Technical Assistance to the GCCA Climate Support Facility
under the 10th EDF Intra-ACP Financial Framework
Work Order 60
Comores : formation « Aménagement, Risques Naturels
et Adaptation au Changement Climatique » et séminaire
national de restitution.
Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Eléments pour la requalification du quartier
Eric LEROI, Expert en aménagement et risques naturels, Risques & Développement
Contrôle qualité ACP : Manuel Harchies
Consortium SAFEGE-Prospect-ADETEF-Eco – Gulledelle 92, 1200 Brussels, BELGIUM
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
01-04 septembre 2015
2
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
SOMMAIRE
SOMMAIRE------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 0
Information préalable ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 2
1.
2.
LA ZONE D’ETUDE ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 3
1.1.
Présentation générale ------------------------------------------------------------------------------------------------------ 3
1.2.
Caractéristiques générales du climat ----------------------------------------------------------------------------------- 5
1.3.
Synthèse des principaux évènements répertoriés ------------------------------------------------------------------- 5
DIAGNOSTIC DU QUARTIER Salamani1 ------------------------------------------------------------------------------------- 6
2.1.
Occupation des sols --------------------------------------------------------------------------------------------------------- 6
2.1.1.
Une prédominance de logements et de commerces ------------------------------------------------------------ 6
2.1.2.
Un quartier peu dense mais facilement accessible-------------------------------------------------------------- 6
2.2.
Typologie du bâti ------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 8
2.2.1.
La prédominance d’un bâti précaire et en dur -------------------------------------------------------------------- 8
2.2.2.
La présence de nombreux bâtiments avec des structures solides ------------------------------------------ 8
2.3.
3.
4.
Type et confort des logements ------------------------------------------------------------------------------------------ 10
2.3.1.
Un quartier d’habitat globalement de bonne facture ----------------------------------------------------------- 10
2.3.2.
Un faible niveau de confort des logements ----------------------------------------------------------------------- 12
2.4.
Réseau routier --------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 12
2.5.
Un réseau d’évacuation des eaux pluviales avec de nombreux disfonctionnements --------------------- 14
2.6.
Une exposition moyenne aux risques naturels liée à la localisation du quartier ---------------------------- 17
2.7.
Les problèmes, attentes et besoins de la population -------------------------------------------------------------- 18
2.8.
Enjeux de requalification du quartie ------------------------------------------------------------------------------------ 18
2.8.1.
Les points clés à retenir ----------------------------------------------------------------------------------------------- 18
2.8.2.
Les enjeux de requalification ----------------------------------------------------------------------------------------- 19
CARTOGRAPHIE DES ALEAS -------------------------------------------------------------------------------------------------- 20
3.1
Aléa inondation ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 20
3.2
Aléa cyclonique ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 22
3.3
Aléa mouvements de terrain ------------------------------------------------------------------------------------------------- 24
3.4
Niveaux de contraintes du quartier ----------------------------------------------------------------------------------------- 26
ORIENTATIONS DE REQUALIFICATION ------------------------------------------------------------------------------------ 28
4.1
Quelles stratégies mettre en œuvre pour réduire la vulnérabilité de Salamani 1 ? ---------------------------- 28
4.2
Orientations générales pour l’ensemble du quartier ------------------------------------------------------------------- 28
4.2.1
Réduction de l’exposition et de la vulnérabilité des enjeux du quartier ----------------------------------- 28
4.2.2
Limitation de l'imperméabilisation des berges des cours d’eau --------------------------------------------- 29
0
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
4.2.3
4.3
Orientations pour la réhabilitation des bâtiments ----------------------------------------------------------------------- 31
4.3.1
Dispositions constructives pour réduire la vulnérabilité aux aléas naturels ------------------------------ 31
4.3.2
Confort des logements ------------------------------------------------------------------------------------------------- 34
4.4
5.
Amélioration du réseau d'assainissement et d'évacuation des eaux pluviales du quartier ---------- 29
Orientations pour le développement urbain du quartier --------------------------------------------------------------- 34
4.4.1
Amélioration du réseau routier--------------------------------------------------------------------------------------- 34
4.4.2
Implantation d’une école dans le quartier ------------------------------------------------------------------------- 34
4.4.3
Réhabilitation et entretien du réseau de collecte des eaux pluviales -------------------------------------- 34
4.4.4
Réhabilitation des habitations vulnérables ----------------------------------------------------------------------- 34
4.4.5
Réglementation de l’occupation du sol ---------------------------------------------------------------------------- 34
Financement du projet de réhabilitation de Salamani 1-------------------------------------------------------------------- 35
5.1.
Les fonds nationaux -------------------------------------------------------------------------------------------------------- 35
5.2.
La mobilisation des financements extérieurs ------------------------------------------------------------------------ 35
Synthèse du diagnostic et des orientations de requalification ------------------------------------------------------------------- 36
Annexes --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 37
1
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Information préalable
Dans le cadre d’une formation financée par les fonds ACP, visant à former 5 agents de la Direction Générale de
l’Aménagement du Territoire à la prise en compte des risques naturels dans l’aménagement du territoire, Le
quartier Salamani1 a servi de support pratique à la réalisation de la formation. Les informations et éléments
récoltés tant au cours de cette formation, notamment lors des visites de terrain, des échanges avec les autorités
locales, et les populations, qu’au cours d’une formation effectuée fin juillet 2015 sur l’utilisation d’un logiciel dédié
d’analyse des territoires (R&D-Territoire), ont été valorisées pour illustrer la démarche d’intégration des risques
naturels dans le développement des territoires et dans les documents d’urbanisme.
Bien qu’il s’agit d’éléments de connaissance acquis lors d’une formation, il a semblé opportun de les mettre à
