quelqu’un, chasser quelqu’un d’une
localité, d’un poste …
Pour résoudre n’importe quel problème :
Lire correctement la sourate Yasin 41 fois. Arriver chaque fois au 27e verset remplace
le mot rabbi par allahouma comme suite : bimaa qafara lii alahouma (vœux) wa dia
alani minal moukara miina puis terminer la lecture de la sourate Yasin. C’est
l’invocation du saint Habib. Il est nécessaire de toujours verser du sang lors de la
lecture de cette sourate uniquement dédié à l’homme.
Pour combattre la pauvreté à vie même au sein de la progéniture :
Lire chaque fois la sourate waquia comme suite : arriver à chaque azi lire la Fatiha 10
fois, basmala 100 fois, çolat 100 fois, soubhanalilahi 100 fois, alhamdoulilahi 100
fois, alahou akbar 100 fois , ya fatahou ya razakou 100 fois , Walahou youn idjikou
min hawa min hawa mine koulkaribi 70 fois. Faire de cela une habitude tous les
jours .Seuls les fils nés batard d’un tel lecteur en sont exempt autrement dit toute la
progéniture connaitra une grande richesse. A faire continuellement pour voir
l’effet.
Pour avoir un permis de conduire ou de construire une carte de séjour
ou tout autre document sensible :
Ecris la sourate Fatiha 1 fois suffit sur une ramette blanche. Agrandir toutes les mims
dans les quelle seront son propre prénom et nom en haut et le nom de l’embrassade,
de l’institution ou de la personne visée en bas avant de la fermer.
Et faire 2 exemplaires, les plier sous forme d’amulettes. Introduire 1 amulette dans la
chaussette et empoche la 2e. Se présenter ainsi chargé par la Fatiha pour se voir
émerveiller d’un moment à l’autre.
Compilé par DIBO DIBO
8
Pour contraindre les parents d’une fille à te l’épouser :
Ecrire sur une feuille de ramette toute blanche la sourate koureich. Agrandi la lettre
AYN de faliyaboudou tout en laissant une ouverture en haut y écrire le nom du futur
époux et celui de sa mère en haut puis tourner la feuille pour écrire le nom de la
future épouse et le nom de tous ses parents face au nom de l’époux. Fermer
l’ouverture de la lettre et terminer la sourate. Plier la feuille sous forme
d’amulette, l’attacher avec 3 fils rouge, blanc, et noir.
Suspendre dans un coin de la maison sous forme de balançoire.
Pour vaincre, convaincre une haute autorité, un riche :
Fais deux rakates aucours desquelles on lira la Fatiha une fois et alam nasra 11 fois
puis la Fatiha 1 fois et la sourate des mécréant 11 fois suivi du salut final. Apres le
Salam et ses consort, zikre : fa intawalahou fa goul hasbiyalahou …fin 100 fois
(vœux). Se présenter devant la personne pour être accepter.
Pour faciliter l’accouchement d’une femme :
Mettre de l’eau potable dans un récipient quelconque et y diluer du sucre, puis réciter
sur cette eau une ou plusieurs fois les versets 46 de la sourate 79 et 35 de la sourate
46, délivrance instantanée après lui avoir donner à boire. Avec le saint coran et les
plantes, sauvons la vie de nos épouses et leurs bébés.
Pour protéger le fœtus d’une femme :
Sauvegarder le fœtus en posant la main sur le ventre de la femme porteuse (enceinte
?) et réciter le nom divin suivant : Yâ RAQIBOU 7 fois ou 132 fois selon le cas, c’est
désormais le Dieu créateur de toute chose qui surveillera ce fœtus dans le ventre de la
maman contre toutes causes maléfiques tendant à détruire sa vie. Poser la main sur
le cou d’une épouse et réciter le nom de l’observateur (yâ raqibou) 7 fois ou 132 fois
en partant pour un voyage, cette épouse est aussi sous le contrôle de Dieu unique,
elle sera empêchée de faire l’adultère, n’allons pas plus loin, confions nos épouses,
nos enfants garçons, filles, et nos bétails ou objets de toute nature au grand Dieu
RAQIBOU l’observateur de toutes les créature.
Pour vaincre-convaincre une haute autorité, un riche ou toute autre
personne dans le but d’une satisfaction quelconque :
Faire 2 rakates au cours de chacune desquelles on lira la fatiha 1 fois et la sourate
almnachiraha 11 fois, puis la fatiha 1 fois et la sourate des mécréants 11 fois, suivie du
salut final. Après le salam et ses consorts, faire le zikhr du verset suivant : FA
INTAWALAW FA GOUL, HASBIYALLÂHOU…jusqu’à la fin 100 fois (vœux), se
présenter chez la personne pour être accepté.
Pour vaincre-convaincre une haute autorité, un riche ou toute autre
personne dans le but d’une satisfaction quelconque :
Faire 2 rakhate au cours de chacune desquelles on lira la fatiha 1 fois et la sourate
almnachiraha 11 fois, puis la fatiha 1 fois et la sourate des mécréants 11 fois, suivie du
salut final. Après le salam et ses consorts, faire le zikhr du verset suivant : FA
INTAWALAW FA GOUL, HASBIYALLÂHOU…jusqu’à la fin 100 fois (vœux). Se
présenter chez la personne pour être accepté.
Compilé par DIBO DIBO
9
Pour tous ceux et celles qui souffrent de malchance ou de mauvaises
augures (môndèè) :
Ecris la sourate inna anzalnaho jusqu’à la fin 7 fois, lïlafïcouraïchin 7 fois, ayatal
kouroussiyou7 fois, avec la basmala bien attendu. Recueillir l’eau bénite en lavant la
plaque de bois ainsi écrite. Déterrer une quantité suffisante de racines de la plante
KALIN, ou TRIFIN en malinké=phyllanthus muellerianus, arbustes épineuses
croissant aux abords des fleuves, ses feuilles minces se resserrent à la moindre
touche d’objet. Découper en petits morceaux ses racines et racler légèrement la peau
de celles-ci puis décoctioner avec le nâçi mis de côté. Chaque jour, se laver de cette
décoction pendant une semaine, renouveler la pratique si possible.Outres le même
trifin traite beaucoup de maladies internes et externes hémorroïde, diabète, gastrite,
ulcère, manque d’appétit etc.
Pour purifier les rêves, connaître l’issue heureuse ou malheureuse d’une
affaire, d’une entreprise, d’un mariage ou tout autre évènement :
Avant d’aller au lit, prendre une ablution et faire 2 rakhates composées des sourates
et adades= nombre de choix ; après le salut final et ses consorts, réciter la çoallate cidessous : allâhoumma çoali ala mane salamati iléyhi zabouyou biaf sahi kalamin 36
fois, dont 6fois (vœux) et 30fois (vœux).
La veille d’un examen, d’un concours, d’une composition ou d’un test
(1semaine avant) :
Lire chaque jour dans la paume de la main droite ou gauche la çoallate suivante :
allâhoumma çoalli ala sayiidina mouhammadi adada mâ diara bihi al kalami fï ilmi
qaïbika wa mâ diara bihi ilà yawoumal kiyamati 14 fois (vœux), représentant le
nombre d’articulations des 5 doigts de l’homme. De préférence, on peut écrire la dite
çoallate sur une pelure (papier fin) le plier malicieusement et l’introduire dans un bic
nouveau. Voire dalayil khaïrate.
Contre la sorcellerie :
Gala moussa, madji itoum bihi sihirou, innalaha sayouboutilouho, innalaha
layyoussilouho, amalan almoufoussidïïna 100fois matin et soir, véritable
désenvoûtant, antidote avéré contre n’importe quelle sorcellerie.
Extrait du Coran, Yunus (10:81).
Pour être riche :
Ecris la sourate al waqiya 1 fois sans points ni autres, reprendre une 2e fois avec les
points, une 3e fois telle qu’elle est dans le coran. Recueillir de ces écritures une eau
bénite en lavant la plaque de bois (wala en malinké) ; diluer dans ce nâçi une
quantité de poudre des feuilles du gui de manguier=mangifera indica, famille des
anacardiaceae (mankoron en malinké), parfumer le tout avec les parfums de choix et
la mue du serpent boa famille des boidae, essuyer tout son corps matin/soir avec
cette ainsi chargée. Nb=dian to ndô : mes compatriotes résident en Italie, Espagne,
London, Maghreb, Arabie Saoudite, Brésil, France etc. peuvent valablement utiliser
les plantes suivantes : rose de jérico (chadiarate mariama), edelweiss=leontopodium
nivale famille des asteraceae (diya en malinké), trèfle à 3
feuilles=shamrock=trifolium repens famille des fabacées (tolo sabanén en malinké),
pachira aquatica=chataignier de guyane famille des malvacées (mankoron séna en
malinké).
Quant au gui du pimentier, cette famille des myrtaceae est spécialement utilisée
contre les sorcelleries et les envoûtements ou pour blindages.
Compilé par DIBO DIBO
10
Pour ne pas manquer de nourriture et d’habillement durant la vie
entière, créer le bonheur absolu dans la famille :
Ecris le verset 32 de la sourate Yasin 1000fois et adjib yâ minkaïlou 10fois, mettre cet
écrit sous forme d’amulette dans un récipient et l’enfouir dans un trou à l’entrée de la
cour familiale (pas de zikhr).
Pour avoir une suite favorable d’un problème très délicat, pour avoir un
besoin de grande importance :
Faire 2 rakates et dans chaque rakate lire la fatiha jusqu’au verset iya ka na
aboudou wa iya ka nasta inou 100 fois puis continuer la sourate jusqu’à amïn.
Lire ainsi la fatiha dans chacune des 7 positions des deux rakates. Après le salam
final, faire le zikre de Yâ Gahhâr 918 fois et koun faya koun 70 fois. Les 7 différentes
positions au cours de chacune desquelles on fait la lecture de la fatiha sont : 1- debout
quand on commence ; 2-inclinée en tenant les genoux ; 3-redressée après la prise
des genoux ; 4- prosternation le front au sol ; 5-redressée étant assis ; 6-deuxième
prosternation et 7-dernière position assise.
Pour s’enrichir :
IL y a une multitude de procédés pour s’enrichir avec le verset iyakanaaboudou wa
iyaka nasta inou, dont en voici quelques-uns : chaque matin après la prière de fadjir,
faire le zikhr de iyakana aboudou wa iyakanasta inou 4 fois vœux, 40 fois vœux, 400
fois vœux, pour avoir tous ses besoins.
Pour être immensément riche sans faille :
Faire le zikre de iyaka na aboudou wa iyaka nas ta inou 4 fois vœux, 40 fois vœux,
400 fois vœux et 4.000 fois vœux (usage unique pour la vie). Un mercredi à minuit
faire 2 rakates de choix puis le zikre, jeudi à la même heure, ainsi de suite durant 7
nuits (1seule fois dans la vie). C’est le secret des pakistanais et des libanais.
Pour connaître l’avenir, l’issue d’un problème, le bon choix pour un
possible mariage, et / ou les renseignements sur les êtres surnaturels à
même les extra-terrestres etc. :
Ecrire 7 fois suffit la 53ème sourate du saint coran dédiée à la vision du prophète
MOHAMMED (P.S.L.). Recueillir l’eau bénite de cette écriture (nâçi en malinké),
puis mélanger celle-ci à du parfum appelé l’eau de rose et y mettre un morceau de
saphir bleu=mouroumaré bakakèndè en malinké. Chaque nuit, se frotter tout le
corps avec cette eau et lire une fois la même sourate (l’étoile=sigui lolo en malinké)
avant de dormir.
Pour retrouver un objet perdu :
S’arrêter (sur le lieu du vol ou tout autre lieu) et faire face à la qibla les yeux fermés et
lire la sourate couraïchin, arrivé au dernier mot du dernier verset wa amanahoum
mine kawou (toujours les yeux fermés), ouvrir les yeux avec le mot « FI » 7 fois.
Remarque=djanto ndôgbèlèn : l’application continue est de rigueur juqu’à totale
satisfaction.Recettes infaillibles.
Pour brûler le djin serpent installé dans ton corps :
Écrire la çoallatoul fatihi 100 fois,
Les 3ers versets de la souratoul djin 777 fois (chaque chatatan est écrit 7 fois, puis
continuer). Piler les feuilles de gui de la plante sécuridaca=diodo,
Compilé par DIBO DIBO
11
Associer le gui pilé à l’encens brakanté et mélanger les 2 nâçis. Chaque soir vers le
crépuscule, mettre une quantité de cet encens sur des braises ardentes de charbons
pour embaumer ta maison et essuyer tout ton corps à l’aide du nâçi obtenu de la
çoallatoul fatihi et des 3 versets des djins.Ne prends pas peur si un jour pendant le
crépuscule, tu t’appecevras une longue flamme sortir de la fumée de l’encens par la
porte de la maison pour monter verticalement dans le firmament, c’est la fuite du
serpent diable pris en feu prêt à mourir brûlé quelque part loin de toi. Les pierres
d’astéroïdes (sankaba en malinké), sont aussi un bon carburant pour brûler les
diables en plus des ROQIYAS.
