Devoir commun de SES du 17 novembre 2014
- Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties.
1 – Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel
à ses connaissances personnelles dans le cadre de l’enseignement obligatoire.
2 – Pour la partie 2 (Étude d’un document), il est demandé au candidat de répondre à la question en adoptant une
démarche méthodologique rigoureuse de présentation du document, de collecte et de traitement l’information.
3 – Pour la partie 3 (Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet :
- en développant un raisonnement ;
- en exploitant les documents du dossier ;
- en faisant appel à ses connaissances personnelles ;
- en composant une introduction, un développement, une conclusion.
II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.
Première partie : Mobilisation des connaissances (6 points)
1. Montrez comment un choc d’offre peut être à l’origine de fluctuations économiques. (3 points)
2. Expliquez le fonctionnement d'un marché des quotas d'émission. (3 points)
(Antilles-Guyanne, 2014)
Deuxième partie : Étude d’un document (4 points)
Question : Vous présenterez le document puis vous préciserez les principales caractéristiques de la croissance
française qu’il met en évidence. (Antilles-Guyanne, 2013)
Source: d’après INSEE, 2012.
Année scolaire 2014-2015
Sciences économiques et sociales
Troisième partie : Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10 points)
Sujet : A l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous expliquerez pourquoi l’analyse
économique du développement durable s’intéresse au niveau et à l’évolution des stocks de chaque type de
capital.
DOCUMENT 1
Superficies forestières dans le monde
Régions
Superficie (milliers d’ha)
Variation annuelle (milliers d’ha)
1990
2000
2010
1990-2000
2000-2010
Afrique
749 238
708 564
674 419
- 4 067
- 660
Asie et Pacifique
733 364
726 339
740 383
- 703
1 404
… dont Asie du Sud-Est
247 260
223 045
214 064
- 2 422
- 898
… dont Asie de l’Est
209 198
226 815
254 626
1 762
2 781
Europe (y compris Fédération de Russie)
989 471
998 239 1 005 001
877
676
Amérique
750 238
755 426
762 336
519
691
Monde
4 168 299 4 085 063 4 032 905
- 8 334
- 5 216
Source : FAO, rapport « Situation des forêts du monde 2011 »
DOCUMENT 2
Pour les tenants de la durabilité forte*, nos modes de vie menacent la planète. Plus de la moitié des écosystèmes sont
dégradés, un quart des espèces de mammifères sont en voie d’extinction, les inégalités s’aggravent, la poursuite de la
croissance économique elle-même est compromise, puisque la finance a pris le pas sur le secteur productif et que l’on
voit désormais apparaître des phénomènes de croissance sans création d’emplois. Dans de nombreux domaines, nous
avons déjà atteint le point de non-retour : épuisement des océans, dégradation des eaux de surface, accumulation dans
l’atmosphère de substances toxiques et de gaz à effet de serre… Il est impératif d’instaurer une économie écologique où
le taux d’exploitation des ressources naturelles cesse d’excéder leur capacité de régénération, où le taux d’émission des
déchets soit égal ou inférieur aux capacités d’assimilation et de recyclage des milieux dans lesquels ces déchets sont
rejetés, où l’exploitation des ressources naturelles non renouvelables se fasse à un rythme égal à celui de leur
substitution par des ressources renouvelables.
*Les tenants de la durabilité forte considèrent, notamment, que les ressources naturelles doivent absolument être
préservées.
Source : Sylvie Brunel, Le développement durable, PUF, Que sais-je ? 2011 (4ème édition)
DOCUMENT 3
Source : Alternatives Economiques, Les
chiffres 2013 HS n°94, 4ème trimestre
2012
Année scolaire 2014-2015
Sciences économiques et sociales
Téléchargement

Devoir commun de SES du 17 novembre 2014