disposition des autorités locales, avec la prudence nécessaire, le travail ayant été de surcroît réalisé en deux
jours. Ces éléments pourraient servir de base à une étude plus complète qui pourrait être engagée par les
autorités locales dans le cadre de la mise en place d’un PDU, ou d’une opération de réhabilitation.
La démarche engagée vise notamment à fournir au pouvoir publique et notamment au maire, compte tenu des
responsabilités qui lui incombent au titre de la décentralisation, des éléments relatifs au risques naturels (aléas,
vulnérabilité du bâti et vulnérabilité du réseau viaire), à intégrer dans une réflexion plus globale de
développement du territoire, sans présager, ni des choix politiques qui pourraient être retenus, ni des contraintes
d’équilibre socio-économique au sein de la totalité de la ville de Fomboni.
Ainsi, compte tenu du cadre exposé précédemment, les résultats présentés n’engagent pas la responsabilité des
agents formés et des organismes auxquels ils sont rattachés, ni du formateur, ni de Risques & Développement.
Ils n’engagent pas non plus la responsabilité du Consortium Safege-Prospect-Adetef-Eco, ni celle de l’ACP et de
l’Union Européenne.
Le présent document présente :
-
un premier diagnostic de vulnérabilité du quartier face aux aléas naturels ;
une analyse des niveaux d’aléa dans les différents secteurs du quartier ;
des propositions visant à réduire l’impact des risques naturels, et à améliorer le développement du
territoire
Le présent document a été préparé par le formateur avec le concours des agents formés suivants :
-
ELDAYANE ISSOUF ALI (Directeur de l’urbanisme de Mohéli)
NOURDDINE MIRHANI (Directeur de l’aménagement d’Anjouan)
MMADI DJAE (Agent de la Direction Générale de l’Aménagement du Territoire)
TAOUFIKI HASSANI KIFIA (Agent de la Direction Générale de l’Aménagement du Territoire)
ANLOUI MBAE SOILIHI (Agent de la Direction Générale de l’Aménagement du Territoire)
2
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
1. LA ZONE D’ETUDE
1.1.Présentation générale
Le quartier Salamani 1 est situé au sein de la commune de Fomboni.
Avec une superficie de plus de 11 ha (0,11 km2), le quartier Salamani 1 comporte :
-
plus de 500 bâtiments,
plus de 5 km de routes et voies,
plus de 1000 habitants.
3
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Ile de Mohéli
Eléments pour une étude de requalification du
quartier Salamani 1 - Fomboni
Localisation et délimitation du
quartier Salamani 1
Source : Pléiades ©CNES (2013, Etude Aménagement et RisquesCOI/AFD/AUSTRALIE (2014), Formation DGSC-ACP 2015
septembre 2015
4
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
1.2.Caractéristiques générales du climat
Le climat des Comores est de type tropical humide. La saison chaude (des pluies), de mi-novembre à mi-avril
connaît une température moyenne de 27°C, les maxima varient entre 31 et 35°C et les minima oscillent autour
de 23°C. La saison fraîche, de début juin à fin septembre, connaît des températures moyennes de 23 à 24°C.
Les maximales sont autour de 28°C, et les températures minimales accusent une baisse de 4 à 5°C par rapport
à celles de la saison chaude.
La pluviométrie annuelle moyenne varie entre 1187 mm à 3063 mm à Mohéli.
1.3.Synthèse des principaux évènements répertoriés
Une synthèse des principaux cyclones qui ont impacté Mohéli est proposée ci-dessous.
Nota : Cette synthèse a été élaborée à partir de données du centre de Météorologie Nationale des Comores
Historique des cyclones qui ont impactés Mohéli
Période
Cyclone
1950
Cyclones tropical
1983
Cyclone ELINAH
04 au 16/ 04 / 1984
Cyclone KAMISY
1986
Vents violents
1990
1994
1996
1999
Déc. 2002
Tempête HANTA
Cyclone NADIA
Tempête DOLORESSE
Fortes pluies (163 mm en 24 heures)
glissement de terrain
Fortes pluies, choléra
Forte activité orageuse
Avril 2003
Forte précipitations à caractères
orageuses sur l’ensemble de l’archipel
Janvier 2004
Janvier 2005
Février 2006
Décembre 2006
Mars 2006
Mai 2006
Avril 2009
Le plus important des cyclones tropicaux
enregistré. Bilan catastrophique sur Mohéli
A Mohéli 80% des cases sont détruites et
90% de l’agriculture endommagée soit 1
200 ha de terre cultivée et 2 100 ha de forêt
Cyclone: du dégât estimé à 135 millions de
francs.
Tempête FELISKA
1987
1998
Commentaires
Du 3 au 7 janvier, l’ensemble de l’archipel a
subit de violents coups de vent,
accompagnés et suivis de pluies
abondantes et de forts orages plusieurs
dégâts ont été enregistrés
fortes pluies, glissements de terrain
aucune perte en vie humaine, mais les
conséquences sur le plan matériel ont été
dramatiques
Tempête tropicale ELITA
Tempête Tropicale modérée ERNEST
Tempête Tropicale modérée BOLOETSA
Cyclone Tropicale BONDO
Tempête Tropicale DIWA
Épisodes pluvieux – inondations
BAMBAO
Tempête Tropicale JADE et épisodes
pluvieux
Source : Météorologie Nationale des Comores
5
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
2. DIAGNOSTIC DU QUARTIER Salamani1
2.1.Occupation des sols
2.1.1. Une prédominance de logements et de commerces
Salamani1 est un quartier résidentiel avec de nombreux commerces mais peu d’équipements. L’espace urbanisé
est composé presqu’exclusivement d’habitat individuel (96,8% de la surface bâtie du quartier), et majoritairement
de logements et de commerces (78% du nombre de bâtiments et 87% de la surface bâtie du quartier). Les
équipements représentent moins de 3% des bâtiments du quartier.
Aucun équipement de loisirs ou d’espace public n’est recensé. L’hôpital jouxte le quartier.
Les habitants se tournent ainsi vers le centre-ville de Fomboni pour bénéficier des équipements.
2.1.2. Un quartier peu dense mais facilement accessible
Salamani1 est caractérisé par une urbanisation peu dense et organisée sous forme d’îlots. La densité de
logement est de 93 logements/ha de surface bâtie. Cette densité peu importante représente un enjeu de
développement et laisse des possibilités de densification sous réserve que les nouvelles constructions ne soient
pas implantées dans des secteurs exposés aux risques naturels. La bonne accessibilité du quartier permet une
évacuation facile des personnes les plus vulnérables avant et pendant les inondations ou les cyclones.
6
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Administration
Equipements
Commerces
Logt / équipements
Logt/ commerce
Logements
Autres occupations
TOTAL
Nombre de
bâtiments
2
12
53
1
1
292
99
Part des bâtiments
(%)
0.4%
2,3%
10,2%
0,2%
11,6%
56,3%
19,1%
519
100%
Surface en m2
%
9 934,07
19640,81
3 441,88
1 509,11
35,74
162,88
3 208,45
37 932,94
26,2%
51,8%
9,1%
4,0%
0,1%
0,4%
8,5%
100%
logements/commerces
Logements
commerces
équipements
Logt/ Equipements
Administration
Autres occupations
Surface totale bâtie en m2
Ile de Mohéli
Etude de requalification du quartier de Salamani 1
Type d’occupation des bâtiments
du quartier Salamani 1 (Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et RisquesCOI/AFD/AUSTRALIE (2014), Formation DGSC-ACP 2015
septembre
2015
7
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
2.2.Typologie du bâti
2.2.1. La prédominance d’un bâti précaire et en dur
Le quartier Salamani est caractérisé par une prédominance des bâtiments précaires (40,3%) et en dur (48,4%).