Pour voir le prophète MOHAMED (P.S.L.) dans le rêve :
Lire la sourate nuit du destin=latèkèssouu=en malinké 25 fois après chaque prière
de 14h=sali fana en malinké.
Pour faire revenir le ou les voleurs avec l’objet volé :
Lire la sourat yassin en ayant 7 bougies blanches plantées sur le sol en direction de la
qibla, à chaque moumbïn, allumer une bougie avec vœux, puis mettre de côté, une
poignée de céréales mélangées (mil, maïs, arachide, riz etc.), après la lecture, jeter
aux poules, coqs et poussins ou pintades les 7 poignées de céréales sacralisées,
retrouvaille immédiate.
Pour attirer la chance :
Ecrire le verset 15 de la sourate MULK sur le revers de la peau de l’animal appelé
céphalos à dos jaune=foula-missi en malinké 1111 fois. Se servir de cette peau comme
tapis de zikre 1111 fois matin/soir. La bonne providence fera orienter vers le zikreur
toutes les chances souhaitées. Est-ce que les foula-missi ne sont pas les bœufs du
maestro. À défaut, on peut se servir de la peau de l’hyène à laquelle le verset est
dédié.
Pour faire revenir quelqu’un :
On ramène une épouse, un époux ou un aventurier par ce procédé coranique
suivant : faire une abulition avec l’intention, puis aller aux 2 rakhats composées
chacune des sourates de choix, après le salut final et ses suites (clé du zikr)
prononcer le verset de la capacité du Dieu puissant mentionnée dans le saint coran
qui s’intitule {{ in naho ala radji ihi lâ gadïïroun 3.000 fois ! }} en suite les vœux. Le
manège indispensable de cette pratique nécessite :
 Ecrire sur papier en 2 exemplaires le verset et agrandir les lettres HAW de in
naho pr y mettre le nom de la personne ou de l’objet ciblé ;
 Plier ces 2 exemplaires sous forme d’amulettes : le 1er sera mis dans un foyer
de cuisine des femmes, le second sera suspendu devant la porte de la chambre
du nécessiteux,
 Aussitôt le souhait exaucé, on déterrera le talisman enfoui et fera déscendre
celui suspendu pour aller donner en aumône à tiers personne une grosse noix
de cola blanche.
Pour être vachement riche :
Lâbaridi walâkarïïmin (sourate 56 verset 44) écrits sur 100feuilles (1fois) de mandén
sounsoun=anona sénégalensis, les faire sécher le même jour avant de les écraser avec
l’encens de barakanté et mélanger à du parfum dont le coran fait allusion dans la
sourate rahamâne (mardjâni). Se faire encenser de ce mélange précieux chaque
Compilé par DIBO DIBO
12
matin de 6h à7h et chaque soir après la prière du crépuscule en faisant le zikhr du
verset mentionné 1.000fois. Richesse illimitée.
Tabdile :
Gâloû rabbounâ innâ ya-alamou innâ ilayikoum lamoursaloûna (s36 v16): Véritable
verset plein d’énigme et de miracles (tabdil, jeux au hasard etc.), faire le zikre du
verset cité ci-haut, 16.000 fois pendant 16jours jusqu’à voir et entendre la forme et
les instructions d’un être vivant. Mettre de côté, 7 vespas nudiris=guêpe maçonne, 7
guêpes ordinaires, 7 abeilles, 7 têtes d’hirondelle, 1 cœur d’aigle et de charognard,
piler ces éléments pour les rendre en poudre. Ecris le verset 16 fois pour recueillir
une eau bénite. Diluer la poudre des insectes et restes d’oiseau cités ci-haut dans le
nâçi. Avant d’aller en voyage, mouiller la main de cette eau chargée et toucher à tes
colis de voyage et tout ce que l’on désir amener. Arrivée à destination les mains vides,
lire le verset 16 fois et tendre la main vers la direction du lieu de départ, autant la
main est tendue, autant un objet touché tombe dans les bras. Voilà chers lecteurs l’un
des miracles de ce verset champion.
Pour faire un bon voyage en toute sécurité :
Etant assis sur la moto, dans le véhicule, dans le bateau, dans la pirogue ou dans
l’avion, avant le démarrage dites à voix basse que bi ismillâhi m’amène à destination
sur ou dans (tel engin) ! Que rrahamân m’accompagne à destination ! Que rrahïm me
ramène au retour ! Le voyageur rentrera au bercail saint sauf sous la protection totale
de la basmalla sans être victime d’aucun accident.
Pour avoir de bons logeurs (tuteurs ?) dans l’aventure :
Le voyageur doit, avant de sortir, déposer ses bagages sur le sol au beau milieu de sa
chambre et s’accroupir en faisant face à la qibla les 2 mains sur les bagages en
marmottant : bi ismillâhir raahamâni que rrahïmin m’attende pour demain.
Pour mettre un voyageur à l’abri :
Le verset de la capacité du Dieu(référence réservée à l’inoxidable coranologue maître
AZEDINE), est un verset multifonctionnel et multiforme : extraire un objet précieux
tombé dans les eaux profondes des océants, des fleuves, des puits, des rivières et des
marigots (le verset s, appliquera en combinaison avec le système kèèbissaba), poser
la main dans celle d’un voyageur en faisant semblant de le tirer vers soi même
pendant qu’on récite à voix basse le verset de la capacité divine. Ce voyageur
reviendra sans doute au bercail tôt ou tard sans mourrir pour cause de n’importe
quel évènement ou fléau et catastrophe à l’étranger.
Pour avoir la foule :
En géomancie occidentale, tracer 800 figures de moussa djamatiki et mettre dans ce
papier 16 fourmis-lions + un peu de poussière de leurs galeries. Plier ce papier et
l’introduire dans un trou du devant de la fermeture de la porte (entre le cadre de la
porte et le mur). Cette maison sera le lieu de rencontre des foules de clientelles.
Pour faire revenir une épouse dans le foyer conjugal :
Prononcer régulièrement la même phrase magique comme suit : « »bi ismillâhi mon
épouse (telle) m’est perdue ! rraahamâni je la cherche ! Que rrahïmin me la ramène!
Pensez-vous que la basmalla sera incapable de vous ramener votre épouse? Non et
non. Les épouses fidèles peuvent également faire revenir un mari malhonnête en
Compilé par DIBO DIBO
13
débandade avec la même formule, on peut également retrouver un objet perdu ou
volé!!!
L’une des armes les plus puissantes contre la pauvreté (pour celui ou
celle qui la voudra) :
Prendre ses ablutions pendant que la maison de zikhr est dans un état de propreté
bien nette, après les ablutions, viennent les 2 rakhats de choix, puis les 100
astaqfirlah et les 100 çoalates ala nabiyyi, prendre quelques secondes de pause tout
en gardant la position et la concentration, puis réciter la fatiha 7 fois, ensuite faire le
zikr de yâ chaïdjaqazichoun 777 fois pendant 7 jours. NB : écrire le thoalsam 17 fois
pour obtenir une eau bénite, avant le zikhr, se faire essuyer tout le corps avec ce nâçi
excepté la tête…
Pour étouffer un problème qu’il soit :
Lorsque la misère est à ces heures de pointe, lorsqu’on veut étouffer un problème
grave qu’il soit : creuser un trou dans lequel sera activé un feu avec toutes ses
ardeurs. Extraire les braises du trou lorsqu’elles commenceront à se couvrir de
cendre fines. Verser l’eau sur laquelle on avait préalablement récité la sourate ikhlas
1.111 fois dans le trou puis le fermer. Résultat immédiat.
Puissant mahabat:
Pour attirer les jeunes filles et les jeunes femmes vers un garçon ou un homme vilain
pauvre soit-il, envoûté ou maudit qu’il soit : écrire simplement 7 fois sur une
planchette en bois la phrase coranique suivante : ‫ ظُوم ُ ن اعك ع لي‬Agrandir la lettre
zayin (‫ ) ظ‬y mettre le nom d’une fille ou d’une femme puis fermer la lettre. Laver la
planchette de bois ainsi écrite pour recueillir l’eau bénite ; parfumer cette eau et
éssuyer chaque jour la figure, les filles et les femmes chercheront toujours à
rencontrer un tel garçon ou homme pour se servir de lui comme un miroir.IL ya
également des plantes qui jouent valablement le même rôle.
halimoun88 sur 11 mai 2016 à 18 h 05 min
THANKS MISTER BISSIROU
‫عععععععععع عععععععععععع ععععع‬
HALA ALARAIKI YANTHUROUNA
CHEYJAKAZICHOUN :
Rectte plus puissante contre la pauvreté (pour celui ou celle qui la voudra) : prendre
ses ablutions pendant que la maison de zikhr est dans un état de propreté bien nette,
après les ablutions, viennent les 2 rakhats de choix puis les 100 astaqfirlah et les 100
çoalates ala nabiyyi. Prendre quelques secondes de pause tout en gardant la position
et la concentration puis réciter la fatiha 7 fois ensuite faire le zikr de yâ
chaïdjaqazichoun 777 fois pendant 7 jours. NB : écrire le thoalsam 17 fois pour
obtenir une eau bénite, avant le zikhr, se faire essuyer tout le corps avec ce nâçi
exceptée la tête.
NB : pour avoir les vertus de cet ism bahatatou, ne jamais laver la figure avec le
nââçi. Au 7e jour après le zikhr, faire un sacrifice de 7 boulettes de beignè ou de
préférence 7 morceaux de pain ou paquets de biscuits car telle époque tels mœurs, 7
paquets de bonbons et 7 paquets de dattes, ne jamais goûter ce sacrifice
exclusivement destiné aux enfants. Ne commencez ce zikhr que pendant un
Compilé par DIBO DIBO
14
dimanche. Mettre une pièce petite ou grande qu’elle soit d’un vélo, d’une moto, d’un
automobile bref d’un objet que l’on souhaite gagner. S’habiller d’un boubou blanc,
rouge, vert, noir ou bleu selon le vœu (mais qui n’a pas de rayures).
Eliminer la pauvreté, se renseigner du passé, de l’avenir et du présent en faisant le
zikhr de goul houwal lâhou jusqu’à la fin 44.831 fois résultat infaible.
Recette sur la l’hyène :
Tous les isms de djalbou (attirance) ou de farqou (séparation) sont activés et excités
par la peau de l’hyène ; mais le plus populaire est celui qui est dédié à l’hyène luimême : famoussifïï manakibiha wa qoulou mine rizziqhi wa iléhi nounçourou, il
suffit juste d’écrire 100 fois ce verset sur le revers de la peau avec carré magique
assorti de l’adad bien sûr du même verset et les vœux, c’est comme amhoulihou
wourouwaïïdan pour les primates. J’ajoute que toutes les parties de cet animal sans
oublier l’âne sont magiques sans faille.
Pour gagner de l’emploi, pour faire disparaître la pauvreté même au sein
de la progéniture :
Chaque matin, après la prière de fadjir, lire une fois chacune des sourates de waqiya,
Yasin et rrahamâne. Lorsque le prophète lisait la sourate rrahamân au milieu des
communautés humaines et djins.
Pour celui ou celle qui échoue dans n’importe quelle activité, même les
zikrs et autres pratiques mystiques ou magiques ne lui conviennent pas :
Chaque matin, diluer dans une eau potable une quantité à part égale de sel de cuisine
et de sucre, puis se frotter tout le corps pendant 15 jours selon le cas, la mauvaise
augure due aux mauvaises influences des astres qui ont baigné une telle personne
lors de sa naissance, sera éliminée d’office, le pratiquant sera désormais débarrassé
de toutes malédictions et d’envoûtements des sorciers, marabouts ou féticheurs, il
sera également débarrassé des mauvais djins qui le hantent si c’est le cas.
Pour avoir l’aisance, la suffisance :
Fais 4 rakates dans chacune des d’elle lit la sourate kureich 7 fois et 11 fois la sourate
pureté. Apres le salut final, récité les versets ayant trait à la suffisance : Ya Kafi 1221
fois ; fassayakafikahoumoullahou wa houwa sami oul alim 111 fois ; alayssalahou
bikafi abadahou 111 fois afin ina kafaynakal moustahziina 111 fois et exprimer ses
besoins. NB ; il faut nécessairement sacrifier un bélier tout blanc avant de pratiquer
cette formule ayant trait à la suffisance de l’homme sur cette terre.
Pour ne pas manquer de nourriture et d’habillement dans cette vie, créer
le bonheur absolu dans la famille :
Ecrit le verset 32 de la sourate Yasin 1000 fois et adjib ya mikaïlou 10 fois. Met cet
écrit sous forme d’amulette dans un récipient et l’enfouir dans la cour familiale (pas
de zikre).
Pour avoir une épouse légitime en mariage :
Fais deux rakates après ablution :
1ere rakate fatiha 1 fois + sourate kafiroune
2e rakate fatiha + sourate de la pureté 1 fois.
