Neuvième leçon
L A F RANCE DANS LE MONDE
I) De « la plus grande France » au membre de la CEE (1945 à 1958/62)
Introduction
Ce qu'on appelle la plus grande France, est la France avec toutes ses colonies. Au début la France est
encore un pays colonial mais elle ne l'est plus à la fin. Dernière indépendance : Algérie (1962). La France
entre dans la CEE en 1958. Donc deux bornes 62 et 58. 1958 est la date de différence entre la IVème
et V république.
A) Quand la France était un des plus fidèles alliés des Etats-Unis
1) On parle d’Atlantisme
Quand on emploie le terme en France d'atlantisme, on parle de l'alliance Franco-américaine. Avant d'être alliée aux
EU, la France est alliée au RU. La France est le RU signent le 1er accord, en particulier sous l'impulsion de Churchill
qui n'est plus au pouvoir. C'est lui qui permet à la France d'être considérée comme un vainqueur de la WW2 et
d'avoir un droit de veto à l'ONU, c'est en fait pour tenir tête au EU face à la décolonisation. La France est partie
prenante de 3 traités :
–
Mars 1947 : traité de Dunkerque créant l'union occidentale UO entre la France et le RU. C'est une alliance
militaire.
–
Mars 1948 est signé le traité de Bruxelles, qui regroupe l'UO et le Benelux au lendemain du coup de Prague.
Ils regroupent leurs forces militaires. Mais George Bidault (démocrate-chrétien : MRP, mouvement républicain
populaire) appel l'alliance américaine. « Le moment est venu de resserrer sur le plan politique, et le plus vite possible
militaire, la collaboration de l'ancien et du nouveau monde, dans leur attachement à la seul civilisation qui valent. »
Il sera entendu.
–
Avril 49 : Traité de l'atlantique Nord à Washington par les EU, le Canada, la France et 9 autres pays
européens. Il sera complété le 20 septembre 1941 par la conversion d’Ottawa. Une structure politique et militaire
permanente est créée : OTAN.
C'est la raison pour laquelle les EU soutiennent la France pendant les guerres coloniales à partir de 1950. Avant ils
soutenaient HO chi Minh, ils financeront 1/3 de la guerre d’Indochine. Quant à la France, elle soutiendra les EU et
fera la guerre de Corée avec eux. Enfin, la France reçoit une partie du plan Marshall à partir de 1948.
2) Les Américains aident les Français et les Européens à bâtir l’Europe
Deux conférences sont réunies à paris où les 16 pays ayant acceptés le plan Marshall créent en septembre 1957 un
comité de coopération économique européenne. Mais c’est à Washington qu’est créé l’OECE (Organisation
européenne de coopération économique). Parrainé par les EUA, le conseil de l’Europe est crée le 05/05/1949 mais
les EUA n’en font pas partis.
3) Comment réagissent les Français ?
L’Atlantisme est généralement bien accepté bien que la présence en France du haut Commandement de l’OTAN et
de bases américaines suscite des réserves. Seul le PCF critique l’engagement de la France aux côtés des EUA mais
lorsque les EUA veulent reconstituer l’armée de la RFA, cette perspective soulève en France une très large
hostilité. Ainsi Renée Pleben, propose-t-il en 1950 de créer une armée européenne à commandement unique où
seraient intégrées toutes les forces nationales y compris ouest allemandes. Le projet entraine en France des
débats passionnés, et le PCF et les gaullistes font repousser le projet (COD : communauté européenne de défense)
en 1954.
B) Une décolonisation difficile
1) l’union française
Le rôle des colonies de la « France libre » a amené le Général De Gaulle lors de la conférence de Brazzaville de
1944, à promettre la participation des autochtones à la gestion de leurs affaires.
La constitution de 1946 instaure l’Union Française, groupant d’une part la France et les DOM et d’autres parts les
états associés (formule temporairement appliquée aux trois états d’Indochine : Vietnam, Laos, Cambodge). Mais
l’assemblée de l’Union Française n’a qu’un rôle consultatif et en fait les grandes décisions sont prises
unilatéralement à Paris. Or les aspirations des peuples colonisés à l’indépendance s’amplifient. Les déceptions
mènent des insurrections : Sétif (1945, Algérie), Madagascar (1947). Chaque fois les représailles sont énormes &
disproportionnées : 10 000 morts à Sétif et 30-40 000 morts à Madagascar.
2) La guerre d’Indochine
L'Indochine est dirigée par un gouverneur général, assisté d'un résident dans chacun des 5 pays (Tonkin, Annam,
Cochinchine, Laos, Cambodge). L'administration autochtone est restée en place mais sans pouvoir réel. A Hué ce
trouve encore un empereur d'Annam : Bao Daï. 60% des paysans vietnamiens sont soit des tenanciers (cultivent une
terre mais pas propriétaires) payant en fermage la moitié de la récolte, soit ouvriers agricoles. Les 2/3 du sol sont
possédés par 3% de grands propriétaires. Il existe un prolétariat dans les ports et dans les grandes plantations
d'hévéa du Sud. D'où le succès des nationalistes et surtout de ceux qui sont aussi communistes. Le parti communiste
indochinois et fondé en 1930 par Nguyen Ai Quoc, qui a le surnom de Ho Chi Minh (celui qui éclaire).
La Garnison française doit se rendre à Dien Bien Phu en mai 1954, il y avait des négociations françaises depuis
avril (Genève) entre la France, les EUA, le RU, le Bao Dai et Ho Chi Minh. Les accords sont signés dans la nuit du
20-21/07/1954 par toutes les parties contractantes sauf les EUA qui en prennent seulement actes. La France a
perdu sa première guerre coloniale, il a 92M morts principalement vietnamiens, l’armée française vaincue est
amer, et ne veut pas que cela recommence.
