For internal use only – to help prepare Cancer Care Ontario spokespeople
Messages clés pour la campagne du MSCC 201 :
Pour les médecins

Mars est le Mois de sensibilisation au cancer du côlon (MSCC). Action Cancer Ontario encourage les
hommes à se faire examiner au moyen du test de recherche de sang occulte dans les selles (RSOS).
o
Le cancer du côlon (connu sous le nom de « cancer colorectal » ou « cancer de l’intestin ») est la
deuxième cause de mortalité par cancer chez les hommes en Ontario. Malgré cela, beaucoup
d’hommes ne se font pas examiner.
o
Les données révèlent qu’un examen de dépistage du cancer du côlon au moyen du test de RSOS
peut réduire les décès attribuables au cancer du côlon.
o
Il est particulièrement important pour les fournisseurs de soins de santé d’encourager les
hommes âgés de 55 à 65 ans à subir un examen de dépistage du cancer du côlon parce qu’il s’agit
du groupe qui tirerait le plus avantage du dépistage.
o
Les hommes sont moins susceptibles que les femmes d’avoir subi un examen de dépistage du
cancer du côlon.
o
Alors que ce mois-ci, Action Cancer Ontario encourage les hommes âgés de 55 à 65 ans à
participer au programme, le dépistage du cancer du côlon est offert à tous les Ontariens de
50 à 74 ans au moyen de ContrôleCancerCôlon, le programme structuré de dépistage du cancer
de l’Ontario.
Pour le grand public

Subir un examen de dépistage du cancer du côlon aide à détecter le cancer à un stade précoce lorsqu’il
peut être plus facile à traiter.
o
Le cancer du côlon est le cancer du gros intestin (côlon), qui est la dernière partie du tube digestif.
Le cancer du rectum est un cancer des six derniers pouces du côlon.
Ensemble, ils constituent ce qu’on appelle le cancer colorectal (connu sous le nom de « cancer du
côlon » ou « cancer de l’intestin »).
o
Le cancer du côlon est la deuxième cause de mortalité par cancer chez les hommes en Ontario.
Malgré cela, beaucoup d’hommes ne se font pas examiner.
o
Le risque de développer un cancer du côlon augmente après l’âge de 50 ans.
o
Se soumettre à un test de RSOS aide à détecter le cancer du côlon à un stade précoce, lorsqu’il n’y
a pas symptômes désagréables comme une diarrhée et des douleurs abdominales persistantes, et
que les chances de succès du traitement sont optimisées. Sans dépistage, une personne pourrait
avoir un cancer du côlon sans le savoir.
o
Lorsque le cancer du côlon est détecté à un stade précoce, neuf personnes sur dix qui en sont
atteintes peuvent être guéries. Si le cancer du côlon est détecté après qu’il se soit déjà propagé à
d'autres parties du corps, il est moins probable que le traitement soit efficace; seulement une
personne sur huit dont le cancer s’est propagé sera guérie.
o
Les hommes et les femmes âgés entre 50 et 74 ans devraient encore se soumettre à un examen
de dépistage du cancer du côlon même si aucun membre de leur famille n’a eu ce genre de
cancer.
o
Il est facile de subir un examen de dépistage du cancer du côlon avec le test à faire à domicile
appelé la RSOS.


La RSOS est un test de dépistage du cancer sûr et sans douleur qui permet de vérifier les
selles d’une personne pour détecter de minuscules gouttes de sang pouvant être causées
par un cancer du côlon. Le test peut être effectué dans le confort et l’intimité du domicile
d’une personne et ne prend que quelques minutes par jour à réaliser sur trois jours
différents. Ce test facile à faire à domicile est offert gratuitement aux Ontariens ayant une
couverture auprès du Régime d’assurance-maladie de l’Ontario (RAMO).
ContrôleCancerCôlon est le programme ontarien de dépistage du cancer du côlon dans la population.
o
Les personnes âgées de 50 à 74 ans dont aucun parent, frère, sœur ou enfant n’a reçu un
diagnostic de cancer du côlon sont considérées comme présentant un risque moyen de cancer du
côlon et devraient subir un examen de dépistage tous les deux ans au moyen d’un test sûr et sans
douleur à réaliser à domicile appelé la RSOS.
o
Les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer du côlon (parent, frère, sœur ou enfant)
présentent un risque accru de contracter la maladie. Ces personnes devraient subir une
coloscopie (au lieu d’un test de RSOS) à partir de 50 ans, ou dix ans plus tôt que l’âge du membre
de leur famille ayant reçu un tel diagnostic, le premier des deux prévalant.