Les bâtiments précaires ont une structure non conçue pour résister aux effets de l’eau et/ou au vent. Cette
structure peu résistante aux effets des cyclones quand elle est mal conçue est recouverte d’une enveloppe en
terre ou en paille (branches de cocotiers séchées) dont la vulnérabilité à l’eau est forte, ou en tôle, dont la
vulnérabilité est forte au vent.
Maison avec une structure en bois non
contreventée, une enveloppe en branches
séchées et terre et une toiture en branches
séchées
Maison avec une structure en bois non
contreventée, une enveloppe et une toiture en
tôle
2.2.2. La présence de nombreux bâtiments avec des structures solides
Ces bâtiments présentent une structure en béton pouvant résister aux effets des cyclones et des inondations. Ils
peuvent constituer des points d’hébergement de la population en cas d’évènements majeurs.
Structure et toiture en béton
Structure en béton et toiture en tôle
8
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Bâti précaire
Bâti intermédiaire
Bâti en dur
Typologie non connue
TOTAL
Bâti précaire
Bâti intermédiaire
Bâti en dur
Typologie non connue
TOTAL
Nombre de
bâtiments
209
27
251
32
519
Part des bâtiments
(%)
40,3%
5,2%
48,4%
6,2%
100%
Surface en m2
% de la superficie
6 639
2 084
27 230
1 978
37 932
17,7%
5,5%
71,8%
5,2%
100%
Ile de Mohéli
Etude de requalification du quartier de Salamani 1
Typologie des bâtiments du quartier
Salamani 1 (Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et RisquesCOI/AFD/AUSTRALIE (2014), Formation DGSC-ACP 2015
septembre
2015
9
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
2.3.Type et confort des logements
2.3.1. Un quartier d’habitat globalement de bonne facture
Salamani1 est composé majoritairement d’habitats individuels d’un seul niveau.
Les logements sont essentiellement des bâtiments « en dur » (51%) et en bon état (67%).
Superficie des logements (m2) % superficie des logements
Logement avec bâti précaire
5 359,9
18,1%
891,8
3%
22 389,7
75,6%
969,2
3,3%
29 610,6
100.0%
Superficie des logements (m2)
% superficie des logements
Logement en bon état
24 178
81,7%
Logement dégradé
4 995,4
16,9%
437,2
1,5%
logement avec bâti intermédiaire
Logement avec bâti en dur
Logements avec typologie non
connue
TOTAL
Logement avec état non connu
TOTAL
29 610,6
100%
10
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Logement avec bâti
précaire
Logement avec bâti
intermédiaire
Logement avec bâti en
dur
Logement avec
typologie non connue
TOTAL
Nombre de
logements
Part des logements
(%)
149
42,2%
13
3,7%
180
51%
11
353
3,1%
100%
Type des bâtiments à vocation de logements
Logement en bon état
Logement dégradé
Logement avec état non
connu
TOTAL
Nombre de
logements
237
107
Part des logements
(%)
67,1%
30,3%
9
353
2,5%
100%
Etat des bâtiments à vocation de logements
Ile de Mohéli – Formation DGAT
Etude de requalification du quartier de Salamani 1
Type et état des bâtiments à
vocation de logements du quartier
Kanaleli (Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et RisquesCOI/AFD/AUSTRALIE (2014), Formation DGSC-ACP 2015
septembre
2015
11
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
2.3.2. Un faible niveau de confort des logements
Le niveau de confort des logements du quartier est assez sommaire. L’organisation des logements dans le
quartier est comme très souvent aux Comores basée sur une séparation des différentes fonctions d’une maison.
Les fonctions d’habitation sont dissociées des fonctions de cuisine et de sanitaire. Le bâtiment principal
d’habitation ne dispose alors que d’un seul élément de confort, l’électricité.
Les bâtiments secondaires qui abritent les cuisines et les sanitaires ne disposent pas d’un niveau important de
confort :
-
Pas d’électricité
Pas d’eau courante
Pas de réseau d’évacuation des eaux
Ce faible niveau de confort du quartier peut poser des problèmes d’insalubrité et augmente la vulnérabilité des
populations face aux risques naturels.
2.4. Réseau routier
Le réseau routier de Salamani 1 est bien développé et bien structuré, encadrant l’ensemble des îlots. Il comporte
essentiellement des routes à 2 voies (plus de 90% du réseau), avec un revêtement principalement en terre et
sans trottoir.
Le réseau de drainage associé aux routes est presqu’inexistant.
.
12
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Type routes
Route
chemin
Total
Largeur routes
1 voie
2 voies
Total
Longueur du réseau
routier (km)
%du réseau
routier
5,3
0,4
5,7
93%
7%
100%
Longueur du réseau
routier (km)
%du réseau
routier
0,5
5,2
9%
91
5,7
100%
Ile de Mohéli – Formation DGAT
Etude de requalification du quartier de Salamani 1
Type et largeur du réseau routier
principal du quartier Kanaleli
(Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et RisquesCOI/AFD/AUSTRALIE (2014), Formation DGSC-ACP 2015
septembre
2015
13
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
2.5.Un réseau d’évacuation des eaux pluviales avec de nombreux
disfonctionnements
Salamani 1 présente une faible pente qui ne favorise pas l’évacuation des eaux pluviales venant de Mousdalifa et
les autres quartiers amont.
Le réseau d’évacuation des eaux pluviales présente plusieurs lacunes :
- Ralentissement des eaux au niveau du talweg principal;
- Absence d’ouvrages pour drainer le talweg principal;
- Débordement des ouvrages lors des épisodes pluvieux (manque d’entretien, zone de stockage des
déchets, accumulation de terres et des sables,…)
- Réseau de drainage très peu dense (12% du réseau routier disposant d’ouvrage de drainage)
Talweg non drainé entrainant des débordements et
l’érosion des sols
Talweg non drainé entrainant des débordements et
l’érosion des sols
14
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Ouvrage d’évacuation des eaux non fonctionnel
Les déchets et les terres transportés lors épisodes
pluvieux ont comblé l’ouvrage.
Débordement en période de pluie.
Ouvrage d’évacuation des eaux non fonctionnel
Les déchets et les terres transportés lors épisodes
pluvieux ont comblé l’ouvrage.
Débordement en période de pluie.
Section hydraulique réduite favorisant
l’accumulation de déchets et le débordement
Exutoire non fonctionnel
Problème d’évacuation des eaux pluviales
15
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Ile de Mohéli – Formation DGAT
Etude de requalification du quartier de Salamani 1
Réseau d’évacuation des eaux
pluviales de Salamani 1 (Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et RisquesCOI/AFD/AUSTRALIE (2014), Formation DGSC-ACP 2015
septembre
2015
16
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
2.6.Une exposition moyenne aux risques naturels liée à la localisation du
quartier
Salamani 1 est exposé à différents aléas naturels :
-
Inondation par ruissellement (à chaque épisode pluvieux)
Inondation par débordement des cours d’eau (lors des évènements majeurs)
Inondation par débordement des réseaux d’évacuation (à chaque épisode pluvieux)
Mouvement de terrain (érosion des berges au niveau des principaux talwegs, érosion des sols sur
l’ensemble du bassin versant)
Vent cyclonique (lors des évènements majeurs)
Les impacts des aléas naturels sont importants sur les bâtiments et les routes.
Les enjeux exposés et impactés par les aléas naturels

