CONJUGAISON + DECLINAISON DIRECTE : CE QU'IL FAUT RETENIR
(MANUEL CHAPITRE 10)
++ Auparavant il faut connaître parfaitement la règle d'or (page 76) :
o -->ou
ou -->é
é--> i
i--> é
a--> é
++ et savoir aussi que cette règle d'or ne s'applique pas à l'accompli pour les trois personnes du singulier :
ANA, ENTA, HOUWWE
++ Connaître aussi la déclinaison de FI (page 36) :
fiyyé/finé fik
fiké
fiya
fina
fikoun
fiyoun
Dans les cas ou cette déclinaison est utilisée on ajoutera au verbe conjugué et transformé par la règle d'or :
+ né
;
+k
; + ké ; dernière voyelle allongée ;
(y)a ;
na ; koun ; (y) oun
( pas de différence avec la déclinaison classique pour la 1ère pers. (+ né) les trois personnes du pluriel)
Cinq cas se présentent : 1 ; 2a ; 2b ; 3a ; 3b
Cas 1- le plus facile : ANA, ENTA, HOUWWE ACCOMPLI et verbe conjugué terminé par une consomme :
( cf. manuel 69, 70, 71 ) Nazzalét, nazzalét, Nazzal
La règle d'or ne s'applique pas, on est ramené aux règles connues de la déclinaison que l'exemple
suivant permet de rappeler de manière amusante :
je vous ai fait descendre : Nazzalét + koun (le "é" est supprimé, puis on le remet car trois consonnes )
==> Nazzalétkoun
Exemples :
Khalé wérto mén bayyo (E p29) il l'a héritée de son père ( "o" pour l bét = masculin en arabe)
hériter = wérit --> + o (l bét) ==> wérto
choukrann 3a yallé 3mélto mbérih (M p86) merci pour ce que tu as fait hier
faire = verbe 3émil --> tu as fait : 3mélét + o ==> 3mélto
de même : ana méch akidé men yallé Katabto ( katabét +o)
je veux te (F) frapper darab /ôdroub = baddé bôdroubik --> baddé bôdôrbik ( ô ajouté et non "é"à cause
du "d" emphatique)
Cas 2- tous les autres cas où le verbe est terminé par une consonne :
On utilise la déclinaison classique ( né, ak, ik, o, a, na, koun , oun).
2a- Si la dernière voyelle fait partie de la terminaison du verbe conjugué on lui applique la règle
d'or :
manuel p 71 §9 nazzalit ( it = terminaison) donc i--> é ==> nazzalét
elle m'a fait descendre + né ==> nazzalétné
2b- si la dernière voyelle appartient au radical du verbe elle ne change pas (on est de fait ramené au
cas 1)
l ahwé bétrida térkiyyé w expresso ; bhébba hélwé métlik (E p 17)
( "a" pour ahwé féminin, le radical est inchangé)
Cas 3 - verbe conjugué terminé par une voyelle ( grande voyelle qui n'est pas un "t" du féminin)
règle d'or cas 3a ( sauf pour ana, énta, houwwé à l'accompli cas 3b ) + déclinaison Fi
--> voir manuel pages 72 et 73 :
nazzalna --> nazzalné + décl. Fi ; nazzalto --> nazzaltou + décl. Fi ; nazzalo --> nazzalou + décl. Fi
un cas intéressant quand le complément est la troisième personne du masculin singulier :
nazzalné = nous l'avons fait descendre
nazzaltou = vous l'avez fait descendre
nazzalou = ils l'ont fait descendre ==> dans tous ces cas conformément à la déclinaison type FI, c'est
l'accentuation de la terminaison qui est la marque du pronom "le".
NB : quand de ce fait deux voyelles se succèdent pour la prononciation :
- on met un "h" après "é" ==> nazzalnéha = ils l'ont fait descendre ( elle)
- on met un "w" après "ou"==> nazzaltouwoun = vous les avez fait descendre
- on met un "y" après "i"
EXEMPLES DANS LES TEXTES DU MANUEL :
kéll wahad 3ôtéha hdiyyto = chacun lui a donné son cadeau ( à Samia) (M p117)
"a donné" = 3ôté déclinaison fi et pas de régle d'or pour 3éme pers. masc.sing. à l'accompli
+ a ( lui =à elle, Samia ) ==> 3ôtéha cas 3b
(M p48) je te promets que = ...bouwé3dak énno ...
