COMMUNIQUE DE PRESSE
Fondation contre le Cancer
Chaussée de Louvain, 479
1030 Bruxelles
02 736 99 99
La Fondation contre le Cancer dénonce les préjugés liés au cancer à l’occasion de la Journée mondiale
contre le cancer
SAVEZ-VOUS CE QUI CAUSE LE CANCER ? AVANT TOUT, VOTRE PROPRE COMPORTEMENT…
Bruxelles, le 4 février 2013. Le cancer est-il une fatalité ou peut-on s’en protéger efficacement ?
D’après vous, quels sont les facteurs qui provoquent un cancer ? Et si vous tombiez malade, pensezvous avoir des chances de guérir ? Ce sont là quelques questions posées par la Fondation contre le
Cancer dans son « baromètre du cancer », un sondage destiné à mieux connaître l’image qu’ont les
Belges de cette maladie. Résultat : dans l’ensemble, les Belges sont conscients que certains facteurs
peuvent augmenter les risques de cancer mais beaucoup de doutes subsistent. Et certaines
perceptions du danger sont même complètement fausses... On observe également des différences
assez significatives selon la région, l’âge et même le sexe. Ce baromètre a été réalisé à l’occasion de la
Journée mondiale contre le cancer (4 février), qui aura cette année pour thème « les mythes du
cancer ».
Le premier enseignement de cette enquête est que les Belges continuent à sous-estimer l’impact de leur
comportement sur les risques de cancer. En effet, 43 % d’entre eux considèrent qu’un cancer est surtout
provoqué par des facteurs externes. Pourtant, ce sont bien nos propres modes de vie qui ont l’influence
la plus marquée sur le risque de cancer, et l’on estime que 30 à 50 % des cas pourraient être évités grâce
à des choix de vie sains appliqués depuis l’enfance et maintenus tout au long de notre vie.
Même si nous connaissons tous certaines précautions à prendre afin de laisser le moins de chances
possible au cancer, nous ne les appliquons pas forcément. Ainsi, 96 % de la population sait que le tabac
cause le cancer (« certainement cancérigène » pour 67 % et « probablement » pour 29 %), mais environ
un quart des Belges continue pourtant à fumer !
L’enquête met également en évidence de nombreuses incertitudes concernant les causes précises des
cancers. Seuls quelques facteurs de risque bien connus comme le tabac ou les rayons UV – abordés
depuis des années dans les campagnes de prévention de la Fondation contre le Cancer – sont reconnus
comme cancérigènes par une majorité de Belges.
Le stress est-il cancérigène ? Y a-t-il des risques à habiter près d’une centrale nucléaire ? Quid des
OGM ?
L’enquête montre aussi que de nombreuses idées fausses circulent encore autour du cancer. 62 % des
Belges pensent, à tort, que le stress peut contribuer à causer un cancer et 19 % en sont même
totalement convaincus. Même constat pour les organismes génétiquement modifiés (54 % de
« probablement cancérigène » et 18 % de « certainement ») ou la proximité d’une centrale nucléaire (55
% de « probablement cancérigène » et 15 % de « certainement »). Or, aucune étude scientifique n’a pu
jusqu’à présent démontrer que le stress, les OGM ou la proximité d’une centrale nucléaire pouvaient
causer des cancers.
La Fondation contre le Cancer rassemble les forces dans la lutte contre le cancer, et est active dans toute la Belgique. Dans notre pays, le
cancer touche chaque année environ 60 000 personnes. La Fondation finance des recherches scientifiques contre le cancer en Belgique et
renforce l'information et l'aide sociale pour les personnes atteintes d'un cancer ainsi que pour leurs proches. Elle est également active dans la
prévention, la détection et la promotion d'un mode de vie sain.
Les revenus de la Fondation proviennent principalement de dons et de legs de particuliers. En 2011, les revenus de la Fondation s'élevaient à
19,3 millions d'euros, dont près de 5,4 millions ont été consacrés à la recherche scientifique. La Fondation a consacré 4,9 millions d'euros à
l'aide sociale ou matérielle et près de 4,4 millions à l'information et à la promotion santé.
www.cancer.be - Cancerphone 0800 15 801 - Tabacstop 0800 111 00 - www.tabacstop.be
COMMUNIQUE DE PRESSE
Fondation contre le Cancer
Chaussée de Louvain, 479
1030 Bruxelles
02 736 99 99
A l’inverse, certains facteurs de risque réels sont largement sous-estimés. En haut du podium : l’alcool.
90 % des Belges ne sont pas vraiment au courant qu’une consommation supérieure à un verre par jour
augmente le risque de cancer. C’est pourtant un fait établi depuis plusieurs années.
Autre vecteur d’idées fausses : les gestes permettant d’augmenter les chances de guérison. Plus de trois
quarts des répondants pensent par exemple que réaliser chaque année un scanner corporel complet
augmente les chances de guérison du cancer. Cette pratique comporte en fait plus de risques que
d’avantages à cause de l’exposition répétée aux rayons X. Si ces derniers sont relativement inoffensifs à
faible dose, ils deviennent cancérigènes à haute dose !
La vision du cancer change selon la région, la classe sociale, le sexe et l’âge
Voici quelques différences notables en fonction des régions, de l’âge, du sexe et de la classe sociale.
Différences régionales
 L’importance des vrais facteurs de risque tels que le tabac ou les bancs solaires est davantage
sous-évaluée en Flandre qu’en Wallonie
 Les Flamands boivent significativement plus d’alcool que les Wallons
 Il y a significativement plus de fumeurs à Bruxelles qu’en Flandre
Classe sociale
 Les personnes de classe sociale modeste sont significativement plus nombreuses à considérer (à
tort) que le cancer est surtout dû à des facteurs externes plutôt qu’à leur propre style de vie
Âge