Les enjeux humains : Toutes les maisons du quartier sont localisées en zone d’aléa avec des impacts
récurrents des cyclones, des inondations et des mouvements de terrain (enquêtes auprès des
habitants). Les impacts des aléas naturels sur les populations et leurs habitations sont potentiellement
importants, ces dernières ne disposant généralement d’aucun système de contreventement. 42% des
logements sont précaires et 16% des logements ont déjà été impactés par des phénomènes naturels.

Les enjeux économiques : Les bâtiments à vocation économique ont déjà été impactés par un
phénomène naturel ; 13% des commerces sont précaires, et 6% des commerces ont déjà été impactés
par des phénomènes naturels.

Les enjeux environnementaux : Les cours d’eau sont utilisés comme des décharges sauvages. Lors
des épisodes pluvieux ces déchets sont transportés jusqu’à la mer et impactent l’écosystème marin.
Lors des épisodes pluvieux, l’érosion des sols est importante.

Les routes : L’ensemble du réseau routier du quartier est soumis aux effets des phénomènes naturels.
Cela se traduit par :
o
o
Des inondations,
l’érosion des sols (avec une dégradation du réseau routier et des ouvrages de drainage).
17
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
2.7.Les problèmes, attentes et besoins de la population
Les problèmes, attentes et besoins de la population formulés ci-après ne résultent pas d’une analyse exhaustive
sur la base d’un questionnaire systématisé et d’une enquête socio-économique. Ils représentent quelques
éléments majeurs identifiés lors de la formation par les agents formés, au cours d’une visite de terrain d’une
matinée, et d’interview de quelques personnes ciblés, dont Monsieur le directeur de cabinet du Commissaire à
l’Aménagement du territoire
Les problèmes, attentes, et besoins, tels qu’identifiés par les agents de la DGAT sont les suivants :
Problèmes selon les
Besoins selon les
Enjeux
Recommandations
enquêtés
enquêtés
- Système d’évacuation - Amélioration du système - Un système de drainage - Mettre en place un
des eaux de pluies de drainage
opérationnel ;
programme d’entretien des
défaillant
- Construction d’une - Un quartier propre et un canaux de drainage ;
débordement du cours école ;
système de drainage - Elaborer d’un plan de
d’eau vers l’aval et - Equiper et rendre assaini ;
gestion des déchets ;
inondations
opérationnel le foyer de
- engager un programme
- Absence d’un système Salamani (ce foyer n’est
d’amélioration des routes et
de collecte et de gestion pas sur le secteur
de leur revêtement (*)
des ordures ménagères d’étude) ;
- Forte densité des - Sensibilisation pour
habitations sur les limiter les risques
berges du cours d’eau ; - Construction en dur pour
- Poussière ;
limiter les ravages relatifs
Des
pertes
socio- aux excès hydrauliques
économiques dues aux
inondations
- Un accroissement des
maladies respiratoires et
dégradation du cadre de
vie à cause des risques
naturels et de la
poussière
(*) le revêtement des routes (notamment en béton ou macadam) vise à améliorer le confort de roulement et à
limiter les effets de l’érosion ; l’imperméabilisation induite devra être intégrée dans la révision du schéma
directeur d’assainissement de Fomboni, et compensée (dimensionnement ad hoc des ouvrages de drainage).
2.8.Enjeux de requalification du quartie
Le diagnostic de Salamani 1 a permis de comprendre l’organisation du quartier, le niveau d’exposition aux aléas
naturels et de déterminer les facteurs aggravants augmentant les impacts des aléas sur les enjeux (capacité
d'ouvrages insuffisante, canaux mal entretenus, maisons précaires, etc…).


2.8.1. Les points clés à retenir
Organisation urbaine
o Une morphologie urbaine dominée par les logements individuels ;
o Un faible niveau de confort des logements ;
o Une absence d’équipements de loisirs et d’espaces publics ;
o Un réseau routier bien hiérarchisé ;
Gestion des eaux pluviales
o une augmentation des surfaces urbanisées entraînant une forte imperméabilisation des sols avec
un impact fort sur le drainage et l'évacuation des eaux pluviales,
18
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
o
o
Un réseau d'évacuation des eaux pluviales peu efficient avec des ouvrages hydrauliques de
capacité insuffisante et de nombreux obstacles à l'écoulement (déchets au niveau du lit du cours
d'eau, implantation de maison …), entraînant des débordements en période de crue.
un manque d'entretien des ouvrages hydrauliques et des canaux, entraînant une diminution des
sections hydrauliques, donc des capacités ; un profil hydraulique pénalisant ralentissant
l'écoulement vers l'exutoire.

Gestion des risques
o Une exposition des différents enjeux du quartier aux aléas naturels (inondation, cyclone,
mouvement de terrain)
o Un ensemble d'enjeux en zone inondable faisant des inondations une problématique majeure du
quartier.

Environnement
o Une mauvaise gestion des déchets entraînant leur déversement dans la mer avec des potentiels
impacts négatifs sur la biodiversité marine.
o Le lessivage des sols du quartier lors des épisodes pluvieux entraînant des érosions importantes.
o Le déboisement du bassin versant en amont du quartier diminuant le temps de concentration des
crues et l’infiltration des eaux.
2.8.2. Les enjeux de requalification
Les enjeux de requalification sont nombreux et reflètent les besoins identifiés par le diagnostic.
Les enjeux :
-
-
Réduire l’exposition et la vulnérabilité des bâtiments aux aléas naturels ;
Améliorer le réseau d’évacuation des eaux pluviales ;
Proposer des équipements d’éducation aux habitants ;
Mettre en place un système de collecte et de gestion des déchets ;
Protéger l’environnement du quartier.
19
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
3. CARTOGRAPHIE DES ALEAS
3.1
Aléa inondation
Salamani est exposé à des inondations par débordement des cours d’eau (évènement majeur), par débordement
du réseau de drainage et par le ruissellement du fait de l’absence ou du dysfonctionnement du réseau de
drainage. Les zones inondables ont été déterminées à partir des retours d’expérience des événements passés.
Le niveau d’aléa « inondation » a été défini en fonction de la distance par rapport aux cours d’eau et au canal du
quartier.
Les principes de caractérisation de l’aléa inondation sont les suivants :