3) La décolonisation du Maroc & de la Tunisie
a) les points communs
Ces deux pays sont des protectorats, pas des colonies, ils ont gardé leur gouvernement précédent (roi au maroc,
et un bey en Tunisie). Il y a des mouvements nationalistes anciens, il y a des émeutes mais pas de véritables
guerres coloniales, l’indépendance est donnée en 1956 par Guy Mollet, ici la France n’est pas soutenue par les EUA
(car les mouvements ne sont pas communistes)
b) le Maroc
Depuis 1927, le sultan est Mohammed Ben Youssef et il affiche des positions ouvertement nationalistes lors du
débarquement américain en 1943. En 1943, est fondé le parti de l’Istiqlal, ce qui veut dire indépendance. En 1953,
le sultan est déposé par le gouvernement français (lui retire son titre de sultan) puis assigné à résidence à
Madagascar. Devant sa popularité, il est rappelé en 1955. Il obtient l’indépendance en 1956, il régnera sous le nom
de Mohammed V jusqu’à sa mort en 1961.
c) la Tunisie
Habib Bourguiba est un nationaliste qui a été incarcéré deux fois (1934-36, 1938-42) avant de provoquer dans le
parti du Destour la session du Néo-Destour, partisan d’une Tunisie indépendante et moderne. Arrêté de nouveau
de 1952 à 1954, il négocie en 1956 l’indépendance, puis en 1957, il se débarrasse du bey et devient président de
Tunisie
4) La Guerre d’Algérie
L’Algérie est une colonie depuis 1830, pour les Européens qui forment 10% de la population : « l’Algérie c’est la
France ». 400 000 Algériens travaillent en France en 1957. En 8ans de guerre, 2Millions d’appelés du contingent
sont engagés. Depuis 1947 a été mis en place un statut d’Algérie avec auprès du gouverneur général, une
assemblée élue au suffrage universel mais où les députés européens sont en nombre égal des musulmans et où la
fraude amène comme députés musulmans des béni-oui-oui. C’est la raison pour laquelle au début des années 50, une
nouvelle génération de nationalistes algériens rejettent tout réformiste et envisagent le recours) la révolution. En
octobre 1954, un petit groupe de militants parmi lesquels Ahmed ben Bella, ancien sous-officier de l’armée
française fonde le FLN qui bénéficie de la sympathie du colonel Nasser. Le 01/11/1954 surnommé la Toussaint
Rouge, le FLN déclenche une insurrection, c’est le début de la Guerre d’Algérie. Cette guerre divise les français, il
y a d’abord des partisans de réformes comme Soustelle, qui sont contre ceux qui les refusent (les Pieds Noirs).
Puis ensuite, il y a d’un côté les Gaullistes qui sont partisans de négociations, et en face d’eux l’OAS qui fait des
dégâts contre De Gaulle. Il y a aussi ceux qui critique la torture comme Sartre, et qui s’opposent à ceux qui
veulent exterminés les rebelles (FLN) et leurs complices.
La guerre d’Algérie déconsidère la France, il y a d’une part la torture et d’autre part la France avait commis ce
qu’on appelle communément des crimes de Guerre. (Exemple : bombardement de Sakkiet en Tunisie). En 1955 et
1958, 14 pays du tiers monde porte la question devant l’ONU pour faire condamner la France par l’ONU mais le
véto français, britannique et américain empêche la discussion. La guerre d’Algérie a jour un rôle énorme dans la
politique intérieure françaises, provoquant le retour de DG . DG obtient l’investiture de l’assemblée le
01/06/1958, il est donc président du conseil. Cette guerre a fait 310 000 victimes dont 30 mille français et le
reste algérien. Elle débouche sur l’indépendance de l’Algérie 1962.
C) La construction de l’Europe
La France joue un rôle clé. Robert Schuman, qui est né à Luxembourg et qui a été avocat à Metz quand Metz étai
allemande. C’est l’un des fondateurs du LRP, Jean Monet et lui se consacrent à la construction de l’Europe. Jean
Monnet a travaillé en secret à un projet de mise en commun du charbon et de l’acier français et allemands.
Au printemps 1950 ; il a présenté son projet à Schuman, et obtient le soutien d’Adenauer (chancelier de la RFA).
Le 9 Mai 1950, Schuman invite la France et l’Allemagne à poser les bases d’une fédération européenne.
Cette déclaration a été préparée par Monnet.
En 1951 est signé le traité de Paris selon le plan Schuman. Ainsi est créée en 1952 la CECA dont Jean Monnet est
le 1er président. Il préside la haute autorité qui est à Luxembourg. Quant à Schuman, en 1958, il est le premier
président du parlement européen.
D) Paris, ville diplomatique
Plusieurs traités ont été signés à Paris.
En 1947, il y a un traité sur les rectifications de frontières en Europe. Des territoires italiens sont donnés à la
France, à la Yougoslavie, à la Grèce. Des territoires roumains sont donnés à l’URSS, des territoires hongrois sont
donnés à la Tchécoslovaquie.
Le 18 avril 1951 est instauré la CECA à l’initiative de la France.
Le 27 mai 1952 à paris est notée la CED qui sera ratifiée par 5 pays : La RFA, L’Italie, Les Pays du Benelux.
Enfin, les accords de Paris d’octobre 1953 sont au sujet de l’entrée de la RFA dans l’OTAN.
Pierre Mendès France, président du conseil, veut ainsi compenser le rejet de la CED par la France. Mais en fait il y
a eu une conférence préparatoire à Londres, et curieusement, ce traité a été ratifié par le parlement français le
30 décembre 1954 alors qu’il avait refusé la CED.
II) La France qui se veut une grande puissance (1958-1969)
1958-1969 : Période pendant laquelle De Gaulle est président de la république.
A) Grandeur et indépendance nationale
De Gaulle est persuadé de la puissance de la France. Il veut que la France montre son autonomie vis-à-vis des USA.
Il faut donc qu’elle se dote de l’arme nucléaire.
1) La force de dissuasion
L’armement militaire est une force de dissuasion
Les pays qui ont la bombe atomique s’en servent comme d’une menace s’ils sont attaqués.
La politique étrangère de De Gaulle se caractérise par l’affirmation de la puissance française.
De Gaulle met en place un armement atomique constituant la force de dissuasion.
Proclament la volonté de paix de la France, De Gaulle ne veut privilégier aucun adversaire potentiel.
