CHAPITRE 5
LA STRUCTURE ET L’ORGANISATION DE L’ENTREPRISE
SECTION 1 : Structure privilégiant l’exercice du pouvoir
1- La structure hiérarchique linéaire
2- La structure fonctionnelle
3- La structure linéaire et fonctionnelle (staff and line)
SECTION 2 : La structure privilégiant la répartition des tâches
1- La structure géographique
2- La structure divisionnelle
3- La structure matricielle
SECTION 2 : L’évolution des structures
1- La souplesse et la réactivité des structures
2- Le développement de la coopération inter-entreprise
 Le portage
 Joint-venture
 La franchise
 Le contrat de licence
 Le partenariat
 L’alliance.
1
« La structure d’une organisation peut-être définie simplement comme la somme totale des
moyens employés pour diviser le travail en tâches distinctes et pour ensuite assurer la
coordination nécessaire entre ces tâches. »
SECTION 1 : Structure privilégiant l’exercice du pouvoir
1- La structure hiérarchique linéaire
CARACTERISTIQUES
Structure fréquente dans les petites
entreprises.
Unité de commandement (Fayol), discipline
et contrôle.
Partage clair de l’autorité et des tâches.
Une seule liaison hiérarchique.
Directeur
Madame Albert
Monsieur Moreau
M.A
Mme B
M. C
M. D
M. E
AVANTAGES
INCONVENIENTS
Avantages de l’unité de commandement.
Responsabilités nettement définies.
Simplicité et clarté.
Rigidité de la hiérarchie.
Manque d’initiatives.
Centralisation.
Mauvaise circulation des informations.
Structure inadaptée dès que l’entreprise atteint
une certaine taille.
2- a- La structure fonctionnelle : au sommet de la hiérarchie
CARACTERISTIQUES
Directeur
* à la tête de chaque fonction se
trouve un responsable compétent.
* la direction générale assure la
coordination entre les fonctions.
Fonction
achats
Fonction
vente
Fonction
production
Fonction
administration
et personnel
2
b- La structure fonctionnelle : quand on descend dans la hiérarchie
Responsable des ventes
Spécialiste publicité
promotion
Spécialiste ventereprésentation
Spécialiste relations
du personnel
Vendeur n°1
Spécialiste
après - vente
Spécialiste
administration
Vendeur n°15
CARACTERISTIQUES
Pas d’unité de commandent
Délégation de l’autorité et des pouvoirs à des chefs fonctionnels compétents dans leur spécialité
(ici les 15 vendeurs dépendent de 5 spécialistes).
Autorité dans la spécialité préconisée par TAYLOR.
AVANTAGES
Les spécialistes sont les plus aptes à résoudre
les questions techniques.
La compétence fait autorité.
INCONVENIENTS
Manque d’unité de commandement.
Dilution des responsabilités.
Problème de coordination.
Structure difficilement applicable.
3
3 - La structure linéaire et fonctionnelle (Staff and line)
Conseil en
gestion et
organisation
Directeur
financier
Direction
générale
Conseil en
mercatique
Directeur
production
Directeur
commercial
Directeur
usine A
Directeur
usine B
liaisons hiérarchiques ou d’autorité
liaisons fonctionnelles ou de conseil
AVANTAGES
L’unité de commandement existe.
Les opérationnels se font assister par des
spécialistes, ce qui renforce leur autorité.
Meilleure gestion de l’entreprise à CT.
Structure facilitant la planification dans
l’entreprise (ou gestion à long terme).
INCONVENIENTS
Conflits possibles entre les fonctionnels et les
opérationnels.
Nécessité de coopération.
Structure adaptée aux entreprises de moyenne
importance.
4
SECTION 2 : Structure privilégiant la répartition des tâches
1- La structure géographique
Exemple : structure d'une entreprise avec direction multinationale.
Les activités de l'entreprise sont réparties par zones géographiques.
Direction
internationale
Direction
Europe
Direction
Amérique du
Nord
Direction
Asie
Direction
Afrique
Direction
Amérique du
Sud
2- La structure divisionnelle ou structure par produit
Directeur général
Recherche
Division 1
Planification
Division 2
Achats
Achats
Finance
Juridique
Division 3
Division 4
Achats
Achats
Fabrication
Fabrication
Fabrication
Fabrication
Mercatique
Mercatique
Mercatique
Mercatique
CARACTERISTIQUES
5
Pour les entreprises à production diversifiée, les tâches sont réparties en fonction des branches des
produits ou des familles de produits.
Chaque division est autonome et elle est jugée sur ses résultats
3 - Structure matricielle
Ce type de structure adapte le principe de la dualité de commandement et le personnel a deux supérieurs
hiérarchiques en même temps.