Lors de la toute dernière station, le front sur le sol, invoque Dieu comme suit : Ya
hayyou ya gayoumou birahamatika istakissou 100 fois (vœux) à chacune des fois est
Compilé par DIBO DIBO
15
égal 100 fois de vœux puis se relever pour le salut final (1 seule fois suffit pour une
femme visée). On peut répéter selon le cas où le degré de la dimension du zikreur
candidat.
« Je jure au nom de mon DIEU créateur et tous les esprits qui me sont fidèles que
cette invocation ne laisse pas son pratiquant célibataire. A chaque vœu demandez la
main de la femme ciblée à DIEU lui-même. De préférence s’adonner à la lecture de
la doua roufali contenu dans le dalaïl kariate.
Pour avoir le dessus dans un procès et sorti victorieux dans la salle :
Récitez la basmala comme suite : bissmila dakalna, rahamani karadjina, rahimi
salamouna, ya touka, matouka, sarassilou, sarabarassilou, ila haza lafissoufi la ila
soufi ibrahima wa mou mou mou mou mou mou mou 3 fois d suite en soufflant sur
les deux mains et puis essuyer le visage.
Pour passer un barrage sans être inquiété par les policiers, gendarmes,
militaires, ou douaniers :
Lire la sourate Yasin à karïmin et répéter karïmin jusqu’à s’éloigner des agents. La
même formule est utilisé pour dépasser les coupeurs de routes sans inquiétude
aucune
On peut écrire les mêmes versets sur un papier blanc en agrandissant le mim de
karïmin tout en laissant une ouverture en bas pour mettre ses vœux et fermer la
lettre sous forme de talisman. Introduit ce talisman dans une branchette fourchue
de la plante glomerata dichrostachy et planté dans un trou pour étouffer une affaire,
un grand problème.
Pour brûler n’importe quel diable qui loge dans le corps humain sous
n’importe quelle forme (forme de reptile, de crapeau ou de fourmis
etc…) redouté qu’il soit :
Écrire une seule fois la sourate le tonnerre, ensuite les noms angéliques et
diaboliques suivants : ‫خ كع ل كل‬-‫ل كأل غَا‬-‫ل كُف َا‬-‫ل كأاوث‬-‫ل كآاوغ‬-‫ل كُاوش‬-‫ل كُ ش لش‬-‫مُزا‬‫ك نطع‬- ‫ا سَاة‬-‫ط ك يل‬. Recueillir une eau bénite (nââçi) pour en faire boire au hanté et le
laver du même
nââçi.
Pour avoir un changement dans sa vie :
Bonjour bonsoir maître billy ! innama achkoubassi wahouznii innallahi
1000fois/jour matin et soir (voir souratou youssouf verset 86).
De même rabbi latazarnii fardan tu ajoutes wa anta khaiirou alfatihiina (voir fawzoul
anziim, douaou ayouba).je t’assure que dans un laps de temps tu auras un
changement heureux.
Pour se faire naturaliser des vertus de richesses de la sourate al Waqiya
sans pour autant la zikhrer ou la lire à tout moment :
 dimanche matin bonheur, écrire la sourate entière 1 fois et récupérer le nâssi à
mélanger à du miel frais puis boire le tout,
 lundi matin écrire la même sourate 1 fois et récupérer le nâssi dans lequel sera
diluée une poudre composée des feuilles de télé-bato yiri et celles de froko
fraka, se laver tout le corps,
 mardi écrire et boire avec du miel frais,
 mercredi, écrire et se laver avec le même mélange de poudre,
Compilé par DIBO DIBO
16



jeudi, écrire et boire avec du miel frais,
vendredi, écrire et se laver avec le même mélange et en fin
écrire puis boire le nâssi avec du miel frais. Résultat : richesse spirituelle,
matérielle et financière, assurance sanitaire corporelle et mentale, exception
d’aller dans l’enfer.
Pour avoir la richesse :
La pauvreté en soit n’est pas une fatalité, elle peut être d’origine de malédiction,
d’envoutement, de représailles des djins, ou des mauvaises influences astrales et
comportement de l’homme lui-même.
Pour barrer ce mauvais processus, écris 7 fois la sourate chari en remplaçant les
lettres « K » par son propre nom puis l’écrire correctement tel que dans le coran.
Mélangé à cette eau bénite deux feuilles d’arachides poussées d’elle-même dans une
jachère. Se laver constamment de cette eau.
Aussi faire la même pratique avec la sourate Kawsara en mettant son nom à la place
de « CHA ». Mélangé le liquide avec timi timini (balai doux) plus les parfums musc et
dangoma.
Pour mettre fin à l’oublie :
Ecris conformément au coran le verset Snoukoureika falatanisaa en formant un
carré au centre du quel se trouvera le nom du nécessiteux 1fois. Formuler le vœu puis
introduire le talisman sous la racine du pied d’un calotropice procera.
Pour s’abstenir fermement de l’adultère et n’être pas séduit par
n’importe quelle femme ou fille :
Fais le zikre journalier (2 fois/ jour) le verset 33 de la sourate Youssouf (joseph) 100
fois.
Lire le même verset dès que qu’on se sent en présence d’une ou des filles/femmes
pour être exempt de leur ruse.
Pour dévoiler un voleur ou un groupe de voleurs avec leurs bétails volés
ou tout autre objet :
Sélectionner 29 bonnes graines de vouanzou=tiganénkoudoun. Lire 29 fois la sourate
tabatiyada sur chacune des graines en les laissant tomber dans un trou
préalablement creusé pour la circonstance, ce trou doit contenir l’eau bénite (nâçi)
obtenue de l’écriture de la même sourate 29 fois. Refermer le trou après l’opération
pour témoigner l’œuvre de tabatiyada dans l’immédiat.
NB : déposer une graine de vouanzou après la lecture et vœux sur lui 29 fois
tabatiyada. En refermant le trou, prononcer clairement les vœux.
Pour protéger une concession ou toute autre localité contre les voleurs :
Creuser le beau milieu de la dite localité un trou profond dans lequel sera contenu un
nombre de poignées de gui de wagnaka=combretum vélutinum. Extraire dans le
beau milieu d’un fleuve 1.111 pièrres, réciter sur chaque pièrre la sourate de la pureté
1.111 fois, puis la déposer sur le gui de wagnaka une à une dans le trou après chaque
lecture, refermer celui-ci après avoir sacralisé ainsi chacune des 1.111 pièrres,
véritable bouclier contre tout fléau tant naturel qu’artificiel.
Compilé par DIBO DIBO
17
Pour maintenir et rendre docile une épouse dans le foyer en l’empêchant
de forniquer :
Erire le nom divin açoammadou, agrandir la lettre çoad et donner une ouverture vers
le haut, puis écrire au milieu, le nom de l’épouse. Fermer l’ouverture après avoir
entouré açoammadou par le nom angélique en écrivant adjibou lïï yâ
çoammakayaïlou. Enterrez le papier ainsi écrit et plié sous forme d’amulette au
devant extérieur ou intérieur de la porte d’entrée de la chambre à coucher. Cette
épouse est désormais sous le contrôle strict de l’ange çoammakayaïïlou et elle sera
exempte de toute souillure (débauche et infidelité). Le même ange est très rapide à
nous donner de l’argent facile et apte à garder incessemment nos coffres-forts ou
malettes.
Pour se maintenir dans un post sans être affecté :
Ecrire sur un bout de papier tout blanc le mot coranique suivant : makssina fïhi
habadan, agrandir la lettre mïm en donnant une ouverture vers le haut et écrire son
propre nom au dessus du nom de l’entreprise, y mettre sur ces noms une poussière
ou de débrits quelconque du lieu de travail, puis fermer la lettre et plier le papier
sous forme d’amulette avant de l’enterrer dans la cour ou dans le bureau, de
préférence sous son fauteuille. La même formule maintien une épouse infidèle dans
le foyer conjugal.
Pour être riche :
Ecris correctement la sourate Yasin 777 fois en nacy. Parfumé celui-ci à l’aide du
parfum musc. Chaque matin avant de sortir pour ses affaires essuyer tout le corps
avec le nacy pour chasser la pauvreté.
Pour gagner surement un emploi dans un bref délai, pour attirer une
foule de clientèle nantie d’argent, pour mieux faire fonctionner une
entreprise, pour gagner un financement tendant à exécuter n’importe
quel projet :
Lire chaque jour matin, midi, et soir dans son lieu de travail, boutique, la sourate
waquia 3 fois ni plus ni moins sans parler à personne et même sans répondre aux
salutations. Résultats immédiats.
Pour gagner de l’argent à tout moment :
Ecris le verset 44 de la sourate Yasin 1000fois en y ajoutant le nom de la monnaie
qu’on souhaite gagner, essuyer tout le corps de ce nâçi et prendre quelques gorgées,
procéder au zikhr du même verset 1000fois en suite adjib yâ djibrïlou 10 fois.Noter
bien : prendre soin d’écrire la séquence de la monnaie choisie…
NB : À chaque fois que tu écrits le verset, tu mettras la séquence que tu désires
gagner à tout moment en briques ; exemple : ici en guinée c’est le billet de 20.000fg
que je préfère, alors, à la fin du verset j’écrirai 20.000fg, donc, autant de fois chaque
verset écrit, autant de fois je mettrai 20.000fg, mon nâçi comportera ainsi, 20.000fg
écrits 1.000fois.
Pour faciliter l’accouchement d’une femme :
Mettre de l’eau potable dans un récipient quelconque et y diluer du sucre, puis réciter
sur cette eau 1 ou plusieurs fois les versets 46 de la sourate 79 et 35 de la sourate 46,
délivrance instantanée après lui avoir donner à boire. Avec le saint coran et les
plantes, sauvons la vie de nos épouses et leurs bébés.
Compilé par DIBO DIBO
18
Pour faire un bon voyage :
Avant de sortir de la maison dire autant de fois ce qui suit « rabbanâ, âtinâ, min
lladounka, rahmatan, wa hiya lanâ, mine amri rachadan » (sourate caverne verset
11), l’un des secrets les plus rares dans le saint pour faire un bon voyage. Avec ce
verset, on peut voyager par l’avion, par bateau de fortune, par train ou par
automobile et même à pied sans danger aucun, la bonne hospitalité est également
réservée partout où un tel voyageur sera logé, le bonheur, la quiétude et la sécurité ni
feront point défaut à l’image des 7 jeunes gens de la caverne et leur chien. Vive
l’Islam ! Gloire au saint coran ! PAIX et SALUT sur le prophète MOHAMMED et ses
compagnons !
Pour sauvegarder le fœtus d’une femme :
Posé la main sur le ventre de la femme porteuse (enceinte ?) et réciter le nom divin
suivant : Yâ RAQIBOU 7 fois ou 132 fois selon le cas, c’est désormais le Dieu créateur
de toute chose qui surveillera ce fœtus dans le ventre de la maman contre toutes
causes maléfiques tendant à détruire sa vie. Poser la main sur le cou d’une épouse et
réciter le nom de l’observateur (yâ raqibou) 7 fois ou 132 fois en partant pour un
voyage, cette épouse est aussi sous le contrôle du Dieu unique, elle sera empêchée de
faire l’adultère. N’allons pas plus loin, confions nos épouses, nos enfants garçons,
filles, et nos bétails ou objets de toute nature au grand Dieu RAQIBOU l’observateur
de toutes les créatures.
Pour disparaître et réapparaitre aux vues des êtres vivants terrestres, en
l’occurrence les humains :
Écris sur 1 plaque lisse en bois le verset coranique suivant : latoudrikouho labçoarou,
wahouwa youdrikouho labçoarou, wahouwal lathifoul khabïrou (s6 v103) 1111fois.
Recueillir le nâçi et garder de côté. Tuer 1 chat tout noir, enlever sa tête pour l’enfuir
dans 1 trou la face vers le ciel. Ramener la terre et semer juste au niveau de la tête du
chat quelques graines noires de tikanikoudoun. Arroser régulièrement de façon
constante cette semence par l’eau bénite. Déterrer le tikanikoudoun lorsque les
gousses sont en maturité, après avoir les décortiquer, se procurer de toutes celles qui
sont noires. Envelopper l’une d’elles dans la peau du chat noir, ensuite la coudre
dans une étoffe noire. Le moment venu, jeter ce talisman dans la bouche et le saisir
par les dents pour disparaître aux vus de tous les êtres vivants même les objets que
l’on touche ou saisissent dans la main.
Je précise que l’opérateur de cette formule ayant récolté un nombre suffisant de
graines noires, devient facilement riche par toutes les manières.
Précisions : On dépose la tête du chat noir dans le trou les yeux vers le ciel, en suite
ramener la terre avant de semer. Arroser la semence de la germination jusqu’à la
maturité avec seulement le nâçi. Récupérer la peau pour envelopper la graine
magique noire avant d’envelopper le tout dans une étoffe noire pour les coudre à
l’aide d’un fil également noir. Garde de préférence le reste de la peau pour d’autres
besoins. L’arrosage doit épuiser tout le nâçi, mesurer intelligemment la quantité de
terre entre la tête du chat et les semences pour permettre la bonne germination de
celles-ci. Le zikre doit être journalier pour être en harmonie avec les esprits qui
gouvernent la formule magique.