Les explosions ont lieu au Sahara (bombe A(atomique) y explose en 1960 et la bombe H(hydrogène)en 1968)
2) Le retrait du commandement intégré de l’OTAN
Disposant de l'arme nucléaire, la France ne saurait être intégrée dans un ensemble ou sa politique de défense
échapperait à sa seule initiative. D'où la volonté constante de se dégagé du Leadership des États-Unis soupçonnés
de voir dans leurs alliés européens, de simples axillaires de leur politique. De gaulle refuse le traité de Moscou
(« signé par les Etats-Unis le RU et l’URSS portant l’interdiction des armes nucléaire dans l'atmosphère et sous
l'eau. Il reproche a Mc Macmillan 1er ministre du RU d'avoir signé le traité de Nassau le 22 décembre 1962 par
lequel la force nucléaire britannique sera intégrée dans un ensemble atlantique sous control américain.
(KENNEDY)
De gaulle refuse l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE et multipliera les gestes critiques à l'égard des Etats-Unis :
–
Reconnaissance de la Chine populaire 1964
–
Contestation de l'engagement américain au Vietnam
–
1966 Discours de Phnom Penh
–
Défi à l'hégémonie monétaire du dollar (1965 la France vend des dollars contre de l'or mais la RFA fait
pareil). En 1966 tout en restant membre de l'alliance atlantique, la France se retire du commandement intégré
sont évacués. La France est attentive aux problèmes du tiers monde, la France récolte le prestige de sa politique
de décolonisation. En Afrique subsaharienne, l'indépendance a été préparée par la loi cadre Defferre.
En aout 1958 dans sa tournée africaine de gaulle propose aux populations de se prononcer sur le projet de
constitution de la 5eme république.
3) La France est attentive aux problèmes du Tiers monde
Dans son article premier, la constitution de la 5 ème république institue la communauté qui est une fédération
d’états autonomes par le président de la République française dotée d’institutions et de compétences pour
l'ensemble des états membres. (Politique extérieure, décence, monnaie) Répondre non au référendum du 28
septembre 1960 c'est choisir l'indépendance immédiate. Ce choix est proposé ni à l’Algérie, ni aux Dom Tom.
Finalement, l’indépendance est donnée à tous les pays qui ont voté OUI et il ne reste en Afrique française que
l’Algérie, les Comores & Djibouti. C’est le début de la France-Afrique. En 1962, après l’indépendance de l’Algérie,
la France jouit d’un grand prestige, cependant, il y a un problème avec la Tunisie, le 10/05/1964, la Tunisie
exproprie tous les colons étrangers. En 1964, DG fait un voyage triomphal en Amérique latine, il veut affirmer la
présence française sur un continent dominé par les Etats Unis.
4) La normalisation des relations avec les pays communistes
En 1964, DG reconnait la Chine communiste, il a de bons rapports avec l’URSS, DG s’y rend en 1966. Il privilégie
les relations avec la Roumanie (langue latine) et la Pologne (dont l’histoire est liée à celle de la France) et il visite
ces deux pays. DG critique les accords de Yalta qui ont coupé l’Europe en 2, il refuse la notion de blocs, et préfère
utiliser le terme de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural.
5) Le prestige économique
La France est à l’origine de projets économiques grandioses qui lui font beaucoup de publicité. Le 11/05/1960,
Debré inaugure le paquebot France. En 1963, est inauguré le complexe sidérurgique Usinor à Dunkerque, qui est le
plus grand d’Europe & le centre d’étude nucléaire de Cadarache. En 1965-66, la France est en compétition avec la
RFA pour le premier projet de télévision en couleur, la France a le système Secam, la RFA a le système Pal.
L’Espagne et les pays socialistes choisissent le système Secam mais le reste de l’Europe choisit le système Pal
moins cher. La France et l’Italie creusent le tunnel du Mont Blanc inauguré en 1965 et l’URSS confie à la régie
Renault, la modernisation de l’usine automobile Moskvitch. Enfin en 1969, a lieu à Toulouse le premier vol de l’avion
supersonique Concorde, qui est l’avion le plus rapide du monde.
B) Le rayonnement culturel
La langue française est de plus en plus utilisée à l’ONU avec l’entrée des pays francophones d’Afrique
subsaharienne. Il y a 5 façons de rayonner sur la France et sur tout Paris, mais souvent c’était la continuation du
rayonnement de la 4ème république.
1) L’UNESCO
C’est un service de l’ONU qui se trouve à Paris, la délégation française y est très active. En 1960, le temple d’Abou
Simbel menacé par le barrage d’Assouan sur le Nil est surélevé au-dessus des eaux par l’UNESCO sur proposition
de la délégation française.
2) La Haute couture
Il est également à Paris, elle était déjà très active pendant les années 50 où elle habillait les reines de Belgique,
du Danemark, de Thaïlande et les grandes actrices de cinéma comme Marlène Dietrich, Audrey Hepburn, Sophia
Loren. Sous la 4ème république, les grands couturiers étaient Pierre Balmain et Christian Dior. Ce dernier avait en
particulier lancé en 1947 le new-look. Pendant les années 1950, l’impératrice d’Iran et Jackie Kennedy s’habillent à
Paris. Les 3 grands noms de la haute couture pendant les années 1960 sont Pierre Cardin, Paco Rabane et Cristobal
Balenciaga. Ce qui est intéressant de noter est que les 2 derniers sont espagnols et sont venus en France pour
acquérir la gloire. Les jeunes ont leur grand couturier : Courrèges.
3) Le cinéma français
C’est encore une activité parisienne, les studios étant à Paris. Les années 1960 sont les années du mouvement de
la nouvelle vague avec en particulier 3 metteurs en scène, François Truffaut, Jean Luc Godard et Alain Renais. Les
films les plus connus sont les suivants : Tirez sur le pianiste, Pierrot le fou (1965), A bout de souffle (1960) et Le
Mépris (1963 avec B.B). Quant à Alain Renais, il a fait des films plus intellectuels : Hiroshima mon amour, L’année
dernière à Marienbad. Le terme « nouvelle vague » a été inventé en 1967 par la journaliste Françoise Giroud de
l’Express. Dans la nouvelle vague, les héros sont jeunes et contemporains, en quête d’indépendance, souvent oisifs,
ils n’ont pas peur d’enfreindre la loi, (dans à bout de souffle jean Paul Belmondo tue un policier). Ils sont
indifférents à la société et à la famille et sont en quête d'amour. Pour la première fois on utilise le principe de la
voix off.