Directeur général
Etude et
Recherche
Achat
Production
Conducteur des projets
Maintenance
Projet 1
Projet 2
Projet 3
Projet 4
autorité hiérarchique permanente
autorité de projet temporaire
CARACTERISTIQUES
Dualité de commandement temporaire.
Le chef de projet est associé au spécialiste de chaque grande fonction, il coordonne le projet jusqu'à sa
réalisation, l'équipe réalisant ce projet disparaît quand le projet est achevé.
Entreprise de travaux publics (un chantier = un projet), entreprise cinématographique (un film = un
projet), une agence de publicité (une campagne = un projet).
6
AVANTAGES
INCONVENIENTS
Structure flexible qui peut évoluer en fonction
des activités de l'entreprise.
On peut supprimer un produit sans modifier la
structure de l'entreprise.
Pour réussir, ce type de structure nécessite de la
part du personnel, une facilité d'adaptation, une
bonne coordination et une bonne répartition des
pouvoirs entre les chefs de projets et les
spécialistes en ligne hiérarchique permanente.
SECTION 3 : L'évolution des structures
1 - La souplesse et la réactivité des structures
Les structures d'entreprise évoluent en permanence pour s'adapter à l'environnement et être le plus
réactif possibles.
Les structures évoluent en fonction de l'activité, de la taille de l'entreprise, de la technologie utilisée.
Il faut cependant noter que ces dernières années certains éléments ont accéléré la mise en place de
structures simples et rapidement adaptables à savoir :
 l'élargissement des compétences du personnel qui a permis de déléguer le pouvoir et l'autorité et de
réduire le nombre de niveaux hiérarchiques, ce qui a favorisé les structures décentralisées ;
 la mondialisation et la mouvance des marchés qui nécessitent des structures réactives et décentralisées ;
- la mise en place d'équipes temporaires et spécialisées auxquelles est confiée la réalisation de projets.
Ces structures par projets peuvent concerner toute l'entreprise ou seulement quelques personnes.
 le développement de NTIC et des réseaux qui permettent de développer la coopération interentreprises voire la constitution d'entreprises en réseau.
2 - Le développement de la coopération inter-entreprises
Exemples de relations ou de coopération d'entreprises en réseau
TYPES DE RELATIONS
PIGGY-BACK ou PORTAGE
Consiste à utiliser les réseaux
commerciaux d'un grand groupe à
l'étranger et à exporter par leur canal.
JOINT-VENTURE
Co-entreprise constituée par deux ou
plusieurs sociétés qui cherchent à
étendre leurs activités.
FRANCHISE
Contrat de collaboration entre deux
entreprises : le franchiseur mettant son
savoir-faire à la disposition des
franchisés, moyennant des redevances.
CONTRAT DE LICENCE
Droit accordé à une entreprise d'utiliser
un brevet d'invention détenu par une
CARACTERISTIQUES ET
OBJECTIFS
EXEMPLES OU CAS DE FIGURE
POSSIBLES
En fait, exportation conjointe.
Soit le réseau commercial étranger du
groupe est ouvert à toute entreprise,
soit uniquement à des filiales ou soustraitants. Rémunération du groupe
porteur à la commission.
L'entreprise étrangère développe des
activités sur un marché étranger et
l'entreprise locale accroît son activité
sur
son marché local. Souvent la
propriété est égalitaire 50/50.
• Franchises commerciales ou
industrielles.
• Le franchiseur apporte sa notoriété,
sa marque, son savoir-faire.
• Le franchisé apporte sa capacité à
vendre et à promouvoir l'image de
marque.
• Le processus de fabrication est
transféré moyennant une redevance.
• Coûts d'implantation évités.
Exemple :
Pechiney
au
Mexique, Rhône-Poulenc a développé
avec son service export ce type de
partenariat.
Michelin en Corée avec la société
WUON-POONG.
Nombreuses opérations de ce type au
Japon, au Brésil, en Inde.
Kookaï
Midas
Descamps
Yoplait en Chine
Whirpool en Chine
Décodeurs de télévisions
Satellite DSS de Thomson fabriqués par
7
autre entreprise qui lui apporte son
aide technique.
PARTENARIAT
Collaboration durable entre deux
entreprises.
ALLIANCE
Relation entre entreprises concurrentes
Daewoo, Sony, Toshiba, etc.
• Relations d'échange commercial.
• Relations entre clients et
fournisseurs ou sous-traitants.
•
Relations
industrielles
et
technologiques
Effet de synergie.
Rechercher des avantages de taille et
de moyens.
• Thomson Multimédia avec le constructeur informatique SUN.
• Dans l'automobile, partenariat entre
les constructeurs et les équipementiers.
Whirlpool et Teco Electric à Taïwan.
Regar Industrie, société commerciale
commune à une trentaine d'entreprises
du Gard, destinée à faciliter les
relations avec les donneurs d'ordres de
la région.
8
Téléchargement

SECTION 1 : Structure privilégiant l`exercice du pouvoir