promettre wa3ad / ouw3oud je promets bouw3oud + ak ( le "ou" final pas affecté par la règle d'or)
bouw3oudak --> bouwé3dak cas 2b
NB : pour les personnes qui comme moi ne connaissent pas l'écriture, la "frontière" entre 2a et 2b - la
dernière voyelle fait-elle ou non partie du radical du verbe ? - n'est pas toujours évidente mais nous avons
un professeur ...
byésta3mil l mébrayé ta yébri = il utilise un taille crayon pour le tailler ( M p 121)
d'après cela je peux raisonnablement supposer que le radical du verbe tailler est "ébré"
--> il taille = byébré --> subj. = yébré règle d'or é --> i ==> yébri décl. Fi ==> yébri cas 3a
marra 2a3adné 3a kersé = une fois il m'a assis sur une chaise ( M p 121)
cas 1 2a3ad +né facile !
jib marté w wâsséla 3a l bét ( M p 59)
déposer : wassal/wassil/wassil/... dépose = wassil règle d'or i--> é + "a" (marté) ==> wasséla cas 2a
réhét la 3énéd l mécanicien ta sâlléha ( l siyyara) ( M 126) je suis allé chez le mécanicien pour la réparer
réparér = sâllâh / sâllih je répare : bsâllih subj. sâllih i--> é +a = sâlléha cas 2a
baddik néjtémi3 bél mékhtar ta néhki 3an machékil l dây3a( M p93)
tu veux que nous nous réunissions chez le maire pour lui parler des problèmes du village
nous parlons : mnéhké --> subj. néhké é--> i , ce "i" est accentué déclinaison fi ( 3ème pers.masc. sing.)
==> néhki cas 3a
(M p100) by2addouk = ils te suffisent ; by2addo o -->ou décl. FI "te" masc. --> +k ==> by2addouk cas 3a
L énsén 3éndo éjrén byésmahoulo yémché (keefak - le corps) cas 3a
permettre : samah/ésmah/smah/sémih/masmouh
QUELQUES EXEMPLES DANS LE LIVRE D'EXERCICE ou abordés en cours 2 :
ACCOMPLI
-ANA il m'a examiné : fâhâsné (E p80) cas 1
-ENTA
-ENTE
zakkartiné w rajja3tiné ...lamma kén Nadim 3omro kém chahér.( E p 68)
zakkarté é-->i +né ( décl. FI) rajja3té é-->i +né ( décl. FI) cas 3a
-HOUWWE w éza 3ôték maw3ad ... ( E p61) il a donné = 3ôté pas de règle d'or cas 3b
il t' a donné avec "te" masculin - déclinaison FI --> +k = 3ôték
si "te" était féminin on aurait 3ôtéké ; il lui a donné à lui = 3ôté ; il lui a donné à elle 3ôtéha cas 3b
il m'a trompé(e) ( khén/khoun) --> khén+né = khénné pas de règle d'or cas 2b
personne ne peut me faire taire = ma hadan fi ysakkétné ( sakkit--> ysakkit i--> é +né) cas 2a
-HIYYE sétté khabbarrétné ... (E p33) elle a raconté khabbarrit i--> é +né
cas 2a
le shit m'a détruit ( dammar/dammir) = l hachiché dammarétné ( idem)
( E p73) l haréb l lébnéniyyé ktir chawwahéta ( l binéyé )
défigurer -->acc. chawwahit règle d'or i--> é + a ==> chawwahéta cas 2a
sârlna tlét éjmé3 ma chéfnék bé l hayy (E p79)
nous avons vu = chéfna , nous t'avons vu a --> é règle d'or + déclinaison fi ==> chéfnék cas 3a
nous t'avons pardonné : sémah/sémih --> sémahna --> sémahné ( règle d'or) + décl. FI
toi = M ==> sémahnék
toi = F ==> sémahnéké
Que Dieu te ( F) pardonne = Allah ysémih pas de règle d'or Allah ysémihik ==> Allah ysémhik
NEHNA
ENTO
HENNE
détruire et construire ....
mén sétt échhour hâbbâtoua kélla ( l binéyé) (E p73)
ils ont détruit = hâbbâto o --> ou + décl FI = +a ==> on aurait pu écrire : hâbbâtouwa cas 3a
abélma y3ammrou kén fi héréch kbir (E p56)
bâtir 3ammar/ 3ammir ils construisent : by3ammro --> subj. = y3ammro
ils le construisent déclinaison Fi ou --> ou ==> y3ammrou
cas 3a
o--> ou
INACCOMPLI
-ANA
ana jit ta éhkik = je suis venu pour te parler (E p 58) "te" masculin ou féminin ?
je parle : béhké --> subj. éhké ; te parler --> é --> i + décl. FI "k" pour "te" masculin malgré les apparences !