4) Le structuralisme
C’est une activité, un mouvement philosophique français car les grandes maisons d’édition sont à Paris. Parmi les
auteurs du structuralisme se trouve Rolland Barthes (système de la mode 1973), Claude Levy Strauss (triste
tropique 1955, la pensée sauvage). Le structuralisme est un mouvement philosophique, sociologique et ethnologique
qui considère que pour expliquer la société, il faut en trouver les structures
5) Le déclin dans les autres domaines culturels
La France n’est plus le pays des grands peintres, romanciers mais il y a quand même trois grands auteurs qui
caractérisent l’époque, ces romancières ont lancé le nouveau mouvement avec des thèmes comme l’attente, l’amour,
la sensualité féminine, l’alcool. Les trois principales auteurs sont Marguerite Duras (Le Vice consul 1966),
Françoise Sagan (Bonjour tristesse, la Chamade 1965 ; thèmes : oisiveté, jeunesse dorée), Marguerite Yourcenar
(L’œuvre au Noir 1968). Moins connus sont les grands compositeurs qui marquent l’époque : Dutilleux, Messian,
Boulez, Henry. Enfin l’Opéra Garnier est une des grandes scènes du monde mais la plus grande chanteuse La Callas
est né à New York et se produit surtout en Italie.
6) Un romancier, André Malraux, devient ministre de la culture
Il s'était rendu célèbre en 1933 en écrivant la condition humaine. Il facilite les jeunes cinéastes de la nouvelle
vague qui n'étaient pas dans le circuit traditionnel du cinéma. Il est très actif au niveau international, il rencontre
Nehru et Kennedy. De Gaulle accorde une grande importance au ministère de la culture qui est un des ministère
les plus importants puisqu'il est ministère d'état des affaires culturelles.
C) Une nouvelle ouverture à l’Europe principalement
1) L’équilibre de la balance courante
a) La balance commerciale
Le taux de couverture de la balance commercial est défavorable la plupart des années. Taux de couverture : divisé
les exportations par les importations, puis multiplié par 100. Favorable si au-dessus de 100.
Le taux de couverture est sans cesse défavorable pour l’énergie, les produits brut et produit alimentaires jusqu'en
1967. Il est sans cesse favorable pour les produits manufacturés mais a tendance à l’être de moins en moins. Il était
supérieur à 200 jusqu'en 1960, ensuite il passe en dessous. La raison de ce déclin est la CEE, les produits allemands
et Italiens sont plus compétitifs. A l'époque de De Gaulle, de 1958 à 1969, le taux de couverture est défavorable
avec la RFA, il est favorable avec le Royaume-Uni jusqu'en 1961, défavorable ensuite. Il est favorable avec l'Italie
jusqu'en 1964, défavorable ensuite. Il est défavorable avec les Etats-Unis sauf en 1969. Il est favorable avec le
Japon jusqu’en 1964. Il est défavorable avec l'URSS sauf en 1960, 1961, 1962, 1968, 1969. Jusqu'en 1962, le
premier partenaire commercial de la France est l'Algérie. Ensuite, ce sera la RFA.
b) La balance courante
Elle est positive plus souvent que la balance commerciale, elle l'est pour deux raison, l'excédent de la balance
commerciale et lorsque la balance des services et particulièrement positive pour compenser le déficit de la
balance commerciale.
2) La mise en place du couple franco-allemand
a) Le rôle de De Gaulle et Adenauer
Les deux présidents s’entendent bien et facilitent la coopération Franco-Allemande.
Les rapports Franco-Allemands s’organisent autour du traité de 1963 dans le cadre d’une concertation
régulière entre les deux états, mais il y a deux points de désaccord :
b) De Gaulle s'oppose à l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE.
L’Allemagne est plutôt pour rétablir l’équilibre des puissances en Europe et étendre son marché.
Le Royaume-Uni est surtout supporté par Ludwig Erhort (chancelier de l’Allemagne fédérale).
De Gaulle s’est opposé 2 fois à l’entrée du Royaume-Uni dans la CEE.
c) De Gaulle se heurte aux partisans de la supranationalité
Les Belges et les Néerlandais voudraient que la CEE devienne une fédération et l'Allemagne penche de ce côté. La
France est tout à fait opposée. De Gaulle est pour l'Europe des nations avec le moins possible de supranationalité.
DG a donc pratique de la politique de la chaise vide. La France ne participe aux réunions du conseil des ministres
de la CEE (01/07/1965 – 29/01/1966). Dès le 26/10/1965, les 5 dont la RFA avaient lancé un appel pressant à la
France pour qu’elle reprenne sa place au sein de la CEE. Le compromis de Luxembourg a été signé le 29/01/1966,
c’est la France qui l’a emporté (décisions prises à l’unanimité).
III) Après DG, le retour sur Terre (1969-1993).
La Politique de grandeur de De Gaulle ne correspondait pas à la puissance de la France qui n'était pas assez
importante. Les successeurs de De Gaule vont donc être plus modestes mais ils vont garder une grande partie de
l'héritage gaullien.
Gaulliste : membre du parti politique de DG
Gaullien : qui ressemble aux idées de De Gaulle (Mitterrand)
A) Les héritages de la politique gaullienne
1) La France, un gouvernement qui se veut champion du Tiers monde
La France est le pays qui, après les Etats-Unis, a le plus d'ambassades dans le monde, elle en a 150. Elle est le
champion du tiers monde pour 2 raisons.