Les secteurs situés à moins de 20 m de part et d’autre des cours d’eau sont localisés en zone d’aléa fort
Les secteurs situés à moins de 10 m de part et d’autre du réseau de canaux sont localisés en zone
d’aléa fort
Les autres secteurs sont localisés en zone d’aléa moyen.
Aléa fort
Aléa moyen
La cartographie de l’aléa inondation est réalisée en distinguant deux classes :
Aléa inondation
fort
Aléa inondation
moyen
Nombre total de
bâtiments impactés
par les inondations
Logements
18
274
292
Logements/commerces
2
58
60
Commerces
6
47
53
Equipement
2
10
12
Logement/Equipement
1
1
Administration
2
2
Autres occupations
6
93
99
Total bâtiments par niveau d'aléa
inondation
34
485
519
20
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Ile de Mohéli
Etude de requalification du quartier Salamani 1
(Fomboni) – Formation DGAT
Zonage aléa inondation du quartier Salamani 1 (Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et Risques-COI/AFD/AUSTRALIE
(2014), Formation DGSC-ACP 2015
Septembre 2015
21
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
3.2
Aléa cyclonique
Salamani 1 n’est pas localisé dans la zone d’impact de la houle cyclonique, et n’est pas exposé fortement aux
vents.
La cartographie de l’aléa cyclonique est basée sur les principes suivants :


aléa fort :
o zone exposée aux effets directs de la houle (vitesse et hauteur de submersion élevées)
o zone soumise à grande exposition aux vents
aléa moyen :
o zone exposée aux inondations causées par la houle et les marées de tempête (zone en arrière
de la frange littorale)
o zone exposée à une exposition moyenne aux vents
22
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Ile de Mohéli
Etude de requalification du quartier Salamani 1
(Fomboni) – Formation DGAT
Zonage aléa cyclone du quartier Salamani 1 (Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et Risques-COI/AFD/AUSTRALIE
(2014), Formation DGSC-ACP 2015
Septembre 2015
23
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
3.3
Aléa mouvements de terrain
Salamani 1 est faiblement exposé à un risque de mouvements de terrain, de type érosion des berges des cours
d’eau. Les zones exposées à l’aléa mouvements de terrain ont été déterminées à partir des retours d’expérience
des événements passés. Le niveau d’aléa « mouvements de terrain » a été défini en fonction de la distance par
rapport aux berges des cours d’eau.
Les hypothèses pour la cartographie de l’aléa mouvement de terrain sont les suivantes :


Les secteurs situés à moins de 10 m des berges des cours d’eau sont localisés en zone d’aléa fort
(érosion des berges)
Les secteurs situés à plus de 10 m des berges des cours d’eau sont localisés en zone d’aléa faible à nul
en raison de l’érosion causée par le lessivage des sols.
La cartographie de l’aléa mouvement de terrain est réalisée en distinguant deux
classes :
Aléa fort
Aléa faible à nul
Nombre total de
bâtiments impactés par
les mouvements de
terrain (zone d’aléa fort)
Logements
3
Logements/commerces
Commerces
Equipement
Logement/Equipement
Administration
Autres occupations
3
Total bâtiments par niveau d'aléa
MVT
6
24
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Ile de Mohéli
Etude de requalification du quartier Salamani 1
(Fomboni) – Formation DGAT
Zonage aléa Mouvements de terrain du quartier Salamani 1
(Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et Risques-COI/AFD/AUSTRALIE
(2014), Formation DGSC-ACP 2015
Septembre 2015
25
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
3.4
Niveaux de contraintes du quartier
Les niveaux de contrainte imposés par l’exposition de Salamani 1 à différents aléas naturels seront définis à
partir du croisement de la cartographie des aléas définis précédemment. Les zones proposées comme
inconstructibles (pour les nouvelles constructions) sont les secteurs situés en zone d’aléa fort pour les cyclones,
les inondations et/ou les mouvements de terrain. Elles seront délimitées à partir du croissement des différents
aléas sur la base des principes suivants :
Zone
rouge
Bleu
Niveau de contraintes
Inconstructible au titre de l’aléa inondation fort (débordement des cours d’eau),
aléa mouvement de terrain fort et aléa cyclonique fort
Constructibles sous conditions (contraintes moyennes) au titre de l’aléa inondation
fort (débordement des réseaux) et moyen, aléa mouvement de terrain faible à nul
et aléa cyclonique moyen
Zones
inconstructibles
Zones constructibles sous
conditions
Nombre total de bâtiments
impactés par les aléas
naturels
Logements
19
273
292
Logements/commerces
1
59
60
Commerces
1
52
53
Equipement
2
10
12
Logement/Equipement
1
1
Administration
2
2
Autres occupations
6
93
99
Total
bâtiments
par
niveau de contraintes
29
490
519
26
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Superposition des aléas naturels de Salamani 1
Ile de Mohéli
Etude de requalification du quartier Salamani 1
(Fomboni) - Formation DGAT
Zonage aléa inondation du quartier Salamani 1 (Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et Risques-COI/AFD/AUSTRALIE
(2014), Formation DGSC-ACP 2015
Septembre 2015
27
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
4. ORIENTATIONS DE REQUALIFICATION
4.1
Quelles stratégies mettre en œuvre pour réduire la vulnérabilité
de Salamani 1 ?
Aménager le quartier en tenant compte du risque
Aménager et développer son territoire, c’est anticiper sur ce qu’il sera demain. Les projets de développement
doivent veiller à ne pas augmenter la vulnérabilité du territoire et à ne pas aggraver les risques.
Deux stratégies d’aménagement sont à combiner :
Localiser les aménagements dans des zones d’aléas nuls ou faibles

o
Ne pas continuer à urbaniser les zones soumises à un risque élevé ;
o
Imposer des servitudes pour accroître la capacité de stockage des eaux de crues (réduire le
ruissellement urbain) ;
o
Favoriser la mise en place de techniques d’hydraulique douce, pour restaurer le déplacement naturel
des cours d’eau et valoriser les zones à risques avec des aménagements non vulnérables (espaces
publics, terrain de sport, …).
Construire en fonction du risque