-ENTA bass ma tét2akhkhar ta ta3tiné yé (yé = mghallaf) mais ne tarde pas à me la donner (E p46)
3ôté/a3té tu donnes (M ou F) béta3té subj. = ta3té é--> i décl. FI + né ==> ta3tiné cas 3a
3am béchéré3né 3a sé3a (E p62)
chéra3/chéri3 ( polémiquer avec) --> bétchéri3
-HOUWWE
ana ôtloub ménno ya3tiné bouza (E p33)
i--> é
décl. FI + né ==> béchéré3né cas 3a
bya3té --> ya3té é--> i +né ==> ya3tiné cas 3a
( Nadim) kén yéhlékné kéll l nhar (E p68)
épuiser : halak / éhlouk --> subj. = yéhlouk ou-->é +né ==> yéhlékné cas 2a
NEHNA éza béthébbo tzourouna ahla w sahla fikoun (E p 42)
zar/zour vous visitez bétzouro o--> ou décl. FI +na tzourouna cas 3a
( E p21) kéllna ménhébba bé l bét ( l aklé)
nous aimons = ménhébb + "a" = ménhébba cas 2b
IMPERATIF
masculin : khallina nkammil méchwarna ( E p56)
khallina nél3ab 3al bab ( tik tik tik)
laisse : khallé é--> i et déclinaison FI + na ==> khallina = laisse-nous cas 3a
laisse-moi = khalliné jarrib l zar2a (E p92)
raconte -moi (masculin) khâbbir i --> é + né ==> kkabbérné chou sâr ma3ak (E p79) cas 2a
Féminin : allo Randa kkabbriné ... (E p68) impératif de raconter : M--> khâbbir F --> khâbbiré = khâbbré
règle d'or i --> é et déclinaison FI ==> kkabbriné cas 3a
(émmé) 3tiné khams d2ayi2 (E p 21)
donne (M) 3ti ==> F = 3té é-->i + décl. FI ==> 3tiné cas 3a
Zakkar/zakkir : rappeler, faire penser à
masculin --> zakkir --> zakkerné chou esmak 2a
féminin --> zakkré --> zakkriné chou esmik 3a
PARTICIPE
Cela fait un an qu'ils nous ont fait taire --> dans la durée ==> participe passif
sakkat/sakkit = faire taire
participe passif = msakkat, msakkté, msakktin
sarloun séné msakkinna
Baddé lé2é ahlé honiké, hénné nâtrinné (M p47)
nâtâr/ôntour/ntôr/nâtir--> nâtré, nâtrin
DECLINAISON DIRECTE OU INDIRECTE ?
Exemples pour bien mettre en évidence la différence :
fais-le taire pour moi = sakkétlé yé --> impératif = sakkit + élé ( = pour moi ==>décl. ind.) + régle d'or
ne me fais plus taire = ma ba2a sakkétné ( ici c'est moi qu'on fait taire ==> déclinaison directe)
yé = le
jébétlé fénjén ahwé = elle m'a apporté une tasse de café
jébétné voudrait dire que c'est moi qu'on apporte ainsi :
ils l'ont apporté de l'aéroport jébou mnél mâtâr jébo o--> ou + décl. FI ou ==> jébou 3a
Ba3at/éb3at = envoyer
envoyer quelqu'un : ba3atétné marté ta échtéré fwéké - ba3atit i-->é +FI cas 3a ( keefak - les fruits )
envoyer pour quelqu'un : b3atlé bitâ2it l 3azimé ( M p 87) pas de règle d'or
tourner le dos à quelqu'un :
Ma bhébb hadan yébrémlé dâhro ( me tourne son dos) (M p130)
personne ne peut me déclarer traitre = ma hadan fi ykkawwénné
tu vas le déclarer traitre pour moi = rah khawwénlé yé
khawwan/khawwin = déclarer traitre
Téléchargement

Conjugaison + déclinaison DIRECTE : ce qu`il faut retenir (Manuel