Pour combattre vigoureusement n’importe quel sorcier et / ou sorcière:
Diluer une certaine quantité de sel de cuisine et du sucre à part égale dans une eau
potable ; prononcer tous tes vœux dans n’importe quelle langue sur l’eau, boire un
peu de cette eau et essuyer tout ton corps avec le reste puis te coucher pour dormir,
Compilé par DIBO DIBO
19
de préférence, tu emballes (enrouler) une aiguille neuve à coudre dans une étoffe
puis l’attacher au bras sous forme de brassard ou sur n’importe quelle partie du corps
avant de dormir ; tu peux également faire fuir les sorciers ou djinns en écrivant avec
ton index le nom MOHAMMED 2 fois sous forme du signe plus + sur le mur de la
porte d’entrée de ta chambre. On est ensemble !
OU en se couchant pour dormir, prononcer N fois la phrase magique suivante : goul
houwa allâhou est avec vous, allâhou est avec moi, çamadou est entre nous. Véritable
rempart indestructible contre les sorciers et les djinns, clivage de larges envergures
inaccessibles des sorciers, la même phrase magique a plusieurs fonctions. On est
ensemble !
OU ENCORE écris le nom divin AÇOAMADOU sur le mur à l’intérieur de la
chambre à coucher en agrandissant la lettre çoad et donner une ouverture vers le
haut de la lettre, écrire dans cette lettre ouverte son propre nom avec n’importe
quelle écriture et les noms de toutes les personnes que l’on aspire à leur protection,
puis fermer la lettre.
Pour ne plus connaître la pauvreté :
Ecrire 111 fois les phrases divines suivantes : « Aujourd’hui, je vous ai achevé votre
religion et je vous ai accordé mon bien fait complet et je vous agrée l’islâm comme
religion » (sourate mâ-idha verset 3) ; en suite la sourate izâ zanaçroullâhi 111 fois,
puis la sourate chari 111 fois ; recueillir de ces écritures une eau bénite(nâçi),diluer
dans ce nâçi une poudre de gui de procéra calotropis=nâdi (en malinké) chadiaratou
oumi moûssa(en arabe), puis les parfums mardiâne, musc, camphre, et bi ismillâhi.
Chaque matin se faire essuyer tout le corps avec ce nâçi. Retenons que : 1- dieu a juré
au grand jour d’Arafat sur l’achèvement de l’islâm et l’agrément de la religion
musulmane (nous avons beaucoup de choses à dire sur Arafat et le lieu de
stationnement du prophète MOHAMMED PSL, d’où le verset lui est descendu), 2l’utilisateur de cette formule ne connaîtra ni la pauvreté matérielle, ni la malchance
dans la vie.
Compilé par DIBO DIBO
20
SECTETS DES PLANTES ET DE LA
GEOMANCIE
Compilé par DIBO DIBO
21
Gui des plantes réputées comme antidote contre toute
sorcellerie,envoûtement,gris-gris,fétiches et différents cortés (sorts):
dioro, diala, mana, djofaga, kobi, lènkè, triki, sangban yiri fôlô, sémba bali, néré, séé,
nzèrèningbè djatigui faga, mansaré guénou et ficelles de sadjô. Regrouper ces guis
dans un récipient, les faire bouillir pour se laver et boir, ou de préférence les rendre
en poudre.
Pour avoir la après le traçage d’un thème :
Au regard et lecture d’un thème du jour projété après ta prière de souhb(fadjir),
lorsque le signe d’albayarou fait son apparition dans la 8ème maison parceque
excitée par l’influence de nouhan,veuillez sacrifier cette bonne nouvelle en mettant
immédiatement sans éffacer, du poisson frais dit fandawoulén sur albayarou, manger
de ce poisson, favorise la chance.
Pour faire revenir une personne de loin :
Tracer sur route menant à une ville voisine de la localité, le signe géomentique de
garlan tontiki (une fois), poser sur chaque tétagramme un nœud de feuilles fraîches
de la plante dite konko manalén ou manakènén= ochna chilii. Après avoir sacrifier,
se laver et boire de la décoction d’une telle plante ainsi chargée favorise le retour
immédiat de personne de loin. La règle géomentique veut qu’une personne ainsi
attirée prenne un bain (usage unique) d’une infusion de feuilles tombées d’un arbre
ou pied de fleurs se trouvant dans la cour familliale, pour le maintenir.
NB : Je précise que la plante tournesole=télé bidan, peut valablement remplacer la
plante ochna chilii.
Pour gagner un procès ou faire taire une rumeur :
Tracer 16 signes géomentiques de issa sur un bout de papier tout blanc, éparpier par
dessus des signes une certaine quantité de cendre provenant de la cuisine, après
sacrifice, enterrer le papier ainsi chargé dans un lieu humide.
Pour faire un bon voyage :
Tracer une fois suffit la figure géomentique moridén anzoumana dans la plante de
chaqu’un des 2 pieds. Monter dans l’avion même s’il est en pane, dans un navir, dans
une auto mobile ou à pied, sécurité absolue
Pour avoir une ouverture à la chance :
Ecrire sur le long d’une cotte de bœuf (os) un certain nombre de signe géomentique
nouhan, écrire sur un deuxième os (cotte) le même signe. Prendre soin d’écrire face à
face le nom de l’homme et de la future épouse. Sacrifier ces 2 cottes de bœuf, jeter un
dans une tombe et le 2ème sur une steppe loin de la ville à l’abrit des chiens.
NB : sttepe=fouka ou fadakolo en malinké.
Il arrive de fois que l’Homme se trouve bloqué dans tout ce qu’il entreprend, rien ne
lui est favorable, blocus ayant pris son origine suite à une malédiction, une prestation
de serment non honnoré, un envoûtement, etc...Tous ces facteurs transmis de père
en fils. Devant une telle situation, se procurer un lundi de 100 feuilles fraîches de la
plante dite mankoromba=manguier ordinaire non greffé, écrire sur chaque feuille le
signe géomentique youssouf. Ttracer sur terre les cents figures, poser une feuille sur
Compilé par DIBO DIBO
22
chaque signe et les sacrifier, se laver et prendre boisson de la décoction de ces
100feuilles pendant 5 à 7 jours pour voir ouvrir la porte de la chance qui sourie. Les
feuilles de la plante dite pommier peuvent éfficacement remplacer le manguifera, ce
à l’intention des amis se trouvant en espagne, en france, à new york etc.
Pour ne pas risquer (abus de consommation de viande) voir éviter tout
malaise provoqué par la viande de n’importe quel animal :
Mâcher des jeunes feuilles fraîches ou pilées (en poudre) de la plante du nom de
djègbèlén(en malinké), pélitro selon le dialect peuh, hyménocardia acida famille des
phyllanthaceae.
Pour avoir le gui d’un arbre :
Cueillir un nombre voulu de fruits mûrs du gui d’une plante à sève, couper le bout du
ou des fruits sans toucher aux graines, couper également avec finesse la partie
supérieure d’une branchaille de la plante voulue pour son gui, coller le fruit sur la
partie blessée de l’arbre (une forme de greffage), une semaine après, l’opérateur peut
revenir voir son système de greffage et saluer un gui recherché à la place de son ou de
ses greffons.
NB : l’opérateur de cette formule doit choisir le moment propice. C’est pendant la
période de la montée de la sève dans les vaisseaux des arbres et non la période de la
descente de la sève dans le phloème des arbres.
Pour traiter toutes les complications sanitaires corporelles tant internes
qu’externes liées à la grossesse :
Boire matin/soir chaque jour jusqu’à satisfaction un verre à café l’infusion des tiges
feuillues de la plante appelée faux quinkéliba=souloukou la bôlôn en malinké, baanin
soumadiou en nom scientifique n’ko, cassia occidentalis de la famille des
caesalpiniaceae. Je rappelle que dans l’écriture N’KO désormais sur l’internet, nous
avons les noms scientifiques de toutes les plantes et animaux (voir le web
kandjamadi) d’où on peut nous lire à satiété mais sous d’autreshy pseudonymes bien
sûr.
Pour traiter efficacement énergiquement les reins :
Dégager un bon espace aéré (de préférence sur une steppe), attiser dans cet espace
un grand feu fait de bois morts. Nettoyer proprement le foyer chaud après
consumation des bûches ; étaler des feuilles fraîches de l’arbre ERYTHROPHLEUM
SUAVEOLENS famille des léguminosae (tali en malinké) sur l’espace encore chaude,
ensuite le malade se couche sur ce lit de feuilles le dos en contact de celles-ci (une
méthode de fumigation du dos), cette position durera jusqu’au refroidissement du lit
de notre malade qui ne doit respirer que par la bouche. Après cette opération, les
reins reprendront leur fonctionnement normal, épureront le sang les filtres étant
débarrassés des déchets.
Pour traiter le ballonnement de ventre :
Infuser les feuilles des plantes suivantes 1- manioc=banankou en malinké,=cassava
ou manihot utilissima famille des euphorbiaceae, 2- patate douce=woussén en
malinké,= patata famille des convolvulaceae, 3- bandan=en malinké, ceiba pendara
famille des bombacacées. Laver l’enfant malade avec l’eau de l’infusion de ces 3
plantes et lui faire boire matin/soir.
Compilé par DIBO DIBO
23
Pour chasser les taupes (sens figuré ?) :
Réciter la phrase magique suivante 3 fois sur un couteau tranchant {{tou bi ismillâhi
kônôkrousso ! n’néwatô kônôkrousso ! rahamâni saninéssétô kônôkrousso ! rahimi
n’négnôkôn kônôkoumba bèèyébô kônôkrousso}}.Couper tout d’un coup de couteau
3 bonnes poignées de branchettes feuillues de la plante appelée n’zèrèningbè
djatiguifaga. Se baigner de l’infusion de ces feuilles pour ne plus connaître
d’ennemis, de rivaux ou de concurrents dans n’importe quelles activités tests,
concours, compositions et examens etc.
Tabdile traditionnel=fèm mayèlèman :
Réunir les éléments ci-après : 1- un canari tout neuf très noir, 2- un coq noir, 3- 7
poignées de tiges feuillues de mimosa sensitive (dioutougounén), un échantillon de
plusieurs billets de banque, et un caméléon vivant. Partir en pleine brousse avec ces
éléments un jeudi matin. Trouver une clairière sur une falaise propre (fadakolo
sanouman) ; faire un grand stock de bûches de gardenia sokotensis séché à l’état
naturel. Poser le canari contenant tous les éléments sur 3 gros cailloux d’artérites
rouges. Fermer hermétiquement le canari avant que le feu ne s’active, poser un poids
lourd sur le couvercle du canari. Attiser ardemment le feu puis monter rapidement
dans la voiture le plus tôt possible pour ne pas entendre un bruit étrange qui animera
l’intérieur et l’alentour du canari (ce bruit étrange provoqué par les êtres surnaturels
a rendu fous bon nombre de pratiquants maladroits). Lorsque le contenu du canari
est calciné, rendre celui-ci en poudre nette sur le foyer même dans un mortier.
Pétrir la poudre noire dans le canari avec l’huile de la plante kobi, recueillir cette pâte
noire du canari et renverser celui-ci au centre même du foyer puis poser là-dessus un
poids lourd. IL suffit pour l’opérateur d’enduire une de ses 2 mains de cette beurre
magique et frotter celle-là contre un objet quelconque pour voir descendre par terre
des billets de banque au fur et à mesure que la main enduite circule de haut en bas
contre l’objet choisi : le corps d’une personne, le tronc d’un arbre, la pente d’un mur,
voir les véhicules et autres choses. Je n’avais pas le temps de parler sur la formule
des différents tabdils pour cause de déplacement à la traque d’un pachyderme au
front blanc qui désormais a été immobilisé pour toujours.
Pour chasser les taupes de n’importe quel genre, qu’il soit de la famille
des talpidae, uropsilus ou chrysochloridae etc.
Se saisir de l’un d’eux devant une de leurs galerie et sur place, couper sa queue tout
d’un coup de couteau tranchant et le laisser partir, tous ses cohabitant de cette
galerie n’y reviendront plus jamais.
Ou encore :
Concocter une quantité suffisante de poudre de naphtaline=kafoura en malinké et
des racines de securida longipedunculata=famille des polygalaceae=diodo en
malinké, éparpiller ces éléments brassés tout autour des galeries des taupes en
envoyant dans l’intérieur des trous quelques poignées de la même poudre.
NB : pour le pratiquant qui n’est pas en mesure de trouver la plante diodo, peut
valablement utiliser le sureau du genre sambucus famille des caprifoliaceae=dénébôdôn en malinké, un désintoxiquant du haut niveau et aussi très nourrissant de, par
ses propriétés.