Dans les zones où le risque est acceptable, il est possible d’autoriser l’urbanisation grâce à des prescriptions
visant à adapter les constructions en fonction du risque.
4.2
Orientations générales pour l’ensemble du quartier
4.2.1
Réduction de l’exposition et de la vulnérabilité des enjeux du quartier
4.2.1.1
Secteurs « inconstructibles »
Les secteurs proposés comme « inconstructibles » sont exposés à un niveau fort d’inondation et de mouvement
de terrain, avec des hauteurs d’eau et des vitesses importantes. Les risques envers les personnes et les biens
sont très élevés. Il convient alors :
-
De ne pas construire de nouvelles constructions dans ce secteur pour ne pas augmenter le nombre
d’enjeux exposés aux inondations,
De réduire la vulnérabilité des habitations déjà installées dans ces secteurs en préconisant des
méthodes constructives adaptées au niveau d’exposition
réduire l’exposition aux aléas naturels en améliorant la gestion des eaux pluviales
dans la mesure du possible, végétaliser ces secteurs pour permettre une infiltration de l’eau ; ces
aménagements permettront de ralentir les écoulements et diminueront les intensités de crues
(notamment pour les crues de faible et moyenne intensité (logique d’hydraulique douce)
4.2.1.2
Secteurs constructibles sous conditions
Les secteurs en zones constructibles sous conditions sont soumis à des inondations par débordement
d’ouvrages hydrauliques (présence d’embâcle dans les ouvrages) ou par ruissellement. Une meilleure gestion
des ouvrages hydrauliques doit permettre de limiter les débordements dans ces secteurs. La préconisation de
dispositions constructives adaptées est nécessaire pour éviter les impacts des inondations sur les habitations.
28
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
4.2.1.3
Secteurs soumis aux vents cycloniques
L’ensemble des secteurs de Salamani 1 est soumis aux effets des vents cycloniques. Il convient alors de :
-
réduire la vulnérabilité des habitations déjà installées dans ces secteurs en préconisant des méthodes
constructives adaptées, notamment des contreventements simples ;
définir les dispositions constructives à adopter dans le cas de nouvelles
constructions (contreventements) ;
4.2.2 Limitation de l'imperméabilisation des berges des cours d’eau
La section des cours d’eau (talwegs principaux) subit de fortes influences anthropiques dues à l’artificialisation
des berges. Un meilleur développement de l'urbanisation dans ce secteur permettrait de limiter l'impact des
surfaces imperméabilisées, et de mieux gérer les apports d'eau vers les cours d’eau. De nombreuses techniques
et bonnes pratiques existent. Une réflexion globale doit être menée sur une meilleure intégration des contraintes
hydrauliques dans l'aménagement de la Commune de Fomboni. Elle pourrait servir de ligne conductrice au
développement ultérieur du quartier. Il ne s'agit pas de prôner un arrêt du développement, mais de proposer un
développement raisonné, équilibré qui intégrerait le canal et ses contraintes dans l'organisation générale du
territoire.
4.2.3
Amélioration du réseau d'assainissement et d'évacuation des eaux
pluviales du quartier
4.2.3.1
Mettre en place un schéma communal de gestion des eaux
pluviales
La gestion des eaux pluviales au niveau de Salamani 1 ne peut pas se faire sans la prise en compte :
-
du bassin versant amont qui permet de déterminer les débits à gérer à l’entrée du quartier
de l’occupation des sols du quartier pour déterminer les débits à la sortie du quartier qui seront évacués
vers les secteurs en aval
Il est nécessaire d’adopter une approche globale du territoire de Fomboni pour mettre en place un système
efficace de gestion eaux pluviales tenant compte des solidarités amont-aval.
Le schéma communal de gestion des eaux pluviales devra proposer des techniques de gestion des eaux
pluviales à l’échelle de chaque quartier tenant compte des interactions existants entre les bassins versants et des
débits réels à évacuer.
Le dimensionnement des ouvrages de la commune, tenant compte de leur fonction d’exutoire intermédiaire des
eaux, permettrait aussi d’éviter les inondations récurrentes de certains secteurs. Les ouvrages proposés devront
permettre d’évacuer les eaux pluviales pour des temps de retour d’au moins 10 ans.
4.2.3.2
Réduction des flux à l’entrée du quartier
Le bassin versant en amont de Salamani 1 peut jouer un rôle important de régulateur de flux et de débits au
niveau du quartier.
Les techniques de réduction des flux sont nombreuses et variées et permettent une gestion de l'eau de la
parcelle (bassin de rétention, d'infiltration,....) jusqu’au bassin versant (zone d'expansion,...). La réduction des flux
à l’entrée du quartier, pour être efficace, doit être basée sur une analyse globale du bassin versant pour bien
évaluer les techniques à mettre en œuvre dans chaque secteur.
29
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
La caractérisation et la quantification de la réduction des flux du quartier nécessitent une modélisation fine des
écoulements (débits, périodes de retour, qualité des eaux,...) pour disposer d'une vision globale des flux d'eau
sur la totalité du bassin versant et d’éléments pertinents pour la prise de décision.
Toutefois, les techniques d’hydraulique douce constituent des actions simples à mettre en place pour initier une
démarche de gestion des eaux pluviales à l’échelle du bassin versant. Ces techniques consistent notamment à
recréer sur les bassins versants des obstacles naturels au ruissellement (implantation de surface enherbée, de
haie, de talus, de fossés). Il s’agit de diminuer les volumes ruisselés et de modifier les temps de concentration
pour optimiser les concentrations (éviter les concentrations simultanées).
Ces techniques permettront aussi de limiter l’érosion des sols et l’accumulation des terres dans les ouvrages
hydrauliques réduisant ainsi leur potentiel à évacuer les eaux pluviales.
4.2.3.3
Amélioration de l'état du réseau existant
Le réseau d'assainissement du quartier ayant pour exutoire les deux principaux talwegs est souvent le lieu de
débordement des eaux en période de crue en raison de leur sous-dimensionnement ou du manque d'entretien.
L’entretien des ouvrages d’évacuation existants permettrait de retarder les débordements, voire de les éviter pour
les épisodes de faible temps de retour (jusqu'à 10 ans).
4.2.3.4
Drainer les talwegs aboutissant dans le quartier
Certains talwegs ayant pour exutoire le quartier de Salamani 1, ne sont pas drainés. Cela entraine ainsi
l’inondation de certains secteurs même pour des intensités de pluie avec de faibles périodes de retour.
4.2.3.5
Réduction des déchets dans les ouvrages hydrauliques et dans
les cours d’eau
Les ouvrages hydrauliques et les cours d’eau du quartier sont utilisés comme décharge sauvage pour les
déchets ménagers.
La mise en place d’un système de collecte de déchets au niveau de la commune de Fomboni est nécessaire pour
réduire les dépôts de déchets qui diminuent les sections hydrauliques des ouvrages.
La commune de Fomboni peut se tourner vers le modèle de collecte de déchets adopté par la ville de
Nioumachoua. En effet la gestion des déchets est basée sur un système de collecte des déchets ménagers à
domicile ou à des points précis, les déchets collectés sont ensuite déposés sur un site destiné au stockage. La
mise en place de ce système nécessite un investissement financier de la part de la commune mais également
une importante sensibilisation des populations sur les enjeux de la gestion des déchets et la nécessité de
participer activement à la collecte.
La gestion des déchets au niveau du quartier et de la commune de Fomboni permettra de :