- Premièrement, des pays achètent des armes ou des équipements publics à la France. La Libye a acheté 50 mirages
en 1970, l'Iran qui a acheté des équipements nucléaire à la France et ou se sont déplacé Pompidou en 1974 et Valery
Giscard d'Estaing. Les souverains des émirats du golfe ont visité Paris en 1975 (Emirat Arabes-Unis, Koweït, Qatar)
- Deuxièmement, il y a des pays qui peuvent aussi acheter, mais avec qui les relations sont plus politiques. C'est le
cas du Mexique ou vont Valery Giscard d’Estaing en 1979. Mitterrand a pris position sur le conflit du Salvador en
étant d'accord avec les Mexicains. Il se rend dans d'autre pays d'Amérique latine, la Colombie, l'Equateur, le
Venezuela, Le Nicaragua, le Brésil. L'Inde a aussi des relations particulières avec la France. Chirac y est allé en
1976. Mitterrand a reçu Induira Gandhi en 1981 et l’a qualifié de partenaire privilégié. Il s'est rendu à son tour en
Inde. L'Algérie est aussi un partenaire, en 1975 Valery Giscard d’Estaing a fait la première visite d'un président
français depuis l'indépendance. Mitterrand rencontre souvent des Algérien. En 1981, il emploie le terme d'égalité
et de réciprocité dans les relations entre les deux pays et en 1983 le présidente Chadli est reçu à Paris. Mitterrand
ira en Algérie en 1985 et 1989. Quatrième pays : la Tunisie. Elle ne fait pas partie de la Françafrique. Enfin, il y a
l'Egypte. Sadat se rend à Paris en 1975. La France organise des conférences Nord-Sud, une à Paris en 1975 et
Mitterrand a joué un rôle important à la conférence Nord Sud
Le rôle de la France est faible en Asie orientale, il y a quelque visite en Chine, Mitterrand a été le premier chef
d’état français à se rendre au Japon et il s'est rendu en Indonésie en 1986 et au Vietnam. et au Cambodge en 1993.
La France condamne l’apartheid chaque fois que d'Estaing va en Afrique et sous Mitterrand en 1985 Laurent Fabius,
premier Ministre annonce le rappel de l’ambassadeur de France en Afrique du Sud et la suspension de tout nouvel
investissement en Afrique du Sud.
2) La France Afrique
a)Les sommets
La France réunit plusieurs sommets avec la participation de l’Afrique francophone + le Maroc. Le 13 novembre
1973 a lieu le premier sommet France-Afrique. C'est une conférence à Paris qui réunit les chefs d’états ou les
ministres des finances des 10 parmi les 15 colonies d’Afrique noire (George Pompidou). Le 11/05/1974 a lieu à
Versailles le premier sommet Franco-Africain (VGE), désormais il aura lieu tous les ans, une année en France, une
année en Afrique. Le deuxième sommet a lieu à Bangui, la capitale de la Centre Afrique, la Guinée renoue de
bonnes relations avec la France.
b) Les piliers
Il y a 3 piliers en Afrique, car ce sont des chefs d’états qui restent pendant longtemps.

Felix Houphouët-Boigny : président de la côte d’ivoire pendant 33ans, de 1960 à 1993.
 Omar Bongo : président du Gabon, de 1967 à 2009
 Hassan II : roi du Maroc de 1961 à 1999
Il y a 2 piliers en France :


Jacques Foccart, un gaulliste et qui s’occupe des affaires Africaine pour Pompidou et VGE
Jean Christophe Mitterrand (Papa m’a dit), conseiller pour les affaires africaines de 1986 à 992 mais dès
1981 il avait été adjoint de Guy Pen qui était le successeur de Foccart à l’Elysée de 1981 à 1986
c) Les intérêts
Les intérêts pour l'Afrique :
–
Une aide financière
–
Une aide militaire, quand ces pays ont des problèmes, la France les aide militairement, la France est
intervenue en particulier au Tchad, en Mauritanie, au Zaïre.
En ce qui concerne les intérêts de la France, ils sont nombreux. La société Elf a l’exclusivité de l’extraction de
pétrole au Gabon et au Congo. C’est la France qui exploite les mines d’uranium du Niger qui s’ouvrent en 1971 à
Arlit et en 1978 à Akouta (qui est plus importante). La France a des bases militaires à Djibouti, Dakar, Abidjan,
Libreville (Gabon), Ndjamena (Tchad), Banggui (Centre Afrique). La monnaie de ces pays est une variante du franc
français : le franc CFA
La France aide beaucoup financièrement et militairement les pays en questions. Elle est intervenue en particulier
au Tchad, Mauritanie, & au Zaïre.
d) Les changements
Les rapports ont été plus étroits, Gorge Pompidou était allé en Afrique 2fois en 1970/1972. Il avit réuni une
conférence à Paris en 1973. VGE a instauré le sommet franco-africain tous les ans et à l’occasion de ce sommet, il
rencontre tous les chefs d’états africains tous les ans. Mitterrand continue les commets franco-africains tous les
ans et quand il assiste aux sommets en Afrique, il en profite pour visiter d’autres pays francophones d’Afrique. De
1981 à 1992, il est allé dans tous les pays francophones d’Afrique, sauf la Mauritanie. Les rapports sont des
rapports sans moralisation, la France soutient les dictateurs et quand ils ne lui plaisent plus, elles les changent.
Par exemple, la France a soutenu Bokassa, le dictateur de la France Afrique, lui a payé son couronnement
d’empereur de France Afrique, puis elle l’a lâché en 1979 pour le remplacer par David Dacko.
3) Une volonté de diplomatie active au Moyen-Orient.
a) La France prend parti pour les arabes mais a de bons rapports avec Israël, cherchant un équilibre entre
les 2
Il y a sous Pompidou, un représentant officieux de l’OLP à Paris (assassiné en janvier 1973). En 1977, le ministre
des affaires étrangères français, rencontre l’OLP au Caire et rencontre les Israéliens en Israël pour essayer de
concilier les 2 partis. En 1980, VGE est en visite au Koweït et il affirme par écrit le droit à l’autodétermination du
peuple palestinien. François Mitterrand mène une politique encore plus en faveur de la paix mais plus proche
d’Israël et en particulier du 03 a 05 /03 /1982, il est le premier chef d’état européen à se rendre en Israël. Le
premier ministre israélien visite la France en 1984 et le président en 1989. En avril 1990, Yasser Arafat,
président de l’OLP est reçu à l’Elysée par François Mitterrand.
b) La France vend beaucoup d’armes à l’Irak
A la suite de la guerre des 6 jours en 1967, la France avait établi un embargo de livraison d’armes au Moyen
Orient. En 1974, VGE lève l’embargo, Jacques Chirac se précipite en Irak en 1974 et vend pour 15Milliards de
francs d’armes en Irak, et la France restera un gros fournisseur d’armes en Irak pendant cette période, jusqu’à la
guerre du golfe de 1991.
c) La France s’intéresse au Liban.