On peut aussi :
Étaler des morceaux de peaux de chats à l’orée des trous de taupes pour ne plus les
revoir dans cette localité, jeter en plus dans l’intérieur du trou des poils de chien.
Compilé par DIBO DIBO
24
Pour encourager les taupes à abandonner une zone déterminée, planter des tiges
rampantes de ipomea rupecens=froko fraka, woussé séna ou woulounén tolo en
malinké.
Pour se marier rapidement par un bon homme (femme ou fille) :
Se laver deux fois par jour avec l’infusion de 4 nœuds des feuilles de cissus cylindrica
(woulou dioloko). Lavé son véhicule ou tout autre objet avec les mêmes décoctions
pour revendre rapidement. Je précise que cette plante joue contre tout envoutement
sorcellerie malédiction et mauvaise naissance de l’homme dans ses activités.
Pour jouir abondamment pendant l’acte charnel :
L’utilisation régulière jusqu’à totale satisfaction de la poudre de la racine
tuberculeuse des pieds de maniho exculentus, à cette poudre ajoute du sel gemme,
une bonne quantité d’afromum melegueta de l’alum opa =yèrèlékoko en malinké, de
la poudre de racine d’afragle paniculta. Ceci étant tu prends le contenu d’une cuillère
à soupe vers 16h.
Pour résoudre n’importe quel besoin :
Cherche un oiseau apprivoisé par les enfants pendant qu’ils s’amusent avec la
volaille, rend toi compte qu’il se porte bien et qu’il peut s’envoler dès que tu le libère.
Achète leur oiseau que tu amèneras dans ta chambre. Enferme-toi toute seul et fait
face à l’EST pour confier ton souci, stress… à Dieu, les mains posées sur l’oiseau. Fini,
tu sors pour libérer l’oiseau en disant : toi l’oiseau je te laisse libre. Ta vie était dans
la main des enfants, elle est dans la mienne. Je te laisse à cause de Dieu pour qu’il ait
pitié de moi en vue de (vœux). Tu le laisses partir et te voilà toi aussi libérer de tout
souci et stress.
Pour marcher sur l’eau pied nu :
Capturer un certain nombre de djikan lolo très rependu dans les eaux des marigots
de la haute Guinée. Se procurer d’une quantité de poudre provenant des troncs de la
plante néré percé par les vers rongeurs. Récolter avec les mains les croutes d’écorce
sèches sur le tronc de tamarindus indica. Réduire en poudre fine. Mélangé le tout
pour induire dans du beurre de karité. Le moment venu trace dans les deux plantes
des pieds un trait long, des oreilles au talon. Ainsi vous pouvez traverser
majestueusement un fleuve, un marigot…en plein hiver.
Pour être étalon de taureau dans le lit conjugal :
Decoctioner ensemble des blanchailles feuillues des plantes sectionnées comme
suite : 1 boule des feuilles de tricha emetica =soula fizan, 1 de cassia
siberina=sindjan, 1 de bauhina reticaltum= semelier= niaman enfin 1 de afrormosia
laxiflora= kolokolo. Boire 3 fois avec les 2 mains de cette eau puis se laver du reste
tout en se frottant le corps avec les feuilles chaudes. Renouveler la pratique chaque 6
mois de l’année pour ne plus connaitre la fatigue, la courbature générale, et toute
autre douleur…
Pour trouver un emploi fructueux, pour être muté d’un bas poste à un
poste supérieur, pour gagner la main d’une fille en mariage et vice
versa…
Déterrer une racine du côté EST d’un tronc d’afzelia africana =linkè en malinké,
déterrer encore une racine fibreuse à la saveur piquante d’un pied d’annona
Compilé par DIBO DIBO
25
senegalensis =mandé sounzoun. S’assoir et se faire face à la qibla, ces deux racines
posées devant soi-même et sur lesquels on posera un œuf tout blanc d’une poule.
Prononcer n’importe quels vœux sur ces deux éléments après avoir accompli tous les
rituels musulmans de choix. Decoctioner le tout et manger l’œuf puis se laver
nuitamment de cette eau.
Pour se débarrasser définitivement de la fièvre typhoïde, le diabète, les
maladies gastrique, le cancer…:
Boire 3 fois par jour une décoction des feuilles de neeem=azadiracha indica, celle du
hennné =lawsonia inermis plus les branchettes feuillues du kinkeliba.
Pour traiter la prostate à l’intervalle d’une heure :
Réunir une quantité suffisante de fruits de bauhinia reticulata = niaman den en
malinké des blanchailles feuillues de jujubier=tomono et celle de combretum
velitinum =wagnaka. Decoctioner longuement les 3 plantes boire matin et soir selon
le cas 1 /2 verre de thé .UN IMPORTANT TRESOR. Recette infaillible.
Pour traiter les maladies provoquées par les djins qui logent dans le
corps humain :
Bouillir longuement les feuilles, racines et guis des plantes suivantes : dioro,
tomono=jujubier, djofaga. Lavé le malade avec cette décoction en lui faisant boire du
contenu d’un verre de thé pendant 10 jours ou 10 mois. Le djin périra ou partira pour
de bon.
NB : le gui de djofaga ne figure pas dans cette recette ce sont ces feuilles qui y sont
recommandées.
Pour corriger l’éjaculation précoce suivie d’un manque d’érection du
pénis :
Piler ensemble dans un mortier les éléments suivants : feuilles non ouvertes de
niaman=semelier, de sandan= daniela oliveri ?, tige feuillues de kantankarignan,
jeune feuilles adulée de diègbèlen, quelques fruits de citron, une quantité de sel
gemme, et de gnamaku. Les faire sécher, pilé et puis tamiser pour obtenir une
poudre fine. Chaque matin et soir mâcher cette poudre aphrodisiaque pour être
étalon taureau.
Pour faire un bon voyage :
Avant de sortir à la maison dire autant de fois ce qui suit : rabana atina mina dounka
rahamatan wahiya lanaa mine amri rachadan (sourate caverne verset 11). Avec ce
verset on peut voyager par avion, par bateau de fortune, par tain, par auto, par pied
sans danger aucun. La bonne hospitalité est également réservée partout ou un tel
voyageur sera logé. Le bonheur, la quiétude et la sécurité ni feront point défaut.
Pour guerrir la carie dentaire :
Enlever les écorces EST et OUEST de néré. Après l’avoir bouillir en mettre dans un
gobelet. Faire pilé le piment et le sel ensemble. Mettre une portion de cette poudre
sur la langue et encenser ta bouche par l’eau chaude du gui. Rincer ensuite la bouche
et verser le contenu de la bouche sur un mur ou un arbre. Répéter 3 fois par jour
cette opération pour guérir la carie.
Compilé par DIBO DIBO
26
Pour ne jamais connaitre la pauvreté :
Ecris 111fois le verset 3 de la sourate Mahida ensuite la sourate diadianassouroulahi
wal fath 111fois et enfin la sourate chari 111fois. Dissoudre dans le nacy obtenu la
poudre du gui de calotropice procera=fogofogoba puis les parfums mardiane, musc,
camphre et bismilah. Chaque matin se faire essuyer tôt le corps avec ce nacy.
Retenons que le pratiquant de cette formule ne connaitra ni la pauvreté matérielle,
ni la malchance dans la vie.
Pour traiter les complications sanitaires corporelles, tant externes
qu’externes liées à la grossesse:
Boire matin et soir chaque jour jusqu’à satisfaction un verre à café de l’infusion des
tiges feuillues de quinkéliba.
Pour traiter le ballonnement de ventre :
Infuser les feuilles des plantes suivantes : manioc, patate douce, banan=ceiba
pandara. Laver l’enfant malade de l’infusion matin et soir et lui faire boire.
Pour être étalon de taureau dans le lit conjugal plus que ROKO :
Décoctioner ensemble les branchettes feuillues des plantes sectionnées comme suit :
1boule de feuilles de trichilia emetica, famille des meliaceae=soulafinsa, 1 boule de
cassia sibierina=sindian, 1 boule de bauhinia réticulatum= semellier en français ou
patte de chameau et niaman en malinké, en fin 1 boule de afrormosia laxiflora famille
des fabaceae=kolokolo en malinké. Boire 3 fois avec les 2 mains de cette eau, puis, du
reste se laver tout en se frottant le corps avec ces feuilles chaudes. Renouveler la
pratique chaque 6 mois de l’année pour ne pas connaître de fatigue, de courbature
générale et toute autre douleur due aux contusions, …
Pour se débarrasser définitivement de la fièvre typhoïde, le diabète, les
maladies gastritiques et le cancer etc.
Boire 3 fois/jour un verre contenant une décoction des feuilles de nime=azadirachta
indica famille des méliacées, celles du hénné=lawsonia inermis famille des
lytracéae+les branchettes feuillues du kinquéliba.
Pour rendre docile une épouse infidèle :
Projeter un thème géomantique en ayant une concentration nettement dirigée vers
une fille ou une femme de choix, continuer l’épandage des figures jusqu’à trouver le
signe géomantique de ayouba en passation de la maison 7 à la m13 (sikisso), sacrifier
cette passation en y posant une tubercule, écrire sur une feuille blanche 16 figure
d,ayouba au milieu desquelles seront écrits les noms/prénoms de la femme et sa
mère, plier celui-ci et l’attacher fortement avec des fils blanc, rouge et noir puis
l’enterrer au beau milieu de la concession et éplucher la tubercule pour être manger
par soi-même.
Pour trouver un emploi fructueux, pour être muter d’un post bas à un
post supérieur, pour gagner la main d’une fille ou d’une femme en
mariage, vice-versa chez les femmes pour avoir un bon mari, pour payer
les dettes etc.
Le tout avec les plantes du GRAND MANDING : déterrer une racine du côté EST
d’un tronc d’afzelia africana famille des fabaceae=linkè en malinké, déterrer (côté
EST) également une racine fibreuse à la saveur piquante d’un pied d’anona
sénégalensis famille des anonacees=MANDEN sounsoun en malinké, s’assoir et se
tenir face au qibla ces 2 racines posées devant soi-même et sur lesquelles on posera
Compilé par DIBO DIBO
27
un œuf tout blanc d’une poule ; prononcer n’importe quel vœu sur ces éléments après
avoir accompli tous les rituels musulmans de choix, décoconner le tout et manger
l’œuf, puis se laver nuitamment de cette eau.
Pour traiter la prostate dans l’intervalle d’une heure :
Réunir une quantité suffisante de fruits de la plante bauhinia réticulata=gnaman dén
en malinké, des branchailles feuillues de la plante épineuse appelée jubier=tômbôrôn
en malinké et celles de combretum véllutinum=wagnaka en malinké. Décoctioner
longuement ces 3 plantes, boire matin/soir selon le cas 1/2 verre de thé. Maître DIBO
DIBO, voilà un important trésor qu’il faut compiler, on a habitude de nous dire que la
prostate ne se soigne pas, mais par contre, j’ai exhibé pour tous, sur le net son
remède infaillible.
Pour traiter les maladies provoquées par les djins qui logent dans le
corps des humains :
Bouillir longuement les feuilles, racines et gui des plantes suivantes : 1- dioro=
Securidaca longipeduncalata 2- tômbôrôn= Albizzia zygia ?, 3- djofaga ; laver le ou la
malade avec cette décoction en lui faisant boire du contenu d’un verre de thé pendant
10 jours ou 10 mois, le djin périra ou partira pour de bon.
NB : le gui de la plante djofaga ne figure pas dans cette recette, ce sont ces feuilles qui
y sont recommandées.
Pour enchanter le public et se faire plébisciter :
Introduire dans la gueule d’un caméléon une graine de calebasse, introduire ceux-ci
dans la gueule d’un serpent quelconque, détacher une lanière d’un linceul, semer en
suite les 2 têtes introduites l’une dans l’autre avec leur semence. Pendant que la
graine est germée et que la jeune plante rampante commence à prendre ses
dimensions, il suffira juste de couper une longueur de la branche du calebassier égale
à la longueur de la lanière du linceul. Faire d’une ceinture, d’un brassard cette lanière
chez les cordonniers, ou l’introduire dans une canne (bâton), ce talisman une fois en
contact avec la terre, devient aussitôt un serpent, le reprendre pour lui redonner sa
forme talismanique. Que les maîtres marabouts m’excusent.
Pour corriger l’éjaculation précoce suivie d’un manque d’érection du
pénis (chez l’homme bien sûr) :
Piler ensemble dans un mortier les éléments ci-après : feuilles non ouvertes de
gnaman=semelier, de sandan=daniela oliveri, tiges feuillues de kantankarignan=( ?)
jeunes feuilles acidulées de diègbèlén= ( ?), quelques fruits de citron, une quantité de
sel gemme et de gnamakou ; les faire sécher puis piler de nouveau et tamiser pour
obtenir une poudre fine. Chaque matin et chaque soir, mâcher cette poudre
aphrodisiaque pour être étalon de taureau.