-
limiter les rejets polluants dans la mer et leurs impacts sur l’écosystème marin ;
limiter les dépôts sauvages qui réunissent les conditions pour le développement des vecteurs de
maladies contagieuses :
limiter les risques de contamination de la nappe phréatique
30
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
4.3
Orientations pour la réhabilitation des bâtiments
4.3.1
Dispositions constructives pour réduire la vulnérabilité aux aléas naturels
4.3.1.1
Les dispositions constructives paracycloniques
La gestion du risque cyclonique repose en grande partie sur la surveillance météorologique et sur une mise en
alerte progressive de la population exposée, ainsi que sur les actions d’information sur la conduite à tenir avant,
pendant et après le passage du cyclone.
Mais la réduction des bilans humains et économiques passe également par la mise en place de stratégies
constructives adaptées et par un contrôle rigoureux du respect des règles établies.
Afin de préparer les bâtiments aux effets destructeurs des cyclones, un ensemble de règles paracycloniques
simples sont proposées. Elles reposent sur des principes et des dispositions conceptuelles et structurelles
permettant d’améliorer la résistance du bâtiment face au risque et de protéger la vie de ses occupants.
Comportement d’un bâtiment lors d’un cyclone
Pour être paracyclonique, le bâtiment doit résister à une force horizontale du vent sur les murs et les fenêtres et à
une force d’arrachement de la toiture vers le haut. Pour résister à un cyclone, la charpente et la couverture
doivent être réalisées correctement.
Arrachement
Force horizontale du
vent
Effets du cyclone sur un bâtiment
31
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Les solutions de renforcement de la toiture
Les toitures en paille sont à proscrire car elles ne résistent pas aux effets d’arrachement du vent (même si ces
arrachements ne produisent que rarement des dommages aux personnes). Dans le cas d’un bâtiment recouvert
par une toiture légère en paille, elle sera enlevée et remplacée par une toiture en tôle renforcée ou un autre type
de toiture résistant aux effets d’arrachement du vent.
Pour les toitures en tôle ondulée, la mauvaise qualité se constate si le bois est altéré ou de section insuffisante, si
les tôles sont rouillées, ou si les tôles sont fixées par des clous. Les toitures présentant ces caractéristiques sont
facilement emportées par le vent et doivent être enlevées. Elles seront remplacées par une toiture en tôle
renforcée bien ancrée par une charpente à la structure (ossature) du bâtiment ou un autre type de toiture
résistant aux effets d’arrachement du vent.
Pour la dalle de béton la mauvaise qualité se constate si les armatures sont apparentes en surface, si les
armatures ne sont pas reliées aux chaînages, s’il n’y a pas de chaînage, ou si certaines parties de la dalle se
sont effondrées. Les toitures présentant ces caractéristiques sont facilement détruites par le vent et doivent être
enlevées.
A proscrire
A préconiser
Charpente renforcée
Liaison toiture/ossature
Toiture existante
Toiture existante fixée par des clous
Toiture renforcée
Toiture fixée par des vis
32
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Ce qu’il faut retenir
Les toitures des bâtiments doivent présenter une structure permettant de résister aux effets d’arrachement du
vent.
Les toitures en paille sont à proscrire.
Les toitures en tôle et en béton sont à préconiser.
La charpente en bois des toitures en tôle doit être renforcée et correctement reliée à l’ossature du bâtiment.
Les solutions de renforcement de la structure et de l’enveloppe
Pour résister aux forces horizontales du vent, la structure du bâtiment doit être contreventée. Le contreventement
correspond à l'agencement des pièces d'une construction destiné à assurer la stabilité.
Les maisons doivent avoir un minimum de fondations, ou tout du moins être bien arrimées, pour éviter qu’elles ne
s’envolent.
L’enveloppe des bâtiments soumis aux pluies cycloniques et aux inondations doit empêcher l’infiltration des eaux.
Ce qu’il faut retenir
La structure doit pouvoir résister aux effets du vent.
Le contreventement est nécessaire pour assurer la stabilité des bâtiments.
Les bâtiments doivent être ancrés dans le sol.
L’enveloppe du bâtiment doit pouvoir résister aux effets de l’eau (briques hydraformes).
4.3.1.2
Les dispositions constructives pour les bâtiments exposés aux
inondations
Quelques principes généraux pour limiter les impacts des inondations sur les bâtiments :
-
l'implantation des constructions autorisées ainsi que les aménagements réalisés sur la parcelle ne
doivent pas pénaliser les écoulements ;
le choix de matériaux de construction appropriés (hydrofuges de type brique hydraforme) est nécessaire
pour réduire les dommages humains et économiques ;
l’ancrage aux sols des bâtiments est nécessaire pour éviter le déchaussement des fondations suite à
l’érosion des sols
33
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Ce qu’il faut retenir
La structure doit pouvoir résister aux effets des inondations.
Les matériaux ne doivent pas laisser passer l’eau.
Les bâtiments doivent être bien ancrés dans le sol.
4.3.2 Confort des logements
Les logements du quartier Salamani 1 sont caractérisés par leur manque de confort.
Pour les bâtiments précaires, les préconisations constructives évoquées dans les paragraphes précédents vont
permettre de concevoir des logements moins vulnérables. Il faut compléter ces dispositions par des pistes
d’amélioration des conforts des logements pour des raisons de santé publique.
Très peu de logements du quartier disposent de confort sanitaire. Le quartier ne dispose pas de réseau
d’évacuation des eaux usées. Il est nécessaire dans le cadre d’une requalification du quartier d’améliorer le
niveau de confort des logements en permettant l’accès au sanitaire. Par ailleurs, la mise en place d’un schéma
de gestion des eaux usées est nécessaire pour limiter rejets dans le milieu naturel et ainsi réduire les risques
d’épidémie et de pollution des eaux.
4.4
Orientations pour le développement urbain du quartier
4.4.1 Amélioration du réseau routier
Le réseau routier de Salamani 1 présente des fragilités (revêtement dégradé, absence de drainage, pas de
trottoir …). Il est nécessaire d’initier une réflexion globale pour améliorer le réseau de drainage, le revêtement et
l’accessibilité aux piétons.
4.4.2 Implantation d’une école dans le quartier
Salamani 1 ne dispose pas d ‘école. Lors des échanges avec la population, des demandes ont été formulées en
ce sens à plusieurs reprises.
Des espaces disponibles dans les secteurs non exposés ou faiblement exposés doivent être identifiés, et il est
important que la propriété foncière soit clairement établie.
4.4.3 Réhabilitation et entretien du réseau de collecte des eaux pluviales
Le réseau de collecte des eaux pluviales de Salamani 1 est partiellement, voire localement totalement obstrué
par des déchets et des dépôts de terre. Les sections hydrauliques sont, à ce jour, insuffisantes ; il est nécessaire
de déboucher les drains et d’assurer une maintenance et un nettoyage après chaque pluie importante.
4.4.4 Réhabilitation des habitations vulnérables
De nombreuses habitations sont précaires et vulnérables, non seulement aux inondations mais également aux
cyclones (vent) ; des mesures d’accompagnement doivent être mises en place pour réduire la vulnérabilité par
des dispositions constructives adaptées (cf. § 4.3.1)
4.4.5 Réglementation de l’occupation du sol
Une proposition de zonage est proposée sur la base des contraintes induites par les risques naturels :