En 1976, le ministre des affaires étrangères part en mission exploratrice auprès de tous les partis intéressés au
Liban. 1983 est une année où la France est très impliqué au Liban et y fait des opérations militaires. C'est à la suite
de ceci que 4 otages français sont pris par les milices chiites. Le président du Liban est venu à Paris en 1987 et
1991.
d) La France envoie des troupes dans des forces multinationales
Le 23 novembre 1981, Mitterrand, Thatcher, l’Italie et les pays bas annoncent officiellement qu'ils acceptent de
participer à la force de maintien de la paix qui sera installé dans le Sinaï des avril 1982. Enfin le premier contingent
français arrive à Beyrouth à la demande du gouvernement libanais. Il est intégré à une force multinationale et doit
participer à l’évacuation des combattants de l'OLP.
e) La France participe à la Guerre du Golfe
Elle y participe du 17 janvier au 28 février 1991. Les Français sont aux côtés des forces alliées dirigées par les
américains. François Mitterrand a déclaré le 17 janvier « La France a tenu son rôle et son rang »
4) Les rapports Est-Ouest.
La France veut jouer un rôle important en faisant la balance entre les deux systèmes (américain & soviétique)
a) Georges Pompidou
Il rencontre moins souvent le président américain que Brejnev. Il a par exemple rencontré Nixon à Reykjavik alors
qu'il rencontrait Brejnev 5 fois. Il assure Willy Brant du soutien de la France à l'ostpolitik en 1970
b) Valéry Giscard d’Estain réchauffe les rapports Franco-américain et rencontre aussi plus souvent Brejnev
Il instaure le sommet du G6, qui s'est déroulé pour la première fois au château de Rambouillet (Paris) en
novembre 1975. Le sommet du G6 qui est devenue G7 en 1976 avec la venue du Canada et qui reçoit le
président de la commission européenne à partir de 1977. Le sommet devient annuel. Il traite des questions
économiques et financière du monde. A cette occasion le président français et le président américain se
rencontre tous les ans. VGE rencontre le président américain deux fois de plus. Il rencontre Gérald Ford
(successeur de Nixon) en 1974 à la Martinique. Et il rencontre Carter sur les plages du débarquement en
Normandie en 1978. En juin 1977, il a accueilli Brejnev à Paris avec des égards exceptionnels. En avril
1979 il est allé en visite officiel à Moscou où il a signé un programme décennal de coopération entre la
France et l'URSS. En mai 1980, VGE a rencontré Brejnev en Pologne et il a estimé qu'il existait chez les
soviétiques une « volonté politiques de solutions » au problème afghan.
François Mitterrand candidat à la présidence a surnommé VGE le « petit télégraphiste ».
c) François Mitterrand
Il soutient les politiques de Reggan et de plus en plus celles de Gorbatchev. Il se veut atlantiste, en plus du G7 il
rencontre Reagan 7fois et Bush 4fois. Dans un premier temps François Mitterrand doit faire accepter par Reagan
l’entrée de 4 ministres communistes au gouvernement. C’est la raison pour laquelle le 19/10/1981, il est allé voir
Reagan aux États-Unis et il a affirmé que l'amitié franco-américaine n’était en rien menacé. Pour montrer sa
bonne volonté a Reagan, le 5 avril 1983 il a expulsé 47 soviétiques de France accusé d'espionnage. Pour rétablir
l'équilibre, Mitterrand assiste aux funérailles de Tchernenko, le prédécesseur de Gorbatchev en 1985. Du 2 au 5
octobre de cette année, il y a une visite en France de Gorbatchev. Il propose d’engager des négociations directes
avec la France et le Royaume-Uni sur leurs forces de dissuasion. Mitterrand refuse cette offre mais accepte le
principe de l'échange de vue. Mitterrand va effectivement aller le voir à Moscou et discuter des questions de
sécurité et de paie du monde.
Le tournant est le conseil des Ministres du 4 mars 1987 où Mitterrand juge d'un réel intérêt les propositions de
Gorbatchev sur les retraits des euromissiles, affirmant qu’elles sont conformes à « l’intérêt de la France et de la
Paix ». Chirac exprime son accord avec cette déclaration. C'est surtout pendant son deuxième mandat que
Mitterrand apportera son soutien à Gorbatchev. Apres la chute du communisme dans l’Europe de l'est. La France
va très vite nouer des relations avec les nouveaux régimes. En 1990 elle reçoit Vaclav Havel, nouveau président de
la Tchécoslovaquie et en 1991 Lech Walesa nouveau président de la Pologne. Il va effectuer en 1991 la première
visite d'un chef d'état occidental depuis la chute de Ceausescu
5) L’armée française et les exportations d’armes
La France a des bases militaires en Afrique & elle participe à des forces multinationales au Moyen Orient et en
Afrique. Elle dépense 3.3% de son PIB en 1990 pour l’armée, soit 12% des dépenses privées. Elle a
particulièrement soignée sa marine de guerre pour pouvoir intervenir dans le monde entier. La France possède à
l’époque deux portes avions (le Clémenceau 1981-1997, et le Foch de 1963 à 2000). En 2000, le Foch a été vendu à
la marine brésilienne et remplacé par un porte avion nucléaire de Charles De Gaulle. La France possède une
quarantaine de navires de combats et 14 sous-marins dont 6 dotés de missiles nucléaires. Le 6ème a été lancé en
1982, à Cherbourg et s’appelle l’inflexible. La France exporte des armes à partir des années 60, avant elle était
équipée par les Etats Unis. Au milieu des années 80, la France est le troisième exportateur d’armes du monde
après les Etats Unis et l’URSS, elle a 10% du marché des armes du monde. 80% sont vendus aux pays arabes, en
plus la France exporte en Afrique du Sud et en Amérique latine. Les armes françaises ont du succès parce que
acheter américain, c’est devenir l’allié des américains, acheté des armes à l’URSS, c’est se mette du côté des
soviétiques. Acheter des armes en France, n’engage à rien. Les deux armes françaises qui se vendent le mieux sont
le missile Exocet qui peut être tiré d’un sous-marin, d’un navire de surface ou d’un hélicoptère selon la version
choisi. Depuis 1974, la France l’a vendu à 24 pays étrangers dont l’Argentine et l’Irak. Le deuxième est l’avion
