Première partie : LA TERRE DANS LE SYSTÈME
SOLAIRE
Leçon 1 : LES MOYENS DE CONNAISSANCE DE
L’UNIVERS
I.
QU’EST-CE QUE L’UNIVERS ?
L’univers connu couvre 10 milliards d’années-lumière. Son âge est estimé entre 16 et 18 milliards
d’années, mais certains théoriciens lui donnent un âge infini.
Il comprend plusieurs milliards de galaxies groupées en millions d’amas et de superamas. Une
galaxie est un système de plusieurs millions à plusieurs milliards d’étoiles. L’ensemble des galaxies
constitue l’Univers.
Dans l’Univers, les corps célestes naturels ou astres sont liés par des champs de force; Ils sont
constamment en mouvement. Les dimensions de l’Univers sont difficiles à apprécier. Les
astronomes les mesurent en années-lumière. Une année-lumière correspond à 10 000 milliards de
km. Le diamètre observable de l’Univers est de 10 milliards d’années-lumière. Les galaxies sont
distantes entre elles de 100 000 à 10 millions d’années-lumière.
II.
LA CONNAISSANCE DE L’UNIVERS
1. Les sciences de l’Univers
Plusieurs disciplines travaillent à une meilleure connaissance de l’Univers :

L’astrométrie étudie la position des astres et leurs mouvements.
www.sen-exercice.com
Le 1er réseau éducatif francophone

L’astrophysique est la science qui étudie les propriétés des astres et autres objets de
l’univers (étoiles, planètes, galaxies, milieu interstellaire…). C’est une branche interdisciplinaire de l’astronomie. Elle comprend plusieurs disciplines parmi lesquelles la cosmologie, la
planétologie, l’exobiologie (étude des possibilités de vie en dehors de la terre), les plasmas
astrophysiques, la physique galactique.

La radioastronomie est la science qui étudie l’Univers par les ondes radio qui en proviennent par l’intermédiaire de puissants radiotélescopes : les télescopes spatiaux, les télescopes à rayons X qui permettent d’obtenir la meilleure qualité d’image possible.
2. Les moyens d’exploration de l’Univers
Pour comprendre notre Univers et son évolution, il est indispensable de construire des moyens
d’observation toujours plus performants. Le système solaire est exploré par les sondes spatiales.
Ces dernières ont visités toutes les planètes du système solaire excepté Pluton. Certaines d’entre
elles se sont posées sur leur surface pour mener des études locales précises. D’autres sont restées en
orbite.
À partir des années 60, les véhicules spatiaux ont en effet permis d’explorer le milieu spatial luimême (haute atmosphère, magnétosphère, milieu interplanétaire); d’aller étudier « sur place » les
objets du système solaire.
D’importantes avancées sont dans le domaine des véhicules et de l’instrumentation.
Les observatoires spatiaux permettent aux astrophysiciens modernes d’étudier ce que l’on ne peut
observer depuis la Terre. Ils permettent notamment d’identifier les origines des ondes.
Les satellites d’astronomie permettent de mieux connaître l’Univers. Ce sont de véritables
télescopes envoyés dans l’espace et pilotés depuis la Terre. Le plus connus d’entre eux est le
télescope américain Hubble. On peut aussi citer le satellite européen XMM-Newton ou le futur
satellite Corot, ou encore le satellite international Soho destiné à l’observation du Soleil.
Le télescope : C’est l’instrument optique de base en astronomie. Les télescopes sont variés. Après
le VLT construit par les européens au Chili le plus puissant, d’autres sont en service : les
radiotélescopes, télescope à rayons X, les tours solaires pour l’observation du soleil.
www.sen-exercice.com
Le 1er réseau éducatif francophone
Téléchargement

Première partie : LA TERRE DANS LE SYSTÈME - Sen