Sexe

Ce sont majoritairement les personnes plus âgées qui boivent plus de 2 verres d’alcool par jour
Les mythes liés au cancer sont plus répandus chez les jeunes : 16 % d’entre eux considèrent ainsi
qu’un cancer est automatiquement synonyme de décès à court terme
Les femmes sont plus nombreuses à estimer que la proximité d’une centrale nucléaire ou les
organismes génétiquement modifiés augmentent le risque de cancer
Mettre fin à ces doutes
La Fondation contre le Cancer a pour mission d’informer correctement le public grâce à la diffusion
d’informations et de messages de prévention scientifiquement validés, afin de permettre à chacun de
faire ses choix en toute connaissance de cause.
« Il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. Ce n’est pas en cherchant du côté des déodorants, du
stress ou autres causes hypothétiques et farfelues que nous gagnerons du terrain face au cancer. Non,
nous savons déjà comment diminuer les cancers de 30 à 50 % : cela suppose une société sans tabac, sans
abus d’alcool ou d’ultraviolets, sans kilos superflus, sans sédentarité… Est-ce faisable ? La réponse
dépend de chacun de nous. »
La Fondation contre le Cancer rassemble les forces dans la lutte contre le cancer, et est active dans toute la Belgique. Dans notre pays, le
cancer touche chaque année environ 60 000 personnes. La Fondation finance des recherches scientifiques contre le cancer en Belgique et
renforce l'information et l'aide sociale pour les personnes atteintes d'un cancer ainsi que pour leurs proches. Elle est également active dans la
prévention, la détection et la promotion d'un mode de vie sain.
Les revenus de la Fondation proviennent principalement de dons et de legs de particuliers. En 2011, les revenus de la Fondation s'élevaient à
19,3 millions d'euros, dont près de 5,4 millions ont été consacrés à la recherche scientifique. La Fondation a consacré 4,9 millions d'euros à
l'aide sociale ou matérielle et près de 4,4 millions à l'information et à la promotion santé.
www.cancer.be - Cancerphone 0800 15 801 - Tabacstop 0800 111 00 - www.tabacstop.be
COMMUNIQUE DE PRESSE
Fondation contre le Cancer
Chaussée de Louvain, 479
1030 Bruxelles
02 736 99 99
Dr Didier Vander Steichel – Directeur médical et scientifique de la Fondation contre le Cancer
Fin du communiqué de presse
ANNEXE : RÉSULTATS BAROMÈTRE DU CANCER – ÉTUDE IPSOS
Info pour les journalistes – pas pour publication
Pour l’interprétation des chiffres ou des informations concernant la Journée mondiale contre le cancer :
Dr Anne Boucquiau, manager département Prévention - aboucquiau@fondationcontrelecancer.be –
GSM : 0485 14 31 20.
Pour toute information concernant la Fondation contre le Cancer : Steven De Bondt, coordinateur
presse – sdebondt@fondationcontrelecancer.be - 02 743 45 84
La Fondation contre le Cancer rassemble les forces dans la lutte contre le cancer, et est active dans toute la Belgique. Dans notre pays, le
cancer touche chaque année environ 60 000 personnes. La Fondation finance des recherches scientifiques contre le cancer en Belgique et
renforce l'information et l'aide sociale pour les personnes atteintes d'un cancer ainsi que pour leurs proches. Elle est également active dans la
prévention, la détection et la promotion d'un mode de vie sain.
Les revenus de la Fondation proviennent principalement de dons et de legs de particuliers. En 2011, les revenus de la Fondation s'élevaient à
19,3 millions d'euros, dont près de 5,4 millions ont été consacrés à la recherche scientifique. La Fondation a consacré 4,9 millions d'euros à
l'aide sociale ou matérielle et près de 4,4 millions à l'information et à la promotion santé.
www.cancer.be - Cancerphone 0800 15 801 - Tabacstop 0800 111 00 - www.tabacstop.be
Téléchargement

Baromètre du cancer "enquête IPSOS"