super étendard de Dassault exporté depuis 1978
6) L’accrochement à la dissuasion nucléaire
Depuis 1966, les essais nucléaires ont lieu à Mururoa, un atoll de la Polynésie française. A partir de 1972, l’ONG
Greenpeace s’y oppose et le 10/07/1985, deux bombes des services secrets français tuent le photographe du
Rainbow-Warrior entré dans le port d’Oakland en Nouvelle Zélande (1ère attaque sur son territoire), c’est la DGSE
(direction générale des services extérieurs, c’est à dire le service de contre-espionnage) qui sur les ordres donnés
par Charles Hernu, ministre de la défense, a fait exploser les bombes Charles Hernu, vivement critiqué, doit
démissionner. La France a désormais encore plus mauvaise réputation dans le pacifique, réputation mauvaise depuis
1966. François Mitterrand a apporté son soutien à ce qu’il s’est passé, en se rendant à Mururoa, le 12/09/1945. A
son retour à Paris, il réaffirme le 15/09 que la France poursuivra autant qu’elle le jugera nécessaire les
expérimentations utiles à sa défense. Et pour le montrer, Laurent Fabius, 1er ministre de l’époque a assisté à un
essai nucléaire à Mururoa le 14/10/1985
7) l’attrait pour les étrangers qui ont des difficultés politiques dans leur pays
Trois pays en particulier ont envoyé des réfugiés en France, d’abord l’Iran l’ayatollah Khomeiny expulsé d’Iran par
le Shah s’est exilé à Paris. A la suite de l’arrivée au pouvoir de Khomeiny, la France a reçu une autre catégorie de
réfugiés iraniens, en particulier le premier ministre du Shah : Chapour Bakhtiar. En Centre Afrique, l’empereur
Bokassa s’exile en France de 1983 à 1990, dans son château d’Abricourt. Enfin jean Claude Duvalier, le dictateur
d’Haïti va se réfugier en France de 1986 à 2011
8) des présidents plus européens que De Gaulle
La première rencontre de Pompidou avec un chef de gouvernement étranger va être avec le Chancelier allemand
Kiesinger. Première rencontre de VGE avec Schmidt. Pompidou a permis l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE. VGE
est à l’ origine du conseil européen qui rassemble les chefs d’états de tous les pays de la CEE.
Jacques Delors est à l'origine de l'acte unique de 1986. Il y a deux couples franco-allemands très actifs malgré les
divergences politiques.
Il y a d'abord le groupe VGE (droite)-Helmut Schmidt
Mitterrand (gauche)-Helmut Kohl (chrétien démocrate)
Cette bonne entente a permis la réussite de la conférence de Maastricht.
Enfin, il faut savoir que Mitterrand a été le principal soutien a la réunification de l'Allemagne et son soutient a
entrainé l'adhésion de Margaret Thatcher. Enfin, sous Mitterrand, une chaine de télévision Franco-allemande est
mise en place Arte, à partir de 1992.
B) Les atouts de la France
1) le leader agricole de la CEE
La France est le premier producteur agricole de la CEE et le principal exportateur, que ce soit par ses partenaires
(2/3 de ses exportations agricoles) ou les pays tiers (1/3). Elle est le pays qui bénéficie le plus de la PAC et
négocie âprement les prix agricoles, les agriculteurs manifestent parfois.
2) Le leader européen pour l’espace
Le programme Airbus industrie a été lancé par la France & l’Allemagne, rejoints par l’Espagne, les Pays Bas, la
Belgique, le Luxembourg et le Royaume Uni. C’est devenu un modèle de collaboration européenne. A l’époque (19741993), il n’y avait qu’une seule usine de montage pour les avions qui se trouvait à Toulouse. Le projet Ariane Espace
assure les commandes de lanceurs et de satellites, le premier tir a eu lieu en 1979. Depuis 1984, le projet est
exploité commercialement, c’est-à-dire que la France lance des satellites pour d’autres pays, pas seulement pour
elle, les tirs se font de la base de Kourou en Guyane Française. La France à l’exclusivité du capital d’Ariane espace.
Elle a en 1990, 45% du marché mondial grâce à des lancements réussis.
3) De plus en plus d’entreprises très mondialisées
Les entreprises les plus mondialisées sont souvent des entreprises publiques, et à partir de 1982, encore plus. Et à
partir de 1986 il y a beaucoup d’entreprises privatisées, ce sont surtout les grandes firmes qui exportent ce qui
est l’inverse du modèle allemand, dans ce modèle, c’est le Mittelstand (composé de PME) qui exporte. En 1989,
25% des exportations sont assurés par les 20 premières entreprises françaises. Les points forts des industries
exportatrices françaises sont les suivants :






Les métros (conçus par une filiale de la RATP), la RATP a réalisé le métro d’Alger, de Téhéran, de
Santiago, de Mexico, du Caire… Ces exportations d’équipement se font grâce à des prêts (des banques
françaises par exemple)
les centrales nucléaires : la France est le principal constructeur de centrale du monde
le domaine de l’eau : les 2 leaders sont des sociétés françaises : Véolia, Suez (exportent des adductions
d’eau)
l’automobile : 2 grands leaders mondiaux bien placés : Peugeot & Renault
l’aéronautique : 3ème position (maintenant 2ème)
IDE (principalement pour la CEE et les USA) puis à partir de 1989, les IDE français se dirigent vers les
PECO (Pays d’Europe centrale et orientale)
4) La France du tourisme et des autres services
a) Le tourisme
La France est le 1er pays touristique d’Europe du point de vue du nombre de touristes étrangers. Elle a une balance
extérieure excédentaire de 39.8 milliards de Francs en 1989. En 1991, ACCOR est le numéro 1 mondial de
l’hôtellerie. Les grandes chaines hôtelières et le groupe club Méditerranée font de la France le 2ème exportateur
de services hôteliers après les USA. La région numéro 1 est pour les touristes étrangers l’Ile de France et pour
les Français, le PACA. Les Alpes, sont la première région pour les sports d’hiver. Elle possède en effet le plus
grand domaine skiable du monde. Le plan neige a apporté des aides de l’état au secteur privé pour construire de
nouvelles stations de ski. Il se trouve des stations intégrées qui sont créés de toute pièce (Chanrousse, La Plagne).