Pour rendre docile une épouse infidèle :
Projeter un thème géomantique en ayant une concentration nettement dirigée vers
une fille ou une femme de choix, continuer l’épandage des figures jusqu’à trouver le
signe géomantique de ayouba en passation de la maison 7 à la m13 (sikisso), sacrifier
cette passation en y posant un tubercule. Ecris sur une feuille blanche 16 figure
d’ayouba au milieu desquelles seront écrits les noms/prénoms de la femme et sa
mère, plier celui-ci et l’attacher fortement avec des fils blanc, rouge et noir puis
l’enterrer au beau milieu de la concession et étuver la tubercule pour être manger par
soi-même.
Compilé par DIBO DIBO
28
Pour la richesse illimitée:
Lâbaridi walâkarïïmin écrits sur 100 feuilles (1fois sur chaque feuille) de mandén
sounsoun=anona sénégalensis, les faire sécher le même jour avant de les écraser avec
l’encens de barakanté et mélanger à du parfum dont le coran fait allusion dans la
sourate rrahamâne (mardjâni). Se faire encenser de ce mélange précieux chaque
matin de 6h à7h et chaque soir après la prière du crépuscule en faisant le zikhr du
verset mentionné 1.000fois.Richesse illimitée.
NB : Sourate : 56, Verset : 44.
Les vertus de chiendent :
Le chiendent=lolin en malinké, est une herbe très célèbre en matière de traitement
de beaucoup de maladies infantiles. Outres, ses racines pilées en association avec les
écorces de vieux troncs de (sandan)+sel gemme+gnamakou+testicules de bouc,
constituent un puissant aphrodisiaque…, ses fleurs sont anti-corté (anti sort) de tout
genre, elles sont également un excellent exhaustif pour celui ou celle qui rince sa
bouche avec l’eau dans laquelle elles ont séjourné pendant 7 jours associées à 100
cure-dents ramassés au hasard. L’herbe chiendent bouillie à l’eau bénite obtenue de
l’écriture de tout le contenu de la dalaïïl khaïrat procure une richesse immense, une
connaissance inouïe sur les univers et un blindage de haut degré (un des secrets
standards des waliyyous d’AFRIQUE).
Pour élimine immédiatement la pauvreté et combat avec vigueur toute
personne animée de mauvaises intentions :
Pendant le crépuscule, aller sous le pied d’un djatiguifaga surmonté de gui avec un
torchon de pailles allumé, effleurer le pourtour des feuilles du gui à l’aide de la
flamme du torchon qui provoquera bien sûr des crépitements aux feuilles, les cueillir
puis aller faire la même pratique cette fois-ci aux feuilles originales d’un silin, le
matin très tôt jeudi, piler ces feuilles pour avoir une bonne poudre le même jour.
L’usage de cette poudre dissoute dans une eau propre parfumée, élimine
immédiatement la pauvreté et combat avec vigueur toute personne animée de
mauvaises intentions vis à vis de l’utilisateur. Ce gui joue tous les rôles.
Pour connaître son avenir, pour connaître l’origine et l’issue d’une
maladie, d’une association quelconque, pour voir un aventurier de loin,
pour regarder une localité, un pays dans l’eau d’un récipient (télévision)
:
Brûler la crête rouge d’un coq de roche orange=rupicola rupicola famille des
cotingidae=ko nko do ndo, n yébagalagbalo en bon malinké. Pétrir cette poudre noire
combinée à un certain nombre de lucioles à du beurre de python
d’Afrique=manignan. Employer sur les sourcilles un peu de ce beurre magique sous
forme d’antimoine.
Pour finir avec le pincement discal :
Prendre bain et boire de la décoction des feuilles de tounèdè=albizia dinklagei, et
maculer toute la partie malade par une poudre des racines induite dans huile de cobi,
10 jours de traitement.
Compilé par DIBO DIBO
29
Ou encore :
Se laver avec la décoction de herbe fayan=cyperus reticulatum, masser le rein malade
avec herbe chaude du même cyperus puis reprendre le massage avec de la graisse
d’une chèvre noire.
Lorsque le mal du pincement discal tend vers son apogée (signe majeur), boire
matin/soir de la décoction de koumantrou en malinké=harpagophytum et masser
avec la même plante chaude toute la partie malade.
Comme on le voit bien, l’harpagophytum=koumantrou (crête de paon) est l’une des
plantes leadeurs très réputées en matière de traitement des douleurs. N’hésitez pas à
l’utiliser pour la sécurité de votre santé.
Pour mes compatriotes guinéens et africains qui vivent hors d’Afrique ceux-ci
peuvent valablement utiliser les plantes suivantes : la prêle=koundii ndan,
l’ortie=dabadasséna famille des urticaceae, le bambou, saule blanc=salix alba famille
des salicaceae=hôrôdjôn, reine des prés=filipendula ulmaria famille des
rosaceae=baakôdônné dâssi, le cassis=ribes nigrum=todigbo kèèman, le curcuma
longa famille des zingibéraceae=sounkoudoun mangbolaworo.
Pour finir définitivement avec la démangeaison :
Piler soigneusement des plaques d’écorces de butyrospermum parkii famille des
sapotacées avec quelques fruits de citron et des cristaux de l’alun sativum=lalan,
pétrir la poudre de ces éléments dans l’huile de cobi et s’enduire le corps après avoir
se laver et boire à petites quantités de la décoction des feuilles de l’opilia celtifolia
famille des opiliaceae=kourangbaïï, une semaine de traitement pour rendre à la peau
exposée aux attaques des milliards d’organismes microbiens vivants, toute sa
sécurité de protéger notre corps contre les démangeaisons de toutes sortes
provoquées par des acariens microspiques et consort.
Pour être chiche=bakili, kôôdoudou, tèkègblèn en malinké :
Arracher un pied solitaire de gombo qui n’a plus aucun fruit ni feuille par ce que
séché naturellement=abelmoschus esculentus famille des malvaceae=gban en
malinké, découper le tronc et les racines qui était enfouis dans le sol, écraser ceux-ci
puis les introduire dans un récipient quelconque de préférence une bouteille en y
versant de l’eau et le fermer pour 3 jours (homme) ; au 4ème jour, se laver les mains
de cette macération gluante (landjidô en malinké) tous les jours pour gagner plus et
dépenser moins ; cette même recette est utilisée pour ne plus voler.
Pour finir avec hépatite virale sous toutes ses formes :
Bouillir des pieds feuillues de aspilia helianthoïdes famille des asteraceae=sônfôn, ou
worowaka en malinké, boire chaque matin/soir une louche de cette décoction,
continuer ainsi jusqu’à guérison.
NB : pendant la décoction, mettre une quantité de cristaux de minerai appelé lalan. À
ne pas confondre au mystérieux sel rose de l’Himalaya=sel gemme ou missi damoun
kôkô wouléman, d’ailleurs c’est le mieux indiqué.
Pour éradiquer définitivement la maladie MARA=onchocercose ou
syphilis tertiaire :
Piler et sécher une grande quantité d’écorces des plantes appelées sôô, diala, gbrèrè
gbrèrè et hôrô, à cette poudre, ajouter du minerai appelé lalan ou yélén kôkô. Pétrir
une partie de cette poudre dans du beurre de karité pour l’enduire sur tout le corps et
mâcher de temps en temps la 2ème partie de la poudre jusqu’à guérison totale.
Compilé par DIBO DIBO
30
Pour traiter le hoquet :
Grignoter petit à petit de la papaye verte tout en avalant des goûtes d’eau. Guérison
instantanée.
Pour traiter le mongolisme=kôssôdjankaro en malinké :
Laver l’enfant porteur de trisomie 21, et le faire boire avec la décoction des écorces de
la plante sapindus mukorossie famille des sapindaceae (doda en malinké) ; on peut
également préparer le fonio avec la même décoction composée de tous les mets,
donner au mongole à manger matin et soir pendant 15 jours consécutifs pour
ramener le nombre de chromosomes (bèrèléfing en malinké) à 46 présents chez
l’Homme normal. Nous utilisons la même plante pour donner une rapide croissance
de taille aux Hommes appelés koundous en malinkés.
Pour marcher sur l’eau à pied :
Voilà la formule : capturer 1certain nombre de cétacé genre DJIKAN LOLO très
répandus dans les eaux de marigot de la haute guinée. Se procurer d’une quantité de
poudre provenant des troncs de l’arbre néré percé par les vers rongeurs. Récolter
avec la main les croûtes d’écorces sèches sur les troncs de tombé (tamarindus indica).
Réduit séparément ces produits en poudre fine. Mélanger le tout pour induire dans
du beur de karité. Le moment venu tracer dans les 2plantes des pieds 1trait long des
orteils au talon. Ainsi vous pouvez traverser majestueusement un fleuve, un marigot
etc.
Pour être invisible :
À l’intention de ceux qui veulent disparaître et réapparaître aux vues des êtres
vivants terrestres en l’occurrence les humains : Écrire sur 1 plaque lisse en bois le
verset coranique suivant : latoudrikouhou labçoarou, wahouwa youdrikouhou
labçoarou, wahouwal lathifoul khabïrou 1111 fois, recueillir le nâçi et garder de côté.
Tuer 1 chat tout noir et enlever sa tête pour l’enfuir dans un trou, la face vers le ciel.
Ramener la terre et semer juste au niveau de la tête chat quelques graines noires de
tikanikoudoun, arroser régulièrement de façon constante cette semence par l’eau
bénite. Déterrer le tikanikoudoun lorsque les gousses sont en maturité, après avoir
les décortiquer, se procurer de toutes celles qui sont noires, envelopper l’une d’elles
dans la peau du chat noir, ensuite la coudre avec une étoffe noire, le moment venu,
jeter cet talisman dans la bouche et le saisir par les dents pour disparaître aux vues
de tous les êtres vivants même les objets que l’on touche ou saisi dans la main. Par
ailleurs je précise que l’opérateur de cette formule ayant récolté un nombre suffisant
de graines noires, devient facilement riche par toutes les manières.
S6V103
«‫ا‬
‫ص َب ايُ ُاه ََّا اك يدا ِ ي‬
‫كُ ُللِ َّط اي‬
‫» َُل وي َّب اي‬
‫ص َب ويُ ُاه ََّاداي ووو وياَ ُ َ و َن و‬
‫كل ووو وياَ ي ُ َ و َن و‬
On dépose la tête du chat noir dans le trou les yeux vers le ciel en suite ramener la
terre avant de semer. Arroser la semence de la germination jusqu, à la maturité avec
seulement le nâçi. Récupérer la peau pour envelopper la graine magique noir avant
d’envelopper le tout dans une étoffe noire pour les coudre à l’aide d’un fil également.
Garder de préférence le reste de la peau pour d’autres besoins. NB : l’arrosage doit
épuiser tout le nâçi, mesurer intélligemment la quantité de terre entre la tête du chat
et les semences pour permettre la bonne germination de celles-ci. Le zikhr doit être
journalier pour être en harmonie avec les esprits qui gouvernent la formule magique.
Le talisman doit être cousu avec un fil également noir.
Compilé par DIBO DIBO
31
Pour être aimer par tout le monde :
Ramasser un nombre voulu de teissons de miroirs tombés la face miroitante vers le
ciel ; piler soigneuseument des fleurs bleues du calotropis procéra, briser et piler les
teissons de miroir jusqu’à avoir obtenu une poudre très fine et lisse. Brasser
fortement ces 2 poudres et les pétrir dans du beurre de karité+un bon parfum sans
alcool (bokour mariama ou loord). Chaque matin, avant de sortir, maculer un peu la
figure de cette poudre pour être le miroir fétiche de tout le monde. Un grand secret
de taille !!!
Pour attirer une fille et la rendre fidèle :
Ecrire en lettres arabes le nom sourianique » lahathoahathïl 7 fois en écrivant le nom
de la fille dans la 1ère lettre »thoa » et le nom de soi même dans la 2ème »thoa »,
recueillir l’eau bénite(nâçi)et essuiyer la main de cette eau. Prendre la fille par sa
main en faisant fein de la saluer et la tirer vers soit en lui disant : pardons allons chez
moi et la laisser. Aussitôt, cette fille est désormais guidée par les rouhanes de ce nom
sublime divin vers celui qui l’a ainsi envoûté.
Pour ne pas se séparer :
Ecris en arabe sur une plaquette de bois lisse le nom divin açoammad en
l’agrandissant et laisser une ouverture en haut, tu tournes la plaque, tu écris le même
nom divin açoammad en inserrant le 2ème nom opposé dans le 1er.Tu écris à
l’intérieur du 1er les noms/prénoms de la jeune femme et de sa mère, en suite 4 figs
de issa en bas, tu fermes. Tu tournes la plaquette, tu écris les noms/prénoms du mari
et de sa mère et 3 figures de issa en bas, tu fermes et tu laves la plaque pour donner
cette eau à la femme qui à son tour fera tous les moyens pour que le mari consomme
soit dans de la jarre familliale ou dans son thé matinal. Séparation infaillible
provoquée par le mari. La femme ne doit pas goûter.