o
Une coloscopie est un examen dans le cadre duquel un médecin examine la paroi du
côlon en utilisant un long tube flexible doté d’une minuscule caméra à son extrémité. Une
coloscopie est une intervention sûre qui ne dure qu’une demi-heure. Des médicaments
peuvent être utilisés pour mettre la personne à l’aise.
Certaines personnes pour lesquelles des excroissances comme des polypes ont été retirées de
leur côlon, ainsi que les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire chronique de l'intestin
(c.-à-d. maladie de Crohn ou colite ulcéreuse), pourraient présenter un risque accru de
développer un cancer du côlon et devoir se faire examiner régulièrement au moyen d’une
coloscopie au lieu d’une RSOS.
Messages s’adressant aux hommes

Le dépistage précoce du cancer du côlon signifie aussi que vous pouvez être traité avant de présenter des
symptômes comme une diarrhée et des douleurs abdominales persistantes, ce qui peut arriver aux stades
ultérieurs de la maladie.
Thème de la campagne : Messages « influenceurs » destinés aux hommes de 55 à 65 ans

Beaucoup d’hommes ne subissent pas d’examen de dépistage du cancer du côlon. Savez-vous si votre
mari/partenaire/père a subi un tel examen de dépistage? Encouragez les hommes dans votre vie à
demander un test à faire à domicile.




De nombreuses personnes ne réalisent pas qu’elles peuvent avoir un cancer du côlon bien avant
l’apparition des premiers symptômes, d’où l’importance de se faire examiner et de répéter le test à faire à
domicile tous les deux ans même si vous vous sentez bien.
Beaucoup de personnes ne réalisent pas que toute personne de plus de 50 ans peut développer un cancer
du côlon même si personne dans sa famille n’a contracté la maladie, d’où l’importance de subir un
examen de dépistage du cancer du côlon.
Les symptômes du cancer du côlon ne sont pas toujours apparents, et peuvent aller de la présence de
sang dans les selles à la constipation, en passant par la perte de poids et la fatigue. Si vous observez l’un
ou l’autre de ces changements chez votre être cher, encouragez-le à consulter son fournisseur de soins de
santé.
Si votre être cher a des craintes par rapport à l’examen de dépistage du cancer du côlon, incitez-le à en
parler à son médecin.
Thème de la campagne : Restez aux commandes en matière de cancer du colon



Tandis que le cancer du côlon est la deuxième cause de mortalité par cancer en Ontario, s’il est détecté
rapidement, il est plus facile à traiter alors que neuf personnes sur dix peuvent vaincre la maladie.
La RSOS est un test de dépistage du cancer sûr et sans douleur qui permet de vérifier vos selles pour
détecter la présence de minuscules gouttes de sang pouvant être causées par un cancer du côlon. Le test
peut être effectué dans le confort et l’intimité de votre domicile et ne prend que quelques minutes par
jour à réaliser sur trois jours différents.
Parlez à votre médecin dès aujourd’hui du dépistage du cancer du côlon au moyen du test à faire à
domicile. De plus amples renseignements sont disponibles à www.fr.cancercare.on.ca/colon.
o
Les personnes qui n‘ont pas de médecin de famille ou d’infirmière praticienne peuvent se
procurer une trousse auprès de Télésanté Ontario en composant le 1-866-828-9213, ou auprès
d’une pharmacie locale ou d’une caravane pour le dépistage mobile. De plus amples
renseignements sont disponibles à https://www.ontario.ca/fr/page/prevention-et-depistage-ducancer-colorectal.
Téléchargement

Internal Use Only For internal use only – to help prepare Cancer