Il y a de grandes stations balnéaires : Cannes, Saint Tropez, La Grande Motte, Biarritz, La Baule, Dinard, Deauville
b) Les autres services
La Bourse de Paris est très utilisée, elle est la 2 ème d’Europe après Londres (avant Francfort), il y a de grandes
compagnies d’assurances telles que Axa. Il y a de grandes banques et en 1990, la plus grande est le Crédit Agricole
qui est la 8ème du monde pour les chiffres d’affaires. Il y a de grands distributeurs, Carrefour (2ème du monde
après Worlmart)
5) Paris, ville mondiale
La moitié des étudiants étrangers étudient à Paris. Il y a en France en 1985, 114 000 étudiants étrangers, contre
56 000 en 1973. Plus de 1/3 des étudiants étrangers étudient les sciences humaines ou les lettres. Plus de la
moitié viennent d’une ancienne colonie française, ce qui conforte la France-Afrique. 1/6 des capacités hôtelières
de la France se trouve à Paris, particulièrement prisée par les touristes étrangers. Paris est le plus grands centre
de congrès du monde. Enfin, Paris est la ville d’Europe qui a le plus de sièges sociaux de grandes entreprises
6) Le Français, langue encore internationale
a) Le rayonnement de la langue française
Avec la création du haut comité pour la défense et l’expansion de la langue française, la France mise sur sa langue
pour son prestige. A parti de 1986 à lieu tous les ans un sommet de la Francophonie. Au premier semestre de 1986
ont participé 42 états à lieu à Paris. Le deuxième qui a eu lieu en 1996 a eu lieu à Québec où ont participé au nom
de la cohabitation Mitterrand et Chirac.
C’est la 11ème langue la plus parlée. Il y a en 1982, 230 à 286 millions de personnes qui parlent le Français, parmi
ceux-ci il y en a 86millions dont ce sont la langue maternelle. Le Français est la langue maternelle et officielle dans
les pays suivants :
 la France et les Dom Tom
 la Belgique
 La Suisse
 Monaco
 Andorre
 Vanuatu
 canada
 Luxembourg
Le Français est d’ailleurs langue officielle et langue d’enseignement dans 20 pays, tous en Afrique subsaharienne.
Le français d’enseignement est répandu dans 5 pays d’Afrique, il s’agit des 3 pays du Maghreb et l’Ile Maurice, le
Liban.
b) le rayonnement culturel passe aussi par d’autres langues
Il y a certains médias qui diffusent en français ou dans d’autres langues. L'AFP 3eme agence de presse du monde,
crée en 1964. RFI radio France international, surtout dirigé pour l'Afrique, mais pas seulement en Français. Arte,
franco-allemande.
7) La position centrale de la France en Europe
La position centrale de la France en Europe attire les IDE. Les autoroutes permettent de traverser la France et
les voies de chemins de fer également. La France possède la voie la plus utilisé en Europe après la voie rhénane qui
va de Lille à Paris Lyon Marseille et qui ensuite bifurque avec un parti qui va en Italie et une en Espagne. Il y a
aussi un certain nombre de tunnels.
8) Une vaste ZEE grâce aux DOM TOM
Grace à la Polynésie Française, à la nouvelle Calédonie et à l'ile de Clipperton et également à des Dom près
du pôle sud, la France a une ZEE de 11 million de km2, couvrant 8% de toutes les ZEE du monde. C'est la
deuxième du monde après les Etats-Unis.
C) Les faiblesses de la France
1) La France n’a que 1% de la population mondiale
La France ne fait pas le poids face à des pays émergents tels que la Chine ou l’Inde.
2) Son armée n’est pas comparable à celle des deux grands et sa diplomatie n’est pas assez prise
en compte.
Pendant la Guerre du Golfe, la France a aidé les américains mais ils auraient pu s’en passer.
3) Le commerce extérieur de la France est déficitaire pendant toute la période
a) L'industrie de hautes technologies n'est pas assez développé.
La France a une recherche fondamentale importante, en particulier dans les domaines des mathématiques, de la
physique, mais la recherche appliquée est insuffisante à cause de la faiblesse des investissements privés. La
France exporte surtout des produits d’équipements sophistiqués mais ils ne sont pas assez liés à l’informatique et
aux technologies qui tournent autour. La France a également un problème de normes. Il y a 22 000 normes de type
DIN en Allemagne qui s’impose au-delà de ses frontières par leurs qualités reconnues. La France possède des
normes Afnor qui sont loin d’être acceptées par l’ensemble de l’Hexagone et qui ont une notoriété à l’étranger
limité. La France est pourtant le 3ème exportateur d’acier du monde en 1986 après le Japon et le 4 ème Allemagne,
mais le 4ème importateur, elle a pourtant un solde positif. La France est le 3 ème exportateur de voiture après le
japon et l’Allemagne. La France exporte 55, 59% de sa production de voiture tandis que je Japon 58,8% et
l’Allemagne 56,8%.
Ceux qui fournissent la France
 RFA
 Italie
 UEBL
 Etats Unis
 RU
 Pays bas
 Espagne
 Japon
 Suisse
 URSS
 Arabie saoudite
 Suède
 Algérie
Les pays où la France exporte
 RFA
 Italie
 UEBL
 RU
 USA
 PB
 Suisse
 Espagne
 Algérie
 Suède
 Japon
 URSS
 Arabie Saoudite
La France a 10% du marché allemand, mais l’Allemagne a 22% du marché français. La politique du franc fort oblige
les Français à accroître leur compétitivité, en 1967, les exportations représentaient 10% du PIB, en 1989 : 25%.
La France dépend de plus en plus de ses exportations
b) Le Commerce extérieur de la France est toujours déficitaire.
4) Elle est condamnée par l’ONU par ses confettis
5) Elle attire peu les cerveaux
Téléchargement

Il y a 2 piliers en France