Les secteurs situés à moins de 20 m de part et d’autre des cours d’eau sont inconstructibles
Les secteurs situés à moins de 10 m de part et d’autre du réseau de canaux sont constructibles sous
conditions :
34
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Les constructions et aménagement ne doivent pas modifier les caractéristiques des réseaux de
collectes des eaux pluviales
o Les constructions et aménagement doivent laisser un libre accès aux réseaux de collecte des
eaux pluviales pour que l’entretien et la maintenance puissent être assurés dans de bonnes
conditions
Les autres secteurs sont constructibles
o

5. Financement du projet de réhabilitation de Salamani 1
La réduction de la vulnérabilité de Salamani 1 aux risques naturels consiste à mettre en œuvre des actions pour
limiter leurs impacts négatifs sur le territoire.
Les actions de réhabilitation de Salamani 1 qui permettront de la lutte contre la pauvreté et le changement
climatique ont un coût que le Gouvernement Comorien ne peut actuellement supporter seul. Leur mise en œuvre
dans un contexte économique instable demande de pouvoir mobiliser des fonds.
Le mécanisme de financement des actions de gestion des risques peut s’articuler autour de deux actions:
-
une intégration des actions de gestion des risques dans les processus nationaux de financement
la mobilisation de financements extérieurs.
5.1.Les fonds nationaux
Les ressources nationales qui financent les actions de développement sectoriel peuvent être un point d’entrée
pour le financement des actions de prévention et de réduction des risques naturels. Les aides financières
accordées par l’Etat pour encourager les investissements sectoriels sont basées sur des critères permettant de
financer des projets visant les objectifs fixés par l’état. L’ajout de considérations liées aux risques naturels aux
critères utilisés pour passer en revue les projets et investissements spécifiques permettra d’allier développement
du territoire et gestion des risques naturels. Cette allocation des ressources sectorielles intégrant le paramètre
«risques naturels » permettra de mobiliser des fonds supplémentaires pour la réduction de la vulnérabilité mais
aussi de promouvoir un développement durable du territoire.
5.2.La mobilisation des financements extérieurs
Les ressources extérieures peuvent venir s’ajouter aux ressources nationales pour augmenter les fonds
disponibles pour la mise en œuvre des actions de prévention et de gestion des risques. Les principales sources
de financement extérieur peuvent être mobilisées pour la réhabilitation de Salamani 1 en mettant en exergue les
objectifs de réduction de vulnérabilité, de lutte contre la pauvreté et le changement climatique du projet.
35
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Synthèse du diagnostic et des orientations de requalification
Secteur 2

Exposition aux aléas
Le secteur 2 est contraint par les cyclones et les inondations.

Orientations spécifiques de requalification
1. Réduction de l’exposition et de la vulnérabilité des enjeux du quartier
1
- Réduire la vulnérabilité des habitations existantes par des méthodes constructives (brique
hydraforme) suite à des dommages et à la remise en état post-phénomène naturel.
- Réduire l’exposition aux aléas naturels : le niveau de la dalle du rez-de-chaussée doit être audessus des plus hautes eaux connues
Les orientations générales qui
concernent l’ensemble du quartier :
2. Amélioration du réseau d'assainissement et d'évacuation des eaux pluviales du quartier
 Mettre en place un schéma directeur
communal d’assainissement
- Nettoyer le réseau et assurer son entretien
- Les constructions et aménagements ne doivent pas perturber les écoulements dans le réseau et
doivent assurer un libre accès au réseau pour l’entretien
 Mettre en place un schéma directeur
communal de gestion des eaux
pluviales
Secteur potentiel pour
l’implantation d’une école
 Limitation de l’imperméabilisation des
berges des cours d’eau
2
(Disponibilité foncière)
 Amélioration du confort des logements
 Réduire la vulnérabilité aux cyclones (vent)
des habitations existantes avec des
méthodes
constructives
adaptées
(renforcement et contreventement des
toitures)
 définir les dispositions constructives à
adopter dans le cas de nouvelles
constructions
(renforcement
et
contreventement des toitures)
3
Secteur 3

Exposition aux aléas
Le secteur 3 est exposé à du ruissellement urbain d’intensité faible à
nulle, à du lessivage (érosion) des sols et aux cyclones

Orientations spécifiques de requalification
1. Réduction de l’exposition et de la vulnérabilité des enjeux du quartier
- Réduire la vulnérabilité des habitations existantes avec des
méthodes constructives adaptées (brique hydraforme,
renforcement et contreventement des toitures)
Secteur 1

- Réduire l’érosion et le lessivage des sols en améliorant la gestion
des eaux pluviales
Exposition aux aléas
Le secteur 1 est exposé et contraint par les inondations, les mouvements
de terrain (érosion des berges) et les cyclones.

Orientations spécifiques de requalification
Zone inconstructible
- définir les dispositions constructives à adopter dans le cas de
nouvelles constructions (brique hydraforme)
2. Amélioration du réseau d'assainissement et d'évacuation des eaux
pluviales du quartier
Le cours d’eau doit être nettoyé et les déchets éliminés
- Amélioration de l’état du réseau existant
Les habitations précaires doivent être relocalisées hors du secteur
- Réduction des déchets dans les ouvrages hydrauliques
Ile de Mohéli
Etude de requalification du quartier Salamani 1
(Fomboni) – Formation DGAT
Synthèse du diagnostic et des orientations de requalification du
quartier Salamani 1 (Fomboni)
Source : Pléiades ©CNES (2013), Etude Aménagement et Risques-COI/AFD/AUSTRALIE
(2014), Formation DGSC-ACP 2015
Septembre 2015
36
Climate Support Facility – WO60 – Note de synthèse sur l’analyse du quartier Salamani 1
Annexes
Bâti précaire
TYPOLOGIE DES BATIMENTS
Matériau utilisé
Bois/Bambou
Terre
Tôle
Composantes du bâti
Structure
Enveloppe
Toiture
Matériau utilisé
Bois/Bambou
paille
paille
Composantes du bâti
Structure
Enveloppe
Toiture
Matériau utilisé
Bois/Bambou
paille
Tôle
Composantes du bâti
Structure
Enveloppe
Toiture
Matériau utilisé
Bois/Bambou
Tôle
Tôle
Bâti intermédiaire
Composantes du bâti
Structure
Enveloppe
Toiture
Matériau utilisé
Bois/ Métal
Métal
Métal
Bâti en dur
Composantes du bâti
Structure
Enveloppe
Toiture
Composantes du bâti
Matériau utilisé
Composantes du bâti
Structure
béton armé
Structure
Enveloppe
béton
Enveloppe
Toiture
béton armé
Toiture
Source : Etude aménagement et risques Mohéli-Comores /COI-AFD-AUSTRALIE, Risques & Développement, 2013-2014
Matériau utilisé
béton armé
béton
Tôle
Composantes du bâti
Structure
Enveloppe
Toiture
Matériau utilisé
béton armé
béton
béton armé
37
Téléchargement

Note de synthèse sur l`analyse de quartier