Pour fideliser, maîtriser, rendre esclave à vous comme un domestique
docile de votre foyer conjugal l’époux malhonnête, chiche, crapuleux,
marabout renommé soit-il, etc.
Ecrasez le stragème des hommes par la formule coranique ci-après combinée par
l’une des célèbres plantes leaders=wanasénkola(en malinké) du grand MANDING :
écrire la basmallat 1.111fois en écrivant le nom du monsieur dans la 1ère mîm, la haw
de illâhi et les 2mîms (tourner la plaque pour que son nom soit en face des 1.110
autres lignes). Sur la 1.111ème ligne, écrivez votre nom dans les mêmes lettres en
position normale de sorte que son nom et le votre soient face à face, les 1.199 lignes
étant entre vous. Laver la plaque écrite pour recueillir l’eau bénite. Faire 1 infusion de
1.111 feuilles de la plante dite koungbèlén=guiera sénégalensis à l’aide de cet nâçi,
aspergez le plat des hommes d’un peu de cette eau. Metez quelques gouttes dans la
jarre d’eau, dans la sauce et faire le zikhr de la basmallat 786 ou 787 fois chak jour
matin et soir.
Pour celui ou celle qui échoue dans n’importe quelle activité, même les
zikhrs et autres pratiques mystico-magiques ne lui conviennent pas :
Chaque matin, diluer dans une eau potable une quantité à part égale de sel de cuisine
et de sucre, puis se frotter tout le corps pendant 15 jours selon le cas, la mauvaise
augure dûe aux mauvaises influences des astres qui ont baigné une telle personne
lors de sa naissance, sera éliminée d’office. Le pratiquant sera désormais débarassé
de toutes les malédictions et denvoûtements des sorciers, marabouts ou féticheurs.Il
sera également débarassé des mauvais djins.
Compilé par DIBO DIBO
32
Pour faire un bon voyage en toute sécurité :
Etant assis sur la moto, dans le véhicule, dans le bâteau, dans la pirogue ou dans
l’avion, avant le démarrage dites à voix basse que bi ismillâhi m’ammène à
destination sur ou dans (tel engin) ! que rrahamân m’accompagne à destination ! que
rrahïm me ramène au retour ! le voyageur rentrera au bercaille saint sauve sous la
protection totale de la basmallat sans être victime d’aucun accident.
Pour avoir de bons logeurs (tuteurs ?) dans l’aventure :
Le voyageur doit, avant de sortir, déposer ses bagages sur le sol au beau milieu de sa
chambre et s’accroupir en faisant face à la qibla les 2 mains sur les bagages en
marmotant : bi ismillâhir raahamâni que rrahïmin m’attende pour demain.
Pour faire revenir une épouse dans le foyer conjugal :
Prononcer régulièrement la même phrase magique comme suit : bi ismillâhi mon
épouse (telle) m’est perdue ! rraahamâni je la cherche ! Que rrahïmin me la ramène!
Pensez vous que la basmalla sera incapable de vous ramener votre épouse? Non et
non. Les épouses fidèles peuvent également faire revenir un mari malhonnête en
débandade avec la même formule, on peut également retrouver un objet perdu ou
volé!!!
Pour gagner un test, réussir un concours ou être admis après un
examen :
Cueillir les feuilles de la plante dite nzèrènigbè-djatigui-faga et en faire d’elles 3
nœuds,déposer 1 à 1 chacun des nœuds en marmotant(toufbissillâhir rahamâni
kônôkrousso, n’néwatô kônôkrousso ! rrahiimin kônôkrousso, sani n’néssétè
kônôkrousso n’négniôkôn kônôkoumba bèèyé ibori kabôyén). Remplir d’eau la
marmite ainsi garnie de ces nœuds de feuilles chargées et la poser sur le feu. Le
matin, se frotter tout le corps avec cette décoction sacrée pour gagner le test.Car, les
esprits viendront enseigner non seulement au pratiquant candidat de la réponse des
épreuves, mais aussi, ils feront expulser de la salle tous ceux qui devaient gagner (tel
candidat absent, tel autre absent etc.)
Recette geomantique pour fermer un problème ou empêcher un
problème de s’agraver :
Traces la figure geomantique appelé souleymane ou prison jusqu’à entouré
complètement un oeuf. Puis creuses un trou un peu profond et fais ton voeux dessus
ensuite enterre l’oeuf dans le trou puis fermer le trou (en plaçant l’oeuf dans le trou,
tu le mets sur le bout pointu de sorte que le bout non pointu soit orienter vers le ciel).
NB : Il n’y a pas un jour spécial pour faire ce travail.
Exemple de voeux : « Bon Dieu aide moi pour que le problème X X X soit
complément fermer, que je ne sois pas humilier, si c’est bien vrai que souleymane
n’as jamais été esclave, et que cet oeuf ne pas poussé, que ce problème X X X soit
fermer comme un oeuf dans un trou fermer »
NB : X X X représente le nom du problème.
Pour passer des heures sous l’eau :
Recette/poudre noire pour plongeons dans l’eau (djitounoun sro).
Pour vivre 15h de temps dans l’eau pronfonde : pétrir dans du beurre de karité les
éléments calcinés ci-dessous : 1- plumage complet d’un certain nombre d’oiseau
nommés « MÔÔLA »=MERLE noir=turdus merula de la famille des turdidé, 2beaucoup de coléoptères aquatiques nommés gyrins=gyrinus natator La famille des
Compilé par DIBO DIBO
33
gyrinidae=djikan lolo, 3-plumage complet de 3 ou 7 poules d’eau et leurs
cœurs=appelée gallinule ou gallinula galeata=kôôssissé(15ans de vie) et en fin 4beaucoup de croûtes récoltées avec la main sur 1tronc d’âge mûr d’un
tamarinier=tamarindus indica de la famille des fabaceae.
Réciter sur ce produit le krissi (incantation) suivant : toubissimillâhi ! ta wèlèkèwèlèkè ta bali ! dji yikikiki dji bali ! fôgô fokokoko djibali ! djimakokè mali dénna,
djikana kokè (n’néla) ! dji ma fôgnô bali, dji kana (n’né) bali ! n’né kôssissè,n,né
kôôkôbô dji kan lolo ! môôla yéfôgnôdô n’né yé djikôdô n’né djitounoun mali dén 7
fois. Introduire ce produit dans les 2narines et les 2 oreilles. Maculer à la manière
d’anti-moine les ciles et sourciles, maculer les aisselles et les entre-cuisses sans
oublier l’intérieur des plantes des 2 pieds et paumes des mains. Le pratiquant ainsi
enduit d’onguent magique, peut sans doute rester dans les eaux profondes pour
mener ses activités sous-marines 15h durant sous l’effet bénéfique de l’énygmatique
coléoptère aquatique qui a eu la particulaté de se déplacer en rond sur l’eau et de
posséder 2 paires de yeux dont 2 paires à l’extérieur de l’eau et 2 paires sous l’eau.
La géomencie dans la musique :
Pour être un excellent grinceur de guitard, cora, mbôlôn ou tout autre instrument à
cordes, obtenir un nâçi des figures géomentiques suivantes : youssoufa 100 fois écrits
pour la basse, adama 100 fois écrits pour la contre-basse, issa 100 fois pour la rée,
boubacar sidiki 100 fois pour l’accompagnateur, aly 100 fois pour la contre-mie,
ibrahima 100 fois pour la mie. Laver les 2 mains de cette eau pour donner une
agilité, une souplesse innouies aux dix doigts des mains (surtout ceux de la gauche
qui courent de case en case sur les 6 cordes).
Pour avoir l’attirance des grands hommes :
Veuillez aller vers les vendeurs et connaisseurs de plantes pour se procurer des
écorces (zets) Est/Ouest de la plante dite « tounèdè=kônèdè, rendre ces écorces en
poudre, se faire encencer tous les crépuscules avec une 1ère partie mélangée à du
brakanté et une 2è partie pétrie dans l’huile de cobi. Le gui de la même plante dilué
dans le nâçi de yâ wadoûdou écrit 3.333fois mélangé à du parfum musc, se faire
frotter tout le corp chaque matin avant de sortir pour vaguer à ses affaires constitue
une véritable attirence (dialbou) de grands Hommes ressources dans le domaine
finance ou emploie.
Pour faire revenir une personne de loin :
Tracer sur route menant à une ville voisine de la localité, le signe géomentique de
garlan tontiki (une fois), poser sur chaque télégramme un nœud de feuilles fraîches
de la plante dite konko manalén ou manakènén= ochna chilii. Après avoir sacrifié, se
laver et boire de la décoction d’une telle plante ainsi chargée, favorise le retour
immédiat de personne de loin. La règle géomentique veut qu’une personne ainsi
attirée prenne un bain (usage unique) d’une infusion de feuilles tombées d’un arbre
ou pied de fleurs se trouvant dans la cour familliale, pour le maintenir.
Pour gagner un procès ou faire taire une rumeur :
Trace 16 signes géomentiques de issa sur un bout de papier tout blanc, éparpille par
dessus des signes une certaine quantité de cendre provenant de la cuisine, après
sacrifice, enterrez le papier ainsi chargé dans un lieu humide.
Compilé par DIBO DIBO
34
Pour tout debloquer :
Il arrive des fois que l’Homme se trouve bloqué dans tout ce qu’il entreprend, rien ne
lui est favorable, blocus ayant pris son origine suite à une malédiction une prestation
de serment non honnoré, un envoûtement, etc. Tous ces facteurs transmis de père en
fils. Devant une telle situation, se procurer un lundi de 100 feuilles fraîches de la
plante dite mankoromba=manguier ordinaire non greffé, écrire sur chaque feuille le
signe géomentique youssouf. Trace sur terre les 100 figures, posé une feuille sur
chaque signe et les sacrifier, se laver et prendre boisson de la décoction de ces 100
feuilles pendant 5 à 7 jours pour voir ouvrir la porte de la chance qui sourie. Les
feuilles de la plante dite pommier peuvent éfficacement remplacer le manguifera, ce
à l’intention des amis se trouvant en Espagne, en France, à New york etc.
Pour finir avec les poisons, impuissance et palu.
La poudre des écorces du tronc de tabanôkô est mâchée et avalée pour anéantir toute
sorte de poison (do nkônô) ou finir avec les maladies sexuelles ; se laver avec l’eau
d’infusion des feuilles de taba seules ou avec celles de isoberllia, puis boire pour
traiter définitivement le paludisme (ces 2 plantes ont beaucoup contribué à la lutte
contre la fameuse maladie de fièvre ébola=saïï-dangba en bon malinké).
Recettes avec L’oignon :
Diaba (malinké)=allium cepa (scientifique). Piler et macérer les gousses d’oignon
puis boire pour arrêter la diharrée. Se frotter le corps avec cette macération pour
soigner toute maladie épidermique. Mais attention ! Les bulbes de ce légume
produisent un gaz d’odeur très forte, par conséquent, il est recommandé de ne pas
l’utiliser avant et après les zikhrs et invocations de n’importe quel nom divin ou
entité. Les diables fuient l’odeur de l’oignon, car eux, leur corps exhale une odeur de
soufre.Ils n’ont pas de glandes sudoripares, ils ne transpirent pas, ils n’ont pas de
sang, pas d’hépaties, pas de leucocytes, pas d’hémoglobines mais un liquide qui
semble capter la lumière à travers leurs corps…(ce n’est pas moi qui le dis, mais les
scientifiques), donc, la forte odeur que produit le gaz à partir des bulbes de l’oignon
n’est pas du tout compatible aux diables.
Le citron=citrus limon=lémounoun koumoun en malinké :
Famille des rutacées, agrume très sollicité dans l’intervention contre beaucoup de
maladies épidémiques, un fruit de citron mis en poche ou dans tout autre portatif
protège son porteur contre toute méchanceté, trahison, complot, attaque de reptile,
truchement des féticheurs et jets de corté ou introduction d’implants des diables
(émetteur-récepteur des génies pour localiser et contrôler leurs hantés ou hantées).
Le gui du citron étuvé avec le jaune d’œuf et le sel gemme+de l’afromomum
méléguéta, est un puissant aphrodisiaque.
Recette sur le maytenus sénégalensis, plante épineuse aux écorches
charnues :
Facilement cassables pendant l’enlèvement. Les écorces des racines pilées dans un
profond mortier avec de l’arachide grillée, de l’affromomum melegueta et du sel
gemme, constituent un puissant produit aphrodisiatique (consommation avec ou non
un bouillon de viande). Aussi, les écorces de sa tige ou ses racines séjournant dans
une quantité convenable de miel frais et d’eau portable+l’affromomum melegueta, du
citron et une poignée de petits piments rouges remplissant un gros canari fermé
pendant 7 jours et commencer l’abreuvage au petit matin du 8ème jour traite
énergiquement toutes infections empêchant une femme de procréer (très éfficace
Compilé par DIBO DIBO
35
contre la maunépose et les lourdeurs de corps ou balonnement du ventre et
l’enflement de corps). Chez nous les malinkés l’appellent « GBÉKÉ » ou baa kôkô=sel
de chèvre.
Pour changer de situation Maytenus en panacée=sé nkolawèrè :
Celui ou celle qui se sent abandonné par les grâces de la bonne providence dans la
nature émanent du Dieu créateur, parceque faisant échec dans toute démarche, haï
ou détesté par tout le monde, peut mettre fin à cette mauvaise existence en frottant
tout le corps entier matin/soir à l’aide des poudres des feuilles de gui de maytenus
sénégalensis, de maera angolensis (bélébélé) et de flugea virosa (soulokou gnègnè). À
dieu la pauvreté, la misère et leur suite indésirables.
Pour débarrasser un homme ou une femme du djin de n’importe quelle
catégorie (même les ondins ou ondines) :
Ecrire la sourate djin du saint coran en entier, recuillir le nâçi pour infuser 3 ou 4
nœuds de feuilles de nzôgnè. Laver le/ou la malade de l’infusion et le faire boire pour
mettre fin à la hantise des djins.
Richesse infaillible :
Nzôgnè, sobognoukou, somitro, kro nkro nkô=leptadenia lancifolia/famille des
apocynaceaes, plante rampante très célèbre dans le pays manding tant en médecine
qu’en magie à cause de ses vertues impécables. Pour être riche en argent espèce :
écrire 100 signes géomantiques de younoussa sur chaque côté d’un billet sorti de
banque encore non utilisé, mettre un peu de poudre de gui de nzôgnè dans le billet
ainsi écrit et le plier sous forme d’amulette. Déposer le dans un coffre-fort, diluer
une quantité de la même poudre dans une eau potable remplissant une bouteille en y
ajoutant un 2ème nouveau billet flamban-neuf. Chaque matin éssuyer tout le corps
avec cette eau parfumée, le résultat servira de commentaire. L’orpailleur lavera les
parois intérieures de sa calebasse (lagelaria vulgaris), pour gagner infailliblement de
l’or.
Grand Succès pour les géomanciens :
Tracer 100 signes géomantiques de la figure moussa- diamatiki, poser sur chaque
signe une feuille de dabakala- sounsoun, sacrifier le tout et ramasser les feuilles une à
une, écraser le même jour ces 100 feuilles dans un mortier avec les résines (gommes)
de brakanté et du parfum sans alcool. Sécher le produit et embaumer la chambre
matin/soir.
Pour les marabouts qui ne sont plus en harmonie avec les rouhs du coran
et les khoudâms ou djins, pour réussir dans tout ce qu’on entreprend :
Cueillir 6.666 feuilles de dabakala sounsoun, bourrer un grand récipien de ces
feuilles et y verser une quantité suffisante d’eau. Séjourner le contenu du récipient
pendant 7 jours. Au 8ème jour, frotter le corps avec cette eau tous les jours
matin/soir. Nb=dianto ndô = parfumer le liquide avec le parfum dangoma et
transformer les feuilles en encens après avoir épuisé la macération.
Pour mettre fin à la malchance :
Elle est dûe aux envoûtements des sorcillers, géomanciens, marabouts ou des
malédictions récentes parfois héréditaires, elle n’est pas une fatalité, loin s’en faut. Le
sujet échoue dans toutes ses entreprises, pour mettre fin à cet statu quo : préparer
une bonne quantité d’encens issu des feuilles recupérées des bouts (terminus) de la
Compilé par DIBO DIBO
36
tige de cissus populnea=kado ou lassa, de préférence, on emploi une part de poudre
des mêmes feuilles séchées pilées et diluées dans de l’eau parfumée pour éssuyer le
corps.
Pour voir ce qu’on veut :
Portulaca meridiana, portulaca oleacera et portulaca prostata=pourprier, pourprier à
grande fleur et prouprier potager=missidén nén koumbrén kèèman, a mossoma,
démbassindji (en malinké) famille des oléacerae, portulacaceae retrouvable dans
beaucoup de pays africains et israeliens ou pakistanais. Écraser dans un mortier avec
une bonne noix de cola blanche puis sécher et mâcher le matin de bonheure avant de
parler à qui que soit et demander un prêt à un riche. Aussi, laver la figure dans une
eau qui a servi de macération de la même plante aller au lit pour voir les épreuves
d’un examen dans le rêve ou tout autre renseignement.
Pour la securité alimrntaire et tout :
Boscia sénégalensis=démbagnouma, gbâdon-fadima en malinké, plante ligneuse de
la famille des carappaceae.Ce câprier est une plante très utile tant dans le sahel que
dans la savane du manding en qualité de ses vertues exaucives dans la traditherapeutie et la magie. Amie jurée de la sourate couraïchine, les feuilles de la dite
plante en combinaison de chaque lettre écrite sur chaque feuille, le tout infusionné et
filtrer puis se frotter le corps chaque jour avec ce filtre, c’est assûrer une sécurité
alimentaire à vie. Pour des mesures d’accompagnement, faire le zikhr de couraïchin
jusqu’à at-amahoum mine djou-in, continuer sur ce mot 334 fois puis terminer le
chapitre, acquisition d’innombrables betails, vêtements et argent espèce (assiduité et
continuité dans ce zikhr). À défaut du boscia sénégalensis, utilisez la plante appellée
sous le nom de sôkôdô-fadima.NB : les lettres à écrire les unes sur chaque feuille de
boscia sénégalensis, sont celles du chapitre «lïïlafi couraïchin».
Réunir une quantité suffisante de fruits de la plante bauhinia réticulata=gnaman dén
en malinké, des branchailles feuillues de la plante épineuse appelée jubier=tômbôrôn
en malinké et celles de combretum véllutinum=wagnaka en malinké. Décoctionner
longuement ces 3 plantes, boire matin/soir selon le cas 1/2 verre de thé.
Pour traiter les maladies provoquées par les djins qui logent dans le
corps des humains :
Bouillir longuement les feuilles, racines et gui des plantes suivantes : 1- dioro, 2tômbôrôn, 3- djofaga ; laver le ou la malade avec cette décoction en lui faisant boire
du contenu d’un verre de thé pendant 10 jours ou 10 mois, le djin périra ou partira
pour ton bon. NB : le gui de la plante djofaga ne figure pas dans cette recette, ce
sont ces feuilles qui y sont recommandées.
Pour traiter énergiquement les maux de génoux :
Piler soigneuseument les feuilles de gui de néré et pétrire cette poudre dans du
beurre de karité. Appliquer constemment ce beurre magique sur la partie malade et
se sentir en bon sportif. La même poudre infusée et prise en boisson le contenu d’un
verre de thé, élimine à jamais la maladie dite Lèbè lèbè en malinké (qui grossit
démésurément le corps du sujet) l’obésité ? Aussi, elle enhilie le diabète. Nb : pour
l’obésité, le souffrant s’enduira le corps avec la poudre pétrie du beurre végétal
après boisson. Maître DIBO DIBO ! Il faut toujours corriger mes texts pendant les
compilations car mon ami maître SABALY a trop peur des fautes.
Compilé par DIBO DIBO
37
Pour finir définitivement avec la démangeaison :
Piler soigneusement des plaques d’écorces de butyrospermum parkii famille des
sapotacées avec quelques fruits de citron et des cristaux de l’alun sativum=lalan,
pétrir la poudre de ces éléments dans l’huile de cobi et s’enduire le corps après avoir
se laver et boire à petites quantités de la décoction des feuilles d’opilia celtifolia
famille des opiliaceae=kourangbaïï, une semaine de traitement pour rendre à la peau
exposée aux attaques des milliards d’organismes microbiens vivants, toute sa
sécurité de protéger notre notre corps contre les démangaisons de toutes sortes
provoquées par des acariens microspiques et consorts.
Pour bloquer un événément quelconque où réaliser un vœu :
En géomancie sur le plan supérieur, opérer la haute magie comme suit : déssiner le
sceau stellaire qui se désigne sous le nom de (la queue de l’ours), agrandir tous les 6
ronds qui se lisent un à un sous le vocal « mame » y mettre les vœux au centre des
ronds puis fermer les ouvertures vers le bas. Le 7e rond (terminus) au bout du
panache doit contenir le signe géomantique badra aly. Plier soigneusemet le papier
ainsi gravé et l’attacher fortement avec une ficelle composée de fils blanc, noir et
rouge, puis le déposer sous un poids lourd. L’évènement ciblé est bloqué ou retardé à
jamais selon les vœux prononcés. NB : il est préférable d’opérer cette magie
géomantique pendant les heures gouvernées par la figure badra aly ainsi conçue :
samedi de 1 à 2h, dimanche de 5h à 6h etc.
Pour soigner les maladies AVC (accident vasculaire cérébral) :
Faire boire le patient(1fois suffit) d’-un verre à café la décoction des feuilles amères
de la plante rampante gninatlo=ipopea walpersiana.Je précise que cette famille des
convolvulaceae très répandue aux abords des marigots,des rièvières ou dans les
pleines et bafonds de la savane guinéenne arrête instantanément toutes les
hémoragies tant internes qu,externes sous toutes ses formes, soulage le corps
humain en le débarrassant de toutes les lourdeurs, aussi, les maux aigûs de ventre,
de tête et d’abdomen chez les femmes souffrant de règles douleureuses ou
prolongées.
Pour une meilleure prévention élimination de toute maladie compliquée,
endémique, contagieuse (kalakaladjankaro en malinté) VIH sida, ebola,
polyomiélite, AVC, diabète, hyper ou hypotension, hémoïrides, gastrite
et ulcère…:
Boire 3 fois/jour le contenu d’un verre de thé de l’infusion de poudre noire de cafénéré. Ce médicament nous semblera facile, simple, banale, mais extrêmement
éfficace. Légende(kanfô) : le café néré est une poudre obtenue à partir des graines de
néré calcinées et redues en poudre nette noire sous les coups de pilons dans un
mortier profond et les tournoiement d,un bon tamis.
Pour se protéger contre les maladies et malaises de l’année :
Laver proprement un bon nombre de mangues ni mûres ni vertes, découper ces
mangues sans pour autant les éplucher, boire chaque matin et soir un verre à café de
la décoction mielée de ces mangues pour vivre toujours dans un état de solide santé
durant l’année.
Compilé par DIBO DIBO
38
Pour protéger les semences céréalières, les gousses d’arachides et de
vouanzous séchées stokées soit dans des greniers, dans des gourdes ou
dans des sacs, …
Les agriculteurs du GRAND MANDING se servent de la poudre du cassia nigricans
famille des caesalpiniaceae insecticide de haute teneur contre les pucerons, les
cancrelas et les termites agents perforateurs des produits agricoles.
Pour remedier à l’excès d’urine chez les enfants :
Donner à boire à l’enfant malade chaque soir vers le crépuscule une décoction de
tiges feuillues de la plante limôgôlén natali=cassia nigrican (se méfier de tous
comprimés durant le régime).
Pour empecher le pipi des enfants aulit :
Faire boire à l’enfant d’une décoction de grappes de fruits du néré ayant passé 12
mois sur la tige mère. A défaut des vieilles grappes de néré, mélanger une poudre de
gomme du caïlcedrat à du cervel de n’importe quel animal, donner à manger en
petite quantité à l’enfant pour ne plus pisser dans le lit. De préférence, la décoction
de la plante saisonnière appelée soukouna bada ou téntôgôla bue 1 à 3 fois suffisent
pour traiter n’importe quel excès d’urine( veuiller regarder dérrière les cases où sur
les tas d’immondices pour localiser la plante téntôgôla portant un grand nombre de
fruits fragiles pleins de petites graines dont les enfants s’amusent à les casser sur
leurs fronts).
Pour rendre docile une épouse infidèle :
Projeter un thème géomantique en ayant une concentration nettement dirigée vers la
fille ou la femme au choix. Continue l’épandage des figures jusqu’à trouver le signe
géomantique Ayouba en passation de m7 à m13. Sacrifier cette passation en y posant
un tubercule. Ecris sur feuille blanche 16 figures Ayouba au milieu desquels seront
écrits des noms et prénoms de la femme ainsi que sa mère. Plier ceci et l’attacher
fortement avec des fils blancs, rouge, noir puis l’enterrer au beau milieu de la maison
et étuver le tubercule pour être mangé par soi-même.
Pour faire grandir un pénis :
Mesurer la longueur et la grosseur du pénis à l’aide d’un fil indigène tout blanc,
attacher soigneseument ce fil tout au tour d’un jeune fruit de l’arbre miraculeux dit
LIMBIN -LAMBAN=SINDJAMBA=LOMBO, au fur et à mesure que ce fruit se
dévellope, au fur et à mesure les muscles du pénis se dévellopent également. Lorsque
le pénis atteint la taille souhaitée, il sera préférable de détacher le fil.
Pour bien pisser à l’image d’un cheval :
Prendre breuvage matin et soir l’eau de la trituration des feuilles fraîches de la plante
savanière dite NINKÔN (dialect malinké)= spondias mondis.
Compilé par DIBO DIBO
39
Téléchargement

tome-III-de-Bassirou-camara